Auteur Sujet: Bloc Identitaire, extreme droite  (Lu 36620 fois)

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Bloc Identitaire, extreme droite
« le: 30 mars 2010 à 13:37:11 »
Citer
Entre 200 et 300 militants du Bloc identitaire sont attendus samedi 30 janvier à Donzère (Drôme), dont Eric Besson est le maire. Jean-Yves Camus, spécialiste de l'extrême droite radicale, explique à LEXPRESS.fr comment ce groupuscule tente de passer de l'activisme à l'action politique.

Quelle est la vraie nature du Bloc identitaire ?
Si certains de ses dirigeants viennent  d'Unité radicale (UR), ce groupuscule d'extrême droite qui a été dissous après l'affaire Maxime Brunerie, l'idéologie et les méthodes du Bloc sont très différentes. Compagnon de route d'UR, Brunerie avait tenté de tirer à la carabine sur le président de la République, Jacques Chirac, le 14 juillet 2002. La même année, on retrouve aux commandes du Bloc des anciens d'Unité radicale: Philippe Vardon, Guillaume Luyt et Fabrice Robert, qui comprennent rapidement les dangers de l'activisme groupusculaire et des dérives individuelles qu'il peut entraîner. Ils veulent également s'inscrire dans la durée.

AFP PHOTO ERIC ESTRADE
Fabrice Robert, président du Bloc identitaire, en janvier 2007 à Nice.

Après une lente maturation, le bloc identitaire se transforme lors de la convention d'Orange (Vaucluse), en octobre 2009. Il devient un véritable parti politique, avec une association de financement, et décide de se présenter aux élections régionales des 14 et 21 mars. Selon ses moyens et ses militants, il apparaît ainsi dans plusieurs régions, notamment sur les listes de la Ligue du midi, dans le Languedoc-Roussillon, et de la Ligue du sud, en Provence-Alpes-Côte d'Azur, en association avec le maire d'Orange, Jacques Bompard. Ces deux noms étant directement inspirés du mouvement qui leur sert de modèle, la Ligue du nord italienne.
Il quitte l'activisme, mais il reste à la droite de l'extrême droite...
Le Bloc identitaire est plus complexe qu'il n'y paraît. Il est issu de la rencontre de plusieurs courants: régionaliste, national-européen, il y a également des anciens frontistes.
C'est une nébuleuse?
Du temps d'Unité radicale, c'était clairement un groupuscule nationaliste révolutionnaire activiste. Mais l'impact de l'affaire Brunerie a eu pour effet de renouveler les militants. Certains se sont éloignés à cause de la tournure que prenaient les choses, d'autres, au contraire, pour rester dans l'activisme radical. Une nouvelle génération sans passé militant est arrivée. Quant aux militants historiques comme Jacques Cordonnier, Bruno Vandoire, Fabrice Robert et Philippe Vardon, leur volonté d'évoluer est indiscutable. Ils ont envie de construire un mouvement sérieux pesant, au minimum, sur la vie politique locale.
Le Bloc a changé sur deux plans:
-Il ne travaille plus seul. Ainsi, en Paca, la Ligue du sud est menée par Jacques Bompard, qui vient d'annoncer son départ du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers. Dans les Bouches-du-Rhône, cette liste devrait également récupérer d'anciens cadres du FN;
-Il se positionne implicitement dans la future recomposition de l'extrême droite, le jour où Jean-Marie Le Pen passera la main à sa fille, Marine. Ce n'est pas par hasard si la tentative la plus sérieuse a lieu en Paca, où se présente le président du FN. Le Bloc y est certes implanté depuis longtemps, mais il veut également affirmer ses différences avec le parti qui historiquement incarne l'extrême droite.
Quelles relations a-t-il avec Marine Le Pen?
Le Bloc a compris qu'elle prendrait la succession. Cependant, il a du mal à la situer idéologiquement et politiquement. Il laisse la porte ouverte à une alliance, si la ligne de Marine Le Pen s'accorde avec la sienne. Ce qui est loin d'être évident.
Idéologiquement, que défend-il?
-Il prône l'abandon du souverainisme au profit d'une optique européenne, une Europe des "petites patries" ;
-Il considère l'islam comme fondamentalement incompatible avec la civilisation française et européenne. Les Le Pen, eux, ont plusieurs fois affirmé possible l'assimilation des immigrés à la nation française;
-Il a abandonné l'antisémitisme et l'antisionisme;
-Il met l'accent sur le régionalisme. Ligue du sud, Ligue du midi, Alsace d'abord, Jeune Bretagne, la Vague normande... voilà les noms des déclinaisons régionales du Bloc identitaire.
A vous entendre, ils n'ont pas beaucoup de raisons de s'entendre...
Tout dépendra de Marine Le Pen. Sur l'antisémitisme et l'antisionisme, par exemple, elle n'est pas sur la ligne historique du Front. Encore faut-il qu'elle s'en démarque définitivement.
Que peut espérer le Bloc en manifestant à Donzère?
C'est la marque d'une stratégie de communication qui cherche à réduire un déficit d'image par des actions spectaculaires. Depuis la convention d'Orange, cette entreprise obtient d'ailleurs un certain succès. Le Bloc occupe une surface médiatique sans rapport avec le millier de militants que doivent compter, au maximum, toutes ses composantes dans la France entière.


http://www.lexpress.fr/actualite/politi ... ut-s-inscr

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re: Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #1 le: 30 mars 2010 à 13:38:51 »
c'est vraiment une bande de rats  <img src="{SMILIES_PATH}/84.gif" alt=":nono:" title="Dan.San" />

Un troupeau de 70 cochons mécontents a envahi le Quick Halal de Villeurbanne ce Dimanche matin...
<a href="http://www.youtube.com/v/yb_IeXcJTUg&amp;rel=0&amp;color1=0xb1b1b1&amp;color2=0xcfcfcf&amp;hl=en_US&amp;feature=player_embedded&amp;fs=1&quot; type=&quot;application/x-shockwave-flash&quot; allowfullscreen=&quot;true&quot; allowScriptAccess=&quot;always&quot; width=&quot;640&quot; height=&quot;385&quot;&gt;&lt;/embed&gt;&lt;/object&gt;" target="_blank" class="new_win">http://www.youtube.com/v/yb_IeXcJTUg&amp;rel=0&amp;color1=0xb1b1b1&amp;color2=0xcfcfcf&amp;hl=en_US&amp;feature=player_embedded&amp;fs=1&quot; type=&quot;application/x-shockwave-flash&quot; allowfullscreen=&quot;true&quot; allowScriptAccess=&quot;always&quot; width=&quot;640&quot; height=&quot;385&quot;&gt;&lt;/embed&gt;&lt;/object&gt;</a>
« On t'appelle mon singe, fou écumant : mais je t'appelle mon porc grognant — ton grognement finira par me gâter mon éloge de la folie. Qu'était-ce donc qui te fit grogner ainsi ? Personne ne te flattait assez : — c'est pourquoi tu t'es assis à côté de ces ordures, afin d'avoir des raisons pour grogner, — afin d'avoir de nombreuses raisons de vengeance ! Car la vengeance, fou vaniteux, c'est toute ton écume, je t'ai bien deviné ! Mais ta parole de fou est nuisible pour moi, même lorsque tu as raison ! Et quand même la parole de Zarathoustra aurait mille fois raison : toi tu me ferais toujours tort avec ma parole !" » (Nietzsche)
« Modifié: 31 mars 2010 à 22:12:26 par Lady Marwina »

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re: Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #2 le: 30 mars 2010 à 13:40:30 »
Citer
Les "cyberactivistes" d'extrême droite ont fait d'Internet leur nouveau terrain de jeu

Ils appellent cela "la revanche des périphéries sur le centre". Pour les milieux d'extrême droite, Internet est une aubaine. Se vivant comme des proscrits des grands médias d'information, ils misent sur le Net et ses effets démultiplicateurs pour sortir de leur marginalité politique et gagner la "bataille culturelle".

"La meilleure nouvelle, sinon la seule, depuis quarante ans, c'est Internet qui rebat les cartes", se félicite Jean-Yves Le Gallou, ancien cadre du FN et du MNR de Bruno Mégret. Et il ajoute : "Sans le Net, le débat sur l'identité nationale n'aurait pas été le même. Il serait resté beaucoup plus convenu."

Jean-Yves Le Gallou est l'un des penseurs stratégiques de cette mouvance. Celui qui a inventé pour le FN le concept de "préférence nationale" est l'auteur d'un véritable manifeste de l'activisme sur la Toile, intitulé "Douze thèses pour un gramscisme technologique" - en référence au communiste italien, Antonio Gramsci, pour qui il n'y a pas de victoire politique possible sans au préalable une victoire culturelle.

Dans le manifeste de M. Gallou, Internet est promu comme un élément majeur "de mobilisation de la majorité silencieuse" contre "les élites", un "moyen de contourner la diabolisation". Ainsi, Internet permet "l'extension de la parole privée, plus libre que la parole publique ; l'usage du pseudonyme pouvant encore renforcer cette attitude". "Les moteurs de recherche n'ont pas de conscience politique, ils sont neutres", écrit M. Le Gallou, qui estime que son "camp" doit multiplier les interventions sur le Net.

Et c'est ce à quoi s'emploie une partie de la mouvance. Déjà, elle a forgé un lexique. Nicolas Sarkozy voit ainsi systématiquement son patronyme être orthographié "Sarközy", pour en souligner les origines hongroises, donc étrangères. Les jeunes issus de l'immigration sont ironiquement appelés des "CPF" - Chances pour la France - en opposition aux "FDS" pour Français de souche. Le terme "dhimmitude" sert à dénigrer ceux qui refusent l'affrontement avec l'islam et sont donc considérés comme "soumis" à cette religion. Une pratique relevée par le MRAP, association antiraciste, dans un rapport de novembre 2009 intitulé Internet : enjeu de la lutte contre le racisme.

Issu de la dissolution d'Unité radicale en 2002 après qu'un de ses militants, Maxime Brunerie, a tiré sur Jacques Chirac, le Bloc identitaire a opté pour le développement sur la Toile. En quête d'une nouvelle image, il a fait de l'esthétique très léchée de ses sites un argument politique.

Son président, Fabrice Robert, est consultant multimédia. Il s'est très largement inspiré du site de... Barack Obama pour faire celui de son parti. "Un site, c'est une permanence politique 7 jours sur 7. Ça permet de lancer des actions de lobbying contre les adversaires", remarque Fabrice Robert.

Le Bloc identitaire a multiplié ses sites. "C'est devenu une stratégie visant à chaque fois des publics précis. Il y a ceux qui s'intéressent aux produits du terroir, ceux qui sont branchés par une esthétique un peu "Fight club"... Ça permet de créer l'illusion du nombre, de la puissance", note Rémi, 24 ans, ancien des Jeunesses identitaires et fin connaisseur du milieu.

Par son métier, Fabrice Robert maîtrise les techniques de référencement sur Google, ce qui procure une visibilité maximum. "Lors du campement des Enfants de Don Quichotte, le premier site qui apparaissait sur Google lorsque l'on tapait "SDF ", était celui de l'association que nous avions créée, Solidarité des Français." Il en a été de même lors de la votation suisse sur les minarets. Surtout, le Bloc identitaire s'est doté d'une équipe chargée d'investir les forums des journaux. Des bénévoles qui "doivent lancer des débats, amener du trafic vers nos sites", explique M. Robert. D'autres "cyberactivistes" prisent particulièrement les forums grand public de l'émission de Laurent Ruquier sur France 2 et doctissimo. fr, consacré à la santé.

Le MRAP s'étonne de la fréquentation élevée des sites d'extrême droite. D'après ses estimations de février 2009, le blog fdesouche, presque exclusivement consacré aux liens immigration-insécurité et à l'islam, se rangeait devant les sites du PS et de l'UMP.

Avec très peu de moyens, se créé ainsi une contre-culture de droite radicale avec ses codes, ses débats. Laquelle se vend auprès des jeunes comme la "vraie rébellion", n'hésite pas à investir des genres musicaux comme la musique industrielle, le black metal et développer aussi un esthétisme viril de dandy antimoderne. Cet outil, souligne en tout cas Rémi, permet aux jeunes militants de sortir de l'isolement. "C'est pas évident de marcher dans la rue et de dire à quelqu'un : toi aussi, t'en es ? Le Net, c'est un moyen de se retrouver. C'est un peu le Bottin mondain du faf."

Pour achever de convaincre ses amis, Jean-Yves Le Gallou écrivait, fin 2008 : "Je ne peux m'empêcher d'établir un parallèle entre l'arrivée d'Internet dans les années 1995 et la montée progressive des mouvements populistes en Europe. Les 16/18 ans sont ceux qui passent (...) le plus de temps sur Internet : or ils ont voté à plus de 50 % pour deux partis populistes en Autriche en 2008."

http://www.lemonde.fr/elections-regiona ... -cyberacti

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re: Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #3 le: 30 mars 2010 à 13:40:55 »
Citation de: "reveillonsnous"
Article intéressant, je trouve !
J'ai même l'impression que nous avons pu en apercevoir quelques illustrations ici-même, non ? Qu'ils s'agissent d'ailleurs peut-être plus de "victimes" que de "bras armés" via un clavier, va savoir !

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #4 le: 19 juillet 2010 à 12:14:46 »
Citer
Un ancien du GUD prend le marché de la sécurité du 104

Le Conseil d’administration du 104 Aubervilliers a confié le 29 juin le marché de la sécurité à la société Vendôme sécurité, présidée par Axel Loustau, « une personnalité notoire de l’extrême droite », s'insurgent les élus parisiens du groupe Les Verts dans un communiqué.

Ancien du GUD, Alex Lousteau, outre le fait d’être le fils de Fernand Lousteau (un actionnaire de National Hebdo, comme le rappelait Le Canard enchaîné le 18 mars 2009, relatant une sécurité rapprochée de Nicolas Sarkozy par cette société), est l’un des co-signataires des Rats maudits, histoire du mouvement étudiant nationaliste en France. Aux législatives de 1997, il était candidat pour le Front National dans les Hauts-de-Seine (lire ici).

Le blogue Droites extrêmes racontait en mai dernier la façon de cet homme de traiter les journalistes à la manifestation du 9 mai, alors même que sa société est chargée de la surveillance de la radio Europe 1.

Le marché de la sécurité au 104 Aubervilliers représente un montant de 800 000 €, soir 10 % de l’enveloppe annuelle votée par la Ville de Paris pour cet équipement culturel ouvert en octobre 2008 dans le 19e arrondissement dans les anciennes pompes funèbres municipales.

« Au moment du vote, j’ai informé le Conseil d’administration de la réputation d’Axel Loustau », déplore Danielle Fournier, coprésidente du groupe Verts à Paris et membre de la commission culture. « Malgré le malaise général, j’ai été la seule à voter contre parmi la dizaine de votants, au côté d’une “personnalité qualifiée” qui s’est abstenue », indique le communiqué des élus Verts parisiens.

http://menilmontant.numeriblog.fr/mon_weblog/2010/07/un-ancien-du-gud-prend-le-marche-de-la-securite-du-104.html

Hors ligne karg se

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2587
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #5 le: 19 juillet 2010 à 19:46:00 »
Ils cherchent vraiment à liquider le 104...

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #6 le: 19 juillet 2010 à 19:59:18 »
Je suis surpris par le montant de l'enveloppe budgétaire allouée ici à la sécurité, pour un établissement culturel.
« Modifié: 21 septembre 2010 à 16:44:54 par timbur »
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne TheTwit

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3957
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #7 le: 19 juillet 2010 à 21:46:37 »
Citer

Raja:Le marché de la sécurité au 104 Aubervilliers représente un montant de 800 000 €, soir 10 % de l’enveloppe annuelle votée par la Ville de Paris pour cet équipement culturel ouvert en octobre 2008 dans le 19e arrondissement dans les anciennes pompes funèbres municipales

Devenu la pompe a euros

Hors ligne vio

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4992
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #8 le: 20 juillet 2010 à 11:15:22 »
Et pourtant , il existe des agents de surveillance de la ville de Paris, comme pour les musées nationaux , payés 1500 euros par mois....
Le 104 se transforme en bunker à vigiles, en plus d'être un gouffre financier ...un échec et un ratage total, fréquentation en berne, etc...

Hors ligne karg se

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2587
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #9 le: 24 juillet 2010 à 12:44:46 »
Il faut 10 personnes pour mettre deux vigiles 24h/24 (aux 35h). 800 000 euro ça fait cher, 500 000 ça me parait bien suffisant.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #10 le: 04 août 2010 à 11:35:19 »
Citer
À Orléans, une droite «fière de ses valeurs», islamophobe et franchement décomplexée

Qu’est-ce qu’une «droite fière de ses valeurs» à la mode orléanaise? La réponse n’est pas trop compliquée à trouver. Il suffit pour cela de se rendre sur Internet. Plus précisément sur la page Facebook du groupe éponyme. Et là, sous la plume d’un militant Nouveau Centre, par ailleurs co-animateur de la très lascive Droite lycéenne locale, on trouve une invitation à un apéro d’un genre «à la mode de chez eux» et dans l’air du temps d’une droite réellement décomplexée. (Lire la suite...)

Il s’agit d’une «Soirée du terroir (saucisson, camembert, vin rouge, pain, crottin, pâté, rosé rillettes jambon)». Déjà, dans l’énoncé, un petit air de déjà vu. Puis, s’en suivent les recommandations classiques et générales dont les membres pourront débattre «sur le mur».
C’est dans le post-scriptum que les fauves se lâchent . «Pour être certains de ne pas avoir de problèmes et de recevoir que des amis (sic), je vous demande d’amener beaucoup de porc (égorgé avec le cul vers St Jacques de Compostelle de préférence, merci) et j’aurai de l’alcool à gogo. Merci de votre compréhension. ;-)». Même les partisans d’un «apéro pinard saucisson» n’avaient pas osé aller si loin. 

Pour sa défense, Martin Berthelot, le militant Nouveau Centre auteur de cette prose et qui a, par ailleurs, entraîné son copain Quentin Thomas - conseiller municipal villiériste - dans cette galère, rétorque: «C’est un événement qui au départ est privé. C’est parti d’un délire». Et il concède, penaud: «En y réfléchissant bien, ce n’est pas un langage à tenir, même entre amis. C’est une erreur de jeunesse».

Dans un communiqué transmis aux médias, Tahar Ben Chaabane, conseiller municipal Nouveau Centre d’Orléans et membre du bureau politique de son parti, fait part de sa «consternation». «Je suis consterné par ce que j’apprends et ce que j’ai lu sur LibéOrléans. Si chacun est libre de manger et de boire ce qu’il veut avec qui il veut, je trouve la connotation politique suffisamment glauque pour qu’il faille mettre le holà».

L’élu qui dit «en avoir assez des conneries de jeunes mal torchés à qui il faudra peut être fournir l’adresse du Front National s’ils ont du mal à la trouver» compte saisir les instances nationales de son parti pour demander «de prendre les décisions qui s’imposent». En d’autres termes, de prendre des sanctions à l’encontre de Martin Berthelot. Idem pour Quentin Thomas, Tahar Ben Chaabane comptant saisir le maire UMP d’Orléans à son sujet.

L’opposition municipale, par la voix de Baptiste Chapuis, conseiller municipal socialiste, a également réagi en faisant part de son «indignation». «Je tiens à exprimer ma profonde indignation et ma consternation suites aux propos d’un responsable du Nouveau Centre et d’un élu de la majorité municipale d’Orléans rapportés par LibéOrléans le 02/08/2010», écrit-il dans un communiqué. «Je demande officiellement que ces deux responsables politiques prennent la mesure de leurs propos outranciers et quittent leurs fonctions respectives (...) Je demande officiellement à M. Grouard député-maire d’Orléans de prendre ses responsabilités et de dénoncer les propos dangereux de M. Thomas membre de sa majorité et Conseiller Municipal Délégué et à M. Montillot responsable du Nouveau Centre dans le Loiret de faire de même pour M. Berthelot».

Autre réaction, celle de Mehdi Ouraoui, secrétaire national du parti socialiste pour qui ces écrits ont une origine politique évidente: «C'est une conséquence logique du virage à droite de la majorité: quand Nicolas Sarkozy plagie le discours du FN, comment s'étonner que certains militants de sa majorité imitent les méthodes de l'extrême droite comme cet "apéro saucisson pinard"?», déclare-t-il. «À tous les niveaux de la majorité, d'Hortefeux à ces militants orléanais, les dérapages xénophobes sont désormais assumés et impunis. C'est triste et inquiétant de voir de jeunes citoyens contaminés par un racisme décomplexé, cela crée un climat irrespirable».

«Bien emmenée par Nicolas Sarkozy et ses déclarations des derniers jours, la jeune droite orléanaise se lâche en organisant des apéros islamophobes via facebook, comme l'a révélé aujourd'hui le site Libéorléans», dénonce le Mouvement des Jeunes socialistes (MJS) du Loiret dans un communiqué. «Il ne s'agit pour eux que d'une confirmation de leur penchant raciste et profondément antirépublicain et de la (trop) longue tradition d'extrême droite dans laquelle ils s'inscrivent (...) Racisme, islamophobie, intolérance, ces jeunes se retrouvent parfaitement dans l'idéologie du Front National. Nous condamnons donc fermement ces propos racistes intolérables. Les personnes concernées devraient assumer leurs propos en rejoignant le Front National, dont ils partagent les idées».

Les Jeunes Socialistes concluent leur propos en estimant qu’il serait logique que les deux jeunes incriminés «démissionnent de leurs responsabilités respectives au sein du Nouveau Centre, de l'UMP, de l'UNI et de la majorité municipale orléanaise».
Après l'interview réalisée par LibéOrléans, Martin Berthelot a indiqué avoir supprimé son groupe Facebook.

Mourad Guichard
http://www.libeorleans.fr/libe/2010/08/%C3%A0-orl%C3%A9ans-une-droite-fi%C3%A8re-de-ses-valeurs-islamophobe-et-franchement-d%C3%A9complex%C3%A9e.html

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #11 le: 04 août 2010 à 14:09:33 »
C'est assez amusant, quand on connaît un peu le terroir orléanais, plus propre au goûter qu'à l'apéro.  :mrgreen:

Cela étant, d'expérience, il y a matière à prospérité pour les idées d'extrême-droite là-bas; et l'affaire "Papy Voise", malgré les années, n'a pas arrangé les choses.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #12 le: 21 septembre 2010 à 10:02:40 »
Citer
Affaire Galinier : le retour du Comité d’entraide pour les prisonniers européens

Tiens donc. Le CEPE, comité d’entraide pour les prisonniers européens, association qui se consacre au soutien moral et matériel des prisonniers d’extrême droite, réapparait dans le sillage de la mobilisation du Bloc Identitaire autour de l’affaire Galinier.

René Galinier est ce retraité de l’Hérault en détention provisoire pour avoir tiré sur des cambrioleuses.  Le 5 août, il a blessé par balles deux femmes qui s’étaient introduites à son domicile dans des circonstances qui laissent sceptiques le parquet quant à la constitution de la légitime défense. Certains élus UMP, comme le député des Alpes-Maritimes, Lionnel Luca, le FN et le Bloc Identitaire ont depuis pris fait et cause pour René Galinier en exigeant sa libération immédiate.

Mercredi 8 septembre, lors d’un rassemblement à Paris, Richard Roudier, cadre dirigeant du Bloc Identitaire et tête de liste pour la Ligue du midi aux élections régionales de mars 2010 en Languedoc Roussillon, indiquait lors d’une prise de parole avoir “demandé au CEPE (Comité d’Entraide aux Prisonniers Européens) d’envoyer un mandat cash de 500 euros à René Galinier afin qu’il puisse assumer correctement sa défense et avoir une existence décente dans son lieu de détention”.

On en déduit logiquement que Richard Roudier est en position au jour d’aujourd’hui de demander au CEPE d’apporter son soutien à tel ou tel.

Codes radicaux

Lundi 13 septembre, Novopress, “l’agence de presse” des Identitaires relaie sur son site le communiqué du CEPE intitulé “il faut sauver le soldat Galinier”, tout en précisant le faire “par souci d’information de ses lecteurs”.

Or, là où les choses se compliquent, c’est qu’il y a tout juste un an, le Bloc identitaire avait assuré rompre tout lien avec le CEPE dont la présidence était alors assuré… par Richard Roudier à la suite d’un “couac d’image” malencontreux lors de sa convention à Orange (Vaucluse). Abel Mestre qui était présent à Orange pour Le Monde avait ainsi relaté dans le journal que le stand du CEPE présidé par M. Roudier vendait “des cartes postales à l’effigie, entre autres, de Pétain, Saint-Loup (ancien Waffen SS français), ou Brasillach”.

La direction du BI avait alors assuré ne s’être aperçue de la présence des cartes postales qu’après la convention, et indiquait avoir décidé que le CEPE ne serait plus un mouvement associé. La double appartenance au Bloc et au CEPE serait interdite, précisaient alors les dirigeants du BI, ajoutant qu’il serait demandé à M. Roudier de quitter la présidence du fameux comité.

C’est que le CEPE, outre ses cartes postales “nostalgiques”, s’est singularisé par le passé. Il a mené par exemple une campagne très active de 2002 à 2007 en faveur de la libération Michel Lajoye (laquelle interviendra en novembre 2007).Ce dernier, passé au PNFE (néo nazis) après avoir quitté le FN qu’il qualifiera à l’époque de “ramassis cosmopolite de Juifs et de francs-maçons”, avait été condamné à perpétuité pour avoir mis une bombe en 1987 dans un café maghrébin du Petit-Quevilly, en compagnie d’un autre militant. A l’audience, il déclarera que son seul regret fut l’absence de mort dans l’explosion.

Le CEPE appartient clairement au passé d’extrême droite radicale propre aux dirigeants du BI. Une histoire avec laquelle Fabrice Robert dans un texte tout récent (voir notre post du  10 septembre ici) prenait ses distances, faisant part de son évolution personnelle. A cette occasion, nous évoquiions l’ambigüité du BI, cultivant d’une main et à destination de publics précis des codes radicaux et s’en détachant de l’autre. Le retour du CEPE nous apparait l’illustrer à merveille.

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/09/13/le-retour-du-comite-dentraide-pour-les-prisonniers-europeens/

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #13 le: 20 février 2011 à 18:20:08 »
Apparemment, l'extrême-droite s'amuse bien à Lyon, et il serait peut-être temps que cela cesse.

Ci-joint tract et reportage signés de différents organismes qui, à l'occasion d'une manifestation prévue ce mercredi, revient sur les agissements actuels ou récents de  nos z'amis les fafs.

Ici...

...Et là.
« Modifié: 20 février 2011 à 18:24:22 par timbur »
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #14 le: 20 février 2011 à 19:06:58 »
Dis donc, si on balançait tout ça...

...nan, pas dans le Rhône: c'est trop dégueu!  :mrgreen:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #15 le: 20 février 2011 à 19:39:21 »
D'autant plus que l'expérience a déjà été tentée...



...Sans résultat probant.  :]
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #16 le: 21 février 2011 à 12:55:14 »
Etonnez-vous qu'on chope la peste (brune) après ça!  :mrgreen:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne TYGER

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 8889
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #17 le: 22 février 2011 à 10:30:54 »
heureusement que les anarchistes veillent au grain et mettent autant de ferveur à coller leurs trognes sur la toile, ainsi nous sommes prévenus !
"Ni Dieu, ni maître.
Mieux être."
Jacques Prévert

"Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui."
Jacques Prévert

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #18 le: 25 février 2011 à 12:31:38 »
étrangement aucun UMPISTE ne s'est indigné, je vous met les paroles pour le fun...le nique la france parait bien faiblard à coté de ça...

« le massacre des sales rebeus »

Salut les bougnouls ! On va vous chanter une chanson les negres.

Notre vielle France est bien malade
On va la nettoyer si tu veux
Je te propose une ratonnade
Le massacre des sales rebeus
Je te propose une ratonnade
Le massacre des sales rebeus


Tu n’as pas de papiers et pas de travail
T’es trop bronzé et trop paresseux
J’ai envie de butter un macaque
A gros coup de démonte pneu
J’ai envie de butter un macaque
A gros coup de démonte pneu

Journaliste, tu a l air … (désolé j’ai pas réussit a décripter les paroles)
Attends mon pote que j’t’attrapes un peu
J’vais utiliser toutes mes balles
Pour te rendre plus silencieux
J’vais utiliser toutes mes balles
Pour te rendre plus silencieux

Toi qui a planter un arabes
Dans une petite cité de banlieu
Continu donc c’est formidable
Le massacre des sales rebeus

P’tit boucac issus du metissage
Laisse ta maman et viens me voir un peu
Je vais essuyer mes godasses
Sur ta gueule de sale lépreu

Toi petite blanche tu plait aux arabes
Ne vas pas leur tripotter la queue
On t’enverrai a l’hopital
Toi et tes p’tits copains rebeus

Fumeur de joints qui traine a la fac
On va t’remettre au pas en moins de deux
Viens participer au massacre
Le massacre des sales rebeus
Viens participer au massacre
Le massacre des sales rebeus

Toi qui écoute mes voyages
Viens avec nous on s’ra plus nombreux
On va s’faire un putain de carnage
Le massacre des sales rebeus
On va s’faire un putain de carnage
Le massacre des sales rebeus


Citer
Appel à la violence raciste à Epinal


Un tract de la mouvance néonazie des « Nationalistes Autonomes » vient d'être distribué, ces deniers jours, à Epinal (88). Ce tract renvoie vers une chanson, dont la vidéo a été postée sur Internet, intitulée « Une ratonnade ». Les auteurs de ce texte extrêmement violent appellent entre autres à « une ratonnade, le massacre des sales Rebeus » (sic) - visant les personnes d'origine arabe -, à « un carnage », et ils s'exclament : « J'ai envie de buter un macaque ».

La fédération des Vosges du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP), qui vient de prendre connaissance de ce texte inqualifiable, est elle aussi directement visée par des appels à la violence.

Le MRAP s'inquiète vivement de cette manifestation d'un racisme extrêmement violent, clamant explicitement ses envies meurtrières. Elle intervient dans un contexte nauséabond, où l'extrême droite est en progression dans les sondages - le seuil des 20 % des intentions de vote pour la candidate du FN ayant été atteint - et où certains membres du gouvernement attisent la haine dans une visée électoraliste. Alors que le débat sur « l'identité nationale », enterré en février 2010, ressurgit aujourd'hui sous forme d'un « débat sur l'islam », le MRAP appelle tous les citoyens à s'opposer à toute forme de racisme.

Il portera plainte et poursuivra en Justice les auteurs de ce brûlot raciste. Ses auteurs seront sanctionnés pour avoir commis les délits d'incitation à la haine raciale, injure raciale ainsi qu'incitation à la violence.

Epinal, le 24 février 2011.
http://www.mrap.fr/contre-le-racisme-sous-toutes-ses-formes/lutte-contre-lextreme-droite/appel-a-la-violence-raciste-a-epinal


Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #19 le: 25 février 2011 à 21:58:05 »
Le seul nom de la mouvance en question, "Nationalistes Autonomes", suffirait à rappeler si besoin en était à quel point le cerveau du faf est défaillant.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #20 le: 27 février 2011 à 18:35:43 »
si vous voulez lire la totalité du billet : http://www.article11.info/spip/Retour-de-brun

Citer
Retour de brun

Depuis quelques mois, ils relèvent la tête (rasée). Multiplient les sorties. Essaient de s’incruster dans les manifestations et rendez-vous de gauche. Surfant sur le très réactionnaire esprit du temps, cachant (un peu) leur jeu à la manière des néo-fascistes italiens ou des nationalistes allemands, les groupes de l’extrême-droite radicale française passent à l’offensive. Une montée en puissance inquiétante.

...

Nécessaire auto-défense

Facteur aggravant : alors que ces groupuscules se sentent pousser des ailes et réalisent de réelles percées, l’antifascisme est à la peine. «  Il y a toujours eu deux sortes d’antifascisme, l’un radical et l’autre moral. Le deuxième s’est cassé la gueule à force de récupérations, et le premier peine à se renouveler, d’autant qu’il est frappé de plein fouet par la répression policière », précise le rédacteur de Reflex(es). Les Assises contre l’islamisation, organisées par les Identitaires et Riposte Laïque, se sont ainsi tenues en plein XIIe arrondissement, quartier d’habitude « tenu » par les antifas ; quant à la manifestation de protestation contre l’événement, elle n’a réuni que deux cent personnes.

Que faire, alors ? Connaître l’ennemi, être au fait de ses mutations et évolutions. Et se préparer à le rencontrer souvent. « L’organisation et l’auto-défense, il n’y a pas d’autre solution. Parce qu’il faut être clair : on va les voir de plus en plus  », explique une figure connue du milieu antifasciste parisien. Et d’insister : « Les militants doivent se prendre en main, et intégrer l’idée qu’il est désormais possible de tomber sur ces gens dans nos manifestations. À chacun de prendre ses responsabilités et de réagir.  » Pas mieux.

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #21 le: 27 février 2011 à 19:02:20 »
Encore un ancien de la joyeuse bande de taulards d'Occident, Madelin, Devedjian, et...Longuet !

Inventeur de la politique économique du FN en '72, le voilà maintenant ministre de la défense ?
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #22 le: 28 février 2011 à 12:58:19 »
Ouaip ici aussi ces "sympathiques" :pasdrole: énergumènes émergent à travers des sites net, mais aussi des collages d'autoc', eugénistes ou violents. (ou les deux   :X:)

Enfin, ils ont essayé de faire du vrai militantisme, en tentant une diffusion de tract contre l'avortement en plein centre-ville, mais je crois qu'ils ont surtout prouvé qu'ils savaient courir vite ... :jesors:
Aboutd'nerf-iste

Hors ligne TYGER

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 8889
Diverses manifestations "décomplexées" des fachistes et nazis en France
« Réponse #23 le: 16 mars 2011 à 16:22:20 »
à parti de droitards décomplexés, groupuscules extrème-droitards se sentent pousser des ailes...

heureusement des gens veillent à réveiller les consciences :

Citer
À propos d'un concert nazi le 19 mars en Franche-Comté

Bonjour,

Vous trouverez ci-joint le dossier réalisé par nos soins à propos de l'organisation d'un concert nazi le 19 mars 2011 en Franche-Comté.

Merci de faire suivre aux individus, membres, autorités et entités concernés et compétents.

Vous trouverez également, à titre d'information, le dossier pour la fermeture d'un local nazi à Lyon qui appuie certains éléments de notre dossier.

Merci de prendre les mesures nécessaires.

Cordialement,

    Le Comité de Vigilance Antifasciste de Franche-Comté (CVA FC), 14 mars 2011.

"Ni Dieu, ni maître.
Mieux être."
Jacques Prévert

"Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui."
Jacques Prévert

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #24 le: 17 mars 2011 à 12:17:25 »
ça devient dingue sérieux, comment peut on se revendiquer d'un mouvement qui a fait des milliers de morts dans les conditions qu'on connait, quel genre de monstres est ce?

Hors ligne TYGER

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 8889
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #25 le: 17 mars 2011 à 12:37:52 »
bonne nouvelle :

Citer
Annulation du concert néonazi en Franche-Comté

Annulation d'un concert organisé par des néonazis

    Le maire d'Épenoy empêche un concert organisé dans sa salle des fêtes par néonazis franc-comtois du Radikal Korp. 

La salle des fêtes d’Épenoy (25) était réservée, samedi soir, pour fêter un anniversaire. Une centaine de personnes devaient être présente. Jean Bouveresse, le maire du village s'est un peu plus renseigné sur les jeunes gens, extérieurs à son village, qui avaient loué l’espace municipal. Il a finalement découvert que la salle était destinée à accueillir le concert organisé par les néonazis franc-comtois du Radikal Korps et leurs amis lyonnais du Bunker korps. «Étant donné qu'il y avait tromperie sur la destination de la salle j'ai annulé le contrat et fait porter le recommandé par la gendarmerie» a indiqué M. Bouveresse à nos confrères de l’Est républicain. Le collectif de vigilance anti-fasciste de Franche-Comté (CVA FC) avait alerté les médias et les collectivités de la tenue de cette manifestation mais le lieu était tenu secret.

L'affiche du concert annonçait la venue de six groupes, un «Soutien aux prisonniers». Pour le rassemblement de syndicats et d'associations qui forment CVA FC, il s'agirait d'une manifestation de solidarité envers des personnes issues des milieux néo-nazis écrouées pour des violences à Lyon et dans la région. Sur le programme, une croix celtique superposée au drapeau franc-comtois et des grenades croisées, des symboles emblématiques des groupes violents d'extrême-droite. Le CVA a appellé à une mobilisation pour empêcher la tenue de ce concert. Sur Internet le collectif a publié un dossier d'information dont le but est d'interdire l'évènement.

Nouvel épisode dans le climat de crainte d'une résurgence de groupuscules d'extrême-droite en Franche-Comté. Il y a trois semaines à peine la mairie de Montbéliard avait annulé un concert de punk. Jacques Hélias avait déclaré «Montbéliard ne doit pas devenir le repaire de l’extrême-droite». Le maire socialiste avait été quelque peu échaudé par la venue de Serge Ayoub, un skinhead et néonazi assumé qui a animé une réunion du Front comtois, le 22 janvier dans une salle communale.

Un dossier du Monde diplomatique sur la percée des extrêmes-droites en Europe.

    Leur presse (France 3 BFC), 16 mars 2011. 

 

 Franche-Comté : le concert néonazi a du plomb dans l'aile

    Annoncé de manière confidentielle sur le Web, le lieu demeurant secret, il présente à l’affiche, entre autres, un groupe belge : «Les Vilains»… 

«Ça m'aurait enquiquiné que ça se passe chez moi !» soupire Jean Bouveresse, le maire d'Épenoy. Mis en garde par L'Est Républicain, l'élu s'est un peu plus renseigné sur les jeunes gens, extérieurs à son village, qui avaient loué la salle des fêtes, samedi soir, au prétexte d'y fêter un anniversaire en compagnie d'une centaine de personnes.

Et là, jackpot, ceux-ci ont finalement reconnu que la salle était bel et bien destinée à accueillir le concert organisé par les néonazis franc-comtois du Radikal Korps et leurs amis lyonnais du Bunker korps. «Étant donné qu'il y avait tromperie sur la destination de la salle j'ai annulé le contrat et fait porter le recommandé par la gendarmerie» indique M. Bouveresse «je vous remercie de m'avoir mis la puce à l'oreille». Le concert n'aura donc pas lieu… À moins que les identitaires ne dénichent une salle de repli. Ce qui n'est pas évident vu la sournoiserie avec laquelle ils ont réservé la première.

Des remerciements qui reviennent en premier chef au réseau du Comité de vigilance antifasciste franc-comtois qui a débusqué l'affaire et constitué en urgence un dossier édifiant afin d'alerter les autorités et tous ceux et celles qui ne partagent les valeurs de haine colportées par ces individus.

    Lire demain l'article complet de Fred Jimenez.
 

Notre article de ce matin : On le sait, depuis plusieurs mois, la mouvance la plus extrême de l’extrême-droite multiplie les actions d’éclat dans le Doubs. Soutien physique et vociférant aux anti-avortement à Besançon, invité du très sulfureux Serge Ayoub à Montbéliard et, peut-être, bientôt un concert de musique bonehead, la frange la plus radicale du mouvement skinhead.

Montrer… patte blanche

Samedi pour être précis, mais dans un lieu encore inconnu, sauf à montrer patte blanche ou tromper la défiance de Julien B., un garçon bien connu dans le Haut-Doubs avec son frère Marc pour ses amitiés ultranationalistes et quelques affaires retentissantes de violence sur fond de racisme, qui ont conduit le second derrière les barreaux.

C’est le Comité de vigilance antifasciste franc-comtois qui a levé le lièvre et tente d’alerter l’opinion publique avec un dossier particulièrement bien étoffé. «C’est souvent a posteriori que l’on découvre que dans tel ou tel village, la salle des fêtes, soi-disant louée pour un anniversaire, a servi de lieu de rassemblement à des néonazis. Cette fois, il ne sera pas dit qu’on le déplore après» explique Stéphane, porte-parole du réseau antifasciste.

L’invitation au concert est diffusée de façon ultra-confidentielle via Internet, sous la forme d’un flyer, que les antifascistes ont réussi à se procurer, arborant la croix celtique et deux grenades à manche croisées. Seul l’e-mail d’Ultrabetto permet d’avoir accès au lieu du concert. Sous prétexte de «Soutiens aux prisonniers», l’affiche annonce six groupes peu connus pour la délicatesse de leurs idées : «Match retour», «Frakass», «LeMovice», «Wolfsangel», «Morjet» et un groupe international.

«Selon nos informations, il s’agit du groupe belge “Les Vilains”, l’une des formations les plus en vogue actuellement dans les milieux nazis», poursuit Stéphane. Ce qui étonne et inquiète tout à la fois le réseau antifasciste. «Cela veut dire qu’ils estiment disposer d’une base militante suffisamment forte pour organiser un tel événement, mais on pense aussi qu’ils s’appuient sur un groupe lyonnais pour la logistique.» (Lire encadré : «La nébuleuse identitaire».)

Sur ces bases, les militants du Comité de vigilance antifasciste en appellent aux autorités compétentes pour faire interdire ce concert et aux maires pour veiller à ce que leur commune ne se révèle pas le lieu de rendez-vous du concert de samedi.

    Leur presse (Fred Jimenez,
     L’Est Républicain), 16 mars.
"Ni Dieu, ni maître.
Mieux être."
Jacques Prévert

"Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui."
Jacques Prévert

Hors ligne kiosk

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4718
    • Pôv' con
Re : Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #26 le: 17 mars 2011 à 13:22:00 »
Encore un ancien de la joyeuse bande de taulards d'Occident, Madelin, Devedjian, et...Longuet !

SoKrazy a raté ça : il était trop jeune à l'époque.
N'en déplaise aux bas du front et autres excités de la récidive, les statistiques sont formelles : les individus ayant commis au moins un crime sont plus nombreux que ceux qui en ont commis deux ou plus.

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #27 le: 04 avril 2011 à 12:25:13 »
Ca fait quelques temps que mes contacts politiques sentent le vent tourner à Lyon et ses alentours... Apparemment ça se confirme ...  :hurt5:

Citer
Appel à une Riposte Antifasciste Unitaire
Mardi, 06 Avril 2010 00:00 Campagnes - Antifascisme


Depuis plusieurs mois maintenant, l’extrême droite lyonnaise, sous l’égide des jeunesses identitaires, tend à s’installer durablement sur le département, en particulier à Lyon. Jusqu’alors leurs actions de terrain se limitaient à perturber, avec une dizaine de militant-e-s, les rassemblements dont nous sommes partie prenante (Soutien aux sans-papiers/sans-papières, délit de solidarité, défense de l’IVG, Marche des Fiertés LGBTI).

Appel à une manifestation antifasciste unitaire le 09 Avril à 15h place Bellecour.

Ces derniers mois, l’extrême droite a cherché à accentuer leur présence sur la ville en multipliant leurs actions sur le terrain, et faisant recours de plus en plus souvent à la violence :

> Actions de harcèlement auprès des bibliothèques du 4ème et du 8ème afin de faire interdire une exposition de photo sur les sans-papiers et sans-papières ;

> Manifestations du FN contre la mosquée de Vénissieux puis de 80 militant-e-s devant le Conseil Régional contre le financement public de l’Institut français du culte musulman (Jeunesses identitaires, FN, MPF), non par principe laïque mais par haine de l’islam.

> Manifestation contre le droit à l’avortement.

> Janvier, une trentaine d’individus attaquent un rassemblement appelé par plusieurs organisations politiques qui protestaient contre la tenue du débat sur l’identité national à la Préfecture.

> Février, meeting d’Alain Soral d’Egalité & Réconciliation nationale (« Gauche du travail, droite des valeurs, pour une réconciliation nationale ») à Vaulx-en-Velin.

> Mars, l’activisme d’extrême droite s’est débridé : occupation islamophobe du Quick halal de Villeurbanne par une cinquantaine d’identitaires masqués en cochon, agressions violentes de militants à St Jean, attaque à la bombe incendiaire d’un squat politique, intimidation et menaces exercés par des groupes de 40 à 60 nationalistes radicaux contre des militant-e-s de gauche reconnus sur les pentes de la Croix-Rousse, infiltration d’un meeting du NPA par des nationalistes et découverte d’un coktail molotov, campagne d’affichage islamophobe par le FN, multiplication des tags racistes et antisémites dans les rues et les lycées…


Ces faits, inquiétants, ne sont malheureusement que la partie la plus visible du développement et de la diffusion des idées racistes, haineuses et populistes des partis d’extrême droite. Ces partis, et les groupuscules qui leur sont associés, représentent un danger réel, sur le plan politique quand ils utilisent les réalités sociales à leurs fins pour développer un discours de haine et d’exclusion de l’autre, les soraliens allant même jusqu’à tenter de s’implanter en banlieue pour détourner a leur profit la radicalisation de la jeunesse. La situation économique et les politiques associées de la part de l’État aggravent la marginalisation des hommes et des femmes allant jusqu’à les déshumaniser.

Ces faits prolongent la politique actuelle du gouvernement (chasse aux sans-papiers/sans-papières, débat haineux et raciste sur l’identité nationale et délit de solidarité) d’une droite décomplexée surfant sur les idées traditionnellement utilisées par l’extrême droite (stigmatisation d’une partie de la population, montée de la haine de l’autre,, retour aux valeurs familiales traditionnelles, prises de positions sur le terrain religieux), désignant des boucs émissaires dans le but de casser les solidarités et faire taire toute contestation. On assiste à une normalisation des discours et des pratiques racistes sous la forme de discours islamophobes, antisémites, sexiste, et homo-lesbophobe. Jour après jour, les « dérapages » verbaux de membres du gouvernement se succèdent, ces discours contaminent a présent l’ensemble de la classe politique, un tabou est tombé.

La répression et les lois liberticides réduisent de plus en plus nos libertés individuelles et collectives tout en favorisant la criminalisation des opposant-e-s et la stigmatisation d’une partie de la population. C’est en construisant un front unitaire que nous pourrons mettre fin à ces actions racistes et haineuses et à leur propagation.
TOUS ENSEMBLE RIPOSTONS !
MANIFESTATION UNITAIRE
SAMEDI 09 AVRIL 2010
15H PLACE BELLECOUR
Premiers signataires : Les amoureux au ban public, Les Alternatifs, Alternative Libertaire, ATTAC Rhône, CABIRIA, CCRASS, CGA-Lyon, CNT, Collectif caladois pour le peuple palestinien, Collectif contre le Racisme et l’Islamophobie, Collectif 69 de défense des sans-papiers et demandeurs d’asile, Collectif de soutien aux sans papier de Villefranche Sur Saône, CGT Education 69, Covra, JCML, FA, FASE69, FCPE, FSE, Gauche unitaire, MFPF 69, MRAP, NPA, OCL, PAG69, Planning familial, PG 69, Ras l’front, RUSF, US Solidaires, SUD culture, SUD Educ, Collectif Tous ensemble 69, UJFP Lyon, Union pour le communisme, Témoins, les Voraces ...

Premiers soutiens :AFMD (Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation), MJS, UNEF, ...
Aboutd'nerf-iste

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #28 le: 24 avril 2011 à 18:34:27 »
pour égayer votre dimanche .... le fn est un parti comme les autres on vous dit et les électeurs du fn de pauvres ouailles perdu dans les méandres du nazisme.
http://fafwatch.wordpress.com/
« Modifié: 24 avril 2011 à 18:38:25 par raja »

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #29 le: 12 mai 2011 à 18:38:33 »
Pas d'infirmière noire pour ma femme!



Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #30 le: 12 mai 2011 à 20:27:52 »
Y en a qui portent la bêtise sur eux, quand même...

...Un gosse qui part bien dans la vie !
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #31 le: 13 mai 2011 à 11:37:06 »
et ça se reproduit en plus... :berk1:

Hors ligne kiosk

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4718
    • Pôv' con
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #32 le: 14 mai 2011 à 09:44:00 »
Bah ! le père aura un curé noir pour son enterrement. Et je vous parie qu'il ne verra aucune différence. Comme quoi les préjugés...
N'en déplaise aux bas du front et autres excités de la récidive, les statistiques sont formelles : les individus ayant commis au moins un crime sont plus nombreux que ceux qui en ont commis deux ou plus.

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #33 le: 15 mai 2011 à 09:41:12 »
Citer
15.05.2011
Manifestation de l'extrême droite à Lyon: 80 interpellations

Une « marche des cochons contre l’expansion du marché de la viande halal » avait été initialement prévue à Lyon, samedi, par le bloc identitaire, un groupuscule d’extrême droite.

Un rassemblement qui avait été interdit par la préfecture du Rhône.

A la suite de cette interdiction, le groupuscule d’extrême droite l’avait rebaptisée « rassemblement pour la liberté d’expression ».

Une manifestation qui elle, a été autorisée.

Samedi, en début d’après-midi, entre 300 et 500  manifestants se sont ainsi retrouvés devant l’esplanade de la Primatiale Saint-Jean, dans le Vieux Lyon, rapporte Le Progrès.

400 policiers avaient été mobilisés pour l’occasion.

Une contre-manifestation organisée par les militants de gauche du collectif Vigilance 69 avait lieu également au même moment.

Cette contre-manifestation pour que « Lyon ne devienne pas un laboratoire de l’extrême droite » a rassemblé plusieurs centaines de personnes.

 En fin d’après-midi des échauffourées ont eu lieu et un commerce de kébabs a été vandalisé par des militants d’extrême droite.

80 membres de groupuscules d’extrême droite ont été arrêtés par la police après avoir proféré des slogans nazis.

Parmi les interpellés, des membres des Boulogne Boy’s ainsi que ceux du Bunker Korps Lyon.


Source

Nous attendons le discours de guéant sur ces fachos qui font que "les français ne se sentent plus tout à fait chez eux" et les images de la destruction du kebab relayées en boucle par les médias comme ils sont si prompt à le faire quand il y a des débordements lors des manifs organisées par la gauche...
Aboutd'nerf-iste

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #34 le: 16 mai 2011 à 11:31:44 »
en complément de ton infos chère le sang  :fleur2:
je me pose juste la question suivante, quand va t'on considérer qu'il y a des choses pourries qui ressurgissent en France et qu'il faut s'inquiéter gravement des débordements néonazi.

Citer
Rassemblement des fascistes islamophobes : le point sur les violences racistes et politiques dans tout Lyon


Ce qui était annoncé est arrivé : les fafs réunis ce week-end pour un rassemblement soi-disant « pour la liberté » ont exprimé publiquement leur xénophobie et leurs psychoses racistes collectives. Ils en ont profité pour se livrer dans Lyon à leur jeu préféré depuis des mois : attaques racistes, agressions politiques. Plusieurs personnes sont ce dimanche matin hospitalisées, alors que la pref’ et les médias s’obstinent à parler d’une prétendue guèguerre. Le point sur les infos qui nous parviennent au compte-goutte, les questions qu’elles soulèvent et le compte-rendu de la journée de samedi.
Samedi soir, après leur expédition violente dans le Vieux Lyon, les nervis participant au rassemblement identitaire se sont livrés dans les pentes de la Croix-rousse à de multiples ratonnades, attaquant les lieux alternatifs, bars du quartier, et surtout de nombreuses personnes, souvent au hasard. Selon nos sources près d’une dizaine de personnes ont été hospitalisées suite à ces violences, certaines dans un état grave.

Dimanche 18h30 : Trois des antifascistes arrêtés sont toujours emprisonnés ! Ils seront présentés au procureur demain, soutenons-les ! Une personne agressée par les fascistes placée pour la nuit en réanimation irait mieux, mais ses blessures restent importantes. Pas de nouvelles informations sur les autres personnes agressées pour l’instant, le nombre exact nous est toujours inconnu. Nous cherchons toujours des témoignages.

- Rassemblement de sou­tien pour les anti­fas­cis­tes arrê­tés, lundi 16 mai à 14h devant le Tribunal de Grande Instance 67, rue Servient Lyon 3e

Vos témoi­gna­ges sur les évènements de samedi et de la nuit sont les bien­ve­nus sous cet arti­cle (et sur la boite mail du col­lec­tif69 : apa69 (at) riseup.net ).

- Dans la nuit, une raton­nade poli­ti­que a été orga­ni­sée par les nazis sur les pentes de la Croix-Rousse, atta­quant les lieux alter­na­tifs, bars du quar­tiers, et sur­tout de nom­breu­ses per­son­nes, sou­vent au hasard. Vers une heure du matin notam­ment, le bar le Phoebus, situé juste à côté du Centre Social Autogéré de la Croix-Rousse, a été atta­qué. Bilan : 3 per­son­nes tabas­sées, dont une per­sonne a dû être hos­pi­ta­li­sée, des dégâts maté­riels (vitres cas­sées) sont à déplo­rer également. Une atta­que pure­ment moti­vée par la pré­sence de per­son­nes n’ayant pas la bonne « cou­leur de peau » devant le bar. Témoignage :

    « Hier soir, alors que nous allions au Phoebus, un groupe d’au moins 20 néo-nazis ont atta­qué le bar. Je ne savais pas qu’il y avait une mani­fes­ta­tion nazie donc je n’ai com­pris ce qui se pas­sait que lorsqu’ils ont com­mencé à scan­der des « bam­bou­las » à l’adresse du videur, « zieg heil » etc... ils ont balancé des bou­teilles sur la devan­ture, ils sont même rentré un peu à l’inté­rieur malgré les grilles, puis se sont dis­per­sés. Nous étions deux et étant basané, je me suis éloigné dès que j’ai com­pris (ils étaient vrai­ment ultra vio­lents) et on a appelé la police, qui pour le coup sont arri­vés en grand nombre peu de temps le moment où on a appelé. »

    J’étais au Phoebus, dans la nuit de samedi à diman­che. Nous étions une tren­taine de per­son­nes à l’inté­rieur, en train d’écouter un concert de musi­que séné­ga­laise. Quelque fumeurs était sur le tro­toir devant le bar. L’ambiance était pai­si­ble depuis le début de soirée. Vers 1h30 du matin, nous avons entendu des secous­ses venant de la porte vitrée. Ca com­men­çait à cogner assez fort puis­que ça cou­vrait la musi­que à l’inté­rieur, malgré le sas d’entrée. J’ai d’abord pensé à une bagarre... puis j’ai vu plu­sieurs per­son­nes à l’exté­rieur qui s’achar­nait sur la vitre, et qui se sont enfuies en cou­rant et en remon­tant la rue des Tables Claudiennes. J’ai pu voir des têtes blan­ches aux che­veux ras, et des tenues noires. Ca s’est calmé un ins­tant. et puis ça a recom­mencé ; les secous­ses sur l’entrée du bar étant beau­coup plus fortes, au point de casser aussi la deuxième rangée de vitres qui sépare le sas de la salle... et là j’ai vu les mêmes têtes blan­ches et che­veux ras qui reve­naient en cou­rant et s’abat­taient lit­té­ra­le­ment sur l’entrée du bar... à l’inté­rieur la pani­que, les éclats de verre, des cris, des pleurs... cer­tains recom­man­daient aux « femmes incein­tes de se mettre der­rière » d’autres vou­laient ouvrir les portes et « aller se battre » ; d’autres encore appel­laient la police.... ce que j’ai pensé à ce moment là : « s’ils jètent un truc inflam­ma­ble dans le bar, nous sommes tous morts... »... je suis encore sous le choc 2 jours après.

Auparavant, une des­cente des fas­cis­tes s’est passée sur la place Colbert. Selon nos sour­ces plu­sieurs per­son­nes ont été hos­pi­ta­li­sées suite à ces vio­len­ces (dans la zone autour du Phoebus et de la place Colbert), cer­tai­nes dans un état grave, dont une per­sonne (exté­rieure aux mou­ve­ments liber­tai­res ou anti­fas­cis­tes a priori) placé en réa­ni­ma­tion pour la durée de la nuit ! [1]

- Pas d’élements encore sur les alen­tours du local néo-nazi où se dérou­lait hier soir un concert. D’après nos infor­ma­tions, l’omerta règne depuis plu­sieurs mois parmi les habi­tant-e-s qui ont peur de repré­sailles.

- A 17 h, un simple détour par le pont La Feuillée, près des Terreaux, d’une petite cen­taine de mili­tan­tEs anti­fas, pour rap­pe­ler qu’aucun quar­tier ne doit rester inter­dit à per­sonne dans Lyon, s’est fait atta­qué conjoin­te­ment par la police et les fafs. Rappelons que la pré­fec­ture avait publi­que­ment déconseillé aux Lyonnais-e-s de fré­quen­ter le quar­tier St Jean pen­dant tout l’après-midi. Dans quelle mesure est-ce tolé­ra­ble ? Combien de fois faudra-t-il faire atten­tion où les gens met­tent les pieds, en fonc­tion de leurs ori­gi­nes ou de leurs opi­nions poli­ti­ques ? Des mili­tan­tEs anti­fas­cis­tes ont alors été arrê­tés, et sont tou­jours en garde à vue. Un ras­sem­ble­ment de sou­tien a eu lieu ce diman­che à partir de 13h devant le com­mis­sa­riat du 2e arron­dis­se­ment, situé 47, rue de la Charité. Un point info aura également lieu en début d’après midi au Salon du livre Libertaire.

- Hier après-midi vers 16h30, après la dis­per­sion du ras­sem­ble­ment isla­mo­phobe, les iden­ti­tai­res sont passés à l’acte : 3 com­mer­ces de St Jean tenus par des per­son­nes d’ori­gine immi­grée ont été atta­qués, dont un kebab van­da­lisé rue de la Quarantaine, qui n’a pas com­pris ce qui lui arri­vait, il ne savait pas qu’il était dans leur ligne de mire.

    Des per­son­nes (jeunes d’ori­gine turque et magh­ré­bine) auraient également été lyn­chées en plein samedi après-midi. Des cris, des insul­tes, et également des dégra­da­tions. Les cibles sont choi­sies. Des com­mer­çants étrangers qui tien­nent des kebabs. L’un d’eux a vu sa vitrine voler en éclats. « On a eu peur, raconte-t-il, je ne com­pre­nais parce ce qu’ils me vou­laient, je ne savais pas que j’étais dans leur ligne de mire. Vais-je être rem­boursé pour ma vitrine ? » s’inquiète-t-il. Plusieurs com­mer­çants de la rue raconte­ront des scènes iden­ti­ques.

- Une per­sonne a été bles­sée dans le 6e arron­dis­se­ment (arti­cle Lyon Cap’).

- Le Grnnd Zéro Gerland où se déroule un salon de la micro-édition a été menacé.
Questions aux médias « professionnels » et à la préfecture à la vue de ces événements

- Article de Lyon Cap de samedi 23 h : Lyon Cap’ réus­sit encore à titrer sur « Extrême droite/gauche : des débor­de­ments malgré des mobi­li­sa­tions très cadrées », ren­voyant une fois de plus néo-nazis et anti­fas­cis­tes dos à dos, ce qui com­mence à vrai­ment tenir de l’exploit. Certes c’est la stra­té­gie de la pré­fec­ture, dont on peut com­pren­dre la moti­va­tion consis­tant à affai­blir des col­lec­tifs liber­tai­res puis­sants à Lyon et bien implan­tés. Pour Lyon Cap’ on com­mence à s’inter­ro­ger si cer­tai­nes sym­pa­thies d’extrême-droite du direc­teur de publi­ca­tion ou de mem­bres de sa rédac­tion (voir cette his­toire étrange autour de l’agres­sion de Villeurbanne) ne com­men­ce­raient pas à se res­sen­tir très clai­re­ment éditorialement. Ce qui expli­que­rait la pré­sence d’une vidéo des iden­ti­tai­res sur le blog de Didier Maïsto.

- Dans le Progrès ce matin, on peut lire les propos hal­lu­ci­nants du préfet : « On a assuré la paix publi­que avec des gens déter­mi­nés dans les deux camps à mener des actions vio­len­tes ». Quelle est la stra­té­gie de la pré­fec­ture de parler d’une guè­guerre quand les agres­sions, orga­ni­sées, répé­tées, ne sont le fait que d’un seul « camp » : les fas­cis­tes ? Comment ne pas com­pren­dre qu’une partie des mili­tan­tEs poli­ti­ques d’extrême-gauche ne soient pas en colère, à la vue encore des cama­ra­des agres­sés encore cette nuit gra­tui­te­ment ? Que va dire la pré­fec­ture concer­nant les agres­sions de per­son­nes immi­grées ? Qu’il s’agit aussi d’une guè­guerre ? Ca suffit ! Face à la montée de ces vio­len­ces, nous ne pou­vons, nous habi­tan­tEs pro­ches de ces locaux de haine, per­son­nes immi­grées, homo­sexuel­LEs, mili­tan­tEs poli­ti­ques pour l’égalité, que comp­ter sur nous-mêmes et déve­lop­per nos capa­ci­tés d’auto-défense, tant sur le plan phy­si­que que poli­ti­que (et ce der­nier point reste à déve­lop­per lar­ge­ment).

- Une grande majo­rité de la presse se contente aujourd’hui de repren­dre la pseudo reven­di­ca­tion d’une tra­ça­bi­lité de la viande hallal. Les faits démon­trent eux le second degré de ce dis­cours, qui ne trompe que les jour­na­leux.
Notes

[1] Dimanche matin cette personne était stabilisée et passait encore de nombreux examens.

http://rebellyon.info/Rassemblement-des-islamophobes-le.html

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #35 le: 16 mai 2011 à 21:37:45 »
Que la Préfecture laisse sciemment monter la pression, jusqu'à ce qu'aient lieu des "expéditions punitives" suffisamment "bronzées" pour faire de belles images aux 20h, ça vous paraît inconcevable ?
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #36 le: 01 juin 2011 à 18:56:35 »
et bien voilà les identitaires font annuler un concert en soutien à l'accueil des migrants, La mairie PS de Bailleul a fini par céder aux pressions des identitaires...c'est quand qu'on commence à s'inquiéter là? :fache13:



voilà ce qu'en disent les rats d’égouts.


Citer
" Nique ZEP "

Après Courrières (62), c'est à Bailleul que ZEP se voit refuser sa venue.

En effet nous apprenons à l'instant que le concert de l'association immigrationniste "FTS" organisé à la ferme de la hulotte, salle municipale, avec la participation du groupe ZEP (auteur de la chanson "Nique la France") est annulé. Nous nous réjouissons de cette sage décision prise par la mairie et les organisateurs. Elle n'est que justice pour le peuple français, insulté et humilié par cette chanson de haine.

Cette deuxième annulation prouve que la mobilisation et l'action sont reines en politique. Quand on redonne la parole au peuple, la justice s'impose naturellement. Nous remercions tous nos militants et sympathisants, de Bailleul et de toute la région, qui se sont mobilisés pour faire comprendre aux politiques et à ZEP qu'on ne nique pas impunément la France, son peuple, son Histoire, son identité et ceux qui sont tombés pour sa liberté.

Cependant, nous restons vigilants. Car si le concert est annulé à la salle municipale il n'est pas dit qu'il ne serait pas organisé ailleurs. Sans communication officielle de la mairie ou de l'association sur la non-tenue de ce concert dans autre lieu de la ville que ce soit, nous maintenons la manifestation qui doit se dérouler ce dimanche 5 mai à 15h30 à Bailleul.


Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #37 le: 01 juin 2011 à 20:39:59 »
Y a pire, les Schtroumpfs
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5844
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #38 le: 01 juin 2011 à 23:49:53 »
 
Citer
quand va t'on considérer qu'il y a des choses pourries qui ressurgissent en France et qu'il faut s'inquiéter gravement des débordements néonazi
Je n'ai aucune idée de ce que nous représentons (numériquement parlant) dans la société française, ma chère Rajounette.... mais je peux t'assurer que ON le considère et ON s'en inquiète, si l'on considère que "ON" peut représenter, par exemple, les membres (et probablement aussi les lecteurs fidèles) de Sarkostique !!!!
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #39 le: 02 juin 2011 à 14:20:24 »
en fait je pensais plutôt à nous tous citoyens de France, les associations, les partis politiques, l'europe (puisque les faits liés au identitaires se répandent partout en europe) les membres du forum comptent déjà du coté de ceux qui s'en inquiètent  sinon ils ne seraient pas là :merci:

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #40 le: 30 juin 2011 à 17:58:57 »
Les identitaires ont enfin trouvé leur hymne officiel ! :gehe:

ALDO LE CHEF COCHON KARAOKE


___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #41 le: 01 juillet 2011 à 10:49:05 »
c'est top :mdr1: :mdr1: :mdr1:

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #42 le: 01 juillet 2011 à 11:55:21 »
Bien, bien... A ce rythme là, en bannissant les légumes et se gavant de graisses saturés et trans d'origines animales, ils vont pas faire long feu... Juste le temps de cotiser quelques années, et pas de retraites à leur payer. Un vrai projet de société.  :diable: :diable: :diable:
Aboutd'nerf-iste

Hors ligne Lady Marwina

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 7362
  • Le Chwanana est Grand
    • Avanti-populo.com
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #43 le: 01 juillet 2011 à 18:00:38 »
Je suis pour! Régime cholestérol pour ces gens là, avec suffisamment peu de vitamines pour se faire un scorbut. Trop bien. :frime1:
Celui qui croit ne pas être responsable de ses erreurs a renoncé à sa liberté

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #44 le: 01 juillet 2011 à 18:14:12 »
Impossible ! Il ne peut s'agir en l’occurrence que de bon cholestérol, puisque, paraît-il, dans le cochon, tout est bon

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #45 le: 02 août 2011 à 16:57:12 »
Je remonte ce fil pour ne pas oublier qui est l'extreme-droite, dans toutes ses composantes...

Les identitaires ont récemment agressé des syndicalistes CGT et CNT qui diffusaient des tracts antifascistes sur un marché dans le Nord... Ceux de Nice ont renommé des rues de manière islamophobe "rue de la lapidation" etc...

Enjoy !  :fache1: :fache1: :fache1:
Aboutd'nerf-iste

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #46 le: 04 août 2011 à 12:03:08 »
ils se lâchent, ils sont en terrain propice...après tout même des élus du peuple se permettent des blagues racistes pas étonnant qu'ils se sentent pousser des ailes...bande d'enfoirés :pan3:

j'ai lu aussi une histoire de viol d'une militante anti faf...http://www.contre-informations.fr/?p=13263

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #47 le: 04 août 2011 à 12:23:31 »
Voici le site de soutien du "pauvre blogueur Strasbourgeois" qui risque de passer au tribunal  à cause de ses ragots sur Martine Aubry :

https://francaisdefrance.wordpress.com/tag/francis-neri/

Il y a quelques lignes du génial Francis himself.
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #48 le: 06 août 2011 à 11:14:18 »
le site raciste "défense de la race blanche" après signalement a apparemment été suspendu, alors beaucoup diront que c'est de la censure mais franchement y'en a marre de lire ce genre de choses... au suivant.



« Modifié: 06 août 2011 à 11:26:39 par raja »

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Bloc Identitaire, extreme droite
« Réponse #49 le: 10 septembre 2011 à 14:27:44 »
ce reportage a été diffusé sur canal+, il est actuellement sur youtube, je vous conseille vivement de le voir avant qu'il ne soit plus disponible, c'est 1h mais ça vaut le coup d'oeil...

Islam, Antéchrist et jambon beurre reportage de l'excellent Paul Moreira

Islam, Antéchrist et jambon beurre: voyage au coeur de la machine anti-Islam