Auteur Sujet: Equateur  (Lu 3145 fois)

Hors ligne TYGER

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 8889
Equateur
« le: 02 mars 2011 à 10:37:25 »
décision de justice condamnant lourdement une entreprise US :

Citer
Équateur : Chevron condamné à payer 8 milliards de dollars

mardi 15 février 2011, par Primitivi

La Justice équatorienne a ordonné à la compagnie pétrolière Chevron le paiement de 8 200 millions de dollars pour des dommages environnementaux. L’entreprise a affirmé qu’elle fera appel du jugement. Qu’elle a qualifié d’“illégitime et inappliquable”.

Nicolás Zambrano, juge de la Cour provinciale de Sucumbíos, a prononcé la sentence après 17 ans de litiges. Des communautés indigènes équatoriennes avaient initié le processus en 2003 devant les tribunaux des États-Unis. Une décennie après l’affaire a été portée en Équateur.

Les communautés ont dénoncé Texaco pour avoir répandu des résidus toxiques entre 1964 et 1990, qui ont généré des problèmes de santé et une pollution atmosphèrique. Chevron a acheté la firme Texaco en 2001 alors que le litige n’était pas réglé.

La compagnie a confirmé qu’elle fera appel du jugement. Elle a indiqué avoir pris des mesures aux États-Unis et dans les tribunaux internationaux pour suspendre l’application de la sentence.

La semaine dernière, une décision de la Cour Permanente d’Arbitrage de La Haye avait interdit l’application de toute sentence émise par le tribunal équatorien contre Chevron. En même temps, aux États-Unis, un juge de New York a aussi émis un ordre pour empêcher de faire payer des compensations à la compagnie.

Les communautés indigènes équatoriennes exigeaient une réparation économique supérieure. Cependant, le plaideur, Pablo Fajardo, a fait remarquer que "cette histoire commence à changer".


Source : Agencia Púlsar "Chevron condenada a pagar 8 mil millones de dólares en Ecuador"
Traduction : Primitivi
"Ni Dieu, ni maître.
Mieux être."
Jacques Prévert

"Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui."
Jacques Prévert

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : Equateur
« Réponse #1 le: 16 août 2013 à 17:41:52 »
Citer
"The world has failed us," ... "It was not charity that we sought from the international community, but co-responsibility in the face of climate change."
(The Guardian)

Rafael Correa


 :pleur1: :pleur1: :pleur1: :pleur1: :pleur1: ......... Les beaux projets tiennent rarement la route ! Forêt amazonienne contre Pétrole ..... Merci tout de même à Correa d'avoir essayé !

Citer
L'Equateur se résout à exploiter le pétrole du parc Yasuni

Le président de l'Equateur, Rafael Correa, a demandé jeudi 15 août au Congrès l'autorisation d'exploiter le pétrole dans une importante réserve écologique du Parc Yasuni, en Amazonie, après avoir constaté l'échec d'un plan international pour éviter l'extraction.

    "Avec une profonde tristesse, mais aussi avec une absolue responsabilité envers notre peuple et envers l'histoire, j'ai été obligé de prendre une des décisions les plus difficiles de tout mon gouvernement".

Le Parc Yasuni, limitrophe du Pérou, est une forêt tropicale humide "avec la plus grande biodiversité par kilomètre carré de toute l'Amazonie", selon David Romo, co-directeur de la station scientifique de biodiversité Tiputini de l'Université San Francisco. Environ 11 000 indigènes quichuas et huaorani vivent dans ce parc.

En 2007, Rafael Correa avait proposé à l'ONU de ne pas exploiter le bloc Ishpingo, Tambococha et Tiputini (ITT), dont les réserves sont estimées à 920 millions de barils de pétrole représentant 20 % des réserves de l'Equateur, le plus petit pays membre de l'OPEP. En échange, il demandait à la communauté internationale une compensation de 3,6 milliards de dollars sur 12 ans à titre de contribution pour la lutte contre le réchauffement climatique et pour éviter l'émission de 400 millions de tonnes de CO2, responsables des gaz à effet de serre.

1 % DU PARC NATIONAL

Cependant, durant ces dernières années, l'Equateur n'a obtenu qu'à peine 13,3 millions de dollars, soit 0,37 % des fonds attendus, selon M. Correa. Ces fonds, versés par des entreprises privées ou des pays comme la Belgique, le Chili, la France, l'Italie, l'Espagne et l'Indonésie, ont été déposés sur un compte administré par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), qui garantit le retour de l'argent aux donateurs.

"Le monde nous a lâchés", et c'est pourquoi j'ai décidé de "solliciter auprès de l'Assemblée nationale la déclaration d'intérêt national approuvant l'exploitation du pétrole" de Yasuni, a-t-il déclaré. Dans le cas où le Congrès autoriserait l'extraction du pétrole, "elle ne pourrait pas se faire sur une zone supérieure à 1 % du Parc national Yasuni", qui s'étend sur près d'un million d'hectares, a précisé le président Correa.

Après les ressources fiscales, le pétrole est la 2e source de financement de l'Equateur, avec une production quotidienne de 500 000 barils. Les défenseurs de l'environnement estiment que l'exploitation totale ou partielle du bloc ITT portera préjudice à la richesse biologique de la région, tandis que les indigènes ont déjà averti qu'ils se mobiliseraient contre.
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28629
Re : Equateur
« Réponse #2 le: 29 novembre 2015 à 09:46:29 »
Citer
L'Equateur bat un record mondial... de reforestation

En une seule journée, les Équatoriens ont planté près de 600 000 arbres sur tout le territoire. Des dizaines de milliers de volontaires étaient mobilisés.

580.000 arbres, 200 espèces différentes: c'est tout simplement du jamais vu en moins de 24 heures! Pour participer, il suffisait de planter un arbre, de prendre une photo et d’envoyer un tweet avec le hashtag de l’opération. Les volontaires avaient été convoqués par le ministère équatorien de l’Environnement, mais aussi les autorités locales, les entreprises privées, et même... l'armée! Des soldats se sont mobilisés, munis de pelles et de pioches.

Les autorités équatoriennes veulent en faire le symbole d’une "politique d’Etat permanente" en faveur de la réforestation. La ministre de l’Environnement a rappellé que le pays y a consacré 74 millions de dollars depuis 2008, ce qui a permis le reboisement d’un peu plus de 4% de la superficie totale du territoire. L’objectif des autorités est maintenant d'atteindre un niveau de déforestation zéro en 2017, à la fin du deuxième mandat du président Correa.