Auteur Sujet: Les élections en général et les législatives en particulier  (Lu 51 fois)

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2761
Allez, un petit coup de basique(s)  ::d!

On ne vote pas n'importe comment, dans un pays tel que le nôtre, si dééééémôôôôcratique, chaque type d'élections obéit à des règles générales que l'on reverra un peu plus tard (en vrac président bureau de vote, assesseurs, présences simultanées, horaires, règles dépouillement, scrutateurs, etc), et chaque type d'élections a son autorité de contrôle, laquelle vérifie partout les conditions dans lesquelles se déroulent les opérations, et le cas échéant ANNULE des opérations, (et donc des votes), qui ne se sont pas déroulées correctement.

Le Conseil Constitutionnel est l'autorité gendarme de deux élections : celle du président de la République, et celle des députés.

Dans l'élection présidentielle 2017, suite à ses contrôles, le Conseil Constitutionnel a annulé, généralement du fait d'une non conformité des opérations dans les bureaux concernés, 4 691 votes au premier tour :

http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/acces-par-date/decisions-depuis-1959/2017/2017-169-pdr/decision-n-2017-169-pdr-du-26-avril-2017.148939.html

Au second tour,  le C.C. de même a annulé 16 073 votes :

http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/acces-par-date/decisions-depuis-1959/2017/2017-171-pdr/decision-n-2017-171-pdr-du-10-mai-2017.148982.html

Alors certes, dans le cadre de l'élection présidentielle l'élimination de quelques milliers de votes, hormis la rage des électeurs qui se sont déplacés dans les bureaux concernés, n'ont pas grande conséquence sur le vote final (et hélas surtout celui là).

Mais par contre, pour les législatives, l'annulation de tous les votes de l'un des bureaux de vote d'une circonscription peut être déterminante sur l'élection elle-même. Il faut rappeler qu'il y a pléthore (au delà des contrôles du gendarme) de CONTENTIEUX introduits auprès du C.C. par des candidats malheureux à la députation, et que ces contentieux tiennent parfois à la fois d'irrégularités présumées ou constatées dans tel ou tel bureau ET d'un écart de voix très minime (j'ai souvenir en 2012 de 6 voix d'écart dans une circonscription ).

Adoncques deux conclusions à cela :

1) si, en voyant sur les 2 décisions du C.C. que, allez savoir, un bureau de vote de votre coin et dans votre circonscription a vu son élection prez annulée  :( , ben, vaudrait mieux avoir une stratégie de contrôle citoyen pour les législatives

2) depuis a minima sarko, donc 10 ans, les gouvernements ne remplissent plus leur devoir républicain, qui est d'une part d'inciter vigoureusement les citoyens à s'inscrire sur les listes électorales et aller voter, et d'autre part tout aussi vigoureusement les pousser à participer aux opérations de vote à proprement parler (assesseurs (remplacement), scrutateurs, témoins alerteurs, etc). N'oubliez pas que s'ils agissent ainsi, c'est qu'ils ont intérêt à ce que les électeurs se désinvestissent, et concluez vous-mêmes...  :diable:
« Modifié: 12 mai 2017 à 08:48:06 par old machin »