Auteur Sujet: Serge Dassault  (Lu 15747 fois)

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Serge Dassault
« le: 26 mars 2010 à 14:15:06 »
Serge Dassault
sénateur et ancien maire de Corbeil-Essonnes.

En 2010, selon le magazine Forbes, il est le 89e homme le plus riche du monde avec une fortune estimée à plus de 7,6 milliards de dollars.
Le 19 juin 2008, Serge Dassault déclenche une nouvelle polémique en déclarant qu'il juge « anormal » d'aider les chômeurs, « des gens qui ne veulent pas travailler ».
Dans une émission diffusée sur i>Télé, en juillet 2008, il fait part de son admiration pour l'organisation chinoise du travail, se désole de l'existence des grèves et des syndicats et soutient une plus grande flexibilité pour les entreprises.

Hors ligne contemplatif

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2108
Re : Serge Dassault
« Réponse #1 le: 01 avril 2010 à 14:37:25 »
Citer
L'élection municipale de Corbeil-Essonnes a été à nouveau annulée par la justice

L'extraordinaire feuilleton politico-judiciaire de Corbeil-Essonnes (Essonne) a connu un nouveau rebondissement et pourrait conduire à l'organisation d'une troisième élection municipale en deux ans. Le tribunal administratif de Versailles a annulé, vendredi 26 mars, l'élection organisée en octobre 2009, marquée par la victoire de Jean-Pierre Bechter (UMP) avec 27 voix d'avance sur ses concurrents de gauche.

Ce scrutin partiel faisait suite à l'invalidation par le Conseil d'Etat, en juin 2009, de l'élection de mars 2008, marquée par la victoire du maire sortant Serge Dassault (UMP) mais annulée à cause de "dons d'argent" effectués par l'industriel et patron de presse auprès d'électeurs. M. Dassault avait été alors été déclaré inéligible et avait laissé sa place à un de ses collaborateurs, Jean-Pierre Bechter.

Le tribunal administratif, suivant l'avis du rapporteur public, a considéré que l'inscription sur les bulletins de vote d'une référence à Serge Dassault avait "constitué une manoeuvre" contribuant "à altérer la sincérité du scrutin" compte tenu du faible écart de voix entre les deux listes. Les magistrats estiment que la mention du nom de l'homme d'affaires était "de nature à entretenir une confusion dans l'esprit des électeurs". Ils soulignent que les tracts électoraux du successeur indiquant "Voter Bechter, c'est voter Dassault" ont laissé entendre "qu'une cogestion de la commune serait assurée par M. Dassault". Ce que M. Bechter, proche conseiller de M. Dassault, a toujours revendiqué.

(...)
Dans l'hypothèse où la haute juridiction confirme l'annulation, le préfet devrait alors convoquer de nouvelles élections dans les trois mois qui suivent la décision, soit pour l'automne 2010. Conséquence : Serge Dassault, déclaré inéligible pour un an, en juin 2009, retrouverait alors la possibilité de se porter candidat, de même que son principal opposant, le communiste Bruno Piriou, déclaré inéligible pour la même période, et donc remplacé lors de la dernière campagne par un de ses proches, Michel Nouaille (PCF).

source


Si les futures élections se déroulent à l'automne, espérons que les habitants de Corbeil Essonnes se mobilisent pour enfin mettre mr Dassault à retraite.
"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres"

Hors ligne TYGER

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 8889
Re : Serge Dassault
« Réponse #2 le: 14 février 2011 à 11:49:11 »
quelque chose me dit que s'il devait y avoir une "charette" dans l'oligarchie, ce type serait certainement dans le premier "wagon"...

<a href="http://www.youtube.com/v/y62umS408q0&amp;hl=fr_FR&amp;feature=player_embedded&amp;version=3" target="_blank" class="new_win">http://www.youtube.com/v/y62umS408q0&amp;hl=fr_FR&amp;feature=player_embedded&amp;version=3</a>

attendez c'est pas fini, un vrai "communiste" c't'"homme" là (sic)

<a href="http://www.youtube.com/v/0vMzEyNojrk&amp;hl=fr_FR&amp;feature=player_embedded&amp;version=3" target="_blank" class="new_win">http://www.youtube.com/v/0vMzEyNojrk&amp;hl=fr_FR&amp;feature=player_embedded&amp;version=3</a>


P.S. : si vous cherchez de la main d'oeuvre pour faire le sale boulot, je me débauche sur le champ...
« Modifié: 14 février 2011 à 16:25:02 par TYGER »
"Ni Dieu, ni maître.
Mieux être."
Jacques Prévert

"Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui."
Jacques Prévert

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Serge Dassault
« Réponse #3 le: 14 février 2011 à 15:19:47 »
Un oligarque héritier, c'est l'idéal. Plus ce genre d'individus prendra la parole en personne, pire ce sera pour l'UMP. Tant mieux pour le pays.

Prenez le micro monsieur Dassault, la France a besoin de vous !  :diable:
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Serge Dassault
« Réponse #4 le: 14 février 2011 à 16:51:20 »
Si jamais on décide de foncer dans l'exploitation du gaz schisteux, (fort possible, mais discrétos) il y a encore un qui va jouer le méchant à perfection :

Un petit air de famille ?
Il s'agit du boss de la société Toreador, un certain Julien....Balkany.
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne Bobleflingueur

  • Sarkophobe
  • Messages: 436
Re : Serge Dassault
« Réponse #5 le: 25 juillet 2011 à 00:02:57 »
Allez quelques nouvelles sur cher avionneur et les contrats au Brésil dans son propre journal  !!!!

http://plus.lefigaro.fr/article/bresilrafale-appel-doffres-examine-en-2012-20110709-501882/commentaires?page=1

Egalement aussi en Inde... Certains ont été exclus mais... On va se faire des potes du coté du Pakistan (Affaire karachi ...)

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20110428trib000618283/le-rafale-et-l-eurofighter-preselectionnes-en-inde.html

Mais .... dassault a remporté le contrat pour les drones... Or il m'avait semblé entendre qu'on voulait acheté rician
(Des predators)

http://www.challenges.fr/actualite/revue-de-presse/20110721.CHA2209/dassault-remporte-le-contrat-des-drones-interimaires.html

2 conclusions possibles

1) Soit c 'est foutu partout

2° soit cocorico pour la présidentielle !!! Et faut récompenser ses soutiens avant
la présidentielle !!)

Hors ligne Bobleflingueur

  • Sarkophobe
  • Messages: 436
Re : Serge Dassault
« Réponse #6 le: 25 juillet 2011 à 12:42:07 »
Allez un petit récapitulatif sur l'échec du rafale...

Pour commencer l'exemple du Maroc :  :mdr1:

Pour quoi le Maroc a rennoné à l'achat des rafales francais?


La certitude de sarkozy : (sur TF1 en plus :mdr1: :mdr1: :mdr1:) :
Gros regret toutefois car il m' a semblé qu'il diasait "C'est vendu" mais la vidéo a disparu  :pleur3:

http://www.wat.tv/video/sarkozy-negocie-vente-36-rafales-1rv8m_2i0u7_.html#

La vente du rafale après l'annonce, les journalistes sont morts de rire  :mdr1: :

Le Rafale enfin vendu ?


La douche froide  ::d

La vente de 36 Rafale n'est pas finalisée, selon le ministre de la Défense


Voilà un petit résumé


Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Serge Dassault
« Réponse #7 le: 25 juillet 2011 à 13:44:27 »
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : Serge Dassault
« Réponse #8 le: 04 septembre 2011 à 06:39:20 »
Citer
Pas touche à la fortune de Dassault !

L'appel des riches français, très peu pour lui. Il en est un qui refuse d'être taxé davantage, même pour se donner bonne conscience. Et pas n'importe lequel, puisqu'il s'agit de Serge Dassault, sénateur UMP de l'Essonne, propriétaire du Figaro et surtout du Groupe Dassault spécialisé dans l'aviation. Selon le magazine américain Forbes, il est le 89e homme le plus riche du monde, avec une fortune estimée à plus de 7,6 milliards de dollars.

C'est peu dire que Serge Dassault n'a pas goûté la contribution exceptionnelle annoncée par le gouvernement, visant à taxer à hauteur de 3% les revenus annuels supérieurs à 500 000 euros. Il ne s'est pas gêné pour le dire au Nouvel Observateur, ce samedi après-midi, au Campus UMP à Marseille : "Ca ne sert à rien, ce n'est pas comme ça qu'on va régler le problème du déficit. C'est idiot et nul !"

Il faut dire que la mesure ne devrait rapporter à l'Etat que 200 millions d'euros sur les 12 milliards d'économies prévus. L'industriel et élu UMP souhaite-t-il une contribution plus élevée ou pérenne ? "Encore moins ! Les gens qui créent des emplois vont s'en aller et les emplois avec. On ferait mieux de supprimer la prime pour l'emploi, on économiserait beaucoup plus d'argent !" Si même les riches à l'UMP commencent à se disputer...

ici

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Serge Dassault
« Réponse #9 le: 04 septembre 2011 à 08:39:53 »
Serge a pris un coup de vieux, mais il respire encore ! ^^
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : Serge Dassault
« Réponse #10 le: 30 novembre 2011 à 18:14:01 »
Citer
Le Rafale recalé en Suisse
   

Nouvel échec pour le Rafale français ! Le gouvernement suisse a décidé d'acheter vingt-deux avions de combat Gripen au groupe suédois Saab, pour remplacer ses F5 Tiger obsolètes, a-t-il annoncé ce mercredi.

Berne a préféré cet avion au Rafale du français Dassault et à l'Eurofighter du groupe EADS, également en lice pour ce contrat de plusieurs milliards de francs suisses.

Mi-novembre, le Rafale, qui n'a jamais encore pu être exporté, avait connu un échec similaire aux Emirats arabes unis, après une autre déconvenue au Brésil.

Le Rafale est encore en compétition pour un marché en Inde
source


Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Serge Dassault
« Réponse #11 le: 30 novembre 2011 à 18:23:59 »
Ce n'est plus l'échec de la France mais celui de Dassaut.  :mrgreen:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5844
Re : Serge Dassault
« Réponse #12 le: 30 novembre 2011 à 21:52:35 »
Aujourd'hui même, dans une salle d'attente, j'ai lu un truc, genre article sur les marchands d'armes (ancien, l'article.... je me suis fait la réflexion que ça datait d'avant l'époque où nous connaissions bien le nom de Takieddine  :mrgreen:) qui disait que la France n'a plus vendu AUCUN rafale ni aucun mirage, depuis qu'il est (officiellement) interdit que les intermédiaires perçoivent des commissions sur les marchés conclus .............  :grrr: :grrr: :grrr:
Je n'en tirerais aucunes conclusions ouvertement ... ce pourrait être attaquable ! :fache: :diable:

PS : Dommage, je n'ai pas retenu la source  :(
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Serge Dassault
« Réponse #13 le: 01 décembre 2011 à 11:01:03 »
Il serait plus raisonnable que l'entreprise soit nationalisée et que les Rafale soient exclusivement réservés à l'Armée française.
Les raisons idéologiques de la reprivatisation de Dassaut sont immorales et inefficaces. La preuve.
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Serge Dassault
« Réponse #14 le: 01 décembre 2011 à 12:13:46 »
Citer
que les Rafale soient exclusivement réservés à l'Armée française.
C'est le cas. L'état s'est engagé à acheter quelques avions annuels, histoire de maintenir la capacité de production.

Les Rafales ont participé à la glorieuse campagne de libération de la Libye : (le ravitaillement en vol et les munitions ont été fournis par l'US.)

Dassault peut difficilement proposer "le transfert de technologie à 100%" dans le package de l'éléphant blanc volant, les systèmes de radar, guidage etc sont fabriqués aux US, les clés ne peuvent être vendues à l'étranger sous condition d'un vote du Congress.
Avec Boeing comme concurrent, Dassault peut toujours courir...
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Serge Dassault
« Réponse #15 le: 04 janvier 2012 à 18:42:23 »
Dans le torchon qu'est Le Figaro, le maî-maître à ses larbins s'exprime:  :mrgreen:

Citer
Dassault franchit le mur du son antisocialiste

[Lundi 2 janvier] L'avantage d'un édito de Serge Dassault, c'est qu'on peut être sûr d'une chose: il n'a pas été écrit par quelqu'un d'autre. Comme il n'a pas été le fruit d'une "intertextualité", plagié. Un phrasé inégalable. Un style inimitable. Le patron du Figaro livre donc ce lundi en "Une" ses voeux de l'année 2012 qui tiennent du collector: "Nous vous donnons toutes les informations possibles, en évitant les commentaires qui relèvent de la pure démagogie, totalement irresponsables, promettant n'importe quoi pour recueillir des suffrages." Le Figaro est objectif. "Mais si vous souhaitez que l'on élargisse le champ de nos informations, n'hésitez pas à me le dire." Le Figaro est ouvert.

Le patron du groupe aéronautique, lui, aimerait autre chose: que les socialistes disparaissent des écrans radars. C'est que depuis 1945, les syndicats et la gauche ont cru qu'il fallait «tout faire pour empêcher les méchants patrons de licencier leur gentil personnel». Alors qu'il faudrait de la flexibilité et un retour aux 39h. "Jamais les socialistes qui réduiront nos dépenses et qui supprimeront les 35 heures. Celles-ci nous coûtent plus de 20 milliards par an en allégements de charges, que nous ne pouvons plus payer. Au contraire, les socialistes annoncent de nouvelles dépenses pour séduire des électeurs qu'ils tromperont, car elles seront impossibles à financer, et encore moins à rembourser."

Vive le retour au travail, donc. Et surtout: à quand le lâchage de bride des riches, qui s'appauvrissent. Dassault milite pour la suppression totale de l'ISF. "Faire payer les riches ne fait qu'appauvrir l'économie et, quand ils seront tous partis, ils ne paieront plus rien, et on sera revenu à une économie communiste qui a si mal réussi à la Russie et la Chine, jusqu'au jour où ils s'en sont débarrassés". Heureusement, un homme, un seul, pourra épargner le pays du péril rose, rouge ou vert. Et "pourra sauver la France et les Français de la faillite!"

Dassault sort alors sa plus belle prose, au lyrisme pur: "Seul celui qui ne s'est pas encore déclaré, parce que encore président, sera crédible, car il est le seul à demander la mise en place immédiate de la règle d'or ; le seul à bien connaître notre situation financière ; le seul à pouvoir la régler par des mesures appropriées ; le seul à mettre en place les moyens nécessaires pour relancer notre croissance et réduire le chômage."

C.Lo.


http://www.liberation.fr/politiques/01012380873-melenchon-dezingue-l-idee-d-une-tva-antisociale?xtor=EPR-450206
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Re : Serge Dassault
« Réponse #16 le: 05 janvier 2012 à 10:16:27 »
Mais le pire, c'est qu'il croit à ce qu'il dit.  :gene: :gene: Chaque fois que j'écoute ou que je lis Serge Dassault (c'est à dire pas souvent pour préserver ma santé mentale), je suis toujours impressionnée de l'absolution conviction qu'il a à dire un monceau de conneries.

L'homme est un héritier, il ne sait même pas épeler le mot "pauvre". Il est prouvé que les entreprises (surtout les grandes) et les grands patrons cotisent de moins en moins et paient de moins en moins d'impôts depuis 10 ans. La france a le plus de millionnaires de tous les pays d'Europe.

Mais il réagit comme si on venait de lui saisir ses biens. Cet homme dont les entreprises se maintiennent grâce à des contrats avec l'Etat. Avec l'argent de l'Etat. C'est à dire le nôtre.  :rougefache: :rougefache:

Je pense que Serge Dassault a un besoin urgent de "vis ma vie de smicard", pendant un an ou deux, histoire de lui remettre les idées en place.  :merci: :merci:

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Serge Dassault
« Réponse #17 le: 21 janvier 2012 à 14:23:35 »
Le vieux Serge s'intéresse encore à "la chose ?"
En tout cas, on pourrait le croire, matez un peu son calendrier !

Surtout Miss Novembre !
Houba ! Houba !

« Modifié: 21 janvier 2012 à 17:10:19 par oblomov »
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Re : Serge Dassault
« Réponse #18 le: 01 février 2012 à 10:51:40 »
Ca ne me viendrait jamais à l'idée de vouloir un calendrier qui promeut la mort et une image de la femme avec laquelle je ne suis pas vraiment d'accord.  :merci:

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Serge Dassault
« Réponse #19 le: 01 février 2012 à 19:26:57 »
Le premier assisté de France a enfin réussi à refourguer ses machines de mort!  :mdr1:

Citer
L'Inde a sélectionné le Rafale de Dassault dans le cadre du colossal appel d'offres en vue de lui livrer 126 avions de chasse, ce qui devrait constituer le premier succès à l'export pour cet appareil français, a annoncé mardi une source gouvernementale indienne.


http://www.liberation.fr/economie/01012387046-dassault-va-vendre-126-rafales-a-l-inde?xtor=EPR-450206

Merci qui? Merci l'Etat -autrement dit: les contribuables. Finalement, ça marchait mieux quand c'était propriété publique!  :mrgreen:

On devrait renationaliser et se cantonner à notre défense nationale, point barre.

Show content
En tous cas, je connais un vieux c. à qui j'enverrais bien un missile dans le skud...  :mrgreen:  8/ euh non, un skud dans l'émissile... nan c'est pas ça mais z'avez compris, quoi!
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne karg se

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2587
Re : Serge Dassault
« Réponse #20 le: 04 février 2012 à 19:09:56 »
Citer
On devrait renationaliser et se cantonner à notre défense nationale, point barre.
A oui très malin, on a profiter des ventes à l'exportation pour réduire le cout pour le contribuable de nos avions de combat pendant 30 ans, maintenant on fait comme les américains avec le Raptor, on exporte pas histoire que ça coute un max. Franchement autant acheter sur étagère du matériel américain ou russe de suite, développer un avion pour en construire même pas 400 c'est la ruine.

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Serge Dassault
« Réponse #21 le: 05 février 2012 à 00:48:58 »
Citer
A oui très malin
(sic)  :mrgreen:

Combien l'Etat a-t-il dépensé de milliards d'euros pour soutenir Dassault? Au bout du compte, je ne crois pas qu'il y ait eu grand avantage à sa reprivatisation (mesure idéologique, d'ailleurs).

Et l'avenir ne me paraît guère brillant...

Citer
Défense : comment Dassault a tissé sa toile

Les questions de défense entrent en campagne, avec la visite, lundi 30 janvier, de François Hollande sur la base des sous-marins nucléaires de l'Ile-Longue, à Brest. Début mars, le candidat socialiste précisera sa politique, notamment en matière industrielle. Partout dans le monde, les budgets militaires sont en baisse, notamment aux Etats-Unis, ce qui va pousser les industriels américains à chercher d'autres marchés à l'étranger. La compétition, déjà sévère, s'annonce encore plus rude avec la montée en puissance des acteurs russes, chinois, coréens, indiens. Or, les Européens se présentent en ordre dispersé. L'exemple le plus flagrant est l'aéronautique militaire. Sauf rebondissement (édition abonnés), le Gripen suédois l'a emporté en Suisse face au Rafale français et à l'Eurofighter Typhoon, un avion germano-hispano-italo-britannique. Le Rafale et l'Eurofighter se disputent aussi le "contrat du siècle", la vente de 126 avions à l'Inde.

Si l'industrie de défense est concentrée au Royaume-Uni autour de BAE Systems et en Italie autour de Finmeccanica, respectivement 2e et 8e mondiaux, il n'en est rien en France. Six groupes figurent dans les cinquante premiers mondiaux, du franco-allemand EADS (7e) à Dassault Aviation (54e), selon le palmarès annuel du magazine américain Defense News.

Le plus petit de ces acteurs n'en est pas moins celui qui bénéfice le plus des faveurs de l'Etat. Avec son soutien, Dassault est devenu l'actionnaire industriel du groupe d'électronique Thales, qui pourrait être le pivot d'un pôle de défense français regroupant les activités maritimes de DCNS et demain l'armement terrestre de Nexter.

Un Rafale et deux Mirage 2000-N dans les environs de Dreux, le 6 juillet 2011.

Un Rafale et deux Mirage 2000-N dans les environs de Dreux, le 6 juillet 2011.AFP/ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Les questions sont nombreuses autour de ce projet. A commencer par les fonds que cela nécessitera. L'Etat est impécunieux et Dassault n'a peut-être pas l'envie d'investir assez dans ces domaines pour en prendre le contrôle. L'autre hypothèque tient au futur du groupe Dassault. Les enfants de Serge Dassault auront-ils la même stratégie que leur père lorsqu'ils en prendront les rênes ?

Quel que soit le prochain président, il devra aborder le futur de l'industrie de défense. L'Etat en tant que client, garant de la souveraineté nationale, mais aussi actionnaire des grands groupes, aura un rôle clé. Mais Dassault restera incontournable.

La montée en puissance de Dassault au sein de l'industrie de défense a lieu en trois étapes : d'abord la conquête de l'indépendance, puis celle de Thales (électronique de défense), et enfin la montée en puissance chez DCNS (sous-marins et navires) et Nexter (véhicules blindés et canons).

CONTRÔLE DE LA SOCIÉTÉ

En ce printemps 2002, Charles Edelstenne, le patron de Dassault Aviation, est satisfait : la famille Dassault vient de franchir la barre des 50 % en acquérant en Bourse le 1 % manquant pour détenir le contrôle de la société. "Pendant vingt-cinq ans, on nous a fait chanter. Aujourd'hui, nous sommes libres de nos mouvements", lit-on dans Le Monde du 29 mai 2002.

Dégagé de la menace des droits de vote double que revendiquait l'Etat français, libéré du pacte d'actionnaires avec EADS, qui est devenu simple minoritaire avec 46 % du capital, le PDG envisage avec sérénité les prochaines échéances stratégiques, qui se feront "à son rythme et à ses conditions", affirmait-il. Il soulignait aussi que les succès de son avion d'affaires, le Falcon (75 % du chiffre d'affaires), libéraient Dassault de la dépendance vis-à-vis des commandes militaires du gouvernement, et lui donnaient plus de marge de manoeuvre.

M. Edelstenne évoquait également son intérêt pour le groupe d'électronique de défense Thales, dans lequel il avait pris près de 6 % en échange de l'apport de ses activités électroniques. Il entendait ainsi profiter du désengagement annoncé d'Alcatel.

Viendra alors la deuxième étape, celle du renforcement de la participation de Dassault chez Thales, pourtant également convoité par EADS. Le groupe bénéficiera pour cela de l'appui de Nicolas Sarkozy, que Serge Dassault a largement soutenu dans sa course à l'Elysée.

Elu en 2007, le président de la République, Nicolas Sarkozy, n'a rien à refuser au sénateur UMP et au propriétaire du Figaro. Il se fait d'ailleurs fort de vendre le Rafale à l'étranger, une façon de rappeler que son prédécesseur, Jacques Chirac, n'y était jamais arrivé. Le chef de l'Etat s'engagera au Brésil et aux Emirats arables unis... pour l'instant en vain.

Informé dès le printemps 2008 d'un projet de reprise de Thales par EADS, l'Elysée fera savoir qu'il n'y est pas favorable. Mieux, il éconduira le groupe franco-allemand, dont il est pourtant actionnaire et bien que son offre soit financièrement plus avantageuse que celle de Dassault.

L'un des arguments évoqués est de privilégier une filière franco-française plutôt que de donner la gestion de Thales à un groupe franco-allemand. Dassault obtient ainsi d'entrer chez Thales sans lancer d'offre publique d'achat (OPA), et de participer à sa gouvernance. Il devient alors l'opérateur industriel d'un groupe trois fois plus important que lui.

BÉMOL

Fin 2011 intervient la troisième étape, avec la montée en puissance de 25 % à 35 % de Thales chez DCNS, tandis qu'est évoquée une prise de participation dans Nexter (ex-GIAT). Celle-ci serait dans un premier temps de 25 %. Avec, là encore, la bénédiction de l'Etat, ce dernier étant propriétaire des deux groupes.

Le groupe Thales, opéré par Dassault, pourrait alors faire une offre complète sur tous les marchés, en regroupant des fabricants de plateformes (chars, avions de combat, navires) et un fournisseur d'équipements électroniques tels les radars ou les équipements de télémesure.

Seul bémol, "Dassault n'a qu'une participation minoritaire dans Thales et ne peut rien faire s'il n'en prend pas le contrôle", note un banquier. Or, cela ne serait possible qu'avec le soutien de l'Etat, auquel Dassault est lié par l'intermédiaire d'un pacte d'actionnaires. Mais l'un et l'autre des actionnaires ont-ils la volonté ou la possibilité de financer une telle opération ?

Pour l'Etat, la réponse est négative, la priorité étant désormais à la réduction des déficits budgétaires, qui pourrait passer au contraire par des cessions de participations.

Pour Dassault, c'est différent. "Toute la question est de savoir si Dassault veut développer cet ensemble ou faire fructifier son placement en réorganisant Thales, estime un analyste. La deuxième hypothèse semble la plus probable." Mais pour l'instant, en raison de la chute des marchés boursiers, l'investissement de l'avionneur s'est déprécié.

Le durcissement de la compétition mondiale peut toutefois changer la donne. Les grands groupes ayant déjà une présence internationale sont mieux armés pour s'affirmer sur le marché mondial et initier des rapprochements. C'est le cas d'EADS, de Safran et de Thales. Mais en fait, seuls les deux premiers ont la capacité financière pour mener de véritables regroupements.

SUCCESSION

Une première tentative s'est esquissée durant l'été 2011. Des rumeurs ont évoqué la possibilité d'une OPA lancée sur Thales par Safran. Un montage auquel se serait opposé... Dassault, même si le prix proposé aurait été celui qu'il avait payé pour son entrée dans Thales. L'Etat, pourtant actionnaire de deux groupes concernés, n'aurait pas donné suite. L'idée était de constituer un grand groupe fournisseur d'équipements et de grands systèmes d'aéronautique dans les domaines civils et militaires.

Les cartes pourraient à nouveau être rebattues, sauf si Dassault décroche entre-temps un contrat pour le Rafale aux Emirats arabes unis. Une telle commande permettrait d'alimenter ses bureaux d'études, et surtout ceux de Thales, pendant près de quatre ans. Autre avantage, cela permettrait au ministère de la défense d'étaler le programme de livraison des Rafale à l'armée française, la priorité étant donnée aux éventuels clients à l'exportation. Ainsi pourraient être financés d'autres projets.

Mais il faudra d'abord régler les questions de gouvernance, notamment la succession de Charles Edelstenne qui, l'année prochaine, quittera à 75 ans son poste de PDG. L'inconnue majeure reste la stratégie des enfants Dassault quand l'heure sera venue de remplacer leur père, Serge, âgé de 86 ans. "Il n'y aura pas de vacance de pouvoir dans la société, la continuité sera assurée. Chaque chose viendra en son temps et sans l'avis de tous ces "fameux experts"...", affirmait en décembre, dans Le Figaro, M. Edelstenne. Une manière de rappeler que toute décision appartient... à la famille.


http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/01/30/defense-comment-dassault-a-tisse-sa-toile_1636199_3234.html
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Re : Serge Dassault
« Réponse #22 le: 05 février 2012 à 10:35:09 »
Et après ça nous parle de "concurrence libre et non faussée", de "assistanat", de "libéralisme".
La vérité c'est que si on appliquait un VRAI libéralisme, ils seraient tous dans le fossé.  :fache:
(non que je sois pour, mais c'est la réalité).

Finalement, Dassault Sarkozy, c'est une vraie vitrine pour ceux qui prônent la solidarité...  :diable: :diable: :diable:

Hors ligne karg se

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2587
Re : Serge Dassault
« Réponse #23 le: 05 février 2012 à 11:11:50 »
Citer
Combien l'Etat a-t-il dépensé de milliards d'euros pour soutenir Dassault?
Ce qui est fait et fait, Mitterrand lui même avait regretté... La France aurait du acheter des F18 et s'associer au programme F35, pour les emplois Dassault auraient construit nos avions, point barre.

Citer
Et après ça nous parle de "concurrence libre et non faussée", de "assistanat", de "libéralisme".
Concurrence libre et non faussée dans le secteur de l'aéronautique militaire, franchement qui ose y croire?

Hors ligne f-wtss

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2227
Re : Serge Dassault
« Réponse #24 le: 01 mai 2012 à 22:33:37 »
Hé, Mr le prep, z'avez la ref du FILTRACON?
Le Concorde rend dingue mais je me soignes!

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Serge Dassault
« Réponse #25 le: 02 mai 2012 à 08:47:23 »
et les cons trés trés cons :fache1:

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Serge Dassault
« Réponse #26 le: 15 octobre 2013 à 13:13:21 »
Mais bon sang !!! est ce qu'un jour ces gens là seront condamnés tresfache tresfache

Citer
Serge Dassault convoqué dans le cadre d'une enquête pour tentative d'assassinat

L'industriel Serge Dassault était entendu par des magistrats d'Evry, lundi 14 octobre dans la matinée, selon son entourage. Il était convoqué sous le statut de témoin assisté, dans le cadre d'une enquête pour tentative d'assassinat à Corbeil-Essonnes, ville dont il a été maire de 1995 à 2009.

Le 19 février, un homme de 32 ans, Fatah O., était la cible de tirs en plein centre-ville. Selon plusieurs témoins, Younès Bounouara, réputé proche du maire, est l'homme qui aurait tiré les coups de feu. En cavale en Algérie, ce dernier s'est expliqué dans Le Point cette semaine. Il raconte avoir été harcelé par un "gang qui pense que Dassault a donné beaucoup d'argent pour qu'il le redistribue". "C'était eux ou moi", ajoute celui qui affirme avoir été menacé de mort le matin même. Il aurait alors tiré "sans viser" et "sans l'intention de tuer".

DONS D'ARGENT

Les juges souhaitent entendre M. Dassault depuis plusieurs mois, notamment pour connaître la nature de ses rapports avec M. Bounouara. La justice cherche à savoir si cette tentative d'assassinat a pour origine des conflits financiers liés à des dons d'argents effectués par l'ancien édile dans le cadre d'un système présumé d'achat de votes.

En juin, les mêmes juges avaient demandé à l'entendre sous le régime de la garde à vue. Requête qui s'était heurtée, le 3 juillet, au refus du bureau du Sénat de lever l'immunité parlementaire du sénateur de l'Essonne. Une décision qui s'appuyait sur l'avis défavorable émis par le parquet d'Evry.

M. Dassault pourrait avoir à s'expliquer sur les propos qu'on l'entend tenir dans des extraits d'une vidéo mise en ligne par Mediapart, tournée clandestinement en novembre 2012 dans son bureau municipal. L'ancien maire y reconnaît avoir donné de l'argent de manière opaque via le Liban. "Si c'est mal réparti, dit-il, ce n'est pas de ma faute. Je ne vais pas payer deux fois. Moi, j'ai tout payé, donc je ne donne plus un sou à qui que ce soit. Si c'est Younès, démerdez-vous avec lui. Moi, je ne peux rien faire." Ses avocats ont demandé, lors d'une audience à Paris le 8 octobre, le retrait de ces vidéos au motif qu'elles portaient atteinte à sa vie privée. La décision doit être rendue le 18 octobre.

SMS D'INSULTES

L'audience a aussi donné à voir comment M. Dassault entend désormais se défendre sur la question des dons d'argent. Pour Me Jean Veil, l'un de ses conseils, cela ne fait aucun doute : "M. Dassault est une victime." Il en veut pour preuve les menaces dont il a fait l'objet encore récemment. A l'audience, l'avocat a ainsi expliqué que son client avait déposé plainte le 8 septembre dernier après avoir reçu des SMS d'insultes et de menaces de mort. Le contenu explicite des messages envoyés le 7 septembre – il y en a eu trois en tout – a été lu par ses soins devant les juges. Voici l'un d'eux : "Bonsoir vieille merde. Alors vous êtes toujours en vie ? Pas pour longtemps. Je vous ai pas oublié. Je vous jure, je possède des choses contre vous. Je vais tout niquer à partir de lundi vous allez me voir tous les jours chez vous (...) et même dans vos rêves. Je peux négocier mais ne jouez pas au malin attention et je reste joignable. J'ai peur de rien, j'ai pas peur pour m'attaquer même à votre vieille femme."

Fait notable, M. Dassault s'est rendu lui-même à la Brigade de répression de la délinquance aux personnes pour déposer cette plainte. Il a accepté de transmettre son téléphone personnel afin que les enquêteurs puissent prendre connaissance du contenu des SMS. Une attitude qui tranche avec celle adoptée lors des précédentes plaintes qu'il avait pu déposer par l'intermédiaire de ses conseils.

Deux des enfants de Serge Dassault ont déposé plainte en avril, puis en septembre 2012 pour dénoncer les appels téléphoniques malveillants dont ils ont été l'objet de la part de jeunes de Corbeil-Essonnes. Une démarche judiciaire à laquelle Serge Dassault n'a jamais voulu s'associer. Entendu dans le cadre de l'enquête préliminaire, il avait refusé de déposer plainte. Cette enquête a donné lieu à l'ouverture d'une information judiciaire dans laquelle trois personnes sont mises en examen.

A deux reprises, en avril 2011, puis en novembre 2012, M. Dassault a déposé des plaintes similaires. La première pour tentative d'extorsion, la seconde pour menace. Il a retiré celle de 2011 quelques jours plus tard. Celle de 2012 a été classée sans suite cet été par le parquet de Paris après que M. Dassault eut refusé d'être entendu par les enquêteurs.

La stratégie a changé. La plainte du 8 septembre a été rendue publique par l'un de ses avocats avec un message simple : M. Dassault est une victime.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Serge Dassault
« Réponse #27 le: 22 novembre 2013 à 13:36:12 »
Il y a des gens dont le culot est déstabilisant, dont la simple vue vous donne des nausées, il y a de ces gens qui millionnaires, qui ne savent pas ce que signifie compter à la fin du mois, qui par leur simple présence vous rappelle que la vie n'est pas juste...et bien ces personnes là ont l'audace de présenter ce genre d'amendement. :fache1: :fache1:
Cette prime pour l'emploi est souvent une bénédiction pour les familles ou les salariés dont les revenus sont faibles, c'est d'une indécence sans nom qu'un milliardaire se permette de songer à la supprimer.

Citer
AMENDEMENT présenté par M. DASSAULT

ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS ARTICLE 17

Après l’article 17

Insérer un article additionnel ainsi rédigé :

L’article 200 sexies du code général des impôts est abrogé.

Cette disposition est applicable aux revenus de l’année fiscale 2013.

Objet

Cet amendement vise à supprimer la prime pour l’emploi dont le coût pour 2014  serait de 2,2 milliards d’euros.


Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Serge Dassault
« Réponse #28 le: 22 novembre 2013 à 15:13:08 »
La prime pour l'emploi est une redistribution opérée dans un cadre légal.
M. Dassault est donc opposé à son existence. Il n'est pourtant pas opposé lui-même à donner de ci ou là quelques enveloppes bien garnies, mais en dehors de tout contrôle. Car ce n'est que dans un système sans règles que la loi du plus fort montre son intérêt. Et dans nos contrées occidentales, le plus fort, c'est le plus riche.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5844
Re : Serge Dassault
« Réponse #29 le: 25 novembre 2013 à 21:47:17 »
Analyse courte et sobre, mais qui me semble on ne peut plus juste et pertinente !!!!  :winner1: ..... si suffisamment de gens comprenaient ça, notre société avancerait forcément d'un grand pas !
Ceci dit, même les plus grandes évidences sont parfois difficiles à voir et à comprendre .... Merci Timbur ! Je savais que c'était totalement révoltant, mais je n'aurais su dire aussi bien pourquoi  :fleur2:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Serge Dassault
« Réponse #30 le: 06 décembre 2013 à 14:43:47 »
Alors lui c'est un cas, je le soupçonne même de vivre dans un monde à part ou les Dassault peuvent faire tout ce qu'ils veulent, euhh oui ok ce monde à part existe puisque Dassault malgré tout ce qu'il fait s'en sort toujours, espérons que cette fois il finira par payer ... :X:

Citer
Des juges demandent la levée d'immunité parlementaire de Serge Dassault


Les magistrats du pôle financier de Paris Serge Tournaire et Guillaume Daïeff, qui enquêtent sur des soupçons d'achats de votes lors des élections municipales de Corbeil-Essonnes entre 2008 et 2010, souhaitent entendre Serge Dassault, l'ancien maire de la ville. Le 14 novembre dernier, ils ont rédigé une demande de levée de l'immunité parlementaire du sénateur UMP de l'Essonne.

Le parquet de Paris a émis un avis favorable à cette requête avant de la transmettre au parquet général qui l'a lui-même redirigé il y a une dizaine de jours à la chancellerie. Depuis, cette demande n'est toujours pas parvenue aux sénateurs. Si le bureau du Sénat répond favorablement, Serge Dassault pourra être entendu dans le cadre d'une garde à vue.

Les juges d'instruction cherchent à savoir si les sommes d'argent distribuées par Serge Dassault aux habitants de Corbeil l'ont été dans le but d'acheter des voix. L'élection municipale de 2008, qui avait vu la réélection de Serge Dassault, avait été invalidée en 2009 par le Conseil d'Etat pour des dons d'argent que l'industriel a toujours contestés.

Pour que la levée de l'immunité soit acceptée, les membres du bureau, composé de 10 élus UMP, 9 élus socialistes, 3 élus communistes, 2 élus UDI, 1 élu EELV et 1 élu RDSE, doivent l'approuver à la majorité des suffrages exprimés. Aucune date n'a pour le moment été fixée pour le vote.

Lire nos explications Pourquoi l'immunité parlementaire de Serge Dassault n'a pas été levée

PLUSIEURS ENQUÊTES JUDICIAIRES EN COURS

Le 14 octobre, Serge Dassault avait été entendu par des magistrats d'Evry, cette fois pour s'expliquer sur ses liens avec Younès Bounouara, l'auteur de la fusillade survenue en début d'année en plein centre-ville de Corbeil-Essonnes (Essonne). Des versements d'argent émis par Serge Dassault – on parle d'1,7 million d'euros – pourraient être à l'origine de ces échanges de tirs.

Pour interroger le sénateur sur ses fréquentations, les enquêteurs avaient dû se contenter d'un cadre juridique assoupli, sans mesure coercitive comme peut l'être la garde à vue, et l'avaient convoqué comme témoin assisté.

Le bureau du Sénat avait en effet refusé de lever l'immunité parlementaire de l'élu. A leurs yeux, la demande des juges « présentait un défaut de motivation ». Le procureur d'Evry et le parquet général de Paris avaient d'ailleurs, « situation inédite », émis un avis défavorable.

L'industriel, 5e fortune de France, se trouve au cœur de plusieurs enquêtes judiciaires. A Evry, son nom figure aux côtés de celui de Jean-Pierre Bechter, le maire de Corbeil-Essonnes, dans un dossier ouvert pour tentative d'assassinat et qui vise Younès Bounouara, un des très proches de Serge Dassault. L'enquête parisienne concerne le système présumé d'achats de voix.

Le sénateur a de son côté déposé plainte à plusieurs reprises après avoir reçu des messages de menaces sur son téléphone portable. Contacté, l'avocat de Serge Dassault, Jean Veil, n'a pas souhaité faire de commentaire.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Serge Dassault
« Réponse #31 le: 06 janvier 2014 à 12:56:00 »
'tain mais avec toutes ces casseroles il devrait être en prison tresfache tresfache tresfache tresfache
C'est long mais ça récapitule

Citer
Corbeil-Essonnes, ton univers impitoyable

Le feuilleton politico-judiciaire compte déjà plusieurs saisons et de multiples rebondissements. Dernier épisode : le dépôt d'une plainte pour association de malfaiteurs, annoncé le 6 janvier 2014.

L'intrigue ? Des tentatives d'assassinat sur fond de rumeurs et de soupçons de clientélisme électoral. Son décor ? Corbeil-Essonnes, la ville de banlieue parisienne autrefois dirigée par Serge Dassault. Ses protagonistes ? Francetv info vous les présente.

"Le vieux" : Serge Dassault

C’est ainsi qu’on le surnomme à Corbeil-Essonnes (Essonne), la ville dont il fut maire de 1995 à 2009 et où il reste très influent. Héritier de Dassault Aviation, l’empire aéronautique fondé par son père, Serge Dassault est à la tête de la 4e fortune de France, évaluée à 9,7 milliards d’euros par Forbes (en anglais).

Mais le richissime avionneur est soupçonné d’avoir utilisé son argent pour acheter des voix, afin d’assurer la paix sociale dans les cités, mais également son élection puis celle de son successeur, Jean-Pierre Bechter. En juin 2009, le Conseil d’Etat a annulé les municipales et rendu Serge Dassault inéligible, considérant "l’existence de dons en argent à visée électorale suffisamment établie".

Son nom revient également dans une pléiade d’affaires, toutes liées à sa mairie. Mi-octobre, il a passé plus de quatre heures dans le bureau des juges d'instruction. Il a échappé à la garde à vue et à la mise en examen, mais reste placé sous le statut de témoin assisté pour complicité de tentative d'assassinat.

Il y a aussi cette information judiciaire, ouverte à Paris en mars 2013, pour corruption, abus de biens sociaux, blanchiment et achat de votes présumés aux élections municipales, entre 2008 et 2010. A 88 ans, le sénateur UMP de l’Essonne, capitaine d'industrie et patron de presse, coutumier des déclarations polémiques, nie en bloc.

Enfin, lundi 6 janvier, on apprend que l'industriel est visé par une plainte pour association de malfaiteurs. Selon Fatah Hou (lire plus bas), Serge Dassault aurait pris part à un stratagème en vue d'organiser son arrestation et celle de deux autres hommes au Maroc, afin de les éloigner de Corbeil-Essonnes.

"L’homme de paille" : Jean-Pierre Bechter

Jean-Pierre Bechter a endossé l’écharpe de maire que Serge Dassault lui a remise, non sans mal. Mais son élection en 2009 est annulée par le Conseil d'Etat : les bulletins de vote n'étaient pas conformes. Ils faisaient en effet mention de son statut de "secrétaire général de la fondation Serge Dassault". Il a donc dû attendre le nouveau scrutin de 2010. Si Serge Dassault n’est officiellement que directeur de cabinet, en coulisses, il est toujours maire. "J'ai gagné", clamait d’ailleurs le milliardaire au soir de l’élection, rappelle Rue 89.

Durant la campagne, le message était clair. "Voter Bechter, c'est voter Dassault", clamait le slogan martelé par son camp, rapporte Libération. Selon L’Express, Jean-Pierre Bechter confiait même qu'en cas de victoire, c'est Serge Dassault qui dirigerait la ville.

Car Jean-Pierre Bechter a toujours été un homme de l’ombre. Ce Corrézien a débuté sa carrière avec Jacques Chirac, relate L’Express, et l’a poursuivi dans avec Serge Dassault, raconte Stratégies. Il est aujourd’hui l’administrateur des groupes Dassault et Socpresse (Le Figaro), quand Serge Dassault est président de son conseil d'administration.

Mais à bientôt 70 ans, il est placé en garde à vue, fin juin, dans le cadre de l'enquête sur l'une des deux tentatives d'homicide survenues dans sa ville début 2013, et qui pourrait être liée à des soupçons de fraude électorale.

"Le porteur de valises" : Jacques Lebigre

C’est ainsi que Le Canard enchaîné dépeint Jacques Lebigre en 2010. Le Parisien rapporte à l'époque que des policiers ont découvert chez un homme soupçonné d'extorsion de fonds trois chèques, tous signés Jacques Lebigre, pour un montant total de 8 500 euros. "J'ai le droit de faire des chèques à qui je veux", réplique l’intéressé.

Cet ancien militant du SAC, la milice gaulliste réputée pour avoir fait le coup de poing dans les années 60-70, a été le bras droit de Serge Dassault, son directeur de cabinet et son adjoint chargé de la jeunesse. En 2007, il est agressé devant chez lui. "Une correction" administrée parce que les 10 000 euros promis à un jeune n’ont jamais été versés, selon les témoignages recueillis par un policier des RG interrogé dans Les Inrocks.

Plus récemment, en mai, la fille de Jacques Lebigre est rouée de coups de poing et de tournevis par trois hommes cagoulés qui se sont introduits par effraction au domicile familial, à Soisy-sur-Seine, raconte France 3 Paris Ile-de-France. "A force de pointer du doigt Serge Dassault et Jacques Lebigre, qui sont des soi-disant porteurs de valises, ça donne un alibi aux fêlés", déclarait alors Jacques Lebigre. L'homme est aujourd'hui adjoint au maire de Corbeil, en charge de la politique de la ville, et toujours secrétaire départemental de l'UMP.

"Le maître chanteur" : Fatah Hou

Fatah Hou a 32 ans. Il est boxeur amateur. Mais à Corbeil, la rumeur le désigne surtout comme "maître chanteur", précise Le Point. Il aurait en effet piégé Serge Dassault en caméra cachée, à propos de l'achat de voix des électeurs de Corbeil, et tenté de le faire chanter. Le milliardaire n'aurait pas cédé, et le corbeau aurait alors transmis l'enregistrement au Canard enchaîné, qui en a publié une partie.

Un document que s'est également procuré Mediapart (article abonnés), en septembre. On y entend Serge Dassault se défendre : "Moi, j'ai donné l'argent. Je ne peux plus donner un sou à qui que ce soit. (...) Moi, j'ai tout payé, donc je ne donne plus un sou à qui que ce soit. Si c'est Younès, démerdez-vous avec lui."

"Younès" ? C'est le prénom du prochain protagoniste : le suspect numéro 1 de la tentative d'assassinat dont Fatah Hou a été victime le 19 février. Le boxeur a pris trois balles de calibre 38. Très grièvement blessé, il est aujourd'hui tiré d'affaire mais garde des séquelles. C'est lui qui a porté plainte pour association de malfaiteurs contre Serge Dassault. Il reproche à l'ancien maire d'avoir monté une opération visant à le faire arrêter au Maroc.
"L’homme de main" : Younès Bounouara

Ce quadragénaire, ex-délinquant de la cité des Tarterêts devenu chef d'entreprise, est un proche de Serge Dassault, présenté comme son intermédiaire dans les cités de Corbeil.

Dans une interview accordée, début octobre au Point, il a reconnu avoir tiré sur Fatah Hou, dans le centre-ville de Corbeil, en plein jour, devant de nombreux témoins. Il se sentait "menacé", explique-t-il, par des "voyous (...) aux abois" qui ont cherché à faire pression sur lui pour extorquer de l'argent au multimilliardaire.

Et s'il se défend d'avoir participé à un système d'achat de votes,  Younès Bounouara reconnaît cependant avoir bénéficié de l'attribution de 10% d'un marché public de la ville à 1,7 million d'euros. "J'ai été récompensé après quinze ans de service, de 1995 à 2009. Cet argent, je l'ai gagné à la sueur de mon front. Il n'a jamais été question d'acheter les électeurs."

Mercredi 6 novembre, après des mois de cavale, il est cueilli à Roissy alors qu'il revient d'Algérie. Il a depuis été mis en examen pour tentative d'assassinat et placé sous mandat de dépôt à la prison de la Santé.

"Le repenti" : Rachid Toumi

S’il a révélé son identité, il préfère ne pas dévoiler son visage. Car il est celui qui balance. Dans un témoignage vidéo au Parisien, fin février, cet homme de 33 ans affirme avoir participé au système d'achat de votes présumé.

"Corbeil, c'est devenu un système mafieux. L'argent de Dassault a tout pourri, lâche-t-il. J'ai toujours vu des gens toucher de l'argent pour ça." A savoir : être payé pour faire voter des électeurs. "Bechter a fait des promesses. Il ne les a pas tenues. Et aujourd'hui, on est en train de s'entretuer." Fin janvier, Rachid Toumi est victime d'une tentative d'homicide. Conséquence, affirme-t-il, de ce système et du non-paiement d'une forte somme d'argent à des jeunes des cités.

Jean-Pierre Bechter nie connaître Rachid Toumi et met ses déclarations sur le compte "d'une pré-campagne électorale". "Il est manipulé, rétorque l'élu. Tout ça, c'est du baratin, c'est du n'importe quoi."

"Les seconds couteaux" : les jeunes des cités de Corbeil

Serge Dassault serait, avec le temps, devenu la victime d'un racket orchestré par ceux qu’il aurait autrefois tenté d'acheter à coups de chèques, de billets, d’emplois dans les services municipaux, d’aides pour monter des entreprises ou de contrats avec la municipalité. Des jeunes des Tarterêts ou de Montconseil, dont Les Inrocks ont recueilli les témoignages en novembre 2010.

"Quand Dassault s’est présenté pour la première fois aux élections municipales en 1995, je l’ai vu ouvrir le coffre de sa voiture et distribuer à des gamins des cités des stylos Mont-Blanc et des vêtements de marque. Mais en faisant cela, Dassault a mis le doigt dans un sale engrenage", dit l’un.

"Des jeunes qui avaient touché des billets se sont vantés. D’autres qui n’avaient rien reçu disaient : ‘Putain, nous aussi, on en veut !’ C’est comme ça qu’un tas de garçons se sont mis à tourner comme des chacals autour de la mairie", poursuit un autre. Depuis, le "système Dassault" s'est retourné contre son instigateur présumé. tout ce qu'il traine, le Dassault, derrière lui.




Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Serge Dassault
« Réponse #32 le: 06 janvier 2014 à 13:22:08 »
Dès que j'entends ou constate les magouilles de l'UMP, je compare avec Cahuzac et ce qu'il a pris dans les gencives pour tellement moins que ça.
C'est peut-être la seule différence qui subsiste entre le PS et la droite, mais elle est là...
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3166
Re : Serge Dassault
« Réponse #33 le: 06 janvier 2014 à 22:36:55 »
Normal SD est ou fut patron de presse,me trompes-je?  :grrr:
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Serge Dassault
« Réponse #34 le: 08 janvier 2014 à 14:19:28 »
la solidarité des vieilles branches, gauche et droite tous la même raclure. :fache1: :fache1: je précise que la gauche est majoritaire.


Citer
Le Sénat refuse de lever l’immunité de Serge Dassault

Le Sénat refuse une nouvelle fois de lever l’immunité parlementaire de Serge Dassault. L’industriel est au cœur d’une enquête sur des pratiques douteuses dans la ville de Corbeil-Essonnes (Essonne) dont il a été maire jusqu’en 2009. Les juges le soupçonnent d’avoir mis en place un système d’achats de voix.

Le bureau du Sénat se réunissait ce mercredi matin pour décider de l’éventuelle levée de l’immunité parlementaire de Serge Dassault, prélude à une possible mise en garde à vue.

Las, les sénateurs ont voté à 13 voix contre 12 pour empêcher cette levée. On compte une abstention. Depuis 1995, les sénateurs votent à bulletin secret et ne sont donc pas obligés de rendre publique leur décision personnelle.

Joint par Rue89, le groupe « communiste, républicain et citoyen » fait toutefois savoir que ses trois sénateurs ont voté pour la levée de l’immunité. Il s’agit de Michelle Demessine (Nord), Gérard Le Cam (Côtes-d’Armor) et Thierry Foucaud (Seine-Maritime).

Dans un communiqué, le groupe parle d’une « décision grave » qui fait « entrave à la bonne marche de la justice ».

De son côté, la socialiste Marie-Noëlle Lienemann a d’abord refusé de rendre son vote public avant de rappeler Rue89 :

    « J’ai voté pour la levée. Et je pense que tous les socialistes ont voté pour. Les motifs donnés dans le dossier étaient sincères et pas exagérément à charge. Ce n’était pas un coup monté de la justice contre Dassault. »

Tout en défendant le principe du scrutin secret, elle met en garde contre ceux qui jurent avoir voté pour la levée :

    « Je ne suis pas sûre que ce que certains collègues annoncent soit leur vote réel si j’en crois l’écart entre les déclarations et le résultat. Ceux qui crient le plus fort ne sont pas exempts de duplicité selon mon propre comptage. »




Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Serge Dassault
« Réponse #35 le: 08 janvier 2014 à 14:32:08 »
Je suppose qu'entre représentants en casseroles, on se protège les uns les autres.
Même l'aspect "in-extremis" du résultat est suspect. Qu'est ce qu'elle tombe bien, cette abstention...
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne Lady Marwina

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 7362
  • Le Chwanana est Grand
    • Avanti-populo.com
Re : Serge Dassault
« Réponse #36 le: 08 janvier 2014 à 17:59:31 »
Pas mal de réaction à gauche, aussi:
Je ne sais pas à quel point l'on peut dire que c'est rassurant.  :aille:
Citer
 
Des sénateurs de gauche s'insurgent contre le maintien de l'immunité à Dassault

L'hémicycle du Sénat, au Palais du Luxembourg, à Paris.L'hémicycle du Sénat, au Palais du Luxembourg, à Paris. (Photo Eric Feferberg. AFP)
RÉACTIONS
Pierre Laurent (PCF) et Laurence Rossignol (PS) ont exprimé leur colère face à la décision du bureau du Sénat.

Le secrétaire national du PCF et sénateur Pierre Laurent a jugé mercredi sur Twitter que les sénateurs «de gauche» ayant rejeté la demande de la justice de lever l’immunité parlementaire de Serge Dassault (UMP) étaient «indignes».

La sénatrice PS Laurence Rossignol a elle aussi exprimé sa «colère» envers les 13 voix du bureau du Sénat s'étant opposées à une levée d'immunité de Serge Dassault.

Le sénateur UMP Serge Dassault a échappé à nouveau mercredi, de justesse, à la levée de son immunité parlementaire, le bureau du Sénat ayant rejeté une demande de la justice en ce sens, dans le cadre d’une enquête sur des achats présumés de votes à Corbeil-Essonnes. «Le Bureau du Sénat a examiné aujourd’hui la demande de levée d’immunité parlementaire du sénateur Serge Dassault et a rejeté, par 13 voix contre 12, et une abstention, la demande portant sur la possibilité d’un placement en garde à vue», a commenté sobrement la présidence de la Haute Assemblée.

Le bureau est composé de 26 membres dont le vote est secret : le président de la Haute Assemblée Jean-Pierre Bel (PS), les 8 vice-présidents, 3 questeurs et 14 secrétaires. Neuf appartiennent au PS, 3 au groupe communiste républicain et citoyen (CRC), un est écologiste, et un autre RDSE (à majorité PRG). Soit 14 à gauche et 12 à droite (10 UMP et 2 UDI-UC).

«J’ai voté la levée de l’immunité», a lancé à la cantonade à l’issue de la réunion l’écologiste Jean Dessessard, sans pouvoir expliquer le rejet. Cette décision «est grave, car la requête de la justice, unanime : juge d’instruction, parquet, procureur général de Paris, demandait, dans la plus grande clarté et avec une argumentation solide, que soit conféré à la justice, le moyen d’exécuter sa mission», a déclaré la présidente du groupe CRC Eliane Assassi, précisant que les trois sénateurs CRC avaient voté la levée de l’immunité.
Celui qui croit ne pas être responsable de ses erreurs a renoncé à sa liberté

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Serge Dassault
« Réponse #37 le: 09 janvier 2014 à 14:34:55 »
Cette situation est ahurissante :pascontent1: :pascontent1:

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Serge Dassault
« Réponse #38 le: 09 janvier 2014 à 14:59:15 »
le super argument merdique  :pascontent1: :pascontent1:


Citer
Le maire de Corbeil sur Dassault : "vous en connaissez beaucoup des grandes fortunes qui consacrent leur argent aux noirs, aux arabes et aux handicapés ?"

L'ARGUMENT SURPRISE - Alors que la justice enquête sur des suspicions d'achats de votes par Serge Dassault à Corbeil-Essonnes (Essonne), son protégé, Jean-Pierre Bechter vole à son secours dans les colonnes du Nouvel Observateur en kiosque ce jeudi 9 janvier.

Lui même visé par une plainte pour association de malfaiteurs, le maire UMP de Corbeil-Essonnes défend en ces termes le milliardaire, son prédécesseur de 1995 à 2009 : 

    Vous en connaissez beaucoup des grandes fortunes qui consacrent leur argent aux noirs, aux arabes et aux handicapés plutôt que d'investir dans les collections de peintures ?


Le sénateur Serge Dassault a de nouveau échappé mercredi, de justesse, à la levée de son immunité parlementaire, le bureau du Sénat ayant rejeté une demande en ce sens de la justice, provoquant un déluge de réactions outrées (à lire ici ou )

Hors ligne The Twit

  • Sarkophobe
  • Messages: 31
Re : Serge Dassault
« Réponse #39 le: 09 janvier 2014 à 19:15:12 »
.Bien sur pas sectaire le vieux. Il vous dit qu'il donne a manger aux "povres". Comme si les très pauvres se promenait sur les Champs Élysés.(Fouquet's) Du moins dans mon jeune temps. :merci:

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Serge Dassault
« Réponse #40 le: 09 janvier 2014 à 22:53:17 »
Deux traîtres il y a. Dans ta poche avant de voter PS ton bulletin sept fois tu tourneras. Car la force obscure même à gauche trouveras...  :mrgreen:

Tiens tiens... La lâcheté décomplexée, du moment qu'elle reste anonyme, se porte bien.  :fache:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne Lady Marwina

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 7362
  • Le Chwanana est Grand
    • Avanti-populo.com
Re : Serge Dassault
« Réponse #41 le: 11 janvier 2014 à 00:39:59 »
Citer
Affaire Dassault : merveille d’équilibre

Le 8 janvier 2014, les sénateurs rejettent la demande de levée d’immunité parlementaire de M. Serge Dassault, propriétaire du Figaro. Le site du quotidien traite l’information en publiant une dépêche de 84~mots de l’AFP.

En avril 2013, une proposition de loi vise à annuler les condamnations pénales et les sanctions disciplinaires de syndicalistes pour les atteintes aux biens commises entre le 1er janvier 2007 et le 1er février 2013 – une période marquée par de nombreux licenciements. Le site du Figaro adopte un autre mode de traitement. Il propose à ses lecteurs de répondre à un sondage.

Un sondage pourri et humiliant, ainsi qu'accusateur, comme le Figaro en a le secret. TAH-DAH!

C'est bien de rappeler les souvenirs, de temps en temps.
Celui qui croit ne pas être responsable de ses erreurs a renoncé à sa liberté

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Serge Dassault
« Réponse #42 le: 12 janvier 2014 à 00:33:26 »
Citer
Je préfère ce qu'en fit Libé... Malheureusement, la suite de l'enquête n'est accessible qu'aux abonnés.

Corbeil : révélations sur le montage libanais de Dassault
Yann PHILIPPIN 10 janvier 2014 à 19:23

«Libération» a reconstitué le système financier utilisé par le sénateur UMP pour rémunérer deux habitants de Corbeil soupçonnés d'avoir été ses agents électoraux. Une opération connue de ses collègues parlementaires, qui ont pourtant choisi de maintenir son immunité.

La tirelire du «système Dassault» était-elle au Liban ? Comme nous l’avions révélé mercredi, les juges d’instruction parisiens Serge Tournaire et Guillaume Daïeff ont mis au jour le montage financier offshore utilisé par le sénateur UMP et ancien maire de Corbeil-Essonnes (1995-2009) pour verser 3,2 millions d’euros, en juillet 2011, à deux de ses agents électoraux présumés, Younès Bounouara et Mamadou Kébé. Libération a pu reconstituer l’opération, réalisée via Beyrouth par une société dont l’objectif officiel était d’acheter un jet privé. Les magistrats, qui enquêtent sur la «corruption» et l’«achat de voix» présumés à Corbeil, soupçonnent que cet argent aurait servi à faire élire en 2010 Jean-Pierre Bechter, l’homme de confiance que Dassault a choisi pour lui succéder à la mairie.

Selon nos informations, qui vont relancer la polémique sur la complaisance des sénateurs, les juges avaient décrit le montage libanais dans leur demande de levée de l’immunité parlementaire de Serge Dassault. Ce qui rend encore plus incompréhensible le fait que le bureau du Sénat a rejeté mercredi, à 13 voix contre 12, la demande des juges.


http://www.liberation.fr/societe/2014/01/10/corbeil-revelations-sur-le-montage-libanais-de-dassault_972003?xtor=EPR-450206
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5844
Re : Serge Dassault
« Réponse #43 le: 03 février 2014 à 21:44:45 »
C'est just eune petite anecdote  8/ .... mais c'est tellement parlant !!!! .... et c'est à diffuser pour ouvrir un peu les yeux à ceux qui croient encore que ce type de personnage est susceptible d'être un "pilier" pour aider une société à "faire société" justement pour le citoyen lambda  :fache1:
J'ai repiqué le lien sur un autre fil .... pour aller directement aux images qui font preuves, allez à 2mn10s

Quand Serge Dassault ne connaît pas... un chariot de supermarché
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Serge Dassault
« Réponse #44 le: 05 février 2014 à 13:16:43 »
Bon sang!!!!
C'est une caricature à lui tout seul :pascontent1: :pascontent1:

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5844
Re : Serge Dassault
« Réponse #45 le: 13 février 2014 à 11:05:27 »
Bon, une bonne nouvelle ! Son immunité parlementaire est finalement votée au Sénat, officiellement à sa propre demande , mais en fait forcé par la menace d'une demande de vote à main levée  :super:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5844
Re : Serge Dassault
« Réponse #46 le: 25 février 2014 à 10:35:47 »
 :happy1: :happy1: :happy1: :happy1: :happy1: :happy1: :happy1:

Citer
Sénat : un laxiste inattendu


On ne salue jamais assez la sagesse des sénateurs. On discutait garde à vue, l'autre jour. Et plus précisément, on transposait en droit français une directive du Parlement européen sur "le droit à l'information dans les procédures pénales". Sénatrice verte, Hélène Lipietz venait de déposer un amendement permettant désormais aux avocats des gardés à vue de consulter l'ensemble du dossier de leur client, et pas seulement les pièces nécessaires à la contestation de la garde à vue. Vieux débat. Les avocats, comme toujours, réclament davantage de droits. Les policiers, comme toujours, arguant de l'efficacité de l'enquête, s'y refusent. Bref, c'était, comme toujours, laxistes contre répressifs. Christiane Taubira venait de rejoindre le camp des répressifs en refusant l'amendement, quand tout d'un coup les lignes bougèrent. Un sénateur demanda la parole. "Je suis le seul ici à avoir subi une garde à vue de deux jours", commença le parlementaire, qui, dans une intervention brève mais émouvante, révéla que son avocat, durant ces deux jours, n'avait pas eu accès au dossier. Et de soutenir résolument l'amendement de l'élue verte. Sensation dans l'hémicycle : cette nouvelle recrue des laxistes était M. Dassault, Serge, sénateur UMP de l'Essonne.

Un de ses collègues vint aussitôt à sa rescousse. Il s'agissait de M. Longuet, Gérard, qui lui aussi avait connu la garde à vue "au siècle dernier", rappela-t-il, en tant qu'ancien trésorier de parti, et qui se livra lui aussi à un plaidoyer en faveur des droits du gardé à vue. Dans ce grand moment d'unanimité parlementaire, on ne savait trop que saluer davantage, de la richesse des débats sénatoriaux, ou de l'influence de l'expérience de la vie sur le vote des sénateurs.

Dans sa courte intervention, le sénateur Dassault expliqua aussi qu'il n'avait compris qu'au cours de sa garde à vue ce qu'on lui reprochait : " de soit-disant achats de voix". Comment est-il possible qu'en 2014, des justiciables soient ainsi laissés dans une cruelle ignorance des faits qui leur sont reprochés ? Sans doute, comme ses collègues de l'UMP, Serge Dassault lit-il en priorité Le Figaro qui, nous l'avons souvent remarqué, est étonnamment discret sur l'affaire qui le concerne. On ne saurait trop conseiller au sénateur sous-informé de se rapprocher, en qualité de simple lecteur, de la direction de ce journal, pour l'inciter à faire un effort d'information sur la garde à vue en général, et son dossier en particulier. @si tient à votre disposition, Monsieur le sénateur, le numéro du standard.
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Serge Dassault
« Réponse #47 le: 25 février 2014 à 11:44:13 »
 :hehe: :hehe: :hehe: très bien ce billet :hehe:

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Serge Dassault
« Réponse #48 le: 25 février 2014 à 13:26:23 »
Allez, je veux bien qu'ils tapent dans l'argent public pour lui offrir un abonnement au Canard.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Serge Dassault
« Réponse #49 le: 26 février 2014 à 16:24:56 »
Et avec tout ce qu'il trimballe, il finira encore une fois par s'en sortir, comme tout les gens comme lui ayant du pouvoir et de l'argent.

Citer
Dassault : de bien embarrassants listings, et après ?

Il s'est plaint des conditions de sa garde à vue. Et a à nouveau clamé son innocence. Lundi 24 février, trois jours après la levée de sa garde à vue dans le cadre de l'enquête sur un système d'achats de voix présumé, le sénateur UMP Serge Dassault en a surpris plus d'un en profitant de l'examen au Sénat d'un projet de loi sur le droit à l'information dans les procédures pénales pour opérer une petite mise au point. Des achats de voix ? "Il n'y en a jamais eu". Les "soit-disant témoignages qui ont été apportés" ? "Mensonges". Celui qui a été maire de Corbeil-Essonnes de 1995 à 2009 a aussi dénoncé le fait que son avocat n'ait pas eu "accès au dossier" pendant sa garde à vue. Et que lui-même n'ai "jamais été informé de ce qui (lui) était reproché".

Ce qui ne colle pas avec les informations d'"Europe 1", qui, procès-verbaux d'audition à l'appui, assure que, comme le veut la procédure, Serge Dassault s'est "dès la première minute" vu notifier ses droits. Et a su qu'il était placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour, entre autres, "corruption, abus de biens sociaux, blanchiment et achats de vote" présumés aux élections municipales entre 2008 et 2010. Des motifs de garde à vue que l'industriel aurait contesté, selon la radio qui affirme également qu'il aurait refusé de signer le PV. Interrogé au siège de la police judiciaire à Nanterre, dans les locaux de la Dnif (Division natinale des investigations financières), Serge Dassault aurait toutefois rapidement exprimé des regrets quant à des dons d'argent qu'il aurait accordés.

"J'ai été trop généreux"

"J'ai mis le doigt dans un engrenage que je n'aurais jamais dû approcher. J'ai été trop généreux", aurait-il notamment confié aux enquêteurs mercredi dernier, niant en revanche toute contrepartie à ces "actes de générosité" liée à d'éventuels votes en sa faveur. Ce qui pourrait ne pas tellement coller non plus avec les listings d'électeurs saisis en juin dernier chez le sénateur UMP, dans sa résidence du "Clos des Pinsons" qui, en période électorale, fait aussi office de QG. Si cette liste comportant quelques 130 noms d'électeurs avait déjà été évoquée, "Libération" en publie ce mercredi 26 février des extraits pour le moins embarrassants. Datées de décembre 2009 et janvier 2010, les quatre versions du document saisi -qui pourrait correspondre à la première victoire de l'actuel maire de Corbeil Jean-Pierre Bechter- présentent, selon le quotidien, un tableau à colonnes faisant état des noms de présumés bénéficiaires, suivis des cases "payé" et "non payé" puis d'un espace "commentaires". Environ 70 personnes seraient concernées par des dons d'argent allant de quelques centaines à plusieurs milliers d'euros. Il s'agirait pour d'autres de "dons de natures très diverses" : permis de conduire, formation, prêt pour monter une entreprise,... Et aussi, pour certains, "1.500 euros 'd'impôts locaux'" ou encore "500 euros pour 'soutien sortie détention'".

Le quotidien précise par ailleurs que 45 des personnes dont le nom apparaît sur ce document ne seraient associées, sur ce document, à aucune somme d'argent. Il s'agirait de jeunes ayant bénéficié, par exemple, de contrats d'accompagnement vers l'emploi. Ou d'embauches à la mairie. Qu'en a dit Serge Dassault, la semaine dernière, face aux enquêteurs ? Au sujet des versements pour "aider les jeunes", le sénateur UMP aurait, selon "Europe 1", renvoyé la balle à son ex-adjoint numéro deux de l'UMP dans l'Essonne Jacques Lebigre affirmant que celui-ci "prenait ce genre d'initiatives" et que lui, ensuite, le "remboursait". Serge Dassault aurait réaffirmé que ces dons d'argent étaient "toujours liés à l'aide qu'(il) pouvait apporter" à ces jeunes pour "pour qu'ils puissent travailler". Et non pour la campagne électorale.

Dassault bientôt mis en examen ?

Ni "système Dassault" selon l'ancien adjoint du sénateur, 72 ans aujourd'hui, entendu en même temps que l'avionneur, ni "groupe de pression". "C'est du roman !", aurait-il déclaré selon "L'Express" qui a eu accès à des éléments de son audition. Jacques Lebigre aurait assuré n'avoir eu qu'un rôle de "relais matériel" auprès de personnes dans le besoin ou d'associations, accordant des sommes depuis ses comptes personnels que Serge Dassault lui remboursait ensuite. Aucun lien non plus, selon lui, avec les élections. Cinq protagonistes du dossier ont été mis en examen. Dont l'actuel maire de Corbeil-Essonnes et ex-bras droit de Serge Dassault Jean-Pierre Bechter, sa deuxième adjointe à la mairie Cristela de Oliveira et Jacques Lebigre. Younès Bounouara et Mamadou Kébé, soupçonnés d'avoir joué les intermédiaires dans ce même système d'achat de voix présumé, ont eux aussi été mis en examen. Serge Dassault, dont nous n'avons pas pu joindre l'avocat Pierre Haïk ce mercredi, doit quant à lui être prochainement convoqué chez les juges Tournaire et Daïeff. En vue d'une possible mise en examen.