Auteur Sujet: Allez, des brèves (!), en passant et au passage  (Lu 121 fois)

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2920
Allez, des brèves (!), en passant et au passage
« le: 27 novembre 2018 à 06:08:29 »
Le 4 octobre 2016, le petiot qui n'était pas encore officiellement candidat  :pasdrole:  tenait à Strasbourg son premier meeting de présentation du bouzin "E.M.", meeting entre autres intitulé "La France qui subit". Dans son discours, il préconisait d'obliger le président de la République à rendre, chaque année, des comptes devant des français tirés au sort..... Citons (nota : les citations sont exclues du critère "brèves"  ::d ) :

"Le président de la République, il est élu par le peuple français, il est donc responsable devant le peuple français. Et pour être pleinement responsable, il devrait rendre des comptes chaque année sur l'avancement de ses engagements de campagne. C'est un principe tout simple, qui engage d'abord une discipline, celle de ce qu'est l'engagement du président de la République française."......"....chaque année rendre compte de ce qui a été fait comme de ce qui n'a pas été fait sur ces engagements fondamentaux, le faire devant une commission choisie par tirage au sort, de concitoyens aidés.... [par des sachants, ndlr  :diable: ]".

Eh, gilets de toutes couleurs (le jaune m'est symboliquement un peu pénible, surtout quand je vois Berger pointer le mufle  :rougefache: ), matos !
« Modifié: 27 novembre 2018 à 06:10:43 par old machin »

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2920
Re : Allez, des brèves (!), en passant et au passage
« Réponse #1 le: 27 novembre 2018 à 07:23:22 »
Matos aussi : L'ado jupion (vous vous souvenez de la représentation de Macron dans Les Guignols ?  :diable: ) va ce matin raconter aux gueux ébahis combien qu'elle sera belle sa transition écolo pour leurs arrière-arrière-arrière petits n'enfants, grâce à la taxation vertigineuse du seul diésel de leurs caisses pourries. Le gouvernement et l'armée de godillots "aime" de l'Assemblée Nationale en remet des tonnes, des containers (non taxés), des double remorques (non taxés), voui, c'est le diésel de vouzaut' notre ennemi absolu dans la grande lutte écologique, et c'est pour ça qu'on continuera à taxer tout de suite et rien que vous, ignorants zet béotiens.....

Mélenchon, qui clame depuis des tralées que ce discours est un mensonge éhonté, et qu'en réalité la taxe sur le diésel des particuliers va boucher une partie des trous créés par les cadeaux aux riches, le prouve lors de son meeting du 22/11 à Blénod-lès-Pont à Mousson. Le lien :

https://www.youtube.com/watch?v=Qg9b1gbEJPI
, c'est à partir de la minute 39. Mais je vais citer, pour les fait-néant (et autres cyniques  :diable: ) :

Le cadre : la commission européenne, qui s'est décrétée  :rougefache:  juge préalable de la conformité des budgets des pays membres, reçoit donc ces temps ci les projets de budgets 2019 (voir la saga italienne...) pour leur accorder l'onction ou les démolir. Dans la transmission du notre, notre candide bon maître écrit le 15/10/2018 :

".... En ce qui concerne les prélèvements obligatoires, l'année 2019 est fortement affectée par le double coût ponctuel (40 milliards, ndlr  :D )pour les finances publiques de la transformation du CICE en allègement de cotisations. Ces baisses de prélèvements seront partiellement contrebalancées par la poursuite de la montée en puissance de la fiscalité écologique, ainsi que par la suppression de la niche fiscale pour certains usages du gazole non routier....."

Et remplie d'aise la commission répond et commente sur ce point : "....elles [les baisses d'impôt) sont largement compensées par l'élimination de l'avantage fiscal sur le diésel"......

( Parlant du CICE, je m'en voudrais de ne pas rappeler aux éventuels poissons rouges  :bigtong: qu'à l'instauration de cette manne,  sous Hollande,  L. Fabius, (ah ben, je peux parler de poisson rouge !  :gene1:  , m'enfin, person y suit ! ), Cahuzac bien sûr, le grand lutteur anti fraude fiscale  :diable: , à l'époque ministre de l'économie et finances, avait diffusé dans ses services de contrôle des entreprises une note joyeusement remarquée par le Canard Enchaîné, interdisant aux dits services de moindrement considérer ni a fortiori contrôler les investissements et croissance d'effectifs REELS que l'intitulé du cadeau réclamait apparemment aux patrons de réaliser.... Ce ne sera pas une surprise pour vous, si je vous dis qu'aucun des successeurs de Fabius Cahuzac à ce ministère n'est revenu sur cette injonction, non ?)

« Modifié: 28 novembre 2018 à 11:50:02 par old machin »

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2920
Re : Allez, des brèves (!), en passant et au passage
« Réponse #2 le: 01 décembre 2018 à 08:39:30 »
Alors, les jaunes gilets, qui font les choux gras de certains.... Les chaînes d'"info" continue suivent en sous-jacence, depuis le début de la "jacquerie" (terme aujourd'hui remisé, mais pas du tout de leur cervelle), le schéma multidécennal des associés ou partie prenante de la caste des dominants et prédateurs : massacrons les corps constitués parce qu'ils sont tout de même un peu organisés, et soyons extrêmement prudents avec les gueux, qui peuvent toujours, va savoir, inclure dans leurs rangs quelques individus impatients comme astucieux, auxquels il prendrait l'idée après tout réalisable, chacun dans son coin, de mettre réellement une tête au bout d'une pique.... (il paraît que c'était la trouille pour de vrai d'un ou deux prez, bien conscients donc de leurs turpitudes, me semble me souvenir notamment de Chirac, que cela aurait fait flipper.... Jupion, comme tout ado, n'a peur de rien, s'pas...  :diable: ). Essayons seulement de les discréditer, ces vociférants, on a de la matière (sauf qu'encore faut-il une infrastructure crédible de dénigrement, pour discréditer valablement...), ça peut toujours servir si le vent tourne  :rougefache: .

Enfin bref, des précautions d'abord, vis à vis de cette masse hirsute (on ne sait pas trop comment ça se manipule ça), hirsute et très très vilainement fringuée (je reporte au grand Victor H, et à son envolée, dans Les Misérables, sur les vrais et faux "civilisés", envolée que j'ai mise quelque part sur le fofo en d'autres temps). On a donc le 17/11 assisté à ces étonnantes exclamations dont ont brui les mainstream's lucarnes dès les premières dégradations, au demeurant modestes, sur les Champs : "on sait bien que vous n'êtes en aucun cas des casseurs, vous !", "on sait que c'est pas vous !".... Ceux qui n'effacent pas l'ardoise au fur et à mesure se souviendront de 2016, et des manifestations assez monstres quand même contre la ...."Loi Travail dite El Khomri" (ah bon, diront les effaceurs, y'en avait déjà une en 2016 ?  :(  :diable: ), pendant lesquelles un évident casseur (évidemment aussi, jamais "retrouvé"..., c'est comme le coffre de Benalla) complaisamment filmé avait pulvérisé, sans aucune réaction de la poulaille avoisinante tournant le dos,  les vitrines de l'Hôpital Necker pour enfants malades (bingo !), ils se souviendront des mises en cause immédiates des "manifestants", donc, bien sûr, des syndicats, par, notamment, Valls et Cazeneuve...  :frime1: , sans parler bien sûr des médias déchaînés, mises en cause fonctionnant impec...  :frime1:  Non ?

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2920
Re : Allez, des brèves (!), en passant et au passage
« Réponse #3 le: 01 décembre 2018 à 08:50:55 »
Bon, toute réflexion faite, je vous le remets quand même, le laïus de Victor - tout en précisant, vite mais bien fait, que malgré ma tendance irrécupérable au romantisme, je ne m'illusionne nullement sur le fait qu'il y ait AUSSI chez les jaunes jaquettes quelques solides petites bandes de fachos habités de plein d'autres choses que la fraternité paisible, des fachos comme il y en a partout, autour de moi, autour de vous   :jesus: . Pour autant ...., citation  :

  « En 93, selon que l’idée qui flottait était bonne ou mauvaise, selon que c’était le jour du fanatisme ou de l’enthousiasme, il partait du faubourg Saint-Antoine tantôt des légions sauvages, tantôt des bandes héroïques.

Sauvages. Expliquons-nous sur ce mot. Ces hommes hérissés qui, dans les jours génésiaques du chaos révolutionnaire, déguenillés, hurlants, farouches, le casse-tête levé, la pique haute, se ruaient sur le vieux Paris bouleversé, que voulaient-ils ? Ils voulaient la fin des oppressions, la fin des tyrannies, la fin du glaive, le travail pour l’homme, l’instruction pour l’enfant, la douceur sociale pour la femme, la liberté, l’égalité, la fraternité, le pain pour tous, l’idée pour tous, l’édénisation du monde, le Progrès ; et cette chose sainte, bonne et douce, le progrès, poussés à bout, hors d’eux-mêmes, ils la réclamaient terribles, demi-nus, la massue au poing, le rugissement à la bouche. C’étaient les sauvages, oui ; mais les sauvages de la civilisation.
Ils proclamaient avec furie le droit ; ils voulaient, fût-ce par le tremblement et l’épouvante, forcer le genre humain au paradis. Ils semblaient des barbares et ils étaient des sauveurs. Ils réclamaient la lumière avec le masque de la nuit.

En regard de ces hommes, farouches, nous en convenons, et effrayants, mais farouches et effrayants pour le bien, il y a d’autres hommes, souriants, brodés, dorés, enrubannés, constellés, en bas de soie, en plumes blanches, en gants jaunes, en souliers vernis, qui, accoudés à une table de velours au coin d’une cheminée de marbre, insistent doucement pour le maintien et la conservation du passé, du moyen-âge, du droit divin, du fanatisme, de l’ignorance, de l’esclavage, de la peine de mort, de la guerre, glorifiant à demi-voix et avec politesse le sabre, le bûcher et l’échafaud.
Quant à nous, si nous étions forcés à l’option entre les barbares de la civilisation et les civilisés de la barbarie, nous choisirions les barbares. »


...., pour autant, qui me dira que l'on ne retrouve aucun de ces "hommes hérissés", ni de ces "autres hommes, souriants, brodés" de 1793, dans l'histoire qui se fait, en cet automne de 2018 ?

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2920
Re : Allez, des brèves (!), en passant et au passage
« Réponse #4 le: 02 décembre 2018 à 06:54:18 »
Alors, me voila quant à moi bien "satisfaite", mais de quoi me mêle-je, hein, que, par la force des choses consciente ou non, il n'y ait pas eu de délégation gilets jaunes, géji pour les intimes, à Matignon, et que le piège, décelé ou non, des "conférences régionales" ait été pour l'instant évité.

Le format dont courait à ce moment-là le bruit était celui d'un "délégué" par région -  c'est à dire 8 "représentants" , un pour chacun de ces monstrueux agglomérats correspondant peu ou prou au schéma de la commission européenne des NUTS, "nouvelles unités territoriales"sans aucune unité perceptible sauf celle de la démographie, associant dans une France d'historicité centralisatrice carpes et lapins, mais aussi pêcheurs et chasseurs, (oui, de ceux que l'on courtise si aimablement  :rougefache: ).
Faisant chacun leur part de l'exécution du rapport Attali, lui-même copie confuse, et de désordre intentionnel, des directives diverses de la C.E., et des "agendas" 2010 et 2020 de celle-ci, les 3 derniers présidents ont l'un après l'autre fait leur taf sur cette malfaisance : Sarko lançant  "le grand Paris", un Etat prévisionnel  en soi, qui depuis son lancement il y a onze ans n'a jamais connu de disette, soyez tranquilles les gars le flouze coule à flots et, (nec mergitur  :diable: ), Hollande, sous influence  - le terme est faible - de Macron et ses propres influents, faisant voter les Lois Maptam (2014) et NOTRe (2015), et Macron lui-même bien décidé à achever l'ouvrage fédéraliste boiteux pour rendre enfin sa copie, léchée à n'en plus pouvoir, au bon maître Attali, entre autres en liquidant mezzo voce mais pour le compte les départements.

Juste en passant, toutes ces "réformes" ont coûté et coûtent encore un pognon de dingue  :diable: aux collectivités territoriales, pognon dont je vous passe le détail et la liste, (mais je pourrais le faire, j'y reviendrai, pov' vous ! :bigtong: ), - et à l'ETAT si vilainement dépensier, puisque, on l'a évidemment oublié, Sarko avait en sus de ses autres turpitudes pré-engagé dès 2007 une refonte des périmètres régionaux et départementaux des administrations déconcentrées de l'Etat dans certains ministères, refonte aboutissant déjà "par économie"  :( , à une cartographie réduite à 8 ou 9 interrégions administratives métropolitaines d'Etat, et à des disparitions nombreuses de directions départementales "trop petites", préfigurant dans l'organisation de l'Etat déconcentré la disparition pure et simple, si souhaïtable  :rougefache: , du département, symbole à liquider (et à l'époque on a commencé par les plaques d'immatriculation des bagnoles, eh oui, y'a pas de petit effort dans la lutte contre les idées fossiles, s'pas ?). Inutile de dire que les périmètres géographiques de ces régions administratives de l'Etat déconcentré version Sarko ne correspondaient pas, quelques années plus tard, aux nouvelles collectivités territoriales de 2014-2015, ni aux compétences nouvelles de celles-ci, sinon ce n'eût pas été drôle.

"Bref"  :gene4: , les 8 interrégions monstrueuses actuelles SONT en bazar constant sur tous les plans depuis 2007, et ça continue dur compte tenu de l'assiduité de certains à l'entretenir, le bazar. Ce qui m'amène moi-je perso à être très soulagée que les géjis POUR L'INSTANT aient décliné d'entrer dans le piège Macron-Philippe soit-disant de la concertation de terrain, qui amenait dans l'urgence à avoir des "représentants d'interrégions". J'espère bien d'ailleurs que ladite concertation de terrain sera tout aussi bien, dans les jours qui viennent, considérée comme ce qu'elle est, à savoir une turpitude supplémentaire susceptible de participer du projet fédéraliste, pour résumer, le schéma un "terrain"= des Loi et règlementation spécifiques.

Selon moi d'ailleurs, les Assemblées Citoyennes ont leurs vertus, qui serviront, mais pas dans le cadre du choix d'interlocuteurs. La production récente par les géjis, à l'attention de l'Elysée, de Matignon et de quelques autres, de 40 et quelques propositions de mesures souhaïtées-nécessaires (dont une grande proportion me paraît tout à fait correcte), suffit bien, elle préserve l'égalité/équité entre "territoires" = les géjis ont écrit, ben, qu'il leur soit répondu par la même voie, non ? Je sais, c'est ballot, ça ne tiendra pas sur un tweet   :mdr3: ............ Les Assemblées Citoyennes "de terrains" peuvent très bien dans un premier temps bosser, avec certaines des propositions nationales, sur ce en quoi leur propre territoire diffère, en plus ou en moins, du schéma de base national de la rédaction, et sur les solutions spécifiques qu'il faut EVENTUELLEMENT y apporter. Que de ces Assemblées dès lors sorte à terme un vivier de représentants semble plausible.

Addendum : 
Au fait, les "nouvelles régions" et leurs "métropoles" issues de l'effort conjoint des 3 susdits prez, ont une autre tare, au cas où vous ne l'auriez pas remarquée = elles sont uniquement métropolitaines, évidemment, comment faire autrement, n'est-il pas ?  :désolé1:  ...... Cela a abouti, déjà sous Sarko, dans certains ministères, à une unique Direction Interrégionale des Services de l'Etat déconcentré...... "de l'Outremer", (ça fait sobre hein ?), basée, comme il se doit, à Paris.  :(
 
(J'y reviendrai, mes pauvres agneaux  :jesus: , aux Outremer, encore et toujours = même si ce n'est que votre propre intérêt qui vous guide, réfléchissez ! A accepter, parce que c'est loin, parce que "c'est pas la même chose là bas", (où que ce soit), que nos concitoyens - dont certains descendants d'esclaves, dont certains peuples premiers,  des collectivités d'Outremer subissent toujours, en notre nom, un néocolonialisme éhonté, ben, vous savez, l'"égalité/équité" par le bas , elle finira en phase ultime par s'appliquer sur cet "objectif" là, tous pareils et par exemple, le même montant de RMI (aujourd'hui divisé par 2 en Outremer) tant pour le gueux métropolitain que pour le gueux outremerien, de la fraternité égalitaire que diable  :diable: ! Un projet Montagne d'Or dans la forêt vosgienne ! Eau et électricité courantes pour une base de lancement de je ne sais quoi en Lozère, mais pas pour les Lozé-riens (c'est de la prédestination, ou je ne m'y connais pas ! ). Et puis partout partout, égalité d'abord ! la vie plus chère, de 30 à 50%, ah, on va vous l'apprendre, c'qu'elle coûte en vrai, la vie !).

Pour info au cas où, ceci n'était pas une brève  :gene1:  :gene1:  :gene1: .       
« Modifié: 02 décembre 2018 à 07:26:02 par old machin »