Auteur Sujet: LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS  (Lu 25978 fois)

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5763
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #50 le: 25 juin 2014 à 22:15:04 »
Cela doit faire trois jours que j'avais vu passer cela, mais que je ne l'avais pas répercuté, tellement j'ai le moral citoyen dans les chaussettes, genre "de toutes façons, ça ne sert à rien, on a déjà perdu"  :taistoi: :
[Alerte Wikileaks] TISA : encore un infâme traité qui avance dans le dos des peuples…

Et puis ce matin, voilà t'y pas qu'ils en ont parlé à France-inter, bien obligés en fait parce que c'était dans la "revue de presse" et qu'il se trouve que l'Humanité en a fait sa Une  :diable: ... mais la jeune femme (connait pas son nom) s'est fait un plaisir de le présenter avec force sous entendus genre "ils sont totalement complotistes"  :berk2:

Pour ce qui est du "décodage", une des meilleurs sources, Contre la cour, en avait fait un article

Bon, ben voilà j'ai répercuté .... mais j'ai tellement l'impression qu'on (toute la population des gens ordinaires) s'est déjà fait entuber profond, que je n'arrive même pas à avoir envie de me bagarrer  :pleur3:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5763
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #51 le: 26 juin 2014 à 10:57:51 »
Le fait que l'Humanité fasse sa Une avec TISA aura au moins fait que l'on en parle un peu :

Citer
Des négociations internationales secrètes sur les services, dévoilées par Wikileaks
Vous avez aimé TAFTA ? Vous adorerez TISA !


Ce contenu a été voté "d'utilité publique" par nos abonnés, ou sélectionné par la rédaction pour être gratuit. Il est temporairement accessible à tous, abonnés et non abonnés


Un traité international négocié discrètement entre 50 pays, qui vise à libéraliser le marché des services et empêcher toute régulation du secteur financier ? Après TAFTA, les Etats-Unis et l'Union Européenne vous présentent TiSA. Vous n'en avez jamais entendu parler ? Pas étonnant : les débats sont confidentiels et aucun grand média ne s'était encore penché sur la question, à laquelle L'Humanité consacre sa Une d'aujourd'hui.

L'opacité des débats sur le traité transatlantique (TAFTA ou TTIP, @si en parlait ici et là) vous a choqué ? Attendez un peu de voir son petit frère : TiSA, que présente Bastamag. Derrière cet acronyme se cache le Trade in Services Agreement, ou Accord sur le commerce des services (ACS) : un accord commercial actuellement négocié sur la libéralisation du marché des services à l'échelle mondiale.


50 pays, dont l'Union Européenne et les Etats-Unis, discutent donc, en dehors du cadre de l'OMC (où les négociations sont jugées trop lentes), des modalités d'ouverture à la concurrence internationale et de libéralisation des services. Une très bonne nouvelle pour l'industrie des services américaine : "Ces négociations sont l’opportunité la plus prometteuse en deux décennies pour promouvoir le commerce des services à l’échelle internationale" estime un de leurs représentants. Sauf que ce que l'on sait pour l'instant de l'accord ne permet pas d'en connaître les contours : les services, en plus de la finance, des télécommunications ou du transport par exemple, regroupent également des domaines comme ceux de la santé et de l'éducation.

Des privatisations irréversibles

Plusieurs ONG dénoncent ainsi les effets pervers qu'un tel accord pourrait avoir sur les services... publics. Pour la fédération syndicale de l'Internationale des Services Publics (ISP), TiSA s’inscrit ainsi "dans cette nouvelle vague inquiétante d’accords commerciaux et d’investissement, reposant sur des pouvoirs juridiquement contraignants qui institutionnalisent les droits des investisseurs et interdisent toute intervention des États dans un large éventail de secteurs indirectement liés au commerce".

L'ISP s'inquiète notamment des clauses de "statu quo" et "d'effet de cliquet" qui interdiraient de fait le rétablissement de monopoles publics (comme la remunicipalisation d'un service d'eau par exemple), rendant donc "pérenne et irréversible un système de privatisations pour toutes les générations à venir". Autre point noir, "l'obligation de neutralité économique" qui obligerait à accorder les mêmes subventions aux services publics qu'au secteur privé. Pire : les pays envisagent que l'accord s'appliquerait par défaut à tous les services, sauf ceux explicitement exclus au moment de la signature.


Show content
Un accord secret (jusqu'à Wikileaks)
   

Lancées en février 2012, les négociations sont restées totalement secrètes. Il faut attendre juin 2013 pour voir un communiqué de 6 lignes de l'Organisation Mondiale du Commerce qui annonce des négociations et les pays concernés, sans jamais entrer dans les détails de l'accord, note Bastamag. Un mois plus tard, le Parlement européen vote l'ouverture des négociations pour l'Union Européenne (selon l'ONG Votewatch Europe, côté français, seuls les eurodéputés écologistes, Front de gauche et FN ont voté contre).

Et la discrétion semble fonctionner : à l'exception de blogs et de pure players indépendants, pas un mot dans la presse jusqu'à aujourd'hui et la une de L'Humanité.

La semaine dernière, Wikileaks a toutefois permis d'en savoir un peu plus, en publiant une annexe de cet accord. Son principal enseignement est que TiSA engloberait les services financiers, empêchant de fait leur régulation. Surtout, le secret de l'accord est entièrement assumé : l'annexe est classée confidentielle pour une durée de cinq ans et doit être "conservée dans un bâtiment, une pièce ou un contenant verrouillé ou sécurisé".

Bien entendu ce secret ne concerne que le grand public : les lobbys de l'industrie des services ont activement participé au round de négociation d'avril 2014, comme ils l'indiquent dans un communiqué.


"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne kiosk

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4591
    • Pôv' con
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #52 le: 15 juillet 2014 à 19:43:13 »

(Je ne peux toujours pas poster dans le grenier, rétrospective Kiosk !)
N'en déplaise aux bas du front et autres excités de la récidive, les statistiques sont formelles : les individus ayant commis au moins un crime sont plus nombreux que ceux qui en ont commis deux ou plus.

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5763
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #53 le: 26 février 2015 à 13:47:10 »
D'un côté, je viens de lire un très intéressant article dans mon nouveau numéro de FAKIR :
"Les tribunaux du diable", illustrant les joies de l'ISDS, ces fameux tribunaux d'arbitrage où des multinationales peuvent traîner des États par des exemples concrets (Veolia contre Egypte, Suez contre Argentine, Philipp Moris contre Australie)
Et de l'autre je tombe sur cet autre article, de Marianne, qui nous annonce la perfidie de nos gouvernants ! De quoi me mettre en pétard pour un bon moment  tresfache tresfache tresfache tresfache

Citer
TAFTA: les sociaux démocrates valident, en douce, les tribunaux d'arbitrage

Bruno Rieth
Ce samedi 21 février, les dirigeants sociaux-démocrates européens ont adopté une disposition commune pour réclamer l'"amélioration" du mécanisme des tribunaux privés d'arbitrage de règlement de différents entre Etats et investisseurs. Une fausse bonne nouvelle puisque cette disposition enterre par la même occasion la suppression pure et simple de ce dispositif dans le cadre des négociations sur le TAFTA pourtant majoritairement rejeté par les peuples européens.

Show content

Samedi dernier, une quarantaine de chefs d’Etat et de gouvernements sociaux-démocrates européens se réunissaient à Madrid. Objectif, afficher leur unité face aux attaques meurtrières terroristes et tenter de définir une stratégie économique commune. Et surtout, donner un coup de main au chef de file du parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), Pedro Sanchez, en peine dans les sondages et aux prises avec le très en vogue parti anti-austérité Podemos, porté par vague Syriza. Manuel Valls qui représentait la France a donc pu assister à un drôle de spectacle. Notre premier ministre venu à la fois en tant que spectateur et représentant des dirigeants politiques sociaux-démocrates a tenu un discours inhabituel dans sa bouche, appelant à arrêter « l’austéricide » des politiques européennes, critiquant « l’austérité pour l’austérité ». Cocasse, quand dans leurs pays respectifs, tous ces «socdem» s’emploient pourtant à en appliquer les « bonnes » recettes. Un sérieux dédoublement de la personnalité dirait un psychiatre…

En marge de cet étrange exercice d’équilibriste, les dirigeants européens en ont aussi profité pour s’accorder sur une position commune sur l’épineuse question du mécanisme des tribunaux d’arbitrage de règlement de différents entre Etats et investisseurs. Adoptée, elle permettrait, dans le cas d'un litige commercial entre une entreprise américaine et un état européen, à l'entreprise américaine d'attaquer cet état devant un tribunal arbitral international et d'écarter de fait les instances judiciaires nationales. La disposition suscite une véritable levée de boucliers de toute part dans le cadre des négociations sur le traité transatlantique.  En témoigne les résultats de la consultation européenne sur ce mécanisme. Sur 150 000 avis rendus, 88 % des répondants s’opposent à l’introduction de cette clause dans le TAFTA. En réponse, les sociaux démocrates ont donc accordé leurs violons pour réclamer un cadrage plus strict de ces tribunaux : exclusion de certains secteurs comme la santé ou l’environnement « pour préserver la capacité des Etats à prendre des décisions souveraines », rehaussement des exigences en matière de conflit d’intérêt des juges-arbitres, création d’une cour d’appel et d’une cour permanente ainsi que le renforcement des pénalités en cas de plainte abusive des investisseurs.

Le Parti socialiste, dans un communiqué, s’est empressé de saluer cette « réponse ambitieuse » et de se réjouir de « cette déclaration commune qui reflète nos valeurs : transparence, défense des intérêts des Etats, protection des citoyens et de l’environnement, engagement pour une mondialisation maîtrisée et favorable aux peuples souverains ». Le PS en a aussi profité pour vanter « l’important travail diplomatique mené par le secrétaire d’Etat au commerce extérieur de Matthias Fekl avec plusieurs partenaires européens ». Et au Quai d’Orsay, on ne boude pas son plaisir. « A dilplomate is born » nous confie-t-on au quai d'Orsay, plein d’enthousiasme. Et de poursuivre « Cela fait des mois que Matthias Fekl travaille pour faire bouger les lignes. D’abord avec les allemands puis avec les autres partenaires européens. Il y a encore quelques mois, nous n'aurions même pas imaginé que l’on puisse arriver un tel résultat. C’est très excitant ». Un coup de projecteur que ne doit pas renier le jeune et discret ministre, arrivé au quai d’Orsay pour remplacer le « phobique Thévenoud ».
capture d'écran

Une victoire à la pyrrhus car il y a un gros revers à la médaille : en voulant encadrer plus strictement ce mécanisme plutôt que de réclamer sa suppression, les sociaux démocrates européens viennent en fait de le sanctuariser. En parfaits sociaux démocrates, ils ont opté pour une réforme du dispositif pour en limiter les dérives et surtout le rendre acceptable par des parlements nationaux très remontés contre le projet: « Oui, mais si on change la nature même de ces mécanismes, ça en aura le goût et l’odeur mais ça ne sera plus les tribunaux d’arbitrages que l’on connaît », nous rétorque-t-on, l’enthousiasme en moins.

Un glissement subtil qui n’a pas échappé non plus à Yannick Jadot, député européen EELV, en pointe dans le combat contre le TAFTA. « Cette position de la France et maintenant des sociaux démocrates qui consiste à dire que l’on va faire évoluer ces mécanismes pour les améliorer, c’est n’importe quoi ! La consultation européenne a clairement montré que les européens rejettent en bloc ce mécanisme », et de poursuivre, « c’est le principe même de tribunaux privés supranationaux qui permettra à des investisseurs de contester des décisions des Etats en arguant d’hypothétiques pertes de bénéfices qui est inadmissible ». Les conséquences de la mise en place de ces juridictions privées se feraient d’ailleurs déjà sentir selon lui. Preuve en est, le report sine die par la Commission européenne de toute proposition pour légiférer sur les « dangereux » perturbateurs endocriniens « pour éviter de contrarier les multinationales américaines », analyse-t-il. Une position d’autant plus regrettable pour l’élu écologiste que les négociations sont encore en cours, « tout est encore ouvert à ce stade », au point de se désoler de cette France qui ne sait plus dire «non»: « A l’époque, Lionel Jospin avait su dire non face à l’accord multilatéral sur l’investissement (AMI) ce qui avait eu pour conséquence l’abandon du projet. Plus récemment, lorsqu’ Angela Merkel considère que les intérêts de l’Allemagne sont en jeu, elle n’hésite pas à dire non. Pourquoi la France ne pourrait pas refuser ce transfert de la souveraineté démocratique à des multinationales ? ». Peut-être qu'un jour les sociaux-démocrates européens se réuniront pour réfléchir sur leur propre impuissance.

"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2781
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #54 le: 27 février 2015 à 10:38:28 »
Ah, RN, comme cela fait sourire (jaune), de lire que le bon petit gars Matthias FEKL a porté haut et fort la souveraineté des peuples ....., pour aboutir à une proclamation genre "ben on va repeindre les T.A. en rose, reste plus qu'à trouver la peinture"... Ouarf ! (re-jaune !). C'est ki t'y donc, Matthias FEKL ? Eh ben, je ressors mon Tout se Tient, c'est un Young Leader, "promo 2013", qui ne tient pas par les temps actuels à ce que cela se sache trop.... :

Maire UMP du Havre, Édouard Philippe, promotion 2011, indique avoir pensé se présenter avant que la fondation, plusieurs années après et alors qu’il était déjà député, vienne le démarcher. L’année suivante, Édouard Philippe a parrainé l’actuel secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, Matthias Fekl, alors député PS. «Fekl, explique le maire du Havre, avait été mon étudiant à Science Po. J’avais repéré ce petit gars sympa. C’est quelqu’un de très bien et je crois d’ailleurs qu’il n’a pas regretté d’entrer dans ce programme.» Aujourd’hui pourtant, Matthias Fekl, promotion 2013, a interrompu sa participation, le faisant savoir aux responsables de la fondation, un peu surpris. «Il souhaite éviter toute situation réelle ou supposée de conflit d’intérêt, indique son entourage. C’est son approche du mandat public.» Un choix qui illustre la crainte, exprimée sur tout l’échiquier politique, d’une trop grande influence des États-Unis sur les responsables publics ou privés français. Même si son cabinet affirme que cela n’a «rien à voir», Fekl serait-il soucieux d’assurer une distance de sécurité à l’heure où les négociations se poursuivent entre l’Europe et les États-Unis sur le traité transatlantique? Le sujet est sensible en France, particulièrement depuis les élections européennes.À droite, Nicolas Dupont-Aignan aurait demandé à ce que son nom n’apparaisse plus dans l’annuaire des anciens. Mais, globalement, ce sont des exceptions, même si la ministre de l’Éducation nationale n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet. Pas plus que l’Élysée sur la participation de François Hollande en 1996, au sein d’une promotion constituée de profils pointus tels que, côté français, la directrice générale d’Artemis Patricia Barbizet, l’avocat Laurent Cohen-Tanugi, Anne Lauvergeon, Pierre Moscovici, l’éditeur Olivier Nora, Denis Olivennes ou François Villeroy de Galhau, de la BNP. »

http://lesmoutonsenrages.fr/2014/10/14/young-leaders-le-petit-club-de-lelite-transatlantique/

Si vous relevez les noms "forts" cités depuis l'ouverture de ce fil mi-2013, ben v'la, la boucle est bouclée ! Complotiste, môa ? Je veux, mon n'veu ! :mdr3:  :pleur4:

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2781
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #55 le: 25 avril 2016 à 20:36:34 »
Alors mes petits agneaux, le GMT, (et son p'tit frère canadien aussi d'ailleurs, qui commençait à pointer s'nez, et pourrait bien après tout servir de Cheval de Troie), on avait alerté, on en avait causé, pis on avait silencé, nope  :gehe: ? Méluche, bien seul, avait lui tambouriné avec constance lorsqu'il s'y était mis (mais, me semble, pas dès 07/2013), et évidemment, "ILS" te l'avaient conspué et ridiculisé avec constance comme d'hab, cet extrémiste étatzuniphobe. Jusqu'à.....

Eh bien, jusqu'à il y a une chtiote dizaine de jours ...., où les ci-devant chiens de garde, jusqu'alors plein la gueule des bienfaits à attendre de la chose, ET le secrétaire d'Etat ci-dessus nommé, se sont mis tout à coup à déblatérer à toute berzingue contre, cela n'a pas dû vous échapper !

Alors môa, vraiment, ça m'interpelle. Quoi donc qu'il mijote, la pâte molle, Young Leader du passé assisté d'une floppée de YL plus récents, en même temps que des restes de la promo Voltaire ? Z'aurait pas dans le grelot le projet d'un grand coup de pub - accessoirement, pour corser le plaisir, en pillant une fois de plus les résultats du boulot/programme de Méluche, dont il a fort envie de tanner le cuir sur cadre - en disant niet ex abrupto à cette chose très cacateuse, woooooohhhhhhhh en voilà un guerrier des intérêts du pays, qui s'oppose à l'UE quand celle-ci outrepasse ses limites à pousser de bouchon trop loin ? Cela rapporterait peut-être gros en période de déconfiture sondagière, (même si les sondages, ben, ... :rougefache: ), et ne coûterait pô cher, puisque le projet de traité canadien, comme suggéré plus haut, permettrait aux stazunis d'entrer côté jardin derechef.  tresfache tresfache
--------------------------------------
Même sujet..... :

Tiens, des petites news récentes de Monsanto tapie dans s'coin en attendant les signures  :diable: (extraits) :

Le 17 Avril 2016

"L’Inde a décidé de mettre fin à l’exploitation par Monsanto de la culture du coton sur son territoire, en diminuant le pourcentage des royalties de presque 70% sur les semences.
« Il est temps de mettre fin à cette avidité basée sur les pourcentages, » a déclaré le ministre indien de l’agriculture, Sanjeev Kumar Balyan."........

......" Alexis Baden-Mayer, le directeur de Organic Consumers Association, affirme même que le coût de la culture du coton OGM est 8000% plus élevé que celui du coton normal. Le problème est que les graines de coton « normal » sont désormais devenues introuvables en Inde, précisément parce que Monsanto a pris le contrôle quasi total du marché.
Après avoir été ainsi contraints à passer à la culture du coton OGM, les petits cultivateurs indiens ont été obligés de s’endetter pour continuer. Et le suicide du cultivateur indien qui perd ses propres terres parce qu’incapable de rembourser ses dettes figure désormais parmi les faits divers quotidiens.
D’après les chiffres du Bureau national du crime, près de 290 000 paysans indiens se sont ôté la vie au cours des 20 dernières années. Naturellement, tous ne se sont pas suicidés pour avoir adopté les cultures OGM, mais il est clair que nous avons affaire à des chiffres exorbitants.
Aujourd’hui le gouvernement indien a décidé d’intervenir en essayant au moins de calmer la situation du point de vue des royalties. Mais Monsanto, au lieu de s’incliner, a réagi en dénonçant auprès d’un tribunal cette commission gouvernementale qui voudrait la priver de ses gains, en soutenant que « le gouvernement n’a pas le droit d’interférer dans les règles du marché libre. »
Pour ceux qui voudraient avoir un avant-goût de ce que pourrait devenir la situation en Europe avec le passage au TAFTA (grâce auquel les multinationales pourraient dénoncer devant un tribunal les gouvernements qui feraient obstacle à leur business), le cas de Monsanto en Inde peut certainement être riche en enseignements."
Massimo Mazzucco
Source : LuogoComune.net, 17 mars 2016
Traduction : Christophe pour ilFattoQuotidiano.fr
http://news360x.fr/suicides-monsanto-inde/

Santé, camarades ! :vampire: :vampire: :vampire:


Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2781
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #56 le: 26 avril 2016 à 09:54:20 »
Si vous n'en lisez qu'un, lisez celui là :

http://aitec.reseau-ipam.org/IMG/pdf/ceta-ttip_public_services-fr-print.pdf

, en vous souvenant de toutes les étapes grandes et petites et minuscules ayant permis que l'on puisse, notamment en France, en arriver là ; en vous souvenant en particulier du rippage du commerce extérieur français vers les affaires étrangères, alors cornaquées par Fabius, lequel n'a rien trouvé à redire aux mandats globaux confiés à l' "UE", ni aux procédures (absences de) de communication de l'avancée des bouzins ; en vous souvenant que nos services publics et fonctions publiques (notamment hospitalière) ont été reformatés "management public", violemment, par sarko avec la RGPP, aujourd'hui depuis 2012 par la pâte peut-être pas si molle, avec la MAP blanc bonnet, les deux étant uniquement décidées par l'exécutif et n'ayant jamais reçu d'aval législatif ; en vous souvenant que remontent bien plus loin encore les velléités patientes à tout privatiser y compris ce qui est indispensable à la vie - puisque la quasi antédiluvienne Conférence de Dublin sur l'eau n'a pu déclarer finalement cette dernière bien commun inaliénable (souvenez vous qu'on tient en gros 1 mois sans grailler, mais 3 jours seulement sans boire), qu'un pays je ne sais plus lequel, petit bout d'amérique du sud je crois, a entièrement privatisé l'eau - non pas comme on voudrait vous faire accroire le traitement et acheminement de l'eau, mais l'eau elle-même = dans ce pays une boîte privée a donc droit de vie et mort sur ses "sujets".

Souvenez vous aussi, pour ce qui est des PPP du rapport, que par une confusion entretenue soigneusement, tout comme celle entretenue dans le domaine de l'eau en soi versus acheminement d'une eau potable,  lorsque l'on écrit, même dans ce rapport ,  "investisseur" ou investissement, (comme dans le I de CICE), on ne parle que du point de vue des ACHETEURS PRIVES , rien d'autre.
Au lieu (de quoi me mêge.... :diable: ) de vous laisser embrouiller par les théories macroéconomiques fumeuses que l'on vous sert, revenez donc à ce qui vous est directement perceptible dans votre quotidien à vous = votre banque inscrit à votre CREDIT les RECETTES (salaires, autres revenus) que vous percevez dans votre vie courante c'est à dire en comptabilité votre compte de résultat annuel à vous, mais pour cette banque votre crédit courant (elle VOUS le doit) est une CHARGE donc un débit courant. Si vous empruntez à la banque, dans votre "compte de résultat annuel" le remboursement de l'emprunt est une charge courante pour vous, MAIS POUR VOTRE BANQUE CELA PASSE TANT QUE VOUS N'AVEZ PAS TOUT REMBOURSE du côté de l'ACTIF (circulant) DE LA BANQUE, à savoir dans ses comptes de BILAN (l'actif devant être équilibré avec le passif du bilan par le biais du compte de résultats annuel). Dans votre compte de bilan à vous, ce que vous avez acquis grâce à l'emprunt n'entrera que lorsque vous avez entièrement payé capital et intérêts.

Lorsque l'on vous dit "investisseur" ou investissement pour vous causer dans le poste d'un brave petit vampire par exemple repreneur d'entreprise en capilotade, vous avez généralement l'impression que ce p'tit gars là, philanthrope, va injecter plein de son pognon chèrement acquis pour redresser activement la dite entreprise, mais comptablement cela peut se résumer tout juste à pouvoir inscrire à l'ACTIF immobilisé de son entreprise à lui le montant (amortissable pendant on va dire 10 ou 20 ans) DU RACHAT, sans aucune obligation (au contraire dans la pratique !) d' "INVESTIR" dans l'activité même (donc, charges annuelles compte de résultat) de l'entreprise rachetée (nouvelles machines, formation continue, recherche d'innovations de fabrication, etc), afin de la sortir de l'ornière la malade. En réalité, l'investissement, c'est pour lui point barre + souvent qu'à son tour.

Cas des PPP :  le cas de figure d'il y a dans les 40 ans, du pays qui n'était pas encore défini comme ""ENTREPRISE ETAT", ce qui est le cas aujourd'hui !, était celui de la même différentiation entre LES DETTES D'INVESTISSEMENT DE LONG TERME (construction d'autoroute, (!), grands travaux publics, grands équipements en général), dettes contractées auprès de la Banque Nationale qui était là pour ça et prêtait sans intérêts pour le bien commun, - et les dettes/déficit liées à un excès conjoncturel de dépenses par rapport aux recettes ("compte de résultat annuel") étaient totalement distinctes de ces dettes pour investissement. Etat = Etat, les équipements réalisés étaient directement inscrits à l'actif immobilisé de l'Etat (patrimoine) garantissant son passif.

Lorsqu'aujourd'hui on vous en met plein la gu... de "LA DETTE", la vôtre bien sûr, on met dans un même pot les dettes d'investissement long terme (on en fait quand même toujours..), alors qu'elles sont garanties par un actif de l'Etat, et les déficits (éventuels) liés au "compte de résultats annuel" de l'Etat, à savoir dans ce cas plus de dépenses que de recettes, ce envisagé "photographiquement", au 31/12 de l'année N, ce qui vu les masses de pognon ne préjuge pas, - on est parfois "agile"  :rougefache: avec les comptes de régularisation -, de la photo du 30/12 N et de celle du 01/01 N+1. Mais surtout, on confond allègrement la dépense à fonds perdus annuelle, et la dépense qui va tirer quelques décennies d'usage pour le bien commun, s'il ne s'agit pas d'un GPI  tresfache. Par ailleurs, puisque depuis Pompon-Giscard la Banque nationale ne peut plus prêter à l'Etat, le déficit/dette annuelle est fastueusement augmenté des intérêts annualisés que nous dispensent les banques privées (je ne vous apprends rien sur le poids du joli "service de la dette" dans le budget prévisionnel annuel de l'Etat). Donc manip sur le MONTANT de la dette, en mettant dans le même panier des carottes et des semences (non OGM  :diable: ) de blé.

Seconde manip : on a des dettes du tonnerre de dieu, c'est que l'Etat dépense trop, sous entendu ses dépenses courantes, celles qui vont direct si tout va bien au bien-être commun "du peuple", et donc de chacun : il faut donc réduire les dépenses courantes - pas celles d'investissement(s) de l'Etat, par conséquent on réduit, effectivement, la part de chacun de bien-être commun.

Où se trouvent les PPP là dedans ? Ben c'est simple, on dit à un privé (au hasard, Bouyghes, Vinci) investissez à not'place pour construire une prison, une autoroute), et pendant 20, 30 ans, on vous paiera un loyer coucougnettes en platine, à 30 ans + 1 jour c'est nous qu'on s'ra proprios. Si vous avez déjà tâté du leasing pour l'achat d'une voiture, ben c'est du pareil au même.
Qu'est-ce que ça donne côté dette, eh bien qu'elle n'est pas garantie par une augmentation du patrimoine de l'Etat. Et qu'Est-ce que ça donne sur le déficit annuel compte de résultats, c'est qu'il est phénoménalement augmenté par des "loyers" qui outrepassent largement ce que l'on aurait eu en comptabilisant des amortissements raisonnables si l'ouvrage avait été immobilisé à l'actif. En outre le privé propriétaire doit assumer les travaux et l'entretien du propriétaire une fois tout ça en route, mais, le contrat dans la poche, je ne vous dis pas comment il s'en bat l'œil. Tout ce qui lui importe à lui, c'est que A SON PROPRE ACTIF IMMOBILISE IL PORTE PENDANT 30 ANS L'OUVRAGE CONCERNE, et en déduit les amortissement ad hoc, ce qui fait qu'il prospère, Prosper.
Dans le même tour de passe-passe, comme il "faut réduire les dépenses courantes de l'Etat", ben chaque budget prévisionnel de chaque ministère est gentiment délesté, via les loyers entrant dans le pot des dépenses courantes et passant dans le serrage de ceinture général.
Inutile de vous dire qu'en outre, si l'on n'est pas pendant les 20-30 ans content des prestations d'entretien du proprio, ben on cherchera vainement dans le contrat PPP initial des clauses en faveur de l'Etat permettant d'attaquer ledit proprio.

Bravo à çui qu'a lu jusqu'au bout !  :pompom:  :fleur2:

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28590
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #57 le: 30 avril 2016 à 07:08:11 »
lu jusqu'au bout et merci pour tes éclaircissements et tes interventions :fleur2: :fleur2:

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2781
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #58 le: 30 août 2016 à 18:01:42 »
Eh ben, plus de 120 jours qu'il n'y a rien eu sur ce fil (de burkini ?  :diable:)! Pô de quoi se vanter, n'est-il pas ?

Alors alors, voyons voir, une petite revue ....

En 2014, - alors que dans le même temps, pour consulter des bribes (en anglais ) du TAFTA, ci-devant TTIP, prévisionnel, sous surveillance américaine à Bruxelles, les députés européens intéressés devaient s'acquitter de 1800 € par tête de pipe -, notre pâte molle de service trouvait qu'il fallait aller vite pour signer tout ça... , que sinon not' bonheur allait nous passer sous le nez; par ignorance pure, tiens donc !

Bon, ça a commencé à se mobiliser sec, et à secouer sec aussi dans la voilure.... Des centaines de milliers ou  des millions de signatures contre, des collectivités territoriales qui s'excluent prévisionnellement, (pô grave en France, s'pas, avec la réforme territoriale et des métropoles, s'appliquant, comme ça tombe bien, au 01/01/2017....), définitivement il fallait employer le suppositoire plutôt que le sirop.

Il me semble que c'est le Young Leader Fekl (comme c'est vraissemblable !) qui a été mis au boulot pour clamer que pas bien l'absence de transparence dans les négos, alors que dans le même temps le trop enthousiasmé Fabius était légèrement mis sur la touche puis exfiltré vers le C.C.

On la fait courte : toujours des remous..... Et et et..., advient le Brexit. Souvenez vous, si le burkini n'a pas bouffé vos neurones : la GB était une des chevilles ouvrières majeures de la construction en cours des grands traités commerciaux, et on nous dit qu'il faudra a minima 2 ans pour détricoter tous les traités et autres accords internationaux pour lesquels la GB a signé (on fait + vite pour nous baisser les retraites...).

Un peu avant ledit Brexit, en mai, Hollande commence à raconter que finalement ça n'a pas bon goût, le TAFTA, et le Fekl de service monte au créneau pour renchérir. Là, post Brexit, l'Allemagne via S. Gabriel nous sert une mélancolique complainte du "ça ne se fera probablement pas", et "la France" lui emboîte le pas. L'UE vient de réagir colériquement, cette chère petite.

Bé oui, bien sûr. Mais pour le Tafta (commerce des biens) seulement, pas pour le Tisa (commerce des services), bien en cours et pépère. Puis, comme noté + haut, l'UE a à voix basse validé les tribunaux d'arbitrage....Et par ailleurs et surtout, dans la foulée, on essaie sans que cela fasse grand bruit de nous vendre le p'tit frérot canadien, le CETA ? si m'mémoire est bonne, à la place, le Canada ça fait moins peur que les States, s'pas, surtout pour les français qui voient d'abord le Quebec (Vive le libre, nope ?), le joual et Dion, et non pas le reste hors Quebec ni l'ensemble fédéral.

Sauf que, comme déjà souvent dit ici, le Canada est lié aux Etats Unis depuis 1987 par un accord commercial de derrière les fagots, l'ALE, rebaptisé ALENA par l'adjonction ultérieure du Mexique (marrant quand on réalise que l'accord était en vigueur au moment où le mur anti-immigration mexicaine s'est construit, enfin, marrant, quand il se dit que l'on y puce les mexicains qui s'y font chopper... :] ).

Alors alors, bien d'autres que moi pensent aussi que la signature du CETA entrainerait automatiquement l'ouverture aux States d'une méga porte fenêtre avec terrasse et vue sur la mer, incluse plage avec burkinis.

Je le pense tellement fort quant à moi que j'ai cherché le traité d'origine ALE (vu par le Canada). Comme ma bonté n'a pô de limite, j'vous en fais don mes bons z'amis :

http://www.international.gc.ca/trade-agreements-accords-commerciaux/assets/pdfs/cusfta-f.pdf

, car je ne doute pas qu'il vous passionnera comme moi. Je vous suggère tout particulièrement de vous attarder sur le point "produit canadien" (et verso "produit des états unis"), au regard du critère de fabrication,  faisant d'un produit un produit national pour ce traité = vous y verrez qu'il faut un minimum ....de 50%, pour que le label national soit mis. Il ne m'a d'ailleurs pas semblé voir une clause qui empêcherait que les 50 % restants soit réalisés par l'autre partie..., et ça c'est le texte d'origine, à l'époque le Mexique était encore pays tiers..., fabricant tiers de cagoules de burkinis par exemple. Pas belle la vie ? Prêts à la triangulation? Banzaï ?

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5763
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #59 le: 28 septembre 2016 à 22:14:07 »
Old Machin ? Tu es tout bonnement irremplaçable !!!!!
 :merci: :merci: :merci: :merci:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3156
Re : Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #60 le: 29 septembre 2016 à 21:24:13 »

Je le pense tellement fort quant à moi que j'ai cherché le traité d'origine ALE (vu par le Canada). Comme ma bonté n'a pô de limite, j'vous en fais don mes bons z'amis :

http://www.international.gc.ca/trade-agreements-accords-commerciaux/assets/pdfs/cusfta-f.pdf
car je ne doute pas qu'il vous passionnera comme moi.


Je ne sais pas s' il me passionnera car les traités c'est soporifique et indigeste,si,si ! Mais ton lien ne fonctionne pas Old.
Pas de soucis je sais malgré tout qu'ils vont nous le mettre bien profond, le suppositoire.

J'écris ça parce qu'en réalité j'ai envie de pleurer. 8|
Deviens ce que tu es: vote Mélenchon !

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2781
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #61 le: 02 octobre 2016 à 07:25:42 »
Meuh si il marche (hinhinhin, pour une fois !  :pompom: ), ma chère Bili, ne t'arrête pas à la 1ère page du pdf, qui avertit seulement qu'il s'agit d'une archive qui ne sera plus retouchée, c'est bien là son intérêt !... Dès que tu descends à la 2ème page du pdf, tu as le biau texte INITIAL. Et je répète, régale-toi ! (si la grenouille dans la marmite, non seulement ne s'émeut pas, tant que la flotte est à une température supportable, mais s'y endort, où allons nous j'te l'demande !) = pour TOUS LES TRAITES EN COURS DE NEGOCIATION nous n'avons aucun texte, ni total ni parcellaire, en français. Or là, nous avons, c'est donc le lien farpaitement valide ci-dessus, le texte initial figé pour l'éternité  :mrgreen: du 1er accord, ALE, concernant uniquement le Canada et les States. Quoi donc t-il qu'il manquait, pour que le paradis néolib soit vraiment farpait, hein, hein ? Manquait un pays de main d'oeuvre à bas coût pour que le dumping social prenne vraiment tournure au bénéfice des states - eh ben voilà, ce fut fait en un temps record avec l'adjonction du Mexique, et la transformation d'ALE en ALENA, dont le texte officiel aujourd'hui se trouve ici en français :

http://www.international.gc.ca/trade-agreements-accords-commerciaux/agr-acc/nafta-alena/text-texte/toc-tdm.aspx?lang=fra

Nous avons, grâce à l'obligation canadienne de pratiquer et en anglais, et en français, et grâce à l'antériorité de ces traités par rapport à ceux qui nous pendent au nez et sont au secret ++, la marvellous opportunité de voir ce que ça donne un accord libre échangiste  :diable: avec les states, à court et moyen terme. Plus loin, nous pouvons très bien très bien visualiser et modéliser ce que donnerait un accord (absolument) de même type, à savoir le CETA,  avec l'un des partenaires des states dans un traité antérieur, lequel antérieur s'est en fait réalisé dans les faits tout bonnement, en gros, au bénéfice de l'abaissement ou la fossilisation par le bas des "normes" sociales et environnementales, et dans un libre échangisme pas si libre que cela, puisque l'on note bien que, dans le "développement des échanges" on n'est pas, avec l'Alena, dans une triangulation équilatérale, mais qu'en gros tout va aux géants States ou tout vient des States, de ou vers l'un OU l'autre des partenaires nains.

Je redis donc, Bili, faites vous violence, prenez du bon café, et appuyez vous les textes en historicité, sinon ce n'est pas vraiment la peine de chougner "on n'avait pas les moyens de savoir" = on les avait quand même un peu beaucoup.

Notamment, et là encore faut prendre un pouillou de caféine, sur le point des litiges et en historicité, voici un autre lien, lequel c'est vrai risque pour le coup, vraiment, de mal marcher (mais là j'appelle les sachants au secours !) :

https://www.nafta-sec-alena.org/Accueil/Bienvenue

, et quand ça ouvre, cliquez Règlement des différends, puis Décisions et rapports : vous verrez, dès le début d'application du traité,  le nombre incroyable de litiges fondés sur le dumping, et lorsque vous voyez plus vaguement "préjudice" dans le titre, ben une fois déroulé le thème du litige, c'est fréquemment finalement aussi le dumping. Ake ça calme, nope ? Notes aussi la DUREE des litiges avant décision finale, et ceux qui sont encore "pendants" plus de 10 ans après....  :(  :snif:

Et pour ceux qui comme toi trouvent les traités soporifiques, et les litiges tout autant, ben voilà de braves gens qui vous ont mâché la révision  :mdr3: :

- Des Canadiens qui en 2004 ont voulu regarder si ak'ils étaient biaux les résultats du traité 10 ans après :

http://hussonet.free.fr/negalena.pdf

- Des p'tits gars de "Fédéralisme Régionalisme Belgique", avec l'Université de Liège, qui en 2011 avaient aussi de petites idées là dessus :

http://popups.ulg.ac.be/1374-3864/index.php?id=1046

Voilà voilà. Alors, même chose, si ces 2 derniers liens ne marchaient pas, j'en appelle à de + savants, ce serait dommage que vous loupiez ça  :jesus: , et ceci dit prévoyez du lexomil avec votre café.

Interro écrite au prochain post, non mais ! :diable:

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2781
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #62 le: 08 octobre 2016 à 08:53:30 »
Pas obstinée, mais raisonnablement têtue.... , je signale, au cas où....  :diable: . Pour les lecteurs muets (mais mis en appêtit...), ayant ouvert le lien de l'accord ALENA, - pouvant donner quelques sueurs froides quant à la signature du CETA-, voici un petit complément, avec le sous-lien des accords libre échangistes conclus par le Canada pays par pays, allez au U comme Ukraine, vous y verrez que le Canada a signé avec celle-ci il y a quasi tout juste un an. Et youpi !  :fleur1: :

http://www.international.gc.ca/trade-agreements-accords-commerciaux/agr-acc/a-z.aspx?lang=fra



Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2781
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #63 le: 08 octobre 2016 à 09:09:40 »
.... et bien évidemment, dans le même mouvement, ils apprécieront à sa juste mesure le descriptif des avantages à venir, pour le CANADA, de la signature du CETA (sans parler de la mise en oeuvre anticipant la signature, ce mois-ci me semble-t-il) :

http://international.gc.ca/trade-agreements-accords-commerciaux/agr-acc/ceta-aecg/understanding-comprendre/overview-apercu.aspx?lang=fra

Pô belle la vie ?

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5763
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #64 le: 08 octobre 2016 à 12:48:21 »
J'avoue que ce dernier lien montre un texte de propagande pro-accord  qui est un modèle du genre , tous les chefs d'entreprise canadiens, financiers, cadres très sup .... ont du ressentir un orgasme violent en le lisant !!! A se demander s'il n'a pas été rédigé uniquement pour , vu comment il est "jouissif" de leur point de vue  :pleur3: :mafia:'

Pour le reste , chère vieille chose, ce n'est pas que je ne sois pas mise en appétit  :rouge: mais tout ce que tu proposes ici excède largement mes capacités informationnelles !!!  :pausecaffé:

Par contre, tkt, j'ai bien en tête qu'ils s'y trouvent .... et quand une interrogation effleure ma ch'tite tête concernant tous ces traités je viens dare-dare chercher dans cette mine d'archives les éléments de réponse qui me permettront d'y comprendre quelque chose !!!

 :fleur2: :fleur2: :fleur2:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2781
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #65 le: 09 octobre 2016 à 10:26:26 »
Bien noté ta déprime, RN,  :pleur4:, et je conviens que mes transmissions n'avaient guère d'autre fin logique....  :diable: ... Bien noté aussi que j'en mets trop.... , telle est ma gloire, que l'on ne peut tout lire mais que tu te souviendras où ça se trouve.... Mais puis-je rajouter que l'historique de ce qui a été dit sur ce fil intitulé GMT devrait aussi faire partie de la bibliothèque-mémoire.... : ainsi, ce qui te met des papillons noirs aujourd'hui, à savoir pour le CETA ce qui est propagandé comme futur CANADIEN tout-pour-le-canada, faisait pour le GMT l'objet d'un lien (mon post du 18/06/2013 7 h et des pépètes) sur la péroraison d'Obama disant tout le bien qu'allait faire ledit GMT à l'éco des US, et je posais en gros la question dans un monde de compète kiki du coup sera le perdant ?
Or le CETA est le plan B des US d'entrée du GMT, devant quelques tollés insistants venant des sociétés civiles UE Ces tollés avaient pour part non négligeable provoqués par les conditions invraissemblables de secret imposées par les US sur les transactions, et ce secret eût-il été moindre, que toute cette littérature serait exclusivement restée en anglais.

D'où mon exhortation à lire tout ce que l'on a de disponible sur de tels traités (ce sont tous en gros les mêmes, au service de l'oligarchie, présents !) du début jusqu'à la fin, lorsque le Canada en a signés, puisqu'on en dispose dès lors en français. Et si, RN, tu ne lis qu'un truc de +, ni les bonnes déclarations d'intention initiales pour l'ALE puis ALENA, ni les litiges et autres arbitrages, lis au moins, et c'est beaucoup moins "rébarbatif", les 2 textes "hussonet" et "popups.ulg"  :( , qui par la vois de la société civile/universitaire font un bilan, pour les sociétés impliquées de gré ou force, de la réalité des belles promesses initiales. Cela donne de sacrés arguments de fond, de lutte contre la survenance de ces saloperies.

PS : je me demande si je ne vous l'ai pas déjà dit, mais dans la perspective de M.E.O immédiate du CETA, dans notre biau pays, des dizaines de frometons AOP ont été déclassifiés de leur label de protection récemment, je dirais il y a 7-8 semaines environ. Pas du petit beurre, des grosses AOP, qui, perdant leur protection, pourraient être plagiées tant au Canada qu'aux States, et tant qu'on y est, pourquoi pas fabriquées sur le terroir.....mexicain. J'crois bien que dans le tas y'avait le Chabichou,  :] , mais je n'ai pas entendu de ségo braire...  :diable:  Et youpi, re !

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5763
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #66 le: 14 octobre 2016 à 18:32:38 »
ET voici quelques nouvelles fraiches de TISA "De nouveaux documents de travail de l’accord Tisa, dévoilés par WikiLeaks avec plusieurs médias européens, dont «Libération», donnent la mesure des priorités de Bruxelles."

Et ça n'a vraiment rien de réjouissant !!

  Libéralisation des services : l'UE à l'offensive   
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5763
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #67 le: 15 octobre 2016 à 19:01:38 »
Old machin ??
Dés que tu seras revenue de ta journée de "France Insoumise" à Lille , pourrais-tu nous éclairer sur ce que sont vraiment les "TRILOGUES" à l'UE ??
Un message intéressant sur twitter qui m'a fait ouvrir l'œil !
Mais c'était un article de Mediapart réservé aux abonnés .. et en cherchant sur internet , j'ai rien trouvé en français qui pourrait nous éclairer.


Un peu de courage de ta part pour nous éclairer comme tu sais si bien le faire ?
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2781
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #68 le: 18 octobre 2016 à 10:45:11 »
Bon, RN, je suis reviendue...., et, passant sur tes viles flatteries,  :diable:   :mdr3: , je m'en vais d'abord te demander comment tu te débrouilles pour ne rien trouver en français sur ces "trilogues" de l'UE, surtout en ce moment où la médiatrice de la dite UE essaie de donner à celle-ci une tronche plus présentable, en s'attaquant précisément à ce côté obscur permanent de la planète... Ceci dit rassure-toi, on ne verra pas grand chose de plus une fois qu'elle en aura terminé.

Les "trilogues" sont en effet en droite lignée de tous ces machins "européens" constitués à la va comme je te pousse un jour où l'un ou l'autre s'est pris pour Géo Trouvetout, amenant l'idée de la chose, en provoquant une 1ère, s'en félicitant avec les autres participants, et dès lors "institutionnalisant officieusement"  :(  ladite chose, avant qu'éventuellement celle-ci n'en reçoive officiellement, via notamment un traité, le titre et/ou les pouvoirs.
Quand je parle de "machins européens", c'est que la...machine qui nous broie semble en fait bricolée et bricoler depuis le début, même sur de gros trucs : le f.... Conseil Européen "créé" en 1974 n'a reçu l'onction de l'institutionnalisation, qu' en 2 temps, par Maastricht (1999) et AMSTERDAM/NICE (2001 et 2005), puis pour cause de non ratification en 2005, finalement en 2009 par Lisbonne..... 8/ , ce qui ne l'a pas empêché pendant tout ce temps d'exercer, avec ses Conférences Inter Gouvernementales, et de nuire bien comme il faut. L' EUROGROUPE", invention sortie de nulle part, existe sans aucune légitimité. Etc, dont, beaucoup plus fréquents, et en "réunions secrètes", les "TRILOGUES" qui te titillent l'intérêt.

Officiellement destinés à "gagner du temps", ceux ci réunissent à huis clos des représentants de la Commission européenne, du Conseil de l'UE (à ne pas confondre avec le précédent nommé), appelé génériquement "Conseil" pour bien égarer le marmot, et des représentants du Parlement européen, afin, je le dis pour faire vite, que celui-ci fasse croupion sur les textes que l'on va présenter à son vote. On ne sait pas ce qui s'y dit et passe, ni quelles portions de séné et de moutarde y circulent.

Voilà, et mâme la médiatrice ak'elle trouve que ce manque de transparence-là est bien plus important que les autres, puisqu'elle entre en guerre là contre. Je te mets un lien émanant d'une boutique dont je n'ai vérifié ni les membres ni le pourquoi de leur existence, donc ne m'en veuille(z) pas si cela se révélait pourrable, l'article lui est valable, et en gros ne raconte pas de conneries :

https://europe-liberte-securite-justice.org/2015/10/07/trilogues-les-oublies-de-la-democratie/

, et même sujet, je vous en mets un autre d'euractiv que tout le monde connait, la comm de l'UE essayant ces temps-ci d'avoir l'air un peu propre sur elle :

https://www.euractiv.fr/section/affaires-publiques/news/le-mediateur-s-attaque-a-l-opacite-des-trilogues-europeens/

Re : dans tous les textes sur les Trilogues (mais aussi dans d'autres sujets), lorsqu'il est écrit "Conseil" tout court, c'est le Conseil de l'UE, représentants des gouvernements, négocie et adopte la législation.  Si vous avez "Conseil Européen", ce sont les chefs d'états membres (selon leurs constitutions respectives, ex pas le PR allemand, mais Merkel). Et si vous voyez "Conseil de l'Europe", ben ça n'a rien à voir, c'est pour dire vite "spécialisé Droits de l'Homme, Culture, et un pouillou d'autres choses, et cela siège à Strasbourg.
A + ! Dépêche toi de lire, RN, si t'acceptes la mission ton temps est compté, la doc va s'auto-détruire !  :diable:

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5763
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #69 le: 18 octobre 2016 à 18:00:01 »
Hihihi ! Merci cher vieux truc  :fleur2: Je savais bien que mes viles flatteries porteraient leurs fruits !  :drapeaublanc:

Merci pour le premier article , que j'ai trouvé très éclairant ! ... j'ai par ailleurs checké rapidement le "qui sommes-nous" du site et n'y ait rien trouvé qui ait des airs trop pourraves ...

Quand à celui d'Euractiv, pas passionnant, il dit juste que la médiatice va enquêter , hen .... par contre concernant le CETA, en partant d'un autre article d'Euractiv où il était écrit ceci :

"Le gouvernement français n’a eu que faire d’une tribune signée de 100 parlementaires, et réclamant de reporter l’application directe de l’accord. Ce mépris est mal passé. Au point que les députés de la majorité comme de l’opposition moquent ouvertement les positions du gouvernement, comme en témoigne ce document rédigé par un élu, qui circule à l’Assemblée Nationale.

Lequel démonte point par point un argumentaire développé par le secrétariat d’Etat au commerce extérieur sur l’accord commercial : qu’il s’agisse de la cour d’arbitrage des différents (ISDS), de l’aspect environnemental ou du respect démocratique, la position du gouvernement est vivement critiquée.
"

 Je suis tombée sur ce fameux document , argumentation intéressante, de ce député , dont je n'ai malheureusement pas su qui il pouvait être !

  Voilà son document en format PdF 
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7812
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #70 le: 18 octobre 2016 à 18:19:25 »
Un début?

On en parle peu: une "région", pfff, les jacobins, ça aime pas.  :désolé1:

Citer
La Wallonie, région francophone belge de moins de 4 millions d'habitants, a retardé, sinon bloqué, l'adoption de l'accord de libre échange entre le Canada et l'Union européenne (Ceta). Un veto salué par les opposants au texte.


En principe, la Belgique dira non. Or, l'unanimité au sein de l'UE est requise.
Et pis voyez-vous ça:

Citer
La région francophone de Belgique a tenu bon, malgré des pressions inédites : Paul Magnette a révélé avoir reçu ces derniers jours des appels téléphoniques notamment du président français François Hollande et du chef de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.


Qui l'eût cru du cap' Pédalo, Madame?   :mrgreen:

En tous cas: Wallons, tenez bon!

Vous n'êtes pas seuls! 

:fache13:

« Modifié: 18 octobre 2016 à 18:29:41 par sarkonique »
Si vous avez construit des châteaux dans les nuages, votre travail n'est pas vain; c'est là qu'ils doivent être. A présent, donnez-leur des fondations.
H. Thoreau
http://raconterlavie.fr/

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5763
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #71 le: 18 octobre 2016 à 20:02:08 »
Voui  :merci: J'avais vu l'appel des universitaires canadiens demandant aux Wallons de tenir bon !
ça m'avait fait chaud au cœur  :coeur:

Par contre le fait que Hollande aussi avait téléphoné pour faire pression , j'avais zappé !!  :fache1:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7812
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #72 le: 25 octobre 2016 à 19:08:54 »
C'est un peu longuet, mais... je ne m'en lasse pas!  :]

Je ne savais pas qu'il suffisait d'aller si près pour être loin, très loin des parlementaires franchouilles et de leur p.ain de langue de bois vermoulue!!  :mrgreen:

La démocratie n'est pas si moribonde en Europe, n'en déplaise aux libéral-européistes et aux nationalistes, qui se nourrissent les uns des autres dans un cercle argumentatif vicieux.
Si vous avez construit des châteaux dans les nuages, votre travail n'est pas vain; c'est là qu'ils doivent être. A présent, donnez-leur des fondations.
H. Thoreau
http://raconterlavie.fr/

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2781
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #73 le: 31 octobre 2016 à 07:32:11 »
Bon, CETA "signé", pas belle la vie selon J. Trudeau, pour ceux qui l'ont écouté ? Et on voulait pô bénéficier de cette inépuisable manne, ballots que nous étions ! 530 millions de citoyens haletants soulagés, youpi   :fleur1: ! Alors, prochaine étape ?.... Ben, on applique, mes petits agneaux, ledit traité AVANT RATIFICATIONS DES AUTRES PARLEMENTS QUE LE FEDERAL BELGE, lequel, me semble, était le 1er à ratifier au national = v'là, ce qui est démocratique, c'est de faire le bien de tous ces ignorants au plus vite, ake ces co...ds congénitaux ne savent justement pas ce qui est bon pour eux.

En attendant, feu vert donc aux entreprises (devinez lesquelles se sont déjà "adaptées "à la porte grande ouverte) pour y aller franco, et on rassure les mêmes beleus en leur disant : on vous a écoutés, voyez donc, on a obtenu un accord mixte, réclamant la ratification de tous les parlements nationaux, si not' parlement ou un autre veut pas, eh ben ça ne se fera pas... ! Oh ben alors !.... tvb, nope ? ............Oui, mais en attendant eu'l vote de vot'parlement, le traité s'applique... Ah ? Oui mais alors quid ? Les z'entreprises, entre aujourd'hui et une éventuelle non-ratification nationale, auront potentiellement investi pour "s'adapter" au nouveau marché, ou tout simplement, de par son application anticipée, auront fait de meilleures affaires dans le pays non-ratifiant, du fait de la suppression des droits de douane. Et c'est-y pas tout juste un des domaines d'attaque d'un état par une entreprise devant ce bonheur du jour et de la nuit qu'est un tribunal d'arbitrage ?  (cela ne vous parait pas furieusement proche, pro domo, d'une construction sur un lieu interdit de bâtir, mais que la justice laisse debout devant le fait accompli ?). Vous vous souvenez qu'une entreprise peut attaquer en tribunal d'arbitrage, contrairement à la justice normale réclamant pour agir des faits avérés et prouvés, sur un PROJET d'un Etat, et qu'elle même peut revendiquer sur des PROJETS  qu'elle avait l'INTENTION de réaliser, pôv' tite mère ! ( à noter d'ailleurs qu'il advient qu'elle se soit ASSUREE, au grand casino des assurances  :diable: , qui n'a rien à envier au casino des banques  :rougefache: , contre ce "risque", et qu'elle palpe donc des deux côtés, re-pô belle la vie !) (comme les grands NEGOCIANTS céréaliers, qui s'assurent sur des montants futurs de récoltes absolument irréalistes, pas sympa ça, à tous les coups on gagne ?). Puis, autre mention et tout particulièrement en France, nos PME n'arrivent déjà pas, face aux géants "nationaux" et UE, à entrer dans les marchés publics, alors bon, maintenant que lesdits marchés publics vont être ouverts au Canada......, lié aux states et au Mexique dans l'ALENA....., sur des critères bien souples de nationalité des produits notamment.....

Bon, revenons aux traités de libre échange dans leur ensemble, dans un monde où ils sont purement et simplement des outils politiques. Vous z'avez encore en tête l'Ukraine, vous savez, ce pays dont la composition gouvernementale d'aujourd'hui fait du bien à l'âme éprise de démocratie, vous savez encore, ce pays qui n'en pouvait plus d'attendre d'entrer dans l'UE-QUI-FAIT-DU-BIEN là où elle passe, mais que la meuchante Russie a empêché de ce faire, ouh, vite, des sanctions....économiques ! Alors, vous vous souviendez, c'est top, alors vous serez, dans ce bruissement UE-CETA, heureux de vous souvenir aussi que, signé en 2013 je crois, LE traité de libre-échange entre l'UE et la fière Ukraine est entré en vigueur le 01/01/2016. Et puis, vous serez aussi ravis d'apprendre que LE traité de libre-échange entre l'Ukraine et le Canada, délicieusement prénommé ALECU (j'aurais bien vu une autre terminaison... :diable:) a été signé le 11/07/2016, je vous laisse découvrir les deux :

UE-Ukraine brièvement torché par la comm gouvernementale française :

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/ukraine/l-union-europeenne-et-l-ukraine

Canada-Ukraine, l'accord lui-même, passionnant dès le début, par sa mention disant en gros que les TRAITES ANTERIEURS  signés par chacun des 2 avec pays tiers en matière de libre-échange, dorénavant on se torche avec :

http://www.international.gc.ca/trade-commerce/trade-agreements-accords-commerciaux/agr-acc/ukraine/text-texte/01.aspx?lang=fra#a11

Bisous de l'UE de partout  :bigtong:  :bigtong:  :bigtong: , et santé !


Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5763
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #74 le: 31 octobre 2016 à 10:11:22 »
Ce dernier épisode d'avant "signature" du CETA m'a laissée baba !

Comment osent-ils même continuer à se gargariser du mot démocratie ? La démocratie ils se torchent avec !
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2781
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #75 le: 31 octobre 2016 à 16:25:44 »
Eh oui, m'chère RN, si nous sommeillons trop tard et ne les virons pas, c'est sans poil ni peau que nous nous réveillerons  :diable: !
Pour redonner un peu de coeur au ventre, tant du côté de ce fil "traités de libre-échange", que de celui de l'urgence écologique, je mets le lien vers la video Semaine 4 de Méluche sur le fil élections prez 2017 / France Insoumise.

Et plus loin, pour les vieux briscards du fofo, les ceusses qui enragent autant que moi : toujours des adeptes pour mon petit Liré, qui commence à prendre tournure ? :)

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5763
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #76 le: 01 novembre 2016 à 11:48:09 »
En ce qui me concerne, je "travaille" en douceur tous les dégoutés de mon entourage qui sont plutôt très tentés par l'abstention pure et simple !
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7812
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #77 le: 01 novembre 2016 à 19:50:56 »
Un "accord intra-fédéral" dans lequel on n'évoque pas un instant le point qui fait mal: le nouveau pouvoir des multisaloperies contre les états!  :berk1:
S'est fait hypnotiser, le Magnette?  :grrr:
J'ai une vague idée de ce qu'ils en feront, leurs soi-disant représentants, de la clause de verrou...  :rougefache:
Si vous avez construit des châteaux dans les nuages, votre travail n'est pas vain; c'est là qu'ils doivent être. A présent, donnez-leur des fondations.
H. Thoreau
http://raconterlavie.fr/

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5763
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7812
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #79 le: 15 décembre 2016 à 17:00:21 »
Elles sont deux, une Canadienne et une Etats-Unienne à tenter de convaincre les suicidaires européens...

Citer
« Rien ne permet de dire actuellement que Donald Trump renoncera au Tafta », précise Sharon Treat. La chercheuse à l’Institute for Agriculture and Trade Policy se montre même inquiète : « Ses conseillers agricoles viennent tous d’industries pharmaceutiques et de firmes agro-industrielles favorables à ce traité. »


Quant au Ceta, z'inquiétons-nous pas, ça mijote.
Si vous avez construit des châteaux dans les nuages, votre travail n'est pas vain; c'est là qu'ils doivent être. A présent, donnez-leur des fondations.
H. Thoreau
http://raconterlavie.fr/

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2781
Re : LE "GRAND MARCHE TRANS'ATLANTIQUE" : POUR DES QUICHES ET DES FLANS
« Réponse #80 le: 18 janvier 2017 à 11:23:37 »
Bien bien, j'm'aperçois, en cherchant autre chose, bien sûr, qu'une petite chose m'était passée par dessus la casquette début juillet dernier, à savoir que Balladur, à la demande semble-t-il du Sénat - qui au demeurant l'a interviewé à ce sujet en octobre, avait pondu quelques pages sur le TAFTA, quelques pages et les conseils afférents, le tout m'a  plutôt surprise, et pas négativement : certes tout ça reste de droite, et bien de la sphère libérale, meuh sans devenir mélenchonnien ou artaudesque, l'homme des financement zarbis de campagnes prez (l'avait ceci dit des exemples à foison sous les yeux), et plus célèbre triple menton de France,   :diable:  nous donne un aperçu des bienfaits de vraie retraite de la politique, je trouve : jugez vous même :

http://www.regards.fr/IMG/pdf/balladur.pdf

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7812
Si vous avez construit des châteaux dans les nuages, votre travail n'est pas vain; c'est là qu'ils doivent être. A présent, donnez-leur des fondations.
H. Thoreau
http://raconterlavie.fr/