Auteur Sujet: Les bonnes paroles de Sarko  (Lu 1751 fois)

Hors ligne vio

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4992
Les bonnes paroles de Sarko
« le: 30 mars 2010 à 19:11:27 »
Citation de: "hayez"
Le vocabulaire populaire de Monsieur le Président de la République est totalement déplacé.  Il n'a toujours pas compris qu'il ne doit pas se considérer comme Monsieur tout le monde ne sachant pas parler français. J'ai honte d'être française.  Heureusement que mon fils n'a pas assisté à l'échange d'insultes entre le Président et un passant au Salon de l'agriculture.  Je ne saurai quoi lui réponde à la question : "Maman, pourquoi tu m'interdis d'employer les mêmes mots que le Président?"  Il faut trouver un moyen pour faire démissionner ou pour congédier le Président.  Je pense sincèrement qu'il est fou.  Si vous connaissez un député, il faut le convaincre de réunir le conseil constitutionnel afin de faire voter son congé !!!

Signé : une mère qui tente d'éduquer correctement ses enfants en leur donnant des valeurs républicaines!!
 

Hors ligne vio

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4992
Re: Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #1 le: 30 mars 2010 à 19:14:30 »
Citation de: "marie75"
Le résident de l’Elysée est aller faire son petit tour en hélico dans les régions sinistrées de Vendée et Charente pour y faire de belles déclarations à l’approche des élections .
Et de demander une commission d’enquête etc ... etc ...
Alors il est bon de rappeler que le promoteur Sarkozy préconisait il y a peu de dérèglementer en matière d’urbanisme et même de construire en zone inondable !!!

Déclaration de M. Nicolas Sarkozy, Président de la République, sur le projet du Grand Paris, à Paris le 29 avril 2009.
" ... ... Le problème c’est la réglementation. Pour libérer l’offre il faut déréglementer, élever les coefficients d’occupation des sols et rétablir la continuité du bâti dans les zones denses, permettre à chaque propriétaire d’une maison individuelle de s’agrandir, d’ajouter une pièce ou un étage, rendre constructible les zones inondables pour des bâtiments adaptés à l’environnement et au risque, utiliser les interstices, les délaissés d’infrastructures... Il faut changer nos procédures, notre façon d’appliquer le droit, sortir du respect passif d’une réglementation de plus en plus pesante, non pour laisser le champ libre au marché mais pour que la ville vive, respire, évolue, se développe en respectant des règles fortes, compréhensibles, efficaces, écologiques. J’ai demandé que soit conduite une réflexion approfondie sur ce changement de philosophie de notre droit de l’urbanisme.
Dérèglementer c’est aussi en finir avec tous les zonages et pas seulement ceux de la politique de la ville. Il faut en finir avec les zones d’activité, les zones industrielles, les zones commerciales, les zones résidentielles, les zones de loisir. Le vieux fonctionnalisme a vécu. Il a fait assez de dégâts. Retour à la mixité. Faisons des Central Parks à la française en densifiant le pourtour des espaces verts. Rapprochons les lieux d’habitation, les lieux de travail, les lieux de distraction. Qu’est-ce qui nous en empêche ? Des obstacles physiques ? Non, le droit de l’urbanisme. Alors faisons-le évoluer. Le décloisonnement juridique ouvrira la voie au décloisonnement physique. .../ ... "
http://discours.vie-publique.fr/not...


Hors ligne vio

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4992
Re: Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #2 le: 30 mars 2010 à 19:15:42 »
Citation de: "syberia"
Pour compléter et mesurer à quel point la communication de sarko repose essentiellement sur l'amnésie des médias voici un article qui prouve bien que sarko nous prend pour des cons submersibles  :mrgreen:

 

           En 2009, Sarkozy voulait « déréglementer » pour « construire en zones inondables »                            4 mars 2010 14:24, Les mots ont un sens, par Napakatbra                
       
Xynthia. Nicolas Sarkozy n'en démord pas, il veut « comprendre ce qui s'est passé ». La réponse tient peut-être dans certains de ses discours, dans lesquels il appelait à "déréglementer" pour permettre de "rendre constructibles les zones inondables". "Il faut que l'on redevienne un pays où l'on favorise la prise de risques", déclarait-il aussi en 2008.... Xynthia Sarkozy déréglementer rendre constructible zones inondables. En 2009, Sarkozy voulait « déréglementer » pour « construire en zones inondables » - LMOUS
Xynthia. Nicolas Sarkozy n'en démord pas, il veut « comprendre ce qui s'est passé ». La réponse tient peut-être dans certains de ses discours, dans lesquels il appelait à "déréglementer" pour permettre de "rendre constructibles les zones inondables". "Il faut que l'on redevienne un pays où l'on favorise la prise de risques", déclarait-il aussi en 2008...
 
 Lundi 1er mars, Nicolas Sarkozy a lancé une mission « pour comprendre ce qui s'est passé ». « Il faut qu'on s'interroge pour savoir comment en France, au 21ème siècle, des familles peuvent être surprises dans leur sommeil, mourir noyées dans leur maison [...] On ne peut pas transiger avec la sécurité. De mon point de vue, la sécurité est prioritaire ». Bien envoyé !
 « Rendre constructibles les zones inondables »
 Pourtant, le 29 avril dernier, le président de la République tenait un tout autre discours, à l'occasion de l'inauguration de l'exposition sur le Grand Paris : « Quel est le problème ? C'est la réglementation. Il faut libérer l'offre. Pour le coup, il faut déréglementer. Il faut élever les coefficients d'occupation des sols [...] Il faut rendre constructibles les zones inondables, mais par des bâtiments adaptés à l'environnement et au risque. Il faut utiliser les interstices, les délaissés d'infrastructure, il faut changer nos procédures, il faut changer notre façon d'appliquer le droit. Allez, pour être plus clair, parce que j'ai conscience de ne pas l'être assez, il faut changer notre façon de concevoir les choses, sortir du respect passif d'une réglementation de plus en plus pesante ».

 Le Grand Paris n'est pas la côté Atlantique. Certes. Mais une inondation peut être mortelle en bord de mer, comme à Paris ou dans les Alpes. C'est le principe. Et Sarkozy en a d'ailleurs aussi balancé, sur la loi littoral. En janvier 2008, à l'occasion de la remise du rapport Attali, notamment : « Je suis pour la loi littoral. Que personne ne titre que je suis contre. Mais, en même temps, il faut que l'on redevienne un pays où l'on favorise la prise de risques et la prise d'initiatives » a-t-il déclaré.
 Et c'est bien cette idéologie de "prise de risques et de prise d'initiatives" qui a amené près de 6000 maires à rendre constructibles des zones inondables. Résultat : Début 2009, une étude de l'Insee et du Service de l'observation et des statistiques révélait que, entre 1999 et 2007, le nombre de logements construits a augmenté plus fortement en zones inondables qu'en dehors : 5 à 6 millions de personnes résideraient aujourd'hui dans ces espaces.
 Et l'on s'étonnera ensuite que des zones inondables soient... inondées ?
 
 © Chimulus sur Blabladezinc


[/quote]

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #3 le: 07 novembre 2010 à 14:44:20 »
On jurerait une berlusconnerie...  :hehe:

Citer
Sarkozy nous considère-t-il comme des envieux aux femmes moches ?

Nicolas Sarkozy, comme il l'a promis à l'issue des dernières manifestations, est à l'écoute des Français. Et, d'après ce que rapporte le Nouvel Obs cette semaine, il semblerait qu'il ait besoin d'un appareil auditif.

En effet, devant de députés, il aurait ainsi expliqué son abyssale impopularité: "J'ai un super job, une superbe femme, alors évidemment les Français me le font payer !".

Rien que des jaloux, des haineux, des aigris, tous des vilains ces Français. Sans compter que cela signifie, en contre-point, que ces envieux ont des boulots sans envergure, des femmes moches et sont définitivement trop bêtes.

Forcément trop idiots ! Incapables de la moindre analyse politique, ces malheureux. Vous auriez cru que les Français souffrent du chomage, de la réforme des retraites ou de la pauvreté ? Du tout, le seul truc qui les intéresse c'est la beauté insolente de Carlita!

On peut difficilement faire mieux dans le mépris le plus absolu de ses compatriotes. Le seul souci, dans le cas de Nicolas Sarkozy, c'est que ce sont aussi des électeurs...

Alors êtes-vous bassement envieux de la magnifique réussite professionnelle et sentimentale de notre Président ?


http://www.lepost.fr/article/2010/11/06/2294964_pour-sarkozy-les-francais-sont-des-envieux-aux-femmes-moches.html

Pauv'mec!  :mdr1:

D'abord, être président des Français n'est pas un "job". Même quand on s'est augmenté à 200% pendant que ceux qu'on est censé servir (parce que c'est nous les patrons) triment jusqu'à la mort ou cherchent du travail comme une aiguille dans une botte de foin.
Ensuite, la beauté, même celle d'un mannequin, même passé par toutes les mains, est une chose relative (programme de base de la philo en Tale).
Ensuite, franchement, à part les psychopathes, qui peut envier ce truc là?  :blingbling:
Le préz' le plus minable de l'histoire de la République, caractériel inculte notoire sur lequel la planète entière s'acharne, c'est pas tout à fait le modèle qui fait rêver le citoyen!  :berk2:

Allez, casse-toi...  :mrgreen:
« Modifié: 07 novembre 2010 à 14:52:38 par sarkonique »
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #4 le: 11 novembre 2010 à 16:18:59 »
D'après le Canard enchaîné, le guignol que des Français peu sérieux ont élu à l'Elysée en 2007, faisant son discours-hommage à De Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises, a pris des accents pseudo-gaulliens et véritablement führieux en déclarant que la France l'a "appelé comme guide".

http://www.lecanardenchaine.fr/une4698.html

 :amen: Ave, ô Minable suprême!  :langue1:

Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #5 le: 11 novembre 2010 à 18:41:23 »
Heu, c'était quoi la phrase ? Les français ont appelé de Gaulle comme guide en 40, ou appelé Sarkozy comme guide en 2007:mrgreen:
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #6 le: 11 novembre 2010 à 20:28:58 »
Il a dit "si la France m'a appelée à lui servir de guide, ce n'est certes pas pour présider à son sommeil"
Je trouve que son jeu est incomplet: Tant qu'à faire dans l'imposture, il aurait également du, quelques semaines plus tôt, s'adresser à la foule des manifestants par un "Je vous ai compris !"

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #7 le: 11 novembre 2010 à 20:41:02 »
La vache. Il manque pas d'air, quand même.
Remarque, avec tout celui qu'il nous pompe...

Il veut marcher sur les terres de Villepin en jouant la grandiloquence frappée du sceau du destin? Puisse-t'il persévérer sur cette voie, ça promet de franches rigolades. :]
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #8 le: 14 novembre 2010 à 01:05:21 »
Il y a encore de beaux restes sur l'ORTF nouvelle mouture...  :mrgreen:

Sur TF2, ce soir, à On n'est pas couché, Villepin a tenu les propos offensifs qu'on aimerait entendre dans la bouche des hommes et des femmes de gauche.

Il est vrai qu'il a de quoi raconter,l'ex-premier ministre.
Je vous résume. Trop drôle!

Villepin a raconté comment le $arko était venu le trouver après l'élection de 2007. A Matignon. Car, dixit Villepin, l'ex-ministre de l'Intérieur avait toujours le bon goût de s'inviter où il voulait quand il voulait. Si bien qu'il y avait toujours du fromage blanc à matignon pour ses visites inopinées: Chirac c'était la tête de veau, le guignol, c'est le fromage blanc. Après avoir bien baffré, le guignol lui tint ces propos:

"Pour mon premier ministre, ça y est.
-Qui?
-Fillon.
-Pourquoi?
-Parce qu'avec mon labrador, qui était très méchant, j'ai compris qu'il ne pouvait pas y avoir deux mâles dominants au pouvoir."

Merci pour Fillon!

"Et qu'avez-vous fait de votre labrador?
-Je l'ai fait piquer."

Et Villepin de conclure: "J'aime mieux Fillon, parce que lui, il aime son chien."

Aux côtés de Ruquier, Guillon et Onfray, invités eux aussi, étaient pliés de rire.

Moi aussi. Ca, c'est le vrai $arkozy. Même pas besoin de se demander si Villepin dit la vérité ou pas. Ces choses-là, ça se sent!

 :mdr1: :mdr1: :mdr1:

C'est pourtant gentil, un labrador... avec un maître normal...  :nono:

Edit:
Citer
Mercredi était enregistrée l'émission « On n'est pas couché » diffusée samedi 13 novembre sur France 2. Michel Onfray y était invité, tout comme Dominique de Villepin.

Interviewé vendredi par Rue89 à l'occasion de son nouveau livre, Michel Onfray nous livrait, en avant-première, une anecdote livrée par l'ancien Premier ministre :

« Villepin a raconté une histoire sidérante sur Sarkozy. […] A une époque, Sarkozy l'avait invité. Il était déjà chef de l'Etat parce qu'il était question de choisir son Premier ministre.
Sarkozy aurait dit [à Villepin] : “Finalement, j'ai eu un labrador, et les labradors, ça joue au mâle dominant et vraiment, il faut pas deux mâles dominants. Donc je vais prendre Fillon comme Premier ministre.”
Villepin lui aurait dit : “Mais vous avez fait quoi de ce labrador ? ”
Et Sarko dit : “Je l'ai fait piquer”. »

Une anecdote qui prend toute sa saveur à l'occasion du remaniement.


http://www.rue89.com/2010/11/14/onfray-villepin-sarkozy-fillon-et-le-male-dominant-175904

L'émission: http://on-n-est-pas-couche.france2.fr/
« Modifié: 14 novembre 2010 à 15:41:43 par sarkonique »
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #9 le: 14 janvier 2011 à 12:37:51 »
Vu sur Canal + hier, au Grand journal (n'arrive pas à retrouver une source):

L'homme aux subjonctifs imparfaits a parlé de je-ne-sais-quoi de "périn"... Après réflexion, il faudrait l'écrire "péren"... si cette forme de l'adjectif pérenne existait. Le bouffon a tout simplement cru qu'il s'agissait du masculin!  :mrgreen:

Je crois que ce type-là n'a en français même pas le niveau du certificat de fin d'études primaires!   :pascontent1:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #10 le: 19 janvier 2011 à 19:55:33 »
Une bourde anecdotique de Sarkozy, qui vient de réviser les conditions d'armistice de 1918 :

Citer
Lors de son discours où il évoquait les relations commerciales entre la France et l’Allemagne, Nicolas Sarkozy, qui voulait se féliciter du rôle de l’Alsace, a fait un lapsus: "Moi je peux accepter les distorsions de concurrence avec la Chine et avec l'Inde, pas avec l'Allemagne (...) c'est totalement incompréhensible et je ne le dis pas simplement, cher Philippe Richert (président de la région Alsace) parce que je suis en Allemagne ". Le Président a immédiatement reconnu sa faute et s’est repris en ironisant : « C'est là que vous voyez que j'ai raison de m'investir dans le chantier de la dépendance » faisant référence à sa volonté de proposer prochainement une loi concernant la prise en charge des personnes âgées dépendantes.(...)

Là.


Reconnaissons-lui que la pirouette finale était spirituelle.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #11 le: 19 janvier 2011 à 20:23:14 »
Peut-être, mais ça, les Alsaciens ne vont vraiment vraiment vraiment pas aimer. Et je les connais. Ce sont des rancuniers...  :mrgreen:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

En ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #12 le: 19 janvier 2011 à 21:21:53 »
Les UMP nous sortent une "bravitude" par jour et on n'en fait rien. Pourtant, on a l'embarras du choix.
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne TYGER

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 8889
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #13 le: 03 février 2011 à 09:26:50 »
il a osé, si, si, il a osé juste avant les cantonales sortir la phrase qui pourrait bien faire le buzz et surtout torpiller la campagne de l'ump (tant mieux !) : et après ça il pourra encore mentir de sa petite phrase "je suis le président de tous les français"...

Citer
Sarkozy : "on ne peut pas garder de bureaux de poste pour tout le monde"
"Ferme ta gueule !", Humeur, Sarkoland
fév 022011

En pleine campagne pour les cantonales, et dieu sait si le thème est fédérateur au plan local, il a osé le dire ! Selon Nicolas Sarkozy, il faut arrêter « de penser que l’on peut, à l’inverse du monde, multiplier les emplois de fonctionnaires. On ne peut pas toujours dépenser plus. Si vous voulez qu’on fasse plus de TGV, on ne peut pas garder de bureaux de poste pour tout le monde… »
"Ni Dieu, ni maître.
Mieux être."
Jacques Prévert

"Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui."
Jacques Prévert

Hors ligne Lady Marwina

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 7362
  • Le Chwanana est Grand
    • Avanti-populo.com
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #14 le: 04 février 2011 à 12:38:35 »
Myyy my my mais c'est le pire du pire cet homme là. Comment on peut oser sortir une énormité pareille? Et avec naturel en plus, c'est ce qui est terrifiant chez lui.  8|
Celui qui croit ne pas être responsable de ses erreurs a renoncé à sa liberté

Hors ligne TYGER

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 8889
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #15 le: 04 février 2011 à 12:53:18 »
le pire c'est que c'est le doigt dans l'engrenage, vu qu'ils sont très friand de ces petites phrases tel un chant lexical, et dans la même lignée que "On ne peut pas acceuillir toute la misère du monde" bientôt ce sera :

"On ne peut pas garder un hôpital pour tout le monde"

"On ne peut pas garder un médecin pour tout le monde"

"On ne peut pas donner un toit à tout le monde"

"On ne peut pas donner à manger à tout le monde"

... ah fichtre pour les deux dernières propositions même plus besoin de le dire, c'est déjà fait...
"Ni Dieu, ni maître.
Mieux être."
Jacques Prévert

"Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui."
Jacques Prévert

Hors ligne TYGER

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 8889
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #16 le: 04 février 2011 à 14:33:31 »
encore une bonne que je n'avais pas relevée, ne l'ayant point ouïe, ou quand le prés' utilise un mot inverse à celui habituellement utilisé, à ce demander si ça n'est pas pour justifier un peu plus sa politique sécuritaire de merde, sa politique de dissolution des liens institutionnelles et sociaux existants dont on en voit aujourd'hui un des résultats ! (ça n'est pas parce que $arko n'est pas à la base de tous les maux qu'il faut pour autant nier les effets désastreux de sa politique de destruction du pacte républicain)

Citer
Le Président Sarkozy suspect ou « présumé coupable » d’atteinte à la présomption d’innocence ?

Les médias sont coutumiers du fait. On l’a déjà dénoncé sur AgoraVox par deux fois (1). Rien n’y fait. Est-ce de l’ignorance ou une volonté délibérée ? Dès qu’un suspect est arrêté et interrogé, les médias en chœur le présente quasi systématiquement selon les circonstances comme le voleur, l’agresseur, le violeur, ou le meurtrier présumé. Or, dans ce contexte, l’adjectif « présumé » signifie « considéré comme… avant tout examen ».
La présomption d’innocence et les médias
 
Les médias ignorent superbement le Droit de la démocratie dont, selon la Cour européenne des droits de l’Homme, ils seraient pourtant « les chiens de garde » par leur contribution à l’exercice de la liberté d’expression.
 
En fait, ils sapent la démocratie en douce quand ils violent impunément son Droit qui commande le respect de la présomption d’innocence. Il n’y a pas une déclaration solennelle qui ne proclame pas cette règle majeure de la démocratie.
 
- L’article 9 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789 à laquelle se réfère le préambule de la Constitution de la Vème République française stipule que « tout homme (est)  présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable... ».
 
- L’article 6-2 de la Convention Européenne des Drois de l’Homme à laquelle est soumise la législation française déclare que « toute personne accusée d’une infraction est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie. »
 
Est-ce assez clair, sans qu’il soit besoin d’aller chercher l’article 11 de la Déclaration universelle des droits de l’homme qui dit la même chose ?
 
La présomption d’innocence et le Président de la République
 
Manifestement non ! Passe encore que les médias s’en moquent ! Mais que dire du président de la République française qui en fait autant, alors que l’article 5 de la Constitution le charge de veiller au respect de cette même Constitution ?
 
1- Premier exemple : « Les coupables » du procès Clearstream
 
On objectera que ce n’est pas nouveau. On se souvient que le 22 septembre 2009, s’exprimant aux Etats-Unis, sur France 2 et TF1, au sujet du « procès Clearstream », il s’était permis de juger « coupables » les prévenus avant que le tribunal ne se prononce : « Au bout de deux ans d'enquête, avait-il osé dire, deux juges indépendants ont estimé que les coupables devaient être traduits devant un tribunal correctionnel ». L’affaire avait fait scandale : M. de Villepin était en effet visé.
 
2- Deuxième exemple : « le présumé coupable » du meurtre de Laetitia
 
Jeudi 3 février 2011, au commissariat central d’Orléans devant un parterre de policiers et de gendarmes dont la mission est de faire respecter la loi, le président de la République est revenu sur la mort abominable d’une jeune fille de 18 ans prénommée Laetitia à Pornic en Loire Atlantique (2) . C’est entendu, à la seule évocation de cette horreur, le cœur se soulève : on ne soutient pas l’idée que cette petite ait pu connaître un sort aussi atroce.
 
Un suspect a été arrêté. Des présomptions sérieuses et concordantes seraient réunies contre lui. Mais le président de la République est-il autorisé par la Constitution à en parler en ces termes ? « Dans l’affaire de Laetitia, le présumé coupable a été arrêté », a-t- il d’abord déclaré avant de répéter : « Quand on laisse sortir de prison un individu comme le présumé coupable sans s’assurer qu’il sera suivi par un conseiller d’insertion, c’est une faute  ».
 
Ce n’est pas un lapsus de sa part, puisqu’il parle par deux fois du suspect comme du « présumé coupable ». Mieux, il a pris soin juste avant de signaler qu’il pesait ses mots : « Il y a toujours eu et il y aura toujours des détraqués dont le comportement est monstrueux, a-t-il commencé par souligner. Je dis monstre, parlant du cas de Laetitia parce que je crois qu’il y a un moment où il faut employer les mots qui correspondent aux situations  ».
 
Les mots « présumé coupable  » correspondent-ils en démocratie à la situation et à la fonction de celui qui les prononce ? En démocratie, quelle que soit l’horreur du crime dont un suspect est accusé, il reste « présumé innocent  » jusqu’à ce qu’un tribunal le déclare coupable.
 
Le président de la République sait que ses interlocuteurs et, au-delà d’eux, une large part de son électorat n’entrent pas dans ses finasseries et applaudiront. A-t-on entendu dans les médias la moindre protestation ? Une démocratie pourtant se reconnaît, entre autres principes, par le respect du « présumé innocent  ». Quand, au contraire, un suspect est traité en « présumé coupable  », on est en tyrannie. Le président Sarkozy qui promet des sanctions contre ceux qui ont laissé sans suivi « le présumé coupable  », n’est-il pas lui-même suspect d’avoir violé ouvertement la Constitution française dont il est le gardien, en portant atteinte à la présomption d’innocence du suspect ? Paul Villach
 
(1) Paul Villach,
- « La présomption d’innocence maltraitée par les médias de masse, » AgoraVox, 7 mars 2008.
- « La sape indolore et quotidienne de la démocratie par les médias  ». AgoraVox, 22 avril 2009, et in « L’heure des infos, l’information et ses leurres  », Éditions Golias, 2009/
 
(2) France Inter, « Journal de 13 heures », 3.02.2011.
Le Président de la République s’exprimant devant des gendarmes et des policiers au commissariat central à Orléans :
« Il y a toujours eu et il y aura toujours des détraqués dont le comportement est monstrueux. Je dis monstre, parlant du cas de Laetitia parce que je crois qu’il y a un moment où il faut employer les mots qui correspondent aux situations.
Dans l’affaire de Laetitia, le présumé coupable a été arrêté. Des charges très lourdes pèsent contre lui, très lourdes. Mais il y a eu un certain nombre de dysfonctionnements graves ? Ces dysfonctionnements, j’ai demandé aux deux ministres, Michel Mercier, Brice Hortefeux, de les sanctionner.
Quand on laisse sortir de prison un individu comme le présumé coupable sans s’assurer qu’il sera suivi par un conseiller d’insertion, c’est une faute ! Ceux qui ont couvert ou laissé faire cette faute, seront sanctionnés. »
"Ni Dieu, ni maître.
Mieux être."
Jacques Prévert

"Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui."
Jacques Prévert

En ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #17 le: 04 février 2011 à 17:55:38 »
Pourtant, le Grand Diseux avait trouvé le mot qui convient pour véhiculer cette idée "pas de fumée sans feu" : dans sa dernière allocution il nous a fait connaître le mot savant "multiréitérant" qui désigne quelqu'un soupçonné d'avoir fait quelque chose.

Un hic, quasiment personne ne sait ce que ça veut dire... donc il ne convient que moyennement à un discours populiste.

"Présumé (optionnel) coupable" c'est mieux, surtout si on se trouve hors de portée des lois...
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne TYGER

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 8889
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #18 le: 11 février 2011 à 12:10:31 »
il est vraiment impayable (déjà qu'il nous coûte cher...), et ne râte pas une occasion de se taire plutôt que de renchérir dans la connerie pure et simple :

Citer
"Écoutez, faites les deux kilomètres !"

L'essence est trop chère ? "Roulez donc à vélo" distillait Christine Lagarde en 2007. La Poste ne fait plus son boulot ? "Distribuez donc le courrier vous-même", recommandait en substance, la semaine dernière, Nicolas Sarkozy.
La Poste, deux kilomètres, Nicolas Sarkozy


Relevé par le Canard Enchaîné. C'était le 1er février 2011, dans le cadre d'une table ronde avec les élus locaux du Cher, à Saint-Amand-Montrond (voir la vidéo ici, 64'30 et 68'45).

Jean-Pierre Charles, maire de Graçay, s'adresse à Nicolas Sarkozy : "Monsieur le Président, depuis plusieurs années, mais avec une accélération notable dans ces derniers mois, cette énergie qui nous anime se heurte aux annonces régulières de suppression de services publics [...] Lorsque les professeurs ne sont pas remplacés, qu'une lettre peut mettre huit jours de ma mairie pour aller à deux kilomètres, que le temps d'intervention des gendarmes peut atteindre 50 minutes"...

Réponse de Nicolas Sarkozy, quelques minutes plus tard : "Vous me dites qu'une lettre met huit jours... écoutez, faites les deux kilomètres"... Rires dans l'assistance.

Palsambleu ! Pourquoi n'y avoir pas pensé plus tôt, Monsieur le maire ? Au pied de la lettre, c'est tellement simple : La Poste ne fonctionne plus, livre toi-même tes colis. L'hôpital est fermé, soigne-toi toi-même. Le tribunal est engorgé... fais-toi justice toi-même ! Euh...

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")
"Ni Dieu, ni maître.
Mieux être."
Jacques Prévert

"Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui."
Jacques Prévert

Hors ligne TYGER

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 8889
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #19 le: 11 février 2011 à 21:05:33 »
à ceux qui doutent encore de la cancritude (ben quoi ? moi aussi jé droua !) du prez', un petit florilège bien senti de ces quelques années de présence là où des inconscients l'ont mis :

Citer
A "Paroles de Français", paroles en mauvais français
Humeur, Sarkoland
fév 112011

Bien sûr, là n’est pas le plus important. Les mensonges proférés ou les injustices causées par sa politique sont autrement plus cruciales, mais tout de même ! Qu’il nous soit permis, une fois n’est pas coutume, avant que de revenir ultérieurement sur le fond, de nous intéresser à cet aspect-là de la personnalité de Nicolas Sarkozy, tant on reste stupéfié d’entendre le président de la République autant malmener la langue française.
"Ni Dieu, ni maître.
Mieux être."
Jacques Prévert

"Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui."
Jacques Prévert

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #20 le: 11 février 2011 à 22:34:27 »
Je n'avais pas douté un instant qu'il restât un mauvais causeur!  :mdr1:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

En ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #21 le: 11 février 2011 à 23:00:50 »
Peut-être il louera la bicoque de Baby Doc ?
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #22 le: 12 octobre 2011 à 17:48:32 »
Citer
Quand Sarkozy disserte sur la chirurgie esthétique
Dans l'avion qui le ramenait d'une visite dans le Caucase, le chef de l'État s'est laissé aller à quelques confidences.


 C'est une scène comme il ne s'en passe que dans les airs. Au retour de sa visite dans le Caucase, vendredi 7 octobre, Nicolas Sarkozy convie à dîner à l'avant de son avion les ministres Éric Besson, Pierre Lellouche, Thierry Mariani et Henri de Raincourt, les députés Patrick Devedjian et Valérie Boyer, ainsi que son conseiller Henri Guaino.

Ce beau monde espère une discussion politique, voire présidentielle. Au lieu de quoi le chef de l'État les entretient de... chirurgie esthétique ! Tout commence par une réflexion de Patrick Devedjian sur la mine du président géorgien Mikheil Saakachvili : "Il a grossi et il se teint les cheveux. Il a pris un coup de vieux." S'ensuit un monologue de Nicolas Sarkozy, long de vingt minutes. "La chirurgie esthétique, disserte-t-il, c'est bien quand on a une infirmité ou un gros défaut. Sinon, c'est dangereux. On croit qu'on ne le fait qu'une fois et on en devient esclave. Il ne faut pas mettre le doigt dans l'engrenage." Échange de regards gênés autour de la table. Personne ne prononce le nom de Carla Bruni, qui, depuis le premier livre de Justine Lévy (Rien de grave, Stock, 2004), passe pour une adepte de la chirurgie esthétique - ce dont l'actuelle première dame s'est toujours défendue. Sujet tabou, donc.

Pour faire diversion et tenter de repolitiser le débat, l'un des convives croit bon de préciser : "C'est grâce à la chirurgie esthétique que Jérôme Cahuzac (le président socialiste de la commission des Finances à l'Assemblée nationale, NDLR) a gagné de l'argent..." Nicolas Sarkozy ne saisit pas la perche, tout à son plaisir de délivrer sa philosophie de la lutte contre le vieillissement. Car ne voilà-t-il pas que le président poursuit : "Je ne considère pas comme de la chirurgie esthétique le fait de se faire stimuler le collagène naturel par un laser. Ça lisse la peau et ça donne bonne mine." À cet instant, il se tapote la joue d'un air satisfait. "On en a tous déduit qu'il était accro au laser", raconte un participant, encore estomaqué. Et un autre de brocarder : "Le nouveau Sarkozy ne serait-il qu'une invention cosmétique ?"


http://www.lepoint.fr/politique/quand-sarkozy-disserte-sur-la-chirurgie-esthetique-12-10-2011-1383556_20.php

Citer
"Le nouveau Sarkozy ne serait-il qu'une invention cosmétique ?"


On répondrait volontiers: oui, n'était que le résultat n'est pas probant...  :mdr1:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

En ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #23 le: 12 octobre 2011 à 18:05:11 »
Accroc aux lasers ?
En voilà une d'idée de cadeau de noël !
Quoi offrir à quelqu'un qui a tout ?
Mais, c'est bien sûr !


Avis aux bricoleurs !
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5844
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #24 le: 04 novembre 2011 à 13:07:39 »
Je vous suggère de regarder cette petite video.... Non parce que Porte aurait été particulièrement brillant dans cette chronique.... Mais parce qu'il y a un petit montage vraiment super bien fait pour ne pas oublier les inoubliables et visionnaires paroles du sieur " Moije sauveur du monde "  :mdr1: :mdr1: :mdr1:


Pour qu'à tout jamais l'humanité sache à quel point cet homme est un TRES GRAND visionnaire  :amen: :amen:

"pour autant il faut savoir être humble"  :mdr3: :mdr3:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne Calypso

  • Sarkophobe
  • Messages: 86
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #25 le: 14 décembre 2011 à 22:44:21 »
Hier j'entends Sarko dire qu'il faut que les français se "responsabilisent", qu'ils doivent acheter français, regarder sur les emballages l'origine des produits qu'ils achètent, que c'est un devoir de citoyen etc etc.... et ce soir aux infos, on apprend que l'état achète ses véhicules à l'étranger, la Poste ses scooters à Taiwan, la Police achète ses flingues en Italie ou je ne sais plus où, etc etc.. (journal FRANCE 2 à 20H)  et que des entreprises françaises ont fermé ou licencié à cause de ça, encore du gros foutage de gueule !
Le capitalisme est malade,... qu'il crève !


"Si vous n'êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment" Malcom X

En ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #26 le: 14 décembre 2011 à 23:41:46 »
Sarko est un adepte d'acheter "fabriqué" en France, (par exemple, les skis) pas exactement la même que "l'acheter Français" de Bayrou.
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Les bonnes paroles de Sarko
« Réponse #27 le: 15 décembre 2011 à 11:42:39 »
Cela donne une idée de la profondeur de vue et du niveau de la campagne de $arkozy: il pique les idées des autres quand elles risquent d'avoir du succès.  :pascontent1:
Le niveau reste très populo, genre: toi y en a regarder la zétiquette pour voir si c'est franchouille... Les guignols parlent aux gogols, je répète...  :mrgreen:
Et la mollesse de Hollande et celle de la presse m'affolent un peu. Par exemple,  Libé rapporte les paroles de l'arsouille sans rappeler qu'en cinq ans il n'a rien fait pour empêcher que ne s'effiloche le tissu industriel français...  :rougefache:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/