Auteur Sujet: Frédéric Lefebvre  (Lu 12709 fois)

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Frédéric Lefebvre
« le: 26 mars 2010 à 12:58:06 »
Frédéric Lefebvre
Membre du RPR puis de l'UMP, dont il est porte-parole, Frédéric Lefebvre est député de la 10e circonscription des Hauts-de-Seine de 2007 à 2009. Ayant prêté serment le 22 octobre 2009, il est désormais également avocat.
Partisan déclaré du contrôle d'Internet, Frédéric Lefebvre s'est beaucoup exprimé sur le sujet. Il déclare, en décembre 2008, que « l'absence de régulation du Net provoque chaque jour des victimes », et créant alors un amalgame très controversé entre internautes et trafiquants, proxénètes, racistes, violeurs et psychopathes. Il a également comparé certains sites de streaming  illégaux à des dealeurs de drogue et lié éducation des enfants et piratage.
Ces positions très contrastées lui valent le 5 avril 2009, un Big Brother Award, et provoquent la consternation de certaines communautés opposées au projet de loi Hadopi.
« Modifié: 18 novembre 2010 à 11:41:48 par raja »

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re: Frédéric Lefebvre : porte-parole de l'UMP
« Réponse #1 le: 30 mars 2010 à 20:38:27 »
Citer
La présidentielle de 2012 n'est pas "la priorité" ni la "préoccupation du jour", selon le porte-parole de l'UMP

L'élection présidentielle de 2012 "n'est pas notre priorité ni notre préoccupation du jour", a estimé lundi Frédéric Lefebvre, le porte-parole de l'UMP, interrogé sur l'organisation de primaires au sein de la majorité pour désigner le futur candidat.

"On a une procédure qui existe et qui a d'ailleurs montré à quel point elle était efficace en 2007", a répondu M. Lefebvre.

"Pour le reste, j'ai bien noté que c'était la priorité des observateurs, j'ai bien noté que c'était la priorité du Parti socialiste qui ne retient des dernières élections régionales que des conséquences sur la présidentielle. Pour nous la priorité, c'est de nous occuper des Français".

"Le reste viendra le moment venu. Ca n'est pas notre priorité ni notre préoccupation du jour", a-t-il insisté.

"Que, ensuite, telle ou telle personnalité se pose des questions sur son avenir, elle en a le droit", a ajouté le porte-parole de l'UMP, à propos des déclarations d'Alain Juppé, qui a souhaité dimanche que des primaires soient organisées au cas où le chef de l'Etat ne se représenterait pas, sans exclure d'être lui-même "candidat à la candidature".

"Je fait partie de ceux qui considèrent et qui espèrent que le président de la République se présentera à nouveau à l'élection présidentielle", a souligné M. Lefebvre. "Mais je le redis de la manière la plus forte: cet espoir que j'ai, c'est le moment venu que j'aurai l'occasion de l'exprimer".

Le secrétaire général de l'UMP Xavier Bertrand a répété lundi matin sur Europe-1 que le candidat UMP à la présidentielle de 2012 serait désigné par le "vote des militants". AP

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches ... la_pr.html

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : Frédéric Lefebvre : porte-parole de l'UMP
« Réponse #2 le: 23 avril 2010 à 14:34:03 »
Sur une musique de Saint-Saens, le Carnaval des animaux
Frédéric Lefebvre, porte-parole

<a href="http://www.dailymotion.com/swf/video/xbbz9e" target="_blank" class="new_win">http://www.dailymotion.com/swf/video/xbbz9e</a>






Hors ligne TYGER

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 8889
Re : Frédéric Lefebvre : porte-parole de l'UMP
« Réponse #3 le: 09 juillet 2010 à 12:50:06 »
un vrai délice que ce texte suivant, ah si un tel auteur pouvait lui répondre réellement dans la presse, sûr que cela lui rabattrait le bec à ce persiffleur :

Citer
La lettre est arrivée en fin d’après-midi, enveloppe bordée d’un liséré noir signalant sa provenance. Pas une surprise : à A11, on est habitués à recevoir des courriers de l’au-delà, missives balancées du royaume des morts en réaction aux conneries des vivants. Cette fois, l’envoi est signé Émile Zola, le défunt écrivain s’insurgeant contre le J’accuse publié ce matin par Frédéric Lefèbvre.

Lettre de l’au-delà : Émile Zola répond à Frédéric Lefèbvre

jeudi 8 juillet 2010, par JBB

Pour le contexte : ça a pu t’échapper, même si j’en doute. Émile Zola, donc, a souhaité réagir à ce texte de Frédéric Lefèbvre, publié ce matin dans France Soir. Sous le titre "J’accuse", le porte-parole de l’UMP y prend la défense d’Éric Woerth. Et repousse toutes les limites communément admises, même pour lui…
Par ailleurs, je te signale que ce n’est pas la première fois qu’Émile Zola s’exprime sur ce site. En octobre 2008, il avait abordé la situation des banlieues : c’était ICI.
---------------------
.
M. Frédéric Lefèbvre,
.

Monsieur ? Monsieur le porte-parole ? Cher agitateur politique ? Je ne sais exactement quel titre vous donner. Institutionnellement, vous n’êtes rien ; pour le reste, vous ne valez pas grand chose. Mais puisque j’ai cru comprendre que vous aviez des velléités littéraires - où en êtes-vous donc de ce grandiose ouvrage que vous annonciez pour le printemps dernier ? - et que je constate que vous n’hésitez pas à mettre vos médiocres pieds dans mes larges pas, je vais m’adresser à vous comme à un égal. Cher confrère…

Je subodore que mon nom ne vous dira pas grand chose, hormis le prestige que vous savez lui être attaché. Vous ne brillez pas, il est vrai, par votre culture, non plus que par votre goût pour les choses littéraires. Vous foulez même ces dernières aux pieds à chaque fois que vous prenez la parole ou la plume, aussi sauvagement meurtrier pour la syntaxe que Jacques Lantier l’a été - à coups de marteau ! - pour sa maîtresse dans mon roman La Bête humaine. Je sais : vous ne l’avez pas lu. Mais souffrez que je cite des livres que vous ne connaissez pas, au risque sinon de n’en évoquer aucun.
Simplifions les choses, donc : je suis l’auteur de ce modeste article que vous vous êtes cru autorisé à pasticher, en reprenant le titre - J’accuse ! - et en dénaturant le thème. Non que je réclame des droits d’auteur : votre crime serait accessoire s’il ne s’agissait que de ma modeste personne. Mais c’est en réalité l’un des rares pans glorieux de la récente histoire de France que vous plagiez ici avec médiocrité. Cela appelait une réaction de l’au-delà, à défaut d’une réponse ici-bas. Je m’en charge. Rien d’étonnant, tant le repos éternel n’aurait guère de sens s’il ne pouvait être interrompu quand les conditions le commandent. Constatez même cette amusante réussite : alors que vous (et ceux de votre camp) souhaitez allonger la durée de travail des Français, vous pouvez vous vanter de m’avoir tiré de ma retraite…

Vous avez - cher confrère - volé le titre de mon célèbre article, croyant ainsi faire main basse sur un zeste de gloire et un brin de légitimité. À lui seul, cet inqualifiable "emprunt" démontre combien vous ne sauriez saisir tout ce qui nous sépare. Souffrez que je vous explique…
J’avais frappé fort dans L’Aurore, vous vous affichez médiocre dans France Soir. Et même les titres où nous avons respectivement publié nos textes valent percutant raccourci de ce qui nous distingue : il y a loin de l’aube au crépuscule, même fossé que celui séparant l’homme risquant tout pour la vérité et l’animal la gageant à son profit. Vous ne courrez aucun danger, évidemment, même si vous écrivez en votre prétentieuse bafouille : « J’attendais qu’une voix s’élève contre ce torrent de boue. L’attente est trop longue ! Je le fais, moi, en sachant parfaitement qu’une fois de plus le "système" va me prendre pour cible car il n’aime pas les vérités qui dérangent. »
Vous, une cible ? Vous ignorez sans doute que j’ai payé mon J’accuse d’un procès indigne, que j’ai été traîné sur le banc des accusés, attaqué de toute part, finalement condamné à un an de prison et 3 000 francs d’amende - mes biens ont été saisis et il n’y avait nulle richissime rombière pour me remettre une enveloppe kraft destinée à régler le problème… Vous ignorez sans doute aussi que j’ai été réellement en butte à ce « torrent de boue » par vous évoqué, diffamations permanentes et quotidiennes. Et que j’ai dû quitter le pays après le procès, exilé pour 11 mois en Angleterre, « le plus cruel sacrifice qu’on eût exigé de moi ». Tout cela, je l’ai assumé : « Ma lettre ouverte est sortie comme un cri. Tout a été calculé par moi, je m’étais fait donner le texte de la loi, je savais ce que je risquais », ai-je alors déclaré.
J’aimais ce pays, j’ai subi l’exil ; ce sont vos semblables, petits boutiquiers de la politique et médiocres souffleurs de haine, gens de pouvoir et crétins nationalistes, qui m’y ont contraint. On est là bien loin de ce que vous vaudra votre texte ;soit un mot de remerciement de votre maître, un diplôme de bonne conduite ou une quelconque médaille comme hochet. J’étais un justicier, vous méprisez les justiciables…

Vous endossez mon costume, il est beaucoup trop grand pour vous. Passe encore que vous souhaitiez ainsi vous ridiculiser… Mais que vous traciez en votre article, en filigrane, un parallèle entre le capitaine Dreyfus et le ministre Woerth dépasse toute mesure. Car c’est bien là l’objet de votre texte, n’est-ce pas ? En vous plaçant sous mon patronage, en copiant ma légitime défense d’un homme injustement accusé - parce qu’il était juif - , vous ne souhaitez rien d’autre que suggérer une semblable cabale à l’égard du trésorier de votre parti. Vos allusions à « Marine (Le Pen ) », au « Front national », à « certains médias aux relents d’extrême droite » et au « déferlement populiste » n’ont d’autres buts que de renforcer ce parallèle. Quelle outrecuidance… Faut-il vous rappeler que c’est le lieutenant-colonel Henry qui a perçu le solde - montée en grade et louanges hiérarchiques - de sa trahison ? « Les choses allèrent ainsi. À peine le colonel Henry eut-il mis sous les yeux de ses chefs la pièce fausse qu’il fut nommé chef du service des renseignements », a résumé Jean Jaurès. Les 30 deniers de Judas ont fini dans l’escarcelle du lieutenant-colonel de la même façon qu’ils ont gonflé le portefeuille de votre parti. Les années passent, la corruption reste.

Je ne vous en veux pas, en réalité. J’ai trop plongé au plus profond des hommes, sondé leur âme et étudié leur cœur, pour encore me faire des illusions. Vos errements me sont familiers, ce sont ceux que je me suis escrimé à décrire, plume à la main. Vous n’êtes rien d’autre, finalement, qu’un personnage de Son excellence Eugène Rougon, l’un des mes romans contant la médiocre cuisine politique du Second Empire. Votre destin est petit tout autant qu’il est écrit. Je ne vous en tiens même pas grief, vous êtes trop bête pour cela. Juste : ne m’importunez plus, à l’avenir. J’ai sommeil, je vais me rendormir…
"Ni Dieu, ni maître.
Mieux être."
Jacques Prévert

"Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui."
Jacques Prévert

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Frédéric Lefebvre : porte-parole de l'UMP
« Réponse #4 le: 09 juillet 2010 à 14:29:06 »
Frédéric Lefèbvre souhaiterait-il obtenir le soutien public du CRIF en faisant naître un amalgame Dreyfus/Woerth ?
Vous allez voir qu'il va bientôt comparer Edwy Plenel à Raoul Villain... :]
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : Frédéric Lefebvre : porte-parole de l'UMP
« Réponse #5 le: 13 septembre 2010 à 21:56:18 »
Encore une qu'elle est bonne :
Citer
"Les Roms ne sont en aucun cas ciblés, cette circulaire cible les 'campements illicites' de Roms, ce qui n'est pas la même chose", a pour sa part indiqué le porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre lors de son point-presse hebdomadaire.
source

Hors ligne TYGER

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 8889
Re : Frédéric Lefebvre : porte-parole de l'UMP
« Réponse #6 le: 14 septembre 2010 à 17:28:30 »
a- il n'a pas lu la circulaire de la honte
b- c'est une buse qui ne sait pas lire

...
« Modifié: 15 septembre 2010 à 09:29:44 par TYGER »
"Ni Dieu, ni maître.
Mieux être."
Jacques Prévert

"Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui."
Jacques Prévert

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Frédéric Lefebvre : porte-parole de l'UMP
« Réponse #7 le: 14 septembre 2010 à 18:31:29 »
Ben voyons, il a raison, Lefèbvre!
De même que de 39 à 45, ce n'étaient pas les juifs qui étaient visés, c'était le caractère "inférieur" de leur "race"... :mrgreen:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Frédéric Lefebvre : porte-parole de l'UMP
« Réponse #8 le: 21 septembre 2010 à 10:55:55 »
Et maintenant, détendons-nous et rions un peu avec le pitre Lefebvre... :mdr1:

Citer
Un "cyber-député" mythomane ?

  Il ose beaucoup, Frédéric Lefebvre... Pour le porte-parole de l'UMP, bien souvent, plus c'est gros, plus ça passe...Mais c'est sur le web que le pourfendeur de la "Sarkophobie" fait le plus fort : je viens de découvrir, par hasard, que sur son site Internet, il n'hésite pas à laisser croire qu'il siège encore à l'Assemblée Nationale, alors qu'il a dû laisser la place à son titulaire, André Santini, il y a plus d'un an ! Usurpateur, Frédéric Lefebvre ? Incomplet dans son message, en tout cas... Je me suis donc adressé au Président Accoyer pour lui demander son sentiment sur la manipulation assez cocasse à laquelle se prête le zélateur préféré de Sarkozy. Jugez en par vous même, ça vaut le détour !

" Monsieur le président,

Dimanche dernier, avait lieu dans ma circonscription la fête départementale de l'UMP, dont l'invité principal était Frédéric Lefebvre, porte-parole national du parti présidentiel. Un de mes concitoyens, que je croise sur la place principale, m'interpelle : "alors, vous n'allez pas accueillir votre collègue?". Je lui précise alors que Frédéric Lefebvre ne siège plus sur nos bancs. Peine perdue : mon interlocuteur n'en démord pas : "Bien sur que si, m'affirme-t-il, allez donc voir sur son site internet !"

De retour à mon domicile, je tape "www.fredericlefebvre.com" sur mon navigateur ...et ma surprise est totale. Je découvre en effet le site internet officiel de notre ex-collègue, mis à jour régulièrement comme en attestent les dates des derniers articles en ligne disponibles en page d'accueil .

Quatre onglets retiennent mon attention : "Votre député" ( Téléchargement FL_votredepute_20sept2010"); "la 10è circo 92" Téléchargement FL_la10emecirco92_20sept2010; "Assemblée Nationale" Téléchargement FL_assembleenationale_20sept2010-1et "contacts" Téléchargement FL_contacts_20sept2010. Dans ces rubriques, tout est fait pour accréditer l'idée selon laquelle notre ancien collègue est encore député !

On y apprend ainsi que "A l’Assemblée Nationale, pour son premier mandat, Frédéric Lefebvre multiplie les responsabilités dans le domaine économique et financier. Membre  de la commission des Finances, il est nommé rapporteur du budget de l’emploi. C’est un député très actif au groupe UMP de l'Assemblée. Il y prend la présidence d’un groupe de travail avec Jérôme Chartier, sur le pouvoir d’achat.
 Co-président du Club parlementaire sur l'avenir de l'audiovisuel et du groupe d'Etudes sur le cinéma et la production audiovisuelle, il travaille entre autres sur les réformes de l'audiovisuel public.
Nommé rapporteur spécial sur la mission « travail et emploi », un premier rapport a été rendu le 16 octobre dernier."

Aucune mention  n'indique que notre collègue a depuis plus d'un an cédé sa place à André Santini.

A la rubrique " la 10è circo 92", on découvre un éditorial du maire de Vanves qui débute ainsi : "Depuis son élection à l’Assemblée Nationale en juillet 2007, notre Député Frédéric LEFEBVRE s’est totalement investi dans ses missions au service des habitants de notre circonscription et notamment des Vanvéens." La volonté évidente de faire disparaître toute référence au député titulaire, et la manipulation qui consiste à affirmer qu'une élection législative aurait eu lieu en juillet 2007 prêtent à sourire.

Là encore, tout est fait pour que le visiteur du site croie, en toute bonne foi, que le député de la circonscription est toujours Frédéric Lefebvre.

Mais c'est à la rubrique "contacts" que le comble est atteint : y figurent en effet par deux fois, les coordonnées de l'Assemblée Nationale !

Monsieur le président, je sais que le culot et l'absence de mesure caractérisent bien souvent les paroles et les actions de notre ancien collègue. Et j'avais bien perçu que, pour le porte parole du parti majoritaire, quitter notre assemblée à la suite du remaniement avait été un crève-cœur. Mais tout de même : ne trouvez-vous pas qu'il y a là une volonté manifeste de tromper les internautes, et d'usurper un titre dont notre ancien collègue ne peut se prévaloir ? Ne trouvez-vous pas que l'ambiguïté entretenue par notre ancien collègue porte gravement préjudice à notre Assemblée ?

Je vous demande donc instamment de m'indiquer les initiatives que vous entendez prendre, afin de ne pas laisser perdurer plus longtemps une situation qui, à l'évidence, a pour conséquence d'induire en erreur nos concitoyens."


MISE A JOUR LUNDI 21 SEPTEMBRE A 10H27

Panique dans l'équipe du porte-parole de l'UMP ? Toujours est-il que, en ce moment même, des petites mains s'activent pour procéder à une mise à jour en catastrophe du site internet du député-clandestin, et faire disparaître en urgence les articles incriminés (qui demeurent, dans leur version  encore en ligne au petit matin, à votre disposition en cliquant sur les liens indiqués dans le corps de la note) !

Au moins cette note aura-t-elle permis à Frédéric Lefèbvre de revenir sur terre !

Allez, soyons beau joueur : le conseil en communication sera gratuit pour cette fois-ci...


http://auxmarchesdupalaisbourbon.blogs.liberation.fr/2008/2010/09/un-cyber-député-mythomane-.html?xtor=EPR-450206
« Modifié: 17 janvier 2011 à 12:32:12 par Lady Marwina »
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

En ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Frédéric Lefebvre : porte-parole de l'UMP
« Réponse #9 le: 21 septembre 2010 à 11:08:45 »
Je vais aider Frédrix à retaper son blog.
Je lui ai déjà fait une bannière en-tête :
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #10 le: 19 novembre 2010 à 08:26:33 »
Novelli a fait sa passation avec Lefebvre par téléphone. Sa justification (source: France Info ce matin):

"Lefebvre, je le connais tellement bien que je n'ai plus rien à lui dire!"  :mdr1:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

En ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #11 le: 19 novembre 2010 à 20:38:37 »
Une fois n'est pas coutume, je fais dans le Stefan Guillon...Frédo a changé de look, il me rappelle quelqu'un(e)

parampampampam !
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #12 le: 01 avril 2011 à 02:47:34 »
Citer
Frédéric Lefebvre, le café du sarkommerce
"Le mieux est l'ami du bien", par Frédéric Lefebvre (Cherche Midi, mars 2011)

François Reynaert a lu avec émerveillement le livre du secrétaire d'Etat UMP, "Le mieux est l'ami du bien".

Nos dirigeants savent-ils le risque qu'ils font prendre au pays avec certaines nominations ministérielles ? J'y pensais en refermant avec angoisse le livre d'un de nos tout récents secrétaires d'Etat, Frédéric Lefebvre. Oui, Frédéric Lefebvre vient de publier un livre et je sais ce que cette information a déclenché chez vous : une joie immense. Par les temps qui courent, c'est sûr, les occasions de rire ne sont pas si fréquentes. Il est de mon devoir, hélas, de vous prévenir : de ce côté-là, vous pourriez être déçu. L'homme, je le sais, est précédé d'une réputation flatteuse. Ex-porte-parole de l'UMP, éternel pitbull à tête de coker du sarkozysme en marche, il a pu montrer l'étendue de son talent. Rares, dans notre histoire parlementaire pourtant riche dans ce domaine, sont ceux qui ont été capables de sortir autant de conneries à un tel rythme, en aussi peu de temps.

Il faut croire, malheureusement, que, comme tant d'autres artistes, l'homme est celui d'un format. En termes de bourdes, Lefebvre s'est montré un roi du haïku. Sur 520 pages, il est juste long. Peut-être, direz- vous, comme c'est fréquent, a-t-il fait écrire son livre par un autre ? Ecartons d'emblée cette hypothèse diffamante : même sous-payé par des vieilles fausses factures recyclées de l'ex-RPR des Hauts-de-Seine, aucun nègre n'aurait osé rendre un truc aussi chiant. "Le mieux est l'ami du bien", c'est donc un peu les "Essais" de Montaigne de Fréderic, mais sans Montaigne et vraiment à l'essai : une longue digression sur moi, ma vie, ma France, mes réformes, mon UMP et Nicolas dans tout ça. En clair, une inondation tiédasse de pensées vaguement réac et toujours rasoir, parsemée de formules tartignolles qui ne sont amusantes qu'un moment. Au fil des pages, on découvre quand même à l'auteur des circonstances atténuantes, notamment quand il nous parle de ses maîtres en politique : Patrick Ollier, avec qui il a débuté, et Xavier Bertrand, qu'il adule. Forcément.

Mais quel art pour gâcher les meilleurs moments ! Prenons le chapitre traitant de la culture. Il part bien. Mais après deux pages l'auteur nous livre quelques-unes des rencontres qui ont déterminé son profond respect pour le monde de la création : il connaît personnellement Daniel Prévost, il aime bien Michèle Bernier et, une fois, il a rencontré Steevy Boulay. Pourquoi gâcher tout cela dès la page suivante en revenant à ses dadas : les méchants socialistes, les grandes réformes de M. Sarko, la loi Hadopi, tout le toutim.

Reste, au fil de l'ouvrage, un procédé à l'œuvre qui ne cesse de me fasciner : celui qui consiste à chercher à ancrer toute sa philosophie dans l'expérience tirée de sa vie quotidienne. Pourquoi pas ? Le problème, c'est qu'il faut encore qu'il se passe quelque chose dans cette vie quotidienne. J'exagère : le garçon a connu des moments forts. Une fois, quand il était petit, il est tombé de Mobylette, eh bien, ça l'a fait réfléchir sur la mort. L'an dernier, il a eu un pépin vasculaire qui pour le coup n'a vraiment pas dû être marrant -, mais lui permet des paragraphes extrêmement originaux dans une œuvre politique : un ensemble de conseils sur la nécessité, en avion, de penser aux bas de contention.

Pour le reste, Frédéric Lefebvre, c'est quand même le gars qui, en attendant que son gamin se soit fait remettre une entorse chez le rhumato, est capable de te pondre quarante pages sur la façon de réformer la Sécu. Et c'est là où on se demande si son poste actuel n'est pas risqué. Je sais, secrétaire d'État au Commerce, aux PME, à l'artisanat et à une paire d'autres trucs. A priori, quand le président l'a collé là, tout le monde a compris l'idée qu'il devait avoir derrière la tête : avec un maroquin pareil, il va passer son temps à inaugurer des foires au jambon et des colloques avec des patrons de PME qui n'intéresseront personne, et il va arrêter de me foutre la honte. A voir. Songez à une de ses attributions : le tourisme. Vous imaginez ce qu'un garçon pareil est capable de faire avec ça ? Il va inaugurer un hôtel club en Tunisie et un nouveau restaurant de sushis à Orly-Ouest et vous verrez, dans six mois, on aura droit à la thèse d'État sur les révolutions arabes et la reconstruction du Japon.

François Reynaert

source

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #13 le: 01 avril 2011 à 03:33:48 »
C'est curieux, je trouve que son reflet a l'air plus intelligent que lui... :pasdrole:
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #14 le: 01 avril 2011 à 12:40:10 »
En tous cas, il a dû payer très cher son "nègre" pour qu'il accepte de descendre aussi bas!  :mrgreen:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

En ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #15 le: 01 avril 2011 à 13:16:21 »
520 pages ? Le tweet le plus long de l'histoire.

Quant à la couverture, trop facile !

Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #16 le: 02 avril 2011 à 00:22:21 »
Citer
Mais après deux pages l'auteur nous livre quelques-unes des rencontres qui ont déterminé son profond respect pour le monde de la création : il connaît personnellement Daniel Prévost, il aime bien Michèle Bernier et, une fois, il a rencontré Steevy Boulay.

 :mdr1: :mdr1: :mdr1:
Aboutd'nerf-iste

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #17 le: 03 avril 2011 à 11:24:12 »
alors là c'est ouaouhh :| :mdr1:

<a href="http://www.youtube.com/v/aSOmAH93DTg?fs=1&amp;amp;hl=fr_FR&amp;amp;rel=0" target="_blank" class="new_win">http://www.youtube.com/v/aSOmAH93DTg?fs=1&amp;amp;hl=fr_FR&amp;amp;rel=0</a>

 c'est vrai qu'il y a une certaine ressemblance :mdr1: :mdr1:

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #18 le: 04 avril 2011 à 16:54:32 »
On aura du mal à trouver plus c... cancre que ce type-là!  :frime:
Même $arkozy, pourtant très doué en la matière, n'y serait pas arrivé.  :gehe: Quoique...  :mrgreen:
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #19 le: 04 avril 2011 à 17:09:41 »
Ces cancres qui nous dirigent

<a href="http://www.youtube.com/v/ap6094hvGsg?fs=1&amp;amp;hl=fr_FR" target="_blank" class="new_win">http://www.youtube.com/v/ap6094hvGsg?fs=1&amp;amp;hl=fr_FR</a>


En ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #20 le: 04 avril 2011 à 17:17:44 »
Bof, si on ne trouve que ça à lui reprocher...d'ailleurs, c'est probablement un lapsus, après il en parle au singulier "c'est une leçon de vie."
Personnellement j'ignorait jusqu'à l'existence de Zadig et Voltaire dans le prêt à porter... l'ignare serait plutôt moi dans l'histoire !

Laissons ce genre de connerie à Barthès et aux bobos de Canal+, il y a suffisamment de matière à reprocher aux Lefebvre/Paillé/Bertrand sans ça.
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #21 le: 04 avril 2011 à 17:45:24 »
Pas d'accord. A ce niveau d'inculture, on devrait être viré illico. La République française vaut ce qu'elle vaut, mais ce n'est quand même pas connardland... :nono:

Un lapsus? Il faut se demander pourquoi les gens qui nous gouvernent sous $arkozy font autant de lapsus. Il y a le lapsus linguae, le lapsus calami (ou clavi), mais je suis persuadé qu'il y a aussi le lapsus de la présence d'esprit. Celui à qui elle manque trop souvent révèle quelque chose de sa bêtise. Un cerveau normalement entraîné à parler culture (et ici il s'agit de culture élémentaire, niveau collège) ne glisse pas aussi facilement, aussi fréquemment.

Citer
après il en parle au singulier "c'est une leçon de vie."

On peut tout à fait dire "c'est" pour parler d'un livre dont le titre est au pluriel.
"Une leçon de vie", Zadig? De vie politique, oui. De vie tout court, pas convaincant. L'a-t-il seulement lu?

Bien sûr que Lefebvre a fait pire. Bien sûr que s'il était bon au niveau politique, on tiquerait moins pour son inculture, ou on se contenterait d'en sourire. Mais là, il y a un cumul dans l'ineptie tel que le lapsus en question est la cerise sur le gâteau, l'indice qui confirme le soupçon de *** profonde. On a si peu de contrepouvoirs qu'on aurait tort de ne pas s'en gausser. Ca défoule, et pour le mal dégrossi qui est notre sujet, c'est après tout... une bonne leçon de vie!  :mrgreen:
« Modifié: 04 avril 2011 à 18:08:20 par sarkonique »
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4264
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #22 le: 04 avril 2011 à 19:22:45 »
Je suis tout à fait d'accord avec toi Sarkonique !la référence à mickey pour un homme censé être aux commandes du pouvoir est insupportable d'autant qu'elle vient faire résonance à l'histoire d' un président qui, encore très récemment s'affichait avec sa dernière conquête à disneyland . La France ce n'est pas conardland au pays de la Bac :fache1: ...enfin ce n'est pas celle que j'aime mais c'est celle que j'ai envie de quitter  :pleur4:...je n'ai pas encore fini la lecture du programme du P.S :j'en suis à la page 76...j'attends toujours le chapitre sur la Culture ...dans un programme véritablement socialiste on devrait pouvoir espérer qu'il arrive en tête du premier chapitre . Au fait qui a déjà entendu Martine Aubry s'exprimer à ce sujet ? A part Schweitzer :mrgreen: quelles sont ses références culturelles ? (bon la question n'a pas sa place ici mais je compte sur vous pour y remédier)  :rouge:
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

En ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #23 le: 04 avril 2011 à 19:55:20 »
C'est vrai, vu le kilométrage qu'on a fait avec "bravitude" il n'a rien volé.

L'arroseur arrosé etc

En fait, la langue de Frédo a fourché, il voulait dire "Voltaire et Mahomet."
« Modifié: 04 avril 2011 à 21:55:17 par oblomov »
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne kiosk

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4718
    • Pôv' con
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #24 le: 07 avril 2011 à 10:43:58 »
Le nouveau jeu sur Internet, créer la bibliothèque idéale de Frédéric Lefebvre :
Il a déjà lu "Zadig & Voltaire", de Voltaire.

Des internautes lui recommandent :
"1664", de George Orwell.
"Au bonheur d’Etam", d’Emile Zola.
"L’extension du domaine de la Matmut", de Michel Houellebecq.
"Les malheurs de Sanofi", de la Comtesse de Ségur.
"L’élégance du Ericsson ", de Muriel Barbery.
"Triste Tropicana", de Claude Lévi-Strauss.
"Le Spécial K", de Dino Buzzati.
"L’assassin habite au Century 21", de Stanislas-André Steeman.
"L’Audi 7", de Homère.
"Le Monde selon Gap", de John Irving.
"Les Misérables", de Victor Hugo Boss.
"Lolita Lempicka", de Vladimir Nabokov.
"Auchan en emporte le vent", de Margaret Mitchell.
"Du côté de chez swatch", de Marcel Proust.
"Babybel du seigneur", d’Albert Cohen.
"Le Capital", de Marx et Spencer.
"Le petit Prince", de Lu.
"Pour qui sonne le Carglass", d’Ernest Hemingway.
"Alfa Roméo et Juliette", de William Shakespeare.
"La vache qui rit" , de Victor Hugo.
"Le désert des steaks tartares", de Dino Buzzati.
"Le Cidre", de Corneille.
"En rouge et noir", de Stendhal.
"Les justes prix", d'Albert Camus.
"Les frères Bogdanov" de Dostoïevski.
"L'école des fans", de Molière.
Le dernier livre de Christine Mango.
"Ushuaïa, mon amour", de Marguerite Duras.
"Les Fables de Bataille et Fontaine".
"Omelette", de Shakespeare.
"Légumes du jour", de Boris Viande.
"La possibilité d'une île flottante", de Michel Houellebecq.
"Philippe Bouvard et Pécuchet", de Gustave Flaubert.
"On ne badine pas avec Zemmour", d'Alfred de Musset.
"Le Malade Imagin'R", de Molière.
"Guère Épais", de Léon Tolstoï.
"L'étroit mousquetaire", d'Alexandre Dumas.
"Rhinocéros", de l'Unesco.
"Neuf-Trois", de Victor Hugo.
"Ainsi parlait Zara, tout ça", de Nietzche.
"La princesse de Clèves", des galeries Lafayette.
"La Mégane apprivoisée", de Shakespeare.
"La gloire de mon Perrier", de Marcel Pagnol.
"Commentaires sur la guerre des Google", de Jules César.
etc.

Je lui suggère :
"Du vent dans les branches de Samsara", de René de Obaldia.
"Les quatre Êve en jeans", de Matthieu, Marc, Luc et Jean.
En vidéo :
"La vie rêvée Dessange", d'Érick Zonca.
"Leroy-Merlin l'enchanteur", de Wolfgang Reitherman.

N'en déplaise aux bas du front et autres excités de la récidive, les statistiques sont formelles : les individus ayant commis au moins un crime sont plus nombreux que ceux qui en ont commis deux ou plus.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #25 le: 07 avril 2011 à 11:04:26 »
excellent :mdr1: :mdr1:

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #26 le: 07 avril 2011 à 15:38:19 »
Citer
"Guère Épais", de Léon Tolstoï.

Ah, j'avais pensé à "Guerre Epeda", de mon coté...Histoire de rester dans les marques.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne kiosk

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4718
    • Pôv' con
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #27 le: 07 avril 2011 à 19:39:58 »
Vidéothèque Lefebvre :
"L'heureux pot du guerrier", de Roger Vadim (tourné à Fucashimoa).
"Les chroniques d'Eurydice", de Jean Anouilh.
"Le jour où la terre s'Areva", de Robert Wise.

Biblothèque Lefebvre :
"Les enfants du capitaine Brandt", de Jules Verne.
"Cinq semaines, emballons !", de Jules Verne.
"Le général du drag queen", de la comtesse de Ségur.
N'en déplaise aux bas du front et autres excités de la récidive, les statistiques sont formelles : les individus ayant commis au moins un crime sont plus nombreux que ceux qui en ont commis deux ou plus.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #28 le: 07 avril 2011 à 19:49:04 »
kiosk c'est trop, stop :mdr1: :mdr1:

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #29 le: 07 avril 2011 à 19:52:00 »
Kiosk, merci pour les rires salvateurs !  :super:

Modeste participation personnelle :

Mort à crédit agricole, Céline. :mrgreen:

(Et dire que je n'ai jamais lu Céline, et que je dois connaitre ce titre du jour où son auteur trônait sur la table de chevet de celui qui y pense en se rasant)...  8|
Aboutd'nerf-iste

En ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #30 le: 07 avril 2011 à 20:46:33 »
"Heinekene Nachtmusik"-Mozart
"En attendant Macdo"-Samuel Beckett
"Le Maître et Croustifrites"-Mikhail Boulgakov
"The Fisher Price"-Terry Gilliam
"L'homme qui tombe Harpic"-Lee Majors (on a la culture qu'on peut)
"Haribotter"-J.K. Rowling
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #31 le: 08 avril 2011 à 11:48:13 »
bravo :mdr1: :mdr1:

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7866
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #32 le: 08 avril 2011 à 13:01:44 »
Le Comédon de Mémène, H. de Balzac
Les Fourberies du petit Nicolas, Molière
Le vomi, Sartre
Les trois supérettes, Dumas
La Starlette de Sèvres, Mme de La Faillite
Les Lettres anonymes, Mme de Sessigné
L'expulsé, Camus
Le Chevalier à la rosette, Crétin de Troie
Les Cons fessés, JJ Rousseau
Show content
Oh pardon!  :gene1:
Et, bien sûr, son livre de chevet:
Zadig dans le métro, Voltaire et Queneau.  :mdr1:


« Modifié: 08 avril 2011 à 13:44:49 par sarkonique »
Les animaux sont principalement et essentiellement la même chose que nous.
A. Schopenhauer
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #33 le: 08 avril 2011 à 14:37:21 »
N'oublions pas THUNE, de Banque Herbert.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne kiosk

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4718
    • Pôv' con
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #34 le: 12 avril 2011 à 17:33:13 »
Livres :
"Lagerfeld du Hortefeux", de J.H. Rosny aîné.
"Le château de Mamère", de Marcel Pagnol.
"Parkinson le glas ?", d'Ernest Hemingway.
"Le Woerth et sa tunique", de Salman Rushdie.
"Crédit du Nord" , de Louis-Ferdinand Céline.

Vidéos :
"Kompass les cigognes", de Mikhaïl Kalatozov.
"Brave Hertz", de Mel Gibson.
"Mouloud, un rouge !", de Baz Luhrmann
"Le révolté des Bounty", de Frank Lloyd.

Tout de même, ce Lefebvre, il ferait mieux d'encoller les murs plutôt que d'emmurer l'école, ou pire, d'en
...
N'en déplaise aux bas du front et autres excités de la récidive, les statistiques sont formelles : les individus ayant commis au moins un crime sont plus nombreux que ceux qui en ont commis deux ou plus.

Hors ligne kiosk

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4718
    • Pôv' con
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #35 le: 27 juillet 2011 à 16:40:59 »
Pour Frédéric Lefebvre, New York et Shanghai...
N'en déplaise aux bas du front et autres excités de la récidive, les statistiques sont formelles : les individus ayant commis au moins un crime sont plus nombreux que ceux qui en ont commis deux ou plus.

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3166
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #36 le: 27 juillet 2011 à 17:27:13 »
Excellent la bibliothèque de Lefebvre  :mdr1:

Mais bonne nouvelle ; "les quatre filles du docteur Marchent" de Louisa May Alscott


Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne Bobleflingueur

  • Sarkophobe
  • Messages: 436
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #37 le: 27 juillet 2011 à 17:49:10 »
Jeux de mains, jeux de vilains !!!!

Qu'est ce qu'il fout avec ses mimines pleines de doigts ???? :mdr1: :mdr1:

Et le drapeau dérrière, il a déteient au lavage ?  :mdr1: :mdr1:

Enfin, je comprends rien à son discours....

En ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #38 le: 27 juillet 2011 à 18:03:15 »
On dit que Frédrix a du mal à entretenir sa page twitter ; il a du mal à arriver à 140 caractères...

Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne Bobleflingueur

  • Sarkophobe
  • Messages: 436
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #39 le: 30 août 2011 à 12:10:05 »
Allez la dernière de fredo toute fraiche  :winner1: toute catégorie et futur prix nobel d'économie :mdr3: :mdr3: :mdr3: :mdr3: :mdr3:

"Le chômage est du à la natalité française car trop de monde arrive sur le monde du travail." :mdr1: :mdr1: :mdr1: :mdr1:

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #40 le: 30 août 2011 à 12:14:38 »
ahhh c'est donc ça :hehe: :hehe: il est à la masse ce type... :hehe:

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3166
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #41 le: 30 août 2011 à 12:17:18 »
Il aime bien les péplums aussi, dans sa vidéothèque :

Jason et les astronautes
Chansons et Dalida
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

En ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5009
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #42 le: 30 août 2011 à 13:02:29 »
il nous avait manqué...ministre du tourisme maintenant ?

Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3166
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #43 le: 30 août 2011 à 14:09:16 »
Lefevbre n'existe pas


·   Le non-Lefevbre n’existe pas. En effet, penser le non-Lefevbre comme tel est en soi la preuve que le non-Lefevbre n’existe pas. D’autre part, le non-Lefevbre en tant qu’idée existe. Or une chose ne peut à la fois exister et ne pas exister. Donc le non-Lefevbre n’existe pas.

·   De même, Lefevbre n’existe pas. Car si Lefevbre existe, il est soit dérivé, soit non dérivé (comprendre « dérivé » dans le sens « issu de quelque chose »). Cependant, si Lefebre est non dérivé, il n’a pas de commencement, et est alors infini. Mais, si Lefevbre est le contenu d’un contenant qui serait l’espace qui l’entoure, alors Lefevbre ne peut être infini car il n’existe aucun contenant qui soit plus grand que l’infini. Si Lefebre ne peut être contenu dans un contenant, il n’existe pas. De même, si Lefevbre est dérivé, alors il est issu soit de Lefevbre soit du non- Lefevbre. Or ce qui donne naissance doit faire partie de l’existence, ce qui n’est pas le cas du non- Lefevbre. Donc Lefevbre ne peut être dérivé du non- Lefevbre. De même, Lefevbre ne peut être issu de Lefevbre, car il n’est pas né mais existe de tout temps. En d’autres termes, si un Lefevbre est issu d’un autre Lefevbre, cet autre doit lui-même être issu d’un autre Lefebre, ce qui crée une infinité, et ramène Lefevbre dérivé à la condition de Lefevbre  non dérivé. Donc il est impossible que Lefevbre soit.


 :sivousme:

« Modifié: 30 août 2011 à 14:32:12 par bili »
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3166
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #44 le: 30 août 2011 à 14:26:59 »
C’est rectifié, et puis qu’elle idée d ‘avoir un nom pareil !
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne Bobleflingueur

  • Sarkophobe
  • Messages: 436
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #45 le: 30 août 2011 à 14:36:50 »

Hors ligne Lady Marwina

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 7362
  • Le Chwanana est Grand
    • Avanti-populo.com
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #46 le: 30 août 2011 à 15:17:21 »
Bili:  :super: :fleur2:

Sinon, pour la citation... Juste je renonce à comprendre comment on peut en arriver à déclarer de telles absurditées.
Celui qui croit ne pas être responsable de ses erreurs a renoncé à sa liberté

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3166
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #47 le: 30 août 2011 à 15:58:00 »
Il faut le demander à Gorgias
« Modifié: 30 août 2011 à 16:00:33 par bili »
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #48 le: 31 août 2011 à 21:19:50 »
Si même Valls arrive à le tacler, il devrait s'inquiéter sévèrement...  :frime1:
Aboutd'nerf-iste

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Frédéric Lefebvre
« Réponse #49 le: 23 septembre 2011 à 12:13:09 »
il nous manquait :hehe: :hehe:

Citer
L’escroquerie de la semaine : la fête de la gastronomie de l’UMP Frédéric Lefebvre

Pour mesurer « l’intérêt » de la Fête de la gastronomie célébrée pour la première fois ce week-end de fin septembre, il suffit de savoir que cette « manifestation » (dite culturelle) est essentiellement organisée et a été inventée par Frédéric Lefebvre, sous-ministre au Tourisme et ex-aboyeur de l’UMP. Et elle est patronnée par des organismes aussi désintéressés que le Centre d’Etudes et de Documentation du Sucre dont l’objectif est d’en faire mettre le plus possible dans les desserts industriels, l’Association Nationale des Industries alimentaires dont l’intérêt pour la malbouffe se visualise à tous les coins de gondoles, le Syndicat national de la Restauration publique dont l’affection pour les nouilles, les frites, le poisson pané et le hachis Parmentier est de notoriété publique, le Syndicat national de l’Alimentation et de la restauration publique dont les molles pizzas, les burgers et le sandwiches à la mayonnaise industrielle et à la salade fatiguée sont célèbres dans toute la France ou en encore Servair-Aéroport de Paris connu pour servir sur Air France et d’autres compagnies aériennes des « nourritures » que je n’oserais pas proposer à mon chat. J’en passe, et des meilleurs, comme Carrefour pour la grande distribution, Lesieur et ses huiles incertaines ou Elle et Vire, spécialiste des beurres moulés à la même louche industrielle que ses fromages.

Vous ajoutez à cela une brochette de « Grands Chefs » autoproclamés qui, loin de leurs restaurants étoilés, mitonnent des plats industriels saupoudrés d’un faux savoir-faire qu’ils vendent des fortunes. Ce qui revient à faire subventionner par les gogos de consommateurs se fournissant en grandes surfaces, les repas gastronomiques de leurs gargotes aux additions très salées pour VIP.

Voici donc la réalité de cette journée de la gastronomie que l’on nous sert à toutes les sauces de la communication dans les gazettes, la radio et à la télévision. Histoire de faire oublier les saloperies vendues dans les grandes surfaces avec des noms chatoyant appuyés sur des labels mensongers et des références au « terroir ». Ce qui permet, trois exemples entre mille, de vendre du cassoulet avec 15% de viande, du hachis Parmentier surgelé avec 80 % de purée industrielle et des yaourts « aux fruit » qui en contiennent entre 4 et 6%...

Il existe une autre réalité à laquelle les consommateurs sont quotidiennement confrontés dans les gargotes et restaurants qui leur proposent des « produits maisons » alors qu’ils ne servent, dans 80 % des cas, que ce qu’il est convenu d’appeler de la cuisine d’assemblage. Laquelle consiste à mélanger, avant passage au micro-onde, des sachets de viandes, de légumes et de sauces vendus congelés par l’industrie alimentaire. Il faut savoir que la législation permet ce genre d’escroquerie qui fait passer des vessies pour des lanternes et de la bouffe industrielle pour du mitonnage de chef. En effet, il suffit que le chef (disons l’assembleur) ajoute lui-même le sel, un peu de persil ou d’aromates pour que la « chose » devienne par miracle un plat maison. C’est la loi. Ainsi, la célèbre « crème brûlée maison » qui hante les cartes de restaurateurs n’est rien d’autre qu’une crème industrielle aux ingrédients inconnus que le restaurateur aura lui-même saupoudré de sucre pour organiser le brûlage en une minute de gril de four à micro-ondes...

Cet événement, qui n’est rien d’autre qu’une gigantesque opération de communication pour le gouvernement a choisi comme sous titre « La fête du fait maison ». Car il parait, affirment les communicants à l’oeuvre dans les sociétés de cuisine industrielle, que cette expression est très tendance, comme le rappellent les restaurateurs qui grugent le consommateur.

Une escroquerie digne de son inventeur et aussi indigeste que la réduction de TVA accordée aux « restaurateurs-électeurs » !