Auteur Sujet: Ecologie ....  (Lu 56959 fois)

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : Ecologie ....
« Réponse #200 le: 14 février 2014 à 12:14:05 »
Euhhhhh .....  :X: ........ Je ne suis pas sûre de bien aimer ce qu'il vont déduire de ce genre de conclusion :

Citer
Il n’existe pas de substitut à la libre fixation des prix pour répartir correctement les ressources et orienter les consommateurs dans une économie de marché.
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28629
Re : Ecologie ....
« Réponse #201 le: 26 février 2014 à 15:17:26 »
D'autres espèces ont aussi été victime de ces intempéries.


Citer
Les tempêtes sur le littoral Atlantique ont tué plus de 21 000 oiseaux, une "hécatombe"


c'est une "hécatombe" sans précédent depuis au moins un siècle, selon la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO). Affaiblis et épuisés par les tempêtes successives qui ont frappé la côte Atlantique, plus de 21 000 oiseaux marins ont été retrouvés morts sur ses plages depuis fin janvier, a rapporté l'association mercredi 26 février.

Au 24 février, du pays Basque au Finistère sud, on comptabilisait 21 341 oiseaux morts, et 2 784 acheminés dans les centres de sauvegarde. Le Macareux moine et le Guillemot de Troïl sont les espèces les plus touchées et, dans une moindre mesure, le Pingouin torda.
Victimes de la fatigue et de la faim

Au début du mois de février, les associations de protection des animaux s'étaient inquiétées du nombre d'oiseaux morts ou en danger déjà retrouvés sur les plages, faisant appel à leurs bénévoles pour les secourir. "La dénutrition et la faiblesse semblent être les raisons principales d'échouage, avait expliqué un responsable de la Ligue pour la protection des oiseaux à France Info. Ces oiseaux ont dû combattre des jours et des jours."

Dans les Landes, mouettes, Guillemots ou Macareux moines ont été recueillis et bichonnés par des associations. Certains ont été relâchés lundi 17 février, dans un ciel beaucoup plus clément.

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7887
Re : Ecologie ....
« Réponse #202 le: 28 février 2014 à 11:49:48 »

Citer
L'ONU établit le 3 Mars comme Journée Mondiale de la vie sauvage L'ONU établit le 3 Mars comme Journée Mondiale de la vie sauvage

L’Organisation des Nations Unies a annoncé que dès l’année prochaine, le 3 Mars serait consacré Journée Mondiale de la vie sauvage, afin de sensibiliser la population à l’urgence de protéger et sauver ces espèces.

L’Organisation des Nations Unies souligne les valeurs intrinsèques et les contributions des animaux et des plantes sauvages, notamment des espèces menacées et protégées, en consacrant la journée du 3 Mars comme la « Journée Mondiale de la vie sauvage ».

Dans une résolution adoptée vendredi dernier, les 193 membres de l’Assemblée ont affirmé la valeur intrinsèque de la faune et de la flore sauvages et ses contributions variées.

Cela comprend « l’écologie, la génétique, le social, l’économie, le scientifique, l’éducation, la culture, les loisirs et l’esthétique, jusqu’au développement durable et le bien-être humain, et reconnaît le rôle important de la CITES (la Convention sur le Commerce International des Espèces Menacées de la Faune et de la Flore Sauvages) pour garantir que le commerce international ne menace pas la survie des espèces ».

   La Journée nous rappelle le besoin urgent d’accélérer la lutte contre les crimes perpétrés par la vie sauvage, qui a des impacts économiques, environnementaux et sociaux significatifs

L’Assemblée a choisi le 3 Mars pour célébrer cette journée, pour coïncider avec l’adoption du document de la CITES, un accord international entre les Gouvernements des 176 Etats Membres. Administrée par le Programme des Nations Unies de l’Environnement (PNUE) à Genève, son but est de garantir que le commerce mondial de près de 35 000 espèces de plantes et d’animaux ne menace pas leur survie.

Le Secrétariat de la CITES, en collaboration avec les agences de l’ONU, mettra en place la Journée Mondiale de la vie sauvage.

« La Journée nous rappelle le besoin urgent d’accélérer la lutte contre les crimes perpétrés par la vie sauvage, qui a des impacts économiques, environnementaux et sociaux significatifs » a déclaré le Secrétaire Général CITES John Scanlon, qui a aidé à adopter cette résolution créant la Journée.

« Nous invitons tous les Etats Membres, les organisations pertinentes du système de l’ONU ainsi que toutes les autres organisations intéressées et les individus –depuis les aéroports jusqu’aux musées et aux écoles – à s’impliquer dans cette célébration mondiale de la vie sauvage » a-t-il ajouté.


http://www.actualites-news-environnement.com/31549-Journee-Mondiale-vie-sauvage-3-Mars-ONU.html
Quelle vertu, quel bonheur peut exister dans un pays où une classe d'individus peut dévorer la substance de plusieurs millions d'hommes?
Robespierre
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28629
Re : Ecologie ....
« Réponse #203 le: 25 mars 2014 à 14:36:04 »
Citer
La pollution de l'air a causé 7 millions de morts en 2012, selon l'OMS

Quelque 7 millions de personnes sont décédées en 2012 en raison de la pollution de l'air, selon une étude publiée mardi 25 mars par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Globalement, plus de 7 millions de morts sont attribuables aux effets des pollutions de l'air extérieure et domestique, et les régions de l'Asie et du Pacifique sont les plus touchées », avec 5,9 millions de décès, indique l'OMS dans son étude.
Ces chiffres sont en forte progression par rapport à la précédente étude qui datait de 2008, en raison d'un changement de méthodologie (non précisé pour le moment), et sont « choquants et plutôt inquiétants », selon les mots du Dr Maria Neira, directrice du département de la santé publique à l'OMS. « La pollution de l'air est désormais le facteur environnemental le plus important affectant la santé, tout le monde est touché, que ce soit dans les pays riches ou dans les pays pauvres », a-t-elle ajouté.

3,2 MILLIONS DE MORTS COMPTABILISÉS EN 2008

En 2012, 3,7 millions de personnes sont décédées en raison d'effets liés à la pollution extérieure et 4,3 millions en raison de la pollution de l'air domestique, soit concrètement les fumées et émanations liées aux appareils de cuisson, chauffés au bois ou au charbon, ou les instruments de chauffage.

En 2008, lors de la précédente étude, l'OMS avait dénombré 3,2 millions de morts au total dus à la pollution de l'air, dont 1,3 million en raison de la pollution extérieure, et 1,9 million à cause de la pollution domestique.

Cette publication intervient alors que l'Ile-de-France a récemment été touchée par un pic de pollution, poussant le gouvernement à mettre en place dans la région des mesures exceptionnelles (circulation alternée, transports gratuits...). Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire contre X pour « mise en danger de la vie d'autrui » à la suite d'une plainte de deux associations écologistes.

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7887
Re : Ecologie ....
« Réponse #204 le: 01 octobre 2014 à 15:07:53 »
Citer
Notre prochain Commissaire au climat: un baron du pétrole?


L’UE est sur le point de confier les plus hautes responsabilités sur le climat à un champion des énergies polluantes. Il n’y a qu’une seule manière d’annuler cette nomination insensée: persuader les députés européens clés d’abandonner Cañete et de proposer un champion de la lutte pour le climat. Nous avons seulement 24 heures -- signez la pétition et partagez tout autour de vous:


signez la petition
Dans 24 heures, un baron du pétrole espagnol pourrait devenir notre prochain Commissaire Européen à l’action pour le climat. Nous sommes les seuls à pouvoir stopper cette incroyable nomination!

Il serait complètement absurde de laisser les rênes de la politique européenne en matière d’énergie et de négociations climatiques à quelqu’un que le Sunday Times surnomme "Señor Pétrole". Mais les députés européens peuvent encore rejeter cette nomination. Quelques députés sont prêts à la soutenir en échange de faveurs politiques, mais si les progressistes reçoivent un soutien suffisant, ils pourraient mener la charge pour bloquer cette candidature.

Le week-end dernier, nous avons organisé la plus grande mobilisation de l’histoire pour des énergies 100% renouvelables. Continuons sur notre lancée et exigeons qu’un champion du climat soit nommé à ce poste stratégique. L’indignation publique a déjà contraint les députés européens à rejeter au dernier moment des nominations controversées. Cela ne dépend que de nous -- cliquez pour dire NON à Arias Cañete et avertissez tout le monde autour de vous -- notre pétition sera directement remise aux députés européens:

https://secure.avaaz.org/fr/canete_climate_pa_fr/?bJNfxhb&v=47200

Le nouveau Commissaire à l'action pour le climat et à l'énergie sera responsable de la mise en place de l’ambitieux programme de réduction des émissions et devra mener l’UE vers une économie verte et décarbonnée. Malgré cela, après des semaines de petits jeux politiques, nos dirigeants ont conclu un accord qui implique que ce poste crucial revienne à l’un des candidats les moins qualifiés.

Cañete est un homme qui entretient des liens étroits avec l’industrie pétrolière. Il a beau avoir vendu ses actions dans deux compagnies pétrolières et clamer sa bonne foi, de sérieux soupçons de conflit d’intérêt subsistent. Non content d’être l’ancien dirigeant de ces compagnies, son fils et son beau-frère y occupent des postes importants! Lors de son passage au Ministère de l’Environnement espagnol, il s’est distingué par l’autorisation d’exploiter du pétrole au large des Îles Canaries. Ce simple fait devrait invalider sa candidature et comme si cela ne suffisait pas, il s’est fait remarqué par son sexisme pendant les dernières élections européennes.

Heureusement, il y a une dernière épreuve que M. Cañete doit franchir: dans 24 heures, il devra se présenter lors de deux auditions difficiles à Bruxelles. Si ces dernières se soldent par une opinion négative, le Président de la Commission Juncker devra revoir l’accord qu’il a passé et trouver un meilleur candidat pour ce poste. Selon les experts, les leaders des grands partis redoutent les changements, mais si le comité se sent suffisamment en confiance pour rejeter la candidature de Cañete, Juncker pourrait être forcé de redistribuer les postes ou de demander au gouvernement espagnol de présenter un nouveau candidat.

En 2004, à la suite d’une vague de protestation, les députés européens avaient utilisés leur pouvoir pour annuler la candidature de l’ultra-conservateur Rocco Buttiglione au poste de Commissaire chargé de la Justice. Les députés progressistes sont prêts à monter au créneau, mais ils ont besoin du mandat de centaines de milliers d’entre nous aux quatre coins de l’Europe pour agir. Nous avons seulement 24 heures -- signez maintenant, partagez tout autour de vous et nos voix seront remises directement au Parlement:

https://secure.avaaz.org/fr/canete_climate_pa_fr/?bJNfxhb&v=47200

La semaine dernière, 675 000 personnes ont participé à 2000 évènements partout dans le monde à l’occasion de la Marche des Citoyens pour le Climat, et nous avons réussi à attirer l’attention de nos dirigeants. Nous savons que l’ambition et le leadership de l’Europe sont cruciaux pour obtenir l’accord dont nous avons besoin pour sauver la planète. Nous ne pouvons pas laisser la politique de l’UE en matière de climat entre les mains de quelqu’un dont les intérêts sont en complète contradiction avec tout ce pour quoi nous travaillons, et avec ce que les scientifiques nous disent. Exigeons un leadership sans faille pour s’attaquer à la plus grande crise de notre époque!

l’équipe d’Avaaz
Quelle vertu, quel bonheur peut exister dans un pays où une classe d'individus peut dévorer la substance de plusieurs millions d'hommes?
Robespierre
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : Ecologie ....
« Réponse #205 le: 09 octobre 2014 à 12:56:59 »
Et bien voilà, c'est validé  :fache: :fache1: :fache1: :fache1: :fache1: Canete (le baron du pétrole) est commissaire européen à l'énergie, la transition et toussa  tresfache tresfache tresfache tresfache
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7887
Re : Ecologie ....
« Réponse #206 le: 03 novembre 2014 à 20:21:52 »
Indigeste, mon post. Mais l'affaire est grave. Certains médias, y compris les chaînes de tv grand public, ne boudent plus l'hypothèse d'une conquête du marché énergétique ukrainien par l'Amérique du Nord. Cela m'avait paru gros, mais je dois m'excuser auprès de Nounourse qui l'avait déjà exprimée, à mon grand ébahissement d'incrédule.  :fleur2:

Une guerre interne entre oligarques russes et nord-américains? En tous cas, les grandes entreprises méprisent ouvertement l'avenir planétaire. Sans doute nous préparent-elles des refuges à louer sur Mars quand la Terre deviendra irrespirable...  :berk1:

Vous allez et vous en trouvez en veux-tu en voilà sur le sujet: le Canada est devenu le voyou écologique du monde.  tresfache

Citer

Sables bitumineux de l'Alberta : une aberration écologique

Dans les forêts septentrionales du Canada, les populations autochtones voient leurs territoires saccagés par l'extraction des sables bitumineux, nouvelle frontière convoitée par les géants du pétrole, malgré des coûts de développement élevés.

Quand Eriel Déranger est revenue sur le territoire de son enfance, en Alberta du Nord, au Canada, elle n'a pas reconnu le paysage. Descendante de la première nation Déné, une des premières nations Athabasca Chipewyan des Indiens d'Amérique du Nord, elle consacre sa vie à lancer l'alerte sur les effets du développement des sables bitumineux, « le projet le plus destructeur de la planète », selon la jeune femme. L'extraction des sables bitumineux, situés directement sous la surface du sol, se pratique à ciel ouvert. Elle requiert une phase de déforestation et d'excavation, qui a abouti à détruire de vastes segments de la forêt boréale. S'étendant d'un océan à l'autre, la forêt boréale est une des plus grandes étendues de forêt ancienne au monde et couvre plus de la moitié de la masse terrestre du Canada, dont 4,3 millions d'hectares en Alberta. Parsemée de forêts de pins, d'épinettes, de trembles et de peupliers, elle présente un paysage diversifié et impressionnant composé d'affleurements de granite, de lacs, de rivières et de marais. Sous cette immense forêt et toundra se trouve la deuxième plus grande réserve pétrolière du monde : un potentiel de 170 milliards de barils si les technologies se développent.

Les techniques d'extraction des sables bitumineux requièrent davantage d'énergie que pour le pétrole conventionnel1, du fait de l'extraction et de la transformation du bitume en un pétrole brut de synthèse. Les Amis de la Terre estiment que l'extraction des sables bitumineux de l'Alberta rejette de trois à cinq fois plus de gaz à effet de serre que celle des hydrocarbures conventionnels . Selon le département d'Etat de l'énergie des Etats-Unis, le cycle de vie des sables bitumineux, du puits à la roue, émet en général entre 37% et 40% de plus que le pétrole conventionnel. Dans l'inventaire officiel remis le 30 décembre 2009 aux instances de la Convention cadre des Nations unies sur le changement climatique, le Canada déclare avoir augmenté ses émissions de 26,2% entre 1990 et 2007 sans tenir compte du changement d'utilisation des terres, mais ce chiffre passe à 47, 7% lorsqu'il comptabilise la destruction des sols et des forêts.

La forêt boréale est aussi importante pour la culture et la subsistance des peuples autochtones du pays. Près de 80 pour cent des Autochtones du Canada vivent dans des régions forestières et beaucoup d'entre eux tirent leur gagne-pain et leurs traditions spirituelles de la nature, de l'eau et de la faune. Selon le Canadian Medical Journal du 31 mars 2009, le taux de cancer des communautés Fort Chipewyan est supérieur de 30% à la moyenne de l'ensemble du Canada. Lorsque les gisements sont situés plus en profondeur, des techniques dites in-situ sont utilisées. De la vapeur d'eau à haute pression et température est injectée dans le gisement afin de séparer le bitume du sable directement sous terre. Les techniques in situ de forage gravitationnel mobilisent d'énormes quantités d'eau : de un à quatre barils d'eau pour un baril de pétrole. L'eau utilisée pour la séparation du bitume et du sable est stockée dans de gigantesques lacs artificiels, qui couvrent aujourd'hui plusieurs centaines de km2 visibles depuis l'espace, où se concentrent des composés toxiques. Plus de 1500 canards y ont trouvé la mort, au point que les compagnies pétrolières ont installé des canons pour les chasser. ''C'est un paysage de guerre, ces canons diffusent un bruit d'enfer dans une odeur atroce. Ces lacs deviennent un problème environnemental monumental'', décrit Eriel Déranger, qui évoque les coûts démesurés de l'exploitation de ces sables. Aucune étude d'impact des techniques in situ n'a été effectuée par l'Alberta, qui pratique par ailleurs une fiscalité légère et un laxisme environnemental notoire. Plusieurs plaintes d'organisations autochtones et écologistes ont été déposées en justice.

Pistes pour des alternatives

Jusqu'à récemment, l'exploitation des sables bitumineux n'était pas rentable en raison de la difficulté de les extraire. Aujourd'hui encore, leur extraction ne devient profitable qu'à partir de 70 à 100 dollars le baril. Malgré la crise financière et le tassement des cours du pétrole, la tendance reste à la hausse, et les compagnies continuent d'investir. Reste la viabilité à long terme du développement de ces sables. Investisseurs et analystes financiers se demandent maintenant si les compagnies prennent suffisamment en considération les risques de hausse future du prix du carbone, des possibles régulations en faveur d'une économie à bas carbone et de la volatilité des cours du baril. Selon l'Agence internationale de l'énergie, il est hautement probable qu'un prix sera fixé pour les émissions de carbone. Dans son rapport de 2009, l'Agence estime que ce prix atteindra les 50 dollars la tonne en 2020, voire 110 dollars en 2030. Ce qui ajouterait 5 à 11 dollars de plus à chaque baril de baril de pétrole produit par des sables bitumineux.

Même les actionnaires s'interrogent. Les actionnaires de Shell et de BP ont demandé à ces entreprises de mettre à l'ordre du jour de leur rencontre annuelle de 2010 un point permettant de clarifier les calculs macro-économiques qui leur ont fait prendre la décision d'acquérir et de développer des sables bitumineux. Les compagnies européennes se tournent en effet vers de nouveaux horizons d'exploitations: Shell en Jordanie et en Russie, Eni en République du Congo, Repsol au Venezuela qui possède la plus grande réserve de sables après celle du Canada. A Madagascar, Total a acheté pour 100 millions de dollars sa part de 60% du champ de Bemolanga, dans la province de Mahajanga, estimé à 16,5 milliards de barils, à 15 mètres sous la surface, profondeur optimale pour des mines à ciel ouvert. Une compagnie texane possède 100% d'un autre champ important à Madagascar, Tsimiroro, dont la partie ouest est une réserve de biodiversité classée patrimoine mondial par l'Unesco pour ses forêts, ses mangroves et ses espèces rares et endémiques.

Qu'elles soient américaines (Syncrude), européennes (Shell, Total, BP) ou asiatiques (Sinopec), les grandes compagnies pétrolières ont déjà enseveli dans les sables de l'Alberta plus de 200 milliards de dollars canadiens. Une étude de l'Institut canadien de l'énergie publiée en octobre 2009 a estimé à 379 milliards de dollars américains le montant des investissements des compagnies pétrolières mobilisés d'ici à 2025 pour les extraire à hauteur de 4 millions de barils par jour. Les investissements de BP dans les sables bitumineux sont, par exemple, planifiés à 10 milliards de dollars, sans compter les 2,5 milliards que BP destine à convertir une raffinerie dans l'Ohio (Etats-Unis) afin de l'adapter au traitement des sables. Les investissements en capital de BP ont été de 20 milliards en 2009 et de 30 milliards en 2008. Malgré son logo vert et son slogan « Beyond Petroleum », l'entreprise BP n'affiche que 4 milliards de dollars dans les énergies alternatives depuis 2005, soit moins d'un cinquième de ses investissements. Quant à Shell, qui détient 60% des réserves de sables bitumineux, elle y a investi 31 milliards de dollars en 2009, mais seulement 1,7 milliard dans les énergies renouvelables la même année.

Selon une étude sur les coûts d'opportunité du développement des sables bitumineux diffusée par le WWF en mars 20102, ces 379 milliards de dollars couvriraient le coût de l'installation de 300 gigawatts de capacité éolienne offshore aux Etats Unis, ou bien suffiraient à financer un réseau de transports écologiques à l'échelle de l'Europe. Pour la même somme globale, 10 000 livres sterling pourraient être accordés à 25 millions de maisons en Angleterre, qui serviraient aux travaux d'isolation, à l'installation de compteurs intelligents, et à des installations énergétiques renouvelables. Au Canada, il « suffirait » de 77 milliards de dollars pour construire un réseau de transport ferroviaire interurbain couvrant les principales métropoles, de Vancouver à Seattle, et de Québec à Calgary et Edmonton. En Europe, ce sont 23,5 milliards de dollars par an qui seront requis dans la décennie 2030 pour couvrir 34% de la demande en électricité par la production éolienne. En 2020, si 20% de la demande électrique est couverte par les renouvelables, ce sont 446 000 personnes qui, en Europe, seront employées dans le secteur éolien et ce seront 333 millions de tonnes de CO2 évitées.

Cette manne pourrait tout autant servir à financer les objectifs du Millénaire. Elle serait plus que suffisante pour financer la scolarisation d'ici à 2015 des 101 millions d'enfants qui, sur la planète, n'ont pas accès à l'école, et à dépolluer l'eau pour 1,6 milliards d'êtres humains qui n'ont pas accès à l'eau potable.

A. Sinaï


http://www.actu-environnement.com/ae/news/sable-bitumineux-alberta--10351.php4

Citer
La pollution issue des sables bitumineux serait sous-estimée

L’exploitation à ciel ouvert des sables bitumineux albertains serait beaucoup plus polluante et risquée pour la santé humaine que ce qui a jusqu’ici été évalué. C’est du moins la conclusion d’une étude publiée lundi par des chercheurs de l’Université de Toronto.
 
Les scientifiques ont ainsi calculé les émissions d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) générées lors de l’extraction du pétrole des sables bitumineux. Mesurer avec exactitude ces polluants est d’autant plus important qu’ils sont considérés comme hautement cancérigènes et sont reconnus internationalement pour leur grande toxicité.
 
Or, selon les travaux des chercheurs, les émissions d’HAP auraient été grandement sous-estimées. « Nous avons notamment découvert que les estimations officielles des émissions d’un groupe particulier de ces substances toxiques [HAP] utilisées dans les études d’impact environnemental sont trop basses, ce qui fait que la possibilité d’un risque pour la santé humaine et l’environnent a été sous-estimé », a précisé Frank Wania, professeur de sciences environnementales à l’Université de Toronto, qui a conduit cette étude.
 
Afin de mesurer plus fidèlement les émissions d’HAP, les chercheurs ont pris en compte celles qui proviennent des bassins de décantation, où est stockée l’eau chargée des résidus toxiques de l’exploitation pétrolière. « Les bassins de décantation ne constituent pas la fin du voyage pour les polluants qu’ils contiennent. Les HAP sont très volatiles, ce qui veut dire qu’ils s’échappent dans l’air beaucoup plus que ce que plusieurs croient », a expliqué Abha Parajulee, coauteur de l’étude.
 
Les résultats de la recherche sont d’ailleurs cohérents avec des mesures réalisées dans la région où se trouve le gisement bitumineux de l’Athabasca, au nord-est de l’Alberta. En plus de ce gisement, deux autres secteurs comptent d’importantes réserves pétrolières dans la province. Au total, environ 170 milliards de barils de pétrole pourraient être tirés des sables bitumineux. La production de l’Alberta doit passer de deux millions à quatre millions de barils par jour d’ici 2020.
 
Cela aura une incidence certaine sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) du Canada. Le gouvernement Harper a lui-même reconnu, dans un document remis à l’ONU, que les émissions repartiraient à la hausse au cours des prochaines années. L’industrie pétrolière sera en bonne partie responsable du phénomène. Uniquement pour les sables bitumineux, les émissions devraient passer de 20 à 75 millions de tonnes d’ici 2020.
 
La question des GES était d’ailleurs au coeur du rapport du département d’État américain publié vendredi dernier sur le projet d’oléoduc Keystone XL, qui doit faciliter l’exportation du pétrole albertain. Selon le rapport, ce nouveau pipeline n’aggravera pas les émissions de GES du côté américain.
 
Mais selon James Hansen, ancien haut dirigeant de la NASA et membre du groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat, Washington devrait dire non au projet de TransCanada. Il estime que si le Canada exploite pleinement les sables bitumineux, « ce sera la fin pour le climat actuel ».
 
Avec l’Agence France-Presse


http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/398987/la-pollution-issue-des-sables-bitumineux-serait-sous-estimee

Citer
L’impact des sables bitumineux au Québec

Les sables bitumineux, parce qu’ils constituent la première source de croissance des émissions de GES du Canada, ont des conséquences sur les efforts faits par le Québec dans la lutte contre les changements climatiques. En effet, si l’exploitation des sables bitumineux continue de se développer au rythme prévu, les efforts faits par les autres industries et les autres provinces de réduire leurs émissions de GES seront totalement annulés. Or, les industries québécoises ont déjà fait des efforts pour réduire les GES depuis 1990 et le Québec a de plus grandes ambitions que le Canada dans la lutte aux changements climatiques. Selon Equiterre, les sables bitumineux pourraient même avoir causé 55 000 pertes d’emploi au Québec.


Et c'est que le Hollandais voleur se rend...  :fache1:

Citer
Au Canada, François Hollande crée la polémique avec les écologistes

Le président de la République a plaidé pour que des entreprises françaises s'impliquent dans l'exploitation des sables bitumineux au Canada, considérée par les associations comme un désastre environnemental.

Fallait-il aller en Alberta ? La visite de François Hollande dans cette région du Canada fait couler beaucoup d'encre et a encore avivé la défiance d'une partie de sa majorité. Le président français s'est ainsi intéressé à l'industrie pétrolière de cette province qui a développé l'exploration de pétrole dans les sables bitumineux. Il a souhaité que l'industrie française s'intéresse à ce secteur.

    "Je souhaite que la France puisse continuer à mettre en valeur les immenses richesses du Nord-Ouest canadien, que ce soit dans les techniques d'exploitation, de transformation, d'acheminement des hydrocarbures, ou que ce soit dans la construction d'infrastructures", a-t-il ainsi déclaré.

Les écologistes français montent au front

Il n'en fallait pas davantage pour déclencher une nouvelle polémique. Son ancienne ministre de l'environnement, Delphine Batho, est montée au créneau en qualifiant cette sortie de "maladroite". Pour elle, le président a mal choisi le moment pour avancer ces déclarations.

    C'est "le jour où le Giec [Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, Ndlr] rend son rapport" sur les menaces de réchauffement climatique (...) Et "c'est l'endroit où il y a une catastrophe écologique gigantesque, des destructions de la forêt boréale, des égouts à ciel ouvert, et c'est le pétrole qui est le plus sale du monde", a-t-elle a ainsi déclaré.

De son côté, Yannick Jadot, eurodéputé écologiste, estime que François Hollande manquerait à ses responsabilités en tant que président du pays d'accueil de la grande conférence pour le dérèglement climatique qui doit avoir se tenir à Paris en 2015.

Sur RFI, il a accusé Alberta de mépriser "totalement la lutte contre le dérèglement climatique", critiquant un François Hollande à "la recherche de contrats pour Total, pour arracher la dernière goutte de pétrole de la Terre". "Il faut un peu de sérieux, un peu de cohérence", a insisté l'eurodéputé.


http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20141103trib82ee0b62e/au-canada-francois-hollande-cree-la-polemique-avec-les-ecologistes.html

Le ch'tit larbin  :blingbling: s'est déjç prononcé là-dessus, quitte à rajouter à son palmarès un gros mensonge de plus...

Citer
La production de gaz de schiste ne crée pas d’emplois

Dans un discours de septembre 2012, Barack Obama avait avancé la création de 600.000 emplois aux États-Unis grâce au gaz naturel (gaz conventionnel et non conventionnel). Le cabinet SIA Conseil – avec une étude qu’aucune revue scientifique n’aurait validé – a estimé que l’exploitation des gaz de schiste pourrait créer au minimum 100.000 emplois d’ici 2020 [1].

Des chiffres séduisants, surtout en période de crise, qui amènent certains à penser que l’exploitation du gaz de schiste serait la solution au chômage de masse. C’est le cas de Nicolas Sarkozy qui a affirmé :

"Je ne peux pas accepter […] que la France ne puisse pas profiter de cette nouvelle énergie alors que le chômage ravage tant nos territoires…"

Pourtant, tous les spécialistes des hydrocarbures savent que la production de gaz, comme toutes les industries extractives, nécessite peu de main d’œuvre, avec des besoins concentrés au début du cycle de production. Une fois un puits mis en place, la production de gaz nécessite peu d’efforts les années suivantes, tellement peu que les économistes la qualifie de "rente gazière".

D’ailleurs, parmi les plus gros producteurs de gaz, ni la Russie, ni le Qatar n’ont créé des emplois via la production de gaz.


http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1245438-sarkozy-favorable-au-gaz-de-schiste-cela-n-aura-pas-d-impact-positif-sur-l-economie.html

Si demain l'autorisation est donnée d'exploiter et de massacrer l'environnement, c'est sur les corps de centaines de Rémy Fraisse que ce petit irresponsable devra passer.
« Modifié: 03 novembre 2014 à 20:57:49 par sarkonique »
Quelle vertu, quel bonheur peut exister dans un pays où une classe d'individus peut dévorer la substance de plusieurs millions d'hommes?
Robespierre
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7887
Re : Ecologie ....
« Réponse #207 le: 16 novembre 2014 à 20:19:06 »
Avaaz m'envoie ce message revigorant. Je vous en fais profiter. Mais qu'en pensez-vous? J'espère que ce n'est pas de l'intox?

Citer
Chères Avaaziennes, Chers Avaaziens,

Ces derniers temps, nous n’avons pas juste gagné. Nous avons gagné GROS.

Il ne s’agit pas de petites victoires ponctuelles, mais du genre de victoires qui changent le monde - au sujet du dérèglement climatique, de Monsanto, de nos océans, d’internet, de la démocratie et bien davantage! Il y a tant de raisons d’être déprimés sur ce qui se passe autour de nous, mais lisez le texte suivant et imaginez ce à quoi notre avenir pourrait ressembler si nous agrégeons nos forces...


Suite à la Marche -- De véritables progrès pour le Climat!! Venant d’Europe, des États-Unis et même de Chine!

Des progrès dans la lutte contre le changement climatique
Une de nos 2600 marches pour le climat
Nous avions absolument besoin que l’Europe donne le “la” en annonçant des engagements ambitieux pour le climat, lors de son dernier sommet de chefs d’État à Bruxelles. Mais tous les pronostics des experts étaient on ne peut plus pessimistes. Nos contacts à l’intérieur de ces institutions nous avaient assuré qu’il n’y avait “pas moyen” que l’UE résiste face aux Géants du pétrole et du charbon pour réduire les émissions de carbone “d’au moins” 40% d’ici 2030. Mais nous n’avons pas baissé les bras et ils l’ont fait!

Voilà comment nous sommes allés de “pas moyen" à une victoire inespérée:

    Nous avons mené la plus grande mobilisation de l’histoire sur le climat avec 675 000 personnes dans les rues de 162 pays!
    Le Secrétaire général de l’ONU, 18 ministres, et d’innombrables élus ont rejoint ces marches.
    Nous avons remis une pétition signée par 2.2 millions d’entre vous demandant 100% d’énergies propres aux dirigeants mondiaux, notamment au président français François Hollande.
    Nous avons rencontré et nous sommes entretenus avec les ministres de l’environnement et de l’énergie en France, en Allemagne, au Brésil et au Royaume-Uni.
    Nous avons exercé des pressions sur la Pologne, le principal obstacle aux avancées sur la question en Europe, via une campagne de publicité qui a eu une couverture médiatique considérable dans tout le pays et des appels téléphoniques des Avaaziens polonais.
    Nous avons commandé des sondages d’opinion en Allemagne, en France, en Pologne et au Royaume-Uni juste avant la décision.

La Marche pour le Climat a changé la donne
30 000 personnes ont marché à Melbourne
La Marche pour le Climat a changé la donne, et été mentionnée par la plupart des présidents dans leur discours au Sommet de l’ONU. De nombreuses organisations ont également contribué à la marche et à notre victoire en Europe, mais notre rôle a été crucial. La BBC a reconnu: "C’est la première fois que des marches rassemblent autant de personnes, notamment grâce au rôle central d’organisateur joué par le groupe de campagnes Avaaz." La ministre allemande de l’environnement a quant à elle déclaré: "Je voudrais remercier les millions de personnes qui ont rejoint Avaaz… Sans soutien citoyen, il sera impossible d’arrêter le changement climatique."

Le président américain a également réagi à la marche pour le climat: "Nos citoyens continuent de marcher. Nous ne pouvons pas faire semblant de ne pas les entendre." Suite à notre victoire à l’UE, Obama a rencontré le président chinois Xi Jinping cette semaine - Obama a promis une réduction raisonnable d’émissions de pollution et la Chine a fait des promesses du même ordre -- c’est la première fois qu’elle s’engage sur le sujet! Le nouveau souffle dont nous avions désespérément besoin est là...

Dans le sillage des industries du pétrole et du charbon, quel est le pire lobby d’une industrie sans scrupule? Oui, Monsanto. Encore une autre victoire remportée grâce à notre communauté.


Le projet de méga-usine de Monsanto bloqué!!

Échec et mat pour la méga-usine de Monsanto!
Manifestation contre l’usine à semences de Monsanto
Quand Monsanto a tenté de resserrer son emprise sur la chaîne alimentaire mondiale avec une gigantesque usine en Argentine, les membres d’Avaaz se sont mobilisés aux côtés des instances locales et ont stoppé la construction de la plus grande usine de semences génétiquement modifiées d’Amérique latine cette année.

Monsanto est une méga-entreprise de 60 milliards de dollars qui n’hésite pas à agir de façon déloyale pour parvenir à ses fins. Voilà comment nous avons aidé à les stopper:

    Nous avons lancé une pétition signée par un million de citoyens et inondé les messageries des décideurs-clé de milliers de messages.
    Nous avons collaboré avec des avocats de haut niveau sur une investigation qui a démontré que l’Évaluation environnementale de Monsanto était illégale. Cela a créé un séisme médiatique.
    Nous avons publié un sondage montrant que ? des habitants de la ville sont opposés au projet d’usine.
    Nous avons aidé les habitants locaux à renforcer leurs moyens d’actions et à mettre en place une stratégie gagnante.

La chef de file locale Celina Molina a déclaré: "Après que plus d’un million de membres d’Avaaz se sont rangés aux côtés du peuple de Malvinas Argentinas, nous avons remporté une bataille importante dans la lutte contre Monsanto! De l’accès à des documents qui nous étaient auparavant interdits par les autorités au lancement d’un sondage d’opinion déterminant, Avaaz a joué un rôle crucial pour empêcher la plus grande usine de semences transgéniques d’être construite dans notre arrière-cour."


Et plein d’autres grandes victoires pour Sauver nos Océans, notre internet et la démocratie

Énorme victoire dans le sauvetage des océans
Scrutin public au Brésil
Manifestation ‘Rien à cacher”, Brasilia.

Grâce à plusieurs milliers d’Avaaziens qui font un don mensuel pour maintenir notre petite équipe, nous pouvons travailler sur plusieurs fronts à la fois. Voici quelques grandes victoires remportées dans les dernières semaines:

Création du plus grand sanctuaire marin au monde! - Pour appeler à la création de cette réserve indispensable, plus d’1 million d’entre nous avons interpellé le gouvernement américain, nous avons lancé un sondage d’opinion à Hawaï, et tant d’autres choses. Au bout du compte, le Président Obama n’a pas cédé aux pressions des lobbies de l'industrie de la pêche et s’est engagé à créer une zone protégée dans le Pacifique, qui fait pratiquement la taille de l’Afrique du Sud!

La neutralité d’Internet protégée en Europe et aux États-Unis! - 1.1 million d’entre nous ont fait pression sur le Parlement européen pour qu’il protège un internet libre et accessible à tous, via des régulations protégeant efficacement la neutralité du net. Face au déchainement de l’offensive des grandes entreprises des télécommunications, notre communauté a joué un rôle essentiel pour obtenir ces garanties! Aux États-Unis, Obama a pris le pas. Sa prise de position pour protéger la neutralité du net a été tellement forte qu'elle a “abasourdi” les entreprises de Télécom.

Le Congrès brésilien a mis un terme au vote secret! - Après plusieurs mois de campagne sans relâche rythmée par des appels de masse, happenings médiatiques et d’autres actions, les sympathisants d’Avaaz au Brésil (désormais 7 millions!) ont poussé le Congrès à pratiquement mettre fin à la pratique obscure du “vote secret”. Il s’agit d’une immense victoire pour une des plus grandes démocraties au monde.
Et tant d’autres victoires sur la bonne voie....

Nous avons remporté ces batailles, mais cela a pris des mois voire des années. Des dizaines d’autres sont en cours. Faisons le point sur certaines d’entre elles:

Et tant d’autres en route...
ABP: ne financez plus l’occupation

    Les volontaires d’Ebola - Plus de 2 500 Avaaziens qualifiés ont offert leurs services pour risquer leur vie et partir en Afrique de l’Ouest stopper la progression de ce virus fatal. Un exemple stupéfiant de courage et d’humanité. Nombre d’entre eux ont été contactés par nos organisations de terrain partenaires et sont en train de se rendre sur les lignes de front de la crise.
    Appel aux dons pour Ebola - Notre communauté a réuni plus de 2.2 millions pour les organisations humanitaires qui travaillent sur le terrain!
    Sauver les abeilles! - Nous avons remis notre pétition de 3.4 millions de signatures à la commission du gouvernement américain qui planche sur l’interdiction éventuelle des pesticides tueurs d’abeilles.
    Palestine - Après les horreurs perpétrées à Gaza il y a quelques mois, nous faisons tout ce que nous pouvons pour pousser les plus grands fonds de pension et entreprises à ne plus investir dans les entreprises qui soutiennent l’occupation militaire d’Israël et la colonisation illégale de la Palestine. Nous sommes prêts du but, ce qui pourrait changer la donne du conflit et apporter un peu d’espoir pour la paix...
    et bien bien bien davantage...

Je reviens d’une réunion avec l’équipe d’Avaaz et certains d’entre nous ont été submergés par l’émotion (euh, moi aussi si je me souviens bien). Quelle chance, quelle joie d’être au service de cette mission et de cette communauté! C’est juste incroyable le potentiel que nous avons, tous ensemble, de faire la différence dans le monde.

La marche pour le climat et la campagne de volontaires Ebola, ainsi que les dons de tous, sont des exemples typiques de comment les Avaaziens peuvent s’engager encore davantage pour changer le monde avec notre communauté. Et avec chaque pas que nous faisons, notre pouvoir grandit.

Notre monde est menacé quotidiennement par la peur, la cupidité et l’ignorance, mais notre communauté réussit à apporter un véritable souffle d’espoir et de fraternité via des stratégies ingénieuses et efficaces qui font la différence. En ce moment, nous n’avons eu recours qu’à une portion infime de ce qui est en notre pouvoir. Continuons à construire ce mouvement, à investir notre temps et notre espoir plus profondément, car le monde a besoin de nous plus que jamais.


Solidairement,

Ricken, avec Nell, Pascal, Marie, Laila, Andrea et toute l’équipe d’Avaaz.
Quelle vertu, quel bonheur peut exister dans un pays où une classe d'individus peut dévorer la substance de plusieurs millions d'hommes?
Robespierre
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne contemplatif

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2108
Re : Ecologie ....
« Réponse #208 le: 17 novembre 2014 à 00:26:33 »
La marche pour le climat a été une mobilisation revigorante et ce n'est pas de l'intox. Il s'agit désormais que cette manifestation ne soit pas qu'un feu de paille et que la dynamique se poursuive jusqu'à la COP21 qui aura lieu en France l'an prochain.

à lire, au sujet de la COP, du rôle d'Avaaz, de la nécessaire mobilisation et d'une complémentarité entre action de terrain et activisme sur internet, un article intéressant de C.Aguiton:
Après le succès de la marche pour le climat de New York, trois défis pour le mouvement pour la justice climatique
"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres"

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28629
Re : Ecologie ....
« Réponse #209 le: 17 novembre 2014 à 13:13:29 »
Merci pour les infos :super:

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : Ecologie ....
« Réponse #210 le: 09 février 2015 à 10:49:44 »
Si vous voyez apparaitre les jolis mots "écologie humaine", il ne sera pas inutile d'avoir lu cet article de Bastamag, qui analyse quels tristes sires se cachent derrière cette entreprise de récupération

car "L’« écologie humaine », nouvel avatar de la droite conservatrice et catholique pour promouvoir ses valeurs morales"
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28629
Re : Ecologie ....
« Réponse #211 le: 09 février 2015 à 17:06:24 »
Merci reveillonsnous, on saura dorénavant à quoi s'attendre :nono:

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Ecologie ....
« Réponse #212 le: 26 février 2015 à 17:37:50 »
Encore une bonne idée (des communicants ?) de François Hollande : emmener l'adepte des théories de complot (11 Septembre, Mission Apollo, mort de Coluche)  Marion Cotillard aux Philippines pour parler de l'environnement. Bonjour la crédibilité !

Le réchauffement climatique serait un complot de plus ?

Habituellement histrion (et intarissable) aux cérémonies d'Oscar/César, Mme Cotillard s'est contentée de marmonner une litanie de banalités qu'elle a lu sur un papier.

D'accord, NS aurait emmené Claude Allègre, mais ce n'est pas une raison.
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Ecologie ....
« Réponse #213 le: 27 février 2015 à 13:28:37 »
Au contraire, emmener Marion Cotillard à un débat sur le réchauffement climatique est très cohérent, tant la demoiselle a un point commun avec la planète : on n'a aucune envie de les voir mourir.

Show content
En tout cas, pas une 2e fois. :taistoi:

___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Ecologie ....
« Réponse #214 le: 27 février 2015 à 17:28:10 »
 :super:
Marion a montrer autant d'entrain en lisant son papelard qu'en mourant dans Batman !
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28629
Re : Ecologie ....
« Réponse #215 le: 27 février 2015 à 19:39:38 »
 :mdr1: :mdr1: :mdr1: vous m’avez tuée  :hehe: :hehe:

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7887
Re : Ecologie ....
« Réponse #216 le: 05 mars 2015 à 17:58:23 »
Tout ça est très logique: cette conférence n'est que du cinéma...  :mrgreen:
Quelle vertu, quel bonheur peut exister dans un pays où une classe d'individus peut dévorer la substance de plusieurs millions d'hommes?
Robespierre
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2914
Re : Ecologie ....
« Réponse #217 le: 06 mars 2015 à 07:39:02 »
Sarkonique, je suis tombée sur ton message du 28 février, "l'ONU 3 mars" etc, message que j'avais zappé laide que je suis. Je vais jouer les vieux croutons fielleux (j'adore !  :diable: ), mais ce truc probablement mal traduit - ce qui jette la suspicion sur l'ensemble  du propos, dit sereinement que c'est "la vie sauvage" (c'est quôa ?) qui commet des "crimes" contre...., l'économie sacro sainte, et des tas d'autres trucs..... Tant qu'on aura des appels à la protection aussi bien libellés...  8| . Par ailleurs, la création de "journées de", ça me laisse plutôt au frais !, les 365 jours sont tantôt couverts, et par ailleurs, l'efficacité, euh ! (voir le 8 mars dans 2 jours, hinhinhin....) .
Par contre, dans la même veine, et critiqué que je sache nulle part, j'aimerais bien que l'on s'intéresse à cette potentiellement "BOURSE DE LA VIE", c'est môa qui baptise, qui permet à des p'tits gars z'et filles de prendre des actions en bourse (me d'mandez pas + de détails ) sur une espèce quelconque en voie de disparition, ce qui permet à ses initiateurs de VALORISER EN MONNAIE PAS DU TOUT VIRTUELLE CHAQUE BRIN D'HERBE DE NOTRE BLEUE PLANETE. Ils sont en train de décompter sou par sou ce qu'à leur avis vaut la vie du dernier rhino blanc, mais aussi potentiellement la dernière goutte d'eau et le dernier brin d'herbe de pataouchnock les oies vertes = de mémoire, ils peuvent prétendre à des compensations financières si disparait vraiment ce pour quoi ils ont raqué initialement, ce qui me rappelle furieusement les assurances prises sur des actions que l'on ne possède pas, truc qui marche le feu de dieu, merde alors !  :fache1:
Quant à Avaaz, ben, pour l'instant je me ferme ma grande gu...., mais pas jusqu'à perpète...  :diable: Je reviendrai !!!  :diable:

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7887
Re : Ecologie ....
« Réponse #218 le: 18 avril 2015 à 11:01:50 »
Il fallait s'y attendre, une victime de plus à La Réunion... victime des requins? Victime de la gestion désastreuse de la question, plutôt!

Citer
Communiqué de presse de l'ASPAS, le 16 avril 2015

Requins à La Réunion :
Les autorités persistent dans leur gestion criminelle


Comment penser qu’on éloigne les requins en leur offrant des appâts, et en poussant la population à manifester contre les océans et ceux qui les protègent ? Ce récent drame, de dimanche dernier, prouve l’irresponsabilité de cette gestion. En attendant le prochain…
   
Nous nous associons, avec émotion et tristesse, à la douleur de la famille et des proches d’Elio.

Sa jeune vie a été fauchée dans des conditions dramatiques, et la vie de ceux qui l’aimaient ne sera plus qu’une longue souffrance qu’aucune parole ne pourra apaiser. Nous sommes unis à eux par la pensée dans cette terrible épreuve.

Mais nous déplorons qu’une nouvelle fois, la préfecture lance une pêche de représaille aveugle après ce terrible accident, au prétexte de « sécuriser le périmètre » d’une zone qu’elle interdit pourtant de fréquentation. Nous déplorons que la préfecture préfère tuer des requins après un accident plutôt que de faire appliquer ses propres arrêtés dont le respect aurait épargné deux jeunes vies.
Comme à Étang-Salé, cet accident s’est produit en plein centre d’une zone où une pêche intensive aux requins a été pratiquée. Cette zone était la vitrine des programmes Cap requins et Valo requins. Une soixantaine de requins tigres et bouledogues ont été officiellement pêchés autour du lieu de l’accident. Combien d’autres l’ont été sans aucun contrôle ? En aucun endroit au monde autant de requins de ces espèces ont été «prélevés» sur une aussi petite zone. Cela n’a rien empêché.
   

Quelques jours avant, des drum lines ont été installés à quelque distance de part et d’autre du lieu de l’accident. Nous déplorons que la présence de ces engins, dont le prétendu rôle d’effarouchement et de protection a longtemps été évoqué, même dans les plus hautes sphères, puisse inciter des enfants et jeunes à transgresser l’interdit.
Il est temps que tous prennent conscience du danger que représente un appâtage et une pêche au requin à proximité des zones balnéaires.
      
   
Chaque appât, chaque prise accessoire, et elles sont nombreuses, chaque requin pris qui se débat attire d’autres requins vers les zones balnéaires.

Nous répétons une nouvelle fois, trop tard peut-être, qu’il est criminel d’installer des drum lines appâtées près des plages et qu’une prétendue pêche de régulation autour d’une île minuscule, ouverte sur le grand large, est un placebo démagogique et dangereux.

L’océan Indien est et restera un milieu dangereux qui ne s’apprivoise pas. Les marins, des pêcheurs, les Réunionnais le savent depuis toujours. Il faut d’abord enseigner par la prévention, le risque à nos enfants avant de prétendre, avec humilité, vouloir en repousser la limite.
Quelle vertu, quel bonheur peut exister dans un pays où une classe d'individus peut dévorer la substance de plusieurs millions d'hommes?
Robespierre
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Ecologie ....
« Réponse #219 le: 18 avril 2015 à 20:41:08 »
La vie est déprimante, débordante d'injustice comme un sani-broyeur mal entretenu ?

Voilà de quoi aller mieux :
Un chasseur professionnel est mort après qu'il ait été piétiné par un éléphant. Or, il s'agit de l'animal qu'il comptait tuer pour son ivoire.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28629
Re : Ecologie ....
« Réponse #220 le: 20 avril 2015 à 06:43:12 »
Pour le chassseur c'est le karma :pasdrole:
pour les requins, ces pauvres bêtes se voient diminués leur ressources alors ils s’approchent dangereusement du bord  :/

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7887
Re : Ecologie ....
« Réponse #221 le: 20 avril 2015 à 16:49:20 »
L'éléphant est protégé. Gibson n'a eu que ce qu'il méritait.  :berk2:
Si j'avais du temps à perdre, j'irais cracher sur sa tombe.
Quelle vertu, quel bonheur peut exister dans un pays où une classe d'individus peut dévorer la substance de plusieurs millions d'hommes?
Robespierre
http://raconterletravail.fr/