Auteur Sujet: Florence PARLY, Ministre de la Défense (gvt Philippe 2)  (Lu 314 fois)

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5841
Sylvie GOULARD ayant démissionné d'elle même pour "se défendre librement dans l'affaire des emplois d'assistants du MODEM" (et ayant du coup entrainé le départ de BAYROU et DE SARNEZ, d'ailleurs), le gouvernement PHILIPPE 2 a donc nommé une nouvelle Ministre de la Défense. (Le PHILIPPE 1 a tenu même pas un mois . c'est cocasse quand on se souvient que un des arguments chocs était : un gouvernement fait pour durer, et gouverner la France dans un climat apaisé !!!!)

Celle-ci, la nouvelle, se nomme Florence PARLY

Pour avoir une petite idée de son profil, je vous propose cet article.

Il est issu du site de François Ruffin ; et voici le lien. Mais je vous en mets la copie ci-dessous, car la page en question a aussitôt été signalée comme "site de harponnage" avec avis de "DANGER" ! Comme c'est surprenant ! Ayant personnellement passé outre, voici l'article :

Citer
Florence Parly: "représentante" de la banque Edmond de Rotschild




C'est une fonction qui ne figure pas sur sa page Wikipédia, qui est éliminée de sa biographie officielle, que les médias ont donc omise. Y compris "la prise de bec" du Canard, aujourd'hui consacrée à la ministre des Armées.

[Dernière minute: lundi 26 à midi, nous appelions le cabinet de la ministre des Armées quant à ses mandats industriels oubliés. Dans la soirée, Mme Parly annonçait dans une dépêche Reuters la démission de ces fonctions...]

Florence Parly vient de récupérer le ministère de la Défense. Et autant "les armées s'interrogent" (Les Echos, 23/06), autant les industriels sont ravis: « Au moins a-t-elle pleinement conscience du poids en France de l'industrie militaire et aéronautique... "Florence est une passionnée de technologie, d'aéronautique, de spatial, elle a volé en Mirage 2000, c'est un excellent choix", s'enthousiasme son ami Jean-Yves Le Gall, président du CNES. Les industriels, qui l'attendent aujourd'hui au Bourget avec le Premier ministre, semblent satisfaits. »

Satisfaits juste parce qu'elle aime les joujoux technologiques?
 Non, plutôt parce qu'elle est de leur sérail.

Une info est omise par les médias, mais le chercheur à l'université de Liège Geoffrey Geuens nous a alertés :

Dans le cursus de Florence Parly, on mentionne bien "l'ancienne directrice d'Air France et de la SNCF". On signale également que "son mari, Martin Vial, dirige l'Agence des participations de l'Etat (APE), présente dans les grands groupes de défense français", qu'il est même "membre du conseil d'administration de Thales". Ce qui, par parenthèse, en dit long sur l'endogamie de notre élite.
 Mais pour elle, on oublie une casquette: depuis janvier 2016, elle appartient au conseil de surveillance de l’entreprise Zodiac Aerospace. Elle y siège comme représentante du "Fonds Stratégique de Participation", qui n'a rien à voir avec le public Fonds stratégique d'investissement.

Qu'est, en effet, ce FSP?

C'est une émanation du groupe Edmond de Rotschild.

On lit sur leur site:

 « Le FSP est géré par le groupe Edmond de Rothschild. Regroupant six assureurs majeurs en France (BNP-Paribas Cardif, CNP Assurances, Crédit agricole assurances, SOGECAP (groupe Société générale), Groupama et Natixis Assurances), le FSP est un actionnaire de long terme dans le capital de sociétés françaises ».

Voilà donc une ministre (de plus) dont les liens avec la banque et l'industrie sont étroits. Ici avec le groupe Edmond de Rotschild, basé en Suisse, qui, comme le révélait Cash Investigations, dispose de 142 sociétés écrans dans des paradis offshore...

Sans doute entre-t-elle au gouvernement par souci d'équilibre avec son président Macron qui, lui, oeuvrait, à la banque d'affaires Rotschild et Cie, basée à Paris. Voilà un gage de pluralisme.

Comme le disait (presque) Jean Gabin: "Ce n'est plus un gouvernement, c'est un gigantesque Conseil d'administration!"

Appel

Comme député-reporter, nous avons joint le cabinet de Madame Parly, au ministère des Armées : d'abord, pour s'assurer qu'il ne s'agit pas d'une homonyme, que l'information est bien exacte ; ensuite, pour des questions complémentaires: pourquoi Madame Parly a-t-elle négligé cette ligne de son CV? Comment devint-elle représentante du groupe Edmond de Rotschild ? Siège-t-elle à d'autres conseils d'administration?

Par courriel, son assistante nous a confirmés que, "au jour de sa nomination, le mercredi 21 juin dernier, elle était membre des comités d’administration suivants :
- Depuis 2012 : Administrateur indépendant ALTRAN – Présidente du Comité des nominations et des rémunérations ;
- Depuis 2012 : Administrateur indépendant INGENICO – Présidente du Comité d’audit ;
- Depuis 2016 : Administrateur (représentant le FSP) indépendant ZODIAC AEROSPACE– Membre du Comité d’audit.
 Pleinement consciente des responsabilités qui sont désormais les siennes depuis sa nomination en tant que ministre des armées, Florence Parly a décidé de démissionner des instances en question. Il s’agit là d’une évidence au regard de ses nouvelles fonctions."


Sources :

http://www.zodiacaerospace.com/de-de/node/10073

http://www.edmond-de-rothschild.com/site/france/fr/actualites/asset-management/6032-fsp-eutelsat


Les bons signes de Zodiac

Outre Florence Parly, c'est également chez Zodiac qu'Edouard Philippe est allé chercher son directeur de cabinet : Benoît Ribadeau-Dumas dirigeait la branche "Système" de Zodiac Aerospace.

Pour revoir la séquence où Elise Lucet tente d'interpeler la baronne Ariane de Rotschild:

la video sur YouTube

"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod