Auteur Sujet: Mumia Abu-Jamal  (Lu 3893 fois)

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Mumia Abu-Jamal
« le: 30 mars 2010 à 15:02:09 »
Citer
sauver Mumia !

Journaliste noir américain, Mumia Abu-Jamal a été condamné à mort en 1982 à l’issue d’un procès dont l’iniquité est internationalement reconnue. Accusé du meurtre d’un policier, il a toujours crié son innocence. Il est aujourd’hui l’une des figures emblématiques du combat pour l’abolition universelle de la peine capitale. D’un continent à l’autre, sa situation suscite une mobilisation continue depuis une vingtaine d’années.
Depuis plus d’un quart de siècle, Mumia Abu-Jamal, condamné à la peine capitale au terme d’un procès raciste et expéditif, vit dans l’enfer du couloir de la mort d’une prison de Pennsylvanie.
Depuis plus d’un quart de siècle, la justice états-unienne fait obstacle à la manifestation de la vérité en refusant de prendre en compte les très nombreux faits et témoignages qui le disculpent.
Depuis plus d’un quart de siècle, Mumia est ainsi privé de son droit élémentaire, légal et constitutionnel à défendre son innocence.
Les autorités politiques de Pennsylvanie n’ont toujours pas renoncé à assassiner cet homme, qui n’a commis d’autre crime que de défendre la cause des plus pauvres et des opprimés, de dénoncer le racisme institutionnel et le crime d’État qu’est la peine de mort, aux États-Unis et partout dans le monde où ce châtiment inhumain est toujours en vigueur.
Mumia Abu-Jamal ne doit la vie qu’à la mobilisation internationale. Par deux fois, en 1995 et 1999, il fut l’objet d’une ordonnance d’exécution, mais la puissance de la protestation empêcha l’irréparable.
Mumia est de nouveau en danger de mort En mars 2008 une Cour d’appel fédérale avait suspendue sa condamnation
à mort (sans que Mumia ne soit autorisé à quitter le couloir de la mort) au motif que les instructions données au jury lors du procès de 1982 avaient influencé le verdict et surtout n’étaient pas conformes au droit. La Cour confirmait toutefois sa culpabilité en refusant tout nouveau procès, sans le moindre réexamen des faits .
En avril 2009, la Cour Suprême des États-Unis rejetait l’ultime recours de sa défense en écartant toute nouvelle instruction eu égard au racisme qui a présidé aux choix des jurés (récusation massive des candidats afro-américains), ce qui est pourtant contraire à la Constitution américaine. Cette décision de la plus haute juridiction est d’une extrême gravité car elle prive Mumia du droit à défendre son innocence et le condamne à mourir en prison. Cette décision a soulevé dans le monde entier l’émotion et la colère des défenseurs des droits humains.
Une campagne internationale de protestation est en cours sous la forme d’une lettre pétition sollicitant l’intervention du Président Obama. Nous vous invitons à en prendre connaissance et à la signer sur le site www.mumiabujamal.net.
Le 9 décembre 2009, 10000 premières signatures ont été déposées à l’Ambassade des États-Unis à Paris, à l’attention de Barack Obama.
Collectif Unitaire National ‘Ensemble, sauvons Mumia’
Le Collectif unitaire national regroupe plus de 80 organisations et collectivités françaises. Contact : 43, boulevard de Magenta — 75010 Paris
Appel à la solidarité financière ! Sans argent, il n’y a aucun espoir d’échapper à l’exécution lorsqu’on est condamné à mort aux États-Unis. La défense de Mumia a déjà coûté plus d’un million d’euros, et les procédures en cours nécessitent un engagement financier continuel. Donnez à Mumia les moyens de se défendre, en adressant
vos dons à l’ordre de ‘Mrap Solidarité Mumia’. Un moyen simple pour y contribuer : achetez la brochure ‘L’affaire qui accuse la justice américaine’ (5 euros).
Toute l’actu de la mobilisation pour Mumia est sur le site www.mumiabujamal.net / courriel http://www.mumiabujamal.net

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Mumia Abu-Jamal
« Réponse #1 le: 09 juillet 2010 à 16:47:27 »
des nouvelles de la situation de mumia :nono:

Citer
Mumia Abu-Jamal: un condamné à mort bien encombrant ... même pour le mouvement abolitionniste américain

Le mouvement pour l'abolition de la peine capitale aux Etats-Unis est secoué par un drôle de scandale. Certains de ses membres ont signé une pétition pour demander que Mumia soit exclu de la campagne de lutte contre la peine de mort.
Curieux, non? Et pourtant …
Mumia Abu-Jamal, condamné à mort le 3 juillet 1982 pour le meurtre d'un policier, est toujours enfermé dans une cellule d'isolement dans le couloir de la mort d'une prison super-max (prison de haute sécurité) de Pennsylvanie.
Mais voyons les explications de Dave Lindorff dans: Throwing Mumia Under the Bus, 30 juin 2010. CounterPunch

http://blog.emceebeulogue.fr/post/2010/07/06/Mumia-Abu-Jamal:-un-condamn%C3%A9-%C3%A0-mort-bien-encombrant-...-m%C3%AAme-pour-le-mouvement-abolitionniste-am%C3%A9ricain

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Mumia Abu-Jamal
« Réponse #2 le: 10 novembre 2010 à 12:53:34 »
Citer
Etats-Unis: Mumia Abu-Jamal risque de nouveau la peine capitale


«Je vais les aider à faire frire ce nègre.» La phrase du juge Sabo, en 1981, est emblématique. Mumia Abu-Jamal, condamné à mort pour le meurtre d'un policier, clame son innocence depuis près de trente ans. Avec l'audience de ce mardi devant la cour d'appel de Philadelphie, «nous sommes au bout de la procédure judiciaire américaine», explique Jacky Hortaut, animateur du collectif français de soutien.
«La cour refuse d'examiner les preuves»

La cour peut confirmer la peine capitale ou convoquer un nouveau jury qui choisira entre exécution et perpétuité. Un choix limité car la justice refuse de rejuger le fond de l'affaire. Pourtant, Amnesty International a dénombré 70 raisons de le faire. Et de nouveaux témoignages prouveraient son innocence. Claude Guillaumaud-Pujol, auteur d'un ouvrage sur le condamné, résume: «Avant, il n'avait pas assez d'argent pour lancer une contre-enquête et maintenant, la cour refuse d'examiner les preuves.»

Dans un pays où les Noirs représentent 11% de la population et 40% des condamnés, l'ex-membre des Black Panthers est un symbole. En 1995 et en 1999, il a déjà frôlé le pire, «sauvé par la mobilisation», selon Jacky Hortaut. D'où une pétition et des manifestations, aujourd'hui, partout dans le monde. Et l'intention de maintenir la pression jusqu'à la décision, qui tombera dans plusieurs mois.

http://www.20minutes.fr/article/620283/monde-etats-unis-mumia-abu-jamal-risque-nouveau-peine-capitale

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Mumia Abu-Jamal
« Réponse #3 le: 04 novembre 2011 à 11:49:39 »
Citer
La Cour suprême refuse de se prononcer sur l'affaire Mumia Abu-Jamal

La Cour suprême des Etats-Unis a rejeté, mardi, la demande de procureurs de Philadelphie réclamant que Mumia Abu-Jamal, icône internationale de la lutte contre la peine capitale, soit à nouveau condamné à mort alors que la sentence doit être réexaminée prochainement.

La peine de mort de ce Noir américain, qui clame son innocence depuis près de trente ans pour le meurtre d'un policier blanc, a été suspendue en avril par la cour d'appel fédérale de Pennsylvanie. Cette dernière a ordonné de nouvelles audiences afin de déterminer s'il doit être condamné à la peine capitale ou à la prison à vie sans possibilité de sortie.

Les neuf juges de la Cour suprême ont refusé de se saisir du recours formulé par des procureurs et responsables des services pénitentiaires de Pennsylvanie, sans autre explication, laissant à nouveau une juridiction inférieure se prononcer.

En janvier 2010, la plus haute cour des Etats-Unis avait déjà renvoyé le dossier devant la cour d'appel de Pennsylvanie. Celle-ci a estimé, en avril, que les instructions données aux jurés lors du procès en 1982 de cet ancien journaliste engagé des Black Panthers étaient mal formulées. Elle a ordonné de nouvelles audiences pour réexaminer la sentence. Depuis plusieurs années, ses avocats ont tout tenté pour que la justice remette en cause la culpabilité du condamné, victime selon eux d'un procès politique doublé de préjugés racistes.

"Avec cette décision de la Cour suprême, c'est la quatrième fois que des cours fédérales estiment que la sentence d'Abu-Jamal a été tronquée par l'obligation, selon la Constitution, d'apporter des preuves pour soutenir une condamnation à mort", a déclaré le NAACP, principale organisation de défense des droits civiques des Noirs américains. "La décision de la cour met fin à près de trente ans de litiges sur l'équité des audiences qui ont conduit à la condamnation à mort de M. Abu-Jamal, a poursuivi dans un communiqué l'organisation de défense des Noirs. M. Abu-Jamal sera automatiquement condamné à la peine de prison à vie sans possibilité de sortie à moins que le procureur ne demande une autre condamnation à mort à un nouveau jury."

Agé de 57 ans, Mumia Abu-Jamal est depuis plus de vingt-huit ans dans le couloir de la mort. Une pétition internationale lancée en ligne en janvier 2010 pour demander au président américain Barack Obama de se prononcer contre la condamnation à mort a recueilli des dizaines de milliers de signatures.

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Re : Mumia Abu-Jamal
« Réponse #4 le: 04 novembre 2011 à 12:29:19 »
Je ne sais pas si on peut appeler ça une "bonne nouvelle", j'espère surtout qu'en plus de la suspension de la condamnation à mort, il pourra à terme y avoir une libération.  :merci: :merci:

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Mumia Abu-Jamal
« Réponse #5 le: 04 novembre 2011 à 12:38:29 »
Aux É-U la grâce présidentielle ne peut s'appliquer aux condamnés jugés coupables de crimes fédéraux, dont le meurtre n'en fait pas partie.
Le dernier recours du condamné dans ce cas est le gouverneur de l'état concerné.
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne cervesia

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2380
Re : Mumia Abu-Jamal
« Réponse #6 le: 08 décembre 2011 à 02:35:15 »
"Il n'y a point d'éloge flatteuse sans liberté de blâmer", Beaumarchais

 La neutralité favorise toujours l'oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté » (E. Wiesel).

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Mumia Abu-Jamal
« Réponse #7 le: 16 octobre 2014 à 13:44:25 »
Le pays qui donne des leçons de démocratie aux autres :fache1:

Citer
Pennsylvanie : Une loi pour faire taire Mumia Abu-Jamal

Un représentant républicain de l’État de Pennsylvanie, Mike Vereb, fait voter un texte ce mercredi, en procédure d’urgence, qui vise à interdire aux détenus d’exercer leur droit à la liberté d’expression.

Mumia Abu-Jamal est la voix des sans-voix. Et une nouvelle fois, ils veulent faire taire ce journaliste, en prison à vie sans possibilité de sortie. Un représentant républicain de l’État de Pennsylvanie, Mike Vereb, fait voter un texte ce mercredi, en procédure d’urgence, qui vise à interdire aux détenus d’exercer leur droit à la liberté d’expression. Le projet de loi vise à « priver les prisonniers du droit de s’exprimer publiquement sur les crimes pour lesquels ils ont été condamnés », dénonce le comité Sauvons Mumia.
 
Officiellement, il s’agit de protéger les victimes. En réalité, cette atteinte à la liberté d’expression des prisonniers, et à premier amendement de la Constitution états-unienne, vise spécialement Mumia Abu-Jamal, condamné à mort en 1982 pour avoir tué un policier, au terme d’un procès au cours duquel les droits de la défense n’ont pas été respectés.
 
Si l’élu républicain veut que son État prenne une telle mesure, c’est que Mumia Abu-Jamal dérange. Il a pu prononcer début octobre – par téléphone – un discours lors de la remise des diplômes universitaires du Goddard College, dans le Vermont, dont il a suivi les cours par correspondance. Ce sont les étudiants qui avaient choisi cette figure de la lutte pour l’égalité.
 
Au-delà de Mumia, ce seront tous les prisonniers de l’un des États les plus carcéraux des États-Unis qui se verront privés de leur droit de s’exprimer. La Pennsylvanie « compte 5?000 condamnés à vie sans possibilité de libération conditionnelle parmi lesquels ont compte 500 enfants », dénonce le comité Mumia, qui pointe l’inefficacité de la politique sécuritaire?: « En 2013, Philadelphie était la ville américaine où le taux de criminalité était le plus élevé ». Plusieurs associations appelaient mercredi à manifester à Harrisburg, capitale de Pennsylvanie.

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4264
Re : Mumia Abu-Jamal
« Réponse #8 le: 16 octobre 2014 à 13:56:09 »
Les fumiers ! mais voilà à quoi cela conduit les politiques victimaires . Non la Loi n'est pas faite pour les victimes et elle est faite pour lisser les rapports sociaux . ...Je ne décolère pas car toutes ces conneries nous arrivent à une vitesse grand V..... :diable: :diable: :diable: :diable:
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Mumia Abu-Jamal
« Réponse #9 le: 16 octobre 2014 à 17:39:09 »
Les Etats-Uniens sont très attachés à la liberté d'expression... Ce qui me fait espérer  :gene4: que cette loi de pourris soit cassée...  tresfache
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Mumia Abu-Jamal
« Réponse #10 le: 31 mars 2015 à 18:33:26 »
Apparemment il aurait fait un coma diabétique, donc ou le traitement qu'on lui donnait n'était pas adapté ou pas de traitement du tout  :/

Citer
Mumia Abu Jamal hospitalisé d’urgence en soins intensifs …

Les amis américains de Mumia viennent de faire savoir qu’il venait d’être transféré, cet après-midi lundi 30 mars vers 13h en unité de soins intensifs au centre médical Schuylkill de Pottsville (ville proche de la prison de Frackville, où Mumia est emprisonné).

L’émotion et l’inquiétude sont grandes du côté de sa famille qui demande à ses soutiens du monde entier d’intervenir auprès de l’administration pénitentiaire et de l’hôpital afin d’obtenir le droit de lui rendre visite immédiatement. Pour ce faire, nous invitons celles et ceux d’entre vous qui parlent l’anglais à appeler :

- le Superintendent de la prison, Mr John Kerestes : 001 570 773 2158 puis 8102 puis choix 3 ;
– l’hôpital où se trouve Mumia : 001 570 621 5000 …

Johanna Fernandez, porte-parole de Mumia, vient de se rendre à l’hôpital où elle s’est vue refuser l’accès à la chambre par quatre gardes qui l’en ont empêché.

L’absence d’information étant la règle du côté des autorités américaines, tout est imaginable sur la gravité de l’état de santé de Mumia. Il y a quelques semaines, Phil Africa, ami de Mumia et militant de Move emprisonné, avait été hospitalisé mais son état, selon la prison, ne prêtait à aucune inquiétude … Il est décédé le lendemain de cette annonce !

Ecrivez à la prison avec cette exigence

« visitation right to hospital for Mumia’s family » :

Superintendent John Kerestes
SCI Mahanoy
/ 301 Morea Road / Frackville
PA 17932 / USA

Intervenez auprès de l’Ambassade des Etats-Unis qui se trouve à Paris, pour exiger
« un droit de visite à l’hôpital pour la famille de Mumia » :

Madame Jane Hartley / Ambassadrice des Etats-Unis d’Amérique
2, avenue Gabriel / 75382 Paris cedex 08
Tél : 01 43 12 22 22
Merci pour votre soutien.


Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Mumia Abu-Jamal
« Réponse #11 le: 01 avril 2015 à 12:31:30 »
Citer
MOBILISATION POUR MUMIA ET SA FAMILLE


LA FAMILLE DE MUMIA A ENFIN PU LE RENCONTRER QUELQUES MINUTES.

La mobilisation depuis 24 heures a ainsi imposé un premier recul à l’administration pénitentaire et à la direction de l’hôpital qui refusaient obstinément de communiquer toute information et interdisaient à sa famille l’accès à la chambre. Selon les médecins, Mumia a bien été victime d’un « choc diabétique » qui a nécessité son transfert en soin intensif car son taux de sucre était sept fois supérieur à la normal. Il est encore aujourd’hui trois plus important que la norme.

Pourquoi, en toute illégalité, les autorités médicales n’ont-elles pas été autorisées à communiquer plus tôt sur son état de santé qui a nécessité le transfert en soins intensifs ? L’administration pénitentaire se sentait-elle coupable de ne pas avoir, faute de diagnostic et d’absence de traitement, fait ce qu’il fallait faire en temps utile, au point de mettre la vie de Mumia en danger ?

A l’évidence la mobilisation est la seule pression que les autorités entendent. Il faut donc la poursuivre pour que Mumia soit sérieusement soigné par des médecins spécialisés et indépendants de l’administration de la prison. Il faut également que sa famille et ses amis puissent lui rendre visite librement …

Beaucoup d’entre vous nous ont fait part des difficultés qu’ils rencontraient avec les adresses e-mail et les n° de téléphones que nous vous avons communiqués pour intervenir auprès des autorités américaines. La raison est que les autorités et l’hôpital ont pris toutes dispositions pour bloquer les systèmes de communication face à la vague de protestations en provenance du monde entier.

NOUS VOUS INVITONS A POURSUIVRE LA MOBILISATION :

> en intervenant auprès de l’Ambassadrice des Etats-Unis en France / SE Madame Jane D. Hartley / mail : ParisNIV@state.gov (cette adresse est bonne) ;

> en interpelant les représentations consulaires des Etats-Unis dans les régions (voir notre précédent message) ;

> en participant ce MERCREDI 1er AVRIL au rassemblement qui aura lieu à 18 heures place de la Concorde à Paris (Métro Concorde).


Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Mumia Abu-Jamal
« Réponse #12 le: 14 avril 2017 à 12:20:34 »
Citer
Mumia Abu-Jamal sera vraiment soigné


Une cour d’appel exige que soit administré un traitement contre l’hépatite C à l’ancien condamné à mort.

Enfin?! Le prisonnier politique états-unien Mumia Abu-Jamal va pouvoir être soigné pour son hépatite C. En janvier, la justice avait obligé les autorités pénitentiaires à lui administrer un traitement, mais celles-ci avaient interjeté appel, arguant du coût prohibitif du médicament. Vendredi, une cour d’appel vient de donner raison à la défense de Mumia Abu-Jamal. Les autorités pénitentiaires ont annoncé qu’elles ne s’opposeraient pas à cette décision de justice.

Il reste que la décision arrive bien tard. Faute de traitement, Mumia Abu-Jamal a développé une cirrhose du foie. Mais selon sa défense, la décision prise hier pourrait bénéficier à 200 autres détenus qui comme Mumia sont atteints de l’hépatite C.

Mumia Abu-Jamal avait été condamné à mort en 1982. Reconnaissant qu’il n’avait pas eu droit à un procès équitable, la Cour suprême avait, en 2011, commué sa peine en prison à vie. Il aura à nouveau affaire à la justice ce mois-ci, le 24 avril, jour de son 63e anniversaire. Ronald Castille, son procureur en 1982, a participé à une décision en appel le concernant en 1988. Dans une autre affaire (Williams v. Commonwealth), le fait qu’un juge ait pu jouer un rôle lors de décisions successives concernant la même affaire avait conduit à un nouveau procès. En s’appuyant sur cette jurisprudence, la défense de Mumia espère, le 24 avril, obtenir un nouveau procès.