Auteur Sujet: Les arrêts maladie  (Lu 1887 fois)

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Les arrêts maladie
« le: 28 mars 2010 à 21:37:48 »
Citation de: "Raja"
Citer
Arnaque à la sécu d'une secrétaire d'Etat : le Canard enchaîné en a remis une couche, mais les médias n'ont pas suivi

Nora Berra et les indemnités de la Sécu

L'affaire a éclaté en plein cœur de l'été. La nouvelle secrétaire d'Etat aux Aînés, Nora Berra, aurait arnaqué la Sécurité sociale. C'est le Canard enchaîné qui révélait l'information dans son édition du 15 juillet 2009. La presse a aussitôt relayé cette affaire plutôt gênante pour un gouvernement qui n'a de cesse de dénoncer les fraudeurs à la Sécurité sociale. Pour sa défense, Nora Berra a expliqué qu'elle n'avait jamais reçu d'avertissement et que toute évocation de cette histoire était une atteinte au secret médical. L'affaire en est donc restée là. Pourtant, la semaine suivante, le Canard en avait remis une couche.


Retour sur un feuilleton estival inachevé.
Quand le gouvernement dénonce les fraudeurs...

Avec un déficit de la Sécurité abyssal, le gouvernement se doit de désigner des responsables. Tout comme les chômeurs de longue durée accusés régulièrement de ne pas chercher activement du travail pour continuer à percevoir des indemnités, les fraudeurs à la Sécurité sociale sont rendus en partie responsables du déficit des comptes sociaux. En juin 2009, Eric Woerth, ministre du Budget, expliquait que le trou de la Sécu (20 milliards d'euros, dont 9,4 milliards pour la branche maladie) était notamment lié aux ""mauvaises habitudes de certains assurés et professionnels de santé"". Et le Canard de rajouter que ""la Cnam a versé pour 8,06 milliards d'euros d'indemnités journalières en 2008 (...) la seule caisse lyonnaise [ayant versé] 168,4 millions d'euros, soit une hausse de 6%, comparé à 2007"". Si l'hebdomadaire évoque la Cnam lyonnaise, c'est parce qu'il a découvert que la nouvelle secrétaire d'Etat aux aînés aurait arnaqué la Sécu.
Nora Berra en arrêt maladie tout en poursuivant ses activités politiques

Selon le Canard enchaîné, ""entre le 23 mai et le 6 novembre 2008, la sous-ministre a enchaîné, sans interruption, six longs arrêts de travail. Durant cette période, Nora Berra, conseillère municipale d'opposition de Lyon, et toubib salariée du laboratoire Sanofi-Pasteur, a été tout sauf inactive. C'est ce qu'a constaté la Caisse primaire d'assurance-maladie (CPAM) de la capitale des Gaules dans un rapport de contrôle daté du 29 novembre 2008, que le Canard a consulté. Durant son congé - au cours duquel son médecin lui a permis d'aller et venir à loisir - cette jeune malade a participé, notamment, à trois séances du conseil municipal de Lyon, à quatre du conseil du VIIIe arrondissement. Et a donc continué à percevoir ses indemnités d'élue"". Dans le rapport de contrôle, il est indiqué que ""dans ces conditions, la caisse serait fondée à demander restitution des prestations journalières"". Mais le Canard explique que la CPAM lyonnaise a finalement décidé d'envoyer un simple courrier d'avertissement.

La colère de la Secrétaire d'Etat et la réplique du Canard

Dès la parution de l'article, les radios et les journaux se sont emparés de l'affaire. Le 15 juillet 2009, sur France Info, la secrétaire d'Etat aux aînés a juré ""n'avoir jamais reçu de lettres, d'avertissements, ni de rapports"". Selon le Canard, craignant pour son poste, elle s'est activée en coulisse pour sauver son portefeuille, notamment en menaçant l'hebdomadaire de poursuites judiciaires pour atteinte au secret médical. Les conseillers de Sarkozy lui ont conseillé de faire profil bas.
Une semaine après les premières révélations, et alors que la tempête médiatique s'était calmée, le Canard en a remis une couche dans son édition du 22 juillet. Tout d'abord, le Canard a réaffirmé que Nora Berra avait bien été mise au courant du rapport de contrôle et qu’elle avait été invitée par un médecin-conseil à ""régulariser sa situation"", le volatile ayant pu se procurer ses documents. Deuxièmement, l'hebdomadaire a ironisé sur les menaces de poursuite pour atteinte au secret médical car à aucun moment, il n'a été mentionné les raisons de ces arrêts maladie, qui sont couvertes par le secret médical. En revanche, ""ce n'est pas le cas de l'arrêt-maladie lui-même. Tout simplement parce que les indemnités journalières versées par la Sécu à l'assuré proviennent de l'argent public (les cotisations des salariés) "".

Peut-on être en arrêt maladie et poursuivre ses activités politiques ?

Cette question paraît saugrenue. Pourtant, selon le journal Le progrès, du point de vue du droit du travail, un élu peut très bien être en arrêt maladie et poursuivre ses activités politiques : ""Nora Berra blanchie à la fois par le code du travail et par un article du code général des communes portant sur la protection sociale des élus. Selon les textes que nous nous sommes procurés, rien ne s'oppose en effet, à l'exercice d'un mandat de conseillère municipale, donc percevant des indemnités d'élu, durant un arrêt de maladie. « Elle peut exercer son mandat depuis chez elle ou bien assister à des réunions » nous a précisé un spécialiste du droit du travail"". Au passage, le journal précise que les indemnités de Nora Berra s’élevaient à 1294 euros par mois.

Deux versions se sont donc affrontées cet été : le Canard a maintenu ses informations en parlant « d’arnaque à la Sécu ». En poursuivant ses activités politiques pendant ses arrêts maladie, Nora Berra se serait vue notifier un avertissement de la part de la Caisse primaire d'assurance-maladie. Selon le Progrès, le droit du travail donne raison à Nora Berra. Dans un cas, il y a donc bien arnaque, dans un autre, on aura appris qu’un élu peut très bien être en arrêt maladie et poursuivre ses activités politiques. Hélas, on n’en saura pas plus car dès le 22 juillet, l'affaire était enterrée sous l’effet de la torpeur de l’été sans doute.

Depuis, Nora Berra s'est faite très discrète dans les médias.


*** Sources
- Didier Hassoux, « La sous-ministre aux Aînés rend malade la Sécu », Le Canard enchaîné n°4629, mercredi 15 juillet 2009, page 3
- Jacques Boucaud, « L'affaire Nora Berra fait pschitt », Le Progrès, 17 juillet 2009
- Didier Hassoux, « La sous-ministre aux Aînés soignée par la Sécu (suite) », Le Canard enchaîné n°4630, mercredi 22 juillet 2009, page 3
Source
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re: Les arrêts maladie
« Réponse #1 le: 28 mars 2010 à 21:38:21 »
Citation de: "Garance"
C'est ce que Sarko appelle "moraliser la vie politique" ... autrement dit, continuer à jouir de privilèges en les dissimulant aux citoyens ...
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re: Les arrêts maladie
« Réponse #2 le: 28 mars 2010 à 21:38:37 »
Citation de: "val"
De toute façon, tout comme les "chômeurs fraudeurs", les arrêts maladie abusifs sont une extrême minorité. Oui, en cherchant, on peut toujours trouver dans un entourage lointain quelqu'un qui semble abuser des arrêts maladie. Et je dis bien "semble", parce que les arrêts maladies à répétition signent souvent des problèmes graves, soit au travail (harcèlement, pressions, objectifs impossibles à tenir), soit à la maison (dépression , etc...). Je n'ai pas encore vu de personne allant super bien dans sa vie et sa tête, et se mettant en arrêt maladie tous les quatre matins.
Par contre, je connais de nombreuses (très nombreuses) personnes qui même malades, vont au travail, même fatiguée, même épuisées...en fait, tous les gens de mon entourage. Manquer le travail étant quelque chose de quasi "impensable".
Pour tout dire, il a fallu d'ailleurs que je demande quelle était la procédure de l'arrêt maladie... Embarassed Embarassed
Et pourtant, ce n'est pas que j'ai une santé de fer.

Il me semble aussi avoir vu aux informations que le gouvernement envisageait d'intensifier les contrôles des arrêts maladie, en général et en particulier des fonctionnaires. Complètement idiot. Encore une chasse aux sorcières qui ne sert à rien sauf à justement foutre de l'argent en l'air.

Et puis, on pourrait aussi se poser la question de toutes ces heures sup que font tous les salariés, du privé comme du public et qui ne sont jamais au grand jamais ni récupérées ni payées...Ces heures sup qui accumulées et ajoutées à la fatigue, peuvent aussi rendre malade...

Je croirai aux contrôles sévères des arrêts maladie quand on contrôlera les conditions de travail sévèrement dans toutes les entreprises et quand les salariés auront des recours réels contre le harcèlement moral de leurs supérieurs qui leur chient sur la tête. Soit beaucoup de monde...Et les supérieurs en question ne sont pas forcément des "patrons" au sens premier du terme.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re: Les arrêts maladie
« Réponse #3 le: 28 mars 2010 à 21:39:14 »
Citation de: "razlacasquet"
Il est vrai qu'il y a des arrêts maladie abusifs. Mais il faudrait pas généraliser non plus.

 JE CONNAIT DES COLLEGUES DE TRAVAIL QUI S'ARRETENT POUR UN OUI OU POUR UN NON
 ET D'AUTRES QUI NE S'ARRETENT JAMAIS (CA NE VEUT PAS DIRE QUE CEUX QUI NE S'ARRETENT JAMAIS,
 NE SONT PAS MALADES)

 J'EN CONNAIT QUI SONT DEPRESSIFS ET QUI CONTINUENT DE TRAVAILLER MALGRES LEURS SOUCIS.
 
 C'est archi faux de croire que TOUT LE MONDE abusent de la sécu.        


 MOI MEME EN CE MOMENT JE SUIS DEPRESSIVE ET JE CONTINUE DE BOSSER NORMALEMENT SAUF QUE
 PARFOIS JE CRAQUE, JE PLEURE AU TRAVAIL ET MES COLLEGUES SE DEMANDENT SE QUE J'AI ET
 SURTOUT ME DEMANDENT POURQUOI JE M'ARRETE PAS !! (T'es con, ils y en a qui me disent) MOI A TA PLACE
 JE M'ARRETERAIS.......ETC........

 QUAND JE VAIS VOIR MON MEDECIN ,IL ME PRESCRIT CE QU'IL ME FAUT LEXOMIL ET AUTRES.......
 CHAQUE FOIS, IL ME DEMANDE SI JE VEUX PAS M'ARRETER. ET MOI JE SUIS TELLEMENT CONNE
 QUE JE LUI REPONDS "NON" D'OFFICE, SANS HESITER.

  ALORS QUAND J'ENTENDS QUI S'ARRETENT POUR UN PETIT RHUME CA ME FOUS LES GLANDES !!!!

    ALORS CEUX QUI CRITIQUES FERAIENT MIEUX DE SE TAIRE !!!
---------------------------------------------------------
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re: Les arrêts maladie
« Réponse #4 le: 28 mars 2010 à 21:39:44 »
Citation de: "Tyger"
ah c'est sûr que certains auraient mieux fait de rester couchés le 6 mai 2007 (jour d'infamie) plutôt que voter du mauvais pied...
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re: Les arrêts maladie
« Réponse #5 le: 28 mars 2010 à 21:40:25 »
Citation de: "razlacasquet"
Ouais tous ceux qui ont voter en Jun 2007 pour Sarko auraient mieux fait de se mettre en maladie !!!!!
Ah et aussi, j'oubliais : bravo d'avoir voté Sarko (tiens çà rytme) QUELLE BETISE ! UNE E.N.O.R.M.E !!!!!

   Espérons qu'en 2012 il repassera pas !!! car on a pas fini d'en ch...
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re: Les arrêts maladie
« Réponse #6 le: 28 mars 2010 à 21:41:21 »
Citation de: "Foreverwild"
En tous cas pour les dépressifs si on les empêche de sortir, on s'expose sans doute à des vagues de suicide. Tu me diras c'est une façon comme une autre pour le pouvoir de règler le problème des retraites. La moitié des salariés se tue et hop plus de problème de la sécu  8|
Suite au flicage des malades, si çà continue on va passer aux châtiments corporels sur les lieux de travail.
Une faute de service, vlan une baffe, deux fautes de services, le fouet, trois fautes de service une balle dans la tête !
Nous somme en plein délire !
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re: Les arrêts maladie
« Réponse #7 le: 28 mars 2010 à 21:42:00 »
Citation de: "Sybéria"
Citation de: "Forverwild"
En tous cas pour les dépressifs si on les empêche de sortir, on s'expose sans doute à des vagues de suicide. ..
:super: C'est exactement la réflexion que je mène en ce moment . Mais je ne doute pas que Darcos va financer des plateformes d'écoute pour pallier à ce qui s'apparente à de la maltraitance institutionnelle histoire  de se dédouaner de toute responsabilité . Maintenant à la question "dans quel pays pays habites-tu ? ' il faudra répondre en France Télécom .
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re: Les arrêts maladie
« Réponse #8 le: 28 mars 2010 à 21:42:31 »
Citation de: "Foreverwild"
Leur politique s'apparente bien à une mise au pas...de l'oie. Même si l'autre à les pieds plats. (au fait vous avez remarqué qu'il avait les pieds plats ? Bref  ::d
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #9 le: 23 septembre 2011 à 11:51:49 »
Citer
Arrêts maladie :la baisse surprise des indemnités va faire des vagues
Les indemnités représenteront 60 % du salaire net, au lieu de 50 % du brut, avec 220 millions d'économies à la clef. Les syndicats fustigent la mesure.

C'est la seule mesure inattendue du budget de la Sécurité sociale (les hausses d'impôts avaient été dévoilées avant), mais elle fait déjà l'objet de vives critiques dans les rangs syndicaux. Le gouvernement a annoncé ce jeudi l'harmonisation du mode de calcul des indemnités journalières versées par la Sécurité sociale, alors que les bases sont différentes aujourd'hui selon qu'il s'agit d'indemnités pour un arrêt maladie, un accident du travail ou un congé maternité. A l'avenir, elles seront toutes calculées sur la base du salaire net.
Une économie de 220 millions d'euros

Mais au passage, le taux de remplacement va diminuer dans le cas des arrêts maladie (il restera le même pour la maternité et les accidents du travail) : l'assurance-maladie versera 60 % du salaire net au lieu de 50 % du salaire brut. « Le taux de remplacement sera moins relevé que ne l'aurait exigée la simple conversion du brut au net », admet le gouvernement, qui vise une économie de 220 millions d'euros.

L'exécutif justifie ce choix en soulignant la « dynamique » des arrêts maladie (6,6 milliards de dépenses en 2010, en hausse de 3,8 %, après +5,1 % en 2009) et souligne que le taux de remplacement « réel » en cas d'arrêt maladie a mécaniquement beaucoup augmenté depuis 1970 en raison de la forte hausse des cotisations qui a accru la différence entre brut et net. « Il s'agit de revenir au taux de remplacement originel », souligne l'entourage du ministre du Travail, Xavier Bertrand.La différence représentera quelque 30 euros par mois en moyenne.
« Les salariés les moins favorisés » touchés

Les syndicats sont très remontés : « Cette mesure va toucher les salariés les moins favorisés, pour lesquels l'entreprise ne compense pas la perte de salaire, et elle va accroître le coût des contrats de prévoyance pour les autres », critique Danièle Karniewicz (CGC). Une enquête récente du CTIP (institution de prévoyance) indique que 77 % des salariés du privé se disent couverts, une estimation jugée basse au sein du gouvernement où l'on évalue entre 80 % et 90 % la part des arrêts donnant lieu à un complément par l'employeur ou la prévoyance. Par ailleurs, au-delà de 8 jours d'arrêt, l'employeur est tenu de verser un complément (pour atteindre 90 % du salaire) pour les salariés ayant plus d'un an d'ancienneté.

La question des indemnités journalières est sensible. La fiscalisation des indemnités versées après un accident du travail avait suscité de vifs débats fin 2009. Saisi par le gouvernement, le Conseil économique, social et environnemental avait demandé l'abandon du projet. Le Parlement avait finalement opté pour une fiscalisation de 50 % de l'indemnité (au titre du revenu de remplacement), les 50 % restant étant toujours exonérés au titre de la réparation du préjudice subi.

Plusieurs taux de remplacement
En cas d'arrêt maladie, la Sécurité sociale versait 50 % du salaire brut au titre des indemnités journalières. Ce taux passera à 60 % du salaire net en 2012. Pour les accidents du travail, l'indemnité va passer de 60 % du salaire brut à 80 % du salaire net en cas d'arrêt inférieur à 29 jours, et de 80 % du salaire brut à 100 % du salaire net au-delà. Pour les congés de maternité, le taux est de 100 % du salaire net jusqu'à un plafond.

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #10 le: 23 septembre 2011 à 12:24:16 »
Citation de: razlamoquette
MOI MEME EN CE MOMENT JE SUIS DEPRESSIVE ET JE CONTINUE DE BOSSER NORMALEMENT SAUF QUE
 PARFOIS JE CRAQUE, JE PLEURE AU TRAVAIL

Et voilà comment on désorganise un service, voilà comment on est inefficace et payé à foutre tout de travers, alors qu'il suffit de s'arrêter pour aller mieux et redevenir efficace...

Y en a qui en tiennent une couche, quand même...  :mrgreen:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #11 le: 23 septembre 2011 à 12:30:35 »
Cadences de plus en plus infernales, sous-effectifs, non remplacement des fonctionnaires, explosion des heures supplémentaires et des emplois précaires... Et après on s'étonne que les gens CRAQUENT.

Ce gouvernement au service du capitalisme, se fait chaque jour plus méprisant et cynique : dégrader les conditions de travail pour ensuite accuser la hausse des arrêts maladies pour faire des économies sur le dos des travailleurs, je ne trouve même pas de mot pour qualifier ce choix politique.  :poète:
Aboutd'nerf-iste

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Re : Re : Les arrêts maladie
« Réponse #12 le: 09 octobre 2011 à 14:52:09 »
Citation de: razlacasquet
MOI MEME EN CE MOMENT JE SUIS DEPRESSIVE ET JE CONTINUE DE BOSSER NORMALEMENT SAUF QUE
 PARFOIS JE CRAQUE, JE PLEURE AU TRAVAIL

Et voilà comment on désorganise un service, voilà comment on est inefficace et payé à foutre tout de travers, alors qu'il suffit de s'arrêter pour aller mieux et redevenir efficace...

Y en a qui en tiennent une couche, quand même...  :mrgreen:
Heu... Elle ne peut peut être tout simplement pas s'arrêter. Elle a sûrement besoin de cet argent, pour survivre. Et concernant la dépression, généralement, quand tu t'arrêtes, c'est pas pour quinze jours...
Ce n'est pas si facile que ça.
Même quand tu n'es pas dépressif et juste fatigué, des fois t'arrêter signifie tomber dans les ennuis, ne pas pouvoir payer ton loyer, etc...

J'estime que les gens qui s'arrêtent pour prendre soin d'eux ont raison, je ne suis pas d'accord avec razlacasquet pour fustiger ceux qui s'arrêtent pour un oui ou un non (c'est souvent synonyme de souffrance au travail ou de problème de garde des gosses), mais je pense que certaines personnes ne peuvent pas s'arrêter, niveau salaire, s'ils sont seuls à subvenir à leurs besoins...)

S'arrêter pour un rhume et revenir 5 jours après reposé et efficace, c'est possible. S'arrêter pour une dépression, c'est s'arrêter pour longtemps... Sans parler des entreprises où t'es le seul employé.

 :merci: :merci:

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #13 le: 03 novembre 2011 à 11:50:15 »
Citer
Arrêts maladie : Yves Bur pénalise tous les Français, mais pas ses électeurs
Jeudi, 03 Novembre 2011 01:38

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, adopté mercredi par l’Assemblée nationale, ne prévoit plus de taxer le congé parental ni de raboter de 6% les indemnités journalières versées aux assurés en arrêt maladie, mais il reporte de 3 mois la revalorisation des prestations familiales pour un gain de 140 millions d'euros et propose un 4e jour de carence à la charge du salarié ou de l'employeur.

Pour un parlementaire, l’idéal est de proposer des mesures rigoureuses dont ses propres électeurs sont dispensés. Pas facile à faire, la loi ayant vocation, par principe, à s’appliquer sur l’ensemble du territoire de la République.

Dans le concours Lépine de la réduction des dépenses actuellement en cours, c’est pourtant l’exploit qu’a réussi Yves Bur, député UMP du Bas Rhin et rapporteur du Projet de Loi sur le Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS 2012), en faisant voter un amendement introduisant un quatrième jour de carence avant la prise en charge des indemnités journalières. Bénéfice : 220 millions d’euros au détriment des assurés sociaux, soit un rendement équivalent à la proposition initiale.

Déjà présenté en 2009, cet amendement avait été refusé. Cette année, il est devenu le bienvenu pour contribuer à réduire, modestement, le déficit.

Mais, et c’est là l’astuce, l’Alsace et la Moselle bénéficient, entre autres particularités issues de la période entre la guerre de 1870 et celle de 14-18 où elles étaient allemandes, d’un régime spécial en matière d’assurance maladie, la Reichsversicherungsordnung, qui ne comporte pas de délai de carence. Alors, faire voter une contrainte supplémentaire pour tous sans que ses électeurs ne soient touchés, c’est super !

A signaler parmi les autres spécificités :

• La non application de la loi de 1901 sur les associations, mais d’une loi d’empire de 1908 : les associations sont déclarées au Tribunal d’instance et il faut être au minimum sept pour en créer une.
• L’existence d’associations coopératives de droit local.
• La non application de la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat, et le maintient du régime concordataire : l’Etat français paye, comme des fonctionnaires, les Ministres des cultes catholiques, protestants et israëlites.
• Des jours fériés supplémentaires, le Vendredi Saint et la Saint Etienne, lendemain de Noël.
• Un régime local de la chasse.
• Et bien sûr, un droit local spécifique qui concerne aussi beaucoup d’autres domaines...

Ce 2 novembre, l’Assemblée nationale vote le PLFSS avec une pénalisation de tous les Français… sauf les électeurs d’Yves Bur et, bien sûr, les autres habitants d’Alsace et de Moselle. Chapeau l’artiste de "la rigueur pour les autres" !

(Source : Le blog de Michel Abhervé)


NDLR : Concernant cette réforme des arrêts maladie qui instaure un 4e jour de carence (salaire non couvert par la Sécu), «cela représenterait une somme de 20 euros restants à la charge des salariés pour ceux qui ont les revenus les plus modestes, mais une seule fois», a souligné Yves Bur, alors que le dispositif initial (calcul des indemnités journalières sur la base du salaire net au lieu du brut) aurait représenté une ponction de «30 euros tous les mois» pour un salarié au Smic. Le député du Bas-Rhin estime que cette mesure aura aussi «un impact» bénéfique sur les «petits arrêts maladie abusifs»...


Source

Ca, c'est fait...  :pascontent1:
Aboutd'nerf-iste

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4264
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #14 le: 16 novembre 2011 à 14:37:08 »
Faudra t-il pour sauver sa peau de modeste salarié actif ou au chômage demander l'exil au président de région Alzace-Lorraine ? gné.....le clientélisme législatif ne constitue pas déjà une fraude en soi ?
En parlant de fraude :...revenons au fouquest's:

http://www.europe1.fr/Politique/Melenchon-envoie-Sarkozy-chez-ses-potes-du-Fouquet-s-E1-817691/
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne cervesia

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2380
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #15 le: 16 novembre 2011 à 16:55:37 »
le travail rend malade .....
le pouvoir aussi
"Il n'y a point d'éloge flatteuse sans liberté de blâmer", Beaumarchais

 La neutralité favorise toujours l'oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté » (E. Wiesel).

Hors ligne Bobleflingueur

  • Sarkophobe
  • Messages: 436
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #16 le: 16 novembre 2011 à 17:01:47 »
Tout cela, c'est du  :sarko blabla:... J'ai un pote qui a travaillé (a changé de poste) dans une branche de la sécu
qui contrôlait les structures (Hopitaux privées, maisons de soins, ambulancier, infirmiers...)...

Ce sont eux les plus gros fraudeurs (hormis les patrons=19 milliards de cotisations non déclarées)

Ben, à chaque fois qu'ils (4/5 semaines de préparation à une dizaine et "descente" un WE généralement) trouvaient plein
d' "anomalies comptables" et de fraudes supposées à la sécu, cela était éttoufé en "haut lieu" (Niveau ministériel pour
les très grosses structures)...

Dégoûté car on venait les "emmerder" pour des gommes et des crayons dans leur service=trop dépensier, il a demandé sa mutation...


Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #17 le: 16 novembre 2011 à 18:04:11 »
France 2 s'est permis dans son torchon du soir de sortir des chiffres sans aucune source. Il s'agissait, encore et toujours, de stigmatiser les fonctionnaires (surtout ceux des collectivités locales). Un "reportage" montrait un médecin flic qui se rendait chez un malade qui (ô hasard, comme tu fais bien les choses!) avait triché, puisqu'il n'était pas chez lui.

Bref, on se fout du monde. Il ne s'agit pas de traquer les fraudeurs. Pour cela, il faudrait plus de visites de contrôle et donc que l'Etat dépense plus de fric. Il s'agit de trouver un prétexte pour racketer les citoyens, point barre. Du coup, tout le monde paye pour des fraudeurs dont on ne sait même pas s'ils existent réellement, sinon à travers des on dit de comptoir.
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #18 le: 16 novembre 2011 à 20:09:59 »
on est dans la campagne les copains et si la gauche continue à ce rythme c'est ou la le pen ou le sarko ... allez vous pouvez aller  :berk1:

Citer
Pour Laurent Wauquiez, être payé quand on est malade "n'est pas très responsabilisant"


Le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, Laurent Wauquiez, a assuré mercredi 16 novembre que l'instauration de jours de carence lors d'un arrêt maladie – un dans le secteur public, un quatrième dans le privé – était "une question de principe" et de "responsabilisation".

"Si jamais, quand vous tombez malade, cela n'a aucun impact sur votre indemnité et votre salaire, ce n'est pas très responsabilisant. Du coup, on a un peu l'impression que la sécurité sociale est quelque chose sur lequel on peut tirer sans qu'il y ait un impact", a lancé sur BFM TV-RMC le dirigeant de la Droite sociale au sein de l'UMP.

"Il faut qu'il y ait un petit signal", a lancé M. Wauquiez. "Quelqu'un qui est en arrêt maladie, il faut qu'il se rende compte : tout ça, ça coûte à la sécurité sociale".

"C'est une question de principe", a martelé le ministre, opposant "celui qui joue le jeu, qui, quand il est un petit peu malade, fait l'effort d'aller au travail", et celui qui se dit "quand je suis malade, c'est pas grave parce que je suis indemnisé".

"Ce n'est pas juste", selon M. Wauquiez, évoquant encore celui qui finance le système "par ses cotisations" qui "viennent pour compenser des gens qui n'en ont rien à faire et, se disent que parce que c'est gratuit, tirent sur le tiroir-caisse". Le ministre a par ailleurs appelé à lutter contre la "fraude d'en haut", préconisant de faire payer l'impôt dès lors qu'on vit trois mois en France, pour contrer les évadés fiscaux.

TOLLÉ SUR TWITTER

Les propos de M. Wauquiez ont suscité de nombreuses critiques sur Twitter. La vice-présidente PS du conseil régional d'Ile-de-France, Marie-Pierre de La Gontrie, les a jugé "obscènes".

"Quand tu tombes malade, tu devrais rembourser à ton patron l'argent que tu lui fais perdre", écrit également un internaute. "Avec Laurent Wauquiez, ayez honte de tomber malade, car vous comprenez, vous coûtez de l'argent à la collectivité", ironise un autre sur le site de microblogging.

CRITIQUES À GAUCHE

Les députés ont voté dans la nuit de mardi à mercredi l'instauration d'une journée de carence pour les fonctionnaires lors d'un arrêt maladie, dans le cadre de l'examen du budget 2012.

Le gouvernement, à la recherche d'économies et voulant ralentir la progression des arrêts maladie, avait annoncé mardi son arbitrage en la matière : une quatrième journée pour les salariés du privé et, grande première, une journée pour les fonctionnaires. Après l'annonce de cette mesure par le gouvernement, plusieurs syndicats se sont insurgés mardi contre la volonté du gouvernement de "punir les malades".

Hors ligne Bobleflingueur

  • Sarkophobe
  • Messages: 436
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #19 le: 17 novembre 2011 à 00:55:26 »
Raja, c'est du Bla bla électoraliste de droite comme pour les nazis ds les années 30 pour les juifs (je sais, c'est fort)...

On montre une "pseudo image" pour dresser les français les uns contre les autres...

Franchement, si ce pouvoir découvre la fraude au bout de 5 ans de sarkozysme, et de dix ans de droite..

Qu'est ce qu'ils ont foutu en 10 ans...???

je pense que la gauche garde des munitions ss le coude... ::d

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #20 le: 17 novembre 2011 à 10:17:58 »
"Etre payé quand on est malade n'est pas responsabilisant..."  ::d
Faut lui dire d'aller dire ça aux virus ou aux cellules cancéreuses, à ce brillant individu. :frime:
Mais on peut aussi euthanasier les malades, Monsieur Wauquiez, ça fera des économies.  :diable:

Faire dans le FN pire que le FN sans en être, tout en sachant que personne ne prendra de telles outrances au sérieux, sauf, à la limite, des tarés façon Breivik... Beau métier que vous faites là, monsieur le politocard. Et la République vous paye pour ça?  8|
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #21 le: 17 novembre 2011 à 10:47:13 »
De toute façon, cette phrase n'a strictement aucun sens, à partir du moment où l'on a cotisé quand on était en bonne santé.

L'inquiétant avec ce genre de discours, indépendamment de son manque de fondement et de sa répétitivité, est qu'il éloigne la notion de "bien collectif" de l'esprit des gens fragiles, qui sont nombreux.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #22 le: 17 novembre 2011 à 11:23:54 »
NS et sbires feignent ignorer que l'assurance maladie est justement ça, une assurance. Les éventuels bénéficiaires auront cotisé, ils sont remboursés en cas de maladie.

Ceux qui touchent de l'argent après un incendie ou autre sinistre ont-ils "la main tendue ?"

Misérables assistés !

Comme les salariés dans les boîtes, ceux qui réclament leur dû ne représentent que des frais dans le compta de l'État Entreprise.

Il convient de les réduire.
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #23 le: 19 novembre 2011 à 12:53:15 »
Citer
Arrêts maladie : des médecins dénoncent les mesures contre-productives du gouvernement

Le tour de vis budgétaire décidé par le gouvernement sur l'indemnisation des arrêts maladie, centré sur l'allongement des jours de carence, est une mauvaise réponse tant sur le plan de la santé publique que de l'absentéisme, estiment médecins et experts. D'après le Dr Claude Leicher, président de MG France, le plus gros syndicat de médecins généralistes, le passage de trois à quatre jours du délai de carence, période non remboursée par l'assurance maladie, va frapper de plein fouet les très petites structures (20 % des entreprises) qui n'ont pas de contrats de complémentaire santé pour couvrir les arrêts de travail de leurs salariés.

D'après le médecin, ces travailleurs exercent souvent des métiers pénibles et vont être doublement pénalisés : financièrement car ils ne seront pas indemnisés et sur le plan de la santé car ils hésiteront à s'arrêter alors que leur état l'exige. "Il ne faut pas oublier que lorsqu'on a mis en place ce système de remboursement des arrêts maladie, un des objectifs était de permettre aux gens de reprendre leur activité le plus vite possible", rappelle-t-il.

"Il y a un certain nombre de situations dans lesquelles si vous vous arrêtez deux ou trois jours, vous allez pouvoir reprendre une activité dans des conditions bien meilleures et avec une productivité améliorée", explique le Dr Leicher."L'exemple le plus simple est celui de la lombalgie aiguë : quand vous avez un bon lumbago, vous n'êtes pas obligé de vous arrêter pendant quinze jours : très souvent un arrêt bref de deux à trois jours permet de passer la phase de douleur intense et de reprendre une activité dans de meilleures conditions", ajoute-t-il.

UN PROBLÈME DE "DÉMOTIVATION"

"Les personnes réagissent de façon très différente devant la maladie", indique pour sa part le Dr Claude Bronner, qui dirige la branche généraliste de la Fédération des médecins de France (FMF). Pour ces dirigeants médicaux, un travailleur non soigné immédiatement peut développer ensuite des pathologies plus graves, qui seront plus coûteuses à traiter ensuite.

Selon les chiffres officiels, les indemnités journalières d'arrêt maladie ont représenté 6,6 milliards d'euros en 2010. Il y a une progression de 5,1 % en 2009 mais de seulement 3,9 % en 2010. Le gouvernement estime que ces dépenses "progressent à un rythme élevé et difficilement justifiable". Les arrêts de travail de courte durée (de un à huit jours) sont les plus nombreux et représentent 37 % du total. Le gouvernement soupçonne que les arrêts abusifs soient plus fréquents dans cette catégorie.

En plus des restrictions au niveau des jours de carence – quatre dans le privé et, désormais, un pour les fonctionnaires –, le ministre de la santé Xavier Bertrand a menacé ceux qui abusent de devoir rembourser les indemnités indues. Mais la répression est-elle la meilleure réponse pour lutter contre l'absentéisme ? Pour les experts d'Alma Consulting Group, qui publie des baromètres de l'absentéisme (14,5 jours par salarié en 2010 dont 85 % pour arrêt maladie), celui-ci "n'est pas une fatalité uniquement liée à un état de santé mais une affaire de management". "Selon notre baromètre, plus de 60 % des racines de l'absentéisme sont relatifs à la démotivation", indique Olivier Gignoux, directeur du pôle social de cette société conseil. Pour lui, mieux vaut un plan de lutte contre l'absentéisme que des sanctions financières sur les arrêts maladie.

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #24 le: 20 novembre 2011 à 21:15:51 »
Bravo! C'est réconfortant à lire, venant d'une profession souvent ancrée à droite.  :cote:

On n'oublie qu'une chose: c'est que ce gouvernement se fout de la santé des citoyens comme de la fraude. Il ne s'agit que de piller la société pour pallier l'incurie d'un Etat qu'il a coulé, conformément au projet d'un capitalisme mondial.

Mais il était important que les médecins rétablissent la vérité. Je suis d'accord en tous points et j'ai souvent pensé que mon médecin était un trop gentil petit soldat...
« Modifié: 20 novembre 2011 à 21:17:35 par sarkonique »
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #25 le: 26 novembre 2011 à 06:50:43 »
Ca oui, de plus en plus de médecins ne font pas leur boulot et c'est le patient qui doit "demander" un arrêt maladie. Ce qui est aberrant. L'écoute se fait rare. Vous dites que vous êtes épuisé, que vous ne tenez pas debout, que vous vous évanouissez, et...Le médecin vous regarde benoîtement sans rien proposer. Pas tout les médecins, heureusement. Mais bon.

Une chose que les médecins ne disent pas, c'est que ce qu'ils appellent la "démotivation" est souvent de la "dépression", due à des conditions de travail ou de salaire pourries. Parce que quand on a des problèmes à la maison et pas au travail, on est au travail plutôt deux fois qu'une.

Alors, merde à toutes les personnes qui font semblant de croire que les arrêtés sont des fraudeurs.  :merci:

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5844
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #26 le: 26 novembre 2011 à 11:51:17 »
A ce sujet on peut lire avec bonheur cet article d'une jeune généraliste exerçant en Seine St Denis  :super: :super: :super:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne Lady Marwina

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 7362
  • Le Chwanana est Grand
    • Avanti-populo.com
Re : Re : Les arrêts maladie
« Réponse #27 le: 26 novembre 2011 à 13:53:34 »
Alors, merde à toutes les personnes qui font semblant de croire que les arrêtés sont des fraudeurs.  :merci:
Crois-tu?
Maiiiiis ceux-là savent pourtant précisément d'ou vient la fraude.
Le seul hiatus, c'est qu'il faut être médecin pour accéder à certaines informations.
(source: un forum réservé aux professionnels de santé - je n'y ai pas accès, mais une connaissance oui)

Citer
On a montré du doigt les assurés sociaux. Nous aurait-on menti ? Après la salve politique soutenue en direction des fraudeurs aux arrêts maladie (voir par ailleurs), le temps est peut-être venu de se pencher plus calmement sur les bilans chiffrés, seuls à même de dire la réalité des faits. Or ceux-ci sont très déstabilisants : 80 % des fraudes à l’assurance maladie sont le fait des professionnels de santé eux-mêmes.
C’est ce que l’on apprend  en parcourant le bilan 2010 de la lutte contre la fraude à la sécurité sociale, établi par la Délégation nationale à la lutte contre la fraude, au ministère du Budget. Pour l’assurance maladie où 156,3 millions de fraudes (16 559 dossiers)  ont été détectés l’an passé, les professionnels de santé  sont à l’origine de 80 % des sommes litigieuses en cause. A noter toutefois que cette somme tient compte des 44,8 millions d’euros imputables aux établissements de santé : Ephad, HAD, secteur public et privé, épinglés à la suite de campagnes de vérification, notamment de l’application de la T2A.
Comme l’a expliqué le Dr Pierre Finder, responsable de la lutte contre la fraude à l’Assurance maladie à l’émission Zone interdite sur M6 dimanche soir, l’énorme proportion imputable aux professionnels de santé tient essentiellement au fait que lorsque ces derniers - notamment les pharmaciens - se mettent à frauder, ils ne le font pas pour rien. « Plusieurs centaines de milliers d’euros » à chaque fois, pour facturation de médicaments non prescrits ou facturations non conformes par exemple, devait-il expliquer. Ainsi, on identifie de très gros dossiers : 104 d’entre eux - qui ont d’ailleurs donné lieu à une plainte pénale - ont toutes professions de santé confondues, totalisé 24,8 millions d’euros de fraudes (dont 3,1 millions concernent  les  pharmacies)
Faire le ménage dans ses rangs
Autre donnée : 40 % des fraudes à l’assurance maladie  (62,52 millions d’euros) sont le fait de deux professions : les infirmiers et les transporteurs sanitaires.
Les infirmiers d’abord. Les infractions constatées en 2010 (12,7 millions d’euros), sont en net progression par rapport à 2008 (4,7 millions d’euros) et 2009 (11,7 millions). Les prestations fictives et les facturations multiples constituent à elles seules, la moitié de ces sommes.
Les transporteurs ensuite. Ils présentent, comme en 2009, le montant moyen de dossier de fraude le plus élevé : plus de 16 000 euros (suivis par les fournisseurs, 14 000 euros). Le montant de leur fraude s’élève à 49,82 millions. Pour truander la sécu, les transporteurs n’innovent pas vraiment : non respect des règles de facturation, prestations fictives, facturations multiples frauduleuses, fraude à l’agrément aux véhicules…  Mais on ne connaît pas encore le responsable politique qui osera se colleter frontalement à la corporation pour lui demander de faire le ménage dans ses rangs. Surtout en période électorale.
A côte de ces seigneurs de la route, les médecins généralistes font figure de petits joueurs : 2,8 millions d’euros de prestations fictives, en 2010, facturations multiples frauduleuses pour l’essentiel. Les médecins spécialistes suivent avec 2,1 million d’euros.
Après la cohorte des médecins, vient celle des dentistes : 3,8 millions d’euros, puis des masseurs-kinésithérapeutes : 2,5 millions.
Derrière cette avalanche de chiffres, ceux relatifs aux assurés sociaux apparaissent nettement plus modestes. La Délégation nationale de lutte contres les fraudes relève une somme de 2,5 millions d’euros en 2010, concernant la Cmu(c) ou l’AME (étrangers) pour 0,8 millions d’euros (mensonges sur conditions de ressources essentiellement) et 1,7 millions (usurpation ou faux papiers d’identité notamment).
S’agissant des contentieux de l’assurance maladie pour les prestations en espèce, notamment les indemnités journalières,  les sommes sont un peu plus conséquentes puisque l’ensemble représente 5,4 millions d’euros dont 3 millions d’euros concernent le cumul indemnités journalières avec d’autres revenus.
«La plus insidieuse des trahisons de l’esprit de 1945»...
Ce bilan ne manque pas d’étonner lorsqu’on se remémore les propos du Chef de l’Etat, stigmatisant ceux qui volent la sécurité sociale, « la plus insidieuse des trahisons de l’esprit de 1945 ». Et les conclusions de la mission d’évaluation et de contrôle de la sécurité sociale (Mecss) qui en juin dernier, avait estimé jusqu’à 10,4 milliards d’euros, le montant du manque à gagner pour la sécu, du travail au noir….
En tout état de cause, l’assurance maladie a opéré 1 592 saisines du Parquet en 2010, année au cours de laquelle les instances pénales ont prononcé 219 peines de prison avec ou sans sursis et des condamnations financières de 3,1 millions d’euros. Il y a également eu 161 procédures civiles engagées en 2010 (contre 343 une année auparavant).
Légère décrue également de dépôts de saisines ordinales : 393 en 2010 contre 426 en 2009. En matière de décision, les conseils régionaux des ordres professionnels ont prononcé 240 interdictions de donner des soins aux assurés sociaux contre 305 en 2009 et 289 en 2008. 15 % de ces interdictions sont d’une durée supérieure ou égale à 6 mois.
En outre, l’assurance maladie a prononcé en 2010 1 132 pénalités financières dont 378 à des professionnels de santé, 722 à des assurés et 32 à des employeurs pour un montant total de 1,4 millions d’euros.
En prévention de la récidive, 1 457 lettres ont été adressées dont 708 à des assurés, 286 à des infirmiers, 27 à des médecins généralistes et 62 à des spécialistes. 213 sanctions financières du contrôle externe T2A ont été décidées par les directeurs généraux d’ARS.

Celui qui croit ne pas être responsable de ses erreurs a renoncé à sa liberté

Hors ligne Lady Marwina

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 7362
  • Le Chwanana est Grand
    • Avanti-populo.com
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #28 le: 26 novembre 2011 à 13:54:52 »
Ah oui sinon:
Celui qui croit ne pas être responsable de ses erreurs a renoncé à sa liberté

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5844
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #29 le: 26 novembre 2011 à 14:19:18 »
Très intéressantes informations !
Merci Milady  :merci:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #30 le: 26 novembre 2011 à 15:33:52 »
Merci réveillonsnous, merci lady. Ca nous donne du grain à moudre, et puis...Je vais peut être changer de médecin traitant alors.  :mrgreen: :mrgreen:

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #31 le: 26 novembre 2011 à 19:03:59 »
Pourrais-tu réduire le schéma afin qu'il soit plus lisible, my fair Lady?  :merci:

Une collègue et moi nous sommes opposés sur un point que je croyais avoir éclairci en consultant l'ancien texte de loi: les arrêts maladie ne compteraient pas comme jours de carence en-dessous de 48 h, n'est-ce pas contradictoire, ça?  :pasdrole:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #32 le: 26 novembre 2011 à 22:02:08 »
En voici une version quelque peu réduite.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #33 le: 26 novembre 2011 à 22:22:26 »
Ces chiffres montrent quoi ? Le montant encaissé annuellement par habitant ?
Pour la durée de l'arrêt, on ne sait pas.
En Roumanie on n'est jamais malade, ou on est payé en centimes...par contre, les Norvégiens, comme assistés ! Heureusement ils ne sont pas dans l'UE !
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2854
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #34 le: 27 novembre 2011 à 08:32:18 »
Bon, nous z'autres salariés semblons tous d'accord sur le fait que a) sarko et consorts tapent sur les salariés (versus en gros libéraux) soit-disant trop sensibles à leur petite santé  d'une part, qu'ils montent d'un même élan salariés du privé contre salariés du public d'autre part b) alors que les uns comme les autres cotisent dur , et de fait de bon coeur tant que l'on est dans la sphère solidarité de la création de la sécu par A. Croizat en 45 ou 46 c) qu'un arrêt de travail c'est d'abord la délivrance d'une prescription médicale, et que de fait par le biais des contrôles c'est uniquement la DUREE de l'AT qui peut être remise en cause - alors même que les jours de carence frappent tous de la même manière, genre TVA forfaitaire quoi, insurmontable pour certains petits salaires, et complètement indolore à d'autres. On sera encore d'accord je crois sur le fait que sarko n'envisage pas une seconde des vraies mesures sur l'essentiel (85%) de la vraie fraude, à savoir celle des employeurs, dont d'ailleurs l'Etat .... moins facile s'pas ? On est d'accord encore à votre lecture sur le fait qu'inciter un  salarié à ne pas prendre un arrêt de travail qu'un médecin a jugé bon de lui prescrire est fort dangereux en termes de santé publique (voir en exemple parallèle les maladies résurgentes genre tuberculose, lorsque l'on élimine consciencieusement les accès à la médecine gratuite comme celle des "dispensaires") d'une part, sur le fait qu'exercer des pressions (secteur automobile) sur les salariés pour qu'un accident de travail soit déguisé en arrêt maladie aboutit à une perversion des comptes , ce qui serait un moindre mal, mais met le salarié en danger pour la suite, ce qui est gravissime , d'autre part. On parle moins ici de la pérennité de régimes multiples d'assurance maladie (tiens, sarko n'a pas "réformé" ça ?) - ni du fait, souligné Xfois par la Cour des Comptes, que les comptes annuels de la sécu sont tout sauf lisibles, transparents et LOLF compatibles. On ne dit pas par ailleurs que l'affichage d'un "trou" de la sécu est une illusion d'optique, au moins sur la hauteur des masses, mais peut-être une plus grande illusion encore, du fait de la présentation des comptes sous forme de bilan comptable, c'est à dire une photographie à un moment T, (comme votre compte bancaire avant et après perception du salaire), et sans forcément de rattachement à l'exercice comptable réel : ex sur la fameuse "fraude" des "salariés voleurs", ou des familles, qui est récupérée à 80%  sur les bêtes concernées, cette récupération se fait rarement sur l'exercice N de la fraude  (par ailleurs souvent erreur déclarative, ou décalage entre fin des droits et retrait des droits), mais plutôt sur l'exercice N+1 voire N+2. (Ces illusions liées aux "manipulations du temps" sont une constante des néolibs, voir la "crise" qui en est le plus beau fleuron).
Enfin, Français, votre mémoire est courte !,  :diable:, - même si ce n'est pas la même ligne de crédits, ça y participe - je ne vois nulle part le rapport  fait entre le principe de précaution du médecin qui prescrit un arrêt de travail à un patient qui s'est traîné à sa pratique, ou qu'il a vu à son domicile, et le principe de précaution appliqué par l'ineffable Roselyne à une certaine grippe qui devait ravager nos chaumières : celle là elle a coûté largement plus d'un milliard au contribuable - puisqu'au delà de contrats d'achats douteux et conclus avec une incompétence rare, au delà de publicités coûtant la peau du dos, elle a mis en branle un plan d'urgence aboutissant à faire livrer et stocker dans tous les Ministères et leurs services déconcentrés, et dans toutes les collectivités territoriales,  d'incroyables masses de matériels  (blouses, masques, gants, etc) protecteurs et anti-prophyllaxie, lesquelles montagnes de matériels aujourd'hui périmés doivent être détruits sous protocole spécial et à grands frais. Alors, Roselyne, tu nous les fais quand, les comptes consolidés de la grippe grouik grouik ???

Hors ligne Lady Marwina

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 7362
  • Le Chwanana est Grand
    • Avanti-populo.com
Re : Re : Les arrêts maladie
« Réponse #35 le: 27 novembre 2011 à 10:58:34 »
Ces chiffres montrent quoi ? Le montant encaissé annuellement par habitant ?
Pour la durée de l'arrêt, on ne sait pas.
Oui, c'est me montant annuel d'indemnités encaissés par ha. Comme c'est une moyenne, cela permet une comparaison avec d'autres moyennes mais à titre individuel cela ne signifie pas grand chose (sinon que le modèle allemand est plus généreux sur ce point, faudrait voir a passer à zéro jours de carence pour rattraper notre retard...)

Le nombre de jours d’arrêts serait intéressant à comparer effectivement, mais pour la france il nous faudra également le nombre de jours d’arrêts indemnisés.
Celui qui croit ne pas être responsable de ses erreurs a renoncé à sa liberté

Hors ligne cervesia

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2380
Re : Les arrêts maladie
« Réponse #36 le: 28 novembre 2011 à 03:01:11 »
les jours de carence en eux-mêmes ne se justifient pas c'est juste des sanctions
"Il n'y a point d'éloge flatteuse sans liberté de blâmer", Beaumarchais

 La neutralité favorise toujours l'oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté » (E. Wiesel).