Auteur Sujet: Portugal  (Lu 6395 fois)

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5823
Portugal
« le: 20 septembre 2012 à 12:26:34 »
Citer
Portugal : un million de révoltés dans la rue le 15 septembre 2012 contre la Troïka et le gouvernement

18 septembre par Rui Viana Pereira

Les médias internationaux ont fait l’impasse sur l’énorme mobilisation populaire qui a secoué la vie politique du Portugal le samedi 15 septembre 2012 : un million de manifestants (10% de la population) dans tout le pays dont au moins 500 000 dans la capitale. La plus grande manifestation depuis le 1er mai 1974 après la chute de la dictature de Salazar.


Vous en aviez entendu parler, vous ? :mrgreen: Un article vraiment intéressant....
 Mais c'est sûr c'est arrivé au moment où les seins de Kate sont apparus sur Closer ...... Alors forcément la paire de loches cache facilement un million de personnes  :mrgreen: :mrgreen:..............  :fache1: :fache1: :fache1: :fache1:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3158
Re : Portugal
« Réponse #1 le: 20 septembre 2012 à 15:42:38 »
Citer
Des formes de lutte plus dures sont nécessaires pour forcer le pouvoir à reculer.

Je me suis fait ce genre de réflexion en lisant le nombre de manifestants.

Des manifestations monstres ,il y en a eu pléthore en  Europe et quoi ?
Des gouvernements sont tombés , en Grèce, en Espagne, en Italie et même en France et quoi ?
Rien !
Des embobinages en règle, pas seulement au Portugal comme le dit l’article mais en Grèce  pour qu’encore une fois  un gouvernement de traîtres soit au commande.
Tous les acquis sociaux volent en éclat  et quoi ? Des manifs et quoi ? Rien !
Des gens meurent faute de soin et quoi?
Des enfants sont abandonnés et quoi?
Des suicides et quoi? RIEN,RIEN,RIEN,RIEN,RIEN,RIEN,RIEN,RIEN,RIEN,RIEN,RIEN!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache tresfache

Que faut-il faire pour arrêter ces politiques de m…. ?

j'en ai marre :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache: :hurt3: :hurt4: :hurt2: :pan2: :pan1: :pan3: :hurt3: :hurt4: :pan2: :pan3: :hurt2: :hurt4: :pendu: :silence: :hurt2: :pan1: :pan2: :pan3: :pan3: :pan3: :pan3: :pan3: :pan3: :pan3: :pan3: :pan3: :pan3: :pan3: :pan3: :pan3: :pan3: :pan3: :pan3: :pan3:

Deviens ce que tu es: vote Mélenchon !

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5823
Re : Portugal
« Réponse #2 le: 24 septembre 2012 à 11:50:00 »
Je crois Bili, que nous sommes nombreux à partager ton sentiment de rage  :coeur:..... Il y a des moments où , moi, cela me donne envie de baisser les bras, le découragement prend le pas sur la rage  :( :triste1: :pleur3:.....

........... Alors quand je lis ce qui suit, il me faut absolument le partager  :super: car cela montre que l'espoir ne doit surtout pas s'éteindre  :diable:

Citer
La rue fait reculer le gouvernement portugais

Jusqu'à présent, malgré des manifestations monstres, les gouvernements asservis à la Troïka sont restés sourds. Mais on dirait que le vent tourne...

Contraint par l'opinion publique, le gouvernement portugais a reculé. Les nouvelles mesures d'austérité annoncées ces dernières semaines ne seront pas appliquées.

Réuni pendant plus de huit heures, le Conseil d'Etat, convoqué par le président Anibal Cavaco Silva, a fait part, dans la nuit de vendredi à samedi, "de la disponibilité du gouvernement d'étudier des alternatives" aux dernières mesures d'austérité. Le Conseil, un organe consultatif composé d'anciens présidents et de différentes personnalités, a précisé que discussions auraient prochainement lieu entre le gouvernement, les syndicats et le patronat. Il a appelé l'exécutif à déployer "des efforts pour que l'assainissement des finances publiques et les transformations structurelles de l'économie améliorent les conditions pour l'emploi, tout en préservant la cohésion sociale".

"Robin des Bois des riches"

Rappel des faits. Le 7 septembre, le Premier ministre de centre-droit, Pedro Passos Coelho, avait décidé d'augmenter l'année prochaine les cotisations sociales des salariés de 11% à 18% et de réduire dans le même temps les cotisations patronales de 23,75% à 18%. Ce projet avait provoqué un flot de critiques et lui avait valu le surnom de "Robin des Bois des Riches". "La mesure emblématique de la baisse des cotisations patronales, compensée par la contribution accrue des travailleurs, est mort-née. Paix à son âme", a commenté samedi le quotidien Diario de Noticias dans un éditorial.

Alors que le Conseil d'Etat était réuni, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées devant la présidence et y sont restées jusqu'à la fin des délibérations pour clamer leur mécontentement. "Voleurs, voleurs...", "Le peuple est fatigué d'être volé et humilié", ont scandé les manifestants. Les protestataires répondaient à un appel, lancé sur les réseaux sociaux, par un mouvement apolitique [1] déjà à l'origine des manifestations qui, il y a une semaine, avait réuni des centaines de milliers de personnes à Lisbonne et dans une trentaine de villes.

La classe politique est secouée

L'ampleur de la contestation a surpris la classe politique et pris de court les syndicats. De crainte de perdre la main, la principale centrale, la CGTP, a annoncé un grand rassemblement à Lisbonne le 29 septembre.

Frappé par une grave crise économique, le Portugal, a obtenu en mai 2011 une aide de 78 milliards d'euros de l'Union européenne et du Fonds monétaire international, en contrepartie d'un sévère programme de réformes et d'austérité. Problème, la rigueur a entrainé un recul du PIB de plus de 3% au deuxième semestre et le chômage dépasse désormais 15% de la population active. Le gouvernement, qui peine a réduire ses déficits, a obtenu de la "troïka" (UE-FMI-BCE), représentant les bailleurs de fonds du pays, un délai pour y parvenir alors que le renforcement de l'austérité, prévue par M. Passos Coelho, était également destinée à rassurer les créanciers.

Tensions au sein du gouvernement

Face au mécontentement, le Premier ministre a dû mettre de l'eau dans son vin. Lors d'une intervention au Parlement, précédant la réunion du Conseil d'Etat, il s'était déjà déclaré disposé "à discuter du problème" du renforcement de l'austérité. "Je ne confonds pas la détermination et l'intransigeance", avait-il dit. Une forte tension était également apparue au sein de la coalition au pouvoir, entre le Parti social-démocrate (PSD) de M. Passos Coelho et le parti conservateur (CDS-PP) du ministre des Affaires étrangères, Paulo Portas, partisan d'une révision des mesures. Les deux partis ont toutefois réussi à surmonter leurs divergences et réaffirmé, à l'issue d'une récente réunion, leur volonté de préserver la coalition.

(Source : La Tribune)


[1] C'est ce qu'on dit pour discréditer la politique et faire croire que le bon peuple ne s'y intéresse pas (comme ça, les politiques peuvent continuer à faire leur sale cuisine sans lui, sur un air de Tina — There is no alternative). Sauf que, dès l'instant où il descend dans la rue, le bon peuple fait de la politique, non ? Et, quand il descend dans la rue, c'est pour revendiquer une autre politique, pas vrai ?
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3158
Re : Portugal
« Réponse #3 le: 24 septembre 2012 à 12:18:25 »

Citer
Mais on dirait que le vent tourne...

Je l'espère, mais je l'espère tel que...


Deviens ce que tu es: vote Mélenchon !

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19218
Re : Portugal
« Réponse #4 le: 27 septembre 2012 à 20:01:42 »
Bon. Ben reste plus qu'à faire 6-7 millions en France en manif. Hein.  :gene: :gene: Bravo aux portugais !!!  :fleur2: :fleur2: :fleur2: :fleur2: :fleur2:

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4264
Re : Portugal
« Réponse #5 le: 27 septembre 2012 à 20:21:42 »
Oui bravo les portugais qui se mobilisent régulièrement depuis novembre 2010 .  :merci: Ils n'ont plus rien à perdre mais sur place la situation est dramatique surtout pour les plus fragiles . L'UE a contraint en effet le gouvernement à supprimer une loi qui permettait à un locataire de rester pendant des années dans son appartement sans que son loyer ne soit augmenté au delà du coût de la vie et de voter des dispositions pour que les prix des loyers portugais s'alignent sur le reste du marché européen. Ainsi à Lisbonne de nombreuses personnes âgées se sont vues expulsées du jour au lendemain faute de ne pouvoir s'acquitter d'une somme qui a au bas mot a quintuplé en deux ans . Les communes  bradent leurs terrains à des fonds de pension et on peut voir dans des petits petits villages s'ériger d’immenses propriétés canadiennes , allemandes ,saoudiennes ou asiatiques . Ces battisses restent inhabitées 11 mois de l'année mais elles font grimper insolemment le prix de l'immobilier . Il est devenu quasiment impossible pour un portugais natif de rester là où il a toujours vécu et se voit contraint de remonter vers le nord parce que l'arrière du littoral (au sens très large ) est colonisé par les nouveaux parvenus . tresfache et :pleur4: ..le Portugal était ma deuxième maison .
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4264
Re : Portugal
« Réponse #6 le: 28 septembre 2012 à 00:21:26 »
il y a trois heures à peine ....

article nouvel obs obsession

Citer
Le téléchargement jugé légal au Portugal
Les échanges de fichiers en peer-to-peer (entre particuliers) ne violent pas les droits d'auteurs, estime un tribunal.

    27/09/12
    Par Paul Laubacher
    1


Le téléchargement est désormais reconnu comme légal au Portugal. Un tribunal a reconnu les échanges des fichiers en peer-to-peer (P2P, entre particuliers) et sans but lucratif comme ne violant pas les droits d'auteurs, rapporte le site spécialisé Exame Informatica.

La décision fait suite au procès de 2.000 Portugais, poursuivis par un groupe de détenteur de droits d'auteurs nommé ACAPOR, pour téléchargement illégal, fin 2011. L'affaire prend une drôle de tournure quand le tribunal estime que la loi portugaise sur la protection des droits d'auteurs est si vieille qu'elle ne fait aucune mention du téléchargement. De ce fait, la cour déclare que les 2.000 personnes poursuivis n'ont rien fait d'illégal.

"D'un point de vue juridique, même si l'utilisateur est activement en train de télécharger et/ou de partager des fichiers, nous considérons comme légale l'utilisation des réseaux P2P pour autant que ce soit pour un usage privé, même si l'utilisateur ne cesse pas sa participation dans le processus de partage après avoir obtenu le fichier", peut-on lire dans le rendu du jugement.

Le bureau du procureur portugais a également déclaré que les poursuites pour violation de droits d'auteurs ne doivent pas porter préjudice au droit des citoyens à "l'éducation, la culture et la liberté dans l'environnement numérique", en particulier lorsque les personnes concernées ne cherche pas à tirer profit du partage de fichiers.

   


petit pays je t'aime ...beaucoup



ajout source + déplacement et fusion. Val
« Modifié: 28 septembre 2012 à 01:52:07 par Val »
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19218
Re : Portugal
« Réponse #7 le: 28 septembre 2012 à 01:49:46 »
Extrêmement intéressant. Attendons la réaction de l'Union Européenne.  :super: :super: :super: Ca va saigner, je pense. A savoir si le portugal est capable de résister aux pressions....  :fleur2: :fleur2: :fleur2:

Décidément, le peuple portugais lutte fort, entre les manifestations et cette décision de justice.  :fleur2: :fleur2:
« Modifié: 28 septembre 2012 à 01:52:45 par Val »

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : Portugal
« Réponse #8 le: 01 octobre 2012 à 08:43:15 »
Le titre vous fait sursauter ? Ne nous voilons pas la face ! S'il n'y avait pas ces dizaines de milliards à trouver tous les mois pour payer ces bouches inutiles, le déficit du pays serait vite ramené à zéro
Lorsque la loi sur la fin de vie, validant la pratique de l'euthanasie, sera passée, on pourra enfin se débarrasser de ces inutiles qui pèsent sur les caisses de retraite !
Citer
Moi, Premier ministre, je tuerais un tiers des Portugais
Dans une chronique féroce, un journaliste portugais se met dans la tête du Premier ministre Passos Coelho, toujours plus libéral. Un réquisitoire cinglant, alors que le gouvernement vient d'annoncer de nouvelles mesures d'austérité et que les Portugais sont dans la rue.
"Un tiers [de la population] doit mourir. Ce n'est pas que nous ayons quelque plaisir à les tuer, mais à vrai dire il n'y a pas d'alternative. Si on n'en finit pas avec eux, ils finissent par nous entraîner avec eux vers le fond. Et de fait, on ne va pas les tuer vraiment, c'est-à-dire tuer comme le faisait les nazis. Si on voulait vraiment les tuer on entendrait une clameur, dieu m'en garde ! Il y a des gens trop sentimentaux, qui ne comprennent pas que les décisions dures doivent être prises, quelqu'en soit le prix et que, si on se débarasse d'un tiers, les autres vivront mieux. C'est pour cela que nous n'allons pas les tuer. C'est eux qui vont mourir. Il suffit que la mortalité augmente un peu plus que dans les autres groupes. Et les statistiques le montrent déjà.

Mota Soares [l'actuel ministre de la Solidarité et de la Sécurité sociale] fait bien son travail. Les types de la santé publique disent bien tout le temps que la pauvreté est la chose qui fait le plus de mal à la santé ? Tout joue en notre faveur. La tendance le montre déjà et ce qui compte, c'est la tendance. Comme ils sont plus souvent malades, il suffit de rendre toujours plus difficile l'accès aux soins. La nature fait le reste. Paulo Macedo [le ministre de la Santé] fait lui aussi ce qu'il peut. Ce n'est pas un génocide, c'est de la statistique. On y parviendra un jour, ce qui compte c'est que nous sommes sur le bon chemin. Il n'y a pas d'argent pour soigner tout le monde et il faut faire des choix. Et les choix impliquent toujours des sacrifices. On ne peut sauver pas tout le monde et on doit sauver ceux qui sont le plus utile à la société, ceux qui produisent de la richesse. Il ne peut y avoir des types qui n'ont que des droits et ne contribuent en rien, sans aucun devoir.

Ces conneries de démocratie, d'éducation et de santé pour tous ont été inventés quand la société avait besoin de millions de pauvres pour répandre du fumier ou des choses du genre. Maintenant, on n'en a plus besoin et il y a des crétins qui n'ont pas encore compris que, pour que nous vivions bien, il faut élaguer ces sous-hommes.

Qu'un tiers doive rendre l'âme est une évidence. Mais il faut que cela soit le bon tiers, celui qui dilapide nos ressources et n'apporte rien. Il faut de l'équité. S'ils dépensent et ne contribuent pas, je suis désolé mais... Les ressources sont rares. L'autre jour encore, les journaux disaient que l'on avait un million d'analphabètes. En quoi peuvent-ils nous servir pour la société de la connaissance ? Ils vont uniquement grossir la masse des parasites, qui vivent sur le dos des autres. Donc, le bon tiers ce sont: les analphabètes, les chômeurs de longue durée, les malades chroniques, les retraités pauvres (on va pas mettre tous les vieux parce que nous ne sommes pas des animaux et il faut penser à nos parents et grands-parents), les SDF, les mendiants et les gitans, bien entendu. Et les handicapés. Pas tous. Mais s'ils n'ont pas une famille qui peut supporter le coût de l'assistance qu'on leur porte, on ne pourra pas laisser ce fardeau à la société. Ce ne serait pas juste. Et nous devons promouvoir la justice sociale.

Le deuxième tiers doit avoir un maître. C'est ennuyeux d'avoir encore besoin de quelques ouvriers, mais qu'ils puissent penser qu'ils commandent dans notre pays parce qu'ils votent ce n'est plus possible. Pour commencer, le pays n'est pas compétitif avec les gens qui vivent décemment. Je ne dis pas qu'il faille revenir à l'esclavage, mais à vrai dire les sociétés ont beaucoup évolué grâce à lui. Cela libère des ressources pour faire des investissements et de l'innovation afin de garantir le progrès et cela permet l'oisiveté des classes aisées, qui en ont bien besoin. L'ennui, c'est qu'on ne peut pas éliminer les ouvriers comme les sous-hommes car on a besoin de ces types pour faire des choses emmerdantes et, en plus (pour l'instant), ils votent - bien que la majorité ne vote pas ou vote pour nous. Ce qu'il faut c'est en finir avec ces droits garantis qui font qu'ils travaillent le minimum et vivent à l'ombre des cocotiers. Ils doivent être ce que les communistes disent qu'ils sont : des prolétaires. Il faut en finir avec le droit du travail, la stabilité de l'emploi, leur réduire le niveau de vie de façon à ce qu'ils comprennent qui commande. Ils doivent toujours être morts de peur : peur de perdre leur travail et de devenir des sous-hommes, de mourir de faim au milieu de la rue. Et il faut les gaver de football, de telenovelas et de téléréalité pour les anesthésier et pour qu'ils pensent que leurs enfants vont devenir des stars du hip-hop ou quelque chose du style.

Le dernier tiers, ce sont des professionnels et des techniciens, qui produisent des services essentiels, tels les médecins et les ingénieurs. On les a déjà convaincus que lutter contre les inégalités n'est pas supportable, que pour qu'ils puissent vivre confortablement, il n'y a pas d'autres choix que de liquider les gitans et les chômeurs et en finir avec le RMI et que pour payer leurs soins, on ne peut payer ceux des pauvres.

Avec un tiers de la population exterminée, un tiers anesthésiée et un tiers achetée, le pays peut redevenir stable et viable. La vérité, c'est que l'empreinte écologique de la société actuelle n'est pas supportable. Et si on n'agissait pas de la sorte, on ne pourrait pas garantir le niveau de luxe toujours plus élevé de la classe dirigeante, que j'espère atteindre un jour. Je ne vais pas rester à Massamá [quartier en banlieue de Lisbonne où il réside] toute ma vie"
source
« Modifié: 01 octobre 2012 à 09:01:12 par sarkome »

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4264
Re : Portugal
« Réponse #9 le: 01 octobre 2012 à 13:15:04 »
ça se veut satirique j'espère de la part du journalisme ?  Si ce n'est pas le cas ça me conforte dans  mon opposition à l'euthanasie .
« Modifié: 01 octobre 2012 à 13:55:54 par syberia3 »
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3158
Re : Portugal
« Réponse #10 le: 01 octobre 2012 à 13:42:45 »
D'accord pour euthanasier les plus inutiles ,les parasites qui se gavent sur le dos des productifs, mais attention, il  y a euthanasier dans le sens:on leur coupe les vivres et la nature fera le reste, comme  préconisé dans le texte.
Coupons les vivres aux actionnaires faignants et aux banquiers avides et le monde s'en portera mieux. :diable:
chiche!
Deviens ce que tu es: vote Mélenchon !

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4264
Re : Portugal
« Réponse #11 le: 02 octobre 2012 à 11:45:14 »
"Créer c'est Résister,résister c'est créer" : j'adresse toute mon affection à ces auteurs portugais (que l'on peut retrouver sur France-Culture) .



"Contre le vol des salaires et des pensions de retraite"

http://www.francetvinfo.fr/video-les-portugais-reprennent-la-rue-contre-une-rigueur-toujours-plus-severe_148001.html
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28596
Re : Portugal
« Réponse #12 le: 16 octobre 2012 à 11:12:18 »
Citer
Le Portugal s’apprête à ratifier "une bombe atomique fiscale"


Le gouvernement portugais dévoile ce lundi son budget pour 2013, véritable coup de massue sur la population imposé par la Troika. Ce budget est marqué par une hausse d'impôts généralisée, qui touchera fortement les plus minces revenus.

La hausse d'impôts, que le ministre des Finances M. Gaspar a lui même jugée "énorme", s'effectuera notamment par le biais d'une réduction de 8 à 5 du nombres des tranches d'imposition, l'introduction d'une surtaxe de 4%, une baisse des retraites et une réduction des allocations chômage et maladie.
La réduction du nombre des tranches d'imposition aura notamment pour effet d'augmenter de 11,5% à 14% le taux d'imposition des revenus les plus faibles. Les revenus moyens, entre 20.000 et 40.000 euros annuels, seront imposés à 37% au lieu de 35,5% auparavant. Le taux passera de 46,5% à 48% pour les revenus les plus élevés, au dessus de 80.000 euros, alors que la tranche supérieure concernait précédemment des revenus supérieurs à 153.300 euros. Toutes ces décisions ont été prises sous la pression de la "troïka" (UE-FMI-BCE) et des bailleurs de fonds. Ce n’est qu’à ces conditions qu’ils ont accepté  d'alléger les objectifs du gouvernement de réduction du déficit public, revu à 5% du PIB pour cette année et à 4,5% l'année prochaine. Pourtant cette hausse injuste des impôts devrait d'aggraver la récession : l'économie doit reculer cette année de 3% tandis que le taux de chômage devrait avoisiner les 16%.

Pour que "La Troïka aille se faire foutre".

C'est "une bombe atomique fiscale", a déclaré Antonio José Seguro, le leader du Parti socialiste, la principale formation d'opposition, un "massacre", a renchéri le Parti communiste, "un attentat à la dignité du peuple", s'est exclamé le principal syndicat, la CGTP, "une insulte aux Portugais", a commenté le quotidien Diario Economico.
A l'issue d'un Conseil des ministres extraordinaire le budget sera remis au parlement que les "Indignés" portugais ont appelé à "assiéger" à partir de 17H00 pour marquer leur refus d'un nouveau renforcement de la rigueur. Depuis un mois, les Portugais s’organisent et protestent.  Manifestations et grèves se sont multipliées et ce samedi, des centaines de milliers de citoyens se sont rassemblés dans 23 villes du pays pour que "La Troïka aille se faire foutre". Ont été organisées de nombreuses actions culturelles avec la participation des plus grands artistes du pays, des techniciens et artistes précaires.
Les manifestants exigent la démission du Gouvernement et le droit au travail. "Il est temps il est temps que le Gouvernement s’en aille", "Gouvernement d’escrocs rien d’autre que des voleurs" ont scandé les manifestants toute la semaine. Le prochain moment de lutte sera la grande Grève Générale du 14 novembre. De nombreuses initiatives la précéderont et les mouvements sociaux de nombreux secteurs du pays comme dans les ports, transports, l’industrie ou l’éducation sont prévus.

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19218
Re : Portugal
« Réponse #13 le: 18 octobre 2012 à 18:05:43 »
Tout mon soutien aux portugais et une grande demande aux parlementaires ELUS par la volonté du peuple :

NE RESTEZ PAS DANS L'HISTOIRE COMME CEUX QUI ONT TRAHI !!!  :nono: :nono: :nono:

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5823
Re : Portugal
« Réponse #14 le: 22 février 2013 à 11:32:38 »
J'avais d'abord pensé poster ceci dans notre fil "chants des luttes", ou dans un autre coin du "café du commerce"....... mais cela aurait privé nos lecteurs "invités" de cet intense instant d'émotion  :bigtong:
J'ai souvenir d'un long échange que nous avions eu autour de cette chanson avec Murmure, membre que nous n'avons pas vu depuis bien longtemps  :fleur2:

« Grândola, vila morena », chant de résistance portugais..... aujourd'hui encore

Citer
Le 15 février 2013, à la tribune du parlement portugais, le premier ministre Pedro Passos Coelho répondait aux questions de l’opposition socialiste. Ce fut d’abord un murmure, puis la mélodie s’affermit avant d’être reprise en chœur par une trentaine de personnes installées dans les travées réservées au public. Ces citoyens chantaient Grândola, vila morena. La chanson fut diffusée sur les ondes de Rádio Renascenca le 25 avril 1974 à minuit vingt. Cette transmission signala le déclenchement de la Révolution des œillets par le Mouvement des forces armées (MFA) commandé par les Capitaines d’Avril. A Lisbonne la semaine passée, des Portugais ont repris ce chant révolutionnaire pour protester contre les politiques d’austérité sauvages qui saignent le pays depuis deux ans.

 

La fraîcheur révolutionnaire d’un chant

La présidente de la Chambre demanda mollement le retour au calme, puis décida d’ajourner la séance pendant deux minutes afin de laisser les manifestants terminer les deux premières strophes de la chanson. Sage précaution : qui oserait interrompre le chant qui symbolise plus que tout autre la lutte contre le fascisme salazariste et le retour de la démocratie au Portugal ? Passos Coelho, un homme de droite, mesura également la portée symbolique de l’acte : pendant ces deux longues minutes, il fit contre mauvaise fortune bon cœur, affichant un sourire amusé et compréhensif. Quand il reprit la parole, il estima que « d’interrompre de cette manière une séance de travail était du meilleur goût imaginable ». Grândola, vila morena appartient à l’imaginaire de la nation portugaise. Ce chant parle de fraternité, d’amitié et d’égalité. Il affirme aussi que la souveraineté nationale est incarnée par le peuple et non par les élites politiques. On comprend pourquoi un texte aux paroles en apparence anodines fut étiqueté chant « communiste » par le régime de Salazar et, bien entendu, interdit d’antenne. On perçoit aussi pourquoi cette chanson a conservé aujourd’hui sa fraîcheur révolutionnaire, dans le contexte d’un pays inféodé aux diktats néolibéraux de la troïka (Commission européenne, Banque centrale européenne et Fond monétaire international). Le message envoyé aux politiciens est clair : le Portugal doit recouvrir son indépendance nationale et abandonner les politiques économiques de la troïka qui ruinent le pays et son peuple.

 

Grândola, ville brune

Terre de fraternité

Seul le peuple ordonne

En ton sein, ô cité

En ton sein, ô cité

Seul le peuple ordonne

Terre de fraternité

Grândola, ville brune

A chaque coin un ami

Sur chaque visage, l’égalité

http://www.youtube.com/watch?v=6kS8crRg0VQ&feature=player_embedded

(suite ....)
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4264
Re : Portugal
« Réponse #15 le: 22 février 2013 à 13:37:07 »
Waouuu! Réveillons  :fleur2: :coeur:  :merci: . No comment  :fleur1:
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4264
Re : Portugal
« Réponse #16 le: 06 avril 2013 à 10:37:46 »
En France il y aurait milles raisons de saisir le Conseil Constitutionnel tant de traités viennent  en infraction avec la Constitution . Mais vous avez vu la gueule du CC ?

Citer
Au Portugal, la Cour constitutionnelle rejette plusieurs mesures d'austérité



Sérieux revers pour le gouvernement portugais. La Cour constitutionnelle du pays a rejeté, vendredi 5 avril, plusieurs mesures du budget de l'Etat pour 2013, élément clé du plan de sauvetage négocié avec les créanciers internationaux du pays. Elle a jugé non conforme à la Loi fondamentale la suppression du 14e mois de salaire versé aux fonctionnaires et aux retraités, ainsi qu'une mesure instaurant un prélèvement sur les allocations chômage et maladie, a détaillé son président Joaquim Sousa Ribeiro dans une déclaration à la presse.

"Ce sont les lois qui doivent se conformer à la Constitution et non pas l'inverse", a-t-il ajouté en précisant que la décision de la Cour concernait l'ensemble de l'année et avait donc une valeur rétroactive. L'institution avait été saisie au début de l'année par le président Anibal Cavaco Silva, du même parti social-démocrate que le Premier ministre Pedro Passos Coelho, et par l'opposition de gauche.

Pourquoi est-ce une mauvaise nouvelle ?

Le verdict, sans possibilité d'appel, complique singulièrement la réalisation de son objectif de ramener le déficit public à 5,5% du PIB à la fin de l'année, les mesures retoquées ayant un impact budgétaire net d'environ 860 millions d'euros, selon les estimations. Il sera en effet difficile pour le Premier ministre de compenser ce montant sans de nouvelles mesures d'austérité, d'autant plus qu'il s'est d'ores et déjà engagé à réduire les dépenses publiques de manière "permanente" à hauteur de 4 milliards d'euros d'ici 2015. Or, une nouvelle dose de rigueur risque de renforcer les critiques de l'opposition socialiste et surtout d'accroître le mécontentement populaire.

Les décisions de la Cour risquent en outre de brouiller l'image du Portugal auprès des marchés alors que le gouvernement, qui a réussi fin janvier sa première émission de dette à moyen terme depuis sa demande d'aide internationale, envisage de réaliser son premier emprunt à 10 ans depuis son sauvetage financier
Vers un remaniement ?

Après la décision de la Cour constitutionnelle, Pedro Passos Coelho, qui a dû faire face mercredi à une motion de censure du Parti socialiste au Parlement, pourrait procéder à un vaste remaniement ministériel, avancent plusieurs commentateurs. Un Conseil des ministres exceptionnel a été convoqué samedi à 15h30 (heure française).

Certains médias ont même évoqué un scénario catastrophe selon lequel le Premier ministre pourrait démissionner, entraînant le pays dans des élections législatives anticipées au cas où les décisions de la Cour lui seraient trop défavorables.


mise en page
raja
« Modifié: 06 avril 2013 à 12:03:46 par syberia3 »
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28596
Re : Portugal
« Réponse #17 le: 06 avril 2013 à 11:58:34 »
c'est une trés bonne décision, juste...
chez nous on a un conseil constitutionnel en sommeil :pascontent1: :pascontent1: , un peuple en léthargie et des politiques indifférents...

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5823
Re : Portugal
« Réponse #18 le: 08 mai 2013 à 12:06:10 »
Citer
Moi, Premier ministre, je tuerais un tiers des Portugais
Dans une chronique féroce, un journaliste portugais se met dans la tête du Premier ministre Passos Coelho, toujours plus libéral. Un réquisitoire cinglant, alors que le gouvernement vient d'annoncer de nouvelles mesures d'austérité et que les Portugais sont dans la rue
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3158
Re : Portugal
« Réponse #19 le: 08 mai 2013 à 12:14:06 »
Sarkome l'a posté plus haut,je cherche des infos sur les jours fériés portugais et j'ai tout relu le fil et j'ai trouvé ça sur le net.

Citer
Le Portugal compte supprimer quatre jours fériés

La réforme du marché du travail prévoit la suppression de jours fériés, qui pourrait toucher l’Assomption et la Fête-Dieu.La Suède et le Danemark ont beau disposer respectivement de 16 et 13 jours fériés annuels, ces pays sont les champions de la productivité en Europe. À l’inverse, le Portugal, avec ses 14 jours fériés – dont le Vendredi saint mais pas le Lundi de Pâques –, ne serait pas assez productif.
Aussi le gouvernement de Pedro Passos Coelho (droite), en place depuis juin 2011, a décidé de supprimer quatre jours fériés. Deux correspondent à des fêtes laïques : le 5 octobre, date de l’instauration de la République et le 1er  décembre, date de la Restauration. Deux autres sont religieux et leur suppression est à l’étude : la Fête-Dieu (60 jours après Pâques) et l’Assomption de la Vierge Marie.
 

http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Le-Portugal-compte-supprimer-quatre-jours-feries-_EP_-2012-04-09-788928

je sais que le gouvernement portugais a reculé sur certains trucs mais les jours fériés ,je ne sais pas .
Deviens ce que tu es: vote Mélenchon !

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4264
Re : Portugal
« Réponse #20 le: 08 mai 2013 à 16:55:05 »
Deux ont été supprimés mais les patrons de l’hôtellerie et du transport et le clergé  demandent à ce qu'ils soient rétablis  :mrgreen: Une chose : en période de décroissance un jour férié rapporte à une entreprise . Les technocrates d'inspiration anglo-saxonne sont des sombres cons payés grassement à ne rien foutre sinon à pourrir la vie des autres . C'est comme ça que commencent les guerres . Connaissant bien  les portugais le jour où ils ne veulent plus bosser ils ne bossent plus ,loi ou pas loi , menaces ou non ...  Obtenha recheadas ...faudesse  :mrgreen:
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3158
Re : Portugal
« Réponse #21 le: 08 mai 2013 à 17:00:08 »
Tiens ça me rappelle que par chez nous la pentecôte n'a pas été supprimée comme le voulait Rafarin. :mrgreen:
Deviens ce que tu es: vote Mélenchon !

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4264
Re : Portugal
« Réponse #22 le: 08 mai 2013 à 17:23:14 »
Je viens de lire le post de Réveillons au sujet du salopard qui considère qu'il faudrait qu'un tiers des portugais soient tués : personne ne peut imaginer ce que je ressens à l'instant présent ! mais putain comme j'ai des envies de meurtre : si je dois un jour venger le père de ma fille je sais désormais par qui commencer ... mon ex-compagnon n'a toujours pas de sépulture parce que des fumiers ont choisi de vendre une partie du cimetière communal ,donc une partie du caveau de famille à des fonds de pensions canadiens . Ces enculés ont transformé un petit village situé à quelques mètres de l'océan en une cité balnéaire moribonde ,blindées de caméras et de parcs à la con chassant les autochtones de fait dans le Nord du pays . Mon beau-père vient de se faire enlever deux orteils parce qu'il n'avait plus les moyens de se payer son traitement anti-diabétique : je vais payer la note de l'hosto qui a fait un boulot de sagouin . Mon beau-père s'est crevé la paillasse toute sa vie pour engraisser ces grosses merdes après avoir fui la dictature de Salazar . Qu'ils crèvent tous  :pan1: :bombe: :hurt5: :orc1:

https://www.youtube.com/watch?v=_SaaACW5bHQ
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3158
Re : Portugal
« Réponse #23 le: 08 mai 2013 à 19:25:48 »
Sybéria :fleur2:
Deviens ce que tu es: vote Mélenchon !

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4264
Re : Portugal
« Réponse #24 le: 08 mai 2013 à 19:40:55 »
Bili  :fleur2: :fleur2: :fleur2: :fleur2: :fleur2: :coeur: :coeur: :coeur: mais comment cette petite fleur est importante pour moi ...  je ne m'en remettrai jamais alors . OUI je parle mal , oui j'ai la haine , OUI :plus le temps passe plus j'ai le sentiment de ne plus rien  avoir à perdre : tout ce que je peux dire , faire , ou écrire je l'ai toujours fais par affection . Le corolaire de cette affection est parfois la haine , cette haine qui me tient en vie pour aimer et protéger les miens .
« Modifié: 08 mai 2013 à 19:44:22 par syberia3 »
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4264
Re : Portugal
« Réponse #25 le: 08 mai 2013 à 19:57:55 »
merci Bili  :fleur2: :fleur2: :fleur2: :fleur2: :fleur2: :fleur2: :fleur2: :coeur: :coeur: :coeur: :coeur: :coeur:
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28596
Re : Portugal
« Réponse #26 le: 08 mai 2013 à 20:50:56 »
ça fait quelques jours que je suis pas venu sur le forum, et ton message syberia me donne aussi des envie de massacres tresfache tresfache , c'est si monstrueux, n'y a t'il plus rien de précieux face à l'argent? je t'envoie des tas de baisers :fleur2: :fleur2: :fleur2:

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4264
Re : Portugal
« Réponse #27 le: 08 mai 2013 à 21:01:40 »
Raja :fleur2: :coeur: , tes baisers me sont précieux : je veux juste te dire que l'Europe , la mondialisation ne sont pas que des abstractions ...ce sont des réalités monstrueuses et en France on en voit qu'un tiers .... J'ai la haine à la kill bill  :orc1:
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4264
Re : Portugal
« Réponse #28 le: 08 mai 2013 à 22:43:46 »
Je voulais réactiver le fil sur "Antonio Lobo Antunes" : pas uniquement parce que quelque part il fait partie de ma famille au sens affectif du terme mais aussi parce que c'est une lumière universelle dont l'humanité a intérêt de s'inspirer . C'est un Victor Hugo que trop de gens ignorent mais qui nourrit "l'Humain d'Abord" beaucoup plus que quiconque : je suis faite de cela : une casse-couilles dont je dis toujours que je ne casse jamais mes jouets !  :merci: A tous les enfants nés et à naitre , à toutes les tatas , à toutes les mamans , à tous les pères qui ont bien du mal à trouver leur place , à l'humanité :


"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28596
Re : Portugal
« Réponse #29 le: 09 mai 2013 à 12:12:30 »
je ne connaissais pas, honte à moi :gene3: alors merci de me permettre de connaitre ce personnage, cette vidéo est agréable à écouter :super: :super:

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5823
Re : Portugal
« Réponse #30 le: 09 mai 2013 à 15:59:39 »
Un très bon article chez politeeks au sujet du portugal :

Citer
Il se passe des choses au Portugal, il subit lui aussi le traitement de la troïka (UE, FMI, BCE) et était vu selon les dires de la presse, comme le bon élève de l’UE dans ce domaine. Sans doute par ce que servi par un gouvernement servile..

Rappel des épisodes précédents : Manifestations, grève plus ou moins générale. Et ce qui me désole c’est qu’a part un sujet de temps en temps dans les TV on n’en parle pas énormément. Pourtant y’a beaucoup  de Portugais en France et de Français d’orgine portugaise, et que ce qui s’y passe nous concerne nous aussi.

Et récemment un manifestation plutôt calme de 800 000 personnes dans la capitale et les villes d’un pays qui ne compte pas beaucoup d’habitants. Plus de 7%, de la population totale, donc pas loin de 10% des adultes. Faites le calcul pour la France , c’est comme si 6 ou 7 millions de manifestants s’étaient rassemblés pacifiquement dans Paris. Ces gens là manifestent par ce que le programme de réduction de la dette par la troïka, les attaque plutôt violemment au porte-feuille .. Tout en épargnant -quelle surprise- les responsables de la crise, les banques et autres.

(....)

En plus ça ne marche pas, comme prévu : Le Portugal, présenté comme le bon élève de la politique d’austérité pratiquée en Europe, a vu son déficit budgétaire se creuser, le PIB se contracter et le chômage s’aggraver pour atteindre la taux officiel de 17,5 %.

Je vous l’ai déjà dit, je dois bégayer : On est en train de transformer ces pays du sud  de  l’UE en zone franche, sans droit social avec travail au black et beaux immeubles pour riches touristes ou retraités.

Bingo : http://www.presseurop.eu/fr/content/news-brief/2445451-l-economie-souterraine-en-plein-boum-pendant-la-crise

L’économie souterraine portugaise est passée de 9,3% du PIB en 1970 à 24,8% en 2010, écrit le quotidien lisboète i. Selon une étude réalisée par l’Université de Porto, le PIB a atteint 130 milliards d’euros, alors que l’économie parallèle représentait 32 milliards d’euros. Les chiffres sont inquiétants, continue le quotidien – La moyenne de l’OCDE est de 17% et seules l’Italie et la Grèce ont de plus gros pourcentages.

(.....)

Que va-t-il rester à part une zone de pauvres servant des touristes riches? Quel avenir donc pour les Portugais ? nul ne le sait: il n’est pas écrit. Mais peut être que des multinationales ayant une expérience dans l’esclavage moderne au travail au Brésil (même langue) comme GAP vont s’installer dans cette zone sud-UE low cost ? On ne sait jamais. N’oubliez pas que le taux de travail au noir, et la baisse des effectifs de fonctionnaires et donc de régulateurs permettent toutes sortes d’expériences libérales.

Tout se met en place pour que d’ici 3 ou 4 ans on assiste hélas au retour de la violence politique : Attentats et autres formes innovantes. Avec des conséquences qu’on n’imagine pas, et qu’on ne peut prévoir.

Cette stratégie imposée  de low-cost sur des pays entiers c’est le risque du bordel dans toute l’UE à moyen terme. Et ce avec ou sans Euro. En effet, ces pays sont tombés si bas qu’on se demande comment les remonter à un niveau proche de celui où ils se trouvaient quelques années plus tôt. Même sortis de l’euro, avec des monnaies flottantes et soumises alors immédiatement à spéculation par les gros et petits adeptes du Forex.. ces nations là n’auront pas d’autre choix que se mettre encore plus en concurrence sauvage avec les autres pour capter le troupeau de touristes CSP+ à gros revenus  qui demanderont de plus en plus de prestations innovantes et de confort…

 

S’il n’y a pas de “plan” en ce sens au sein de la BCE alors c’est encore pire , ce sont des imbéciles qui décident en haut lieu.


Vous aurez noté que je n'ai pas repris son billet en entier ..... C'est volontaire ! Car j'ai envie que vous alliez le lire chez lui..... En effet il est probable que son article sur la manif de dimanche avait fâché ceux qui, comme moi d'ailleurs, y étaient ; mais ce n'est pas une raison pour ne pas lire ses analyses intéressantes

PS : et des fois qu'il viendrait lire ici, qu'il sache que je faisais probablement partie des gens "tristes et fatigués" qu'il a vu défiler : Quand on à la crève, qu'on a quitté chez soi à 3h30 du matin pour venir à Paris manifester, ça peut se comprendre, non ?

"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5823
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28596
Re : Portugal
« Réponse #32 le: 11 avril 2017 à 11:56:34 »
Citer
Au Portugal, toutes les cantines ont désormais l'obligation légale de proposer un repas vegan
 

À l'école, dans les hôpitaux et dans les prisons, il deviendra illégal au Portugal de ne pas proposer une option végétalienne. Une avancée majeure dont on espère qu'elle inspirera la France.

Une option végétalienne dans toutes les cantines publiques au Portugal : voici qui devrait ravir les non-carnivores, sans cesse obligés de se bricoler un repas à partir des seuls accompagnements mis à leur disposition.


Fraîchement approuvée (le 3 mars dernier), cette nouvelle loi oblige les cantines des écoles, universités, hôpitaux, prisons et autres structures étatiques à proposer un repas préparé sans produits d'origine animale. Elles ont six mois pour se conformer à cette législation.

À l'origine, une pétition

C'est à la faveur d'une pétition lancée par l'association végétarienne portugaise qui a rassemblé au moins 15 000 signatures que la réflexion a été soumise à l'ordre du jour du Parlement, au début de l'année 2016. "C'est la première fois qu'une loi mentionne spécifiquement le végétarisme", se réjouit le porte-parole Nuno Alvim, dans les colonnes du journal britannique Metro.

Surtout, ce type de mesure ne s'adresse pas qu'aux végétaliens. En "favorisant la diversité des habitudes alimentaires", cette loi "encouragera davantage de pesonnes à envisager le menu végétalien", poursuit-il. Car manger de la viande demeure un réflexe normatif, dans bon nombre de cultures qui envisagent la viande comme source principale de protéine. Or, faut-il le rappeler, on trouve également des protéines dans les céréales (comme le blé, le boulgour, le riz sauvage, le quinoa...) ou encore les légumineuses (comme les fèves, les lentilles, les pois cassés, le tofu...).

Sur le long terme, on sait que les retombées sont aussi intéressantes pour les citoyens que pour l'environnement. À quand la même mesure en France ?