Auteur Sujet: Mélenchon et les religions  (Lu 798 fois)

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Mélenchon et les religions
« le: 25 mars 2017 à 12:51:12 »
Cher tous,

Plusieurs fois au cours de la campagne, tant sur les réseaux sociaux que sur la chaîne youtube de la France insoumise, j’ai vu des posts qui disaient que “Mélenchon perd les voix des musulmans”.
J’ai également vu des posts de personnes qui disaient qu’elles étaient musulmanes et qu’elle soutenaient la candidature de Mélenchon.  :merci:

Bon.

Et j’avoue que je ne comprends pas. Je ne comprends pas pourquoi les déclarations de Mélenchon feraient que les musulmans ne voudraient pas voter pour lui.
Car voyez vous, je déteste les catégorisations.  :fache: :fache:“les” musulmans, comme “les” catholiques, “les” juifs, et on peut continuer comme ça indéfinimment “les” noirs, “les” arabes, tout ces gens là ne se réduisent pas comme certains pourraient le penser, à juste une catégorie.

“les” musulmans français sont des citoyens, comme les autres. Ce qui nous réunit tous, nous français (et là je m’adresse aux français car nous parlons de l’élection présidentielle française), c’est justement notre citoyenneté.  :fleur2: :fleur2:

Et en tant que citoyens, si nous votons pour une personne, c’est pour ce qu’elle représente, le programme qu’il ou elle porte, une vision de la société.
Et j’ai beaucoup de mal à voir pourquoi un ou une musulmane serait tellement dérangé par ce que le programme propose en matière de religion. 

Oui, personnellement, Mélenchon est contre le port du voile. Et alors ? Depuis quand faut-il être “pour” ou “contre” le port du voile pour proposer un projet de société ? Est-ce que l’islam se réduit au voile ? Je ne crois pas.  :super:

Afin d’éviter les éventuels “mais tu peux pas comprendre blablabla” (vous savez, la grande théorie selon laquelle quand on ne fait pas partie d’une catégorie alors on ne peut pas se représenter ce que la personne vit), parlons rapidement de ma situation.  :]
De part ma naissance, je suis musulmane. Car dans l’islam, si ton père est musulman, tu l’es aussi. Donc

1 – je suis musulmane, j’ai étudié le coran, bien que ne pratiquant pas

2 – Contrairement à beaucoup de ceux qui sont sur les réseaux sociaux, j’ai vécu dans un pays musulman où la loi musulmane s’applique, pendant 18 ans.
Et dans ce fameux pays, où 99% des gens sont musulmans et où il n’y a pas de séparation entre la religion et l’état, eh bien toutes les femmes ne sont pas voilées.
Donc toujours ramener le voile à l’islam est une généralisation abusive.

Mais revenons à mon propos.
Les personnes qui disent que Mélenchon perd les voix “des musulmans”, ou bien qui sont musulmans et qui ne veulent pas voter pour Mélenchon spécifiquement parce qu’ils ne sont pas satisfait de la campagne et de l’attitude de Mélenchon face au voile, oublient beaucoup de choses.  Ils oublient par exemple que Mélenchon a dit que les musulmans en tant que population étaient stigmatisés et qu’il fallait que ça cesse, qu’il fallait qu’on laisse les gens pratiquer leur religion en privé dans la paix.  :super:
Ils oublient que contrairement à d’autres, Mélenchon ne singularise pas l’islam.
Quel est le programme de l’avenir en commun concernant les religions, et non pas l’islam ?

Voilà le programme

Citer
La laïcité est attaquée de toutes parts et instrumentalisée par ses adversaires historiques, intégristes religieux et racistes qui veulent aussi en faire un prétexte pour flétrir les musulmans. La laïcité est la condition de la liberté de conscience de chacun, de l'égalité et de la fraternité entre tous les citoyens quelle que soit leur option philosophique ou spirituelle. Elle rend possible une action de l'État au service de l'intérêt général.

Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :

Étendre le bénéfice de l'application de la loi de 1905 à tout le territoire de la République (abroger le concordat d'Alsace-Moselle et les divers statuts spécifiques en vigueur dans les Outre-mer)

Garantir la liberté de conscience et l'égalité de toutes les options spirituelles devant la loi

Combattre tous les communautarismes et l'usage politique des religions

Refuser les financements publics pour la construction des édifices religieux, des activités cultuelles et des établissements confessionnels

Refuser de rencontrer d'État à État ceux qui obligent nos ministres femmes à porter des accoutrements contraires à la dignité républicaine

Interdire la présence de ministres et préfets aux cérémonies religieuses et refuser le titre de chanoine de Latran pour le président de la République


C’est donc un programme qui vise à acertainer la séparation entre les religions (et pas seulement l’islam) et l’Etat, et à remettre la religion dans le cadre qu’elle n’aurait jamais du quitter, c’est à dire le cadre privé.

Et je serai étonnée que personne ne comprenne à quel point c’est justement libérateur. Car cela ré-affirme le droit de chacun à croire ce qu’il veut, à pratiquer ce qu’il veut, de façon privée. Ca ré-affirme justement la liberté de culte, tout en privant les religions d’influencer l’Etat.

Or c’est toujours une mauvaise idée de laisser une religion influencer l’Etat ou le pouvoir. Dans l’Histoire, ça a toujours conduit à des persécutions.

Bien sûr on peut toujours se poser des questions sur la meilleure solution concernant les religions. L’Angleterre a essayé le communautarisme, et ça ne marche pas. Ca ne marche pas dans le sens où, religieux ou pas, les gens se renferment sur eux mêmes, restent dans leur communauté, se marient entre eux, etc, etc… C’est en fait le contraire du vivre ensemble. A titre personnel, je trouve ça mauvais.
Perso je pense que la laïcité est la meilleure solution, car elle accorde la même liberté A TOUS.

Cette laïcité a été galvaudée, non respectée, depuis des dizaines d’années. Je pense qu’il est temps de la rétablir dans toute sa force, pour que, avec un programme cohérent, nous puissions atteindre une société où le vivre ensemble est une réalité et où nous savons que nous avons tous cette caractéristique commune, la citoyenneté française.

Je sais que le problème du voile dans le service public a également été soulevé. Mais, encore une fois, pourquoi décider qu’il ne s’agit que du voile ? Pas de signe ostentatoire, ça veut dire aussi pas de kippa, pas de grosse croix ou de crucifix dans les pièces. Cela veut donc bien dire qu’il ne s’agit pas spécifiquement de l’islam.

La question que chacun doit se poser, c’est, au delà des intérêts particuliers, au delà de “la société idéale pour ma personne”, quelle serait la meilleure société pour tous. Quelle est la société qui promeut la paix, les bonnes relations entre les gens, la justice sociale et la justice tout court.

Et aussi se dire qu’il n’existe pas de candidat qui représente 100% de notre vision du monde, alors si on en trouve un ou une qui représente 80% à 90%, c’est déjà pas mal.

Je ne me définis pas comme appartement à une catégorie ou à une autre. Oui je suis une femme, je suis maghrébine, musulmane non pratiquante, et je peux toujours continuer comme ça 50 ans.

Mais en fait je suis MOI, une personne, une entité unique, et ce qui me définit, bien plus que ces catégories, c’est ce que veux comme société.

Donc si une personne musulmane ne veut pas voter pour Mélenchon parce que son programme ne lui convient pas, très bien. Mais si c’est juste sur un point ou deux, et uniquement en se plaçant comme “musulmane” plutôt que “citoyenne”, je trouve ça dommage, parce que je pense sincèrement que non seulement le programme de la France insoumise promeut une vision de la société solidaire et qui améliore le bien être des être humains, mais je pense aussi que les croyants de toute religions ont une meilleure chance de vivre en paix dans cette société là que dans les autres proposées. 

Passons maintenant à cette histoire de "Mélenchon parle du voile comme un chiffon dans l'émission politique", parce que maintenant ça me met sérieusement en colère.  :fache:  :rougefache: :rougefache: Pourquoi ?

Voici la vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=Zl-gsDDBMqs

Celui qui poste cet extrait a eu la décence de mettre l'extrait en entier. Et que voit-on, qu'entend-t-on ? On entend Mélenchon qui pendant 3 MINUTES et 14 SECONDES parle de ce qu'il considère POUR DES MINISTRES (donc personnes du service public laïc), d'accoutrement contraire à la dignité républicaine, INCLUANT LES MANTILLES OBLIGATOIRES POUR ALLER VOIR LE PAPE. Qui dit qu'il est CONTRE L'INTERDICTION DU VOILE A L’UNIVERSITÉ (mais évidement, ça, bien sûr, ça passe à la trappe), qui rappelle qu'il n'existe pas  d'INJONCTION religieuse spécifique à porter le voile. Et à la 15ième seconde il dit qu'il ne pense pas que Dieu se préoccupe d'un chiffon (et non pas d'un bout de chiffon) sur la tête, chose qui est bien moins grave que certains sites essaient de faire croire...

Car si les auteurs de ces sites avaient une connaissance correcte de la langue française, ils sauraient que le mot chiffon n'est pas seulement un "torchon", justement, donc pas quelque chose avec lequel on essuie la vaisselle par exemple, mais également un mot relié à un article de vêtement.
Chiffon, fichu, foulard, tous ces termes sont utilisés pour nommer divers carrés de tissus que les femmes (ET PAS QUE LES MUSULMANES) se mettent ou mettaient sur la tête, pour tout un tas de raisons, RELIGIEUSES OU PAS.

Je pense donc qu'il faut être sacrément politiquement orienté, avoir un agenda, être de parti pris ET vouloir chercher la petite bête pour transformer cet extrait en quelque chose de répréhensible (en plus bien sûr d'être ignorant en vocabulaire mis dans un contexte).
Car si Mélenchon avait dit "chiffon" dans une conversation sur la meilleure manière de faire la vaisselle, là, chiffon peut effectivement être un équivalent de torchon. Dans le contexte de cette conversation avec Léa Salamé, chiffon fait référence à "Tout arrangement de toilette féminine ne servant qu'à la parure."


Ce qui me fait peur, c'est que finalement la minorité de personnes qui répandent ce genre de choses sur internet font beaucoup de mal, car si Mélenchon ne singularise pas l'islam (chaque fois qu'il parle de la laïcité il parle DES RELIGIONS, n'en déplaise à certains), eux le font. Et ça me désespère.

Je pense que les gens ont besoin qu'on les laisse en paix pour pratiquer leur religion ou non religion quelle qu'elle soit.  :merci: :merci: :merci:

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3168
Re : Mélenchon et les religions
« Réponse #1 le: 25 mars 2017 à 16:05:09 »
Un peu trop court ton post ! :jesors:


Merci Val. :merci: :fleur2:
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2858
Re : Mélenchon et les religions
« Réponse #2 le: 25 mars 2017 à 18:29:14 »
Oui Val, je suis comme toi convaincue - pour avoir tant recoupé d'écrits et de déclarations de Mélenchon - que celui-ci ne se joint jamais en aucune façon à l'islamophobie, évidemment, mais cette dernière fait son miel de tout, et le contexte d'interviews est propice à ces petits riens que l'on isole et monte en épingle quand on est à égal niveau (car cela va ensemble  :diable:) raciste et anti-Mélenchon.

Le vocabulaire employé par le fin lettré JLM y prête : ACCOUTREMENT : mon vieux (1970) Littré me répond = 1°"Le vêtement considéré dans son ensemble"...., mais poursuit 2° "En mauvaise part, vêtement arrangé bizarrement"...., or, le sens 2° en 2017 est devenu dominant, et personne aujourd'hui ne dit accoutrement pour décrire une vêture "normative".

Même chose pour chiffon : le même fidèle Littré  me dit en 1° = "Morceau de quelque vieille étoffe" (bon à jeter, quoi !, s'il ne peut même plus servir au nettoyage  8/ ), et seulement en 3° ="Tout ajustement de femme ne servant qu'à la parure", acception aujourd'hui totalement disparue.

Certes JLM a dans le reste de ses réponses tout à fait précisé les éléments que tu donnes (ministre, lieu de culte qui seul donnerait "l'obligation", pas de police du vêtement, etc), mais sur un thème aussi "équilibriste", autant exploité jusqu'à l'os par la fachosphère dans toutes ses graduations,  - et avec des interviewers qui cherchent systématiquement à le coincer, lui -, ce ne sont pas ces éléments là qui seront repris à l'envi.

Et puis alors, qui aime bien châtie bien, et je ne m'en prive pas non plus avec lui, (de même que comme tout un chacun de F.I. j'adhère à l'écrasante majorité du programme, nonobstant 2-3 points qui me chipotent sévère). Moi qui suis une irrémédiable agnostique et n'ai donc aucune "partie prenante directe" à une religion ou l'autre dans cet épisode, mais suis jusqu'à nouvel ordre une (bonne  :mrgreen: ) femme,  je voudrais bien que mon par ailleurs vraiment cher jlm s'abstienne de revendiquer ou au mieux souhaïter  "à titre personnel", comme tant d'autres beaucoup moins honorables qui voudraient eux le traduire en ordre public, que JE, femme disais-je, ne me colle pas quelque chose su'l'tiête, au nom d'un féminisme qui dirait que sinon j'suis soumise à quelqu'un ou quelque chose ! On ira dire ça aux mânes de Simone de Beauvoir, une soumise d'"exception, et puis au fait, ce n'est pas déjà un pouillou une  police du vêtement, de donner une signification qui n'y est peut-être pas à une façon de se vêtir ? Non mais ! "Pas d'ovaires, pas d'expertise", disait la copine !  :diable: Et au diable mâme Badinter qui en a pourtant des ovaires, nom de pas dieu !
----------------------------

On a déjà beaucoup parlé de ça ici il y a quelques années sous sarko, puis encore sous les débuts de Hollande - mais je trouve que c'est toujours comme neuf hélas, et que jlm n'évite pas tout à fait tous les écueils dans cet interview. Cependant je vais ressortir quelque chose que je vous ai tartiné déjà X fois, le rapport TUOT (demandé par Ayrault, qui n'en a rien fait), je ne sais pas si TUOT et JLM se connaissent, mais je suis certaine que JLM dans d'autres conditions d'expression serait totalement en accord avec ledit TUOT (d'ailleurs le rapport a subi immédiatement les foudres de l'ensemble de la fachosphère, bon signe nope ?), et avec sa manière de le dire.

Je perso, grande pinailleuse devant l'éternel qui, quel qu'il soit s'il est, ne m'a encore jamais fait signe  :mrgreen: , changerais bien quelques termes récurrents du rapport, mais pour l'ensemble, que du bonheur ! Voyez ce que dit Tuot du vêtement ou voile, foulard, mantille, turban, serre-tête et chapeau pourquoi pas :

" Nous avons déjà changé de moeurs alimentaires, et que le vêtement évolue nous rendra peut-être un peu moins gris, compassés, et encravatés. Quand même, reprenons-nous ! La France a-t-elle jamais dépendu de ce qu’un bout de tissu – boubou ,coiffe bretonne, chèche ou béret – soit porté d’une façon ou d’une autre ? Il ne nous faut pas grand-chose pour pacifier notre horizon mental commun."

Et il poursuit :
" Alors, très vite, on cessera de voir en l’islam, chez la jeunesse des quartiers, l’arme absolue permettant de reconquérir le terrain perdu. Aujourd’hui, aux jeunes, cantonnés, éloignés de l’emploi et des lieux mêmes de la richesse de la vie, on apprend en direct que les hordes islamistes terroristes auxquels nous faisons la guerre à l’étranger menacent nos foyers. Diantre ! Voilà la recette ! Une barbe, un foulard, trois formules – le pauvre hère mal payé ou chômeur, déconsidéré et relégué, devient une menace, une puissance, fait la une des magazines, terrorise le bourgeois, et le fait colloquer gravement sur tous les tons du choc de civilisation qui se prépare !

Retirons ces prétextes : laissons à l’islam (aux islams, nous n’avons pas à trier) toute sa place de grande religion, laissons son culte se déployer, respectons la pleine liberté de ses croyants. Et cessons de confondre quelques malades mentaux, hélas sans confession, qui – comme hier  nos anarchistes – croient que tuer des innocents est un mode d’action politique, avec la religion. Non, l’islam ne génère pas le terrorisme, il n’est pas inscrit dans ses gènes. Comme toute religion, et comme aucune n’y a fait exception, l’histoire le montre assez, elle a ses obscurantistes et ses fanatiques. Il semble qu’aucun dieu n’ait oublié la bêtise dans sa création. ".

Ne croirait-on pas lire du Méluche, Val ? Moi je trouve.

Alors pour la xième fois aussi, je vous remets le lien, lecture facile et pleine d'argumentaires :

http://www.cnle.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_au_premier_ministre_sur_la_refondation_des_politiques_d_integration.pdf



Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2858
Re : Mélenchon et les religions
« Réponse #3 le: 26 mars 2017 à 08:27:40 »
Incorrigible, j'en rajoute une petite (euh... :mrgreen: ) , compte tenu de la petite plaisanterie de Bili sur l'autre fil, plaisanterie qui se trouve recouper un "supplément" qui, pas du tout plaisant dans m'tiête, aurait encore surchargé mon long post d'hier ici.

La plaisanterie : "oui, mais si l'on parle chiffons, les hommes vont se sentir exclus", ramène selon moi indirectement à des biais qu'ILS emploient toujours abondamment, à savoir : ce sont les hommes ("arabes, maghrébins, bougnoules") qui sont attaqués et dont la "dangerosité sociétale" quels qu'ils soient est présumée, mais c'est par l'intermédiaire de "LEURS femmes" qu'ils le sont.

Et hier, je déroulais malgré moi et par devers moi une suite à ma tirade sur Méluche, en développant +++ le côté EQUILIBRISTE de sa situation de candidat lorsqu'il est bien insidieusement attaqué selon ce biais - et surtout si c'est de manière aussi doucereuse que par L. Salamé. La triangulaire racisme-sexisme-religion est absolument ingérable en temps électoraux.

Ce n'est pas SA situation de candidat qui est en soi dans un équilibre précaire, c'est le sujet lui-même qui depuis des années est traité dans la sphère publique y compris européenne (UE) d'une manière éminemment sophiste. S'y mêle en France en outre l'omniprésence sous-jacente du passé colonial, d'une guerre d'Algérie que l'on ne nomme guerre que depuis peu, et d'une sous-population bien distincte de rapatriés, (terme sans innocence, un rapatrié revient dans sa patrie, ce qui suppose que le pays qu'il quitte N'ETAIT PAS SA PATRIE...contrairement au "récit"), qui a fait, tout à fait normalement, entre deux, beaucoup de petits, - la part très crapoteuse de ses concepts/idées aussi.

On notera cependant - je le note moi en tous cas pour l'avoir vécu, certes enfant/ado, mais attentive -, pendant la guerre d'Algérie (à laquelle partaient les grands garçons de nos voisins), il n'y avait dans les infos courantes (cinéma, radio, journaux) en France pas de rappel de la religion "des autres", je veux dire, ce n'était pas un des motifs ou prétextes avancés.

Toujours en France uniquement, le traitement de la décennie tragique du GIA en Algérie a été très étrangement "traitée", ou plutôt non traitée, alors qu'il n'y avait probablement pas une seule famille "issue de l'immigration" de ce côté là de la Méditerranée qui ne soit touchée - et tout particulièrement d'ailleurs la large sous-population kabyle ("distinguo kabyle-arabe" ignoré avec opiniâtreté en France....).

Du temps a passé, oui, certes, mais on voit bien, quand le jeune blanc-bec Macron, le nez au vent du "modernisme" yuppie, se risque à parler (inconsidérément) de la période, que la levée de boucliers est immédiate, et qu'ils ont été conservés nombreux et bien astiqués, les boucliers. Les armes offensives aussi, avec des perfectionnements nouveaux = certains prétextes commencent à ne plus être très montrables ? Qu'à cela ne tienne, prenons en d'autres, SEMBLANT plus propres sur eux, et pourtant tout autant crottés.

C'est ainsi qu'a émergé chez "la droite", (pourtant bien encalminée pro domo dans les concepts les plus rances du rôle sociétal des femmes, voir en épiphénomène ce que semble être l'univers familial du sieur Fillon), la revendication sous le voile  :mrgreen: socialement convenable du "en faveur des femmes", de ce qui est en réalité un bon vieux racisme de chez grand-papa doublé d'une religiosité excluante autant qu'offensive pudiquement. A mon ressenti, c'est à peu près aussi convenable que le "droit d'ingérence "humanitaire"" de l'ineffable Kouchner, dont on se prévaut désormais, sous prétextes non vérifiés, pour aller au loin casser la gueule à des dizaines de milliers de personnes, afin potentiellement d'en "sauver", ce qui resterait à prouver, 200.

Alors que reste-t-il à un candidat humaniste et viscéralement républicain comme Mélenchon, pour ne pas chaque fois être coincé par un des côtés de la triangulation, eh bien selon moi il ne lui reste, sur le temps restreint du récit électoral, que la possibilité d'aborder strictement séparément chacun des items égalité citoyenne des "races" (beurk)/ laïcité /égalité femmes-hommes, ce qu'il fait ce me semble. Mais chacun de ces items étant indéfectiblement lié aux deux autres, ben, il y a forcément, quelles que soient les précautions prises, des impasses. Pas plus pour lui que pour les autres ? Ben si, parce qu'il est l'objet et sujet d'une attention malveillante particulière, non pas parce qu'il serait lui même vindicatif vis à vis des médias qui le lui rendraient bien, mais parce que le programme qu'il représente et présente est contraire aux intérêts des puissants propriétaires des médias.
--------------------

Je dis "impasse" : c'est bien une impasse qui dans le post précédent m'a fait écrire, (en entendant "non, évidemment pas de police du vêtement, .. MAIS, à TITRE PERSONNEL...), un genre de "JLM, mêle toi de ce qui te regarde", même en sachant que cela le regarde tout à fait, et avec lui....tous les hommes de bonne volonté ... :diable: De la même manière que la lutte des ouvriers/employés eux-mêmes a été et reste le SEUL moyen d'arracher des droits même minimaux à la rapacité des puissants, la lutte des femmes dans cette "Guerre sans fin" (Manière de Voir N° 150), pour celles qui la désirent, ne peut être, sur des sujets tels que les codes vestimentaires FEMININS érigés comme sujets sociétaux majeurs, que celle des femmes elles-mêmes, et chacune selon SON contexte, et avec SES aménagements, dont elle seule peut être juge (éventuellement pour certaines quand même peu nombreuses, pour sauver leur peau)  : si l'argument de l'oppression masculine, revendiqué par ceux qui ne se gênent guère de leur côté pour opprimer leurs chères moitiés, est vrai, et que DES femmes musulmanes sont obligées par leurs hommes, contre leur gré, de porter un tissu dissimulant leur chevelure à la concupiscence masculine  :] , ce n'est ni la Loi ni le règlement particulier interdisant ledit port de tissu qui élimineront le problème, - car ces hommes là interdiraient dès lors toute sortie hors de l'espace familial -, et en outre MÔA, et avec moi toutes mes alter égales, je ne pourrais plus rien me coller sur la tête lorsque j'en ai envie et c'est souvent. Alors, laissez-nous donc et laissez les donc, cher JML et vos alter égaux, nous et se débrouiller, comme le font de nombreuses iraniennes, grignotant de partout dans des domaines majeurs un ordre sociétal religieux oppresseur, mais déclarant que pour l'obligation du voile, dans leur cas définie en tant que telle, elles estiment que la bataille n'en vaut pas le coup ni même en fait le symbole, cette obligation là étant appelée à tomber de par les susdits grignotages patients. Notamment, ces femmes disent genre : " Si je ne peux bosser qu'en portant le voile, il n'y a pas photo  :diable:"

Et cela m'amène à un constat bien de chez nous : vous aurez remarqué que l'un des nouveaux chevaux de bataille des islamophobes et ci-devant racistes patentés est celui de la laïcité pure et dure appliquée dans le monde privé de l'entreprise et du travail, l'attaque consistant en l'affirmation : les employés sous entendu hommes musulmans réclament des pauses prières, et lors du ramadan ils perdent en productivité - le tout étant instillé sous forme de rumeurs et avec témoignages anonymes jamais complets ni étayés par des preuves d'aménagements particuliers des dispositions du code du travail en faveur d'employés dès lors "islamistes" bien sûr.

Bon. Moi je n'ai jamais vu, en passant aux bonnes heures devant un chantier, qu'il y ait pléthore ou même un seul tapis de prière avec un mec dessus dans le coin le moins boueux. Mais par contre, dans m'ville hyper-métissée, où une très forte proportion de femmes porte a minima un foulard dans la rue, lorsque je me rends, à mon corps/coeur défendant, dans un super ou hyper marché, je constate que les très nombreuses caissières "présumées musulmanes" sont tête nue. Toutes. Cela me fait un gros réfléchissement, et pas seulement du côté oppression managériale chez Auchan ou Carrefour. Le regretté Reiser écrivait " même quant une femme est complètement conne, elle l'est moins qu'un mec car elle est maligne".....  :burqa: Je plussoie.







Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Mélenchon et les religions
« Réponse #4 le: 31 mars 2017 à 23:32:03 »
old machin  :super:  :merci: pour l'utilisation du terme old machin a donné une reponse bien mieux que je ne l'aurais fait

Citer
Et j’ai beaucoup de mal à voir pourquoi un ou une musulmane serait tellement dérangé par ce que le programme propose en matière de religion.
c'est normal qu'une population fragilisée, effrayée s’inquiète des intervention très laïcarde de mélenchon, aprés tout ce que vivent les musulmans dans ce pays, agressions, insultes, discriminations.
Y'a pas un moment ou tu peux oublier que t'es musulman dans ce pays, des cantines scolaire aux plages

Citer
Oui, personnellement, Mélenchon est contre le port du voile. Et alors ? Depuis quand faut-il être “pour” ou “contre” le port du voile pour proposer un projet de société ? Est-ce que l’islam se réduit au voile ? Je ne crois pas.
nan mais val, ce que dit un candidat officiel à l’élection présidentielle n'est pas à titre personnel.
Si un candidat dit je suis à titre personnel contre l'avortement on aurait légitimement le droit de s'inquiéter.


Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Re : Re : Mélenchon et les religions
« Réponse #5 le: 01 avril 2017 à 23:43:55 »
Raja, j'utilise ton propos pour rebondir sur ce qui me tient à coeur, mais cela ne s'adresse pas à toi directement, mais plus aux gens qui nous lisent à qui je souhaite expliquer ce que je pense.  :cote: :cote:
c'est normal qu'une population fragilisée, effrayée s’inquiète des intervention très laïcarde de mélenchon, aprés tout ce que vivent les musulmans dans ce pays, agressions, insultes, discriminations.
Y'a pas un moment ou tu peux oublier que t'es musulman dans ce pays, des cantines scolaire aux plages

Oui, le seul problème c'est que justement il ne s'agit pas "d'une population fragilisée" dans son ensemble qui s’inquiéterait des interventions très "laïcarde" de Mélenchon, c'est plus précisément "sur internet, une partie de population se revendiquant d'une catégorie (ici, les musulmans) qui sélectionne des petits bouts d'intervention de Mélenchon et les détourne hors contexte pour les faire correspondre à une idée préconçue".
Ce qui est quand même sacrément différent.

Il s'agit donc de personnes, qui, loin d'aborder les interventions de Mélenchon dans leur ensemble (ce qui me donnerait un peu plus de respect pour leur opinion), donnent plutôt l'impression de scanner lesdites interventions et d'en sélectionner des petits bouts pour pouvoir dire "z'avez vu, hein, j'avais raison il est méchant".

Rien sur le fait que Mélenchon même DANS SON PROGRAMME parle de la stigmatisation des musulmans, rien sur le fait qu'il est contre l'interdiction du voile sur la place publique et à l'université (encore heureux, mais je ne vois aucun de ces braves sites le mentionner), rien sur les mentions d'autres religions et surtout une apparente incapacité à comprendre que la laïcité est la meilleure chance pour toutes les religions de vivre en paix.

C'est sur ça que je souhaite revenir, sur cette apparente façon de penser qui feraient croire que les musulmans ne s'occuperaient que des musulmans.
Je connais des musulmans pratiquant qui n'ont pas forcément les mêmes opinion que celle que je viens de décrire, mais leur voix n'est pas forcément entendue.

Bien qu'étant musulmane de naissance, je dirai qu'en fait si on m'en laisse le choix je ne me considère pas comme religieuse.
Et comme je le répète, il est vraiment important je pense de comprendre qu'un programme de candidat s'adresse à tout le monde, et donc aux personnes religieuses comme aux non religieuses, et surtout qu'il est important que toutes les personnes aient les mêmes droits.

Franchement, je m'inquiète beaucoup de cette perception de la laïcité développée sur certains sites. "Laïcard" pour moi est un mot très négatif, c'est comme si la laïcité et les religions étaient adversaires ou incompatibles. Or la laïcité dans sa définition première est justement la seule chose qui permettent à plusieurs religions de co-exister dans la paix.
Je sais que le mot a été galvaudé, je sais ce qu'en on fait les sarkozy and co  tresfache tresfache tresfache .
Mais je pense extrêmement important de rappeler, en tout cas j'en suis convaincue, que la laïcité en tant que "garder la pratique de la religion dans la sphère privée et séparer la religion et l'état" est la solution au vivre ensemble.

Et le fait que ces sites fassent l'impasse totale là dessus en se focalisant sur des petits bouts spécifiques, me fait me poser des questions sur leurs intentions réelles.  :X: :X:

C'est peut être ma formation de scientifique.  :rouge: On peut faire dire ce qu'on veut aux données et à qui que ce soit, du moment qu'on sélectionne de façon avisée.

Cette citation, attribuée à Richelieu (bien que je n'arrive pas à trouver de source officielle à cette heure), me paraît très parlante
Citer
Donnez moi six lignes de l'homme le plus honnête du monde, et j'y trouverai de quoi le faire pendre
.

 :merci: :merci:

Citation de: raja
nan mais val, ce que dit un candidat officiel à l’élection présidentielle n'est pas à titre personnel.
Si un candidat dit je suis à titre personnel contre l'avortement on aurait légitimement le droit de s'inquiéter.
Ca dépend du candidat et de son degré à être ubuesque ou pas. Si un candidat a toujours montré qu'une fois élu ses opinions personnelles passaient avant tout, sans argumentation, oui il faut s'inquiéter. Si un candidat s'en tient à ce qui est dit  dans son programme (c'est à dire ce que le peuple est en droit d'attendre de voir réaliser), alors ses opinions personnelles, exprimées ou pas, n'ont que peu d'importance.

Dans le programme de Mélenchon il y a plusieurs mesures qui visent à réduire l'influence de la religion catholique sur l'Etat (les mantilles, le pape, le chanoine de Latran etc). Penses-tu que les catholiques doivent s'inquiéter ?

D'ailleurs, je me permets de poser une question sur l'avortement : qu'est-il dit dans le Coran à ce propos ? Y-a-t-il quelque chose dans les hadiths aussi ? Ma connaissance de  l'islam remonte à ma jeunesse et je n'étais pas encore politisée à l'époque. J'aimerai bien qu'on me redise ce qu'il en est.  :merci: :merci:

« Modifié: 02 avril 2017 à 00:05:34 par Val »