Auteur Sujet: MACRON : ARNAQUES, MENSONGES, PETITS COUPS BAS ET COMPAGNIE  (Lu 367 fois)

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2797
MACRON : ARNAQUES, MENSONGES, PETITS COUPS BAS ET COMPAGNIE
« le: 25 juillet 2017 à 16:26:41 »
Je m'étalerai plus tard sur le titre de ce fil - j'dois sortir ! Mais je veux juste entrer dans cette lamentable guerre de communiqués macroniens, au sujet de la "mesure APL", laquelle est prétendument issue d'une décision du gouvernement précédent - BFMTV produisant triomphalement une lettre de cadrage de Valls demandant (comme c'est surprenant !) aux affaires sociales de prévoir pour 2017 des éconocroques, notamment sur les APL. La Loi de finances Hollande pour 2017 n'en a rien fait (quoique envisagé de supprimer les APL pour les enfants de parents payant l'ISF).

Mais bon, d'une part, même si c'était vrai leur histoire, rien n'oblige un gvmt à appliquer quelque chose que le précédent aurait prévu mais non appliqué. MAIS SURTOUT : LES LETTRES DE CADRAGE ENVOYEES EN ETE SONT REDIGEES PAR BERCY. CELLE-CI DE LETTRE EST DATEE, ANNIVERSAIRE, DU 25 JUILLET 2016. DATE A LAQUELLE MACRON ETAIT CHEF DE BERCY - DONT IL N'A DEMISSIONNE QUE LE 30/08/2016. Je moi-je serais ravie que ça se diffuse.... :diable:

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2797
MACRON : ARNAQUES, MENSONGES, PETITS COUPS BAS ET COMPAGNIE
« Réponse #1 le: 26 juillet 2017 à 06:55:41 »
Me revoilà donc, pour "justifier"  - c'est mon point de vue et j'y adhère - le titre de ce fil ouvert à l'arrache : j'y ai voulu exprimer l'idée globale que notre happy-go-lucky, et accessoirement neo-yuppie président, poursuit, dans son "cdi mission", une trajectoire qui n'a rien à voir avec celle supposée du météore se révélant sur un nouveau pont d'Arcole, mais qui ressemble fort à celle d'un ado pétrifié dans un âge où, au lieu de se voir signifier des limites, il a uniquement appris  (cornaqué, tel un très jeune prometteur côté "sportif", par des adultes intéressés) à biaiser, mentir, et accessoirement faire des paris un tantinet ou tout à fait pervers/salauds. Faire des "bons coups", dont on puisse se gausser en bonne compagnie, sur le dos et aux dépens du naïf, - ou plutôt de l'imbécile, puisqu'il "y a cru", le ballot, le nigaud. Les ballots, les nigauds. Le peuple, cette somme de riens.

Je ne vais pas  (quoique !  :diable:) me reposer la question de savoir si subrepticement ce ne serait pas madame Junon, bien secondée par quelques Attali et consorts, qui aurait été élue, mais par contre j'affirme mon point de vue, qui est d'assister à une pièce de théâtre, (type vaudeville très relativement talentueux, à l'aune de ceux de "Au théâtre ce soir"), pièce au texte et à l'acteur principal  plutôt médiocres, mais bourrée de cocus successifs arnaqués avec constance, pièce à laquelle il ne manque rien des claquements de portes, des valets et servantes tour à tour complices ou gêneurs, ni des sempiternels bourgeois obtus mais pourris de thune, qui presque jusqu'au bout croiront que le jeune premier au masque facial un peu figé dispose d'un brin de morale.

De mon point de vue, le jeune premier en question n'a pas grand chose à voir ou dire sur l'écriture (...ou réécriture  :diable: ) de la pièce, mais par contre la bride lui est lâchée pour quelques improvisations, ou perfectionnements de "montages", tous de nature humiliante et/ou écrasante pour ceux qu'ils visent, tant l'imprudence de ceux-ci apparaît dès lors  au grand jour, et tant la "science" du coup tordu chez le jeune Jupin-malin (oui oui, dans ce sens là  :diable: ) est, pour le coup, développée  : voyez Bayrou, le premier grand kleenex d'une cohorte qui tantôt foisonnera. Voyez les petits détails qui tuent déjà, ils sont légion, il ne peut pas s'en empêcher, à défaut d'avoir écrit le scénario, il saupoudre des petits trucs salopards, il agrémente, à son goût, de petits et grands mensonges, d'arnaques tellement énormes qu'elles passeront inaperçues, et de petits coups bas pour achever les bestiaux. C'est l'avant-dernier qui en fait m'a, perso, le plus choquée : cette séquence ne m'est passée qu'une seule fois sous les yeux, et est depuis escamotée des bouts de videos reliquataires, ake je voudrais bien qu'on la retrouve ! = lors de la descente des Champs Elysées le 14 juillet en véhicule militaire, notre mutin Jupin a, pas si brièvement que cela, posé d'autorité sa main gauche sur la droite gantée du Gal de Villiers ............restant impassible certes, mais dont j'imagine... C'est d'ailleurs cela, j'imagine, môôôvaiise que je suis, j'imagine qu'il y avait là la perle des humiliations, alors que notre bon jeune homme voulait signifier son pardon magnanime à l'étoilé... Nope ?
« Modifié: 26 juillet 2017 à 07:00:10 par old machin »

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2797
Re : MACRON : ARNAQUES, MENSONGES, PETITS COUPS BAS ET COMPAGNIE
« Réponse #2 le: 27 juillet 2017 à 21:20:21 »
Alors, pour ce qui est de l'arnaque à la "nouveauté-modernité-pensée nouvelle-toussa" Macron n'est certainement pas initiateur, mais grand pratiquant de l'appropriation voire du plagiat, on l'a vu avec son "programme" ficelé au goutte à goutte des programmes d'autres, ou avec ses méthodes de "création innovante" de mouvement, pillées chez un autre, - et on le voit aujourd'hui tout particulièrement avec le coup d'Etat social de démantèlement total du Code du travail, (démantèlement certes engagé bien comme il faut avec Attali et Hollande), où il nous ressert quasi telles que, et la programmation et la méthodologie du candidat Fillon des heures de gloire de novembre 2016, avec seulement moins de mots guerriers.
Qu'est-ce qui différencie donc, en effet, ce à quoi nous assistons actuellement, de la méthodologie énoncée par le sourcilleux ? J'ai eu une petite envie de vous rappeler ça, qui n'a jamais que 8 mois d'âge :

Fillon devant le MEDEF  (citation Club Mediapart):

"« Moi, ce que je veux c’est que le 1er juillet [2017] les deux ou trois ministres chargés des réformes : l’Economie et les Finances, le Travail pour l’essentiel …  arrivent avec des textes prêts …, et dans une forme de Blitzkrieg, … fassent passer devant le Parlement en utilisant d’ailleurs tous les moyens que donne la Constitution de la Vème République : les ordonnances, les votes bloqués, et le 49,3, tout ce qui est nécessaire, fassent passer en l’espace de deux mois, sans interruption estivale, les six ou sept réformes fondamentales qui vont changer le climat de l’économie et le climat du travail dans notre pays. C’est évidemment pour moi l’abrogation des 35 heures et la suppression de la durée légale du travail et le renvoi à la négociation dans les entreprises sans contrainte, c’est le nouveau code du travail,… c’est la réforme de la fiscalité du capital, fondamentale pour relancer l’activité économique dans notre  pays…. ».


Alors, c'est aujourd'hui enveloppé dans un papier un peu moins kaki et un peu plus camouflage, puisque s'il n'abroge pas directement les 35 h, m'sieur Jupin nous fait des manips sur le paiement des heures supplémentaires qui aboutissent au pareil et même.  :rougefache:  Du coup, n'est-il pas intéressant de voir ce qu'à la suite Fillon prévoyait de faire ? Régalez-vous :

"..... "Donc pour prolonger cette tension moi je pense qu’il faut organiser un référendum en septembre qui permet de maintenir l’état de tension électorale dans le pays et donc de rendre très très difficile la contestation sociale pendant cette période autour de deux ou trois idées fortes qui à mon sens ne font pas courir trop de risques au président de la république élu et à sa majorité, ce référendum pourrait tourner d’abord autour d’une question fondamentale :  “Est-ce que vous êtes d’accord pour qu’on inscrive dans la constitution le principe d’égalité des régimes sociaux  entre le public et le privé ?” , inscrit dans la constitution de la république française ça rendrait absolument obligatoire et nécessaire la convergence des régimes sociaux. Deuxième question ” Est-ce que vous êtes d’accord pour fusionner les départements et les régions ?”. Troisième question “Est-ce que vous êtes d’accord pour supprimer un certain nombre de parlementaires ?” , diminution du nombre de parlementaires ça peut paraître un peu démagogique, être un peu comme la cerise sur le gâteau ou la crème chantilly pour être certain que le référendum soit voté, mais je pense qu’en plus ça peut conduire à la modernisation du fonctionnement du parlement.
Voilà, si on fait tout ça, on crée un choc qui à mon sens rend très très difficile la réaction sociale que vous craignez.”


Deux sources pour ces citations :
Mediapart
tv83info

On parie ?  :rougefache:
« Modifié: 04 août 2017 à 18:01:29 par Val »

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5809
Re : MACRON : ARNAQUES, MENSONGES, PETITS COUPS BAS ET COMPAGNIE
« Réponse #3 le: 28 juillet 2017 à 14:19:54 »
Tu fais bien de le partager ! Et cela semble effectivement tout-à-fait crédible !
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19203
Re : MACRON : ARNAQUES, MENSONGES, PETITS COUPS BAS ET COMPAGNIE
« Réponse #4 le: 02 août 2017 à 18:22:35 »
Old machin, quelle envolée, quelle diatribe !  :super: :super:
C'est beau, c'est bien écrit, et c'est totalement vrai.
Je pourrai discuter à mon sens l'influence de Junon, que je crois vraie, mais je crois également que notre président a des beaux morceaux de néo-libéral "je m'en fous du peuple" et "détruisons la France à grands coups de boutoir" en lui même, sans avoir besoin de son épouse.

Il croit plus ou moins à ce qu'il dit, et surtout il croit à son étoile jupiterienne....

Je me rappelle bien de la citation de Fillon, la première en tout cas, car j'ai écouté la vidéo où il dit exactement ça. Je ne connaissais pas la seconde citation, mais elle fait frémir....
Je ne me risque pas à parier, mais il faut vraiment se préparer à lutter dur.  :rougefache: :rougefache: