Auteur Sujet: la religion  (Lu 1496 fois)

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28626
la religion
« le: 30 mars 2010 à 13:03:49 »
Souvent quand on pose des questions à un croyant, on lui demande comment se fait il qu’un être intelligent puisse croire en dieu…cela signifie donc que l’on considère que le croyant aurait des capacités intellectuelles moindres, qu’il serait aliéné… J’espère ne pas être trop redondante ou ennuyeuse mais je tenais à mettre ces quelques points en exergues …
j'ai condensée au maximum pour pas être trop longue mais si certains points ne sont pas clairs, je complèterais par d'autres posts.

Il faut absolument faire une différentiation entre Religion et croyance
La Croyance est ce que l’être humain considère comme réel l'existence de quelqu'un ou de quelque chose qui n’est pas démontrable par la science
Celle-ci est la résultante d’inter agissement entre les êtres et des textes dogmatiques, c’est une façon d'affirmer sans faire appel à l’esprit critique, l'existence de quelque chose sans en fournir la preuve donc qu’il est impossible de réfuter en affirmant que c’est faux. On croit à des choses surnaturelles.
La religion est un ensemble de croyances, de dogmes auxquels le croyant est sensible. Celui-ci à donc ce qu’on appelle la foi, qui est l’état d’adhérer aux éléments fondamentaux d’une religion.
La croyance en l’immatérialité de la mort est l’origine de toute religion, c’est donc l’élément fondamental
de l’animisme au monothéisme….
Les paléontologues et les anthropologues arrivent à situer l’apparition de ces rites funéraires dés - 300 000 ans en observant des restes de rituels autour des morts, puis dès - 100 000 ans plus clairement avec des sépultures. Nous pouvons donc voir que ce concept d’au-delà et d’immatérialité seraient nés pendant cette période.
Nous englobons dans ces croyances les mythes, légendes, divinités et les superstitions
maintenant que nous avons un aperçu de l’origine de ces dogmes, nous allons comprendre ce qui est retenu par le cerveau, nous appellerons ça « le cerveau reptilien », les résidus ancestraux du cerveau humain. Certains scientifiques montrent que la croyance est un mécanisme de protection archaïque, celui-ci se défend contre les peurs et les interrogations millénaires.
Au cours de l’évolution de l’homme il apparait que son cerveau limbique ou émotionnel (angoisse, peur…) ait préféré un système de défense du cerveau néocortex ou rationnel (sens critique…)…on rajoute à cela la particularité d’une introduction de ces concept dés l’enfance.
Notre cerveau est donc programmé malgré nous pour croire….athée, agnostique, croyant…etc.…
Il suffit juste de voir les principes fondamentaux de l’éducation…les règles familiales, sociétales…
La peur de la mort est ce qui crée cette croyance à un « dieu » ou plusieurs…qui est ce dieu?pourquoi la mort ? Pourquoi la vie ?
En anthropologie, on suppose que les premiers hommes ne pouvaient conceptualiser l’idée de dieu mais cela reste une religion primitive. …l’animisme est donc une des formes les plus ancienne de ce qu’on appelle religion…la curiosité du monde environnant, l’idée d’être en vie et le pourquoi….les peuples qui se rapprochent le plus de cette animisme primitif sont les amérindiens (la pluie, le vent, le soleil, les plantes, les insectes, les animaux, sous une forme spectaculaire les feux de forêts, les éruptions, le tonnerre et la foudre…etc.…). L’homme donc a déifier la Nature. …vous imaginez donc aisément que c’est de là que découlent toutes sorte de rites et de rituels (fertilité, saisons, et les fameux rites de passage). On partage donc cet héritage dans l’inconscient collectif.
Maintenant nous pouvons donc conclure que le cerveau d’un croyant n’est pas moindre que celui d’un non croyant( j’extrapole bien sur…)…seulement l’héritage culturel et religieux exacerbe ces restes inconscients de société primitive.
A noter que toutes les sociétés sont construites sur des fondamentaux religieux…chacun de nous porte en lui cet héritage, qu’il le veuille ou non…l’homme ne naît pas vierge de toute information antérieure à sa vie….l’homme est social…

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28626
Re: la religion
« Réponse #1 le: 30 mars 2010 à 13:07:36 »
Citer
Et si la foi n'était qu'un capital comme les autres ?

Citation de: "timbur"
En ces temps de crise économique, une société lettone propose d'apporter son âme en garantie d'un prêt.

Les clients intéressés, dont seul le prénom est demandé, sont invités à signer un document intitulé "Accord" avec ces mots : " Ceci est mon âme immortelle".

Lunettes de soleil, costume noir et T-shirt blanc, Viktor Mirosiichenko, 34 ans, représentant de la société Kontora, assure qu'aucun chasseur de dette ne sera envoyé pour recouvrer son dû si les gens ne remboursaient pas et promet qu'aucun recours à la violence ne sera employé.

"S'ils ne remboursent pas, que peut-on faire ? Ils n'auront plus d'âme, c'est tout", a-t-il déclaré à Reuters installé dans son bureau, sobrement aménagé d'une table, d'un ordinateur et de trois chaises, une liasse de billets dans la poche pour démontrer le sérieux de la transaction.

La Lettonie est le pays de l'Union européenne le plus sévèrement touché par la crise économique mondiale. Le chômage progresse, les banques prêtent moins et les petites entreprises proposant facilement des prêts fleurissent.

Le prêt le plus important consenti jusque-là par Kontora s'élève à 250 lats (358 euros), à rembourser dans les 90 jours, moyennant un fort taux d'intérêt. Environ 200 personnes ont contracté un emprunt depuis que la société a ouvert il y a deux mois, souligne Viktor Mirosiichenko.
Ici.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28626
Re: la religion
« Réponse #2 le: 30 mars 2010 à 13:08:41 »
Citation de: "kiosk"
L'âme ! vaste sujet !

Qu'est-ce que l'âme ?
Biologiquement parlant, c'est une allégorie qui représente la conscience. Elle n'a pas d'existence réelle et disparaît avec l'individu. Retour au néant initial.

Une vision paranormale de l'âme en fera une émanation du corps et de la conscience, dotée de quelques capacités spécifiques, comme par exemple communiquer dans une certaine mesure avec les autres consciences, hors du temps et de l'espace (médiums à effets psychiques). Voire, pouvant plus ou moins interagir avec la matière (médiums à effets physiques). Cette âme est susceptible de ne pas systématiquement disparaître dès la mort de l'être de chair, mais elle ira en s'amenuisant ou deviendra une sorte de clip enregistré qui boucle sans fin sur les mêmes actions (fantômes). Cette âme qui survit n'est pas la personne décédée, ce n'est que son empreinte.
En tout état de cause, l'âme survivante n'a plus grand chose à voir avec le défunt. Ce n'est pas lui qui survit mais un principe qu'il sécrétait, collatéral au corps de chair et non continuation de ce corps dans un autre plan d'existence. Si l'on vous prive de vos cinq sens et de la perception de votre corps, très rapidement vous cessez d'être. L'expérience a déjà été tentée : le sujet plonge dans un sommeil sans rêves car il ne reçoit plus rien, comme une télé éteinte. Ce sont nos sensations qui maintiennent notre conscience en éveil, y compris dans le sommeil ordinaire. C'est avant tout notre corps qui fait notre personnalité. Une âme dépourvue de corps n'a plus rien qui nous ressemble, c'est autre chose.
(Les religions qui prétendent récompenser ou châtier les âmes pour ce qui est de la responsabilité de l'individu vivant commettent une grossière erreur judiciaire, en quelque sorte).

Le religion affirme que l'âme est la suite logique de la vie, qu'elle est la continuation de la personne. Je viens d'expliquer que c'est faux.
Mais dire "la" religion est une simplification outrancière. Chaque religion a son interprétation, reste à savoir laquelle a le plus raison ou le moins tort. D'autant que la vérité, comme d'hab, est peut-être ailleurs. Le problème, c'est que les religions ne se sont jamais débarrassées de la contemplation du nombril humain. Un ou des dieux, mais dont l'homme est toujours vu comme la créature, et de préférence la créature centrale. Ce qui est aberrant.

D'abord, le ou les dieux...
Ils sont toujours décrits comme vivants, du moins dans la version des religions à l'usage des foules. Ils ont une conscience d'exister, des superpouvoirs et très souvent pas de corps physique. Plus forts que l'UMP, pour qui vouloir c'est pouvoir, les dieux qui veulent font. Ils créent le monde, puis l'homme, chargé de les honorer, de les servir, de les adorer, de leur lécher le QI. En retour, ils les aiment infiniment, ces hommes, mais les envoient rôtir en enfer pour l'éternité en punition de fautes qui souvent n'ont demandé que 5 minutes montre en main. L'étrerrnité, c'est très long, surtout vers la fin, comme dit l'autre.
Or donc, ces dieux exitant depuis toujours et destinés à exister définitivement, créés par rien, même pas par un super dieu, ont créé le monde. Effet sans cause. Ah ! ils sont forts ces dieux !
A tout prendre, un univers né du Grand-Boum, sans que l'on sache pourquoi ni comment, c'est de la rigolade comparé au mystère de ces dieux jamais surgis car présents de puis toujours et même avant, dotés de pouvoirs qu'aucune évolution n'a patiemment élaborés. Expliquer l'univers par un ou des dieux, c'est enfoncer un clou avec un marteau-pilon de taille cosmique. C'est un mystère infiniment plus fantastique que celui de la naissance de l'univers sans intervention divine.

Je parlais de nombrilisme des religions...
Soit un dieu qui crée l'univers. Admettons.
Ce dieu peut tout à fait avoir disparu à la seconde suivante. Sa fonction étant de créer l'univers, il a rempli son rôle et s'est dissout dans sa création. Et voilà pour lui.
Il peut aussi avoir continué d'exister, mais comme simple observateur d'événements qui ne dépendent plus de lui mais des lois de la physique. L'homme apparaît ? La belle affaire ! ce n'était ni voulu ni indésiré. C'est venu comme ça. Le dieu n'aime pas plus l'homme qu'il ne le déteste. Peut-être ne perçoit-il même pas sa présence. Aucune raison de l'adorer.
Ce dieu n'est peut-être pas vivant (il n'a pas de corps et ne se reproduit pas, c'est déjà un signe). Il peut être une sorte de conscience de soi de l'univers tout entier (faisant office de ce corps qui lui manque), si l'univers est agencé de telle sorte qu'il puisse générer une conscience, comme l'est notre cerveau.

J'ai gardé le plus rigolo pour la fin : un dieu qui est une conscience parasitée.
Il y a dans l'univers de la conscience comme il y a de la matière et de l'énergie. Cette conscience est appelée dieu, pourquoi pas ? La matière produit des êtres vivants et, parmi eux, des hommes. Ces êtres vivants baignent dans la conscience qui emplit l'univers. Ils viennent se greffer dessus comme le gui sur un arbre, et volent des bribes de conscience au dieu. Nous sommes les poux de dieu, et non ses fous, et encore moins ses enfants. Il ne nous a pas voulus, mais nous sommes là et nous le parasitons. Notre âme n'est rien d'autre que ce bout de conscience que nous suçotons en douce. Quand nous mourrons, le bouton que nous étions cesse de démanger la divinité.
Quant à notre prétendue âme, elle se fond à nouveau dans la conscience dont nous l'avions un instant détournée.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28626
Re : la religion
« Réponse #3 le: 20 septembre 2011 à 18:45:47 »
pour ceux que ça intéresse actuellement sur arte dans la thema, le reportage jesus camp... bonne soirée :merci:

Hors ligne TYGER

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 8889
Re : la religion
« Réponse #4 le: 21 septembre 2011 à 07:26:13 »
bonne soirée et pas bonne nuit !...

punaise de quoi en faire des cauchemards, mais ce reportage était plutôt nécessaire pour nous informer sur cette secte évangéliste.

sont vraiment des tarés, et les pauvres gosses endoctrinés là-dedans c'est à se demander si une thérapie de choc pourra leur remettre les pieds sur Terre.

avec ce reportage on peut comprendre d'autant mieux la "croisade" que Bush a mené en Afghanistan et en Irak.

"Ni Dieu, ni maître.
Mieux être."
Jacques Prévert

"Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui."
Jacques Prévert

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : la religion
« Réponse #5 le: 02 novembre 2011 à 20:17:55 »
Un début de discussion concernant le dossier de Charlie Hebdo avec Mahomet comme rédacteur en chef, ayant été ensuite suivi de l'incendie du local du journal, a fait l'objet d'un déplacement/fusion que vous retrouverez ICI
RN
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : la religion
« Réponse #6 le: 28 décembre 2011 à 17:21:45 »
Qui a dit que la religion adoucissait les moeurs ??????
 :mdr1: :mdr1: :mdr1: :mdr1: :mdr1:
"Bagarre entre religieux dans la basilique de la Nativité"
La preuve en images
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : la religion
« Réponse #7 le: 28 décembre 2011 à 17:50:10 »
Mgr Lefèbvre est revenu. :]
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7887
Re : la religion
« Réponse #8 le: 28 décembre 2011 à 21:55:46 »
Très banal. Tous les ans, crétins d'Arménie, crétins orthodoxes et crétins latins font leurs fiers à bras pour se disputer la basilique, dans la plus pure tradition... antichrétienne!
Il n'y a pas meilleure façon de ridiculiser le message christique.
Chapeau, les gars!  :mrgreen:
« Modifié: 28 décembre 2011 à 21:58:20 par sarkonique »
Quelle vertu, quel bonheur peut exister dans un pays où une classe d'individus peut dévorer la substance de plusieurs millions d'hommes?
Robespierre
http://raconterletravail.fr/