Auteur Sujet: Nicolas HULOT, Ministre d'état "Transition écologique"  (Lu 804 fois)

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5809
Bon voilà ...

Déclaration de ce premier gouvernement

Il y a un ministère "plus ou moins" écologique avec à sa tête NICOLAS HULOT

Je pourrais presque me réjouir, vu qu'avec MACRON au départ c'était plutôt ZERO écologie !

Un peu du mal quand même !

HULOT ça a toujours été "les discours et les actes" ... plus ambivalent ou contradictoire, c'est dur !

Pas le temps de détailler ce point pourtant il y aurait largement de quoi (j'y reviendrai peut-être si besoin)

Donc au bout du compte, plutôt envie de pleurer, car des gens que je connais, sensibles aux idées écolos mais juste comme ça sans avoir creusé (et ne regardant que la télé) vont clairement me dire demain que "il est bien Macron, t'as vu "il a mis HULOT comme ministre"

 :pleur4: :pleur4: :pleur4: :pleur4: :pleur4: :pleur4:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7834
Re : Nicolas HULOT, Ministre d'état "Transition écologique"
« Réponse #1 le: 17 mai 2017 à 17:55:53 »
Eh bé pas moi!  :mrgreen: J'observe qu'Hulot, sous couvert de fondation, a géré cettuite comme une ch'tite entreprise fort rentable avec comme fond de commerce des consommateurs croyant à je ne sais quelle précaution écologique dans la fabrication de ses shampooings et autres savonnettes. Un entrepreneur, quoi: de quoi contenter le préz' actuel, pour les mêmes raisons idéologiques libéro-capitalistes que le $arko.

J'observe aussi que ledit Hulot a déjà démarché le $arko et le Hollande, pour faire part de ses recommandations, tel un messie. A chaque fois, on s'est intéressé au renom du bonhomme qui fait écologiste: gain substantiel en démagogie. mais aucun effet. J'observe que le gars a participé à la grande pitrerie dite "accord de Grenelle" pour un résultat d'opérette, le $arko s'étant vite mis à cracher sur l'écologie et devenant même -ô connerie- climatosceptique (en ce qui concerne l'ex-camembert, climatoseptique serait plus approprié).

J'observe encore qu'Hulot ne s'est engagé (à demi il est vrai) qu'avec un prèz de droite, le bling bling qu'on sait. Or, meshuy: re-belote avec le Macrotte. (Cela dit, eût-il rejoint Hollande: celui-ci a-t-il été de gauche? Arf, ma soeur! )

Maintenant, à la décharge dudit Hulot, sa fondation a évolué vers des horizons réellement écologistes, et pas seulement (soi-disant) écologiques. Vrai aussi qu'il a été pressenti par EELV (rejeté d'abord, puis) poussé au cul par Eva Jolly (mais au point où ils en sont...). Première occasion: Hulot a été jugé trop douteux; deuxième, encouragée par EJ: l'a dit non, trop risqué, y a p'us personne de fiable dans le bateau. Et vas-y, re-  :mrgreen:

Me semble évident qu'un gars (le Macron, je dis-je) qui hier encore disait que les pesticides, ben c'est pas fini parce qu'y a des emplois à la clef, faisant fi de la santé publique (peut-être pour ça qu'il a choisi une cancérologue à la Santé, re-  :mrgreen: ), n'a tendu la main à Hulot qu'avec des arrière-pensées démagogiques. Alors, si Hulot a certainement, reconnaissons-lui le scrupule, imposé des gages, gageons sans risque qu'il ne restera pas plus longtemps à la place qui lui est offerte que les valeureux Haroun Tazieff et Bombard sous Mitterrand, lesquels en eurent jusque là de faire de la figuration.

'ttendez que les législatives soient passées et vous verrez si ND des Landes va pas se construire...   :diable:

On la connaît par cœur, celle-là: ben maintenant, mes mignons, passons à la "réalité"...  :pleur3:
« Modifié: 17 mai 2017 à 17:59:59 par sarkonique »
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2797
Re : Nicolas HULOT, Ministre d'état "Transition écologique"
« Réponse #2 le: 17 mai 2017 à 18:01:26 »
" Donc au bout du compte, plutôt envie de pleurer, car des gens que je connais, sensibles aux idées écolos mais juste comme ça sans avoir creusé (et ne regardant que la télé) vont clairement me dire demain que "il est bien Macron, t'as vu "il a mis HULOT comme ministre" "

Hébé, RN, s'ils sont sensibles aux idées écolo ces gens, propose leur de soutenir la Fondation du p'tit gars, seront en bonne compagnie avec des pas pollueurs pour un rond   :mdr3:(liste à jour ce jour, Sarkonique, si t'avais encore cette petite illusion...) :

http://www.fondation-nicolas-hulot.org/ils-nous-soutiennent/ils-nous-soutiennent

Et puis, puisque celui-ci leur est tout frais en mémoire, qu'ils écoutent Jean Lassalle, alors député Modem, déclarant en 2008 à l'Assemblée Nationale :

 « Je propose simplement d’élever Nicolas Hulot au rang de père de la Nation, et même, profitant des bonnes relations qu’entretient le Président de la République avec le pape, de le canoniser. (Sourires.) Il serait en effet prudent de le mettre à l’abri de la justice, qui risque de lui demander un jour des comptes : car c’est bien l’argent des grands spéculateurs les plus pollueurs qu’il blanchit, ou verdit, dans sa fondation ! »
— Jean Lassalle, Assemblée Nationale  :diable:

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5809
Re : Nicolas HULOT, Ministre d'état "Transition écologique"
« Réponse #3 le: 17 mai 2017 à 18:55:41 »
GRUMMMMPHHHH  :fache1: :fache1: :fache1: :fache1:

3 fois que je vous prépare réponse argumentée, explicitée, bien construite, toussa, toussa

et 3 fois que je perd tout avec mon ordi qui plante (appellez ce n° vous êtes infectés, etc...)
donc là je la fais résumé !

1/ depuis 1984 je sais d'expérience que HULOT est juste un arriviste/opportuniste, donc AUCUNE confiance !

2/ mes proches "à sensibilité écolo" mais pas politisés, c'est le genre qui donne des sous tous les mois par prélèvement à WWF, donc vais sûrement pas ler dire qu'il vaut mieux donner à Fondation Hulot (même si l'un dans l'autre... je dis pas que WWWF c'est mieux !)

PS : à ce sujet (Fondation Hulot / WWF) j'ai en tête un échange que nous avions eu il y a un bail où j'étais aussi TRES critique sur GREENPEACE en disant que l'assoc "ROBINSdesBOIS" était largement plus crédible et pertinente ... je pourrais chercher et mettre liens si je n'avais pas ce problème d'ordi qui bugue ...
celui qui veut trouver ça parlait de "pêche au thon" ... comme mot-clés ça devrait permettre de trouver !
« Modifié: 17 mai 2017 à 19:01:06 par reveillonsnous »
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7834
Re : Nicolas HULOT, Ministre d'état "Transition écologique"
« Réponse #4 le: 17 mai 2017 à 18:58:34 »
Merci pour ce rappel, Old'. La pièce versée au dossier est édifiante!  :mdr1:

Voilà aussi pourquoi Macron Hulot toussa...  :mrgreen:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3157
Re : Nicolas HULOT, Ministre d'état "Transition écologique"
« Réponse #5 le: 19 mai 2017 à 13:39:04 »
Mouais, c'est du grand n'importe quoi, j'y crois pas une seconde
Nicolas Hulot....MDR    :grrr:
Deviens ce que tu es: vote Mélenchon !

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7834
Re : Nicolas HULOT, Ministre d'état "Transition écologique"
« Réponse #6 le: 14 juin 2017 à 11:38:18 »
Et d'ailleurs, ça commence bien, droit dans la continuité de Royal...  :rougefache:

Citer
Des personnalités hurlent pour les loups
 
Alors que le ministère de Nicolas Hulot s’apprête à abattre 40 loups, des personnalités publiques se mobilisent avec les associations de CAP Loup pour s’opposer aux tirs. Une campagne relayée par les citoyens, très majoritairement favorables à la protection des loups.

« Stop aux tirs des loups » ! C’est la pancarte déjà brandie par une vingtaine de personnalités signataires du manifeste de CAP Loup :
 
Yann Arthus-Bertrand (photographe), Jacques Perrin (cinéaste, comédien), Aymeric Caron (journaliste, écrivain), Brigitte Bardot (actrice), Hélène de Fougerolles (actrice), Guillaume Meurice (humoriste), Anne-Élisabeth Blateau (actrice), Jeanne Mas (chanteuse), Res Turner (rappeur), Gilles Lartigot (auteur), Vincent Munier (photographe), Julien Benhamou (photographe), Mélodie Fontaine (comédienne), Marc Large (dessinateur), Stone (chanteuse), Vivien Savage (chanteur), Jean-Michel Bertrand (réalisateur), Fabrice Nicolino (journaliste).
 
D’autres personnalités brandiront la pancarte dans les prochains jours et les prochaines semaines.

Sur les réseaux sociaux, le #SOSloups est relayé par les citoyens postant leur photo avec la pancarte.

Il est temps que l’État entende que 80% des Français sont opposés aux tirs des loups* ! Les associations réunies dans CAP Loup demandent l’arrêt des abattages et la mise en place d’une vraie politique de cohabitation entre les activités humaines et les loups. La biodiversité, l’intérêt général et le respect de la vie animale ne doivent pas être sacrifiés pour satisfaire des lobbies cynégétiques et agricoles qui refusent d’évoluer !

* Sondage IFOP 2013 pour ASPAS & One Voice

Communication d'ASPAS, ASsociation pour la Protection des Animaux Sauvages
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2797
Re : Nicolas HULOT, Ministre d'état "Transition écologique"
« Réponse #7 le: 16 juin 2017 à 07:22:13 »
Ouep, bon, j'étais loin de chez moi pendant quelques jours, je reviens dernier jour de la campagne législatives, et je ne voudrais pô trop disserter d'autres choses..., qui comme par hasard détourneraient l'attention ailleurs  :pasdrole:. Ake donc je ME mets des marque-pages plus généralistes :

- Petiot Jupin, généalogie Giscard, rétablit les Chasses Présidentielles
- Petiot Jupin n'a sûrement guère envie de retirer aux chasseurs  (1.5 millions d'électeurs, kék milliards de poids économique) la si tant excellente "gestion" de cette problématique comme des autres à eux dédiées
- Le Plan National Loup est à terme échu   :aille: :
http://agriculture.gouv.fr/plan-daction-national-loup-2013-2017-conservation-du-loup-et-protection-des-elevages

- Et par ailleurs, qu'elles sont donc insistantes les p'tites voix qui murmurent que parvenir à des fermes-usines de 30 000 brebis (et/ou chèvres tant qu'on y est ) ça te résoudrait tout en 3 coups de cuiller à pot.   :rougefache:

Bon, et puis môa dorénavant, quand on me cause sondage dans le poste  :diable: , et surtout quand c'est Opinion Way ou IFOP, ben, je vais voir, et je n'suis jamais déçue du voyage ...( surtout sur les subdivisions de catégories socio-démo-prof, et en outre POLITIQUES (!) utilisées/appliquées en l'occurrence sans aucune proposition de marge(s) d'erreur supplémentaire(s), peut-on rappeler que déjà en 2013 la population française était à plus de 85% habitante de milieu urbain ) :

http://www.pyrenees-pireneus.com/Faune/Loups/France/Sondage/2013-09-00-IFOP-ASPAS-Sondage-Complet-Loup.pdf

Toussa marque-pages sans prise de position.

V'là ! , et accessoirement santé camarades :]




Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5809
Re : Nicolas HULOT, Ministre d'état "Transition écologique"
« Réponse #8 le: 18 juin 2017 à 00:52:51 »
HULOT comme Ministre de la « transition écologique » ?

certains disent

C'est un pourri hypocrite vu les financeurs de sa fondation (EDF, L'Oréal, ect …)
C'est un naïf sincère qui a cru pouvoir influer sur les décideurs, le pauvre va se ramasser
C'est un opportuniste ambitieux mais qui croit vraiment à l'écologie
… Et de multiples déclinaisons des options ci-dessus

Pour ma part j'ai croisé le bonhomme plusieurs fois, et je vais vous dire ce moment, anecdotique, où je me suis fait mon opinion.
L'anecdotique est parfois révélateur.
Dans un rassemblement de vieux gréements où il jouait les vedettes (parachutée la vedette, le rassemblement existait sans médias nationaux) je l'ai vu arriver au quai dans un zodiac double moteur (centaines de litres carburant consommation) alors qu'il y avait des navettes collectives qui lui auraient pris moins de 10 mn de trajet.
Sensibilité écologiste ?
Je demande …
Moi, en tout cas , ce jour-là j'ai jugé (et d'autres fois ça c'est confirmé)

Ce que disent les certains

Le gouvernement Philippe : avec Nicolas Hulot en dindon de la farce écologique

Pourquoi Nicolas Hulot est l’esclave utile ?!
« Modifié: 18 juin 2017 à 00:57:58 par reveillonsnous »
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7834
Re : Nicolas HULOT, Ministre d'état "Transition écologique"
« Réponse #9 le: 19 juin 2017 à 18:58:05 »
Quoique engagé, le gouvernement ouvre une consultation publique au sujet de l'abattage des loups. Cela se faisait en pure perte avec Royal. En principe, une consultation publique n'est pas qu'une question de forme, si?  :mrgreen:  Les avis ont chaque fois été massivement contre l'abattage, mais, comment expliquez-vous ça, Royal jamais n'en a eu cure.
C'est l'occasion de voir la réaction de Hulot. Il a là une occasion en or de prouver quelque chose.
Sais pas pourquoi, d'ailleurs, suis pas pressé de voir le résultat. Si ça vous intéresse de réagir, c'est jusqu'au 3 juillet pour déposer ses arguments. On peut s'inspirer de ceux de l'ASPAS sans recopier mot à mot parce que tout est bon pour le ministère de foutre l'avis des citoyens à la poubelle.
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2797
Re : Nicolas HULOT, Ministre d'état "Transition écologique"
« Réponse #10 le: 25 juin 2017 à 07:09:46 »
Merci Sarkonique de nous pointer cette consultation, je saute un peu tardivement dessus car les consultations du public sont connexes à mon propos sur les ordonnances et tutti quanti. Je ne suis pas sûre que Royal (pour une fois !) soit à vouer aux gémonies, pour n'avoir guère tenu compte des "points de vue" (et non avis) du public ainsi "consulté" (j'en ai pô fini avec les guillemets, à vue de nez... :diable: ), car si l'article L-120-1 du Code de l'environnement énonce ainsi en son préalable I, de manière ma foi bien arrogante, sa "volonté" de "faire participer" le vulgum peccus aux décisions publiques :

"I. - La participation du public à l'élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l'environnement est mise en œuvre en vue :

1° D'améliorer la qualité de la décision publique et de contribuer à sa légitimité démocratique ;

2° D'assurer la préservation d'un environnement sain pour les générations actuelles et futures ;

3° De sensibiliser et d'éduquer le public à la protection de l'environnement "
,

................il se termine aussi en IV par la très large réserve suivante :

" IV. - Ces dispositions s'exercent dans les conditions prévues au présent titre.

Elles s'appliquent dans le respect des intérêts de la défense nationale et de la sécurité publique, du secret industriel et commercial et de tout secret protégé par la loi. Le déroulement de la participation du public ainsi que les modalités de sa conduite peuvent être adaptés en conséquence. "
....  :(  :rougefache:

Par ailleurs, ben comme pour toute "consultation" DU PUBLIC, la mise à disposition du ministre du résultat peut être a) très interprétative, et/ou in fine  b) carrément ignorée:

a)  Extrait de l'article 3 de la LOI n° 2012-1460 du 27 décembre 2012 relative à la mise en œuvre du principe de participation du public défini à l'article 7 de la Charte de l'environnement "consolidée" ce jour :
 " La rédaction de cette synthèse est confiée à une personnalité qualifiée, désignée par la Commission nationale du débat public. " (c'est là dans le domaine des expérimentations, mais c'est la procédure lambda).

b) Extrait de l'article 12 de ladite Loi 2012-1460, article constituant par ailleurs habilitation, pour le gouvernement, à prendre une ordonnance en 2013 en matière environnementale :
" 1° De prévoir, conformément à l'article 7 de la Charte de l'environnement, les conditions et limites de la participation du public à l'élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l'environnement autres que celles prévues au I de l'article L. 120-1 du code de l'environnement dans sa rédaction issue de la présente loi et, notamment, à ce titre :
a) De créer des procédures organisant la participation du public à l'élaboration de ces décisions ;
b) De modifier ou supprimer, lorsqu'elles ne sont pas conformes à l'article 7 de la Charte précitée, les procédures particulières de participation du public à l'élaboration de ces décisions ;
2° De définir, notamment en modifiant l'article L. 120-2 du code de l'environnement, les conditions auxquelles les décisions publiques ayant une incidence sur l'environnement prises conformément à un acte ayant donné lieu à participation du public peuvent, le cas échéant, n'être pas elles-mêmes soumises à participation du public ".... [/b]  :rougefache:

(Pour mémoire, version originale de la Loi 2012-1460 :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026843093&categorieLien=id  ).

Bon, et malgré toussa toussa, s'appliquant en gros dans le principe à toutes les "ouvertures" (France ET UE) faites au public pour sa participation, je conclus par oui, participons, participons mes fieux, c'est peut-être, dans tous domaines, une des minuscules planches de salut qui, mises bout à bout, nous permettront peut-être de lutter. J'y crois !  :diable:  :mrgreen:



Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7834
Re : Nicolas HULOT, Ministre d'état "Transition écologique"
« Réponse #11 le: 26 juin 2017 à 18:45:15 »
 :merci: Old' pour ces précisions très pointues. Ta conclusion est mienne: participons envers et contre toute cette hypocrisie.  :X:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2797
Re : Nicolas HULOT, Ministre d'état "Transition écologique"
« Réponse #12 le: 27 juin 2017 à 09:35:08 »
Eh bien Sarkonique, rendez vous donc (pour ce qui est de la "participation"), sur "Les outils malins malins etc", ce sera plus cohérent je pense.

Toutefois, rentrons voir trois secondes dans le gras du gras des possibilités, (pour autant qu'il soit sincère ET raisonnablement intelligent, deux points sur lesquels je garde deux bons gros points d'interrogation  :diable: ) du Hulot, sans se laisser abuser par l'épisode d'hier, où les étranges lucarnes bruissaient avec un peu d'hésitation, de la victoire d'un jour de Nicolas le Preux, sur un ministre de l'Agriculture flanqué de ses troupes de la FNSEA, en matière de pesticides à fumer  :mrgreen:.

Regardons en arrière, ce que je re-développerai donc ailleurs, en réaffirmant le postulat = Macron n'a absolument aucun autre programme réel que celui du chantre de la "DESTRUCTION CREATRICE" en tous domaines, et surtout celui de l'emploi :rougefache: , le sieur Attali et son rapport 2007-2008, à peine mâtiné de persillades du programme sans candidat signé par le même.

Que disait donc le rapport Attali, dont on doit rappeler que patiemment en quelque huit ans environ 60 % des items ont été au moins un peu, détail par détail, passés dans la réglementation et/ou législation, dans le domaine de l'écolo-environnementhalo  :mrgreen: -durabilité ? Je la fais brève, ledit rapport traitait de l'environnement en une dizaine (sur 316) de "Décisions" N° 79 à 88, et autour de brefs attendus lénifiants assorties d'une micro-pincette de renouvelable, celles qui m'ont bien attiré l'oeil après le titre très rassurant : LES OPPORTUNITES DU DEVELOPPEMENT DURABLE", ce sont les suivantes  :
ENERGIES :

DÉCISION 85
Maintenir le rôle du nucléaire et le rythme de construction de
centrales
DÉCISION 86
Maintenir le rôle de l’État dans le nucléaire.
DÉCISION 87
Sécuriser l’approvisionnement des ressources minières
DÉCISION 88
Développer une politique européenne de l’énergie.,
plus la 82 qui propose les bienfaits de l'utilisation de la biomasse, sans s'appesantir plus sur les inconvénients/dangers que ne font les précédentes citées sur le traitement à réserver aux déchets du nucléaire.


ALIMENTATION :

Là le bon docteur Attali n'a que 2 décisions à nous proposer pour tout potage, il doit quant à lui avoir table ouverte dans un endroit choisi :

DÉCISION 89
Développer massivement les recherches en matière d’OGM
pour évaluer leur innocuité.
DÉCISION 90
Doter les instances européennes et nationales d’homologation
des moyens nécessaires pour les rendre incontestables


Alors notre jeune présidentissime, qu'a-t-il fait, dans sa seule oeuvre patente gouvernementale, à savoir ses 2 Lois Macron I et Projet II, dans le domaine "écolo" , et de l'application dans le désordre dudit Rapport Attali, en tenant compte des évènements tant législatifs ou assimilés que sociaux intervenus entre temps ? Ben, il avait remarqué que les citoyens étaient décidément très remuants en la matière, et que par exemple la Charte de l'Environnement leur avait donné des ailes qu'il fallait rogner. D'abord, mais cela n'a pas été fait dans le cadre Loi(s) Macron me semble, il convenait de remplacer la terminologie "concertation"'avec les citoyens par celle de "participation des citoyens", pas trop les faire rêver quand même. Mais surtout, il fallait se hâter de restreindre le champ de cette dorénavant participation, et c'est ainsi que la Loi Macron  I (Loi 2015-990) disposait en son article 106 (sur 308...), sous le titre INVESTIR  :mrgreen:, de la recette pour y aboutir sans coup férir, puisque par ordonnances. Le voici, je vous laisse l'éplucher à rage reposée.....  :diable: :

Article 106


I.-Dans les conditions prévues à l'article 38 de la Constitution, le Gouvernement est autorisé à prendre par ordonnances toute mesure relevant du domaine de la loi, sans porter atteinte aux principes fondamentaux et aux objectifs généraux du code de l'environnement, visant à :
1° Accélérer l'instruction et la prise des décisions relatives aux projets de construction et d'aménagement, notamment ceux favorisant la transition écologique, et favoriser leur réalisation :
a) En réduisant les délais de délivrance des décisions prises sur les demandes d'autorisation d'urbanisme, notamment grâce à une diminution des délais d'intervention des autorisations, avis ou accords préalables relevant de législations distinctes du code de l'urbanisme ;
b) En créant ou en modifiant les conditions d'articulation des autorisations d'urbanisme avec les autorisations, avis, accords ou formalités relevant de législations distinctes du code de l'urbanisme ;
c) En supprimant la procédure d'autorisation des unités touristiques nouvelles prévue à l'article L. 145-11 du même code et en prévoyant les modalités suivant lesquelles ces unités nouvelles sont créées et contrôlées dans le cadre des documents d'urbanisme ou des autorisations mentionnées au livre IV dudit code ;
2° Modifier les règles applicables à l'évaluation environnementale des projets, plans et programmes :
a) En les simplifiant et en les clarifiant pour remédier aux difficultés et inconvénients résultant des dispositions et pratiques existantes ;
b) En améliorant l'articulation entre les évaluations environnementales de projets différents, d'une part, et entre l'évaluation environnementale des projets et celle des plans et programmes, d'autre part, notamment en définissant les cas et les conditions dans lesquels l'évaluation environnementale d'un projet, d'une opération, d'un plan ou d'un programme peut tenir lieu des évaluations environnementales de projets, d'opérations, de plans et de programmes liés au même aménagement ;
c) En modifiant les règles de désignation et les attributions des autorités environnementales en vue de les adapter à l'évolution des règles applicables à l'évaluation environnementale et à leurs exigence
s ;
d) En assurant leur conformité au droit de l'Union européenne, en transposant la directive 2011/92/ UE du Parlement européen et du Conseil, du 13 décembre 2011, concernant l'évaluation des incidences de certains projets publics et privés sur l'environnement, dans sa rédaction résultant de la directive 2014/52/ UE du Parlement européen et du Conseil, du 16 avril 2014, modifiant la directive 2011/92/ UE concernant l'évaluation des incidences de certains projets publics et privés sur l'environnement ;
Réformer les procédures destinées à assurer l'information et la participation du public à l'élaboration de projets, plans et programmes et de certaines décisions, afin de les moderniser et de les simplifier, de mieux garantir leur conformité aux exigences constitutionnelles ainsi que leur adaptabilité aux différents projets, de faire en sorte que le processus d'élaboration des projets soit plus transparent et l'effectivité de la participation du public à cette élaboration mieux assurée :
a) En simplifiant et en harmonisant les dispositions des articles L. 120-1 à L. 120-3 du code de l'environnement, notamment leur champ d'application et les dérogations qu'elles prévoient, en tirant les conséquences de l'expérimentation prévue par la loi n° 2012-1460 du 27 décembre 2012 relative à la mise en œuvre du principe de participation du public défini à l'article 7 de la Charte de l'environnement et en supprimant ou en réformant les procédures particulières de participation du public à l'élaboration des décisions ayant une incidence sur l'environnement lorsqu'elles ne sont pas conformes au même article 7 ;
b) En précisant les principes de mise en œuvre de l'information et de la participation du public ;
c) En prévoyant de nouvelles modalités d'information et de participation du public, notamment des concertations préalables aux procédures de participation existantes, susceptibles d'être mises en œuvre par un droit d'initiative pouvant être ouvert notamment au public, à des associations et fédérations de protection de l'environnement, à des collectivités territoriales, à l'autorité compétente pour prendre la décision et au maître d'ouvrage, ainsi qu'une procédure de consultation locale des électeurs d'une aire territoriale déterminée sur les décisions qu'une autorité de l'Etat envisage de prendre sur une demande relevant de sa compétence et tendant à l'autorisation d'un projet susceptible d'avoir une incidence sur l'environnement ;
d) En tirant, s'il y a lieu, les conséquences sur les procédures existantes de ces nouvelles modalités d'information et de participation du public ;
e) En permettant que les modalités d'information et de participation du public puissent être fixées en fonction des caractéristiques du plan, de l'opération, du programme ou du projet, de l'avancement de son élaboration, des concertations déjà conduites ainsi que des circonstances particulières propres à ce plan, à cette opération, à ce programme ou à ce projet et en promouvant le recours aux nouvelles technologies de l'information et de la communication pour garantir la participation du plus grand nombre ;
f) En simplifiant, en clarifiant et en adaptant les modalités des enquêtes publiques, en étendant la possibilité de recourir à une procédure unique de participation du public pour plusieurs projets, plans ou programmes ou pour plusieurs décisions et en promouvant le recours aux nouvelles technologies de l'information et de la communication pour garantir la participation du plus grand nombre ;
Accélérer le règlement des litiges relatifs aux projets, notamment ceux favorisant la transition énergétique, susceptibles d'avoir une incidence sur l'environnement et assurer, dans l'intérêt de la préservation de l'environnement et de la sécurité juridique des bénéficiaires des décisions relatives à ces projets, l'efficacité et la proportionnalité de l'intervention du juge, notamment en précisant les conditions dans lesquelles les juridictions administratives peuvent être saisies d'un recours et en aménageant leurs compétences et leurs pouvoirs.
II.-La commission permanente du Conseil national de la montagne mentionné à l'article 6 de la loi n° 85-30 du 9 janvier 1985 relative au développement et à la protection de la montagne est consultée pour avis sur le projet d'ordonnance relatif aux unités touristiques nouvelles prévue au c du 1° du I du présent article.

III.-Ces ordonnances sont publiées dans un délai d'un an à compter de la promulgation de la présente loi. Ce délai est porté à dix-huit mois pour les ordonnances prévues au d du 2° du I.
IV.-Le Conseil national de la transition écologique mentionné à l'article L. 133-1 du code de l'environnement est associé à l'élaboration des ordonnances prévues au I du présent article et émet des avis. Il peut mettre en place une formation spécialisée pour assurer le suivi des travaux et la préparation des avis, qui sont mis à la disposition du public dans les conditions prévues à l'article L. 133-3 du même code.

Pour la bonne bouche, je vous signale que sur les bureaux parlementaires figurent toujours les études d'impact des projets de Lois de ratification des ordonnances de 2013 disposant notamment de la participation du public aux législations de l'environnement....  - sachant que la production des études d'impact est obligatoire avant ratif....Tout le secret des Ordonnances, s'pas ?  :rougefache:  :rougefache:  :diable: Santé !



Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5809
Re : Nicolas HULOT, Ministre d'état "Transition écologique"
« Réponse #13 le: 05 juillet 2017 à 12:49:32 »

Le ministre Nicolas Hulot et les embarrassants gels douche Ushuaïa

A voir, à présent, comme dit Nicolas Hulot : "Tout sera déclaré à la Haute Autorité, c'est elle qui appréciera s'il y a conflit d'intérêts."
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3157
Re : Nicolas HULOT, Ministre d'état "Transition écologique"
« Réponse #14 le: 06 juillet 2017 à 09:56:42 »
 :mdr1:  :gehe:

Ce genre de nouvelle me fait éclater de rire,même si le sujet est grave, écologiquement et financièrement parlant. :grrr:

Deviens ce que tu es: vote Mélenchon !

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2797
Re : Nicolas HULOT, Ministre d'état "Transition écologique"
« Réponse #15 le: 02 août 2017 à 10:02:27 »
Eh bien continuons avec le hulot et le macron associés, improbable chimère n'est-ce pas ? Tous les lecteurs assidus du Journal Officiel de not' République Française ont noté bien sûr que ....le ministère de l'Economie et des Finances dans le J.O. du 28/07 accorde la recherche en exclusivité de mines d'or en Guyane à la société creuseur cochonneur IAMGOLD FRANCE. De p'tit(s) mot(s) de Hulot, que point !  :rougefache: , pas vu pas vu, ma frange me bouchait les noeils !

L'arrêté de juillet 2017 :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=6C1801101CAB1B956B80B524BA289F81.tpdila08v_3?cidTexte=JORFTEXT000035297770&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000035297588

Pourtant l'aurait au moins dû connaître l'arrêté de l'an dernier à un mois près, à 4 jours de la démission de Jupinounet, accordé à la même société, même propos auriféro-snifeur, même Guyane, dans un périmètre de haut intérêt écologique défendu par de vaillants contradicteurs :

http://alternatives-projetsminiers.org/la-societe-iamgold-france-reussi-sont-coup-et-risque-de-mettre-en-peril-la-reserve-naturelle-des-marais-de-kaw-en-guyane-francaise/

Extrait pour les fatigués :
"Ce que les gouvernements de la droite sarkozyste avaient refusé, la « gauche » d’Emmanuel Valls et de Macron l’autorise !

Pendant plusieurs années la société minière canadienne a menée un dur combat contre les opposants à l’exploitation aurifère sur un site hautement symbolique de l’exceptionnelle richesse de la biodiversité guyanaise, les marais de Kaw. Ce projet maintes fois repoussé par des citoyen(ne)s persévérants et attachés à la préservation de l’environnement, vient d’être accordé le 26 août dernier par l’ex-ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique, Emmanuel Macron. Nos politiques professionnels ne tarderont pas pour autant, lors des prochaines échéances électorales à nous promettre – main sur le cœur et les yeux – dans les yeux, qu’il est grand [temps] de préserver une biodiversité déclinante et de lutter contre le réchauffement climatique. La France comme de coutume préfère donner des leçons de morale au monde entier en se gardant bien de montrer l’exemple. "

Et l'arrêté de 2016 :
https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2016/8/26/EINL1620509A/jo/texte

Voilà voilà, on attend ta conf de presse, nicolas !  :diable:
« Modifié: 02 août 2017 à 10:44:33 par old machin »

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7834
Re : Nicolas HULOT, Ministre d'état "Transition écologique"
« Réponse #16 le: 10 août 2017 à 19:27:06 »
Me fait bien rire, ce mec  :mdr1: :

Citer
M. Hulot s'est dit [à propos des loups dont il perpétue le massacre] "sûr qu'on peut trouver là, comme dans d'autres sujets, une intelligence collective". "Même si j'ai une fibre naturaliste, est-ce que je peux ignorer la détresse de ces éleveurs qui depuis le début de l'année ont vu près de 10.000 brebis égorgées?"

Sur la corrida, "je ne vais pas changer d'avis parce que je suis ministre: je ne suis pas pour. Mais en même temps ma position doit-elle primer sur un débat de société? C'est un débat culturel, et je pense qu'il ne faut pas l'esquiver".

http://www.ladepeche.fr/article/2017/06/23/2599701-pollution-loups-boues-rouges-hulot-determine-et-prudent.html

En résumé: je suis écolo (paraît-il), est-ce que pour autant je dois nuire aux pauv' gens qu'ils sont pas écolos, eux, hm? T'as raison, Nicolas: démissionne!  :mrgreen:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/