Auteur Sujet: les affaires de l'UMP : racisme, homophobie, sexisme, magouilles, censure ...etc  (Lu 47646 fois)

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
A tous les coups, il touchait des APL...
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
En attendant la sortie de "Big Magouilles" sur l'affaire Bygmalion, BFM a quand même réussi un scoop !

Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
J'ai lu qu'il couvrait Sarkozy lui aussi, sur le mode "Bygmalion ? Ah non non, j'en ai jamais parlé au patron".
C'est dingue le nombre de choses dont on ne lui a jamais parlé quand il était président, cet homme-là. C'est peut-être pour ça qu'il ne savait même pas que Fillon était son premier ministre ?
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
On ne s'ennuie jamais avec l'UMP, vraiment!  :mdr1:

Cette affaire-là nuit à deux adversaires du minus à tics: Fillon et Hollande (qui a eu la bassesse de reprendre un traître à son service). A qui profite le crime? La petite chose a beau jeu de faire son magnanime, maint'nant...  :perv:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne contemplatif

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2108
Un autocollant donné par mon coloc' (il est bien mon coloc' ::d ), déjà ancien (l'autocollant) mais qui colle toujours à l'état d'esprit de ce parti:

Fichier d'une grande résolution mais, des fois que quelqu'un voudrait s'en servir.

"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres"

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
contemplatif :fleur2:  :frime1:

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5844
Excellent  :super:
L'ai ré-utilisée ici
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Citer
L'UMP Guillaume Peltier placé en garde à vue dans une enquête pour favoritisme


Guillaume Peltier a été mis en examen pour favoritisme dans l'attribution de marchés publics à Menton.
L'ex-vice-président de l'UMP Guillaume Peltier et le cofondateur de la société Bygmalion, Guy Alvès, ont été placés en garde à vue, jeudi 11 décembre, à Nice, selon la police.

L'enquête, menée par la division économique et financière de la police judiciaire de Nice, a été diligentée après une plainte déposée en 2012 par l'association de lutte anticorruption Anticor. Une enquête a été ouverte pour délit de favoritisme et prise illégale d'intérêts dans l'attribution de marchés publics à Menton.

ÉVITER UN APPEL D'OFFRES

Les enquêteurs soupçonnent la mairie de Menton d'avoir coupé artificiellement en deux un marché attribué aux entreprises Com1+, fondée par M. Peltier, et Bygmalion, afin d'éviter une procédure d'appel d'offres. Le contrat décroché par les deux entreprises auprès de la mairie dirigée par Jean-Claude Guibal (UMP) dépassait 15 000 euros, seuil maximal au-delà duquel cet appel d'offres est obligatoire.

« Cette audition était prévue et n'est que la suite logique et mécanique de la procédure. Il est important de repréciser que cette procédure n'a strictement aucun rapport avec l'affaire Bygmalion », souligne l'entourage de Guillaume Peltier. Une perquisition avait eu lieu le 3 juin dernier au domicile de Guillaume Peltier, à Neung-sur-Beuvron, dans le Loir-et-Cher.

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr


Aussitôt sorti de gnouf garde-à-vue, le Premier Édile de Neung-sur-Beuvron (riant bourg du Loir-et-Cher jumelé avec Wulften am Harz)) s'est mis à fanfaronner.
On l'a laissé partir, il est donc blanchi.


Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5844
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
 :super: Excellentissime!  :mdr1:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
ouhhh ça c'est de l'argument de défense, comme le fameux j'ai une amie tchadienne plus noire qu'une arabe de morano  :pascontent1: :pascontent1:

Citer
"Guy Teissier n'est pas raciste, son chauffeur est africain"

Ce mardi après-midi, le président UMP de la communauté urbaine était cité devant le tribunal correctionnel pour "diffamation publique à caractère racial". En avril 2014, il avait déclaré, en pointant la saleté des rues, qu'il ne fallait pas que les Marseillais "s'africanisent".
Guy Teissier, lors de la visite du centre d'Arenc où il a tenu les propos controversés.

L'absence de Guy Teissier à son procès, appelé à Paris par les obligations de son mandat de député, fait grincer quelques dents. Alors qu'il doit comparaître ce mardi après-midi pour "diffamation publique à caractère racial", il fait faux-bond au dernier moment, non sans avoir laissé planer un certain suspense. Avant de s'engouffrer dans la salle d'audience, Horiya Mekrelouf, présidente du Mrap (mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples) - partie civile dans l'affaire - glisse : "Cela montre peut-être que M. Teissier ne regrette rien de ses propos."

C'est le 17 avril 2014 que le président UMP de la communauté urbaine a fait cette déclaration lors d'une visite du centre de collecte des ordures ménagères d'Arenc. S'adressant alors aux personnes présentes - dont un journaliste de Marsactu -, Guy Teissier lâche : "Ce n'est pas parce qu'on est des gens du Midi qu'il faut qu'on s'africanise. On doit avoir un comportement normal dans notre société". Devant notre insistance, il se justifie ensuite, non sans agacement : "Vous êtes déjà allé en Afrique ? Et alors ? Ce que j'ai dit est une réalité. Je pense qu'en Afrique, la propreté n'est pas une priorité." Ces propos sont alors relayés dans la Provence et la Marseillaise. Même si le député UMP fait très vite  part de ses regrets, estimant que "les mots avaient dépassé sa pensée", un collectif d'associations dont le Mrap décide de porter plainte et réclame 10 000 euros d'amende de dommages et intérêts assorti de la publication de la condamnation dans deux titres de presse locaux le cas échéant.

"Responsables de la saleté"

A la barre, la présidente du Mrap prend d'abord la parole un court instant pour signifier que "c'est toute la population marseillaise d'origine africaine qui a été choquée par les mots prononcés car ils la stigmatisent". Enchaînant, Me Philippe Chaudon ne dit pas autre chose dans sa plaidorie, saluée par des applaudissements aussitôt tus par le président : "On a le droit d'aller au-delà de l'intelligemment admissible. Mais il y a des critères à respecter, comme la diffamation. Ce n'est pas le fait de pointer une communauté qui est détestable, ou d'employer le terme « africaniser ». Ce qui l'est c'est l'assimilation entre une catégorie définie par une couleur de peau, son origine et des incivilités." Puis, poursuivant, "M. Teissier désigne nommément les responsables de la saleté de Marseille. Ce n'est pas possible de laisser un élu de la République indiquer par voie de presse qu'il y a une corrélation entre origine et incivilité."

Mais le point clé du procès survient lorsque la procureur Marie-Blanche Régnier formule un réquisitoire qui abonde largement dans le sens de la défense. Ses premiers mots évoquant "une parole décomplexée dans la sphère publique" donnent le ton. "Je rappelle que le racisme n'est pas une opinion, c'est un délit. Car ces idées sont éminemment racistes. Ce n'est pas en soi le terme d'africanisation qui l'est, c'est l'articulation insidieuse et scandaleuse entre les Africains et la saleté marseillaise. Il s'agit des stéréotypes les plus éculés du racisme qui sont dans la droite ligne des thèses hygiénistes de la fin du XIXe siècle - début XXe . Et ce n'est pas un citoyen lambda qui parle mais un élu de la République", lance-t-elle, avant de réclamer la reconnaissance de la culpabilité du prévenu, 5000 euros d'amende et la diffusion de la peine dans deux organes de presse.

"Paroles malheureuses"

Ce n'est qu'après ce réquisitoire inattendu que l'avocate de la défense, Me Catherine Martini réclame le renvoi de l'affaire. "Ce réquisitoire me choque car il y a un amalgame entre la personnalité d'un élu et des paroles malheureuses". Mais le tribunal se range aux arguments du procureur et des parties civiles en refusant le renvoi, rappelant que le contradictoire a été respecté et que, à ce stade du procès, "on ne peut feindre de découvrir la portée de l'audience".

Me Martini plaide alors la relaxe, insistant sur le fait que Guy Teissier a présenté ses excuses pour avoir blessé des personnes. "Il n'y a aucune connotation raciste chez cet élu." Et de rappeler, pour illustrer son propos : "Son chauffeur auquel il est très attaché est africain." On connaît la chanson, mais on a moins l'habitude de l'entendre au tribunal. L'argument a d'ailleurs été accueilli par quelques exclamations étouffées de la salle.

Autre élément avancé, "l'usage du verbe « africaniser » fait référence à un lieu géographique, à un continent mais à aucun corps constitué. La généralité du terme est beaucoup trop vaste pour retenir Guy Teissier dans la prévention du délit de diffamation raciale". Me Martini demande finalement 4000 euros pour son client au titre du préjudice moral.

Si le tribunal souligne que le casier du président de la communauté urbaine est vierge de tout précédent, on ne peut oublier des propos tenus en juin 2013. Guy Teissier, alors député et maire des 9e et 10e arrondissements en visite dans le bidonville de la Capelette où vivent alors des Roms. Il s'écrie : "Ces gens bien entendu vivent de rapine et de vol. Pas de l'air du temps !". Il s'agissait déjà d'une généralisation. Le tribunal rendra son délibéré le 17 février prochain. Il devra déterminer, justement, si un élu de la République peut se permettre d'avoir "des paroles malheureuses" selon l'expression de son avocat.
« Modifié: 14 janvier 2015 à 14:01:54 par raja »

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5844
 8|

 :mdr1: :mdr1: :mdr1: :mdr1: :mdr1: :mdr1: :mdr1: :mdr1:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
au début éberluée tu te dis noooon c'est une blague puis vient l'éclat de rire :mdr1: :mdr1: :mdr1:
Ils sont vraiment sur une autre planète sérieux  :happy1:

Hors ligne kiosk

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4718
    • Pôv' con
N'en déplaise aux bas du front et autres excités de la récidive, les statistiques sont formelles : les individus ayant commis au moins un crime sont plus nombreux que ceux qui en ont commis deux ou plus.

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Son of Cahuzac à l'UMP ?

Après un ministre du budget, un ancien rapporteur du rapport sur la fraude sociale (= travail au noir) se trouve en fâcheuse posture.
Tête de linotte !
Le travail est l'opium du peuple !