Auteur Sujet: CE QUI PASSE EN DOUCE PENDANT LA CAMPAGNE  (Lu 1120 fois)

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2858
CE QUI PASSE EN DOUCE PENDANT LA CAMPAGNE
« le: 04 mars 2017 à 08:26:04 »
Eh oui, pendant la campagne, on peut tout faire, même ce qui n'a pu sortir des cartons depuis une, voire des décennies - le bon peuple reste, puisqu'on lui dit de le faire, scotché à des "sondages", quand même pudiquement rebaptisés "enquêtes d'opinion", biaisés jusqu'à la moelle, et pendant ce temps là, la DRAUCHE sur sa dernière ligne droite  :diable: gouvernementale laisse passer, voire, pousse au train, des projets scélérats qui en d'autres temps eussent, peut-on espérer, fait la une.

En voici un, que les merdias ont, ici et là, par prudence et pour ne pas encourir de foudres ultérieures, tout de même évoqué, mais noyé dans "l'affaire Fillon", ce qui lui a donné une visibilité nulle, notamment aux néophytes absolus en matière de droit et procédures juridiques.

Rappelons donc que les CODES CIVIL ET PENAL (pour rester sur ces deux majeurs), qui définiissent des règles SUR LE FOND, issues de la Loi ou du Règlement, sont chacun pour sa part flanqués d'un autre CODE, celui-là DE PROCEDURES, donc Code de Procédures en matière Civile, Code de Procédures en matière Pénale.

En matière pénale, on couvre un spectre immense de crimes et délits, cela va, pour faire et dire vite, de l'assassinat, meurtre, tortures et viol y inclus sur enfant, aux délits en matière financière, Le Code de Procédures en matière pénale, lui, définit, toujours pour dire vite, les règles qui doivent être suivies, pour VALABLEMENT poursuivre les dits crimes et délits.

Je disais plus haut que les Loi et Règlement sont la source du droit appliqué par les magistrats, mais il y a une autre source, qui est celle de la jurisprudence = en effet, Loi comme Règlement en matière de procédures sont parfois imprécis et incomplets  :] , mais saisi d'une affaire où c'est le cas, le magistrat est obligé de  malgré tout JUGER (sous sanction, s'il ne le faisait pas, de forfaiture, il me semble de mémoire que c'est l'article 6 du Code Civil).

Ces jugements de premier degré, sur des affaires où la Loi et le règlement donnaient lieu à interprétation, vont généralement en second degré d'APPEL, et peuvent même ultérieurement aller en CASSATION (je mets hors texte les affaires de Justice "Administrative" - mais elles suivent le même schéma via des RECOURS, et non des appels). Ces affaires jugées selon des interprétations de règles imprécises de procédures, qui ont reçu l'onction de la confirmation en appel, et a fortiori en cassation, constituent la jurisprudence, à savoir toute une période pendant laquelle les magistrats suivront la même ligne d'interprétation de la règle imprécise de procédure, jusqu'à ce qu' un magistrat iconoclaste provoque un "renversement de jurisprudence" en interprétant à l'inverse la règle imprécise, et en étant approuvé en degré d'appel et en cassation.

Pour nous concentrer sur le cas qui nous occupe, - la procédure en matière pénale -, le délai de prescription, c'est à dire le délai au delà duquel le magistrat saisi d'une affaire ne peut plus "accueillir" celle-ci ni la juger, et doit la déclarer prescrite c'est à dire insusceptible de poursuites, est d'une importance capitale. En effet, la question posée par, jusqu'à présent, le "silence de la Loi", est en gros : LE JUGE DOIT-IL ENVISAGER LE DEPART DE LA PRESCRIPTION A PARTIR DU MOMENT OU LES FAITS ONT ETE COMMIS, OU A PARTIR DU MOMENT OU ILS ONT ETE DECOUVERTS ? .

Seuls les crimes contre l'humanité sont imprescriptibles, on peut dans l'absolu poursuivre 70 ans après, cf les vieux anciens nazis, et cf le tollé provoqué par les déclarations de Macron sur la colonisation en Algérie. Les crimes de sang "ordinaires" sont prescriptibles au bout de 20 ans ce me semble (de la découverte du ou des corps), si l'assassin/meurtrier planquéa pu passer au travers des mailles du filet, - et l'on n'a pu ainsi juger et embastiller Emile LOUIS, l'assassin en série de jeunes filles handicapées mentales, que précisément parce que les enquêteurs lui ont fait AVOUER ses crimes, en lui faisant valoir que de toutes façons ils étaient "prescrits", alors même qu'il n'avait commis ces crimes qu'en fonction d'une catégorie sociale de victimes particulière.

PASSONS au sujet d'actualité, c'est à dire aux délits en matière "FINANCIERE DISSIMULEE", genre Cahuzac, genre FILLON, et tant d'autres. La jurisprudence depuis une bonne brassée d'années énonçait que l'on peut poursuivre ces délits dans le délai de (me semble)  6 années (Code) à compter DE LA DECOUVERTE DU DELIT. En effet, et en tant qu'ex de l'administration fiscale j'en atteste, les filouteries en col blanc de pure colombe sont en écrasante majorité montées de manière très complexe et très maligne, et dès lors sont souvent découvertes très tardivement au regard de la commission des faits eux-mêmes (même si en matière fiscale on peut remonter sur des années prescrites, dès lors que les délits ont continué à produire des effets sur des années non-prescrites, Code des procédures fiscales).

Inutile de dire que cette jurisprudence consistant à faire partir le délai de prescription des poursuites à compter de la DECOUVERTE des faits financiers délictueux gênait plus que cela encore les joyeux politiques pas trop regardants au passé comme au présent sur la manière dont l'argent rejoint leurs poches, et c'est ainsi que tous, notamment DATI,  rêvaient de le rendre impossible : non pas sur le créneau théoriquement impossible de provoquer un revirement de jurisprudence (indépendance du magistrat), mais en mettant fin au "silence de la Loi", pour clore le bec à ces empêcheurs de thuner en rond  :diable:.

Eh bien, pour faire court, ces 2 dernières décennies la droite en rêvait, et la drauche avec la droite l'a fait.

En effet, l'actuellement très médiatisé Georges Fenech (oui oui, la gueule d'ange fatigué et navré  :diable: ), député LR sarkoziste et ci-devant ex-magistrat, a élaboré avec un autre (dont je ne sais plus le nom, ni son obédience politique), une PROPOSITION DE LOI, laquelle pour les délits de matière financière dissimulée dispose que le délai de poursuites, doublé à 12 ans, part de la COMMISSION DES FAITS. Inutile de dire que 12 ans c'est largement insuffisant, pour preuve d'ailleurs l'affaire Fillon, pour laquelle si cette Loi avait été applicable, cette disposition faisait tomber une bonne partie des poursuites sur le volant détournement de fonds publics. C'est bien pourquoi le Parquet Financier s'est hâté, craignant le vote et l'applicabilité immédiate de cette Loi, que l'on n'a quand même pas osé rendre rétroactive (quoique, au point où ils en étaient...  :rougefache: ).

Car, et frottez vous les yeux tant que vous voudrez,  :jesus: , cette Proposition de Loi a passé les caps de la Commission des Lois de l'A.N. et du Sénat, a fait sa navette normale entre les 2 assemblées, et a finalement été définitivement votée et promulguée fin février : je rappelle que l'EXECUTIF EST MAÎTRE DE L'ORDRE DU JOUR A L'ASSEMBLEE NATIONALE, et qu'il pouvait donc parfaitement léguer le bébé aux prochains, en n'inscrivant pas le vote de cette Proposition de Loi ...., eh bien non, il a trouvé, l'exécutif, que ce vote serait un dernier joyau parachevant la couronne de sa mandature  :roi1:. Cherchez l'erreur, pour voir. Et si vous me demandez les arguments de Fenech pour avoir élaboré cette chose, ben, je vous les donnerai, histoire de vous faire rêver plus encore.... :diable:

La voilà cette Loi au J.O. :
https://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2017/2/27/JUSX1607683L/jo/texte

Voilà les discussions qu'elle a suscitées chez les juristes de référence DALLOZ :

http://www.dalloz-actualite.fr/chronique/reforme-de-prescription-penale-mise-en-oeuvre-et-consequences-inattendues-de-l-application#.WLhdxC5kvcs

Et comment, en ultime ligne droite (re-  :diable: ) de fin de législature, a-t-elle été votée, cette Loi, qui intervient en pleine campagne préz très bousculée par une affaire de gros sous ? Les 577 députés se sont précipités comme un seul homme pour montrer par leur vote combien ils étaient concernés, bien sûr ?  :]  :]
Ben non. Cette Loi est passée avec une poignée de députés (j'écrivais députas, j'aurais dû laisser  :diable: ). Je n'ai pas pu trouver malgré mes recherches les noms de ces braves, ni s'il y avait eu au moins 1 vote contre.
------------------
Cela vous a plu malgré la longueur ? Poursuivons alors, rendez vous sur le fil Campagne Hamon.  :diable:  :jesors:

Titre modifié pour plus de lisibilité  :fleur2: :fleur2:

Val.

« Modifié: 04 mars 2017 à 23:00:55 par Val »

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5844
Re : PENDANT LA CAMPAGNE, CELA PASSE SANS SE FAIRE REMARQUER.....
« Réponse #1 le: 04 mars 2017 à 12:31:04 »

Voui, voui ..... Toujours passionnante notre vieille chose  :fleur2:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : PENDANT LA CAMPAGNE, CELA PASSE SANS SE FAIRE REMARQUER.....
« Réponse #2 le: 04 mars 2017 à 18:59:03 »
Je ne sais comment que tu trouves le temps d'aller chercher toussa, ben tu dois êt' fonctionnaire???   8|
:mdr1: Nan je plaisante c'est moi que je le suis...  :X: (et le feignant que je suis prépare ce ouikinde son lundi mais passons)
Ou retraité-e? Voyez faut pas trop les payer ces genss là... ça pense qu'à nuire! :aille:

Mais je plussoie:  :merci:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Re : PENDANT LA CAMPAGNE, CELA PASSE SANS SE FAIRE REMARQUER.....
« Réponse #3 le: 04 mars 2017 à 22:39:12 »
Tout à fait old machin, à mon grand dam j'avions vu la bête et la proposition de loi, et j'avais entendu parler de l'acceptation et promulgation "bien rapide" de ladite loi.

C'est une trahison de plus, mais encore plus totale et entière comme ton post le montre.  :fache: :fache:

Nous sommes au 36ième dessous, et pourtant, ça creuse encore vigoureusement...  tresfache tresfache tresfache tresfache

J'en viens à me dire "heureusement que les travaux de l'assemblée nationale sont suspendus maintenant"  :happy1: :happy1: :happy1: :orc1:

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2858
Re : CE QUI PASSE EN DOUCE PENDANT LA CAMPAGNE
« Réponse #4 le: 06 mars 2017 à 08:56:45 »
Hinhinhin, faudrait voir à garder un peu de déférence  :naah: , jeune homme (ben en tous cas plus "jeune"), vis à vis d'une faisant partie de ces gens là qu'il ne faudrait pas trop payer, puisqu'ils ne pensent qu'à nuire, - après avoir été, il y a peu de temps encore, une de ces feignasses qui ne pensent qu'à comment ne rien foutre.... La dose non moins que la totale, nope, j'suis bonne pour le poteau ?  :diable:  :drapeaublanc:

Je pourrais en rester là et dans le registre sympatoche pour lequel tu as, sympathiquement, opté, mais va savoir pourquoi, et sur ce fil tout précisément, non, vue la période de tous les dangers que nous traversons, les choses a priori rigolotes ne le sont plus trop, et j'm'en vais tout juste en relever 2 (à tiroirs) en vue de militance, attention là je deviens sérieuse à n'en plus pouvoir :

- 1) T'associes certains de mes post, dont celui-là, à une grande disponibilité de temps, que ce soit de par une vie de travail constituée surtout de farniente,  puisque "fonctionnaire-feignasse" comme toi, ou de par une vie de retraité(e) encore plus large en "temps libre".....

Eh bien, désolée, tu connais l'aulne du "fonctionnaire-feignasse" comme moi, et plus fort encore si comme moi c'est fonctionnaire de la FPE, à laquelle "ils" se sont attaqués en premier, on bossait déjà comme des malades AVANT, mais à partir de la RGPP 2007, ça a été du franc délire, m'amenant moi en tous cas (cadre A petit + et syndicaliste, la totale aussi...pour eux  :| ) à bosser, bosser, temps de  transports et nuits très courtes inclus .
Donc potentiellement, je n'avais déjà quasi plus de temps "disponible" depuis très très longtemps, et la vie de travail avait depuis très longtemps aussi envahi la privée, - "grâce" au versant saloperie de cette chose informatique, laquelle pourrait, pourtant, servir majoritairement des buts tellement  formidables !

Et par ailleurs, re-désolée, si j'étais retraitée-pas-ex-fonctionnaire donc lambda, et même d'ailleurs en ayant auparavant fait partie des "tout petits fonctionnaires", la majorité, (et surtout la majorité écrasante de femmes), eh bien je pourrais être retraitée, mais obligée de continuer à bosser pour arriver à un revenu me permettant de continuer à payer mes charges et ne pas me retrouver à la rue = tu n'auras pas manqué de voir que les "réformes" (Fillon 2003) rétrécissant les droits des fonctionnaires se sont accompagnées d'assouplissements des possibilités de cumuler emploi et retraite, ce par quoi le sinistre sourcilleux gagnait sur tous les plans, notamment côté cotises. Pour ma propre part, j'ai "perdu" en prenant ma retraite (après toutes les prolongations d'activité possibles, je suis une des "expérimentatrices" du boulot bien au delà de 65 ans  :jesus: ) près de 40 % de mes revenus d'activité - mais j'ai opté (pour l'instant  :( ) pour le serrage drastique de ceinture, ce qui a priori ne laisse pas tellement la tête libre (ce n'est pas mon cas, mais j'élargis, un pauvre, y compris retraité, ce qu'il a de bon pour les rapaces, c'est qu'il consacre tout son temps (de cerveau disponible ?  :diable: ) à ses moyens de survie minimale et purement matérielle).
Tout cela dit pour nième piqûre de rappel, - j'en viens donc au gras de la chose : ben non, sarkonique  :fleur2: , je n'ai à vrai dire je répète que très très peu de temps disponible, comme avant retraite, et quand j'écris ici des post interminables, c'est parce que je trouve que la militance en vaut la peine, et j'y prends le temps (alors que je suis un gastéropode de la rédaction) contre vents et marées = vérifiez l'avant-après, j'ai pris ma pension-à-ne-rien-foutre fin janvier 2016, bien fort qui prétendra qu'avant cette date je n'intervenais pas ici de la même manière.
Et c'est à ce deuxième point dans le 1er que je veux en venir par rapport à ton p'tit sarkonique commentaire : au delà des études-diplômes et tutti quanti, ben pour quand même se réserver 3 secondes de vie à planter un' graine de vraie pensée sauvage, ou à aller claquer un chtiot bisou à son p'tit fils nouveau-né, tout en continuant à vous inonder ici de news désespérantes et d'alertes aux dangers les + immédiats, faut continuer à se plonger dans le lourd qu'ils sont (encore) contraints à nous livrer, c'est à dire le peu de glace apparente de l'iceberg de leurs turpitudes, a minima le J.O., et a minima les Rapports Publics....., et là aussi, dites moi donc un peu si cela ne fait pas des années que je vous exhorte à vous abonner à Légifrance et à la BRP ? Hein ?

- 2) Bon, et directement quant aux feignasses, encore une double piqûre de rappel en douce, alors alors = d'une part, sur la quantité de travail disponible, par rapport à "la préoccupation 1ère des français" en période de sondages prez, le chômage, n'est-il pas temps de réaliser un vrai bilan, sur la décennie écoulée, de "l'ETAT LICENCIEUR" par diminution drastique des postes TITULAIRES disponibles, et utilisation MASSIVE (jusqu'à  20% des effectifs dans certains ministères) de non-titulaires se succédant en totale précarité sur lesdits postes désertés ? Si, il est temps, qui s'y colle   :pompom: ?

Et, 2ème rappel du 2ème rappel, ben, tout se tient mes fieux = on prépare les gueux à ce que dorénavant le travail ce ne soit plus du travail, la relation employeur-travailleur n'existe plus, que le Code du Travail devienne parfaitement superfétatoire, et bon pour le musée, chacun vendant yop la boum sa force de travail à la tâche, hors toute protection sociale, égalité des chances et des potentiels, youpi les yuppies et tralala !

Ben faudrait peut-être mettre cela en regard de la destruction systématique (M'sieur Kessler du Medef  :berk2:, à eux !)  des Statuts Généraux de la Fonction Publique (issus 1) du programme du CNR 1944-45, puis 2) de la 1ère mandature Mitterrand, 1982 et 1983) = n'est-ce pas, cela fait désordre, même quand subsistent toujours des imperfections très regrettables, une relation de travail  par laquelle, conformément à la Constitution, l'accès à l'emploi est égalitaire puisque, après diplômes de tous niveaux,  par concours réglementés, par laquelle dès lors femmes et hommes ne sont pas discriminés au moins à l'embauche, et dans laquelle,  malgré les coups de boutoir qui y sont mis, le volant social de la situation de l'employé-agent est encore peu ou prou préservé, le tout constituant un modèle de solution de sortie PAR LE HAUT de l'équation, supposée ou réelle, de la raréfaction de l'emploi.... Ah mais, pas de ça Lisette, hein,   :vampire: toussa au même musée  :vampire: .

Musée,  DES JOURS HEUREUX ?  :(  :(

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Re : CE QUI PASSE EN DOUCE PENDANT LA CAMPAGNE
« Réponse #5 le: 29 mars 2017 à 18:46:22 »
Bien que cela ait commencé avant la campagne, je ne peux m'empêcher de noter que le gouvernement s'empresse d'essayer de faire avancer des petites choses sympathiques comme le fichage de toute la population via la fusion des fichiers carte d'identité et passeport, et en ajoutant la prise d'empreinte des citoyens à chaque renouvellement de carte d'identité pour "empêcher la fraude"....  :X: :X: :rougefache: :rougefache:

Mais bien sûr...
Comme si tous ceux qui vérifient les CIN allaient prendre les empreintes de celui/celle qui présente ladite CIN pour vérifier que c'est bien la même personne.
Comme la vidéo surveillance est devenue la vidéo protection, tout doucement, on glisse vers le monde d'Orwell et autres cauchemars... :fache: :fache:

Un article de next inpact à ce sujet

Je mets un extrait ici, vous pouvez aller lire l'article sur le lien.
Citer
Une requête de référé-suspension vient d’être enregistrée au Conseil d’État. Elle vise le décret TES, ce fameux méga-fichier unifiant en une seule base l’ensemble des cartes nationales d’identité et des passeports. Next INpact en explique les rouages et diffuse le document.

Outre le recours de la Quadrature du Net ou celui de la Ligue des Droits de l'Homme, un troisième front s'ouvre pour Bernard Cazeneuve. À l'aide de leur plateforme en ligne, Jean-Marc Fedidia et Christophe Lèguevaques ont déposé hier en fin de journée de nouvelles pièces pour leur action visant le décret et son arrêté généralisant le « fichier monstre » d’ici le 28 mars en France. Cette procédure vise d’abord à obtenir la suspension au plus vite de ces deux textes.
Le pseudo avis conforme de l'audit de l'ANSSI et la DINSIC

Pour armer leurs argumentaires, les deux avocats s’appuient sur le récent rapport d’audit signé de l’ANSSI et de la DINSIC. Ce document a conclu à ce que, contrairement aux solides assurances de Bernard Cazeneuve, le fichier TES pouvait être détourné de ses finalités : d’un système d’authentification, il basculerait vers un système d’identification où, à l’aide des seules traces biométriques, les autorités pourraient remonter à une personne en plaçant celle-ci dans une situation pour le moins inconfortable. Dans l’esprit des deux avocats, il existe dès lors « un risque majeur d’atteinte à la vie privée sans que le gain escompté pour la finalité affichée (lutte contre la fraude documentaire) puisse être atteint ».

Sur leur lancée, la procédure épingle également la communication de l’Intérieur, pour le moins contradictoire. S’il avait assuré que les conclusions de ce rapport seraient traitées tel un avis conforme, le ministre n’a pas suivi à la lettre ces recommandations dont certaines ont été repoussées entre les mains de son futur successeur. De même, Bernard Cazeneuve avait promis de rendre optionnel dans la base, le versement des empreintes pour les cartes d’identité. Seulement « la mesure n’est pas encore en vigueur » déplorent les juristes.
Inégalité de traitement entre les usagers, atteinte à la vie privée

Ceux-ci constatent au contraire l’empressement de la Place Beauvau à déployer TES dès le mois de mars dans toute la métropole. Il y a certes un projet de décret pour répondre à cet engagement, mais en attendant sa publication à une date indéterminée, les deux avocats devinent dans ce calendrier « la reconnaissance par le gouvernement que le décret n° 2016-1460 viole, notamment, la Loi Informatique & Libertés en ce qu’il ne permet pas à un citoyen d’exprimer son consentement ».

Il y aurait même une « inégalité de traitement entre les usagers du service public », entre ceux qui auront dû fournir l’ensemble des empreintes et ceux qui, plus tard, pourront refuser un tel versement.

Dans l’épaisse documentation qui a accompagné ce fameux décret, le rapport d'INRIA est également mis en avant. Celui-ci a conclu, dans une analyse comparée, que le choix gouvernemental du fichier centralisé n’était pas vraiment la meilleure des options, du moins pour qui voudrait garantir le respect de la vie privée.

La procédure de suspension est conditionnée à plusieurs filtres quant à sa recevabilité, et spécialement celui de l’urgence. Mais le document déposé au Conseil d’État fait valoir que la protection de la vie privée « constitue en soi une urgence compte tenu du comportement du gouvernement qui fait la sourde oreille aux alarmes émanant de la société civile, des professionnels du numérique et de la représentation nationale ».

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2858
Re : CE QUI PASSE EN DOUCE PENDANT LA CAMPAGNE
« Réponse #6 le: 28 avril 2017 à 09:26:04 »
Ah, celle-là en douce-douce-doux pastel comme une macronnade....., européenne tout bien comme il faut, et pas née de la dernière pluie, la v'là qui ressort, pendant que vous tournez le dos ailleurs...., la disparition de l'argent liquide.

Comme ça, machinalement, ça ne vous choque peut-être pas plus que ça ?
On en reparle un peu plus tard ?
Et ne boudons pas notre plaisir étonné : le Monde nous détaille bien comme il faut le pourquoi :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/03/02/vers-la-disparition-de-l-argent-liquide_4875004_3232.html

Et santé !  :diable: (au fait, vous vous souvenez que depuis la loi passée, en douce elle aussi, à l'été 2015, vot' banque chérie peut vous ponctionner vos petits sous si elle a un malaise subit, (genre merde mon trader a fait des conneries, ou le trading automatique m'a tuer  :diable:) -histoire de vous rappeler les chypriotes zet grecs associés, la solidarité, bordel !  :mrgreen: )

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5844
Re : CE QUI PASSE EN DOUCE PENDANT LA CAMPAGNE
« Réponse #7 le: 29 avril 2017 à 11:36:53 »
La consultation chez le généraliste passe à 25 euros dans un climat de défiance

"petite" mesure qui va passer en douce elle aussi !
Mais qui ne prend tout son "sel" qui si on s'attache à cette phrase un peu plus loin dans l'article :

"Ce n'est pas la révolution, mais la première étape avant une consultation à 40 euros dans la moyenne des pays européens", veut croire le président de la FMF, Jean-Paul Hamon. "
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne cervesia

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2380
Re : CE QUI PASSE EN DOUCE PENDANT LA CAMPAGNE
« Réponse #8 le: 02 mai 2017 à 09:55:37 »
ce courrier vous semble t-il authentique ??? et si c'était vrai ?????

https://eurocalifat.wordpress.com/2017/05/01/panique-a-lelysee/
"Il n'y a point d'éloge flatteuse sans liberté de blâmer", Beaumarchais

 La neutralité favorise toujours l'oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté » (E. Wiesel).

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Re : CE QUI PASSE EN DOUCE PENDANT LA CAMPAGNE
« Réponse #9 le: 02 mai 2017 à 13:09:40 »
J'avoue que je n'y crois pas du tout.  :fleur2: :fleur2:
D'une part parce que je ne crois pas qu'Hollande ferait l'énorme faute stratégique de signer un courrier pareil; s'il veut rencontrer Macron, il peut le faire ouvertement, ce n'est pas illégal et il peut tout à fait dire qu'il rencontre le candidat républicain qu'il soutient blablabla (et ensuite lui dire ce qu'il veut en privé)

D'autre part le courrier est mal libellé, pas en justifié et il y a une faute d'orthographe à fasciste (écrit "faciste" dans le courrier).

Enfin, Hollande et le PS ont absolument tout fait pour avoir Marine Le Pen au second tour, pour assurer l'élection de leur poulain.

Donc ils devraient plutôt se féliciter que leurs plans aient marché.  :gene:

Je ne pense pas que François Hollande soit au dessus de ça, mais par contre, je ne crois pas qu'il soit stupide au point d'écrire ou de signer un courrier pareil.

 :merci: :merci:

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : CE QUI PASSE EN DOUCE PENDANT LA CAMPAGNE
« Réponse #10 le: 02 mai 2017 à 18:07:18 »
Grotesque. Fake des petits fachos de la marine, ils adorent les eaux troubles.  :mrgreen:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne bug

  • Neutre
  • Sarkophobe
  • Messages: 145
Re : CE QUI PASSE EN DOUCE PENDANT LA CAMPAGNE
« Réponse #11 le: 08 mai 2017 à 00:19:06 »
Je n'étais pas revenu depuis la présidentielle de Trump. cette vidéo m'a inspiré. J'étais hostiles aux dérives du Sarkozisme. Aujourd'hui, je vais veiller à rester informé. 




j'ai mis la vidéo de façon à ce que le lien soit cliquable et la vidéo visible.
 :merci: Val
« Modifié: 08 mai 2017 à 08:29:21 par Val »

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5844
Re : CE QUI PASSE EN DOUCE PENDANT LA CAMPAGNE
« Réponse #12 le: 08 mai 2017 à 10:58:54 »
excellent ! Je ne connaissais pas  :gehe: :hehe: :hehe: :hehe: :hehe: :hehe: :hehe:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod