Auteur Sujet: photos difficiles : photographies de guerres, de drames...  (Lu 4095 fois)

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
je suis desolée les photos sont difficiles mais la question est sont elles nécessaire?...pour moi elles le sont, je crois que pmalheureusement les gens ne s’intéresse pas ou peu à l’internationale, ils s’attendrissent le temps d’une catastrophe, d’un drame ou d’un malheur et reprennent leur vie, la photo est comme une épine dans le pied, elle est là, visible, présente, nous force à voir ce qu’on refuse de voir la mort, le malheur, la misère. et vous qu'en pensez vous?
Citer
La photo qui fait polémique

Quand le point de vue d’une photo pose une question éthique

Fabienne Cherisma est une adolescente haitienne de 15 ans. Elle a échappé à la tragédie du tremblement de terre. Mais Fabienne se trouvait par hasard au milieu des ruines lorsqu’elle a reçu trois balles dans la tête, provenant de policiers haïtiens qui cherchaient à disperser des pillards.


Cette photo de Paul Hansen a gagné l’oscar de la photo de l’année en Suéde. On comprend aisément pourquoi. Cette photo offre une image saisissante de la mort d’une enfant innocente, et du désespoir et la trgédie humaine sur fond de catastrophe naturelle.

Mais cette autre photo est venue provoquer la polémique. Elle montre les coulisses de la scène et la perspective qu’elle suggère est peut-être plus désespérée encore. Cependant, il ne faut pas être hypocrite : il s’agit des coulisses de la plupart des images fortes des quotidiens ou magazines du monde entier et sans le travail des photographes, l’intensité des émotions qui nous permettent de ressentir les grandes catastrophes ne serait pas la même. Cette seconde photo est de Nathan Weber.

Quelle photo est la plus choquante ?

Source: Prison Photography
http://niouzesetweberies.wordpress.com/2011/04/11/la-photo-qui-fait-polemique/

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Re : photos difficiles : photographies de guerres, de drames...
« Réponse #1 le: 12 avril 2011 à 11:29:17 »
Raja :fleur2:,

Et bien pour ma part, je pense qu'actuellement, vu l'état d'esprit j''men foutiste de beaucoup face à ce qui ne les touche pas directement, ces photos sont peut-être nécessaires. Même si, dans l'absolu, c'est du voyeurisme.

Il serait peut-être temps, d'ailleurs, de sortir de la politique de l'affect (utilisée par l'extrême-droite), pour éduquer les citoyens à une vision internationaliste du monde, ce qui permettrait de mettre au goulag chômage :mrgreen: les vautours de la presse, et de sensibiliser autrement aux atrocités commises à l'autre bout du monde.

"Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre coeur n'importe quelle injustice commise contre n'importe qui, où que ce soit dans le monde. C'est la plus belle qualité d'un révolutionnaire."


Ernesto Guevara, dit Che Guevara
Aboutd'nerf-iste

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : photos difficiles : photographies de guerres, de drames...
« Réponse #2 le: 12 avril 2011 à 11:43:53 »
Citer
l’intensité des émotions qui nous permettent de ressentir les grandes catastrophes ne serait pas la même

L'émotion étant le fond de commerce de la télé, inévitablement on va monnayer ce genre de photo.
L'émotion sert-elle à provoquer une réaction quelconque ou simplement à procurer des sensations fortes aux téléspectateurs à la curiosité morbide, de plus devenus blasés à force de s'y habituer ?

Écarter la pudeur qui normalement devrait empêcher la diffusion de ces images (et qui l'interdit pour de vrai quand il s'agit de cadavres blancs) dans un but d'informer, je ne crois pas qu'on puisse légitimer ça.

Le résultat est en fin de compte la réification de l'être humain.
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : photos difficiles : photographies de guerres, de drames...
« Réponse #3 le: 13 avril 2011 à 18:05:45 »
Pas de mort dans celle-ci de photo, on est invité à deviner le contexte.
On y voit Mme Gbagbo prise en photo avec les vaillants guerriers de Ouattara :

Pas trop diffusée en France.
Finalement pour essayer d'être un peu cohérent avec moi-même, j'ai flouté son visage.

L'image brute est ICI.

Voici l'article (en anglais.)

PS cette photo a été censurée par lepost.fr : sont proscrits "appels au meurtre, ou à la violence etc." Je suppose que c'est "etc."
« Modifié: 13 avril 2011 à 20:11:51 par oblomov »
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Re : photos difficiles : photographies de guerres, de drames...
« Réponse #4 le: 15 avril 2011 à 19:49:31 »
Mon problème avec la première photo, c'est le but dans lequel elle a été prise. L'impression qu'elle me donne est qu'elle a été prise pour de l'argent. Comment dire ? Je sais que mon point de vue est...Pas clair et difficile à expliquer, mais ça me fait penser au film "Mad City", qui ouvre les yeux sur ce que peuvent faire les médias d'une information, quelle qu'elle soit. Mon problème est que je ne crois pas que des photos chocs réveillent les gens. Je crois que les photos chocs sont utilisées soit dans le but que les gens se disent "ouïe aïe aïe qu'est-ce que je suis bien chez moi" et la plupart du temps ça marche, ou, parfois, pour tenter d'émouvoir et de gagner les gens à une cause.

Mon problème n'est pas la photo, mais ce qu'en font les médias. Inutile de se leurrer, ce qui compte c'est l'audimat, pas ce qui se passe ailleurs, pas la vie des gens. La réalité, tout le monde des médias se fout éperdument de cette gamine, mais par contre elle va faire pleurer dans les chaumières, et ça, ça compte.
Et on ne sait pas ce qui se passe dans la tête des photographes. Certains font sans doute vraiment ça pour témoigner de ce qui se passe et alerter le monde, d'autres pour l'adrénaline et le plaisir de l'image.
Ma question : et si la gamine était encore vivante ? quelqu'un a vérifié ? L'auraient-ils laissé mourir pour faire une belle photo ? La photo a-t-elle été mise en scène ? La position de la gamine morte a-t-elle été rectifiée pour être encore plus photogénique ?

Et dans l'article qui est cité, je trouve qu'il y a une phrase qui révèle tout : sans le travail des photographes, l’intensité des émotions qui nous permettent de ressentir les grandes catastrophes ne serait pas la même... L'intensité des émotions. Magnifique : donc, quand une grande catastrophe apparaît, cela permet à ceux qui sont loin de "ressentir des émotions". Bordel....  :rougefache: :rougefache: :rougefache: Ca peut être pris de plein de façon, y compris la suivante : les grandes catastrophes (lointaines de préférence) ont comme conséquence de distraire les gens de leur quotidien et de leur faire "ressentir des émotions".

désolée, je n'arrive pas à trouver du positif. Le chemin par lequel ces photos arrivent jusqu'à nous me semble trop pourri.

Je sais que certaines photos sont nécessaires et que le fait d'enregistrer ce qui se passe sert de témoignage, mais pas quand c'est à destination de médias "d'urgence". Parce que là, c'est "ah oui je te la prends mais pour 100 000". ou bien "oui mais si elle avait été violée en plus tu te rends compte l'audimat", etc, etc...

Par contre, un recueil de photos, un documentaire de témoignage, c'est autre chose.

Raja, je pense que les gens qui refusent de voir la misère et le malheur ne questionneront pas sur la photo, ils passeront vite, et c'est tout. Pour moi celle qui mérite l'oscar c'est la seconde. En plus du drame, ça caractérise le monde dans lequel on vit.

Comme disait un des personnages de "mad city" : "soit tu es dans l'action, soit tu filmes l'action". Le problème est que dans ce cas souvent filmer l'action revient à ne pas faire quelque chose pour les gens qui sont en face de toi. sauf quand tout le monde est mort.

Je pense aussi qu'il est extrêmement difficile de faire ce métier sans devenir plus que cynique.

Voilà dans le désordre mon point de vue, je veux bien continuer la discussion parce que mes idées ne sont pas forcément très tranchées là dessus. J'ai juste écrit ce que ça m'inspirait...  :merci: :merci: :merci:

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : photos difficiles : photographies de guerres, de drames...
« Réponse #5 le: 15 avril 2011 à 20:57:29 »
Question : même si toutes ces photos me paraissent choquantes (et pour cause), celle qui me dérange le plus est celle postée par Oblomov.
Suis-je normal ?
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : photos difficiles : photographies de guerres, de drames...
« Réponse #6 le: 15 avril 2011 à 21:00:57 »
Dans la photo de Simone Gbagbo, le photographe est à la fois dans l'action et témoin de l'action, il n'est pas un simple touriste/badaud. La photo est mise en scène, ça fait froid dans le dos. Non seulement il n'aide pas la victime, il augmente sa souffrance, la photo est l'essence même de son martyre.

On l'exhibe comme un trophée, ses vêtements déchirés, si elle n'a pas été violée, c'est tout comme....

 "L'émotion" qu'on veut provoquer est celle des vainqueurs, la récompense des guerriers, on est censé jubiler avec eux, (ou souffrir si on n'est pas de leur bord.)

Pour quelqu'un qui n'est pas directement impliqué dans cette guerre, ce n'est que voyeurisme sadique.

L'émotion est une matière première qu'on nous sert à la louche, peu importe laquelle, d'émotion, à la limite. Ou pour "nous faire rêver" (de quoi ?)

On finira par ne plus distinguer les émotions feintes des vraies, tout deviendra "Smackdown," et nous serons les badauds qui ferons semblant d'y croire.

Je m'éloigne du sujet, les photos "choc",  mais voici un exemple de l'émotion au kilo qu'on nous sert quotidiennement. Quelle émotion ? Dans quel but ?
On ne sait plus.
<a href="http://www.youtube.com/v/P3QYTxK-zkE?fs=1&amp;amp;hl=fr_FR&amp;amp;rel=0" target="_blank" class="new_win">http://www.youtube.com/v/P3QYTxK-zkE?fs=1&amp;amp;hl=fr_FR&amp;amp;rel=0</a>
« Modifié: 16 avril 2011 à 08:23:41 par oblomov »
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : photos difficiles : photographies de guerres, de drames...
« Réponse #7 le: 21 octobre 2011 à 13:03:09 »
Il faut croire que la télé n'ait pas encore pigé que ses spectateurs se renseignent aussi par l'internet.
La BBC et quelques chaînes Francaises persistent avec l'histoire de Kadhaffi tué dans les tirs croisés entre CNT/Kadhafistes, s'ils diffusent la vidéo ils inversent dans la chronologie Kadhaffi sur le capot et le lynchage, si encore ils montrent la mise à mort.

Questionnés par les journalistes quant aux circonstances exactes de la mort de Kadhafi les "corréspondants" sur place réfusent simplement de répondre, et parlent de "l'émotion" des révolutionnaires, "la fin de 42 ans de cauchemar" et autres conneries du même tonneau.

La vidéo dans sa forme non-montée est visible sur le net, on voit bien que l'image de MK sur le capot précède les images du dictateur toujours vivant. Au début (sur le capot) il était habillé, à la fin il était presque à poil.

C'est l'adaptation des éléments de language utilisés pour les catastrophes : "l'heure est au recueillement/respect, pas à la polémique."

"L'heure est à la jubilation, pas à l'abolition de la peine de mort," (qui d'ailleurs n'a pas de sens dans ces pays de sauvages !)
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : photos difficiles : photographies de guerres, de drames...
« Réponse #8 le: 21 octobre 2011 à 14:22:12 »
Citer
dans ces pays de sauvages
Que connaissez-vous de ces pays et de leurs habitants pour porter un tel jugement ?

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Re : photos difficiles : photographies de guerres, de drames...
« Réponse #9 le: 21 octobre 2011 à 14:31:29 »
Sarkome +1
Levi-strauss (pas les jeans), dirait "ethnocentrisme".
Le sauvage, c'est l'Autre.  :merci:
Aboutd'nerf-iste

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : photos difficiles : photographies de guerres, de drames...
« Réponse #10 le: 21 octobre 2011 à 16:22:16 »
@sarkome, lesangcoule
 
"pays de sauvages" était compris dans les éléments de langage.

Vous le faites exprès ?
Le travail est l'opium du peuple !