Auteur Sujet: Ismaël EMELIEN "conseiller spécial"  (Lu 443 fois)

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5841
Ismaël EMELIEN "conseiller spécial"
« le: 15 mai 2017 à 21:08:10 »
Quoi ? Qu'est-ce ? Une taupe de la dictature Vénézuélienne à l'Elysée ???  :| :gehe: Non, je blague, probablement un jeune loup vendeur au plus offrant (comme Macron ?)

Parmi les premières nominations juste après l'investiture , vous noterez ! (Alors, dans l'ombre , peut-être ... mais à ne pas oublier !)

Citer
Conseiller spécial : Ismaël Emelien, 30 ans


"« C’est le meilleur stratège politique de Paris », assure Laurent Bigorgne, directeur de l’Institut Montaigne, un think tank libéral qui a nourri le programme d’Emmanuel Macron lors de la campagne. Pourtant, le nouveau conseiller spécial du chef de l’Etat n’a pas connu que des succès. C’est notamment lui qui avait piloté, à l’époque pour le compte de l’agence Havas, la campagne du très autoritaire président vénézuélien Nicolas Maduro en 2013, à l’issue de laquelle l’héritier de Chavez l’avait emporté de justesse, avec seulement 50,6 % des voix.

Etudiant à Sciences Po, « Isma » n’a que 19 ans lorsqu’il se fait vamper par Dominique Strauss-Kahn, qui enseigne alors à l’école de la rue Saint-Guillaume. Embarqué dans la campagne de la primaire de 2006 – que DSK perdra –, il rejoint ensuite Gilles Finchelstein à la fondation Jean-Jaurès, qui lui apprend le métier de politologue. C’est là qu’il rencontre pour la première fois Emmanuel Macron, qui vient d’intégrer la banque Rothschild. Le courant passe immédiatement, les deux hommes ne se quitteront plus.

Durant la campagne, Ismaël Emelien est celui qui a disséqué l’opinion, mis au point la stratégie, décidé des meetings. Il est devenu le sparring partner préféré de M. Macron, qui lui fait une confiance absolue, ce qui est rare chez lui. A l’Elysée, le jeune homme, qui détonne dans l’entourage avec ses grosses lunettes, sa barbe de trois jours et sa doudoune sans manches, devrait continuer à conseiller dans l’ombre le chef de l’Etat, loin des médias qu’il évite de côtoyer.

extrait article du Monde
« Modifié: 16 mai 2017 à 20:02:28 par Val »
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod