Auteur Sujet: L’immunité artistique selon Roman Polanski  (Lu 1536 fois)

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28626
L’immunité artistique selon Roman Polanski
« le: 18 mai 2010 à 09:47:48 »
Citer
L’immunité artistique selon Roman Polanski


Le soutien apporté par l’intelligentsia européenne et le landerneau cinématographique au fugitif Roman Polanski après son arrestation en Suisse pour une affaire de mœurs dévoile leur sens aigu de la solidarité corporatiste en même temps que leur indécente suffisance. Il ne s’agit pas de juger du fond de cette affaire sordide mais de faire le procès de l’arrogance d’une certaine coterie qui prend des licences avec la morale et la justice.

Ils se déclarent tous outrés par tant d’impudence et n’hésitent pas à en faire part publiquement. Bernard Kouchner reconnaît avoir intercédé en faveur de R ; Polanski auprès de son homologue étasunienne quand Frédéric Mitterrand estime « absolument épouvantable » son arrestation « pour une histoire ancienne qui n’a pas vraiment de sens ». Au cœur de ce comité de soutien, on retrouve le facétieux Bernard Henri-Lévy, qui relativise les faits en les qualifiant « d’erreur de jeunesse », lors même que le principal intéressé avait 43 ans au moment des faits. Il se permet même d’admonester Tim Burton pour ne pas avoir profité de la tribune du Festival International du film de Cannes pour exprimer son soutien au cinéaste franco-polonais. Une pétition pour demander la libération de Roman Polanski a déjà réuni plus de cent signataires de premier plan de « la grande famille du cinéma ».

Roman Polanski a fui la justice américaine en 1978, sans jamais y retourner, suite à sa condamnation pour "relations sexuelles illégales" avec une mineure de 13 ans en 1977. Depuis lors, il a continué à pratiquer son art en toute tranquillité et a été de nombreuses fois consacrés par ses paires.

Roman Polanski est exonéré de toute responsabilité judiciaire sous un ramassis d’arguments spécieux et pitoyables :

  Son génie artistique : En mettant en relief son talent, ils suggèrent que son statut lui accorde une certaine impunité. Il est évident qu’il doit être jugé indépendamment de ses qualités artistiques.

  La partialité de la justice : Sa suspicion envers la justice est invraisemblable sachant qu’il a bénéficié de l’indulgence de la justice qui a retenu à son encontre le chef d’inculpation le plus léger. On lui a permis de plaider coupable pour des faits requalifiés en délit.

  L’ancienneté des faits : Roman Polanski a profité de sa libération sous caution pour fuir la justice. Il a depuis lors soigneusement évité le territoire étasunien. Il ne serait pas logique qu’il tire avantage d’une situation qu’il a lui-même créé. La prescription n’est pas applicable le cas échéant.

  La non-récidive : Roman Polanski n’a pas été poursuivi pour des faits de récidive. Cette question n’est donc pas pertinente. De plus, il a confessé lui-même dans son autobiographie « Roman par Polanski » éprouvé d l’attirance pour « les très jeunes femmes ». Il a même concrétisé son penchant pervers avec Nastassja Kinski, lorsque celle-ci était âgée de 15 ans. Une actrice britannique vient dernièrement de déclarer à la justice américaine avoir été "abusée sexuellement" par le cinéaste au début des années 80, alors qu’elle était âgée de 16 ans.

  Le contexte historique n’est plus le même : Roman Polanski voudrait diluer sa responsabilité dans le parfum soi-disant libertin des seventies. Quoi qu’il en soit, à l’époque des faits la majorité sexuelle était de 16 ans. Il ne s’agissait pas de plus d’une liaison consentie mais contrainte avec circonstances aggravantes (fourniture d’alcool et de drogue à une mineure de 13 ans).

  La victime avait déjà eu des relations sexuelles : Les prétendues mœurs de la victime ne changent en rien la qualification délictuelle des faits. La victime était, vue son âge, dans l’impossibilité technique de consentir à une relation sexuelle.

  La victime souhaiterait elle-même que l’affaire soit classée : Le souhait de la victime n’est pas le seul élément à prendre en considération. La justice peut décider de poursuivre une affaire au seul nom de l’intérêt général. Il est avéré, qui plus est, que la victime a abandonné les poursuites moyennant une importante indemnisation que R. Polanski lui a versé.

L’injustice dans cette affaire ne réside pas dans le supposé acharnement de la justice californienne mais dans le soutien sectateur à un violeur fugitif. Il doit au même titre que n’importe quel quidam supporter le poids de ses crimes. Il n’est pas du ressort de ses amis de fortune, écrivaillons ou politichiens, de définir que son exil doré est une peine suffisante au regard de son génie artistique. Ces bienfaiteurs de l’humanité, gardiens de toutes les causes, garants de la dignité de la femme, n’hésitent pas à se parjurer dès que le coupable est un homme « de leur rang » et dès lors digne de leur compassion sélective.

Monsieur Roman Polanski ne peut peut-être plus se taire mais il sont nombreux à ne plus pouvoir entendre leurs fariboles pathétiques.

http://www.legrandsoir.info/L-immunite-artistique-selon-Roman-Polanski.html


Hors ligne AEC

  • Sarkophobe
  • Messages: 283
Re : L’immunité artistique selon Roman Polanski
« Réponse #1 le: 18 mai 2010 à 13:07:59 »
Ce matin, j'ai vu Alain Finkielkraut défendre Polanski sur itélé. C'était honteux pour ne pas dire à gerber !

En attendant de poster la vidéo, voici les principaux arguments que j'ai retenu :

- la jeune fille de 13 ans était responsable parce qu'elle n'avait pas à poser pour des photos dénudés avec Polanski (l'argument classique du "elle l'a bien cherchée")...
- il faut se montrer compréhensif envers Polanski qui a vécu les camps de concentration...
- il faut défendre Polanski au nom de la dignité des femmes et des jeunes filles... :aille:
- il ne s'agit pas d'un viol mais d'une "relation sexuelle illégale" (en réponse au journaliste qui lui a lu le passage du témoignage de la jeune fille suivant : "Polanski m'a donné de l'alcool, des médicaments, puis il m'a demandé si je prenais la pilule et m'a sodomisée"...)
- si Polanski n'avait pas été célèbre, les charges contre lui auraient été abandonnées depuis longtemps...

...et j'en oublie d'autres pour le moment...

Je trouve aussi incroyable l'argument selon lequel la justice doit laisser Polanski tranquille en raison de son âge. On a poursuivit des criminels de 80 ans, 50 ans après les faits alors pourquoi pas cet homme ? L'âge n'efface pas le crime. De plus, Polanski est assigné à résidence dans un chalet luxueux en Suisse. Il y a pire comme conditions de détention !

Quand je vois tous ces intellectuels minimiser les faits et justifier les actes de Polanski à ce point, je me demande s'ils savent réellement de quoi il parle ou s'ils ne sont pas eux-mêmes des prédateurs sexuels en puissance !

Autre question qui me taraude : comment Polanski a-t-il pu jouïr d'une telle immunité en France ?

Hors ligne TheTwit

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3957
Re : L’immunité artistique selon Roman Polanski
« Réponse #2 le: 18 mai 2010 à 14:39:57 »
Je ne défenderais pas Polanski, le cas est averé Bien qui il est eu a cette époque déja sanction executoire et accepté par l'accusé. Cepandant quand une (victime) la derniere qui depuis quelques a aussi subitement porté plainte apre 1/4 de siecle on peu ce poser des questions. Ces attaques aujourd'hui font beaucoup de dégats aux US et au Canada,Combien d'étudiantes ont porté plainte pour pédophilie envers les profs parceque donné de mauvaises notes ou autres. Ces acusés dans bien des cas ont tout perdu, profession, maison, surtout famille. Pour finalement plusieurs années ,appret déclarér qu'elles avaient faites ces accusations par vengance, pour mauvaises notes. Et comme a cette époque elles etasient mineures,est ne sont nullement sanctionnées d'avroir détruit une vie,ca aussi c'est scandaleusement criminel. Dans ce dommaine il faut etre prudent, car il est tres difficile de prouvé que l'acusation est fausse. Mettez-vous cinq minute a la place d'un accusé, vous croirez pouvoir prouver le mensonge? erreur, meme dans le doute c'est l'accusateur qui est crus. Évidement la question dommage ($) a aussi son poid.
« Modifié: 18 mai 2010 à 14:51:47 par TheTwit »

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : L’immunité artistique selon Roman Polanski
« Réponse #3 le: 18 mai 2010 à 15:31:41 »
Citer
Mettez-vous cinq minute a la place d'un accusé, vous croirez pouvoir prouver le mensonge?
Quel mensonge ?
Dans le cas de Polanski, les faits sont avérés, Polanski ne les conteste pas. Pas de confusion possible, rien à voir avec Outreau ou "les profs qui donnent des mauvaises notes." Une mineure ne peut pas être consentante : Polanski a été jugé coupable , il s'est barré sans connaitre la sentence ; dire 25 ans après que c'est une vieille histoire, c'est trop facile.
La loi doit protéger les gens même contre leurs propres conneries, particulièrement s'il s'agit d'enfants.
S'il y a circonstance atténuante, le juge doit en décider, pas BHL, Jack Lang, Mitterrand ou Finkielkraut, qui n'en savent strictement rien.
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne TheTwit

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3957
Re : L’immunité artistique selon Roman Polanski
« Réponse #4 le: 18 mai 2010 à 15:54:14 »
Citer
il s'est barré sans connaitre la sentence ;Mettez-vous cinq minute a la place d'un accusé, vous croirez pouvoir prouver le mensonge?

 Faux, il a executé une sanction du tribunal de l'époque. Son incarcération durant 42 jours en 1977 correspondait a la peine à laquelle il aurait du etre condamné et qu'il aurait par consequent déja exécutée.

Dans cette demande, il est dit qu'il s'est enfui pour ne pas subir une condanation de la justice américaine; or dans la procédure "plaider coupable" il avais reconnu les faits et étais retourné aux Etats-Unis pour exécuter sa peine, car la victime a été déboutée par la Cour de Californie dans sa enieme demande d'arreter, une fois pour TOUTES, les poursuites a son égard
.

Vous etiez ou en 1977 aux US pour suivre l'affaire,?

Et dans cette nouvelle affaire.


Citer
« News of The World », Charlotte Lewis aurait fait des déclarations contradictoires avec son récent témoignage "d'abus sexuel" à l'encontre de Roman Polanski.

En effet, elle y décrit sa rencontre avec le cinéaste comme s’étant déroulée sur le tournage du film « Pirates » en 1985 et non "deux ou trois ans auparavant" telle qu'elle l'avait affirmé dans sa déposition. On y apprend de ses propres mots que la jeune fille, alors âgée de 17 ans était fascinée par le réalisateur, et aurait été sa "maîtresse durant six mois.
Quelle que soit la fiabilité du magazine anglais, ces propos n’ont pas fait, jusqu’à présent, l’objet d’un démenti par l’actrice.
« Modifié: 18 mai 2010 à 16:33:45 par TheTwit »

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28626
Re : L’immunité artistique selon Roman Polanski
« Réponse #5 le: 18 mai 2010 à 16:58:31 »
pardonnez moi cher the twit ne pas être née en 77 ou ne pas avoir suivi l'affaire des états unis ne nous empêche pas de suivre l'affaire aujourd'hui :fleur2:
j'ai cru comprendre que ces 42 jours étaient destinés à une évaluation psychiatrique...violer une gamine de 13 ans n'est pas anodin.

Citer
   Maître Eolas : "Je trouve honteux d’entendre des artistes qui il y a quelques semaines vouaient aux gémonies les téléchargeurs et approuvaient toute législation répressive et faisant bon cas de droits constitutionnels pour sanctionner le téléchargement illégal de leurs œuvres crier au scandale quand c’est à un des leurs qu’on entend appliquer la loi dans toute sa rigueur. Quand on sait que pas mal de téléchargeurs ont dans les treize ans, on en tire l’impression que les mineurs ne sont bons à leurs yeux qu’à cracher leur argent de poche et leur servir d’objet sexuel. Comme si leur image avait besoin de ça. Et après ça, on traitera les magistrats de corporatistes."


Citer
Au départ, l’accusation contenait cinq chefs d’accusation, dont une qualification de viol. À la suite d’un accord passé avec le parquet, comme la loi californienne le permet, Roman Polanski a plaidé coupable pour un chef unique d’abus sexuel sur mineur (unlawful sexual intercourse with a minor), code pénal californien section 261.5., délit puni de 4 ans de prison maximum.

Le mandat d’arrêt vise à le faire comparaître pour prononcer la peine, la comparution personnelle du condamné étant obligatoire pour la loi californienne.

La victime a été indemnisée et a retiré sa plainte. Cela faisait partie probablement de l’accord passé avec le parquet (la victime n’est pas partie au procès pénal en droit américain). Cela ne fait pas obstacle à la poursuite de l’action publique.

Tant qu’il résidait en France, il était tranquille : la France n’extrade pas ses nationaux. Et il ne pouvait être poursuivi en France, bien que de nationalité française, les faits ayant déjà été jugés aux États-Unis. C’est la règle non bis in idem dont je vous parlais plus haut.


http://www.maitre-eolas.fr/

de plus que l'on soit prostituée, fille légère, un viol est un viol...un non est un non...et une mineure est une mineure...je ne sais pas si cette femme ment mais le bén,éfice du doute avant tout...rien ne prouve qu'elle ment.

« Modifié: 18 mai 2010 à 17:01:38 par raja »

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : L’immunité artistique selon Roman Polanski
« Réponse #6 le: 18 mai 2010 à 17:30:53 »
Est-ce vraiment nécessaire de démentir une affirmation du "News of the World ?"
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : L’immunité artistique selon Roman Polanski
« Réponse #7 le: 18 mai 2010 à 17:38:48 »
Citation de: Finkelkraut
- si Polanski n'avait pas été célèbre, les charges contre lui auraient été abandonnées depuis longtemps...
C'est du grand n'importe quoi. Enfin, c'est du Finkelkraut. Et c'est avec ce genre d'intellectuel qu'ils prétendent verrouiller la pensée ?
Si Polanski n'avait pas été célèbre, il serait peut-être encore en prison. Je pense surtout que sa célébrité lui a valu d'être sanctionné d'une peine proprement ridicule. The twit, vous nous parlez de 42 jours. 42 jours de prison pour un viol sur mineur de 13 ans ? A fortiori quand les faits sont reconnus et donc avérés ? Rien qu'en le formulant l'effet est bizarre.
J'attends de voir le reste de la vidéo.

Les défenseurs de Polanski sont ridicules. Ils ne réclament même pas de la mesure envers leur camarade, ils voudraient qu'on le plaigne. La nuance justifiant à elle-seule le rejet s'avère particulièrement contre-productive, en ce qui me concerne en tout cas. Ça et les élucubrations de BHL qui, comme à son habitude surestime l'importance que son opinion a pour le monde...
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : L’immunité artistique selon Roman Polanski
« Réponse #8 le: 18 mai 2010 à 18:29:14 »
42 jours de tôle pour un viol sur mineure... une telle mansuétude est incompréhensible, même si l'accusé plaide coupable !
Pourtant, il existe un document, le "U.S. Federal Sentencing Guidelines for Rape" qui définit les peines mini-maxi pour ce crime.
En résumé, lorsqu'il y a viol sur mineure, il y a deux chefs d'accusation distincts: le crime de viol, et le crime de viol sur mineure de moins de 16 ans. Les peines sont cumulées, ce qui devrait donner, dans le cas Polanski, une peine située entre 124 et 284 mois d'emprisonnement (soit entre 10 ans 4 mois et 23 ans 8 mois)

Citer
Standard Criminal Sexual Abuse
# The sentencing guideline in cases of criminal sexual abuse is placed at base offense level 30, meaning a minimum sentence of 97 months imprisonment and a maximum sentence of 210 months imprisonment if convicted.

In cases of aggravated sexual abuse as defined by Title 18, Section 2241 of U.S. Code, the base offense level jumps to 38, increasing the standard sentencing guidelines from anywhere between 235 months imprisonment all the way up to a life sentence.

The base sentence is also increased by four levels if the victim was abducted, sustained life threatening injury, or was younger than the age of 12. If the victim sustained non-life threatening injury, the base offense level increases by two to three levels. If the victim was under the care of a correctional facility, or was coerced to travel or was coerced through a computer, the base offense level is increased by two levels.
Criminal Sexual Abuse of Minors
# In cases of statutory rape, or rape of a minor younger than 16, the defendant is charged with two separate charges: one charge of criminal sexual abuse and another charge of criminal sexual abuse of a minor.

The specific charge for statutory rape holds a standard offense level of 18, which holds recommended sentences between 27 and 71 months in jail. Combined with the initial charge of sexual abuse, this can provide an overall sentence period between 124 and 284 months imprisonment.
source

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : L’immunité artistique selon Roman Polanski
« Réponse #9 le: 19 mai 2010 à 17:24:36 »
Et toc ! Lang taclé du tac-au-tac

Citer
Affaire Polanski: Jack Lang tancé par un avocat suisse

La Suisse n’est pas seulement le pays de la neutralité, du chocolat et des débats policés. Jack Lang l’a appris à ses dépens mardi soir par la télévision suisse TSR, où il était invité à débattre sur la question : “La Suisse doit-elle donner Polanski aux Américains ?”

Christian Lüscher, avocat et conseiller national suisse (parti libéral-radical) a peu goûté le plaidoyer de l’ancien ministre français de la Culture contre l’extradition du cinéaste vers les États-Unis dans l’émission “Infrarouge” de TSR1. “Je suis extrêmement choqué par l’attitude de certaines personnes françaises (qui défendent Roman Polanski), d’autant plus venant d’un ancien ministre d’un pays qui n’a aucune leçon à donner à la Suisse. Un pays dans lequel une partie de l’appareil judiciaire est totalement inféodée au pouvoir gouvernemental”, a lancé le juriste transalpin.

“Un pays dans lequel on a refusé des extraditions vers la Suisse”, a-t-il, par ailleurs, souligné. Avant de poursuivre :”Un ministre français devrait faire preuve de retenue. (...) Dans notre pays, on applique la loi, et lorsqu’elle ne n’est pas à appliquer, on ne déplace par les procureurs d’une région à une autre pour satisfaire le pouvoir”. Et toc !

Réponse de Jack Lang: “Moi j’aime la Suisse, la Suisse tolérante. (...) Quand je vous entends, j’ai l’impression d’entendre la pire politique française”.

Plus que Roman Polanski, c’est la France qui s’est finalement retrouvée sur le banc des accusés, et avec elle Jack Lang. C’est pourtant pas faute d’avoir flatté le pays du chocolat

<a href="http://www.dailymotion.com/swf/video/xdd35i_affaire-polanski-jack-lang-tance-pa_news" target="_blank" class="new_win">http://www.dailymotion.com/swf/video/xdd35i_affaire-polanski-jack-lang-tance-pa_news</a>

Hors ligne AEC

  • Sarkophobe
  • Messages: 283
Re : L’immunité artistique selon Roman Polanski
« Réponse #10 le: 20 mai 2010 à 19:27:12 »
Extrait de l'interview de Finkielkraut chez Ménard sur I>Télé dans l'émission "Ménard sans interdit" :

Citer
RM (Robert Ménard) : "Quand elle dit : il m'a fait boire de l'alcool, il m'a droguée, il me demande si je prends la pilule, je lui dit non, il me sodomise. Vous appelez ça comment Alain Finkielkraut?

AF (Alain Finkielkraut) : "Je ne sais pas"

RM : "Ca s'appelle comment? Est-ce que c'est un viol, Alain Finkielkraut?"

AF : "Elle l'a accusé de viol. Polanski a refusé le viol. Une transaction a été passée…"

RM : "Il a donné de l'argent…"

AF : "NON! C'est faux! Il a donné de l'argent 20 ans après cette transaction. "

(…)

<a href="http://www.youtube.com/v/1ZHIqwHxZ3g&amp;hl=fr_FR&amp;fs=1&amp;" target="_blank" class="new_win">http://www.youtube.com/v/1ZHIqwHxZ3g&amp;hl=fr_FR&amp;fs=1&amp;</a>

(Images : I>Télé)

AF : "la jeune fille craignait aussi un contre interrogatoire. Et parce qu'elle craignait ce contre interrogatoire on a statué autour d'une relation illégale avec mineur. A ce moment là, Polanski a plaidé coupable."

RM : "Ce que je vous ai dit, ça s'appelle comment, comment ça s'appelle?"

AF : "CE N'EST PAS UN VIOL!"

RM : "C'est quoi?

AF : "C'est une relation illégale avec mineure"

RM : Qu'est ce que vous diriez s'il arrivait ça à une de vos filles?"

AF : "Ecoutez, arrêtez! Je trouve que vous ne posez pas des questions, vous vous comportez un peu comme le procureur Californien. Alors je vous demanderai de vous calmer.

"Si j'avais une fille, de 13 ans et 11 mois, je ne l'aurais pas envoyée faire des photos dénudées pour vogue avec Roman Polanski"

RM : "Elle méritait ça?

AF : "Elle ne méritait pas ça!"


<a href="http://www.youtube.com/v/mOVYWk0Droc&amp;hl=fr_FR&amp;fs=1&amp;" target="_blank" class="new_win">http://www.youtube.com/v/mOVYWk0Droc&amp;hl=fr_FR&amp;fs=1&amp;</a>

« Modifié: 20 mai 2010 à 19:31:14 par AEC »

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : L’immunité artistique selon Roman Polanski
« Réponse #11 le: 20 mai 2010 à 20:56:26 »
"relation illégale avec une mineure "...
La définition du viol, en France, c'est "Tout acte de pénétration sexuelle de quelque nature qu'il soit, commis ou tenté sur la personne d'autrui par violence, contrainte ou surprise."
Une fois de plus, AF se couvre de ridicule. Et je ne vois pas en quoi l'évocation d'une enfance malheureuse, et du ghetto de Varsovie pourrait être de nature à justifier, expliquer ou même atténuer le crime.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28626
Re : L’immunité artistique selon Roman Polanski
« Réponse #12 le: 13 juillet 2010 à 06:51:11 »
Citer
CARTONS ROUGES !


Ce 12juillet, on aura eu droit à toutes les infâmies.

Bon, la justice suisse a pris une décision dont vous savez tout le bien que je pense dans l’affaire Polanski. C’est déjà assez contrariant pour toutes celles et tous ceux qui se battent pour aider les victimes à parler et pour celles et ceux qui se battent pour pouvoir enfin sortir du silence et espérer un jour avoir une vie à peu près normale.

Mais le pire, c’est le festival des quinquas-sexagénaires français qui croient que parce qu’ils ont un truc entre les jambes dont depuis toujours le patriarcat s’est servi pour posséder les femmes ils ont droit de cité devant tous les micros et les caméras pour pavaner.

Alors voila, c’est décidé, je leur décerne des CARTONS ROUGES.

BRAVO LES MECS, CONTINUEZ COMME CA !

BHL : « Je m’y attendais parce que je ne pouvais pas imaginer qu’une justice sereine et une personne douée de raison puissent prendre une décision différente devant l’évidence de ce cas« , a encore affirmé BHL, rappelant que « c’est un crime qui date de 33 ans, pour lequel une peine a déjà été purgée, et il n’y a pas eu de suites« . Oui, il a purgé une « peine » de 42 jours parce qu’un arrangement avait été trouvé à l’époque. 42 jours pour viol sur mineure, ça me fait vaguement penser là tout d’un coup que 1% des auteurs de viol sont condamnés !

Frédéric Mitterrand : « Voici venu le temps de l’apaisement. Le passé douloureux, la riche personnalité, l’oeuvre unanimement admirée de Roman Polanski retrouvent toute leur place. »

Son passé douloureux…ça excuse la douleur infligée à une jeune fille de 13 ans ? La riche personnalité…ah oui, violeur, artiste et victime, ça fait une personnalité riche, c’est sûr. « l’oeuvre universellement admirée »… c’est vrai quoi, c’est quoi la vie d’une enfant puis d’une femme par rapport à la valeur d’un film ? Vous croyez que ça va les apaiser, les millions de victimes de pédocriminalité à travers le monde ?

Bernard Kouchner : « Le grand réalisateur franco-polonais pourra désormais retrouver librement les siens et se consacrer pleinement à la poursuite de ses activités artistiques ».Et les victimes sont libre de pleurer et de ne jamais pouvoir exprimer leurs talents artistiques parce que ce qu’elles ont vécu, la société s’en fout..

Jack Lang : « Bravo la Suisse ! » Que l’équité et le bon sens l’aient emporté». «C’est une grande joie d’apprendre que Roman Polanski est rendu à la liberté. Les combats que nous avons menés n’auront donc pas été vains».

Les notres, de combats, ils apparaissent un peu vains, des jours comme celui-là, où ils n’ont même pas la décence de la fermer. Parce que  c’est pas des types comme eux qui lèvent le petit doigt pour mener des vrais combats, comme celui de l’imprescribilité des crimes sur les enfants que mènent de nombreuses associations. Cette imprescribilité qui n’existe pas aux Etats-Unis, ce pays dont ces messieurs aiment tant gausser les imperfections (quoi que…)

Bon, et puis si vous en avez marre qu’on empêche le grand artiste de faire de nouveaux films où il défend l’humanité…euh, pardon, la MOITIE de l’humanité…allez faire un tour ici (http://www.haoui.net/newsletter/2009/Octobre13/exclusif/index15.html), vous aurez le témoignage de Samantha Geimer. Vous verrez comment le gentil monsieur l’a droguée puis lui a mis le pénis dans le vagin avant de choisir l’anus parce qu’il avait peur de lui faire un enfant..Et imaginez une minute ce qu’elle a dû vivre à ce moment là, et aussi toutes les années qui ont suivi…parce que non seulement elle a été violée, mais en plus, par un type connu, alors du coup, c’est sur elle que la folie médiatique s’est acharnée, au point qu’elle en est arrivée à préférer qu’on lui foute la paix.

Ca remettra peut-être les pendules à l’heure. Qui sait.

Ah oui, et puis j’oubliais. Nos combats paraissent parfois un peu vains, ai-je dit plus haut. Mais qu’ils ne s’y trompent pas, on ne lâchera pas, ça c’est sûr, on continuera le combat. Féministe, c’est ça : remettre les pendules à l’heure, quand il le faut. ET FEMINISTES, TANT QU IL LE FAUDRA, OUI !

http://sandrine70.wordpress.com/2010/07/12/cartons-rouges/#comments


un billet dont je partage chacun des mots, et l'indignation.

Hors ligne TYGER

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 8889
Re : L’immunité artistique selon Roman Polanski
« Réponse #13 le: 13 juillet 2010 à 07:02:31 »
et après ils vont venir se plaindre si une victime vient à faire justice elle-même...

ils l'auront bien cherché !
"Ni Dieu, ni maître.
Mieux être."
Jacques Prévert

"Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui."
Jacques Prévert

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28626
Re : L’immunité artistique selon Roman Polanski
« Réponse #14 le: 28 février 2011 à 12:01:29 »
quel beau milieu que celui de la grande famille du cinéma :pascontent1:

Citer
Le collectif Les mots sont importants vous offre une leçon de sexisme respectable

Avec concours précieux, et à vrai dire irremplaçable, du quotidien Libération

Ami lecteur masculin, si tu es un gros porc sexiste mais que tu ne l’assumes pas tout à fait, nous avons la solution à ton problème : un abonnement d’un an à Libération ! Si tu n’as pas été convaincu par la récente Une topless consacrée à la mort de Maria Schneider, qui joignait si élégamment l’utile à l’agréable, le chic au choc, le cachet cinéphilique des Cahiers du Cinéma aux émois salaces de Playboy et FHM, voici un nouvel échantillon gratuit, consacré cette fois-ce à la dernière cérémonie des Césars, et plus précisément au triomphe du violeur de Samantha Geimer : Roman Polanski, qui a décidément beaucoup d’amis. Cette nouvelle offre gratuite achèvera de te convaincre : si tu t’abonnes et si tu lis régulièrement ce prestigieux quotidien, tu apprendras en douze mois à dégrossir, policer et euphémiser tes paroles sans renoncer en rien à la joie de mépriser les femmes.

Ami sexiste, ne dis plus :

« C’est quand même pas les pleurnicheries d’une petite allumeuse de treize ans qui vont nous empêcher de célébrer un Grand Homme de la Grande Famille du Grand Cinéma d’Auteur ! La petite salope yankee a eu beau jouer les ingénues, elle savait très bien à quoi s’attendre en acceptant une invitation d’un tel Don Juan, et puis elle aurait quand même pu se douter que le Facétieux Génie Européen allait glisser quelques amphétamines dans son verre de champagne, et puis merde, faut pas déconner, il y a quand même des expériences plus traumatisantes qu’une petite cuite, un petit trip et une petite sodomie (fût-elle, comment dire, pas tout à fait consentie) avec un si Grand Artiste… »


Dis plutôt :

« The Ghost Writer, dont le montage a été bouclé alors que Roman Polanski était "en taule" en Suisse, comme l’a rappelé avec émotion le cinéaste franco-polonais, repart avec quatre trophées : meilleur réalisateur pour son auteur, meilleure adaptation (d’après un roman de Robert Harris), meilleure musique pour Alexandre Desplat et meilleur montage. Pour Polanski, 77 ans, cette soirée a sonné comme un retour parmi ses pairs après les épreuves judiciaires de l’année passée, liées à des faits vieux de près de 30 ans. »


(Libération, 26 février 2011)

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : L’immunité artistique selon Roman Polanski
« Réponse #15 le: 28 février 2011 à 12:09:09 »
N'oubliez pas l'immunité de la Haute Couture...regardez cette photo accablante :

Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28626
Re : L’immunité artistique selon Roman Polanski
« Réponse #16 le: 28 février 2011 à 12:14:13 »
disons que sarkozy a des amis boomerang, un jour ou l'autre ils lui reviennent à la gueule :hurt3: :aille2: :aille2:

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : L’immunité artistique selon Roman Polanski
« Réponse #17 le: 28 février 2011 à 12:34:28 »
Avec ses amitiés indéfectibles l'image de NS prend un coup.
On l'imagine méchant et diaboliquement intelligent...en fait, il serait très gentil (comprendre "avec ses amis") mais con comme un balai.

On dirait qu'il le fait exprès...sans doute pour soulager MAM il a gardé Ollier au gouvernement, quitte à ce qu'on lui mette une deuxième couche (après la Tunisie/Ben Ali, la Lybie/Kadhaffi !)
Le pompon, il va garder son ami personnel Hortefeux comme conseiller !
Il est suicidaire ou simplement bête ?
Faire en sorte que Juppé ait l'air de qqun de sympa, fallait le faire !

On pourrait penser que la Légion d'Honneur de Galliano a été appuyée par "quelqu'un m'a dit !"
Le travail est l'opium du peuple !