Auteur Sujet: Baisse APL et autres allocs logement  (Lu 400 fois)

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5844
Baisse APL et autres allocs logement
« le: 26 juillet 2017 à 17:31:46 »
La grosse polémique de ces 2 deniers jours : les gentils marcheurs baissent les allocations logements de 5€ par mois, et se permettent avec un incommensurable mépris de moquer le fait que certains puissent s'indigner d'une aussi insignifiante baisse "ils fumeront moins ou boiront une bière de moins" "si les jeunes étudiants pleurent pour 5€ de moins, que feront-ils de leur vie" (ça c'est dixit un certaine Opetit, députée LREM, et chroniqueuse des "Grandes Gueules" qui a touché la timbale)

http://www.youtube.com/v/fHJuqMzfNwI?wmode=transparent
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2858
Re : Baisse APL et autres allocs logement
« Réponse #1 le: 27 juillet 2017 à 06:51:05 »
Vivivi, la mme O'Petit continue à faire fort.... n'était-ce pas cette beauf en jupon qui avait attiré une foultitude de réclamations de téléspectateurs auprès du CSA, suite à des déclarations aux "grosses têtes" du genre : " Quand je vois un barbu en djellaba traverser la rue, j'ai une envie folle d'accélérer, et ça ne date pas de maintenant", ou autres perles de culture  :diable: sur les "Roms", et les migrants en général ? Si si, c'est elle.

Ce qui m'amène au "groupe" LREM à l'AN, lequel accessoirement est, dans la logistique macronienne (j'aime, ça fait microbien  :mrgreen:), un crachat à la gueule des électeurs, UNE PARTIE de celui-ci ayant d'évidence été constitué sous forme de recrutement à emploi bien rémunéré, là aussi CDI "mission", - ce qui prend une certaine saveur, lorsque ceux INITIALEMENT postulants à ce titre, débattent du projet de Loi "moralisation", axé principalement (à tort) sur les parlementaires.

Ceci dit aucune raison de désespérer immédiatement de la nature humaine = cela n'existe pas, qu'une collection de 300 et plus individus soit constituée uniquement de scélérats, ça va remuer dans la frange uniquement ballotte. Trop tard ? Ouep, c'est vrai - mais on prendra quand même ...  :désolé1:
« Modifié: 27 juillet 2017 à 21:29:20 par old machin »

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Baisse APL et autres allocs logement
« Réponse #2 le: 28 juillet 2017 à 19:26:29 »
Mince! La Morano a trouvé une concurrente...  8| Rien ne sera épargné à cette pauvre droite en débâcle...  :pleur4:
En débâcle, vraiment?  :grrr:

Merci RVN: je découvre un talent.  :merci:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Re : Baisse APL et autres allocs logement
« Réponse #3 le: 29 juillet 2017 à 09:08:09 »
Un petit article de la dépêche là dessus.
Citer
Fin du suspense et des rumeurs. À compter du mois d'octobre, les aides personnalisées au logement (APL) vont baisser de 5 euros par mois et par foyer. Une décision qui a provoqué la colère des syndicats d'étudiants.

Le ministère de la Cohésion des territoires, chargé du logement, a confirmé, hier, la réduction de 5 euros par mois et par ménage de l'aide personnalisée au logement (APL) à compter du 1er octobre 2017. Cette décision est consécutive à l'application d'une réforme d'économie budgétaire décidée sous le quinquennat précédent et pas encore appliquée», a indiqué une responsable du ministère en précisant qu'une suppression pure et simple des APL, évoquée par certains médias, «n'a jamais été envisagée» et n'aurait «aucun sens».

Le 12 juillet dernier, cette diminution avait été évoquée par Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, à la sortie d'une audition à la commission des Finances à l'Assemblée nationale. «La baisse des APL a été votée par la précédente majorité, mais n'a jamais été mise en place. Nous prendrons les mesures votées par le Parlement», avait-il alors indiqué. Ce qu'a réfuté hier Emmanuelle Cosse, ministre du Logement du gouvernement Hollande : «C'est faux ! Il n'y a jamais eu de décision de baisse généralisée des APL prise quand j'étais au gouvernement» assure-t-elle, rappelant que les mesures appliquées en juillet et octobre 2016 visaient à raboter les APL pour les publics qui avaient plus de 30 000 euros de patrimoine et à rappeler que les enfants dont les parents payaient l'ISF n'y avaient pas droit.
Une aide de 225 € par mois en moyenne

Les APL, qui ne sont pas la seule aide au logement, bénéficient notamment à environ 800 000 étudiants dont le logement est le premier poste de dépense. Mais cette allocation est destinée, sous condition de ressources, à toute personne locataire d'un logement neuf ou ancien. Elle représente en moyenne 225 euros par mois et a coûté 20 milliards d'euros au budget de l'État en 2016. Une baisse de 5 euros représenterait pour le budget de l'État une économie mensuelle de 32,5 millions d'euros soit 97,5 millions sur les trois derniers mois de l'année en cours.

Ce coup de rabot a suscité de nombreuses critiques, à droite, mais aussi à gauche. «Je ne dis pas que çà et là il n'y a pas quelques efforts à faire, mais les Français ont déjà fait beaucoup d'efforts et se sont déjà serré la ceinture «a ainsi affirmé le député de la France Insoumise Adrien Quatennens. Même chez certains élus LREM, la mesure a du mal à passer : «5 euros par mois, pour les étudiants les plus précaires, ce n'est pas neutre. Trouvons d'autres moyens pour les aider spécifiquement» a tweeté Mathieu Orphelin, député du Maine-et-Loire.

 :merci:

Je pense que cette mesure est tout à fait macroniste, dans la droite ligne du camouflet qu'il va infliger au peuple qui l'a élu (et à nous qui ne l'avons pas élu aussi malheureusement) et de la destruction "en marche" du pays.

Pour l'instant, on ne se dirige pas vers la tenue des "engagements" sur le logement.

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Re : Baisse APL et autres allocs logement
« Réponse #4 le: 29 juillet 2017 à 09:14:28 »
Des réactions de syndicat étudiant (source)

Citer
Les organisations étudiantes ont été les premières à réagir hier à l'annonce de la baisse de 5 € des APL.

Le premier syndicat, la Fage, s'est immédiatement insurgé contre cette réduction de 60 euros par an des APL. «Alors que plus de 60 000 bacheliers sont en détresse, faute d'affectation (dans l'enseignement supérieur, ndlr), la poursuite d'études se voit aujourd'hui doublement remise en cause», a dénoncé ce syndicat dans un communiqué.

La Fage a demandé au gouvernement d'Édouard Philippe et au Président Emmanuel Macron «de ne pas matraquer le portefeuille des étudiants en revenant sur cette mesure injuste, d'ouvrir une vraie réforme des aides sociales étudiantes et de lancer sans délais le plan de 80 000 logements annoncé dans le programme du président de la République».

Pour Lilâ Le bas, présidente de l'Unef, «encore une fois on fait des économies sur le dos des étudiants», qui représentent 40 % des allocataires des APL. «Cette aide est vitale pour avoir un logement autonome, pour avoir simplement les moyens de poursuivre ses études car on le sait bien, la précarité est importante, les bourses insuffisantes.» «Pour nous, c'est évidemment inacceptable», a-t-elle ajouté.

Autre syndicat étudiant, le mouvement PDE (Promotion et défense des étudiants) a également exigé «le retrait d'(une) proposition dangereuse pour la jeunesse» et condamné un «double discours» du gouvernement, qui a promis un gel des frais d'inscription universitaires tout en prenant des mesures d'économies «à contresens» en termes de logement.

Or, selon la Fage, un étudiant sur quatre vit sous le seuil de pauvreté et le logement représente plus de la moitié du budget mensuel d'un étudiant.

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2858
Re : Baisse APL et autres allocs logement
« Réponse #5 le: 29 juillet 2017 à 11:14:40 »
Bon ben moi, j'm'en va élargir le sujet, puisqu'il ne vous aura pas échappé qu'aux critiques quant à cette réduction uniforme des APL l'exécutif a réagi par non pas la promesse, mais la menace (il faut quand même commencer à distinguer, nope, contrairement aux médias...  :diable:) d'une nouvelle nième Loi Logement pour l'automne....

Et c'est là que (j'attendais, tapie dans m'coin  :mdr3: , que ça vienne...sur le tapis  : mrgreen:) je vous reporte, ô fidèles lecteurs d'ycelui, au topo Médias Sondages et plus si affinités.... Voilà pourquoi : peut-être cela vous a-t-il échappé, mais il y avait une grosse  (encore plus) bizarrerie, unique en son genre, dans l'achat des sondages "Presitracks"de la distinguée entreprise Opinion Way - laquelle s'est par ailleurs illustrée, dans ces mêmes sondages, par des manips d'enfer côté redressements et autres : ces sondages  n'étaient pas achetés par le tout autant distingué journal Les Echos les publiant, mais par ORPI, "1er réseau d'agences immobilières de France". Etonnant, isn't it ?

lien vers le post traitant des fameux "Présitracks" dans le fil "MEDIAS, SONDAGES, PRESIDENTIELLES, LES LIAISONS DANGEREUSES"
(rajouté pour aider ceux des lecteurs qui n'auraient pas suivi
RN)


Alors, les Présitracks ont commencé le 6 février 2017, meuh le chef suprême et président d'ORPI, Bernard CADEAU - et j'suis pas sûre que c'en soit un  :( - avait commencé bien avant son lobbying en faveur de mesures radicales pour l'immobilier auprès des candidats à la présidentielle, prenant pour ce faire, occasionnellement, le profil du soucieux social  quasi vêtu de la robe de bure de l'Abbé Pierre (ce n'était pas, bien sûr, parce que le logement social est une riche affaire à conquérir - à propos, avez vous vu la valse intense des prez d'offices HLM ces derniers temps ? ). Mais, disposant de plus de moyens que ledit abbé, l'avait créé l' "ORPI LAB", not'Cadeau, où il convoquait les candidats prez devant un aéropage (Opinion Way, LES ECHOS, experts de l'immo, et "des français" ) pour qu'ils crachent leurs projets. Sarko y est passé en premier, puis Macron le 28/11/2016. Orpi ne restitue que 2 minutes guère plus de la chose :

http://www.youtube.com/v/OQDdJfPU8Fk?wmode=transparent


mais nous en sert un commentaire et un peu plus de grain à moudre :

http://www.blogimmobilierorpi.com/actus/lab-orpi-emmanuel-macron-defend-une-visionrupturiste-/

, dont quelques extraits sont plaisants :

"Halte à la schizophrénie politique !

Emmanuel Macron ose. Il propose une approche « rupturiste » de la politique du logement, à l’aune des outils d’aujourd’hui, que ce soit en termes de construction, de rénovation énergétique, du parc existant ou encore de logements sociaux. A raison puisque depuis des années la France paie un lourd tribut aux échecs des politiques classiques. Inflation de normes, d’impôts, de lois… parviennent uniquement à freiner le développement du secteur immobilier. Exemple ? Comment peut-on soutenir une politique pro-construction et dans le même temps empiler des normes, s’interroge l’ex-ministre ? Chez ORPI nous ne craignons pas cette approche « rupturiste », bien au contraire. Nous l’appelons de nos vœux et sommes prêts à y travailler avec les décideurs d’aujourd’hui et de demain."

...... ce concert d'adhésion étant chaudement soutenu par IMMOMATIN, dont vous noterez qu'il ne s'embarrasse pas de parler de "mesures pour le logement" dans son titre web:

http://immomatin.com/articles/sites-de-reseaux/les-mesures-d-emmanuel-macron-pour-l-immobilier.htm

Dont extrait(s) :

" Aux côtés de Bernard Cadeau, président d’Orpi, Emmanuel Macron a dévoilé ses priorités pour relancer le logement en France. Elles s’articulent autour de trois axes : développer l’offre de logement en France, revoir les droits de mutation afin d’accompagner la mobilité des Français et booster la rénovation thermique et énergétique.

Les mesures phares d’Emmanuel Macron "...........

...............2.     Le « bail mobilité »
La mobilité est au cœur du programme d’Emmanuel Macron. "Notre système de logement est conçu pour les familles sédentaires d’hier : celles qui occupent le même emploi, dans la même ville. Le résultat c’est qu’aujourd’hui, beaucoup d’entraves freinent notre mobilité, notamment  les coûts de transaction trop élevés, que ce soit du côté des locataires avec les dépôts de garantie, que du côté des propriétaires avec les droits de mutation", a t-il indiqué. Pour faciliter l’accès au logement et répondre à cette mobilité, l’ex-Ministre souhaite expérimenter le « bail mobilité » dans le privé. En d’autres termes : un bail d’une durée d’un an, réservé aux personnes en situation de précarité, "qui permettrait d’ouvrir le marché du locatif libre à un public en difficulté."...........
[Je reviendrai sur le fait que cette "mesure-phare " est un concept global chez Macron, préparé à petits pas dans sa Loi Macron I : elle part du concept qu'il faut décourager   ou - l'achat de résidence principale et booster le logement locatif (ça tombe bien , Opinion Way nous raconte que 70% des français y sont favorables.. :diable: .) qui "favorise la mobilité "- et j'y vois, laide que je suis, l'effet mauvais genre que crée, lors de licenciements, le ligotage pro domo des nouveaux chômeurs, lorsqu'ils sont accédants à la propriété. Et puis, c'est bien connu, licencié ici, on n'a qu'à aller ailleurs, n'est-ce pas, a dit Macron ("si j'étais chômeur, etc", chez Bourdin me semble) : et ailleurs, on pourra trouver sous ce "bail mobilité" une carrée genre studio meublé (on parie ?  :rougefache: ) "avec moins de droits pour le locataire", pour aller marner à son CDI Mission. Sans la p'tite famille ? Ah, on n'va pas pioncer sur du détail ! En Chine z'ont fait ça pendant des décennies, nope ?  :rougefache: ]
............"4.     De la stabilité !
La politique du logement a beau peser 40 milliards d’euros, soit 2 points du PIB, les Français la juge [sic] illisible. La faute aux réformes, qui se sont accumulées ces dernières années. Pour répondre à ce mécontentement, Emmanuel Macron souhaite de la stabilité ! D’abord sur les normes thermiques et d’accessibilité : "il n’y en aura pas de nouvelles, nous devons d’abord absorber les plus récentes." Ensuite sur la mesure phare de Cécile Duflot : l’encadrement des loyers. Avant de noter "les effets pervers de cette mesure", notamment l’affaiblissement de l’offre locative et la fuite des investisseurs, Emmanuel Macron a précisé qu’il s’opposait à sa suppression. "Mieux vaut la débrancher progressivement, en traitant la source du problème : la raréfaction de logement." "..........

Et alors, m'sieur Cadeau nous en fait un, comme il reste aux 1ères loges, il nous communique ce 10 juillet sur son blog les grandes lignes du projet de loi logement pour cet automne :

http://www.blogimmobilierorpi.com/convictions/loi-logement-et-mobilite-les-premieres-annonces-du-gouvernement/

, dont ce dont il est bien aise, extrait :

" Satisfecit affiché
D’une durée limitée de trois à douze mois, le bail mobilité coexistera aux côtés des contrats de location vide (3 ans minimum pour une personne physique, 6 ans pour une personne morale) et meublés (1 an minimum, réduit à 9 mois pour les étudiants). Comme son nom l’indique, ce bail favorise la mobilité professionnelle, enjeu de compétitivité pour les entreprises et moteur de croissance pour l’économie. Nous regardons cette annonce d’un œil bienveillant. C’est très positif ! Un tel bail devrait en effet répondre aux attentes d’un Français sur quatre qui, interrogé par OpinionWay pour ORPI, se dit prêt à déménager pour saisir une opportunité professionnelle. Petit rappel toutefois à l’intention du législateur : il est primordial de veiller au maintien de l’équilibre des relations entre propriétaires et locataires, notamment en garantissant les loyers pour les bailleurs. "

.......... Et au fait, pour finir, M'sieur Cadeau devrait être ravi de la dernière annonce de Macron sur les "logements d'urgence pour demandeurs d'asile et autres migrants"...., ça rentrera pile poil dans la case.....  :rougefache:

Bon, conclusion I mes agneaux : ORPI/CADEAU a bien fait d'investir dans Presitrack et ses manips. Conclusion II : craignez le pire, j'y reviendrai !  :mdr3: :mdr3: :mdr3:


« Modifié: 30 juillet 2017 à 14:56:37 par reveillonsnous »