Auteur Sujet: La cause animale  (Lu 67670 fois)

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
La cause animale
« le: 30 mars 2010 à 15:30:56 »
Citation de: "sarkonique"
Un orque devient "fou" et tue sa dresseuse dans un delphinarium.[/size]

Le débat est relancé. Peut-on enfermer un animal dans une prison, même dorée, pour faire joujou avec lui et gagner des sousous sous les yeux des gogos?

Citer
"A ce stade, Tilikum reste avec nous. Nous allons réévaluer nos procédures de sécurité et la façon dont nous travaillons avec lui, mais l’orque reste ici avec les sept autres épaulards qui forment sa famille", a déclaré jeudi le responsable des représentations du groupe SeaWorld, Chuck Tompkins.

Le parc d’attractions de Floride (sud-est des Etats-Unis) a annulé tous les spectacles du delphinarium jusqu’à nouvel ordre après la mort de Dawn Brancheau, 40 ans, mercredi.

Selon l’autopsie, la dresseuse a succombé à de multiples blessures et à la noyade après l’attaque de l’orque, affirme un communiqué du bureau du shérif du comté d’Orange.

L’accident est intervenu lors du déjeuner public de l’animal, qui est invité à faire des tours lorsqu’il est nourri devant une cinquantaine de spectateurs. "Il avait eu une très bonne séance", a assuré M. Tompkins.

Témoignages

Selon les témoignages, la dresseuse a été soudainement saisie par le cétacé au niveau de la queue de cheval. Il l’a ensuite secouée violemment et traînée au fond de l’eau. "Il l’a gardée sous l’eau un bon moment puis il est sorti, il l’avait dans sa bouche", a raconté Sue Nichols, une spectatrice. "On essayait tous de voir ce qu’il se passait mais ils nous ont poussés rapidement dehors" dans le bruit des sirènes, a-t-elle poursuivi.

Après la tragédie, l’épaulard a dû être transféré dans un bassin plus étroit, élevé sur une plate-forme pour que des sauveteurs dégagent le corps de la dresseuse de ses mâchoires, a confirmé M. Tompkins.

Polémique

Les organisations de défense des animaux ont réclamé que le cétacé soit installé dans "un sanctuaire côtier" où "on lui apprenne à se réajuster pour éventuellement être remis en liberté", affirme Debbie Leahy de l’organisation PETA (People for the Ethical Treatment of Animals).

"Je les enjoins fortement à le mettre dans un large enclos en pleine mer, pour qu’il puisse faire de l’exercice et réduire son niveau de stress", a ajouté Naomi Rose.

"Je ne pense pas qu’il ait attaqué la dresseuse en soi, il a juste voulu jouer", suggère-t-elle.
"C’est un accident assez fréquent", a déploré de son côté Debbie Leahy, rappelant que "la captivité n’est pas faite pour ces prédateurs, qui peuvent nager jusqu’à 100 km par jour" et sont appelés "baleines tueuses" en anglais, bien que dans la nature ils ne s’attaquent pas à l’homme.

"Pour eux, être dans un aquarium c’est vivre dans une baignoire", a-t-elle résumé.
La soeur de la victime a déclaré dans la presse que Dawn Brancheau n’aurait pas souhaité que l’animal ait à subir les conséquences du tragique accident.

Tilikum vaut des millions de dollars

Tilikum, qui est déjà impliqué dans deux accidents mortels depuis 1991, est une orque mâle de 30 ans mesurant 6,71 m et pesant 5,4 tonnes, selon SeaWorld. L’animal, qui a passé 27 ans en captivité, est la vedette d’un spectacle du parc mais surtout un précieux mâle reproducteur. "Il vaut des millions de dollars", assure Naomi Rose, spécialiste des mammifères marins pour The Humane Society.

"C’est pour cela qu’ils le gardent", renchérit Russ Rector, un ancien dresseur de dauphins. "Si cela avait été un gros chat ou un ours, on l’aurait euthanasié dès son premier accident mortel", ajoute-t-il.

Plutôt que se remettre en cause et se poser des questions éthiques, vous verrez que les exploitants de ces cirques marins financeront le trafiquage des gènes pour faire de ces fauves marins de gros légumes pour leurs spectacles débiles....

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : La cause animale
« Réponse #1 le: 30 mars 2010 à 15:31:15 »
je pense qu'on ne peut pas continuellement jouer avec des espèces pour en faire nos bouffons de salon...surtout dans des parc ou l'on reçoit des milliers de personnes...j'ai plus d'admiration pour ce genre de choses, le zooparc de beauval : http://www.zoobeauval.com/

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : La cause animale
« Réponse #2 le: 22 avril 2010 à 14:36:07 »
Citer
Corrida : les universitaires espagnols prennent part au débat

Symbole fort, représentatif d’un débat qui prend de plus en plus d’importance au sein de la société espagnole, la Faculté des Sciences Biologiques de l’université de Valence a rendu publique le 19 avril dernier une déclaration dans laquelle elle revendique une opposition franche à la corrida et aux spectacles tauromachiques. Cette prise de position fait écho à la proposition de la Generalitat Valenciana, à savoir les institutions autonomes de gouvernement, de déclarer la corrida « Patrimoine d'intérêt culturel ».
Dans sa déclaration, la Faculté des Sciences Biologiques valencienne met en avant l’apport essentiel que représentent les recherches biologiques dans la compréhension des relations homme / animal. Ainsi, les études du comportement, des capacités cognitives et du système nerveux des animaux ont démontré que ces derniers sont des êtres sensibles, affirmation par ailleurs reconnue explicitement dans la législation européenne. Preuve illustrant ces arguments, la Faculté rappelle que ce n’est pas un hasard si les recherches pour le développement de médicaments analgésiques ou de traitements palliatifs à la douleur en médecine humaine reposent précisément sur l’expérimentation animale, s’appuyant sur « la continuité évolutive entre l’homme et les animaux ». Elle ajoute que « les taureaux éprouvent de la douleur, du stress et de la souffrance, présentant des caractéristiques similaires à celles des êtres humains ».
Bien que reconnaissant l’importance du patrimoine culturel, la Faculté défend l’idée que les traditions changent et que les pratiques considérées comme acceptables il y a encore quelques années sont actuellement illégales ou éthiquement parlant inacceptables. Or, considérant que la sphère universitaire se doit d’interagir avec le reste de la société, elle entend faire entendre sa voix.
L’opposition de cette cellule universitaire aux corridas et à tout autre spectacle mettant en scène des mauvais traitements sur animaux, et à leur prise en compte comme « Patrimoine d’intérêt culturel » est un acte fort, l’université de Valence étant l’une des plus importantes de l’Espagne. En outre, capitale de la Communauté valencienne située au sud de la Catalogne, Valence se positionne comme la troisième ville d'Espagne. Nombreuses sont les associations de défense du respect animal à souhaiter que cette prise de position soit adoptée par le reste de l’Université de Valence ainsi que par les autres Facultés biologiques et vétérinaires de l'Espagne. Mais elles espèrent surtout que cette déclaration pèsera notablement si ce n’est sur le débat au Parlement catalan, du moins sur les démarches taurines visant à faire inscrire la corrida au Patrimoine Culturel Immatériel de l'UNESCO.

Cécile Cassier


http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=4190
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne TheTwit

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3957
Re : La cause animale
« Réponse #3 le: 22 avril 2010 à 15:48:55 »
Bonne iniciative, il fait longtemps que j'aderre a la lutte contre la tauromachie, et toute la maltraitance de nos amis les animaux.

« Modifié: 22 avril 2010 à 15:51:32 par TheTwit »

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : La cause animale
« Réponse #4 le: 22 avril 2010 à 17:55:53 »
Chaque été, dans le Midi, les dizaines de petits cirques minables pullulent pendant les mois de juillet/août.
Il y a une pétition à signer contre les mauvais traitements  subis par les animaux de cirque (30 millions d'amis)
 une autre ici :
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne karg se

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2587
Re : La cause animale
« Réponse #5 le: 27 avril 2010 à 06:59:11 »
Citer
Plutôt que se remettre en cause et se poser des questions éthiques, vous verrez que les exploitants de ces cirques marins financeront le trafiquage des gènes pour faire de ces fauves marins de gros légumes pour leurs spectacles débiles....
Comme si le comportement et le caractère était une facteur génétique monogénique... Non ça concerne plutôt des QTL et les OGM sont pas adaptés à ce genre de manip.

Citer
Les organisations de défense des animaux ont réclamé que le cétacé soit installé dans "un sanctuaire côtier" où "on lui apprenne à se réajuster pour éventuellement être remis en liberté", affirme Debbie Leahy de l’organisation PETA (People for the Ethical Treatment of Animals).
Personne n'a réussi a réhabiliter un orque "domestiqué. La meilleur solution c'est l'euthanasie si il est vraiment trop dangereux.

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : La cause animale
« Réponse #6 le: 30 avril 2010 à 11:50:30 »
Intéressante analyse d'un sempiternel problème ou comment crier au loup pour ramener certains électeurs au bercail... :grrr:

Citer
Lorsque les solutions de l’État sont pires que les dégâts !
Tuer un loup est inutile, désastreux et dangereux



Encore une autorisation de destruction de loup accordée par les pouvoirs publics ! Combien de temps encore l’État se servira du loup comme bouc émissaire de la crise de la filière ovine ? Combien de temps pour qu’enfin les affirmations et propositions des spécialistes du loup soient reconnues et mises en place par les services de l’État ? L’Association pour La Protection des Animaux Sauvages condamne fermement la politique anti-loup relayée par le gouvernement.
 
Le préfet des Hautes-Alpes vient d’autoriser des « tirs de défense » à l’encontre des loups sur la commune d’Esparron. Ce qui constitue une très grave erreur. À l’encontre des loups, bien sûr, mais également à l’encontre des éleveurs et de leurs troupeaux !
 
Il est bien connu, et reconnu par tous les spécialistes de cette espèce, que de tuer un ou des loups d’une meute ne peut que conduire à la désorganisation de cette dernière. Cela a été vérifié de maintes fois !
 
Sur cette même commune, en décembre dernier, un chasseur a cru bon de rajouter cette espèce protégée à son tableau de chasse. Grand mal lui en a pris. Il a été condamné par la justice. Les attaques récentes sur les troupeaux de moutons ne sont que le résultat de l’éclatement de la meute, imputable à ce braconnage. La destruction d’un nouveau loup de cette meute ne pourra qu’augmenter la prédation sur les troupeaux.

Si cette nouvelle autorisation de destruction d’un loup est un grave déni de la réalité biologique [grotesque en cette « année de la biodiversité » chère à notre ministère de l’Écologie] il constitue une très grave « erreur » vis-à-vis des éleveurs locaux. Ces derniers sont instrumentalisés par les pouvoirs publics qui agitent régulièrement le chiffon rouge du retour du loup, mais restent sans réponse face au désarroi du monde agricole en général. À celui de la filière ovine en particulier.
 
Le loup ne saurait cacher l’inaction des pouvoirs publics face à la crise agricole. La destruction d’un loup, censée calmer pour quelque temps des éleveurs excédés par la crise, aura des effets contraires.
 
L’ASPAS rappelle, s’il en est encore besoin, qu’il existe des mesures de protection de troupeaux, et qu’elles se montrent efficaces dans les autres pays.
Combien de loups devront payer encore ce jeu de dupes ? Combien de temps les responsables de la filière ovine feront-ils semblant d’être dupes ?

(Communiqué de l'ASPAS)
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne TheTwit

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3957
Re : La cause animale
« Réponse #7 le: 30 avril 2010 à 17:00:06 »
Vous qui comme moi etes un ardent défensseur des animaux. J'ai enregistré (piraté) un bon flim francais . « La jeune fille et les loups » Cette jeune filleest devenu la premiere vétérinaire de France

Show content
Pour copier éventuellement aller su le site  " culte cine"  ce télécharge en 20 minute, ou le voir directement a votre choix.

« Modifié: 30 avril 2010 à 17:55:41 par Hydra »

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : La cause animale
« Réponse #8 le: 30 avril 2010 à 23:31:44 »
Voilà qui n'est pas très légal mais fort gentil de votre part. :)
Je vous remercie beaucoup. :amen:
Peut-être partagerons-nous la même cellule?  :boulet:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : La cause animale
« Réponse #9 le: 09 mai 2010 à 12:06:13 »
Citer
Elevage d’animaux à fourrure : la mobilisation internationale s’organise en Suède.

En Suède, 1,5 million de visons et 2 000 chinchillas sont abattus chaque année pour fournir l’industrie de la fourrure. Outre la futilité révoltante de « l’usage » auquel ils sont destinés, ces animaux, nés pour y laisser leur peau, sont élevés dans des fermes dotées de conditions de détention plus que précaires : exiguïté des cages ouvertes aux intempéries, absence d’eau pour des animaux aquatiques tels que les visons etc.

Profitant d’un contexte sous tension, avec les élections nationales attendues pour septembre 2009, l’association suédoise de défense des droits des animaux Djurens Rätt a décidé de frapper fort, en lançant une campagne à visée internationale contre l’élevage d’animaux à fourrure. Poursuivant un objectif à plus courte échéance, à savoir l’actuelle révision de la loi suédoise de protection des animaux, une pétition a été mise en ligne sur Internet (1) demandant l’interdiction de l’élevage d’animaux pour leur fourrure en Suède. Elle devra servir de levier afin que soit inscrite l’interdiction définitive de ce type d’élevage à l’ordre du jour de la future loi.
Pour parvenir à ses fins, l’association espère récolter 100 000 signatures d’ici la fin du mois de mai, dont 20 000 en provenance de l’étranger.

Vison en cage
Par le passé, un mécontentement similaire naquit dans les années 1990 en Suède contre les conditions d’enfermement des renards. Ces voix dissidentes ont alors amené le pays à adopter de nouvelles contraintes réglementaires visant à améliorer leurs conditions de détention. Le coût supplémentaire que celles-ci impliquèrent signa la fin de cet élevage, devenu non viable économiquement parlant. Mais pour les groupes associatifs, les renards ne doivent pas faire figure d’exception, la cohérence requérant que de tels arguments s’appliquent à toutes les espèces sans distinction.

Comme le souligne l’association One Voice, nombreux sont les pays a avoir d’ores et déjà aboli l’élevage d’animaux à fourrure, à l’instar du Royaume-Uni et de l’Autriche, ou du moins à avoir fait des efforts en ce sens. En 1995, les Pays-Bas ont également interdit l’élevage de renards, puis celui de chinchillas. Actuellement troisième producteur mondial de fourrure de vison, ils songent désormais à inclure cette espèce à l’interdiction. De même, le Danemark a proscrit l’élevage de renards en 2009, aménageant une période de transition de plusieurs années destinée à permettre aux éleveurs d’organiser leur reconversion.
La Croatie a, quant à elle, déjà programmé l’interdiction des élevages d’animaux à fourrure, laquelle entrera en vigueur en 2017. L’engagement de ce pays offre un message fort, ayant privilégié l’éthique à l’argument économique bien qu’il soit l’un des plus importants producteurs de fourrure de chinchillas au monde.
De son côté, la Bosnie-Herzégovine s’orienterait également en faveur d’une interdiction, de même que la Belgique où « des discussions sont en cours ». Enfin, si l’Italie a renforcé ses exigences en matière de bien-être animal au sein des élevages de visons, Israël va plus loin, envisageant d’interdire l’élevage d’animaux pour leur fourrure ainsi que l’importation et la vente de fourrure.
La Suisse reste un cas d’école, les dispositions réglementaires faisant preuve d’une telle rigueur que tous les élevages d’animaux à fourrure ont disparu pour raisons économiques.

En France, le combat, en revanche, semble loin d’être gagné, malgré des actions de protestation telles que celle menée par la Fondation Brigitte Bardot à l’occasion de la tenue de la semaine de la mode à Paris.

Cécile Cassier
Photo © One Voice
1- La pétition est accessible au lien suivant, en version anglaise http://www.thepetitionsite.com/petition/930/919/995
 


http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=4213

Si seulement la Russie réagissait dans le même sens... Mais c'est tout le contraire! :triste1:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : La cause animale
« Réponse #10 le: 09 mai 2010 à 15:04:17 »
Pour information:
Citer
Pour un manteau de 1 mètre, ce tableau indique le nombre de dépouilles d’animaux nécessaires, le nombre d’animaux piégés par accident et le nombre total d’heures passées par ces animaux dans un piège.
     Nombre d’animaux tués    Nombre d’animaux dits "déchets"    Nombre total d’heures passées dans un piège
Castor.............    15 ..................   45 .........................................   225
Coyote ...........    16 ..................   48 .........................................   960
Loutre.............    20 ..................   60 .........................................   1200
Lynx ..............    18 ..................   54 .........................................   1080
Martre ...........     50 ..................   150 .......................................   3000
Opossum ........   45 ..................   135 .......................................   2700
Rat musqué ....    50 ..................   150 .......................................   1500
Raton laveur....    40 ..................   120 .......................................   2400
Renard roux ....   42 ..................   126 .......................................   2520
Vison..............    60 ..................   180 .......................................   3600

(Statistiques de Skin Trade Primer par Susan Russell, publié par Friends of Animals)

Ce tableau ne prend en compte que les animaux piégés dans la nature. La majorité des animaux utilisés par l’industrie de la fourrure proviennent d’élevages où les animaux sont privés à vie de liberté.

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : La cause animale
« Réponse #11 le: 11 mai 2010 à 17:04:41 »
Voilà un document intéressant dont j'ognorais l'existence.

Je serais assez pour distribuer aux porteuses et aux porteurs de fourrures un nombre de baffes équivalent au nombre d'heures de tortures vécues par les victimes... :rougefache:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : La cause animale
« Réponse #12 le: 16 mai 2010 à 12:19:33 »
j'ai toujours pensé que l'on voyait l'humanisme d'une société à la façon dont elle traitent les animaux, si je considère que l'on fait partie d'un cycle alimentaire, l'Homme étant un mammifère omnivore manger de la viande pour se nourrir est logique mais de là à massacrer, torturer pour un plaisir hédoniste et égoïste ça me dépasse...

Citer
Pétition pour l'ABOLITION de la chasse à courre

La chasse à courre consiste à poursuivre à cheval un animal sauvage jusqu'à l'épuisement, puis à le poignarder ou à lui briser les jambes s'il n'est pas déchiqueté par les chiens de la meute. Cette violence inouïe n'est justifiée par rien d'autre que le plaisir de ceux qui s'y livrent, alors que des alternatives existent. Aucune "tradition" ne saurait légitimer une pratique aussi cruelle qu'archaïque. Celle-ci perpétue de surcroît un privilège d'Ancien Régime indigne d'une république. La plupart des pays européens y ont renoncé. Les veneurs se réfugient en France, où ils s'adonnent sans réserve à leurs traques sanglantes. Le nombre d'équipages augmente de façon démesurée alors que 73% des Français sont hostiles à la chasse à courre. Sur le terrain, les conflits se multiplient. En 2005, 15 députés ont déposé un nouveau projet de loi abolitionniste qui n'a pas été plus débattu que les précédents au parlement, tout acquis au lobby de la chasse. C'est assez ! Exigeons l'abolition immédiate de la chasse à courre et de la vénerie sous terre en France !

http://www.ecologie-radicale.org/signez/sign_form.cgi?code=cacc



Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : La cause animale
« Réponse #13 le: 26 mai 2010 à 16:35:00 »
Citer
Le ministre polonais de l’Intérieur Jerzy Miller a accusé mardi les castors d’avoir contribué aux inondations qui affectent la Pologne et qui y ont déjà provoqué la mort de 15 personnes.

«Le plus grand ennemi des digues, c’est un animal qui s’appelle le castor. Les castors vivent partout le long des digues de la Vistule et contribuent largement à leur détérioration», a déclaré M. Miller lors d’une conférence de presse. Selon les services de protection de la nature, quelque 50.000 castors vivent en Pologne où ils sont partiellement protégés.

A la suite des inondations, les autorités locales ont augmenté les quotas de chasse aux castors. «Les castors creusent des tunnels dans les digues, les affaiblissent de l’intérieur. Mais ils ne sont pas les seuls, il y a encore des campagnols», a déclaré le porte-parole des pompiers, Pawel Fratczak.

http://www.liberation.fr/monde/0101637524-inondations-en-pologne-la-faute-aux-castors?xtor=EPR-450206

Ben voyons!!!
L'occasion est trop belle, n'est-ce pas, et de se défausser de l'incurie humaine sur de malheureuses bêtes qui ne font que leur "boulot" naturel, et de briser une loi de protection pour se faire leur peau et leur fourrure dans le cadre d'un commerce juteux! :fache:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : La cause animale
« Réponse #14 le: 02 juin 2010 à 09:46:40 »
Citer
Chasse à la baleine: l'Australie porte plainte contre le Japon
Le pays a déclenché une procédure devant la Cour Internationale de Justice.


  
L'Australie a porté plainte devant la Cour Internationale de Justice (CIJ) pour mettre un terme à la pêche à la baleine pratiquée par le Japon dans l'Antarctique, ont annoncé mardi des responsables japonais.

"Nous avons été informés que l'Australie avait déposé une plainte auprès de la CIJ à propos de la pêche à la baleine scientifique. Nous allons discuter de la façon d'y répondre", a déclaré un responsable de l'Agence japonaise des Pêcheries.

"Je pense que c'est extrêmement regrettable", a déclaré Hirofumi Hirano, porte-parole du gouvernement. "Le gouvernement japonais va traiter cette affaire de façon appropriée, en nous appuyant sur notre position."

Le Japon pêche chaque année plusieurs centaines de baleines au nom de la "recherche scientifique", approuvée par la Commission baleinière internationale (CBI) qui interdit en revanche la chasse commerciale depuis 1986.

"Nous allons étudier notre stratégie concernant cette plainte. Les détails n'ont pas encore été décidés", a déclaré à l'AFP un responsable du ministère japonais des Affaires étrangères.

Vendredi dernier, le ministre australien chargé de la Protection de l'Environnement, Peter Garrett, avait annoncé que l'Australie allait porter l'affaire devant la Cour de Justice de La Haye. "Nous voulons faire cesser la chasse aux baleines tuées au nom de la science dans l'Antarctique", avait-il promis.

Le ministre australien des Affaires étrangères, Stephen Smith, a estimé la semaine dernière que l'action judiciaire n'affecterait pas les relations avec le Japon, premier marché à l'export de l'Australie.

Les autorités japonaises affirment que la chasse à la baleine est une tradition culturelle ancestrale, un argument rejeté notamment par les militants de l'association de défense de l'environnement Sea Shepherd et son fondateur canadien Paul Watson qui harcèlent chaque année les activités de la flotte japonaise dans l'Antarctique.

Le procès d'un militant néo-zélandais de Sea Shepherd se déroule actuellement à Tokyo.

Peter Bethune est accusé d'avoir blessé au visage un jeune marin japonais en jetant une flasque d'acide butyrique (beurre rance) en février contre le baleinier Shonan Maru 2 dans les eaux de l'Antarctique. Il a reconnu s'être introduit illégalement à bord de ce baleinier, mais rejette l'accusation de "coups et blessures".

Le militant risque jusqu'à 15 ans de prison.

Les campagnes de harcèlement des écologistes obtiennent toutefois des résultats: cette année, les pêcheurs japonais, qui avaient l'intention de tuer 850 baleines de Minke, ne sont revenus qu'avec 507 cétacés.

(source AFP

http://www.liberation.fr/terre/0101638832-chasse-a-la-baleine-l-australie-porte-plainte-contre-le-japon?xtor=EPR-450206

Ce qui me navre, c'est que l'on pourrait mettre un terme à la barbarie du Japon rien qu'en remettant en cause nos échanges... Même l'Australie, qui semble plus volontaire que les pleutres d'Occident, ne le fait pas! :fache13:
« Modifié: 02 juin 2010 à 09:49:55 par sarkonique »
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : La cause animale
« Réponse #15 le: 02 juin 2010 à 10:55:04 »
Citer
on pourrait mettre un terme à la barbarie du Japon rien qu'en remettant en cause nos échanges...
Rien que ça ? Les bagnoles, les motos, tout ça, ça va être simple comme bonjour !
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : La cause animale
« Réponse #16 le: 29 juin 2010 à 17:18:22 »
De bonnes initiatives, parfois, de la part de l'Ump... Mais cela reste des initiatives individuelles!

Citer
Images zoophiles : un flou - pas artistique - à supprimer au plus vite

Muriel Marland-Militello vient de déposer, avec 62 autres députés, une proposition de loi visant à interdire les images zoophiles.

Notre code pénal, dans son article 521-1, punit les sévices de nature sexuelle commis sur les animaux. Néanmoins il existe un vide juridique s'agissant de la représentation de ces actes.

Cette situation fait le lit de la prolifération de magazines et de sites internet « spécialisés ».

Ce phénomène qui tend à banaliser cette perversion constitue une menace. Au nom des intérêts de la société, le législateur doit agir et interdire non seulement les actes zoophiles eux-mêmes mais aussi leur représentation, sous quelque forme que ce soit, comme c'est déjà le cas dans certains pays voisins, comme la Suisse.

Muriel Marland-Militello souhaite rendre passibles ces faits de deux ans de prison et de 30 000 euros d'amende, en ouvrant également la possibilité que le juge prononce une interdiction de détenir un animal.

Communiqué de presse de Muriel Marland-Militello

http://www.protection-des-animaux.org/actualites/archives2.php?id_news=1758

Il me semble que les "intérêts de la société" ne sont pas seuls en cause!
« Modifié: 29 juin 2010 à 17:21:14 par sarkonique »
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : La cause animale
« Réponse #17 le: 30 juin 2010 à 19:56:57 »
Citer
Côte d’Or, Côte d’Horreur !

En mars dernier, le préfet de la Côte d’Or a pris des arrêtés ordonnant la capture et la «régulation» de blaireaux sous le prétexte de dépister et lutter contre la tuberculose bovine, pouvant être véhiculée par le mustélidé. À ce jour ce sont plus de 2050 individus qui auraient été exterminés par les chasseurs, piégeurs, déterreurs et lieutenants de louveterie du département. 71 associations de protection de la nature s’insurgent contre cette véritable opération de destruction massive en adressant une lettre ouverte au préfet, en cette année déclarée « année nationale de la biodiversité ».

Certes, le problème de la tuberculose bovine doit être résolu. Cependant, en France, cette maladie n’est qu’anecdotique chez le blaireau. Des études scientifiques (1) ont démontré que non seulement la destruction de blaireaux n’enraye en rien la maladie, mais qu’au contraire, elle augmenterait l’incidence de la tuberculose bovine sur le cheptel bovin ! Le Conseil de l’Europe (2), pour sa part, a indiqué qu’« On peut douter que l’élimination des blaireaux ait une utilité, et l’on ne devrait certainement pas y recourir » et qu’« On ne doit jamais procéder à l’élimination générale des blaireaux. »
 
Vu la vitesse d’éradication de l’espèce sur le département, l’avenir du blaireau en Côte d’Or est indiscutablement en péril. La période de destruction a débuté lors de la saison de reproduction et s’est même poursuivie pendant la période de sevrage des jeunes. Suite à un tel recul des effectifs, comment rétablir une densité de population normale et viable de l’espèce alors que la dynamique de population est connue pour être faible ? Si des mesures qui semblent disproportionnées ont été prises à l’encontre du blaireau, il n’en est pas de même vis-à-vis d’autres usages qui pourtant sont de très forts vecteurs de la tuberculose bovine. En effet les entrailles des chevreuils laissés dans la nature par les chasseurs (animaux abattus et dépecés sur place) ou la libre circulation de vaches et de taureaux de troupeaux en troupeaux représentent une menace bien plus importante.
 
Précisons aussi que le blaireau, inscrit à l'annexe III de la Convention de Berne, est une espèce protégée dans la plupart des autres pays d’Europe. Au lieu de confier cette mission aux services vétérinaires en lien avec les scientifiques et les associations de protection de la nature dans le but de lutter pacifiquement et efficacement contre la tuberculose bovine, ce sont les chasseurs (dont les motivations sont certainement tout autres...) qui se voient autoriser à tuer, sans limite, les blaireaux.
 
Aussi, nos 71 associations demandent instamment au  préfet de la  Côte d’Or de bien vouloir mettre fin à la plus grande destruction de blaireaux qui ait été entreprise en France. La lutte contre la tuberculose bovine n’en sera pas affectée si les vraies mesures prophylactiques sont réellement mises en place.

Communiqué de l'ASPAS.

Une lettre ouverte a été envoyée au préfet, co-signée par 71 associations.
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19237
Re : La cause animale
« Réponse #18 le: 07 juillet 2010 à 17:33:47 »
C'est hallucinant.
Et évidement, pas du tout à mettre en relation avec le lobby des chasseurs, nan nan nan...  :grrr: :grrr:
Merci de relayer toutes ces informations sur la cause animale, parce que même si ça soulève le coeur, il est intéressant de savoir ce dont l'homme est capable et surtout comment il se voit comme un propriétaire de la planète...
J'adore la justification d'une tuerie quelle qu'elle soit par "c'est une tradition". Une tradition ou une habitude répond d'abord, au moment de sa création, à une nécessité ou à une contrainte du milieu, en tout cas pour les traditions de chasse. Mais quand le mode de vie change, la "tradition" n'a pas à être maintenue...Surtout aux dépends d'une espèce entière...  :nono: :nono:

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : La cause animale
« Réponse #19 le: 08 juillet 2010 à 14:21:31 »
Pour participer à la pétition contre le massacre des blaireaux:
http://www.cyberacteurs.org/contact
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : La cause animale
« Réponse #20 le: 27 juillet 2010 à 20:56:35 »
Peut-être une bonne nouvelle de la Catalogne !

On dit que notre Président est un aficionado.

Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : La cause animale
« Réponse #21 le: 27 juillet 2010 à 22:29:43 »
et dans ce cas, une passe à genoux (sans connotation sexuelle) devant el toro, ça donnerait quoi ?

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : La cause animale
« Réponse #22 le: 27 juillet 2010 à 23:09:53 »
Quelque chose comme ceci :
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : La cause animale
« Réponse #23 le: 28 juillet 2010 à 20:49:37 »
Ca y est! :super:

Citer
La corrida mise à mort en Catalogne

BARCELONE (AP) — La Catalogne est devenue mercredi la première région continentale d'Espagne à interdire la corrida, à l'issue d'un débat houleux opposant les défenseurs des animaux à ceux d'une tradition qui symbolise le pouvoir central de Madrid. La loi entrera en vigueur en 2012.

Des applaudissements ont accompagné l'annonce par le président du Parlement catalan, qui compte 135 sièges, du vote par 68 voix contre 55 avec neuf abstentions.

La Catalogne est une région puissante, riche, qui possède sa propre langue, sa culture, et jouit du statut de Communauté autonome. En Espagne, beaucoup voient dans la volonté d'interdire la corrida en Catalogne le souhait de cette région de se dissocier une nouvelle fois du reste du pays.

Les aficionados de la corrida et les conservateurs, qui veulent préserver ce pilier de la culture espagnole, ont pris très au sérieux cette affaire.

Le Parti populaire (centre-droit), fervent partisan du maintien de l'unité du pays autour de Madrid, veut faire annuler l'interdiction. Il fera pression sur les deux chambres du Parlement espagnol pour faire voter un statut protégeant les corridas et empêchant les parlements régionaux de les interdire, a déclaré Alicia Sanchez-Camacho, présidente de la section catalane.

Dans la région de Madrid, les défenseurs des droits des animaux ont récolté récemment plus de 50.000 signatures avec une pétition exigeant un débat et un vote sur le sujet. Mais pour eux, la bataille s'annonce plus rude, le Parlement régional de la communauté de Madrid étant contrôlé par les conservateurs qui estiment que cette "fiesta nacional" ("fête nationale") fait partie de l'héritage culturel de Madrid.

En Catalogne, les effets d'une interdiction seront limités car cette région côtière du nord-est de l'Espagne ne possède plus qu'une arène encore utilisée à Barcelone, qui n'organise qu'une quinzaine de corridas par an, rarement pleines. Dans le reste du pays, c'est un millier de corridas qui sont proposées par saison.

La décision du Parlement catalan va encourager les défenseurs des droits des animaux à demander des interdictions dans d'autres régions d'Espagne.

Joan Puigcercos, député d'un parti catalan indépendantiste, a insisté sur le fait qu'il n'était pas question de politique, ni d'identité nationale, mais plutôt de "souffrance de l'animal". "Nous avons une responsabilité qui dépasse les frontières de la Catalogne", a-t-il ajouté.

"Nous attendions ce jour depuis longtemps", a souligné pour sa part Leonardo Anselmi, un représentant de PROU, un collectif d'associations de défense des animaux qui a recueilli fin 2009 suffisamment de signatures pour forcer le Parlement de Catalogne à débattre et voter sur le sujet.

"La souffrance des animaux dans les arènes catalanes a été abolie une fois pour toutes. Cela crée un précédent qui, nous l'espérons, sera repris au niveau international par d'autres parlements démocratiques, dans ces régions et pays où de telles corridas, cruelles, sont toujours autorisées", a-t-il ajouté. Les corridas sont ainsi populaires au Mexique, dans certains pays d'Amérique du Sud, dans le sud de la France et au Portugal.

Brigitte Bardot a salué "une victoire de la démocratie sur les lobbies tauromachiques, une victoire de la dignité sur la cruauté". "La France doit maintenant suivre l'exemple" de la Catalogne, a-t-elle estimé dans un communiqué de la Fondation Brigitte Bardot pour la protection des animaux. "Faire abolir la barbarie partout en Europe est un devoir moral", a ajouté l'ancienne actrice.

Les îles Canaries ont été la première région espagnole à interdire cette chorégraphie mortelle entre le matador et le taureau en 1991, mais les combats n'y avaient jamais été populaires et aucun n'avait été organisé dans les îles depuis sept ans. Le vote de la Catalogne est donc plus important, même si la corrida n'y est pas aussi populaire qu'à Madrid ou en Andalousie.

Alors que le débat était en cours à Barcelone, des partisans des deux camps manifestaient devant le siège du parlement, s'invectivant mutuellement. Des opposants à la corrida brandissaient des images frappantes d'animaux ensanglantés, un homme était recouvert de faux sang, et des partisans des combats portaient des pancartes aux couleurs du drapeau catalan, rouge et jaune, sur lesquelles on pouvait lire des slogans tels que "Libertad y Toros" ("Liberté et taureaux"). AP



http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100728.FAP6154/la-corrida-mise-a-mort-en-catalogne.html
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : La cause animale
« Réponse #24 le: 28 juillet 2010 à 22:23:18 »
On devrait faire perdurer la tradition avec des politiciens de droite.

Comme en plus, nous en avons un élevage florissant, cela pourrait aider à relancer l'économie française.

 :sivousme:
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne karg se

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2587
Re : La cause animale
« Réponse #25 le: 29 juillet 2010 à 05:33:58 »
On vie vraiment une époque hygiéniste et castratrice.

"Fais-le maintenant, demain ça sera certainement interdit"
« Modifié: 29 juillet 2010 à 05:35:36 par karg se »

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : La cause animale
« Réponse #26 le: 29 juillet 2010 à 10:00:47 »
en quoi est ce hygiéniste et castrateur...qu'on mange des animaux pour se nourrir soit, qu'on les tue dignement soit...mais qu'on poignarde, torture, blesse une bête pour des hystériques hilares ça ça craint vraiment et c'est cruel...

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : La cause animale
« Réponse #27 le: 29 juillet 2010 à 13:55:22 »
Citation de: karg se
On vie vraiment une époque hygiéniste et castratrice.

C'est exact, mais je ne vois absolument pas le rapport.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne karg se

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2587
Re : La cause animale
« Réponse #28 le: 29 juillet 2010 à 21:12:56 »
Citer
mais qu'on poignarde, torture, blesse une bête pour des hystériques hilares
Hilares? non, ils sont pas hilares, et ils ont plus de respect pour l'animal que la plupart des gens. Et moi je suis hilare quand le toréador se fait attraper. Les toros de corrida sont des bêtes sélectionnés et préparés pour le combat, la corrida est une célébration de leur beauté et de leur fierté.

Hors ligne karg se

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2587
Re : La cause animale
« Réponse #29 le: 29 juillet 2010 à 21:23:49 »
http://www.marianne2.fr/Corrida-arene-ou-abattoir-quel-est-le-plus-barbare_a195801.html

Citation de: Aliocha
Ah, la belle victoire que voilà ! Ainsi donc la Catalogne a décidé d’interdire la corrida. Du côté des « Antis », on se félicite. Attaquer la tauromachie sur ses propres terres et vaincre de surcroît, quelle jouissance ! Drôle d’époque. Comme j’aimerais croire que la corrida soit en effet l’ultime barbarie humaine à éradiquer, la dernière survivance d’une époque sanguinaire à jamais révolue. Comme j’aimerais penser que l’animal une fois sauvé de l’homme permettra enfin à l’homme de se sauver de lui-même. Plus de corrida, donc plus de sang versé, jamais, nulle part, ni celui des bêtes ni celui des hommes.

Du combat singulier entre le toro et le matador bientôt sans doute il ne restera plus que quelques images couleur sang et or, et des faenas de légende gravées dans les mémoires des plus anciens. Bienvenue dans un monde de volailles en batterie et de boeufs à l’abattoir. C’est propre, industriel, invisible, surtout et c’est là l’essentiel. Cachez ce sang que je ne saurais voir. Laissez-moi me fondre dans le grand troupeau de consommateurs anesthésié qui bêle le week-end dans les centres commerciaux, qui s’abrutit en semaine derrière des écrans aseptisés où le sang lorsqu’il coule, même du ventre d’un homme, n’est jamais qu’une idée de sang, lointaine, insaisissable, une idée qui, curieusement, n’atteint pas cette sensibilité que nous prétendons si raffinée aujourd’hui.

L’essentiel voyez-vous, ce n’est plus le sacré, ni l’esthétique, ni même la vérité du combat pour la vie, non l’essentiel c’est le propre, l’inodore, le sans saveur, voilà notre nouvelle morale d’occidentaux en perdition derrière nos écrans. Et nous appelons empathie ce qui n’est que sensiblerie dévoyée par nos vies stérilisées, insipides, allergiques au risque, étrangères à l’héroïsme, en panne de sacré, bercées de l’illusion funeste que la violence, à supposer qu’on refuse de la voir, disparaîtra. Ne voyez-vous pas que déjà elle se réfugie ailleurs ? Là où il n’y a ni musique, ni or, ni règles de combat, ni costumes de soie, ni bravoure, ni respect de l’adversaire ?

Corrida: arène ou abattoir, quel est le plus barbare?
Qu’on me permette de ne pas me réjouir de cette sinistre victoire. Si j’étais un toro, je choisirais l’arène, je me perdrais dans les plis de la cape, je ploierais l’échine sous les coups du picador, je chasserais les banderilles de ma nuque et je chargerais, encore et encore, l’armure dressée vers le ciel, cet ennemi de soie et de lumière jouant de son intelligence pour honorer ma force, m’offrant par amour la liberté ultime de combattre.

Il y en a pour qui la vraie barbarie, c’est celle du troupeau que l’on mène à l’abattoir. Et celle-là ne fait que commencer.

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : La cause animale
« Réponse #30 le: 29 juillet 2010 à 21:28:21 »
On peut cacher n'importe quelle ânerie derrière l'anthropomorphisme. La beauté, et surtout la fierté d'un animal sont des concepts à relativiser car humains.

En revanche, la douleur est une question de terminaisons nerveuses.

Cet article est une parfaite illustration de non-sens dont la seule vocation semble être de donner des leçons. On peut être carnivore et réprouver la corrida. On peut considérer que l'héroïsme ne peut en aucun cas être une notion organisée, planifiée et provoquée. Et argumenter par "si j'étais un taureau, je serais vachement content", c'est peu de dire que ça n'engage à rien.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : La cause animale
« Réponse #31 le: 29 juillet 2010 à 21:57:17 »
Ce n'est pas simple, l'analyse de nos rapports avec les animaux. Les animaux de boucherie sont considérés comme matière première par les agriculteurs "modernes", ils foutent le feu à un camion de moutons comme s'ils sabotaient des machines d'une usine, ils ont bombardé les CRS dans les manifs avec les porcelets vivants ; on a vu les images Dantesques d'usines à porcs, ou les poussins du mauvais sexe jetés de manière désinvolte dans une vis sans fin pour être écrabouillés, les sacs poubelles de volailles vivantes jetés au feu parce que soupçonnés d'être contaminés par la grippe du moment, etc.
Ce qui est malsain est le fait de monter en spectacle la souffrance d'un taureau, qui n'est aucunement pire que celle des pauvres cochons dépécés à la chaine, mais ce n'est pas une raison.
Logiquement, on ne devrait pas être choqués par les corps humains plastifiés dans les expositions "artistiques," n'empêche qu'on est choqué, mis à part le provenance douteux de ces corps de jeunes chinois en bonne santé (je me comprends)
La bio de M. Von Hagens, inventeur et promoteur de ces expositions est tout sauf clair. L'Université de Dalian en Chine est pas nette non plus...
Ce qui horripile le plus, ce n'est pas la souffrance, mais la mise en scène.
C'est la tradition/folklore en soi qui est dégoutant.
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : La cause animale
« Réponse #32 le: 30 juillet 2010 à 09:25:30 »
Citer
la tradition
Une tradition qui ne remonte pas au-delà du XVIIIe, contrairement à ce que certains allumés veulent faire croire...

Citation de: Karg Se
est une célébration de leur beauté et de leur fierté
Avec tout le mépris affiché voire chorégraphié du torero pour la bête qu'il charcute? Elle est bien bonne! :mrgreen:
A ce compte là, la guerre aussi, c'est beau... :diable:
"Viva la muerte!" comme disait je ne sais plus quel connard de général franquiste! :pascontent1:

Quant à l'argument débilissime: "Si j'étais le taureau"... Quand on pense que ce sont les mêmes qui dénoncent l'anthropomorphisme des défenseurs de la cause animale! :mdr1:
« Modifié: 30 juillet 2010 à 09:30:15 par sarkonique »
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : La cause animale
« Réponse #33 le: 30 juillet 2010 à 11:59:38 »
avec tout le respect que je te dois karg se cet article c'est de la pure connerie...que l'on fasse du spectacle avec un taureau soit...mais qu'on le poignarde qu'on le laisse se vider de son sang, qu'on insiste bien en enfonçant la lame et qu'on entende la foule applaudir et hurler ça s'appelle un comportement bestial.on mange pour se nourrir point barre et pas pour faire triper les psychopathes autour de la souffrance de bêtes...j'ai l'impression d'une arène romaine de fous se pâmant devant une bête qu'on rend folle et qu'on saigne...c'est vrai qu'ils portent des beaux déguisements, des dorures et des tralala mais ça n'en fait pas moins des hommes cruels qui vérifie bien au poignarde que leur victime est bien morte.

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : La cause animale
« Réponse #34 le: 09 août 2010 à 20:03:00 »
Citer
Un été noir pour les abandons d’animaux de compagnie

Si le problème est récurrent à chaque période estivale, l’état d’alerte semble être déclaré cette année dans les refuges accueillant les animaux abandonnés. Ainsi, Stéphane Lamart, président de l’association éponyme œuvrant à la défense des droits des animaux, explique que leurs refuges sont saturés depuis le 1er juillet. Le même constat transparaît, malheureusement, dans les discours de tous les organismes associatifs à vocation similaire. Martine Alessandri, responsable d'un refuge de la Fondation Assistance aux animaux, situé à Villevaudé en région parisienne, qualifie cette année de « catastrophique ». Illustrant cette vague d’abandons massive, elle rapporte qu’au cours des derniers jours un chien de type griffon a été « balancé par-dessus le portail du refuge », lequel culmine pourtant à près de deux mètres de hauteur. D’autres sont simplement attachés aux grilles du refuge. En conséquence de quoi, le refuge ne parvient plus à soutenir cette recrudescence d’animaux désormais orphelins. Le centre d’accueil de Villevaudé a, de fait, largement dépassé sa capacité d'accueil depuis début juillet, affichant un total de 120 chiens recueillis (contre 90 autorisés) et près de 200 chats, soit le double du nombre autorisé.
Tout autant submergée malgré ses 55 refuges répartis sur la France, dont six concentrés en région parisienne, la Société Protectrice des Animaux (SPA) a dû faire face à un afflux massif d’animaux abandonnés dès début juin.

Responsable de la communication de la SPA, Valérie Fernandez explique qu’habituellement, la période estivale conjugue une augmentation des abandons à un accroissement des adoptions, orchestrant un roulement entre entrées et sorties. Or, rien de tel ne s’observe cette année, les adoptions affichant une tendance globale à la baisse.
Cette année noire ne contribue donc pas à redorer l’image de la France, laquelle se voyait décerner par la SPA la « Palme de l’abandon » en 2009. En effet, d’après les données issues de diverses associations, le pays enregistrerait entre 80 000 et 100 000 abandons d’animaux domestiques chaque année, détenant par là-même le record européen.
Face à cet été sombre pour les animaux domestiques, on peut craindre de voir le phénomène se répéter lors des vacances de Noël, deuxième grand pic annuel de rejets d’animaux dont la compagnie n’est plus souhaitée.

Débordées et indignées, les associations de protection animale lancent un appel à la responsabilisation, Stéphane Lamart ayant déclaré à ce propos : « Un animal est un être sensible qu’on ne laisse pas en plein soleil dans une voiture, qu’on n’abandonne pas au bord d’une route ni même au fond d’un refuge. Cela s’appelle le respect de la vie ».

Cécile Cassier


http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=4336

Comment voulez-vous enseigner le respect de l'animal dans une école que les chasseurs envahissent? :pleur1:
« Modifié: 09 août 2010 à 20:04:54 par sarkonique »
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : La cause animale
« Réponse #35 le: 10 août 2010 à 10:17:41 »
j'avais dejà lu cet article il y a quelques jours et c'est choquant certains de nos concitoyens en sont encore à traiter les animaux comme des sacs à main :fache13:
on me dira c'est les problémes financers oui mais quand on prend la responsabilité d'un animal on fait au mieux même en galére, un peu comme avec ses propres gosses.

Hors ligne TheTwit

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3957
Re : La cause animale
« Réponse #36 le: 24 août 2010 à 16:32:42 »
AH! la maudite sal...e Vidéo prise par une camera de surveillance ou de protection c'est au choix choix dans une rue anglaise.



Meme un Sarkome n'aurait  :nonon: osé

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : La cause animale
« Réponse #37 le: 24 août 2010 à 19:34:36 »
Pas fou !
Je ne vais pas jeter à la poubelle de la bonne viande toute fraîche !

Hors ligne TheTwit

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3957
Re : La cause animale
« Réponse #38 le: 24 août 2010 à 20:47:16 »
Sarkome  :mdr1:

Bon elle est protegée par la police qui crain, qu'a son tour elle soit enfermé 11heures comme notre pauvre chaton  
dans la boite a ordure sans manger mais en pouvant deffequer et uriner a son aise (tout le confort  :hehe:) comme l'ont sugeré certains anglais.


« Modifié: 24 août 2010 à 20:51:38 par TheTwit »

Hors ligne karg se

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2587
Re : La cause animale
« Réponse #39 le: 27 août 2010 à 09:26:05 »
Citation de: Raja
avec tout le respect que je te dois karg se cet article c'est de la pure connerie...que l'on fasse du spectacle avec un taureau soit...mais qu'on le poignarde qu'on le laisse se vider de son sang, qu'on insiste bien en enfonçant la lame et qu'on entende la foule applaudir et hurler ça s'appelle un comportement bestial

La vie est bestial, violente et sans aucune pitié pour les faibles. La Corrida est un rappel de cet état de fait. C'est une cérémonie mystique où la vie et la mort se défie, l'issu est toujours incertaine, et la mort plane toujours au dessus de l'arène.
« Modifié: 27 août 2010 à 09:27:59 par karg se »

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : La cause animale
« Réponse #40 le: 27 août 2010 à 10:58:49 »
La vie est bestiale, sans pitié? C'est sans doute pour ça que des animaux protègent leurs petits, que d'autres aident leurs congénères blessés, etc. La nature est si bestiale qu'elle a accouché d'un animal capable de se poser des questions de morale, toi, moi, nos semblables...
Si la vie est cruelle, seuls des sado-masos ou des cons peuvent avoir le désir ou le besoin qu'on le leur rappelle!
Une cérémonie mystique? Cesse donc d'ânonner ces conneries, toi, le positiviste intransigeant! L'issue d'une corrida est rarement incertaine: tout a été préparé pour que le taureau crève dans la violence. Abject. Con. D'ailleurs affaire de gros sous.
Si la corrida nous enseigne quelque chose, c'est qu'il reste en l'humain un gros pervers putride... et sans excuse.
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne karg se

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2587
Re : La cause animale
« Réponse #41 le: 27 août 2010 à 21:13:52 »
"La vie est bestiale, sans pitié? C'est sans doute pour ça que des animaux protègent leurs petits, que d'autres aident leurs congénères blessés" Tu veux que je te montre des photo d'un de mes métynis?  son collègue a décidé le massacrer, chaque jours les nageoires raccourcissent. Les animaux sont sans pitiés, ils font pas de sentiment, mais des calculs de survie. C'est qu'une question de transfert de gènes.

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : La cause animale
« Réponse #42 le: 27 août 2010 à 22:00:03 »
Je me fous de cet exemple spécieux, alors que je t'en propose mille autres. Tu éludes la question, comme toujours, pour donner dans les préjugés de comptoir.
Si ton poisson dollar bouffe l'autre, c'est sans doute qu'il n'a même pas la place pour vivre. Donc, son instinct de survie est perverti par des conditions de recherche inadaptées et ce n'est pas la première fois. J'ai moi-même constaté la mortalité infantile de chiens que le service vétérinaire des Armées enferlmaient dans des enclos surpeuplés. Une espèce de charcuteur commandant se livrait régulièrement à des expériences ratées sur ces malheureuses bêtes sous je ne sais quel fallacieux prétexte de recherche bidon. Et je ne parle pas des chiens rendus fous par des dressages loupés, ni des singes qui, prisonniers dans des cages exiguës, se défoulaient les uns sur les autres.
A cause de la connerie humaine.

Alors, ton monde de la bestialité impitoyable me fait bien rigoler. Un argument pour se dispenser de réflexion éthique, c'est tout. Et c'est pitoyable quand on entend ça dans la bouche d'individus qui sont censés avoir fait des études supérieures! :rougefache:

Je passe sur le fait que tu ne réponds même pas aux arguments qui te dérangent: les contre-exemples de "bestialité" (terme qui en lui-même est lourd de présupposé) nombreux dans le monde animal et continuité de l'homme à l'animal: si l'homme a gardé l'agressivité animale, il a aussi développé des aptitudes à l'opposé et qu'il hérite de l'animalité.
« Modifié: 27 août 2010 à 22:06:05 par sarkonique »
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne ElectricEye

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2933
Re : La cause animale
« Réponse #43 le: 10 septembre 2010 à 17:32:24 »
Les animaux sont sans pitiés, ils font pas de sentiment, mais des calculs de survie.
Un animal ne connaît PAS la pitié, il ne connaît pas le sens de ce mot, et encore moins le sens du mot "mot". L'homme si. On peut donc rigoureusement dire qu'un homme peut ne pas connaître la pitié mais pas pour un animal.

Hors ligne TheTwit

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3957
Re : La cause animale
« Réponse #44 le: 25 novembre 2010 à 13:47:44 »

Citer
Au cours de années de boom de l'Irlande, des milliers de gens ont acheté des chevaux comme un symbole de statut. Mais avec l'économie en crise, de nombreux propriétaires ne peuvent pas se permettre de les garder. Quelque 20.000 chevaux abandonnés errent en Irlande et pourrait faire face à la famine cet hiver.


Les plus grands mangeurs de viande, beuuurkkk, de cheval au monde etant les francais ,cette viande etant la plus protéinenée. Qu'attend le gouvernememt francais pour les attrapper au lasso :diable: et la distribuer aux plus démunis.
Show content
« Modifié: 25 novembre 2010 à 14:07:52 par TheTwit »

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : La cause animale
« Réponse #45 le: 25 novembre 2010 à 18:37:40 »
...Pouvaient pas s'acheter des grosses voitures, comme tout le monde...
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : La cause animale
« Réponse #46 le: 25 novembre 2010 à 18:48:27 »
20.000 chevaux... c'est la puissance de 2 rames de TGV...
Tant qu'à faire, je préfère bouffer du cheval !

Hors ligne TheTwit

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3957
Re : La cause animale
« Réponse #47 le: 26 novembre 2010 à 16:13:02 »
Sarkome: Pourtant il ce dit que le cheval est le meilleur ami de l'homme. C'est aussi mon avis. De plus ces moteurs a crotins nourrissent bien des petits et gros z'oiseaux qui gazouillent si agréablement au levé du jour.

Cepandant je suis d'accord avec
Timbur:  
trois cent chevaux qui sont bien pratiques.
« Modifié: 26 novembre 2010 à 16:18:24 par TheTwit »

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : La cause animale
« Réponse #48 le: 02 mars 2011 à 20:09:27 »
Je viens ici assouvir une subite et furieuse envie de poster une image de chouette, animal magnifique s'il en est.


Comprenne qui pourra.
« Modifié: 02 mars 2011 à 20:13:41 par timbur »
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : La cause animale
« Réponse #49 le: 02 mars 2011 à 20:41:11 »
c'est l'histoire du footballeur crétin qui a shooté dans cette pauvre bête... :pan3:

<a href="http://www.dailymotion.com/swf/video/xhbbnz?theme=none&quot;&gt;&lt;/param&gt;&lt;param name=&quot;allowFullScreen&quot; value=&quot;true" target="_blank" class="new_win">http://www.dailymotion.com/swf/video/xhbbnz?theme=none&quot;&gt;&lt;/param&gt;&lt;param name=&quot;allowFullScreen&quot; value=&quot;true</a>