Auteur Sujet: Angleterre  (Lu 30573 fois)

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Re : Angleterre
« Réponse #50 le: 10 août 2011 à 01:11:06 »
sven, sans vouloir etre désobligeante, tu confonds des faits isolés et une pseudo-analyse.

Citation de: sven
Beh figure toi que je sais ce que c'est que de grandir parmi les tours HLM, je sais ce que c'est que de se faire tabasser parce qu'on a pas la bonne couleur de peau. J'en ai vu des tags, panneaux, et affiches sur lesquels étaient inscrits "Interdit aux blancs", "mort aux français", etc.
Oh non, pas le coup du "racisme anti-blanc".
Le racisme existe envers toutes les couleurs de peaux, et c'est de la merde dans tous les cas. Néanmoins, le petit blanc qui se fait traiter de "face de craie" ne vit pas la même chose que le petit noir qui se fait traiter de "négro". Il le ressent certainement avec la même violence individuellement, mais lui habite dans un pays dirigé par des blancs, et ne passe pas son temps à se faire insulter et amalgamer par les élites blanches elles aussi (jounaleux, politiques...). L'esclavage et le colonialisme ont façonné des rapport de domination et d'oppression des populations "blanches" sur les populations "bronzées ou noires" durant des siècles. Encore aujourd'hui, le néo-colonialisme notamment économique fait rage avec une violence accrue. Le racisme que tu évoques est dégueulasse, mais réactionnel.

Citation de: sven
Mais ce n'était pas pourri lorsque l'on est arrivé. C'est parce que les "merdeux" l'on pourrie que cette cité est devenue craignos. C'est parce qu'ils l'ont voulu.

C'est ta vision des choses. Je ne dis pas qu'elle est fausse, mais sans doute parcellaire et subjective.
Un sociologue dont j'ai perdu le nom (doit être dans mes anciens cours, mais je suis pas quelqu'un de très rangé) a théorisé les dégradations urbaines comme suit :
- Quand un quartier est bien entretenu, que les quelques éléments cassés par l'usure ou même dégradés sont nettoyés, réparés, remplacés, au fur et à mesure, les habitants se sentent bien, et prennent globalement soin de leur environnement de vie.
- A partir d'un certain seuil d'usure/délabrements, sans amélioration, les habitants en général désinvestissent leur quartier et donc n'en prennent plus soin ce qui amène plus de dégats et ainsi de suite (ça va de jeter ses papiers par terre, à casser le mobilier)


Citation de: sven
aujourd'hui lorsque je rentre chez mes parents et que je me gare dans ma cité pourrie je vais stationner ma pauvre 207 qui me coute les yeux de la tete à coté des 307CC, des Bmw, des audi des voisins qui eux n'ont effectivement pas de travail. (non ce n'est pas une caricature et ça ne vient pas de la propagande du FHaine)

 :mdr1: :mdr1: J'ai un exemple tout à fait concret aussi, et très proche de moi, du fait d'avoir des revenus tout à fait moyens et une belle bagnole... Ca s'appelle le crédit à la consommation. (Et c'est une belle merde). Ca arrive quand on a réussi à foutre dans le crane des gens que tu es ce que tu possèdes, pour faire bref. Le trafic de drogues peut l'expliquer aussi, mais il ne faut pas toujours regarder par le petit bout de la lorgnette...

Citation de: sven
L'explication c'est qu'à 10 ans si on te laisse le choix entre te faire du pognon en chouffant ou aller à l'école la décision est vite prise. Alors si derrière les parents s'en foutent totalement de leurs chiards ça n'aide pas.

Je sais pas ce que c'est "chouffer"... (voler, dealer ?)
Que fout le personnel éducatif ? Les signalements, ça existe... Ah, ils sont dépassés, eux aussi... Comme les parents quoi ! Parce que des parents qui s'en foutent, j'en ai rarement vu dans mon boulot... Par contre des parents sans repères à transmettre, perdus et dépassés, oui... Pas facile d'avoir des enfants et de les éduquer. Je pense qu'aucun parent ne me contredira. ;)

Citation de: sven
Avec un peu plus d'éducation (parce que les momes de 3 ans qui traitent leur mère de sale pute sans se faire corriger derrière c'est bof) les merdeux ils auraient déjà nettement moins horreur de la loi. Ce n'est pas à 18 ans qu'ils faut essayer de leur apprendre le respect et la politesse.

Certes, mais là encore, le leitmotiv sur les parents démissionnaires, j'en ai un peu ras la casquette.
Misère sociale, affective et psychologique pour faire court, ça ne se dénonce pas en les jugeant mais en cherchant pourquoi ils en sont arrivés là et en les accompagnant...

Citation de: sven
Pour rester sur le sujet londonien, qu'est ce que des momes agés de 7 à 15 ans font dehors en pleine émeute sans etre accompagnés d'un adulte responsable (et encore adulte ou pas on laisse pas ses gosses en plein milieux de violences urbaines...)? Les parents ils font quoi ? Si on me répond qu'ils bossent je me marre. En période de vacances scolaires on peut au moins s'arranger pour avoir une nounou voire ne pas prendre les vacances en même temps afin qu'un des parents puisse s'occuper des enfants.

Ah bon. Tout le monde peut se payer une nounou ou s'arranger. Ben demande aux femmes qui élèvent seules leurs gamins avec des petits boulots précaires sans parvenir à boucler leurs fins de mois !


Citation de: sven
Si je suis d'accord avec cous sur la théorie, à savoir que ce monde est pourrie, que l'économie capitaliste est à chier et pousse au crime, etc, dans la pratique c'est autre chose. Dans la pratique, tu auras beau gommer les inégalités tu auras toujours un voisin qui cherchera à te bouffer la gueule pour te prendre ta part. Parce que des merdeux il y en aura toujours. Maintenant, tout mettre sur le compte de l'économie, de la société, etc, c'est un peu de la connerie.

Apparemment non, nous ne sommes pas d'accord. Mais tu peux l'assumer.  :mrgreen:
Dissocier complètement la théorie de la pratique, ce n'est pas très honnête intellectuellement, cela dit sans vouloir t'agresser. :merci:
Aboutd'nerf-iste

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Angleterre
« Réponse #51 le: 10 août 2011 à 05:09:58 »
Il serait injuste de comparer ces jeunes à ceux qui ont réussi à trouver un boulot correct, qui ont l'avantage d'avoir étudié et passé les examens nécessaires.

Il ne faut surtout pas dire qu'ils s'en sortent pas parce qu'ils sont paresseux et stupide.
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne Lady Marwina

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 7362
  • Le Chwanana est Grand
    • Avanti-populo.com
Re : Re : Angleterre
« Réponse #52 le: 10 août 2011 à 06:14:58 »
Citation de: le sang
Citation de: sven
Alors si derrière les parents s'en foutent totalement de leurs chiards ça n'aide pas.
Que fout le personnel éducatif ? Les signalements, ça existe... Ah, ils sont dépassés, eux aussi... Comme les parents quoi ! Parce que des parents qui s'en foutent, j'en ai rarement vu dans mon boulot... Par contre des parents sans repères à transmettre, perdus et dépassés, oui... Pas facile d'avoir des enfants et de les éduquer. Je pense qu'aucun parent ne me contredira. ;)
Cela revient à dire "aucun politique ne souhaite enfoncer le peuple, pas facile de diriger un pays, je ne pense pas qu'aucun élu ne me contredira".
Bien sur qu'aucun parent ne te contredira, cela ne veut pas dire qu'il n'y en a pas qui "s'en foutent" dans le sens ou l'emploie sven. C'est un phénomène de société qui à toujours existé: des personnes imbues d'elles-mêmes qui imposent leur merde au détriment de leurs propres enfants "Non mais le fait pas chier, laisse le"
Cette phrase emblématique est la raison pour laquelle mon beau frère est illettré (et attend un enfant sur le thème "nan mais Laure accouche et après on chercher un appart, parce que quand le bébé sera la on aura le RSA" en dormant sur le canapé du salon de ma belle-mère)
Et ce n'est pas seulement une question d'être dépassé ou de ne pas pouvoir transmettre des repères - mon époux se porte très bien, à eu son bac normalement, écrit des nouvelles comme moi, et se sent comme un poisson dans l'eau au milieu de mes amis doctorants rôlistes, alors qu'il est le frère de mon beau-frère - la différence c'est uniquement que mon beau-père s'en foutait de lui et donc à laissé ma belle mère faire son éducation: entre autres, il l'a laissé lui imposer un cadre de type "tu vas à l'école". Cette femme est parfaitement capable d'élever des enfants, à partir du moment ou son mari ne lui impose pas ses méthodes perso.

Mon beau-père, comme beaucoup de parents, n'est pas "dépassé" dans le sens ou il n'est pas une petite chose incapable de cadrer son propre fils. Il pourrait parfaitement le faire, il en a toujours eu l'autorité: je ne dis pas que ça aurait été d'une manière douce, mais, si il avait voulu, Alex n'aurait pas arrêté d'aller en cours vers 10 ans et serait capable de lire aujourd'hui. Au lieu de ça, il a empêché ma belle-mère de le forcer à y aller: des abrutis pareils existent.
Au final, on peut dire qu'ils sont dépassés, mais c'est par leur propre bêtise et leur aveuglement doublé de ce symptôme de toute puissance et imbues d'elles-mêmes. Alex, comparativement aux autres gamins du quartiers, n'est pas un échec patent: c'est mon mari qui est une réussite exceptionnelle (parce qu'il a son bac et un travail). Les familles ou l'un des deux parents fout la m*** dans l'éducation, sciemment, sans se rendre compte du mal qui est fait sont courantes. "Non mais le fait pas chier, laisse le" est une vraie phrase de personne capable vraiment de s'en foutre que son enfant aille à l'école, parce qu'il ne voit - sincèrement - pas l’intérêt.

Ce qui donnera des parents, plus tard, réellement dépassés pas incapacité de cadrer et non pas par choix de ne pas cadrer. (parce que, pour le coup, je ne pense pas que mon beau-frère sera dans le cas de mon beau-père avec son gosse qui naitra donc au printemps je pense, il s'en foutra d'ailleurs sans doute moins que son père pour l'école car l'école permet de faire garder le môme à peu de frais)

Pour les signalements, que les moyens ne soient pas mis en œuvre face à ce que je n'hésite pas à qualifier de phénomène de société est un fait.
Ce genre de problème (vis-à-vis de l'école) ne touche que des familles aux revenus modestes pour la simple et bonne raisons que les personnes qui ont des revenus plus élevés sont dans une culture classe moyenne et supérieure ou l’intérêt d'envoyer son enfant à l'école est comprit: donc, même si ils peuvent galérer un max ils n'iront jamais dire "Non mais le fait pas chier, laisse le" à ce propos (Ils l'auront éventuellement, mais sur d'autres points). Les enfants vont galérer parce qu'ils n'auront pas de piston haut placé etc, ni tout le confort et l'aide que l'on peut souhaiter, ils seront parfois forcés d'aller en apprentissage à 16 ans alors qu'ils voulaient passer le bac (et le pouvaient, j'ai vu des cas aussi) mais ils iront à l'école et apprendront à lire.

Dans une famille aux revenus extrêmement modestes, à partir du moment ou l’intérêt d'envoyer son enfant à l'école est comprit, la situation est très différente. Je pense que cela reste tout de même la majorité des familles. Les petits merdeux ne sont jamais, d'ailleurs, la majorité des gamins: mais ce sont parfois les leaders, et cela peut suffire à f* un bronx démentiel.
Vis-à-vis de ce qu'en disent les profs que je connais, je dirais que le petit merdeux authentique (type mon beauf') représente environ 5% des mômes, toutes classes confondues.

C'est un autre sujet mais il faudra parler du petit merdeux fils de riche qui se tire des rails de coke et organise des partouzes dans la piscine de ses parents dans un prochain fil les amis, d'ailleurs: lui est allé à l'école, mais la fameuse "Non mais le fait pas chier, laisse le" a tout de même réussi à frapper, et a frapper fort, même si ce n'est pas dans le même contexte ("de toutes façon, il héritera de la boite, alors laisse le faire ce qu'il veut" - ce n'est pas une caricature, j'ai un ami qui a donné des cours dans une école privée pour gosses de riches et qui s'est fait virer parce que les parents critiquaient ses notations trop basses... o_O). Le fait qu'il existe dans les mêmes proportions que son alter-égo pauvre prouve que ce n'est pas une question d'être dépassé parce que misère ou autre, mais bien de connerie pure.

Citation de: le sang
Citation de: sven
Avec un peu plus d'éducation (parce que les momes de 3 ans qui traitent leur mère de sale pute sans se faire corriger derrière c'est bof) les merdeux ils auraient déjà nettement moins horreur de la loi. Ce n'est pas à 18 ans qu'ils faut essayer de leur apprendre le respect et la politesse.
Certes, mais là encore, le leitmotiv sur les parents démissionnaires, j'en ai un peu ras la casquette.
Quand ma belle-mère cherchait a corriger son cadet, mon beau-père la pourrisait sur le thème "touche pas à mon fils" - ce manque de correction n'est pas qu'un problème de parent démissionnaires. Il faudrait faire parler les femmes et établir des stat, mais je ne serais vraiment pas étonné que l'on retrouve une proportion ahurissante de maris et pères casses-couilles qui mettent leur m*** en criant sur leur femme quand elle proteste ou tente de corriger le gosse, tout en croyant sincèrement avoir la science infuse et donner de bonnes bases à leur progéniture. En fait, une forme décalée de violence conjugale, qui se sert de l'enfant comme faire-valoir au détriment de son propre intérêt.

Citer
Misère sociale, affective et psychologique pour faire court, ça ne se dénonce pas en les jugeant mais en cherchant pourquoi ils en sont arrivés là et en les accompagnant...
Comme dit plus haut, il faudra aussi traiter le cas du petit merdeux fils de riche. il existe dans la même proportion que le petit merdeux prolo, il n'a simplement pas les mêmes centres d’intérêts, et ce n'est pas le même genre de conneries qui s'en dégage. Mais le je-m'en-foutisme éducatif n'est pas une question de revenus, il existe a toutes les échelles de la société. Seules les raisons diffèrent.

Pour en revenir à mon ami qui donnait des cours (d'histoire géo) donc à des gosses de riches, il faut bien comprendre qu'il n'a jamais de toute sa carrière été mis en face d'une telle brochette de cancres; Les gamins s’encourageait mutuellement dans leur bêtise, savaient que ce serait le prof qui serait viré si ils avaient des mauvaises notes et que, quoi qu'il advienne, ils auraient du piston ou la boite des parents en héritage. Il n'y avait pas d'absentéisme ou peu, certes - mais c'est une question relativement annexe et insignifiante quand le bahut devient un rendez-vous pour délirer et se taper des rails exotiques dans les toilettes.
Il n'y a par ailleurs aucune mesure de signalement pour ces gosses là, ce qui est préjudiciable car ils auront vraiment leur piston ou la boite des parents plus tard: nous allons commencer à les voir arriver au sommet d'ici 10 à 15 ans et je vous prie de croire que ça va être une autre dimension en terme de connerie. (Parce que leurs parents n'étaient pas comme ça, je veux dire au niveau bagage intellectuels)

Citation de: le sang
Citation de: sven
Si on me répond qu'ils bossent je me marre. En période de vacances scolaires on peut au moins s'arranger pour avoir une nounou voire ne pas prendre les vacances en même temps afin qu'un des parents puisse s'occuper des enfants.
Ah bon. Tout le monde peut se payer une nounou ou s'arranger. Ben demande aux femmes qui élèvent seules leurs gamins avec des petits boulots précaires sans parvenir à boucler leurs fins de mois !
Là, pour le coup, c'est effectivement mort: la société ne prévoit rien pour cadrer les gamins durant les vacances scolaires, donc soit tu peux soit c'est au petit bonheur la chance.

Citation de: le sang
Citation de: sven
Dans la pratique, tu auras beau gommer les inégalités tu auras toujours un voisin qui cherchera à te bouffer la gueule pour te prendre ta part. Parce que des merdeux il y en aura toujours. Maintenant, tout mettre sur le compte de l'économie, de la société, etc, c'est un peu de la connerie.
Apparemment non, nous ne sommes pas d'accord. Mais tu peux l'assumer.  :mrgreen:
Tu pêche par angélisme le sang.
Le fait qu'il y ait des gens très riches s'explique par le fait qu'il y a toujours des petits merdeux qui veulent te piquer ta part. Parfois, ils réussissent. Parfois, ils réussissent brillamment: on n'appelle alors plus cela un petit merdeux mais un milliardaire.

Les petits merdeux qui veulent piquer la part des autres ne sont pas le fruit de l'inégalité sociale, mais son origine.
Ce pourquoi, à mon sens, théorise la pourriture du système et constater l'établissement des petits merdeux (débutants et morveux dans les classes populaires, PDG, banquiers, politiques et rentiers pour ceux qui ont réussi: à priori parce qu'ils sont bien nés, gardons le en mémoire: la naissance est la différence essentielle entre le merdeux des cités et le milliardaire) n'a rien de contradictoire.

D'ailleurs, je vous met au défi de me trouver un seul nom de grande fortune qui ne l'ai pas volé, et qui ne soit pas, donc, par essence, un "petit merdeux" qui a tout simplement réussi à piquer la part de beaucoup d'autres. Parce qu'il est la le problème.

Le "Non mais le fait pas chier, laisse le" n'est pas du tout une question de classe sociale. Il se traduit simplement par une violence très différente suivant le milieu dont il est issu.
« Modifié: 11 août 2011 à 11:34:09 par Val »
Celui qui croit ne pas être responsable de ses erreurs a renoncé à sa liberté

Hors ligne sven

  • Neutre
  • Sarkophobe
  • Messages: 653
Re : Re : Angleterre
« Réponse #53 le: 10 août 2011 à 07:02:50 »
Oh non, pas le coup du "racisme anti-blanc".
Le racisme existe envers toutes les couleurs de peaux, et c'est de la merde dans tous les cas. Néanmoins, le petit blanc qui se fait traiter de "face de craie" ne vit pas la même chose que le petit noir qui se fait traiter de "négro". Il le ressent certainement avec la même violence individuellement, mais lui habite dans un pays dirigé par des blancs, et ne passe pas son temps à se faire insulter et amalgamer par les élites blanches elles aussi (jounaleux, politiques...). L'esclavage et le colonialisme ont façonné des rapport de domination et d'oppression des populations "blanches" sur les populations "bronzées ou noires" durant des siècles. Encore aujourd'hui, le néo-colonialisme notamment économique fait rage avec une violence accrue. Le racisme que tu évoques est dégueulasse, mais réactionnel.

Moi je répondais juste à la question de EE, je ne faisais pas le coup du racisme anti-blancs. Après, bien sur, je veux bien dire que je suis désolé d'etre né de cette couleur et présenter mes excuses pour les années d'oppression durant la colonisation à laquelle je n'ai pas participé. Je suis conscient que les gamins de moins de 10 ans vivent très mal ce passé peu glorieux de notre pays. Moi perso à 10 ans la colonisation, jamais entendu parlé. Mais du coup, moi, sale blanc ayant été victime de racisme toute ma vie je suis un sale con de facho alors que ceux qui m'ont craché dessus sont de pauvres jeunes en perte de repère, issus d'une politique d'immigration désastreuse et en colère après un système qui les exploite et les écrase. Alors, c'est dégueulasse mais réactionnel donc ça va. Pourquoi est ce que personne ne souhaite me chercher d'excuses à moi aussi ? Pourtant je ne fais que réagir au racisme dont je suis victime !
Effectivement, le racisme est dégueulasse comme tu le dis, et rien ne le justifie à part peut etre la connerie. Maintenant si gamin de 10 ans vient t'insulter parce que t'as pas la même couleur de peau que lui, je pense pas qu'il le fasse parce qu'il se rend compte qu'il grandit dans un contexte socio-économique qui lui est défavorable. Je pense pas que ce soit non plus parce qu'il souffre de la discrimination à l'emploi. Par contre il pourrait peut etre aller à l'école (enfin si il n'y a pas déjà mis le feu)


Citer
C'est ta vision des choses. Je ne dis pas qu'elle est fausse, mais sans doute parcellaire et subjective.
Un sociologue dont j'ai perdu le nom (doit être dans mes anciens cours, mais je suis pas quelqu'un de très rangé) a théorisé les dégradations urbaines comme suit :
- Quand un quartier est bien entretenu, que les quelques éléments cassés par l'usure ou même dégradés sont nettoyés, réparés, remplacés, au fur et à mesure, les habitants se sentent bien, et prennent globalement soin de leur environnement de vie.
- A partir d'un certain seuil d'usure/délabrements, sans amélioration, les habitants en général désinvestissent leur quartier et donc n'en prennent plus soin ce qui amène plus de dégats et ainsi de suite (ça va de jeter ses papiers par terre, à casser le mobilier)
Et je suis d'accord. C'est un fait, c'est avéré. Quand quelque chose est propre on a plus de scrupules à le salir que si c'est déjà dégueulasse. Par contre en effet, si on laisse se dégrader sans rien faire ça empire de façon exponentielle. Le problème c'est que ceux qui à l'origine auront des scrupules à salir ou a dégrader sont ceux qui vont payer les réparations. Moi ma cité était propre et l'ai restée pendant pas mal de temps. On n'avait pas à se plaindre. Interphones à l'entrée des batiments (dans ma ville ça ne se faisait pas encore), Portes à ouverture et fermeture automatiques pour personnes handicapées, aire de jeux, etc. C'était plutot chouette. Seulement quand toute les semaines t'es obligé de faire venir un réparateur parce que l'interface de l'interphone ne marche plus parce qu'un couillon a pissé dessus, que les personnes handicapées sont coincées dehors parce que le système d'ouverture ets pété et que du coup elles n'ont pas la force pour ouvrir la porte seules, que les jeux sont continuellement incendiés, ben les réparations ça va les 3 ou 4 premières années. Au bout d'un moment la facture commence à etre salée, et quand ça le devient trop, ben on ne répare plus, tout simplement.
On pourrait faire payer aux casseurs. Parce qu'on sait très bien qui dégrade le tout. Mais sans les prendre en flag, impossible. ET de toute façon pour la plupart ils sont mineurs donc irresponsables pénalement. Donc ben soit on paie, soit on vit dans la merde des autres. ET si t'as pas les moyens de te casser de là tu subis, un peu comme le font les retraités qui vivent en cité et qui ne demandent rien de plus que d'essayer de (sur)vivre tranquillement avec leur maigre retraite, mais qui se font continuellement emmerder, violenter et racketter par ceux qui ont dégradés leur habitation.

Citer
J'ai un exemple tout à fait concret aussi, et très proche de moi, du fait d'avoir des revenus tout à fait moyens et une belle bagnole... Ca s'appelle le crédit à la consommation. (Et c'est une belle merde). Ca arrive quand on a réussi à foutre dans le crane des gens que tu es ce que tu possèdes, pour faire bref. Le trafic de drogues peut l'expliquer aussi, mais il ne faut pas toujours regarder par le petit bout de la lorgnette...
Je ne regarde pas par le petit bout de la lorgnette. Je sais très bien qui vit de petits trafics dans mon quartier. Et il n'y a pas que la drogue. Ca va du trafic de voitures volées au vol à main armée. Quand le bureau de tabac ou la pharmacie du coin se fait braquer, on sait tous qui l'a fait. Alors les crédits à la consommation je veux bien. Mais ça ne marche que pour les gens "normaux" qui se font justement avoir par la société de consommation. Les merdeux eux sont plus intelligents que ça. Ils n'empruntent pas, il payent cash. En ce moment là mode c'est (pour les majeurs), racheter un garage. Ca permet de changer de voitures tous les jours en prenant les voitures des clients. C'est bien plus facile pour pas se faire gauler par les radars, les refus d'obtempérer et tout le toutim. Il suffit au pire pour le garagiste, si ça tourne au vinaigre de déclarer que la bagnole a été volée sur son parking.
Citer
Je sais pas ce que c'est "chouffer"... (voler, dealer ?)
Que fout le personnel éducatif ? Les signalements, ça existe... Ah, ils sont dépassés, eux aussi... Comme les parents quoi ! Parce que des parents qui s'en foutent, j'en ai rarement vu dans mon boulot... Par contre des parents sans repères à transmettre, perdus et dépassés, oui... Pas facile d'avoir des enfants et de les éduquer. Je pense qu'aucun parent ne me contredira.
Chouffer c'est faire le guet. ENtre 6 et 13 ans, t'as pas encore assez le sens des affaires ni la maturité pour organiser ton propre trafic avec tes propres ventes. Alors tu te fais embaucher par les autres pour chouffer. En fonction de la ville et de la cité ça rapporte entre 30 et 100€ la journée. Pas mal à 6 ans ! Va faire comprendre à un gamin de 16 ou 17 ans qu'il faut qu'il fasse des études, qu'il fasse un emprunt pour payer ses frais d'inscription à la fac, qu'il travaille dur toute la journée à l'école et qu'ensuite il faut qu'il travaille encore en dehors pour payer son loyer, pour pouvoir ensuite avoir un boulot convenable ou il sera payé 2 fois moins que ce qu'il gagne actuellement simplement en chouffant. Alors une fois qu'il aura commencé à etre revendeur c'est même plus la peine de rever.
La faute à quoi ? A des salaires trop bas ? à la non légalisation des drogues ? On aura beau augmenter le SMIC pour le mettre à 3000€, je pense que si le mec a le choix entre travailler pour gagner de l'argent ou gagner de l'argent sans rien faire, le choix sera rapide.
Les jeunes des cités se plaignent de ne pas avoir de travail. Pourtant dans la police on recrute (pour peu qu'on parle arabe on a même un avantage sur tout le monde parce que c'est une langue recherchée au concours). Ah ben oui mais la police ça veut dire qu'on est le toutou de l'état donc ça va pas. Bon d'accord. Il y a les Pompiers qui ont besoin de monde. Ah ben oui mais pompier ça veut dire qu'il faut faire des efforts, il faut un minimum de discipline, et il faut etre gentil. Bah oui il faut bien avouer qu'à part truand, boxeur y a pas beaucoup de métiers ou tu peux gagner ta vie en cassant la gueule des gens qui ne te plaisent pas.

Le personnel éducatif ne peut pas non plus gérer l'éducation de tous les gamins de la Terre. Ils sont déjà bien courageux de bosser avec les faibles moyens qu'on leur donne. Mais les parents sans repères à transmettre, désabusés ou quoique ce soit, on ne les a pas forcé à faire des momes pour les abandonner après. Même les animaux s'occupent mieux de leurs petits que la majorité des humains. Pourtant nous sommes théoriquement sensés ressentir davantage d'émotions qu'eux. Quand à 6 ans un gamin fait sa loi à la maison ce n'est pas que les parents ont abandonné. C'est que les parents n'ont jamais rien fait. Alors je suis désolé mais à ce moment là on ne fait pas de gamins quand on a dès le départ pas l'intention de les élever.

Citer
Ah bon. Tout le monde peut se payer une nounou ou s'arranger. Ben demande aux femmes qui élèvent seules leurs gamins avec des petits boulots précaires sans parvenir à boucler leurs fins de mois !
Toutes les familles mono parentales doivent etre regroupées à Tottenham alors. Parce qu'il y en a des minots dans la rue.

Citer
Apparemment non, nous ne sommes pas d'accord. Mais tu peux l'assumer.
Dissocier complètement la théorie de la pratique, ce n'est pas très honnête intellectuellement, cela dit sans vouloir t'agresser.
Mais j'assume totalement ce que je dis et ce que je pense. Ca ne m'empeche pas d'etre d'accord sur la théorie encore une fois. Seulement faut pas chercher des excuses à tout le monde tout le temps. Ca ne fait que renforcer cet esprit des délinquants "ben ouais mais j'ai une excuse donc j'ai le droit !" Ce ci dit en France on est très fort pour trouver des excuses. Même l'automobiliste de base qui se fait choper avec le téléphone au volant a toujours une bonne excuse pour le faire. C'était pas dangereux, Madame va accoucher, un rendez vous important dont on cherche l'adresse, etc. Le seul mec qui n'a jamais d'excuses pour rien c'est moi du coup. Je suis blanc, j'ai un boulot et en plus je suis flic (putain je cumule !). Quoique je fasse on ne me pardonnera jamais. Par les contre les autres ils peuvent ce qu'ils veulent. Les violeurs ont généralement tous été abusés sexuellement dans leur enfance. C'est l'arguement qui revient toujours dans une défense. Ca minimise l'acte ? Ca le justifie ? Non. Ca l'explique éventuellement. Est ce pour autant que l'on doit tenir pour responsable l'auteur du premier viol pour tous ceux que ses victimes ont ensuite commis ? Pas vraiment non.
Est ce parce qu'on a grandit dans un milieu défavorisé on a le droit de bruler la voiture du voisin qui vit pourtant dans le meme milieu que nous ?
Est ce qu'on a le droit de braquer la supérette, de foutre le feu à l'école, de dégrader les batiments ?
Est ce qu'après on aura le droit de se plaindre du fait que les commerces ont fermé, que l'on a pas accès à l'éducation et que l'on vit dans un quartier pourri ? Non, mais on le prendra quand même et ça nous servira d'excuses pour recommencer plus tard.

Alors effectivement, je suis peut etre pas honnete intelectuellement. D'ailleurs je suis peut etre tout simplement limité intellectuellement. Je le reconnais et l'assume. Sans me sentir agresser ou quoique ce soit. Je reconnais que je ne suis pas très intelligent, je suis pas très réfléchis. En attendant, je sais ce que je vois, ce que j'entends et ce que je vis. Et même en gommant toutes les inégalités du monde on trouvera toujours quelqu'un pour nous casser les couilles et il aura une excuse pour le faire. Mais il y a un moment ou il faut arreter de chercher des raisons et s'apercevoir que finalement c'est juste que c'est la nature humaine d'etre con.

Lady Marwina:  :fleur2:
Tu exprimes ma pensée de manière bien plus générale, intelligente et compréhensible que je ne le fais moi même. ^^

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3180
Re : Angleterre
« Réponse #54 le: 10 août 2011 à 07:35:17 »
                                                                    

la police londonienne appelle a dénoncer les pilleurs
Afin d'identifier les émeutiers, elle a mis en ligne des captures de vidéosurveillance, suivie de près par internautes et médias.

http://www.liberation.fr/monde/01012353441-la-police-londonienne-appelle-a-denoncer-les-pilleurs



http://photoshoplooter.tumblr.com/
« Modifié: 10 août 2011 à 07:37:56 par bili »
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Angleterre
« Réponse #55 le: 10 août 2011 à 09:57:40 »
On ne peut pas parler de "manifestation" dans le sens habituel du terme. Ces jeunes ont surtout l'air de s'amuser de leur puissance à faire peur et à voler tout ce dont ils ont envie, ie surtout les choses inutiles qui brillent.

Il n y a pas que les déshérités parmi eux, il y a aussi les fils paumés de "bonne famille" qui sont fans de sensations fortes, en quête d'une identité fictive "jeunes."
On compare leur comportement social à celui des rats, ce n'est pas faux, sauf qu'en général les rats ne gueulent pas.

Simplement, ce qu'on voit sont les phénomènes de groupe, la violence a pour origine l'exemple des hooligans, là où il y a du monde surexcité, il y a des cons qui en profitent, que ça soit un match, un flash-mob, ou une vraie manif. Personne ne cherche a mettre en cause le "système," plutôt de s'élever dans la hierarchie par tous les expédients : vol, racket...la culture détestable du "respect."

On fait ça "parce qu'on peut" en toute impunité (apparente) au moins dans un premier temps.

Il suffit de mettre un peu plus de volontarisme chez les policiers, renforcer le nombre d'effectifs et du coup (comme à Londres) tout le monde se calme. Si on ne "peut" pas, on ne fait pas, c'est aussi simple.

En Angleterre comme en France il est à la mode de parler des "services" de police, on ne dit plus "police force" devenue politiquement incorrect.
La police est en premier lieu un service, mais si nécessaire la force doit prendre le relais.

Citer
"Il faut s'attaquer aux racines du problème...gna gna..."

Si le(s) système(s) repose(nt) sur la cupidité, la concurrence par tous les moyens et le clivage des oppositions, ce n'est pas demain la veille qu'on pourra faire autre chose que garder le couvercle sur la fameuse cocotte minute.

Ce n'est pas la méthode Coué ; il n'y aura jamais d'explosion, ça finit quand même par calmer tout le monde.

Ces violences ne mettent absolument pas en cause le système, ce n'est pas la contestation, simplement la décadence.
Sans revendication politique ces caprices d'enfant gâté disparaissent simplement, au fond, c'est le vide.
Une manifestation politique aurait été réprimée beaucoup plus sévèrement !





« Modifié: 10 août 2011 à 10:00:41 par oblomov »
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne ElectricEye

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2933
Re : Angleterre
« Réponse #56 le: 10 août 2011 à 10:00:10 »
J'ai lu la réponse de sven à travers celle de Le Sang et c'est toujours, hum



ce qui fait que je préfère pisser dessus plutôt que de continuer à discuter avec des gens aux raisonnements fallacieux et prenant leur cas pour la seule et unique vérité.

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Re : Angleterre
« Réponse #57 le: 10 août 2011 à 10:38:00 »
Vais essayer de faire concis mais moins vague que cette nuit (apparemment, avoir des allumettes pour garder les yeux ouverts ne m'aide pas à me faire comprendre  :gehe: ).

@ Lady Marwina : Oui, c'était un peu démago ma phrase, vu comme ça.  :gene: Je voulais simplement rappeler qu'il me semble de bon ton de rester humbles, tous autant que nous sommes, puisque nous ne sommes pas parents. Car des personnes avec des grandes théories sur l'éducation à donner aux gamins, pour finalement faire plein de conneries quand ils en ont eu, j'en ai vu aussi.  ;-)

Je n'ai jamais dit qu'ils n'existaient pas, les parents que tu me décris, mais simplement que c'est rare. Des cons, oui, y en a partout, et quand ils enfantent, ils peuvent être cons aussi dans l'éducation ou la non-éducation qu'ils donnent à leurs enfants...
Mais pour l'exemple que tu cites, comme rien n'est simple, j'ai envie de dire : Connais-tu l'éducation qu'a reçu ton beau-père ?
Souvent, ceci explique cela. ;)
Et certains cons, se bonifient dans la parentalité, d'ailleurs.

Quant aux merdeux riches, maintenant ils n'ont même plus besoin de piller la plupart du temps, ils héritent d'un empire, d'un statut social, d'un poste, ou de fric.

Et je vois une différence, entre des personnes qui vivent dans la précarité et qui ne savent pas à quel point l'école est importante car eux n'ont jamais fait cette expérience de vie, ou simplement car les études qu'ils ont fait, ne leur a pas permis de s'élever socialement et donc ne peuvent pas transmettre cela à leurs enfants ; et les très riches qui savent que leurs gamins mêmes si ils se plantent pourront toujours retomber sur leurs pattes, grâce à papa-maman et leurs réseaux. L'attitude des premiers reflète une forme de désespérance sociale, celle des second une arrogance de classe.

Par ailleurs, il y a une grande différence entre être laxiste ("Non mais le fait pas chier, laisse le"), et "n'en avoir rien à foutre de son chiard".

Concernant les pères, peut-être. Moi, ce que j'ai pu voir dans mon boulot ou des exemples proches, c'est plutôt l'inverse. Un père ayant du mal à imposer une loi symbolique et réelle, et à trianguler une relation mère-enfant très fusionnelle. Un autorité du père sans cesse remise en question par la mère, et pas vraiment d'autorité quelconque de la part de celle-ci. A en croire différentes sources sociologiques, psychologiques etc, c'est plutôt la tendance actuelle.(Cf par exemple : Le père absent dans l'existence de l'enfant)

Je ne suis pas angélique (bien que vu qui utilise ce terme habituellement, j'ai tendance à prendre ça pour un compliment  :diable:), je ne dis pas que ces gamins et leurs parents n'ont aucune responsabilité, ni que c'est bien ce qu'ils font. Juste que je comprend, que dans le système de merde dans lequel on vit, un gamin qui fauche le dernier Iphone à la mode, cherche simplement de manière inconsciente à accéder à un statut social valorisé.

@ sven : Tu caricatures mes propos. :nono:
Je ne dis pas qu'un des racisme est moins dégueulasse, ou plus excusable, je dis juste qu'ils ont une différence de nature. Vu la discrimination à l'embauche, le gamin de 10 ans a surement constaté que ses parents en sont victimes, même si il n'en a pas conscience en ces termes. De plus fortes probabilités que ses parents soient au chômage, de quoi être dégouté de l'école. Je ne dis pas que c'est toujours le cas, je dis qu'au lieu de balancer des faits, il est toujours préférables de tenter de les comprendre, ce qui ne veut pas dire les excuser.  :merci:

Ceux qui trafiquent, ont-ils la possibilité de vivre décemment par un autre moyen... Genre le travail ? je n'ai pas un amour fou pour les trafiquants, loin de là, mais dans une majorité de cas, ces trafics servent à accéder à ce qu'on fait miroiter sans cesse au gens, dans notre merveilleuse société de consommation : une maison, une belle bagnole.
Bien sur, ce n'est qu'un facteur parmi d'autre.

Quant à l'éducation, ce n'est pas aussi simple que ça non plus. Je ne compte pas balancer ma vie intime sur le fofo de manière détaillée, mais pour faire court, même un parent qui éduque correctement, voire assez strictement, son enfant, peut faire face à des problèmes qui nuisent à sa crédibilité voire à son autorité (chômage, dépression sévère, alcoolisme etc). N'importe quel parent est susceptible de devenir démissionnaire, car la vie n'est pas rose tous les jours.
Et on fait aussi avec ce qu'on a à la base. L'éducation qu'on a soi-même reçu. Tout le monde n'a pas les mêmes repères de ce qu'est l'éducation, non plus.

Les familles monoparentales étaient un exemple, parmi d'autres. Si le parent à la maison est fracassé au whisky à 9h du mat pour oublier sa vie de merde, ou shouté par des médocs (antidépresseurs et autres anxio), ça fonctionne aussi. Et vu l'explosion des familles monoparentales, et le taux d'alcoolisme et de consommation de psychotropes en France, cumulés, ça commence à faire du monde, oui.

Concernant la théorie et la pratique, ça n'a aucun sens de dire qu'on est d'accord avec une théorie mais pas avec sa pratique il me semble... La théorie étant établie à partir des faits. Plusieurs théories étant possibles pour les mêmes faits, on choisit d'adhérer à une théorie selon que les explications des faits qu'elle propose, voire les solutions qu'elle soumet, correspond à notre vision des choses. Non ?

@ Lady Marwina et sven : Je ne cherche pas à dédouaner les parents ou les enfants de leurs responsabilités comme vous semblez le croire (peut-être car je m'exprime mal :rouge:).
Je dis simplement qu'au lieu de juger et condamner les gens, il me semble plus humble et plus constructif de chercher à comprendre les causes multifactorielles de ce qui se passent.
"On devrait toujours pouvoir faire quelque chose de ce qu'on a fait de nous" Sartre
Sauf que pour certaines personnes y a beaucoup à faire, et que parfois la vie se charge de nous mettre des batons dans les roues pour nous freiner dans nos évolutions.

@ bili:mdr1: pour Justin Bieber.
Sinon, la délation, c'est top tendance. Ca doit être la nostalgie d'une certaine époque...

@ oblomov : La jeunesse est un groupe sociologique qui a une culture et des codes propre à elle, et tu sembles mélanger beaucoup de choses... Les effets de groupe, personne n'en est à l'abri. :cote:

Ce n'est pas parce que ces jeunes n'élaborent pas des revendications politiques, que la cause n'est pas politique.

@ ElectricEye : Je crois qu'on est à peu près d'accord, alors "poukoi tu m'abandoooonnes ?"  :snif: ...  :bigtong: :bigtong: :bigtong:
Aboutd'nerf-iste

Hors ligne Lady Marwina

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 7362
  • Le Chwanana est Grand
    • Avanti-populo.com
Re : Re : Re : Angleterre
« Réponse #58 le: 10 août 2011 à 10:44:53 »
Citer
Lady Marwina:  :fleur2:
Tu exprimes ma pensée de manière bien plus générale, intelligente et compréhensible que je ne le fais moi même. ^^
C'est mon métier  :mrgreen: - sérieusement.
En fait je lis juste tes posts sans à priori ni sur-interprétation, et j'essaye de comprendre en quoi ton avis est rationnel et logique en émettant des points de comparaison entre ce que je pense juste ou ce que j'ai observé empiriquement et ce qui est exprimé.
Le fait que je rencontre un très très large panel de gens dans mon métier aide beaucoup à se faire une idée de l'éventail de points de vue possibles. (Moins à avoir une haute opinion de l'humanité, mais c'est une question très annexe due au public qui me consulte)

Citer
Mais du coup, moi, sale blanc ayant été victime de racisme toute ma vie je suis un sale con de facho alors que ceux qui m'ont craché dessus sont de pauvres jeunes en perte de repère, issus d'une politique d'immigration désastreuse et en colère après un système qui les exploite et les écrase. Alors, c'est dégueulasse mais réactionnel donc ça va.
Je ne pense pas que ce soit le sens de ce qu'elle voulait exprimer.
Il s'agit d'une escalade dans la violence, cela ne justifie pas mais explique. C'est de la connerie, la même que celle qui motive les petits merdeux - quelque soit leur niveau de vie. Vous êtes, je pense, tous les deux d'accord sur ce point.

Après, l'honneur et les louanges reviennent à celui qui, le premier, refuse de rentrer dans ce jeu débile.
Dans ton cas, le problème étant que le fait de ne pas y rentrer, loin de te placer dans une place d'honneur, te place plutôt dans celle du couillon récurent. Ce ne serait pas différent pour nous, si nous étions autant que toi en contact avec ce genre de petit merdeux dans la situation que tu connais.

Citer
Maintenant si gamin de 10 ans vient t'insulter parce que t'as pas la même couleur de peau que lui, je pense pas qu'il le fasse parce qu'il se rend compte qu'il grandit dans un contexte socio-économique qui lui est défavorable.
Pas sur le fruit d'une réflexion, poussée ou non, certes, mais par mimétisme oui. Les personnes qu'il imite vont par contre avoir un discours plus ou moins construit concernant la position socialement défavorable. Je dis "plus ou moins construit" parce qu'il n'est pas envisageable qu'un discours fruit d'une véritable réflexion débouche sur des préjugés basés sur la couleur de peau.

Le mimétisme de la connerie est un fléau, parce qu'il est beaucoup plus facile d'imiter des imbéciles que de faire l'effort d'une réflexion pertinente et argumenté. Et, comme le coup du "laisse le faire", cela ne connait pas les frontières sociales.

En ce qui te concerne, la discrimination du type "salaud de pauvre" (de nos élites qui se f* de la g* des flics, gravement, comme du reste des "petits" fonctionnaires par ailleurs, et des autres aussi) te nuit beaucoup plus que celle du type "salaud de blanc", d'ailleurs il suffit de comparer les posts ou tu parles de ce problème de "racisme" anti-pauvres (fonctionnaires lambdas et péquins moyens par extension) au nombre (2 a ma conaissance) ou tu évoque ce problème de couleur. Je ne pense pas que l'on puisse dire que tu l'oublie.

Citer
Citer
Le trafic de drogues peut l'expliquer aussi, mais il ne faut pas toujours regarder par le petit bout de la lorgnette...
Je ne regarde pas par le petit bout de la lorgnette. Je sais très bien qui vit de petits trafics dans mon quartier.
Je confirme que c'est une partie du terrain qui n'est pas accessible si tu n'es pas initié. Même en vivant en plein quartier débrouille, on passe à côté si on ne sait pas ou et qui regarder. Mais l'économie parallele est omniprésente.

Encore une fois, la principale différence entre les merdeux du bas et ceux de la haute est la manière de faire. Ceux de la haute sont je pense beaucoup plus difficile à coincer, ce qui est logique dans la mesure ou ils emploient souvent (ou utilisent) ceux du bas. Quand une maison est pillée et le mobilier ancien emmené, ce n'est pas pour être vendu à 2€ dans une brocante... Les clients de ce genre de recel ont les salaires qui leur permettent de claquer 3000€ pour une commode fin XIXème.

Citer
En fonction de la ville et de la cité ça rapporte entre 30 et 100€ la journée. Pas mal à 6 ans !
Ah, par contre, j'avais pas l'ordre de pris. Purée!!! Heureusement que mon bauf' n'a pas ce genre de contacts.  :triste1:

Citer
Les jeunes des cités se plaignent de ne pas avoir de travail. Pourtant dans la police on recrute (pour peu qu'on parle arabe on a même un avantage sur tout le monde parce que c'est une langue recherchée au concours). Ah ben oui mais la police ça veut dire qu'on est le toutou de l'état donc ça va pas. Bon d'accord. Il y a les Pompiers qui ont besoin de monde. Ah ben oui mais pompier ça veut dire qu'il faut faire des efforts, il faut un minimum de discipline, et il faut être gentil.
Je pense que tu confond deux ensembles qui ne se confondent pas totalement, en généralisant trop.
Mon beauf' par exemple est le cas typique du type qui vivote de la débrouille en travaillant sur des chantiers, au black, et qui se plaint effectivement de ne pas avoir de travail. Il est relativement honnête, et souhaite sincèrement trouver un vrai travail. (son problème, qui n'est pas à généraliser spécialement, est plutôt qu'il ne se bouge pas mais c'est une autre histoire)

Ce serait une très mauvaise idée qu'il devienne flic ou pompier, mais de toutes façon comme il est illettré il n'y a aucun risque. ... D'ailleurs, je pense que illettrisme est un frein réel à l’insertion de certains jeunes.

Mais l'argent facile est un véritable piège. J'ai eu à l'occasion une escort-girl (indépendante, sans mac) en consultation: elle cherchait sincèrement à se réorienter, mais en conservant son train de vie: difficile.

Citer
Quand à 6 ans un gamin fait sa loi à la maison ce n'est pas que les parents ont abandonné. C'est que les parents n'ont jamais rien fait. Alors je suis désolé mais à ce moment là on ne fait pas de gamins quand on a dès le départ pas l'intention de les élever.
Comme expliqué avec l'exemple de mon bauf', ce n'est pas qu'ils n'ont pas l'intention de les élever, c'est juste qu'ils n'ont pas la moindre conscience de ce qu'est un enfant. Juste ils sont complètement à la rue dans leur tête. Mon beau père n'a jamais eu le moindre doute sur sa capacité à élever un enfant correctement, pourtant mon beauf' est un véritable massacre. Et si mon mari est ce qu'il est, c'est parce que heureusement mon dieu, loué soit son appendice nouillesque! il ne s'en est jamais, mais jamais occupé. Vraiment jamais.

Citer
Toutes les familles mono parentales doivent etre regroupées à Tottenham alors. Parce qu'il y en a des minots dans la rue.
Il y a des minots dans la rue partout ou ils sont mieux dehors que chez eux, et dans la limite de ce que les parents laissent faire. après, un groupe de minot, il suffit d'un merdeux qui se met leader pour mettre un bronx monumental. Toujours le problème du mimétisme de la connerie.
Quand les parents en plus ne peuvent pas surveiller, ça ne peut que partir en sucette. Surtout si il n'y a pas de solidarité inter-familles (mères au foyer qui surveillent les autres gamins) - Je pense que des personnes comme mon beau père seraient capables de pourrir la voisine si elle avait l'audace de reprendre son cher fils sur des délire type "n'escalade pas les échafaudages des travaux à la station de métro" ou autre. J'ai déjà assisté à ce genre de scène sur marseille, mais aussi dans des petits villages: il y a des imbéciles partout.

Dans un petit village, on repère vite les gamins dont le père ou la mère est à la rue, et cela ne va donc pas empêcher aux témoins des scènes de connerie enfantine de reprendre la meute déchainée dans sa connerie pour la recadrer; Mais, dans les lieux trop vastes ou trop peuplés, c'est beaucoup plus difficile pour une personne témoin d'une connerie de savoir si elle ne va pas se faire violemment rabrouer par le père si elle ose dire un mot; Le crédo devient donc rapidement "chacun sa merde" -- a moins d'avoir une force de caractère peu commune, chose qui n'est, comme son nom l'indique, que peu commune.

Citer
Quoique je fasse on ne me pardonnera jamais.
Mais si. Christ te pardonnera. Dieu est miséricorde mon ami.
 ;-)

Citer
Non, mais on le prendra quand même et ça nous servira d'excuses pour recommencer plus tard.
(pourquoi ça me fait pense à Gaza? Huh, non, oubliez, ce n'est pas le sujet de toutes façon)

Citer
Et même en gommant toutes les inégalités du monde on trouvera toujours quelqu'un pour nous casser les couilles et il aura une excuse pour le faire. Mais il y a un moment ou il faut arreter de chercher des raisons et s'apercevoir que finalement c'est juste que c'est la nature humaine d'etre con.
Ceux qui nous cassent vraiment les couilles actuellement sont dans le top 10 des personnes les plus riches du monde. ...
J'dis ça, bon.


Celui qui croit ne pas être responsable de ses erreurs a renoncé à sa liberté

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3180
Re : Angleterre
« Réponse #59 le: 10 août 2011 à 10:57:16 »
                                                         
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Angleterre
« Réponse #60 le: 10 août 2011 à 11:04:24 »
Citer
la délation, c'est top tendance. Ca doit être la nostalgie d'une certaine époque...
Argument facile et fallacieux, digne des "moments les plus sombres de notre histoire" de Kouchner etc. Envoyer les gens aux camps et dénoncer les petits fachos, ce n'est pas comparable.

Citer
La jeunesse est un groupe sociologique qui a une culture et des codes propre à elle
BS. Comme on dit chez l'Oncle Sam.

Citer
Ce n'est pas parce que ces jeunes n'élaborent pas des revendications politiques, que la cause n'est pas politique.
Ceux qu'on a pu voir "s'expliquer" ne revendiquaient rien, sinon le désir de s'éclater.
"la cause" ? Quelle cause ? Le mot signifie-t-il l'origine du problème ou la juste lutte des jeunes cons mal compris ?
Je décèle une certaine confusion référentielle...
Dans les deux cas il n'y a rien de politique, sinon dans le sens qu'on peut dire que tout a ses racines dans la politique, une façon de ne rien dire.

@bili : ? Un oeuf de paques ?
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3180
Re : Angleterre
« Réponse #61 le: 10 août 2011 à 12:11:50 »
M’enfin tu n’as pas suivi le mariage du siècle de Kate et William avec le bibi de Béatrice , tu me déçois , oblomov, tu me déçois….. ::d

http://www.aufeminin.com/people/mariage-william-et-kate/mariage-kate-et-william-chapeau-beatrice-d-york-vendu-mariage-william-et-kate-n74389.html


Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Re : Angleterre
« Réponse #62 le: 10 août 2011 à 12:21:25 »
Me dire que mon argument est fallacieux et appeler fachos des personnes qui n'en sont absolument pas :  :mdr1:.
Sinon, ce n'était pas un argument. Mais un fait. Le climat actuel active la haine de l'Autre, et les réactions bien immondes qui vont avec... Pas besoin de génocide pour ça. :naah:

Bullshit ? C'est vrai, tu dois mieux t'y connaitre que les sociologues en sociologie... C'est logique.  :mdr1: :mdr1: :mdr1:


Et c'est moi qui suis confuse ?! "Cause", cf plus haut, le référentiel reste le même, logique argumentaire oblige. Pour le côté politique, voir plus haut. Marre de me répéter, tu ne tiens même pas compte des réponses qui te sont faites...  :triste1: :triste1:
Aboutd'nerf-iste

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28629
Re : Angleterre
« Réponse #63 le: 10 août 2011 à 12:32:42 »
le sang coule tes interventions sont merveilleuses, merci à toi :coeur:
mon cher sven je ne suis pas d'accord avec la plupart de tes propos mais ça ne t'étonneras pas ;)
EE  :super:

franchement je vais choquer mais je vais pas pleurer pour des boutiques de fringues merdiques, qui coutent la peau des fesses... m'en fou, ça me toucherais plus si c'était un petit commerce de quartier, il me semble que ce n'est pas vraiment le cas...inutile de pleurer après les consoles et les chaussures de marque ils ont des assurances qui feront leur travail.
mon petit cspnounet dit ceci dans le billet proposé dans le com du sang : "Insoutenables scènes de pillage", lit-on un peu partout ? De fait, et ça fait un moment qu'on voit ça, d'autres se livrent en ce moment même à un pillage effréné à une toute autre échelle que dévaliser le Darty du coin de la rue.Les émeutiers anglais, même avec la meilleure volonté du monde, ne sont que des petits joueurs mesquins, comparativement.
Quant aux journaux brittons qui hurlent d'effroi devant cette violence - celle des pauvres, pas celles des riches qui possèdent le journal -, ne sont-ce point les mêmes qui pendant des décennies ont clamé sur tous les tons : "There Is No Alternative" ?
Et bien quand on supprime toute "alternative", on a des émeutes nihilistes, voilà.


pour le reste certains d'entre vous dont le sang ont largement explicité ma vision de cet événement.
« Modifié: 10 août 2011 à 12:38:25 par raja »

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Angleterre
« Réponse #64 le: 10 août 2011 à 12:40:56 »
Ma définition de facho : celui qui abuse de sa force ou de la force du nombre pour s'imposer sur les plus faibles, ça convient tout à fait à l'exemple en question.

Qu'est-ce que "génocide" vient faire dedans ? La "haine de l'autre" (encore une formule/raccourci) peut être justifiée, si l'autre oeuvre à te voler ou à dégradé le bien commun.

"Groupe sociologique" peut vouloir dire ce qu'on veut. Une "culture jeune" ça n'existe pas. Ici il s'agit de désirer une sorte d'accomplissement consumériste, comme culture c'est maigre.

Je tiens compte de tes écrits, même si tu te répètes, je prends même la peine d'y répondre !

Cause toujours ! (là, c'est moi qui fais dans l'opacité référentielle.)

Citer
ils ont des assurances qui feront leur travail.

Très pertinent, bravo !
Les seuls qui s'opposent au saccage de leur quartier sont les asiatiques, Turcs, Indiens et Pakistanais qui défendent leurs magasins. Rien à voir avec les nervis genre FN qui sillonnent les rue pour chercher le baston (maintenant qu'il y a des flics pour les protéger)
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne TYGER

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 8889
Re : Angleterre
« Réponse #65 le: 10 août 2011 à 12:48:13 »
Citer
Au moins, ça marche pour quelque chose

"So blame unemployment and the cuts. It is true that Tottenham is among London’s poorest boroughs, with 10,000 people claiming jobseeker’s allowance and 54 applicants chasing every registered job vacancy. In other affected boroughs, such as Hackney, youth clubs are closing. Unwise as such pruning may be, it would be facile to suggest that homes and businesses have been laid waste for want of ping-pong tournaments and skateboard parks.

The real causes are more insidious. It is no coincidence that the worst violence London has seen in many decades takes place against the backdrop of a global economy poised for freefall. The causes of recession set out by J K Galbraith in his book, The Great Crash 1929, were as follows: bad income distribution, a business sector engaged in “corporate larceny”, a weak banking structure and an import/export imbalance.

All those factors are again in play. In the bubble of the 1920s, the top 5 per cent of earners creamed off one-third of personal income. Today, Britain is less equal, in wages, wealth and life chances, than at any time since then. Last year alone, the combined fortunes of the 1,000 richest people in Britain rose by 30 per cent to £333.5 billion."

(source)

Pendant que l'autre grosse connasse de Babette tente assez minablement de dédouaner ses idées de merde de leur responsabilité dans des assassinats d'enfants- la responsabilité en incombant bien évidemment à l'immigration et pas le moins du monde à un terroriste la tête farcie des mêmes choses qu'elle et ses semblables défendent à longueur d'éditoriaux, mais bien sûr continue Babette tu est hyper-crédible -, il semblerait que ce ne soit pas exactement le méchant "multiculturalisme" qui soit à l'origine du bordel londonien, mais plutôt des trucs à la fois moins élaborés politiquement mais considérablement plus efficaces pour déclencher des émeutes : la pauvreté et le chômage. Bon, ensuite, si simple que ce soit, ça ne pourra pas entrer dans la tête à Réac qui est beaucoup trop primaire et bas de plafond pour y comprendre quoi que ce soit et se contentera de vagir sur l'air du "y leur faudrait une bonne guerre !" pendant qu'on lui retire encore son permis pour alcoolisme au volant. Mais quelle triste vie ont ces gens là décidément.

Et donc, ô surprise, à force de fabriquer des pauvres, ils finissent par s'énerver. En même temps, hein, on ne peut pas à la fois avoir d'un côté un gouvernement conservateur qui veut affamer un pays et espérer gentiment que ceux qui morflent le plus disent bonjour à la dame. Créer du lumpen est une chose ; en attendre des réactions pondérées quand on leur explique que c'est pour leur bien qu'on leur enfonce encore plus la tête sous l'eau, c'est présumer un peu vite de leur capacité de modération...
Et comme en 2005 ici, ces émeutes sont politiques sans visées politiques : les facteurs qui les déclenchent sont on ne peut plus politiques - conséquences directes de l'application du défonçage permanent des plus pauvres qui comprennent fort bien que leurs chances de s'en sortir leur sont chaque jour un peu plus arrachées - et la traduction s'en fait par une violence aveugle qu'il serait par ailleurs un peu trop facile de voir comme une pré-insurrection. Le djeun's à capuche molletonnée ne protestant pas "contre" la société de consommation, mais exprimant à sa façon son agacement d'en être exclu.

De fait, c'est là qu'on voit la bêtise profonde, incurable même, des dirigeants de nos "démocraties" : quand la simple raison demanderait de leur fournir des boulots et d'arrêter de détruire leurs avenir, ils continuent, bêtement, d'obéir aux injonctions des "marchés" et de privatiser, et de doubler le coût des inscription en fac, et de créer de l'armée de réserve du Capital par du chômage de masse bref : de faire, bêtement, du libéralisme. Toujours bêtement d'ailleurs, puisque le libéralisme interdit par sa nature même de pouvoir le faire "intelligemment". On notera au passage l'éblouissante réussite du sécuritaire vidéosurveillé, corollaire obligatoire de la soumission aux marchés - il faut bien surveiller pour punir tous ces gueux : Londres ville la plus "surveillée" du monde...

Non, pas de doute : le libéral-sécuritaire, dans tous les pays et dans toutes ses formes, ça marche. Très bien. Vraiment très bien.
Mais uniquement pour foutre le bordel.


"Ni Dieu, ni maître.
Mieux être."
Jacques Prévert

"Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui."
Jacques Prévert

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28629
Re : Angleterre
« Réponse #66 le: 10 août 2011 à 12:52:26 »
merci ma pertinence n'a d'égale que ma capacité à lire des conneries et de bons vieux lieu commun.

bien sur qu'il y a une "culture jeune", l'on peut même segmenter en fonction du style vestimentaire, du langage, du style musique ect... si j'étais chez moi je vous proposerais des références d'auteurs spécialisés en la matière.

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Re : Angleterre
« Réponse #67 le: 10 août 2011 à 12:55:54 »
Merci Rajounette !  :merci: :fleur2: :fleur2:
(Je vais chercher mes cours de socio bientôt...)

Oblomov : "... Tu m'intéresses !" (???)

Ta définition est erronée.  ;)
Et d'ailleurs, ce sont les vrais plus faibles que tu traites de fachos, donc bon...  :gehe:

"Génocide" pour reprendre ta sur-interprétation de mes propos, quand tu parles de "camp de la mort". Les délateurs ne seront pas les grands gérants des magasins, mais bien les petits citoyens flippés et frustrés.

La culture jeune existe, c'est d'ailleurs une contre-culture. La jeunesse est un groupe social. Donc l'identification n'est pas "fictive".

Sinon, toutes les révolutions ont commencé par une révolte de la jeunesse... Ces évènement peuvent à un moment ou un autre, déclencher une insurrection plus large.
Aboutd'nerf-iste

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Angleterre
« Réponse #68 le: 10 août 2011 à 16:10:55 »
Fascisme dans le sens faisceau de brindilles que l'on casse pas, démonstration faite (je crois) par un roi de la Rome antique qui démontre le pouvoir d'un ensemble de gens contre un seul.
Mussolini a tout pomper sur eux, l'attribut des licteurs qui avaient le pouvoir de punir etc.
Ces jeunes ont tout des chemises brunes, eux aussi (majoritairement) issus du Lumpenprolétariat. Le KKK aussi.

Citer
les petits citoyens flippés et frustrés.

Flippés peut-être, mais pourquoi frustrés ? Frustrés de quoi ?
Il me semble que les frustrés dans l'histoire sont du côté des ados, jaloux des jouets des gosses privilégiés.

C'est injuste ! Juste parce ces nantis ont travaillé à l'école, obtenu les qualifs nécessaires ils s'octroient le droit d'accéder plus facilement à un emploi que des ados (qui sont pour le plupart trop jeunes pour bosser) qui sont de surcroît stupide et paresseux ?
Même le pire des esclavagistes n'en voulait pas !


Citer
La jeunesse est un groupe social.

Les rouquins aussi, on peut définir un groupe social comme on veut, sans que ça explique quoiqu'il soit.

S'il s'agit de style vestimentaire, musique autant parler du prix du steak haché. On s'en fout de ça.

Citer
toutes les révolutions ont commencé par une révolte de la jeunesse

Re-BS.
L'affirmation est bidon, déjà.
De plus, si ces cons sont la graine d'une révolution future, c'est mal barrée.

Voici un échantillon :

<a href="http://www.youtube.com/v/faPJx7zmbUk?version=3&amp;amp;hl=fr_FR&amp;amp;rel=0" target="_blank" class="new_win">http://www.youtube.com/v/faPJx7zmbUk?version=3&amp;amp;hl=fr_FR&amp;amp;rel=0</a>
« Modifié: 10 août 2011 à 16:15:46 par oblomov »
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Angleterre
« Réponse #69 le: 10 août 2011 à 16:24:47 »
En voici une autre.
Je regrette, pour moi, ce sont les nazis.
"Délation" est un vilain mot, mais tant pis, s'il faut ça.

<a href="http://www.youtube.com/v/E1UufjAGZv0?version=3&amp;amp;hl=fr_FR&amp;amp;rel=0" target="_blank" class="new_win">http://www.youtube.com/v/E1UufjAGZv0?version=3&amp;amp;hl=fr_FR&amp;amp;rel=0</a>
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne sven

  • Neutre
  • Sarkophobe
  • Messages: 653
Re : Re : Re : Re : Angleterre
« Réponse #70 le: 10 août 2011 à 16:43:19 »
Citer
ce qui fait que je préfère pisser dessus plutôt que de continuer à discuter avec des gens aux raisonnements fallacieux et prenant leur cas pour la seule et unique vérité.

Rassure toi je ne prends pas de plaisir non plus à discuter avec des personnes qui me prennent de haut.

Citer
Vais essayer de faire concis mais moins vague que cette nuit (apparemment, avoir des allumettes pour garder les yeux ouverts ne m'aide pas à me faire comprendre  ).

C'est peut etre moi qui n'ai pas su comprendre, tout simplement. Je suis pas franchement bien en ce moment et avec mes problèmes de concentration j'ai tendance à tout comprendre de travers.

Citer
Concernant la théorie et la pratique, ça n'a aucun sens de dire qu'on est d'accord avec une théorie mais pas avec sa pratique il me semble... La théorie étant établie à partir des faits. Plusieurs théories étant possibles pour les mêmes faits, on choisit d'adhérer à une théorie selon que les explications des faits qu'elle propose, voire les solutions qu'elle soumet, correspond à notre vision des choses. Non ?

Si. Je suis d'accord sur le fait que les politiques des différents gouvernements du monde actuellement en activité, que le système économique mondial, que la paupérisation des classes moyennes et modestes ne peut que conduire à la catastrophe qui elle même pourrait se solder par une ou plusieurs révolutions.
Mais dans la pratique, dans les faits actuels, ceux dont l'on parle en ce moment, je ne suis pas vraiment d'accord. L'origine de tout cela est une fusillade entre des policiers et un criminel. La manifestation qui a suivie est peut etre effectivement due à cette misère sociale. Maintenant, comme pour les émeutes en France en 2005 et 2007, les casseurs, les pilleurs de magasins, les incendiaires d'écoles et de commissariats ne sont pas les plus pauvres. Ce sont ceux qui trafiquent et qui du coup gagnent plus que les gens qui doivent subir cette violence, ou des jeunes ou des adolescents qui profitent de la foule, de l'effet de masse, pour faire franchir les interdits, ce qu'ils ne pourraient faire seuls. Et je suis entièrement d'accord avec Oblomov là dessus.
C'est là dessus que je dis que je ne suis pas d'accord avec la pratique. Parce que dans là, il ne s'agit visiblement pas de ces raisons. Enfin je ne sais pas si je suis très clair dans mes propos.

Citer
Sinon, la délation, c'est top tendance. Ca doit être la nostalgie d'une certaine époque...

C'est marrant ce que l'on appelle "délation" en France on appelerait ça "acte de citoyenneté" partout ailleurs. Il y a une différence entre donner le nom d'un pilleur de magasin, d'un dangereux délinquant et donner le nom d'innocents pour qu'ils se fassent executer.
Et alors, je ne sais pas trop ce qu'il en était de l'Angleterre pendant la seconde guerre mondiale mais ils dénonçaient eux aussi les Juifs ?

Mais si. Christ te pardonnera. Dieu est miséricorde mon ami.

Dieu si je le croise je lui en mets une. Et il aura interet à tendre l'autre joue !
Citer
franchement je vais choquer mais je vais pas pleurer pour des boutiques de fringues merdiques, qui coutent la peau des fesses... m'en fou, ça me toucherais plus si c'était un petit commerce de quartier, il me semble que ce n'est pas vraiment le cas...inutile de pleurer après les consoles et les chaussures de marque ils ont des assurances qui feront leur travail.

Euh... Si.
Les commerces de quartiers se font dépouiller. Et ceux qui ne se font pas piller parce qu'il n'y a rien d'assez interessant à prendre se font simplement incendier. Idem pour les voitures, les commissariats, les bibliothèques, etc.
Seuls les magasins de fringues de marque ou high tech se font simplement piller.
Pour ceux qui ont le malheur de vouloir s'interposer aux violences se font passer à tabac comme cet homme qui est dans le coma depuis lundi et qui alors qu'il gisait à terre dans son sang se faisait faire les poches (du coup les policiers anglais ne connaissent toujours pas son identité), ou le jeune mais tristement célèbre Asyraf Haziq, qui se fait tabasser, puis par un élan de gentillesse, se fait relever par ses agresseurs pour qu'ils puissent lui piquer ses affaires.
C'est le même genre de b*****s (on se fait un pendu ?) qu'on avait à Paris pendant les manifs contre la LRU, ou que j'avais chez moi durant celles contre le CPE. Ils profitent de la foule pour tout casser, et une fois que c'est fait ils agressent tous ceux qui sont des proies faciles. Un gars ou une fille qui marche seul dans la rue, il lui saute dessus, le/la tabasse tranquillement à 10 contre 1 et lui font les poches.
Quant aux commerces, ça fera plaisir aux employés d'etre mis au chomage parce que le magasin a été incendié.
Ca fera plaisir aux gens qui triment toute la semaine de voir qu'ils ne peuvent pas aller bosser parce que leur bagnole a été brulée au nom de la... euh... justice sociale ?
Alors je ne sais pas comment ça se passe en Angleterre mais vu que les animaux ont l'air d'etre les même, ça va faire comme chez nous, ou ça va se plaindre que l'épicerie a fermée, qu'il n'y a plus aucun commerce dans le quartier, etc. Ben oui mais en même temps fallait pas les braquer à longueur de temps... (cf pour ceux qui connaissent, le Leader Price de Saint Denis par exemple)

Bon sinon:
http://www.leparisien.fr/emeutes-a-londres/en-direct-emeutes-en-angleterre-londres-maintient-ses-renforts-policiers-10-08-2011-1561241.php
http://www.guardian.co.uk/uk/interactive/2011/aug/09/london-riots-before-after-photographs

Arf, Oblomov a publié la vidéo du jeune Hazdig.
Vous comprenez pourquoi des groupes de sécurité armés se créent. On risque d'en arriver là également un jour en France.

Hors ligne Lady Marwina

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 7362
  • Le Chwanana est Grand
    • Avanti-populo.com
Re : Re : Re : Re : Re : Angleterre
« Réponse #71 le: 10 août 2011 à 18:20:38 »
Citer
Mais si. Christ te pardonnera. Dieu est miséricorde mon ami.
Dieu si je le croise je lui en mets une. Et il aura interet à tendre l'autre joue !
Plus sérieusement: puisses-tu être touché par son appendice nouillesque.

Je pense que nous allons effectivement vers la guerre civile. (de manière annexe) -- ce qui passera par la formation de groupes de "sécurité" (en faits de gens qui se font justice seul, des criminels quoi...)
arff
Celui qui croit ne pas être responsable de ses erreurs a renoncé à sa liberté

Hors ligne sven

  • Neutre
  • Sarkophobe
  • Messages: 653
Re : Angleterre
« Réponse #72 le: 10 août 2011 à 18:51:27 »
Euh... Je suis hétéro, donc j'ai un peu de mal à me laisser toucher par les appendices nouillesques, surtout ceux des inconnus, même si je n'ai rien contre en particulier ! ^^
Pour le reste, effectivement je pense que nous allons droit sur une guerre civile, mais pas une guerre qui opposera les puissants aux "moins puissants", mais plutot les petits merdeux aux "moins merdeux". J'entends par là que les gens qui respecteront la propriété privée et qui lutteront pour ne pas se faire voler par des mecs qui gagnent tout meme plus qu'eux, finiront par former des milices armées et privées chargées de protéger une partie de la population. Je dois avouer que ça fait plusieurs années que j'y pense, et plus j'y pense plus je me dis que c'est probablement le meilleur moyen de se faire du pognon de manière rapide et facile. Créer une société de sécurité privée. C'est pas ce que j'aime parce que si j'avais choisis l'argent, je n'aurais pas décidé d'entrer dans la fonction publique alors que je pouvais faire plus de fric ailleurs. Mais non seulement ça commence à devenir sacrément facile de faire peur aux gens, à juste titre puisque moi même je ne sors plus en ville sans etre armé (je ne parle pas d'arme à feu mais d'au moins une gazeuse ou d'une matraque télescopique), mais en plus ça a tendance à devenir nécessaire. Hier ça faisait un an que je ne m'étais pas promené dans Paris. On a été abordé par des Roumains alors qu'on était à la terrasse d'un café. J'ai demandé à un ami Montpellierain de ranger les affaires qu'il avait laissé sur la table. Ca a pas loupé. Nous on avait plus rien à voler donc ça a été mais nos voisins de tablée se sont fait piquer un paquet de clopes. A peine 10 minutes après, la Bac venait rendre le paquet de cigarettes aux victimes car ils avaient été témoins du vol et avaient "interpellé" dans la foulée (mineurs donc en réalité pas d'interpellation seulement une remontrance verbale !)
Juste une journée parmi d'autres (enfin étrangement, à chaque fois que je vais sur la capitale hors service, soit je suis obligé de me battre, soit je suis victime ou témoin d'un méfait. Heureusement je n'y vais qu'une fois par an...)

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Angleterre
« Réponse #73 le: 10 août 2011 à 19:27:26 »
Les vigilantes en Angleterre ne valent guère plus que les hooligans qu'ils sont censés combattre, j'en ai vu sur Sky News (je regarde mais je reste critique sur les reportages assez bidonnés à la Cavada)

Il ne faut pas confondre ces bandes d'excités ratonneurs qui cavalent partout avec les locaux déterminés qui défendent leur propre quartier.

Beaucoup de ces groupes citoyens sont asiatiques, Turcs, Indiens, Pakistanais, parfois il sont réfugiés d'Afrique noire, où les Britanniques les avaient "importés" pour construire les chemins de fer, les noirs étant considérés trop cons pour ça. Ils s'étaient déjà faits commerçants avant de se faire jeter par les Karoumé, Amin Dada, Kenyatta etc..
L'immigré en UK l'asiatique typique bosse dur pour étudier, s'améliorer, s'acheter une petite commerce, ils sont généralement d'un naturel très pacifique, ce qui fait les cibles idéales pour les braquages, rackets. Il a déjà eu des morts par voiture bélier devant une mosquée.

La situation et les populations d'immigrés en UK sont très différentes à celles de France. Ce qui se passe là-bas n'a pas grand-chose à voir.

Un film qui démontre la condition minable des laissés-pour-compte prolos blancs de l'après-Thatcher : "My beautiful laundrette" de Stephen Frears avec le grand Saeed Jaffrey.
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19242
Re : Angleterre
« Réponse #74 le: 11 août 2011 à 12:37:26 »
Bon. J'arrive clairement après la bataille. Je ne vais pas argumenter car beaucoup de choses ont été présentées ici.

Globalement, je suis d'accord avec Lady. Et aussi avec sven.
Je ne pense pas qu'il y ait une quelconque revendication politique dans ces émeutes. Je ne pleure pas sur des pillages spécifiquement, mais comme dit sven, inutile de croire qu'il n'y a que des boutiques haut de gamme pillées. Et ces boutiques ont aussi des salariés. Qui eux vont se retrouver au chômage.
Le sang, je comprends ce que tu dis, seulement, pour moi, ce que tu dis ne change rien aux actes. Il y a des gens qui sont confrontés au même milieu et qui ne réagissent pas comme ça.  :merci: :merci:
Le fait qu'il y ait des explications sert s'il y a une volonté politique de changer les choses et de faire que les gens ne se retrouvent pas encore dans ce type de situation. Il faut qu'il y ait des explications, c'est nécessaire, parce qu'il faut qu'il y ait les outils si jamais la politique change d'orientation.
MAIS...
Les faits sont là aussi. Que tu connaisses les raisons de cette attitude n'aide pas ou très peu quand une bande vient de brûler ta voiture dont tu as besoin pour aller à ton travail, ou ton travail lui même. Je vais même dire que tu n'en as rien à foutre. Sur le moment du moins...Peut être, après toutes les démarches, et si tu arrives à retrouver une voiture, tu pardonnes. Mais si suite à ça tu perds ton boulot et que tes gosses mangent moins bien, tu as peut être envie de savater la gueule des gens qui ont brûlé ta voiture. Même s'ils l'ont fait pour des raisons politiques (ce dont ici particulièrement je doute...)

Je dirai même que lorsqu'on pille les boutiques ultra-branchées mais qu'on laisse les librairies intactes, ce n'est pas pour sauver le savoir, c'est parce qu'on a bien intégré le capitalisme et qu'on veut aussi un iphone et chaussures branchées... Parce qu'on ne parle pas de destruction mais bien de pillage.  :merci: :merci:

Quand on est anti-capitaliste même violent, on ne pique pas pour soi les dernières conneries à la mode. C'est mon avis, du moins.

Et autant dans les manifs il y a une majorité de gens qui revendiquent et un petit pourcentage de casseurs qui profitent, autant là, je n'ai pas cette impression.

@sven : Tu as parfaitement le droit d'exprimer un point de vue. je trouve juste dommage que tu oublies que les personnes qui foutent la merde sont une minorité. Je sais que c'est une conséquence de ce que tu vis, mais les autres existent aussi. Tu ne les rencontres juste pas dans ton travail.  :gene:

@EE : sven, comme nous tous, est influencé par ce qu'il vit au quotidien. il prend le soin d'exprimer son point de vue. tu as parfaitement le droit de ne pas être d'accord, je ne crois pas que ça en fasse un raisonnement fallacieux.


@raja : mais malheureusement des commerces pas de luxe ont été attaqués aussi, et des personnes tabassées, dépouillées, un SDF qui essayait d'arrêter une bande de jeune fille a été tabassé. Une fois la violence partie, elle n'est plus contrôlable ni porteuse de revendications, du moins à mon sens.  :merci: :merci:

Je rajoute ici un commentaire venant d'un forum, qui me semble intéressant. par contre il est en anglais. il ne parle pas que des émeutes, parle de leurs causes politique, du contexte que ça fournit. L'auteur est anglais.
Citer
Education in this country is now solely the preserve of the wealthy. Nobody from the working class could afford to send a child to university.

Healthcare continues to deteriorate as the back-door privatization and commercialization of the NHS continues.

We pay a literal fortune to private companies via the PPPs and the "private finance initiative", and yet despite these supposed money saving measures slide ever further into public debt, with an infrastructure that is unlikely to even be maintained, much less improved. The money siphoned from the public to the private sector is hidden in elaborate shell-game contracts and accounting labyrinths to disguise a simple fact. The country now rents what it used to own, having sold off it's assets for a song to those companies. We are tied into eternal, legally binding contracts with those companies. Contracts signed for us by politicians now comfortably retired.

There has been a permanent underclass of unemployed people created, many funneled on to long term "sickness" benefits to massage the truth about unemployment. Keeping a million or more people in permanent borderline poverty and disconnected from the rest of society has become an unquestioned policy sustained by all those in power. Nobody even pretends to want full employment, it is never even mentioned as a remote possibility.

We are told we are living longer and so must work ever longer. Longer hours, less holiday, deferred retirement for smaller and smaller wages and pensions.

Social, affordable, housing is no longer built. Those who are not in a position to buy property subsidise those who can afford to "buy to rent". Those on benefits will be herded into ghettos in the cheapest, least desirable areas by new restrictions on the levels of housing benefit.

We are now permanently at war. The "war on terror" can never end, because you cannot defeat an abstract concept. Billions are spent turning other people's cities into much worse states than a few burning cars and looted shops. Then corporations can asset strip formerly state owned property. Corrupt puppet regimes compliant to those corporations are installed via rigged elections, and woe betide any who dare to put their people's interests ahead of the interests deemed important by the IMF and "the markets".

Our "culture" and "media" are little more than continuous advertising systems advocating greed, and the worship of those with money. With interjections of propaganda "news" which would have made Pravda blush with shame. Much of the media is controlled by the likes of Rupert Murdoch, who gets to dine with our Prime Minister regularly, and who has the Police and politicians at his beck and call.


And you have to ask, looking at all this, "Cui bono?" Who gains?

The gap between rich and poor continues to grow at an ever accelerating pace.
"The UK's wealthiest people have rebounded from the recession increasing their worth by 18% in the past year, the Sunday Times Rich List says." -BBC news.
Just soak that fact in for a moment. Here we are, still effectively in a recession. And those richest of all have seen their wealth increase by 18%. Those who already have billions have gained most whilst the rest of us are told "the markets" require ever more draconian cuts and "austerity measures".


Now, all of the above do not justify violence, arson and theft.
But they certainly provide a context where those whose protests are ignored, and whose votes mean nothing have no other means to change the world, and whose world is already slowly getting worse not better.
When the dispossessed riot in the Arab world, our masters support them with air strikes and praise the burning cars and mob rule as a sign of nascent democracy emerging from tyranny. Over here it's "despicable criminality" which will not be tolerated.
Pay someone to hack the phone of a murdered child for profit and you get to bang on a table whilst shouting at MPs who will cut corporation tax for you.
Knock over a few rubbish bins and you will be banged up sharpish

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Angleterre
« Réponse #75 le: 11 août 2011 à 15:26:08 »
Citer
Nobody from the working class could afford to send a child to university.

(Personne issu de la classe ouvrière n'a les moyens d'envoyer son enfant au fac)

Vrai, malheureusement, on vient d'augmenter férocement les frais d'admission etc.

Par contre, l'éducation à l'école est gratuite...si on n'y va pas, ou si on y va pour faire le con, on a peu de chances d'aller en fac !
On a pris les côtés les plus cons des skins (violence) et des punks (no future.)
Sans même un semblant de solidarité de classe, ou de "groupe sociologique" jeunes (sic)

Ni de trouver un boulot, ce qui ne travaille pas outre mesure les hooligans qui font de la manif/shopping.

Maintenant, planqués dans les jupes de la police, les abrutis de la "English Defence League" commencent à se sentir assez forts pour ratonner. Mauvais.
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne TYGER

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 8889
Re : Angleterre
« Réponse #76 le: 12 août 2011 à 10:52:31 »
Citer
Pourquoi les émeutiers anglais ne brûlent pas la City

Ce n'est pas une question, c'est un constat.
Nous avons donc des émeutiers paupérisés à mort, qui ont une très forte conscience qu'un pays occidental riche et disposant, luxe suprême dans le concert des nations, d'une arme nucléaire qu'on ne possède que pour n'avoir pas à l'utiliser - délicat paradoxe qui coûte un pognon dispendieux et c'est là où on se rend compte au passage que l'arme nucléaire n'a pas d'utilité en tant qu'arme mais en tant que prestige... - n'a aucunement la moindre intention de leur donner un avenir, qui n'ont objectivement rien à perdre, et qui consacrent une très grande énergie à foutre le bordel dans les villes anglaises. En toute logique, ces jeunes gens devraient donc tourner cette ire vers les responsables et coupables de leurs malheurs et donc converger en masse vers la City pour la réduire en cendres.
Ils ne le font pas et il est douteux qu'ils le fassent.
Une fois constaté - et déploré - cet état de fait, la question du pourquoi se résout très vite.

Quel âge ont ces émeutiers ?
Moins de trente ans, assurément.
Quelle fût l'idéologie politico-économique qui régna sans partage depuis plus de trente ans au Royaume-Uni ?
Le néolibéralisme.
Ces jeunes gens n'ont donc absolument rien connu d'autre que cela.

Rien connu d'autre que l'individualisme, le consumérisme - qui de par leur situation économique leur est interdit - et l'encouragement à la prédation par l'exemple des capitalistes boursiers et autres capitaines d'industrie se gobergeant joyeusement sur le dos de leurs parents depuis des décennies. Et une fois ayant pressés les dits parents comme citrons, ne s'intéressent même pas à eux pour les exploiter puisqu'ils n'ont même plus besoin d'eux...

Devenir révolutionnaire "conscient" et trouver le temps de décrypter Marx et affidés est un luxe que finalement peu de gens peuvent se permettre. Et il est mieux pour cela d'évoluer au départ dans une famille politisée qui vous aidera à trouver vos marques et même encouragera ce goût, d'où le fait que les effectifs de cette minorité conscientisée se recrutent le plus souvent dans les classes moyennes éduquées, le monde ouvrier quant à lui ayant été soigneusement brisé afin d'éviter qu'il trouve le temps et l'énergie de réfléchir à sa propre condition. De fait, les "basses" couches du prolétariat - oui, j'aime bien utiliser du vocabulaire vintage à l'occasion. Ceci dit, ne vous faites pas d'illusions non plus ; si vous gagnez moins de disons 3000 € par mois, vous faites partie du prolétariat vous aussi. Eh oui, ça fait drôle, hein ? - qui n'ont pas accès ni à une culture ouvrière quasi éradiquée, ni à la culture tout court et partant à la distance réflexive et critique qu'elle apporte, et qui de plus voire surtout sont découragées d'y accéder par tous les moyens, télévision et même certains discours cutltureux élitistes "de gauche"...

On se retrouve donc avec une génération entière de lumpen à la fois enragés de leur exclusion et ne possédant pas les outils conceptuels pour la canaliser vers les vrais ennemis. On a les mêmes en France et pour les mêmes raisons.
Les émeutiers anglais ne revendiquent rien. Ils prennent ce que la société de consommation leur fait miroiter depuis des décennies en leur interdisant d'y accéder. C'est-à-dire qu'ils font exactement la même chose que d'autres enragés qu'ils voient tous les jours à la télé mais qui eux portent cravates et bretelles et travaillent dans des bureaux.

"Insoutenables scènes de pillage", lit-on un peu partout ? De fait, et ça fait un moment qu'on voit ça, d'autres se livrent en ce moment même à un pillage effréné à une toute autre échelle que dévaliser le Darty du coin de la rue.
Les émeutiers anglais, même avec la meilleure volonté du monde, ne sont que des petits joueurs mesquins, comparativement.
Quant aux journaux brittons qui hurlent d'effroi devant cette violence - celle des pauvres, pas celles des riches qui possèdent le journal -, ne sont-ce point les mêmes qui pendant des décennies ont clamé sur tous les tons : "There Is No Alternative" ?
Et bien quand on supprime toute "alternative", on a des émeutes nihilistes, voilà.


Pillards à l'oeuvre : la police impuissante.
"Ni Dieu, ni maître.
Mieux être."
Jacques Prévert

"Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui."
Jacques Prévert

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Angleterre
« Réponse #77 le: 12 août 2011 à 11:43:27 »
TINA (There Is No Alternative) et "no future," c'est un peu la même chose, la seule différence, celui qui le dit.
(TINA signifie "YOU have no alternative," pour mettre les points sur les i.)

La situation désespérante des jeunes avec la "culture ado" greffée dessus, forcément, c'est le bordel.
Au mieux, l'adolescence est un mauvais moment à passer, un ado est forcément quelqu'un qui se sent mal, c'est comme ça.

Comme mouvement politique, c'est à peu près aussi pertinent qu'était le "Girl Power" des Spice Girls par rapport aux luttes féministes.

En général, de la bouche des enfants sortent des conneries.
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7887
Re : Angleterre
« Réponse #78 le: 17 août 2011 à 13:39:12 »
Cameron est face à deux alternatives. Ou il analyse avec honnêteté les causes de ces actes, et il est forcé de constater que c'est le système néo-libéral qu'il promeut qui est responsable, ces jeunes n'étant que des victimes de la société de consommation élitaire. Ou il est forcé de pousser vers une société sécuritaire au risque de quitter la démocratie. En fait, plus retors, il semble encourager les sujets de sa très gracieuse Majesté à se constituer en milices. Cela lui permet de ne pas être accusé de fascisation, mais les conséquences seront les mêmes...
Quelle vertu, quel bonheur peut exister dans un pays où une classe d'individus peut dévorer la substance de plusieurs millions d'hommes?
Robespierre
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Angleterre
« Réponse #79 le: 17 août 2011 à 15:07:05 »
Citer
ces jeunes n'étant que des victimes de la société de consommation élitaire
La misère n'est pas seule en cause (les jeunes cons n'étaient pas tous les miséreux, sauf spirituellement.)
Une autre raison : ils sont pour la plus grande part stupides et paresseux.
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7887
Re : Angleterre
« Réponse #80 le: 21 août 2011 à 09:30:25 »
C'est ce qu'en dit... Cameron...  :mrgreen:
Quelle vertu, quel bonheur peut exister dans un pays où une classe d'individus peut dévorer la substance de plusieurs millions d'hommes?
Robespierre
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Re : Angleterre
« Réponse #81 le: 26 août 2011 à 12:49:33 »
Citer
Un pillage, Sir? Non une révolte

Par emcee le vendredi 19 août 2011, 09:58 - Banlieues, quartiers chauds: "embrasons-nous, folles villes" - Lien permanent

Tottenham, Oakland, Brixton, Clichy, Taybat al-Imam Caracas, Los Angeles …

Voici un tour d'horizon sur les récents soulèvements en Angleterre, avec, entre autres, un billet de George Ciccariello-Maher, universitaire, publié dans CounterPunch.

Planète de bidonvilles, temps des révoltes


De Tottenham à Oakland

Tottenham, Chili, Tunis, Oakland, Brixton, Taybat al-Imam … il y en a tellement qu'on a du mal à se souvenir des noms … Clichy-sous-Bois, Caracas, Los Angeles …

Les termes d'"émeute à Londres" résonnaient bizarrement à mon oreille, ne suscitant qu'un intérêt mitigé. J'ai assisté à quelques émeutes à Londres et, non loin de là, à Cambridge, aux défilés contre la guerre et aux traditionnelles échauffourées du 1er mai entre les anarchistes et la police londonienne.
Depuis ces événements et les récentes manifestations contre les réductions budgétaires qui se sont terminées par des affrontements sporadiques avec la police, mon intérêt avait peu à peu faibli, et quand j'ai entendu "émeute à Londres", je m'attendais à ce que ces mots soient suivis d'une nouvelle description de manifestations rituelles, avec des manifestants qui avaient été parqués par la police et des anarchistes qui affrontaient les forces de l'ordre. Ce n'est pas simplement une critique, je n'étais pas "pas enthousiaste" mais c'est sûr que ne n'étais pas enthousiaste non plus.
Mais, au lieu de cela, on apprenait que les incidents avaient été déclenchés à la suite de l'annonce de la mort d'un Noir, Mark Duggan, qui avait été abattu par la police, et du tabassage d'une adolescente de 16 ans qui exigeait de la police des explications concernant la mort de Duggan.
Le combustible pour alimenter l'incendie s'accumulait depuis longtemps, cependant: le racisme institutionnalisé qui se traduisait par la pauvreté, le harcèlement de la police, qui procède à des arrestations et des fouilles systématiques, et plus récemment, les coupes budgétaires décidées par le parti conservateur au nom de l'"austérité", le mot de l'année si "révolution" ne l'éclipse pas totalement.
Les similarités avec d'autres grandes vagues de révolte sociale devenaient de plus en plus évidentes. Si ces incidents étaient liés à la mort de Mark Duggan, c'était également, plus que cela, tout comme pour Oscar Grant et les révoltes d'Oakland en 2009, pour Alexandros Grigoropoulos et les événements d'Athènes en 2008, pour Rodney King en 1992 à L.A., pour Marquette Frye et la révolte du ghetto de Watts en 1965, etc.
Et comme les événements précédents, les révoltes à Londres se propagent avec une certaine spontanéité et une flexibilité dans des formes d'organisations qui ont complètement mystifié la police. Ils ont (à ce jour, NDT) procédé à plus de 1.000 arrestations, et les médias hystériques faisant de la surenchère en parlant de guérilla, la police est partie pour en arrêter bien plus.

Hystérie de la populace

Quand la violence économique atteint un certain seuil, s'ensuivent des représailles violentes, et, pourtant, ce sont rarement les banquiers ou les élus, ceux qui sont à l'origine des mesures d'austérité mondiales, qui en subissent les conséquences.
Cela commence par l'emploi de termes injurieux, et aucun mot n'est plus chargé de sens politique et historique que celui de "populace", l'insulte la plus classique.
De Philadelphie à Londres, nous dit-on, plane le spectre de la populace, et à l'image de "populace aux abois", le Sun, clef de voûte de l'honnêteté journalistique, a ajouté l'image de "masses d'agitateurs”.
Irrationnels, incontrôlables, imperméables à toute logique et imprévisibles dans leurs mouvements, ces indésirables ont une fois de plus gâché la fête, comme ils l'ont fait de Paris, en 1789, à Caracas, en 1989.
Comme l'a dit Fanon (Damnés de la terre - Frantz Fanon, NDT) dans son style inimitable: “les masses, sans attendre que les chaises soient disposées autour du tapis vert, n'écoutent que leur propre voix et se mettent à tout incendier".
L'utilisation du terme "populace" est un geste fondamentalement politique. C'est la volonté des classes dirigeantes et des forces conservatrices de délégitimer et de dénigrer la résistance populaire, de la vider de tout contenu politique. Revendiquer, c'est raisonnable, mais dans la mesure où la "populace" est l'incarnation de la déraison, elle ne peut décemment pas revendiquer.
Peu importe les motivations clairement politiques qui ont déclenché les rebellions à Londres, ainsi que les inquiétudes croissantes, également politiques, concernant les inégalités économiques et le comportement raciste de la police : tout cela a été bien décrit, même si beaucoup de Britanniques ne veulent guère en entendre parler.
Mais je veux aborder directement l'idée selon laquelle les émeutes seraient fondamentalement irrationnelles, comme l'exprime symboliquement le fait de dénigrer la "populace".
Ecoutons attentivement, occultons le flot de critiques des médias et prêtons l'oreille à ce que nous disent les rebelles :

Argument 1: rien d'autre n'a marché alors pourquoi ne pas essayer cette méthode?

Quand ITV a demandé à un jeune rebelle s'il pensait que se rebeller devait mener à quelque chose, sa réaction a été à la fois pragmatique et profonde:

    "Vous ne seriez pas en train de me parler actuellement si nous ne vous étions pas révoltés, hein? Il y a deux mois, nous avons défilé jusqu'à Scotland Yard, nous étions plus de 2,000, tous noirs, et c'était une manifestation pacifique et vous savez? Il n'y a pas eu un mot dans la presse. La nuit dernière, il y a eu quelques émeutes et quelques pillages et voilà le résultat”.

Comme l'a dit un autre: "On ne peut rien faire de normal si on veut se faire entendre".
En d'autres termes, notre mécontentement légitime n'a pas été pris en compte par la voie officielle, et donc, ceux qui souffrent ont recours aux voies non officielles. Si quelqu'un a autre chose à proposer, j'écoute. Non pas que je veuille dire que les rebellions ont une logique unique partagée par tous les participants, mais on y trouve une logique, quand même.
Ce n'est pas la première fois non plus que des révoltes donnent des résultats: en 2009, à Oakland, ce sont les révoltes, et uniquement les révoltes, qui ont conduit à l'arrestation et à la condamnation de l'officier de police de Bart, Johannes Mehserle, pour la mort d'Oscar Grant.
Et cette efficacité s'étend au tactique. Alors que la gauche manifeste, cernée par un cordon de police, ces rebelles des rues se sont avérés bien moins vulnérables à la tactique de la "*mise en enclos": des groupes de jeunes qui circulent de façon imprévisible ne peuvent pas être pris au piège efficacement. Et contrairement aux militants, ils retournent souvent sur le lieu des incidents, cherchant la confrontation directe avec la police.
Les pillards semblent avoir été plus habiles. Des groupes importants de personnes partis à l'assaut des magasins disparaissaient en quelques secondes dans un lotissement à proximité dès qu'ils entendaient les sirènes des voitures de police.

Argument 2: les riches ont le droit, pourquoi pas nous?


Lire la suite ici
Aboutd'nerf-iste

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28629
Re : Angleterre
« Réponse #82 le: 06 juin 2012 à 17:55:50 »
à part si vous êtes sur une autre planète tout le monde est au courant de ce fameux jubilé onéreux de la glorieuse reine lizie, ce fameux jubilé à 13 millions d'euros...vous vous dites qu'avec tout cet argent on utiliser des chômeurs avec des contrats super précaire beh non c'est mieux des esclaves gratuits, sans logement et sans commodité...c'est beau la communion nationale.

Citer
Les «forçats de la Tamise» ternissent le jubilé royal

Une trentaine de chômeurs de longue durée de Bristol, Bath et Plymouth ont été convoyés en bus à Londres la veille de la procession nautique pour y assurer des missions de sécurité sans être payés

Pour certains, c'est le spectre du retour à l'Angleterre victorienne. D'autres hurlent à l'avènement du travail forcé à l'ère de la récession. Au lendemain des quatre jours de fêtes du jubilé royal, les inégalités criantes du royaume d'Elizabeth II ternissent un peu la communion nationale. Tandis que Sa Majesté fendait la Tamise entourée de sa famille sur une barge rouge et or décorée de fleurs au milieu de 1000 bateaux, certains de ses sujets participaient à l'organisation de l'événement dans des conditions dignes du XIXe siècle.
Terrain détrempé

Une trentaine de chômeurs de longue durée de Bristol, Bath et Plymouth ont été convoyés en bus à Londres la veille de la procession nautique pour y assurer des missions de sécurité sans être payés. Ils participaient à un dispositif de retour à la vie professionnelle dans l'espoir d'un job durant les Jeux olympiques cet été et n'ont appris qu'ils ne recevraient aucune rétribution qu'une fois arrivés à Londres. À leurs côtés, une cinquantaine d'«apprentis» étaient rémunérés 2,80 livres (3,45 euros) l'heure.

À leur arrivée dans la capitale au milieu de la nuit de samedi à dimanche, ils se sont vu proposer pour tout hébergement de coucher sous un pont. «Nous sommes tous descendus du bus et on nous a laissé attendre 20 minutes au bord de la route, puis on nous a emmenés sous le London Bridge où on nous a dit de nous installer pour la nuit. Il pleuvait et gelait», a raconté l'un de ces forçats du jubilé au Guardian , qui a révélé l'affaire. À 5h30 du matin, les «volontaires» sont réveillés, équipés de bottes, de pantalons, de gilets fluorescents et de ponchos imperméables transparents. Ils assurent ensuite leur mission de gestion de la foule de plus d'un million de personnes durant quatorze heures, sans possibilité de se soulager. À l'issue de cette journée, ils sont emmenés en métro à l'ouest de Londres où on leur propose de camper sur un terrain détrempé.

Directrice générale de l'agence de sécurité Close Protection UK en charge de cette mission, Molly Prince s'est défendue: «Nous prenons le sort de nos employés et apprentis très au sérieux. Il est essentiel qu'ils soient évalués dans un environnement de travail réel pour achever leur formation.» Elle impute leurs déboires à des «problèmes logistiques».

L'ex-vice-premier ministre travailliste Lord John Prescott a écrit à la ministre de l'Intérieur Theresa May pour lui demander de lancer une enquête. «Cela soulève de très importantes questions sur le recours à des sous-traitants privés pour mener des opérations de sécurité publique au lieu d'agents de police formés à cela», écrit-il, dénonçant cette affaire «lamentable».

Hors ligne cervesia

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2380
Re : Angleterre
« Réponse #83 le: 06 juin 2012 à 19:59:24 »
lamentable et répugnant...
pourquoi s'étonner au pays de la perfide Albion ? :rougefache:
"Il n'y a point d'éloge flatteuse sans liberté de blâmer", Beaumarchais

 La neutralité favorise toujours l'oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté » (E. Wiesel).

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19242
Re : Angleterre
« Réponse #84 le: 07 juin 2012 à 17:28:33 »
Eh bien... vive le libéralisme, dis donc... Je pense qu'il faut faire circuler ce genre d'information pour que nos chers libéraux voient à quoi ça mène.
Mais ça ne m'étonnerait pas que certains trouvent ça "normal" du genre "après tout ce sont des chômeurs de longue durée faut qu'ils rendent service à la société gnagnagna".
Sauf que si ça se généralise, pourquoi payer les gens ? A terme c'est le retour de l'esclavage pour tout le monde, mais certains refusent de le voir...  :fache: :fache:

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7887
Re : Angleterre
« Réponse #85 le: 19 juin 2012 à 07:04:12 »
Perfide Albion, vénéneux Cameron.
Cette espèce d'Ubu à la british ne se remet pas d'avoir perdu son copain le ch'tit napoléon:

Citer
Cameron prêt à dérouler "le tapis rouge" aux exilés fiscaux français

Le Premier ministre britannique a critiqué le projet de François Hollande de relever l'imposition des plus riches en France.
 
David Cameron joue la provocation. Après avoir critiqué le projet de François Hollande de relever l'imposition des contribuables les plus riches,  le Premier ministre britannique s'est dit prêt, lundi 18 juin, à accueillir les entreprises qui fuieraient l'impôt en France,

"Quand la France instituera un taux de 75% pour la tranche supérieure de l'impôt sur le revenu nous déroulerons le tapis rouge, et nous accueillerons plus d'entreprises françaises, qui paieront leurs impôts au Royaume-Uni", a déclaré David Cameron devant une assemblée de dirigeants d'entreprise à Los Cabos (Mexique), en marge du sommet du G20.

"Cela paiera nos services publics et nos écoles", a-t-il estimé.


http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120619.OBS9028/cameron-pret-a-derouler-le-tapis-rouge-aux-exiles-fiscaux-francais.html

Et même pas honte de faire financer les services publics et scolaires anglais par l'intermédiaire de l'étranger, ce qui revient à reconnaître l'échec du libéralisme dans le pays qui en est le berceau...  :mrgreen:

Putain, mais que quelqu'un le crie très haut, là-bas, au sommet! Merde à la diplomatie. Un peu de courage!  tresfache
Quelle vertu, quel bonheur peut exister dans un pays où une classe d'individus peut dévorer la substance de plusieurs millions d'hommes?
Robespierre
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19242
Re : Angleterre
« Réponse #86 le: 20 juin 2012 à 12:03:29 »
D'autant plus que le systeme educatif anglais est en chute libre... une vraie catastrophe, d'apres des gens bien informes.  :/ :/
pour le reste, c'est ridicule. les gens qui ont une vie en France resteront et je ne suis pas sure que la vie anglaise soit tellement moins contraignante...  :diable: :diable:
certaines entreprises francaises pourraient ne pas apprecier qu'on leur demande le certificat de bonne cnoduite de leur grand mere il y a 50 ans pour s'implanter. et de toute facon cette histoire d'impot concerne les particuliers pas les entreprises. enfin...
perso je laisserai les gens s'exprimer. il y aura toujours des talents en France qui aiment la france et pas seulement l'argent.  :merci: :merci: :merci:

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Angleterre
« Réponse #87 le: 20 juin 2012 à 14:33:17 »
Cela ne démontre qu'une chose : que Cameron connaît la formule qui permettrait à l'Angleterre d'assurer par elle-même le paiement de ses "services publics et écoles".
Et qu'il a choisi de s'assoir dessus, par idéologie.
Aux électeurs britanniques d'en tirer les conclusions.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne cervesia

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2380
Re : Angleterre
« Réponse #88 le: 20 juin 2012 à 16:17:19 »
ça n'a pas énervé madame pari-sot comme l'idée de taxer à 3% les gros revenus d'entreprises... fuites des entreprises à l’étranger criait-elle...pourtant ça ne vaut pas mieux...doivent être potes ceux là ....
"Il n'y a point d'éloge flatteuse sans liberté de blâmer", Beaumarchais

 La neutralité favorise toujours l'oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté » (E. Wiesel).

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28629
Re : Angleterre
« Réponse #89 le: 21 juin 2012 à 08:55:12 »
Cameron devrait s'occuper de son peuple au lieu de la ramener :pascontent1:

Citer
Les écoliers anglais ont faim

Un groupe de professeurs et de médecins appelle l'éducation nationale britannique à distribuer des petits déjeuners aux enfants défavorisés. Ils réagissent à une étude publiée par The Guardian qui révèle que près de la moitié des professeurs anglais interrogés ont déjà apporté de la nourriture pour les enfants qui arrivent en classe l'estomac vide.

591 professeurs exerçant dans toute la Grande-Bretagne ont répondu à une enquête en ligne du Teacher Network (réseau de l'éducation nationale) du quotidien anglais de référence. Les chiffres sont préoccupants. 83 % d'entre eux estiment qu'ils ont déjà accueilli des enfants ayant faim. Plus de la moitié des enseignants estiment que le nombre d'enfants concernés augmente depuis un ou deux ans : les parents, qui souffrent de la récession, ont perdu leur emploi et ont vu leurs aides sociales diminuer. Près de 80 % des professeurs se sont déclarés favorables à la distribution gratuite de petits déjeuners pour les familles en difficulté.

Le Royal College of GP (l'équivalent anglais du Conseil national de l'ordre des médecins), et la Royal College of Pediatrics and Child Healh (l'association des pédiatres) demandent au gouvernement de réfléchir à la possibilité d'assurer un petit déjeuner au 1,3 million d'enfants qui reçoivent  chaque jour un déjeuner gratuit. Le principe des repas gratuits pour les enfants défavorisés existe depuis 1945 en Grande-Bretagne  mais les professeurs estiment que les critères sont trop stricts et que beaucoup d'enfants de familles qui n'y ont pas droit ne mangent pas suffisemment.

Au-delà des problèmes financiers, une professeure interviewée évoque la mauvaise éducation des parents qui préfèrent donner 50 cents à leurs enfants pour qu'ils achètent des chips plutôt que de leur préparer un vrai petit déjeuner. Les parents se justifient en expliquant qu'ils partent très tôt travailler et qu'ils ne peuvent contrôler ce que mangent leurs enfants : http://www.guardian.co.uk/society/video/2012/jun/19/school-breakfast-club-video

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7887
Re : Angleterre
« Réponse #90 le: 21 juin 2012 à 09:19:21 »
Voilà les effets du totalitarisme économique libéral: la démocratie est préservée, certes, mais la population, au lieu de faire la queue devant les magasins d'Etat comme en URSS, se sous-alimente, ce qui revient au même.
Quelle vertu, quel bonheur peut exister dans un pays où une classe d'individus peut dévorer la substance de plusieurs millions d'hommes?
Robespierre
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28629
Re : Angleterre
« Réponse #91 le: 06 juillet 2012 à 10:15:27 »
pas étonnant que les Merkels-Sarkozy-Cameron ne se quittaient plus et étaient d'accord :rougefache:

Citer
les aides sociales brutalement menacées par Cameron

Dans un discours prononcé le 25 juin, le Premier ministre britannique a annoncé des coupes sans précédent, suscitant une levée de bouclier dans la presse nationale.

Distancé dans les sondages, David Cameron colle à la seule de ses politiques qui soit vraiment populaire : la réduction des aides sociales. A en croire les sondages, les gens souhaitent que celles-ci baissent encore davantage. Le discours de Cameron joue sur tous les plans, il dresse ceux qui ont des revenus assez bas contre ceux qui ont des revenus très bas, il divise pour régner et distrait les gens du mode de vie des dirigeants. Comme ses députés tendance rottweiler s'agitent, il leur jette en pâture les personnes vulnérables – tous les gens qui se vautrent dans les délices de la "culture de l'assistanat" avec 71 livres [88 euros] par semaine d'allocation de chômage. Politiquement, ça marche très bien – pour le moment.

Les associations d'aide aux enfants et aux handicapés, choquées par cette attaque supplémentaire contre ceux qu'elles tentent de défendre, sont désespérées. La réduction de 18 milliards de livres des aides sociales est "sans précédent dans l'histoire et dans le monde", selon l'Institute for Fiscal Studies [Institut de recherche indépendant, spécialisé dans la fiscalité britannique]. Les dix-sept idées de Cameron ne verront peut-être pas toutes le jour mais il y aura encore une baisse de 10 milliards de livres [12,5 milliards d'euros] : les aides au logement et les aides limitées dans le temps à la façon américaine.

Cameron agit dans la précipitation, sans connaître les effets pervers qu'auront ces mesures. Ses propos paraissent plausibles et beaucoup jugent ses projets pleins de bon sens. Depuis les Poor Law [les "lois sur les pauvres", établies par des paroisses civiles qui attribuaient une aide financière aux plus démunis entre les XVIe et XIXe siècles], tout système est confronté au même dilemme : comment aider les nécessiteux sans les dissuader de travailler, comment distinguer un "mendiant endurci" de quelqu'un qui traverse une mauvaise passe et donner à celui-ci suffisamment pour vivre mais moins qu'un travail peu rémunéré. Il n'existe pas de réponse satisfaisante mais les "idées" de Cameron sont les plus dures à avoir jamais été proposées. Le Premier ministre a en toute connaissance de cause induit l'opinion en erreur dans tous les exemples qu'il a donnés : il oppose "ceux qui travaillent dur et font ce qu'il faut" à ceux qui touchent les aides sociales, en masquant délibérément le fait que ce sont principalement les mêmes. La plupart des pauvres qui perçoivent des aides travaillent dans le nettoyage, l'aide à la personne, la restauration – ce sont ces 62 % de personnes qui vivent au-dessous du seuil de la pauvreté tout en travaillant dur et en ayant besoin d'aides pour survivre.

En se focalisant sur l'augmentation croissante du coût de l'aide au logement, Cameron oublie des faits essentiels. D'après le Smith Institute, 95 % du milliard de livres supplémentaire qu'a coûté l'aide au logement cette année ont été versés à des gens qui travaillent. Seule une personne sur huit bénéficiaires est sans emploi, les autres ont un salaire peu élevé. La facture de l'aide au logement ne s'explique pas par l'irresponsabilité des gens mais par la crise du logement, le fait qu'on n'a pas construit de logements sociaux, à louer ou à acheter, au cours des trente dernières années. Du fait de cette pénurie, les loyers augmentent plus vite que les salaires et plus vite que l'inflation. Le projet de Cameron de fixer les aides au logement sur les prix à la consommation et non sur l'inflation sera dévastateur. D'après Shelter ["Abri", une association d'aide au logement], si les prix à la consommation avaient augmenté aussi vite que les loyers depuis 1971, un poulet coûterait aujourd'hui 47,51 livres [59 euros]. Et rien ne montre que la réduction de l'aide au logement provoquera une baisse des loyers : si les loyers continuent à augmenter, c'est parce que les propriétaires refusent de louer aux bénéficiaires d'aides sociales car ils trouvent facilement d'autres locataires sur ce marché tendu.


Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7887
Re : Angleterre
« Réponse #92 le: 07 juillet 2012 à 22:19:30 »
Cela nous donne une petite idée de ce à quoi nous avons échappé en virant le $arkozy...  :grrr:
J'espère que Cameron se plantera, de sorte à couper l'herbe sous le pied de Coppé en 2017!  :mrgreen:
Quelle vertu, quel bonheur peut exister dans un pays où une classe d'individus peut dévorer la substance de plusieurs millions d'hommes?
Robespierre
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne cervesia

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2380
Re : Angleterre
« Réponse #93 le: 11 juillet 2012 à 11:04:46 »
"Il n'y a point d'éloge flatteuse sans liberté de blâmer", Beaumarchais

 La neutralité favorise toujours l'oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté » (E. Wiesel).

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19242
Re : Angleterre
« Réponse #94 le: 19 juillet 2012 à 08:23:58 »
Formidable.  :fache: Encore quelques touts petits pas et Soleil Vert, nous voilà.  :fache:

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4265
Re : Angleterre
« Réponse #95 le: 22 janvier 2013 à 14:37:47 »
Quand le capitalisme et la religion se rencontrent insidieusement cela donne naissance au pire des cynismes .
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28629
Re : Angleterre
« Réponse #96 le: 26 mars 2013 à 11:57:55 »
L'immigré, le bouc-émissaire idéal, quel que soit le pays :pascontent1: :pascontent1:

Citer
Cameron annonce des restrictions aux droits sociaux des immigrés

Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé lundi la mise en place de restrictions aux droits des immigrés en matière d'aide au logement, d'indemnité chômage et d'accès au système de santé, dans une nouvelle illustration du durcissement de la politique gouvernementale.

Le responsable conservateur a estimé que le système d'allocations sociales du Royaume-Uni était trop laxiste et souhaité que "l'accès aux services publics clés soit quelque chose que les immigrants gagnent, et non un droit automatique".

"Nous voulons des gens qui s'intéressent à ce qu'ils peuvent offrir à la Grande-Bretagne", a-t-il dit lors d'un discours à l'université d'Ipswich (est de l'Angleterre).

L'immigration est revenue récemment en force dans le débat politique au Royaume-Uni, avec en toile de fond la montée en puissance du parti anti-européen UK Independence Party (Ukip).

La levée des restrictions à l'accès du marché du travail européen pour les Roumains et les Bulgares en 2014 alimente en particulier des inquiétudes sur un afflux de ces ressortissants d'Europe de l'Est dans le pays.

Selon les plans du gouvernement, le versement de l'aide perçue par un immigré au chômage s'arrêtera au bout de six mois s'il n'a aucune perspective d'emploi, notamment en raison d'un niveau d'anglais insuffisant.

Dans le système actuel, les immigrants venus de l'Espace économique européen -(EEE), les pays de l'UE plus l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège- peuvent toucher pendant leur période de chômage une indemnité de 71 livres par semaine (environ 85 euros).

David Cameron s'en est aussi pris aux "touristes de la santé" abusant du National Health service (NHS), le système public de santé. "Soyons clairs: nous avons un service national gratuit de santé, ce n'est pas un service international", a-t-il déclaré.

Le Premier ministre a exprimé sa volonté de récupérer auprès des pays membres de l'EEE l'argent dépensé pour soigner leurs ressortissants au Royaume-Uni, ce qui représente selon Downing Street une somme de 10 à 20 millions de livres par an.

Pour les pays extérieurs à l'EEE, le gouvernement envisage de rendre payants les soins dispensés et de requérir de la part du patient une assurance santé privée.

Enfin concernant l'allocation logement, le Premier ministre a souhaité qu'elle soit désormais réservée aux immigrés ayant vécu au moins deux ans dans le pays.

L'opposition travailliste a relevé que les agences pour l'emploi au Royaume-Uni avaient déjà comme recommandations de retirer l'allocation chômage aux immigrants venus de l'EEE au bout de six mois s'ils ne recherchaient pas un emploi de façon effective.

Mais le Labour a lui-même durci sa position sur l'immigration, de même que les Libéraux-démocrates. Leur chef de file, le vice-Premier ministre Nick Clegg, s'est prononcé vendredi pour un système de dépôt de garantie destiné à éviter que les étrangers séjournant temporairement dans le pays ne s'y installent.

Jonathan Portes, directeur du centre d'études National Institute of Economic and Social Research, a, quant à lui, souligné sur la BBC que les recherches montraient que les immigrés européens payaient "bien plus que ce qu'ils ne coûtaient" au Royaume-Uni.

« Modifié: 26 mars 2013 à 13:29:39 par timbur »

Hors ligne cervesia

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2380
Re : Angleterre
« Réponse #97 le: 26 mars 2013 à 13:02:08 »
la perfide albion fait parti des fossoyeurs des peuples, programmation au lendemain de la victoire de 1945.....
"Il n'y a point d'éloge flatteuse sans liberté de blâmer", Beaumarchais

 La neutralité favorise toujours l'oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté » (E. Wiesel).

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : Angleterre
« Réponse #98 le: 02 avril 2013 à 10:14:38 »
Voici une excellente nouvelle !  :frime1: :frime1: :frime1: :frime1:

La justice britannique condamne le travail gratuit et forcé


Bravo à ces 2 chômeurs qui ont trouvé l'énergie de se battre !  :super: :super:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4265
Re : Angleterre
« Réponse #99 le: 02 avril 2013 à 10:54:52 »
Ha! Il y a quelques jours je suis tombée sur une récente proposition de FN qui justement préconise le travail forcé et gratuit pour les chômeurs . Je me réjouis de ce que la justice anglaise ait condamné une mesure maréchaliste et vielle comme l'esclavage : Bravo ! OUI !ça vaut le coup de se battre !   :orc1:


J'ai retrouvé l'info :

http://www.humanite.fr/politique/lextreme-droite-veut-faire-des-chomeurs-des-travai-518585


et un autre petit bonus avant de faire dodo  !
« Modifié: 02 avril 2013 à 22:45:27 par syberia3 »
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon