Auteur Sujet: La santé  (Lu 19036 fois)

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
La santé
« le: 05 juillet 2012 à 12:01:21 »
Citer
Touraine: "pas de nouveaux déremboursements"

La ministre des Affaires sociales et de la Santé a indiqué jeudi matin sur France Info que les revenus du capital doivent également contribuer au financement de la Sécurité sociale et qu'il n'y aura pas de nouveaux déremboursements de médicaments pour les Français.

Marisol Touraine : "Pas de nouveaux déremboursements" pour la santé des FrançaisFranceInfo
Les dépenses d'assurance maladie

Elles augmenteront de 2,7% en 2013, contre 2,5% cette année. La ministre des Affaires sociales et de la Santé rappelle que "la santé est une priorité dans notre pays", car c'est pour elle un facteur de "progrès, de croissance, d'investissement".
Financement de la Sécurité sociale

Marisol Touraine défend la réforme du financement de la sécu. Elle veut "faire en sorte que les revenus du capital contribuent également au financement la Sécurité sociale pour que ce ne soit pas simplement le travail qui vienne alimenter notre protection sociale".
Elle précise que "la santé ne doit pas coûter plus cher aux Français". Et elle accuse l'ancien gouvernement d'avoir creusé le trou de la sécu. "Nous avons une facture qui est de 90 milliards de déficits accumulés au cours des 5 dernières années [...] et dans le même temps, on a ponctionné les Français à coup de déremboursements". Et Marisol Touraine d'assurer : "Nous ne procèderons pas à de nouveaux déremboursements".
Dépassements d'honoraires

La ministre de la Santé va demander à l'Assurance maladie d'engager une négociation sur les dépassements d'honoraires "pour garantir que chacun pourra se soigner". "Je ne me résous pas à ce que dans notre pays il y ait des hommes et des femmes qui renoncent à se soigner pour des raisons financières", assure-t-elle.
Aide médicale aux étrangers

Marisol Touraine justifie la suppression la semaine prochaine de la franchise de 30 euros que devaient payer les étrangers sans papiers pour pouvoir se faire soigner. Pour la ministre, "c'est une protection que nous assurons à l'ensemble des Français" car "ne pas permettre à des hommes et à des femmes parce qu'ils sont étrangers de se faire soigner, c'est prendre le risque d'avoir des maladies qui se rependraient dans notre pays". Elle cite notamment la tuberculose.
Déserts médicaux

Pour lutter contre les déserts médicaux, notamment en zone rurale, la ministre souhaite que "tous les étudiants (en médecine, ndlr) puisse faire des stages dans les déserts médicaux" pour pouvoir connaître ces secteurs et avoir éventuellement envie de s'y installer.
Mais elle ajoute : "Nous  ne sommes pas favorables à une contrainte" pour l'installation des médecins.

« Modifié: 27 novembre 2013 à 14:29:04 par raja »

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3179
Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #1 le: 05 juillet 2012 à 23:06:13 »
Citer
Pour lutter contre les déserts médicaux, notamment en zone rurale, la ministre souhaite que "tous les étudiants (en médecine, ndlr) puisse faire des stages dans les déserts médicaux" pour pouvoir connaître ces secteurs et avoir éventuellement envie de s'y installer.
Mais elle ajoute : "Nous  ne sommes pas favorables à une contrainte" pour l'installation des médecins.

Je vis dans une zone rurale et des médecins généralistes y en a plein mais le médecin ne se déplace plus, fini les visites à domicile si vous n'avez pas de permis ou de voiture, il  y a le taxi ou les voisins,pour les urgence prévenir les pompiers sinon pour un enfant malade la nuit ou après 20h, il faut se déplacer chez le médecin de garde et la ville la plus proche est à 4 km,pourtant dans les campagnes les infirmières se déplacent, les coiffeuses à domicile sont nombreuses, les services de livraison de surgelés font des affaires, les mamis et les papis qui sont seuls et qui n'ont pas de permis apprécient tous ces services à domicile. Les médecins sont tous simplement de gros feignants pour les déplacements, ils gagnent suffisamment ,ont déjà une clientèle, pourquoi faire des efforts supplémentaires?

Pour régler ce problème, il faudrait une obligation de déplacement ,les obligations de moyens et de résultats existent déjà , alors pourquoi avoir peur de les mettre en place ? S'il n'y a pas contrainte,le problème des "déserts médicaux "perdureront.Pourquoi en parle-t-elle si elle ne veut ou peut rien faire? A mes yeux elle passe pour une irresponsable doublée d'une incompétente.
« Modifié: 05 juillet 2012 à 23:11:11 par bili »
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #2 le: 06 juillet 2012 à 08:23:54 »
Citer
Pourquoi en parle-t-elle si elle ne veut ou peut rien faire?
Quelque chose me dit que c'est une question que l'on n'a pas fini de se poser, durant ce quinquennat.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #3 le: 06 juillet 2012 à 09:02:35 »
D'après une étude réalisée en Ile de France, voir ICI, il apparaît que pour les médecins pratiquant la visite à domicile, la visite est perçue principalement comme une contrainte, dévalorisant le métier de médecin et le pénalisant financièrement.
L'étude révèle qu'un généraliste (conventionné) effectue en moyenne 18 visites à domicile par semaine (soit 77 par mois). Les honoraires perçus sont de 33 € pour une visite à domicile (temps moyen passé: 41 minutes), contre 23 € pour une consultation en cabinet (temps moyen passé: 18 minutes).
Il en résulte donc une perte financière moyenne mensuelle de 1234 €, ce qui est loin d'être négligeable.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #4 le: 17 juillet 2012 à 09:52:37 »
voilà, voilà! 'X
si vous voulez lire le truc c'est ici

 
Citer
Médecine: "Vous reprendrez bien un peu de technocratie?"

La récente contribution thématique «Après 10 ans de droite, remettre de la Gauche dans les politiques de santé»*, rédigée par des sympathisants ou cadres du Parti Socialiste, est indigente.

Si elle pointe, ce qui est toujours utile, que la santé ne se résume pas aux soins, ou que la politique du médicament doit être repensée, elle prend soin de ne pas nommer les responsables politiques de la crise actuelle, et propose des «solutions» incohérentes qui montrent à quel point ses auteurs méconnaissent le rôle de la médecine générale.

Ainsi à de multiples reprises, les auteurs en appellent-ils aux Agences Régionales de Santé en tant qu’arbitres et impulseurs de politiques volontaristes, alors que les ARS, bras armé de l’Etat sarkozyste, ne représentent qu’un énième étage d’évaluateurs et de décideurs déconnectés du terrain imposant aux soignants un empilement de normes qualité. Le fait que nombre de socialistes aient, sous le règne sarkozyste, diligemment postulé et obtenu la direction de ces outils technocratiques n’est probablement pas étranger à  cet aveuglement volontaire des signataires.

Les «solutions» proposées contre la désertification sanitaire sont un catalogue de promesses sans financement, couronnées par la menace de Schémas Régionaux d’Organisation des Soins Ambulatoires Opposables, sans qu’on saisisse très bien où veulent en venir les signataires: demain le préfet, selon son bon vouloir, décidera d’envoyer un médecin libéral s’installer ici ou là?  Cerise sur le gâteau, on apprend que les médecins déjà installés...«doivent aussi participer à ce formidable défi de la reconquête des territoires désertifiés.» Dans la vraie vie, les médecins et les infirmiers installés doivent déjà faire face aux soins à apporter à leurs patients, ( 56 heures par semaine en moyenne pour les généralistes), tandis que gonflent d’année en année les effectifs de médecins évaluateurs, conseils, contrôleurs, toujours prompts à expliquer à la piétaille des soignants comment mieux faire avec moins de moyens.

Rappeler en préambule que «notre pays bénéficie d’une des densités médicales les plus élevées du monde», sans pointer que la fuite des médecins hors de l’exercice de la médecine ambulatoire de ville est liée aux conditions d’exercice de plus en plus pénible en comparaison avec celle de médecins évaluateurs, c’est se moquer du monde...

Le grand couplet sur la prévention, source d’économies, serait moins ridicule si les signataires ne portaient pas aux nues les inutiles et dispendieux bilans de santé qui servent essentiellement à donner aux caisses d’assurance l’impression de faire de la médecine à la place des généralistes. L’idée de créer des services hospitaliers pour adolescents, comme si cette période de la vie était une maladie, est du même niveau. L’hospitalo-centrisme et le mépris de ce qu’est la médecine générale, la prise en charge sanitaire individualisée d’un patient, avec son consentement, sur le long terme, perlent à chaque ligne.

Pour conclure, on notera que si le reste-à-charge des patients est évoqué, la persistance des franchises sur les soins mises en place sous Sarkozy n’est nulle part mentionnée, afin de ne pas gêner l’équipe gouvernementale en place, qui a fait le choix de ne pas y revenir.

Plus grave encore est l’absence d’identification du dévoiement actuel de l’Assurance-Maladie. Son directoire issu des assurances privées se cache derrière le masque d’une sécurité sociale solidaire ; il cumule un management libéral contre-productif  (chasse truquée aux arrêts de travail, falsification des chiffres, harcèlement des médecins généralistes), avec l’escroquerie intellectuelle généralisée et le gouffre financier que constituent ses programmes d’éducation thérapeutique aussi inutiles que mal évalués.

Le «payeur aveugle» des années 80-90 s’est transformé en donneur d’ordre incompétent ( mise à mort de l’option référent, CAPI, rémunération à la Performance sur des items médicalement douteux). A cela, qui détruit chaque jour un peu plus le tissu sanitaire du pays, les signataires ne s’attaquent pas, ni le gouvernement, apparemment, d’ailleurs. Pour paraphraser la conclusion de cette contribution à l’eau tiède, «nous pensons que ce combat là SERAIT profondément socialiste».

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19242
Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #5 le: 18 juillet 2012 à 12:12:01 »
Ca donne envie...  :fache: :fache: :fache: :fache:

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #6 le: 18 novembre 2012 à 18:58:57 »
ce ne sont pas des discussions qu'ils faut engager avec les mutuelles mais taper du point sur la table et les forcer à revoir leur tarifs.

Citer
mutuelles : "les bons contrats seront moins taxés"


"Nous allons engager des discussions pour que les mutuelles de santé clarifient leurs contrats". Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, invitée dimanche du Grand Rendez-vous Europe 1 - le Parisien - Aujourd’hui en France - i>télé, a annoncé que le gouvernement va prochainement modifier la taxation des mutuelles. "Nous allons faire en sorte que les bons contrats soient moins taxés que les mauvais contrats."

La ministre veut par ailleurs que les mutuelles "jouent la transparence" sur leurs frais de gestion, qui représentent environ 20% des cotisations payées par les patients et dont on ignore généralement le détail. Pour Marisol Touraine, ces frais doivent être rendus publics. Mais elle laisse toutefois aux mutuelles un an avant de les obliger à publier ces informations.

Marisol Touraine a enfin insisté sur le fait que la liberté de choix des médecins par le patient "ne devait pas être remise en cause".

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19242
Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #7 le: 18 novembre 2012 à 20:01:01 »
J'avoue là que je ne comprends pas bien ce qu'elle veut dire. C'est quoi un "bon contrat" ? C'est quoi un "mauvais contrat" ? Pourrait-on avoir plus de précisions ?  :gene: :gene:
Et comme la taxe se répercute les consommateurs, je ne vois pas bien en quoi les mutuelles vont se sentir obligées de faire quoi que ce soit...
Elles s'en foutent, les "mauvais contrats" seront plus chers, et si les gens sont obligés de prendre ce type de contrat, ils paieront...

Raja, je ne suis pas sûre que taper sur la table soit vraiment très intéressant, j'avoue que si c'était moi, en fait je reverrai le financement de la sécurité sociale, le financement des tarifs d'actes médicaux et les conditions d'embauches dans les hôpitaux (et aussi la distribution des médicaments)
L'idée étant de rembourser quasiment tous les actes et médicaments au maximum et d'avoir des hôpitaux avec des locaux nickels et des moyens tant matériels qu'humains. Et là, pour ne pas mourir, les mutuelles ET cliniques privées seraient obligées de revoir leur tarifs...  :diable:

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #8 le: 18 novembre 2012 à 20:12:14 »
ce sont des excellentes idées et j'agirais de façon identique  :super: mais au jour d'aujourd'hui quand on a pas de mutuelle on peut pas se payer des soins corrects et les prix de celles ci sont juste parfois exorbitantes et on sait tous que le gouvernement actuel n'ira jamais en profondeur sur les questions que tu abordes.
je pense qu'elle parle des bonnes mutuelles comme étant transparentes, qui expliquent clairement ce qu'elles remboursent et à quel niveau. ;)

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #9 le: 21 novembre 2012 à 12:09:09 »
Nous allons bien voir ce que ça donne dans quelques jours.

Citer
Un plan de lutte contre les déserts médicaux prévu pour 2013



Invitée de l' émission  "Le Grand Rendez-Vous Europe 1/Aujourd'hui en France et iTélé" la ministre de la Santé Marisol Touraine a promis un "plan global et cohérent de lutte contre les déserts médicaux" début 2013, et  le lancement d'une concertation sur le sujet "dans quelques jours".

"Dans quelques jours je vais lancer une concertation avec les syndicats de médecins, avec les élus territoriaux, sur la base de certaines propositions" sur le sujet, annonce la ministre.
"Il n'y a pas de recettes magiques pour résoudre le problème des déserts médicaux", reconnait Marisol Touraine.

 Des pistes en vue?

"Aujourd'hui, la plupart des étudiants en médecine ne font pas de stage dans un cabinet libéral, pourquoi voulez-vous dans ces conditions qu'ils aillent s'installer dans un territoire rural ou urbain sensible?", s'interroge Marisol Touraine.
"Quand on veut aller s'installer dans un territoire rural, on ne sait pas où aller, on manque d'informations, on n'a pas de contacts avec les administrations concernées" ajoute la ministre qui suggère un guichet unique.

"La concertation sera lancée dans quelques jours, des mesures d'ensemble seront présentées et nous aboutirons je l'espère à un plan global et cohérent de lutte contre les déserts médicaux au tout début de l'année prochaine", conclu Marisol Touraine

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19242
Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #10 le: 21 novembre 2012 à 16:48:59 »
Citer
"Aujourd'hui, la plupart des étudiants en médecine ne font pas de stage dans un cabinet libéral, pourquoi voulez-vous dans ces conditions qu'ils aillent s'installer dans un territoire rural ou urbain sensible?", s'interroge Marisol Touraine.
Heu.... Rappelez moi de quel département elle est ministre ?
Il y a environ 5800 "maîtres de stage" prenant des internes en stage en France...  :gene: :gene: dont de nombreux cabinets libéraux...
J'ai une amie secrétaire médicale qui a des nouveaux internes tous les six mois dans le cabinet où elle travaille....qui est un cabinet libéral, en province...  :diable: :diable:

Alors elle peut peut être essayer de se rattraper avec "la plupart", mais il y a seulement 8000 médecins chaque année...  :diable:

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #11 le: 17 décembre 2012 à 14:45:52 »
Citer
Les homosexuels toujours exclus du don du sang : une discrimination de plus

Depuis 1983, le don du sang est interdit aux homosexuels. Le candidat François Hollande s’était engagé à revenir sur cette mesure, qualifiée de discriminatoire. Mais Marisol Touraine, ministre de la Santé, a annoncé vendredi 14 décembre que cela ne se ferait pas. Entre motifs étonnants et raisons injustes, l'explication de notre contributeur.

"Aujourd'hui, je ne peux pas lever cette interdiction". C'est avec cette phrase que la ministre de la Santé a enterré vendredi la promesse d'ouverture du don du sang aux hommes homos ou bisexuels. Un pas en arrière qui intervient alors que le Parti socialiste à appeler à manifester ce dimanche "pour l'égalité des droits et des libertés".

Après Roselyne Bachelot et Xavier Bertrand, c'est donc un troisième ministre de la Santé qui fait volte-face sur ce dossier. Marisol Touraine, a déclaré vendredi sur BFM TV et RMC : "Je ne trouve pas normal qu'il y ait un élément de discrimination (…) [mais] je ne peux lever l'interdiction qui existe que si on me donne une garantie absolue que cela n'apportera pas plus de risques pour les transfusés".

Une position qui va à l'encontre de celle du candidat Hollande qui, répondant à l'association SOS homophobie le 19 mars 2012, écrivait : "Oui, je mettrai fin à l’exclusion du don de sang, parce que chaque prélèvement est contrôlé d’abord, et parce qu’il est dévastateur à tous les niveaux d’accréditer une forme de présomption de séropositivité des hommes homosexuels. Il n’y a pas de "population à risques", mais des "pratiques à risques"".

Une interdiction justifiée par la crainte du sida

C'est la crainte d'un risque accru de transmission du VIH lors des transfusions sanguines qui justifie cette interdiction. Celle-ci date de 1983, quand une circulaire demandait d'exclure, entre autres, "les personnes homosexuelles ou bisexuelles ayant des partenaires multiples".

En 2002, une nouvelle circulaire (confirmée par un arrêté ministériel en 2009) visait cette fois les personnes ayant "des relations homosexuelles masculines", permettant ainsi aux lesbiennes d'accéder au don du sang.

L'argument avancé est toujours le même : le taux de prévalence du VIH chez les homosexuels masculins est 200 fois supérieur à celui de la population générale. L'Établissement français du sang (EFS) tient donc un fichier afin de s'assurer qu'une personne ayant été refusée au don de sang pour son orientation sexuelle en soit exclue à vie. Car les gays font partie avec les consommateurs de drogue, de la seule catégorie exclue de façon permanente du don pour le risque de transmission d'une infection virale. À titre d'exemple, un hétérosexuel ayant un partenaire séropositif ne sera exclu que pendant quatre mois après son dernier rapport sexuel (annexe II de l'arrêté).

Ce qui inquiète les autorités, c'est la fenêtre sérologique, nombre de jours pendant lequel le virus est indétectable après un rapport, environ une dizaine en l'espèce.

Mais la mesure n'empêche pas dans la réalité les homosexuels de donner leur sang. En effet, il suffit de mentir au questionnaire... ce qui est dangereux car le médecin ne peut donc évaluer le risque réel. A tel point qu'une enquête de deux épidémiologistes de l'Institut de veille sanitaire s'interrogeait sur l'opportunité d'autoriser les dons avec des conditions de délais plus stricts pour les hommes homosexuels (12 mois après le dernier rapport au lieu de 4) [1].

Une exclusion discriminatoire ?

L'interdiction actuelle est cependant de plus en plus contestée. D'abord, par les associations pour les droits des homosexuels (SOS homophobie, Act Up, …) qui militent pour sa suppression. Celles-ci souhaitent remplacer l'exclusion basée sur l'orientation sexuelle au profit d'une interdiction décidée en fonction des comportements à risques. Et elles ne sont pas les seules.

Dès 2002, le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) s'interrogeait sur "[l']éviction liée à l’homosexualité [qui] est définitive alors que d’autres conduites à risque notoire n’entraînent qu’une exclusion temporaire". Avant de conclure : "Il convient de ne pas transformer ce principe légitime de sécurité en stigmatisation ou en mesure qui peut être considérée comme discriminatoire".

En 2006, la HALDE lui emboîtait le pas soulignant que "l'EFS n'[avait] pas tenu compte de l'avis émis par le CCNE" et ajoutait que la décision d'exclusion définitive d'un homosexuel masculin devrait "être prise sur la base des risques liés à son comportement" (la mise en gras est d'origine). Elle appelait aussi au respect du droit européen.

Respect qui préoccupe aussi la commission de l'UE. Le 17 août 2011, le commissaire à la santé John Dalli rappelait que la directive sur ce sujet évoquait les "personnes dont le comportement sexuel les expose à un risque élevé de contracter de graves maladies". Avant de souligner que ""le comportement sexuel" n'est pas identique à "l'orientation sexuelle"". Puis de conclure que "les États membres sont tenus d'appliquer ces directives dans le plein respect de la Charte européenne des droits fondamentaux, (...) qui interdit toute discrimination fondée sur l'orientation sexuelle".

Dernier soutien en date, le Défenseur des droits Dominique Baudis qui déclarait le 8 décembre 2011 : "Un homme homosexuel qui prend toutes les précautions nécessaires, qui a une vie stable, voire qui est abstinent sur le plan sexuel, au nom de quoi serait-il exclu du don du sang ? Là, on rentre dans la discrimination". Et indiquait avoir : "[avoir] demandé qu'il n'y ait pas une mise à l'écart systématique des homosexuels".

Une demande pour l'instant ignorée, l'ESF étant farouchement opposé à la levée de l'interdiction et préférant s'abstenir du sang de plus de 4% de la population française. Pourtant, l'établissement avait dû relever en 2009 la limite d'âge pour le don de 65 à 70 ans face à la fragilité de ses réserves de sang. Et 76% des Français trouvent que cette mesure n'est pas justifiée.

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4265
Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #12 le: 17 décembre 2012 à 15:09:04 »
Il y a un truc qui me hérisse le poil autant sinon plus que les injustices ,c'est la connerie . L'argument de la prévalence en est une belle . Quelqu'un saurait me dire à quand remonte la dernière étude en ce domaine ? et qu'est ce qui est le plus dangereux ? un hétéro qui ne se protège pas ou un homo qui se protège ? En effet le comportement sexuel est à distinguer de l'orientation et encore je ne suis même pas sûre qu'il faille aller dans ces distinctions : ESF a les moyens de
Citer
donner une garantie (...)  que cela n'apportera pas plus de risques pour les transfusés
,une garantie sinon absolue car dans le domaine de la santé rien ne l'est , au moins une garantie sur le renforcement des contrôles faits sur le sang prélevé . Mais ça coute plus cher  :mrgreen: . Ceci-dit nous avons tous notre part de responsabilité dans cette situation . Lors de l'affaire dite "du sang contaminé" tout le monde a fait haro sur le baudet sanitaire histoire de faire sauter un ministre socialiste et accélérer la privatisation de la santé à commencer par les labos . La ministre tente de se préserver parce que s'il y a un nouveau "scandale" personne ne cherchera des noises au secteur privé , ou si peu ,mais tout le monde se payera une ministre d'Etat qui serait bien inspirée en l'espèce de dire haut et fort que l'Etat ne contrôle plus grand chose .
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #13 le: 23 décembre 2012 à 14:26:29 »
Citer
Médicaments. Feu vert à la vente sur internet

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a donné son feu vert, cette semaine, à la vente en ligne des médicaments en libre accès. L'ordonnance ministérielle, critiquée par l'Ordre national des pharmaciens, précise que seules les officines physiquement installées sont autorisées à pratiquer cette vente.
La France se met ainsi en conformité avec une directive européenne de 2011. Les conditions de cette pratique devraient prochainement être précisées dans un décret d'application.

Hors ligne cervesia

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2380
Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #14 le: 23 décembre 2012 à 22:56:25 »
ça va être un bordel monstre !!!!si ils voulaient encadrer les abus ben c pas ça qu'il fallait faire ! :|
"Il n'y a point d'éloge flatteuse sans liberté de blâmer", Beaumarchais

 La neutralité favorise toujours l'oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté » (E. Wiesel).

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2896
Re : Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #15 le: 24 décembre 2012 à 05:43:29 »
Il y a un truc qui me hérisse le poil autant sinon plus que les injustices ,c'est la connerie . L'argument de la prévalence en est une belle . Quelqu'un saurait me dire à quand remonte la dernière étude en ce domaine ?  La ministre tente de se préserver parce que s'il y a un nouveau "scandale" personne ne cherchera des noises au secteur privé , ou si peu ,mais tout le monde se payera une ministre d'Etat qui serait bien inspirée en l'espèce de dire haut et fort que l'Etat ne contrôle plus grand chose .

Hihihi, Sybéria, si la connerie te hérisse le poil t'auras bien chaud tout l'hiver !.... :diable:

Ceci dit, il y a des aspects de votre débat qui me semblent un peu étranges, et un peu beaucoup codés "à force d'avoir le nez dessus on louche sur le mauvais truc"....(mais je suis prete (tiens mon ^^ déc...) à admettre le cas échéant que c'est moi qui n'y entrave que pouic).

J'commence par l'début, la miss Marisol, dont perso je pense qu'elle est au gvt, avec quelques autres et son frais minois, pour faire passer toutes les entorses au déjà très timide programme hollandiste, et surtout pour faire passer le reste de l'Agenda 2020 de l'UE, je rappelle signé par sarko en juin 2011, dans tous les domaines, on voit ce que ça donne avec les "négociations" sur le droit du travail et la flexibilité toute, par exemple.
Pourquoi ke je pense ça de la miss Marisol. Eh bien parce que je discrimine joyeusement, et que pour moi tous ceux qui ont été "YOUNG LEADERS" (du CFR, du groupe Bilderberg et annexe Trilatérale) sont des s.... potentiels quels que soient leurs discours et les apparences, et que j'y regarde donc à 10 fois avec eux, avant de les créditer de quoi que ce soit. Or il se trouve que ce 1er gvt de Hollande (qui en fut un) en est truffé, de distingués Young Leaders de promos diverses : Touraine donc, Vallaud Belkacem, Moscovici, Montebourg, Le Roux, et, très drole, Pellerin, qui il me semble innove, puisqu'elle a fait son "stage" Young Leader alors qu'elle était déjà ministre.... Pour un 1er gvt, qui doit un peu quand meme etre symbole, c'est fort.. Beaucoup plus fort que les gtvts sarko, puisque sur tous les remaniements je ne pointe que Wauquiez, Pécresse, Raoult, NKM et Bougrab qui soient de la sainte confrérie. Ceci dit sarko en avait aussi plein en tant que "conseillers" + ou - officiels (Minc, Mignon notamment), et il y en a plein, généreusement distribués d'un bout à l'autre de l'échiquier politique apparent, dans la presse et les médias (Olivennes, Manière, Joffrin, de Kerdrell, Kauffmann, Clement (Arte), etc ), et plein dans l'économique et le bancaire (en vrac, AXA, Mérieux, Dexia, Crédit Agricole, nucléaire avec Lauvergeon il n'y a guère, j'en passe). Donc, je rappelle, je discrimine tous ceux qui sont passés par ce formatage et ce conditionnement hyper globalisation/mondialisation, la Marisol au panier avec.

Mais alors ce qui me souffle dans votre débat, c'est le point auquel nous sommes rendus, de distorsion des réalités, dans notre biau pays.....  8| C'est quand meme formidable, on arrive à nous vendre des trucs un peu insensés, que l'on gobe vraiment bouche ouverte.  Voyons voir : dans ledit biau pays qui est le notre, exception pas totalement mais un gros peu quand meme, cette denrée éminemment précieuse qu'est le sang humain fait l'objet de DON, versus est ACHETEE à son propriétaire ailleurs. Là où le sang est acheté il s'agit ni plus ni moins d'un contrat : tu me donnes ceci à telles conditions, je te paye ça à telles conditions, et si toi ou moi ne sommes pas d'accord sur une des conditions ben le contrat ne se réalise pas, point.

Mais chez nous, où le sang fait l'objet du noble don de non moindres nobles donneurs, .....est-ce que nous sommes bien fondés à nous ruer sur le thème de la "discrimination anti-homosexuels hommes" que l'on nous jette en pature ???? Est-ce que le vrai thème ce n'est pas : on DONNE chez nous généreusement et dans un but d'interet général notre raisin, entre autres de par un truc civilisationnel de valeur éthique qui énonce : les parties du corps humain ne doivent pas faire l'objet de négoce ....., mais une fois qu'on l'a donné...., c'est le boulot de l'organisme affiché INTERET GENERAL lui aussi, de le rendre, ce raisin, propre à toute consommation si je puis dire, et d'etre suffisamment pointu dans ses controles, pour que l'on soit à l'abri de tout accident selon les connaissances du moment où l'on controle.
C'est quand meme très fort, de nous faire avaler que donner son précieux liquide vital serait un tel honneur en soi, que le donneur serait en plus astreint à garantir qu'au moment T du don il ne lui traine rien dedans qu'il connaisse ou ignore....., QUI PUISSE RALLONGER LE TEMPS DE CONTROLE..., et vous ne trouvez pas que ça rassure modérément ? En fait, c'est imposer des termes de contrat, unilatéralement, là où il n'y en a pas.
Et ça voyez vous, qu'est-ce que ça va bien aux Neo-Libs, LE CONTRAT AU DESSUS DE TOUT, la Loi toute petite petite..... :rougefache:

Et comme par hasard, ça revient au thème des mutuelles et des complémentaires santé en général, sur lesquelles il n'y a guère, sur je ne sais quel fil, je vous ai parlé des fusions en masse, et de l'immense pouvoir financier des ASSURANCES en général : maintenir le discriminant du DON du sang des homos hommes, permet aux "mutuelles" de ne les accepter comme "adhérents" ou plutot contractants qu'à prix d'or  :rougefache: , sous prétexte du risque supplémentaire "officiel".

Par ailleurs, mettre, contre toute cohérence apparente, du contrat dans du don (en contradiction du don, on ne peut mettre que la LOI, ex refus d'un héritage, d'une dation, refus d'un don qui serait d'origine illégale justement, etc), cela prépare tout tranquillement les esprits à la marchandisation du corps humain chez nous z'aussi, en écho à des discours actuels genre "je ne vois pas la différence, entre louer son corps dans le cadre d'un contrat de travail, et louer son ventre pour y faire un mome pour autrui".  Vous ne trouvez pas que ça va pile poil aussi avec l'austéritaire imposé, qui paupérise les plus grandes masses, les pékins de cul de fosse n'ayant comme propriété réelle que leur carcasse, - à une époque où l'on oblige, avec notre législation idiote, ces malheureux riches  :diable: à voyager pour se faire greffer ci ou ça, d'origine pas forcément claire, mais au moins accessible "sur commande" ?
Je vais trop loin ? Eh bé ..... 8/  :diable:

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #16 le: 24 décembre 2012 à 12:57:51 »
Je ne dirais pas que tu vas trop loin, car je n'avais tout bonnement jamais regardé les choses sous cet angle-là  :désolé1: ..... Mais c'est ce que j'adore d'ailleurs dans tes interventions sur le fofo, elles m'amènent presque toujours à modifier , non mon opinion, mais carrément mon "point de vue" au sens littéral du terme  :fleur2:
Par contre j'avais bien noté :
Citer
cela prépare tout tranquillement les esprits à la marchandisation du corps humain chez nous z'aussi, en écho à des discours actuels genre "je ne vois pas la différence, entre louer son corps dans le cadre d'un contrat de travail, et louer son ventre pour y faire un mome pour autrui".

Et cela m'avait fait bondir de rage  tresfache Le Pierre Berger, grand socialiste s'il en est, a été copieusement maudit par mes soins  tresfache tresfache tresfache tresfache

Et j'ai quelques compétences dans le domaine



"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #17 le: 24 décembre 2012 à 15:32:08 »
Citation de: nounourse
Et j'ai quelques compétences dans le domaine


Moi aussi !

 :mdr1: :mdr1: :mdr1:
« Modifié: 24 décembre 2012 à 15:37:25 par sarkome »

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19242
Re : La santé selon Marisol Touraine
« Réponse #18 le: 06 janvier 2013 à 15:05:52 »
Merci pour cet éclairage, old machin. Tes posts sont précieux parce qu'ils dévoilent l'envers de la médaille. On a toujours besoin de quelqu'un qui voit plus loin.
La merchandisation doit s'arrêter quelque part. L'humain me paraît la bonne limite.
Par contre je ne vois pas comment les mutuelles peuvent faire leur discriminations étant donné qu'on ne m'a pas demandé mon orientation sexuelle (enfin il faut que je revois ça) quand j'ai souscrit à une mutuelle.
J'estime qu'il ne faut pas aller trop loin dans l'investigation de la vie privée. C'est pour ça que les formules existent. Merde.  :fache:

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : La santé
« Réponse #19 le: 21 janvier 2013 à 14:08:11 »
Citer
Carte Vitale : une faille fait échouer la mise à jour des droits

En raison d'une faille du système informatique de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam), de nombreux assurés se retrouvent radiés de la Sécurité sociale.

Les bornes de mise à jour des droits sur les cartes Vitale n'en font qu'à leur tête. En raison d'une faille du système informatique de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam), de nombreux assurés se retrouvent radiés de la Sécurité sociale. "En fin de droit depuis le 31 décembre", les ayants droit ne peuvent plus bénéficier du tiers payant.

Pharmaciens et caisses d'assurance ont informé la Cnam, qui a "autorisé les pharmaciens à activer une procédure de forçage, qui permet aux personnes dont la carte est arrivée à échéance de bénéficier quand même du tiers payant". En cas de refus de l'officine, la Caisse nationale invite les assurés à appeler le 3646.

19 285 BORNES DANS LES PHARMACIES

Cette anomalie technique est liée à la multiplication des bornes dans les pharmacies en 2012. "De 3 714 officines équipées en janvier 2012, on est passé à 19 285 à la fin de 2012, avec une accélération au dernier trimestre", explique au Parisien la directrice de la communication, Amélie Ghersinick. La mise à jour de centaines de cartes Vitale n'aboutit pas en raison d'un "nombre de demandes passé en deux ans de 52 millions à 71 millions", selon Mme Ghersinick.

Jusqu'alors, les droits accordés couraient jusqu'au 31 mars. "Désormais, ils s'arrêtent au 31 décembre", confirme Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France.

La Cnam annonce que ce bogue devrait être résolu dès le 25 janvier 2013. Mais, selon Le Parisien, "une collectivité de Seine-et-Marne s'est pourtant vu répondre jeudi 17 janvier qu'il y en aurait encore pour quatre à six semaines"...


Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : La santé
« Réponse #20 le: 15 mai 2013 à 11:45:13 »
Un petit article vraiment intéressant pour nous rappeler que , si il n'y a pas d'attaques ouvertes sur notre sécurité sociale, via une réforme par voie législative (euh, vous noterez que je ne compte pas l'article 1 de la loi de "sécurisation de l'emploi" qui vient d'être définitivement adoptée.... et pourtant je devrais  :aille:), il y a bien d'autres "mini-attaques" qui, pour passer plus inaperçues, n'en sont pas moins graves !

L’accès aux soins pour tous....bientôt un souvenir ??

J'y ai notamment appris que Le laboratoire d'analyses médicales de la CRAMIF ( la Caisse régionale d'assurance maladie d'Ile de France) fréquenté par la population du 19 ème arrondissement et utilisé par l'association Médecins du Monde a fermé.  :fache1:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : La santé selon Marisol Touraine et le gouvernement
« Réponse #21 le: 01 septembre 2013 à 08:17:31 »
Citer
Santé publique : quand Jean-Marc Ayrault défend l'huile de palme

Voilà une phrase passée inaperçue en plein coeur de l'été : "Il faut éviter les malentendus : la France n'est pas hostile à l'huile de palme". C'est le premier ministre Jean-Marc Ayrault qui a fait cette déclaration le 29 juillet en voyage officiel en Malaisie. Un message consensuel dans un pays, la Malaisie, qui assure plus du tiers de la production mondiale (19 millions de tonnes sur 50 millions).

L'huile de palme ? C'est la moins chère du marché (600 euros la tonne, contre 1000 euros pour l'huile de tournesol) car la plantation de palmiers produit environ sept fois plus d'huile que le colza par exemple. Résultat : c'est la principale huile utilisée par l'industrie agroalimentaire pour les barres chocolatées, les chips et les plats cuisinés. D'après Le Canard enchaîné, "en France, on en avale 120 000 tonnes par an, ce qui fait plus de 2 litres par personne".

"La France n'est pas hostile à l'huile de palme", a donc déclaré Ayrault. De quoi faire frémir tous les responsables de santé publique. Comme le rappelle Le Canard, "cette huile regorge d'acide palmique, un gras trans qui dézingue les altères, surtout quand on la sert partiellement hydrogénée, en clair solidifiée par injection d'hydrogène". L'huile de palme contient 50% de gras saturés, responsables entre autres du cholestérol (contre seulement 11,5% pour l'huile de tournesol par exemple). Certes, le beurre en contient 65% mais à la différence de l'huile de palme, cet ingrédient est un lipide visible, sous-entendu : le consommateur peut décider d'en diminuer sa consommation. Or, l'huile de palme est un "lipide caché" car utilisé par l'industrie agroalimentaire pour tout et n'importe quoi. Le problème réside donc dans les quantités ingurgitées, toujours plus importantes depuis vingt ans.

En 2012, une surtaxe sur l'huile de palme, rebaptisée taxe Nutella, avait été envisagée par l'Assemblée nationale. Ce projet a finalement été abandonné. Comme l'a dit Jean-Marc Ayrault : "La France n'est pas hostile à l'huile de palme". Contrairement à nos artères.


Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : La santé selon Marisol Touraine et le gouvernement
« Réponse #22 le: 01 septembre 2013 à 12:03:33 »
J'adore le " qui dézingue les altères" !!!
 :mdr1: :mdr1: :mdr1: :mdr1: :mdr1:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : La santé selon Marisol Touraine et le gouvernement
« Réponse #23 le: 23 septembre 2013 à 11:02:08 »
Depuis 1 an et demi c'est la première fois que je "plussoie" sur une proposition gouvernementale.Même si les mutuelles et la secu remboursent ils faut sortir l'argent et parfois c'est pas évident.

Citer
Le tiers payant sera généralisé en 2017


Le tiers payant sera généralisé chez les médecins en 2017, annonce la ministre de la santé, Marisol Touraine, dans un entretien à paraître lundi dans le quotidien "Libération".

La ministre, qui doit présenter lundi sa "stratégie nationale de santé" pour les années à venir, ajoute que plus de 300 "maisons de santé" seront bientôt ouvertes pour faciliter l'accès aux soins dans les zones où l'offre médicale est peu fournie.

Le système du tiers payant dispense les patients d'avancer les sommes prises en charge par l'assurance maladie. "D'ici à 2017, quand vous irez voir votre médecin, vous n'aurez plus à avancer le prix de la consultation", déclare Marisol Touraine, en ajoutant que "dès la fin de l'année prochaine, le tiers payant sera possible pour les ménages aux revenus modestes".

Pour renforcer l'offre de soins là dans les zones où elle est insuffisante, Marisol Touraine précise qu'il y aura 200 "praticiens territoriaux" d'ici fin 2012. "Ce sont des médecins généralistes qui s'installent dans des zones désertées et on leur assure un revenu garanti de 3 600 euros par mois", précise-t-elle.


Hors ligne Taryn

  • Sarkophobe
  • Messages: 311
    • L'avis d'Angie
Re : La santé selon Marisol Touraine et le gouvernement
« Réponse #24 le: 23 septembre 2013 à 22:00:26 »
C'est une bonne chose je trouve aussi. Après il y en a qui ralent déjà "les gens vont abuser", "ce qui est gratuit n'a pas de valeur", ...
C'est sur qu'on aime tous perdre son temps dans la salle d'attente du médecin si on en a pas besoin.
" L’assistanat n’est pas un mot de gauche. Autrefois, à gauche, nous appelions cela la solidarité. "
Jean-Luc Mélenchon

http://avisdunechomeuse.wordpress.com/

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2896
Re : La santé selon Marisol Touraine et le gouvernement
« Réponse #25 le: 27 septembre 2013 à 04:07:29 »
J'vois le mal partout..... ! J'trouve surtout que ça va faire passer, avec un gros peu de vaseline, la carte RFID "dossier médical"..  8/

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19242
Re : La santé selon Marisol Touraine et le gouvernement
« Réponse #26 le: 03 octobre 2013 à 11:43:06 »
Arghhh Old machin, explique ce que tu penses... Tu es généralement très bonne à révéler ce qui se trame derrière les soi disant avancées...  :gene: :gene:
Autre chose qui est délirant et que tout le monde dans ce gouvernement a l'air de trouver normal : pourquoi pour les médecins il faut leur GARANTIR un revenu qui est au delà de trois fois le SMIC, et pour un ouvrier le SMIC c'est trop élevé ?

D'autant plus que j'aimerai bien connaître les raisons qui nécessitent qu'un revenu soit GARANTI à ces médecins.

Reprenons nos maths de cinquième. 3600 euros par mois, à 20 euros la consultation, pour 20 jours de travail par mois, ça fait... 9 consultations par jour. Moyenne de la consultation du généraliste : 15 à 20 minutes. soyons généreux, disons 20 minutes.
Donc le médecin en travaillant 3 heures par jour 20 jours par mois, a son revenu en question garanti.
Ils vont s'installer dans des déserts médicaux, ce qui veut dire qu'ils seront plutôt à 30 consultations par jour si ce n'est 40.
Donc leur revenu sera assuré de toute façon. Voilààààààààà

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : La santé selon Marisol Touraine et le gouvernement
« Réponse #27 le: 14 novembre 2013 à 13:40:38 »
on tricote, on détricote ça s'amuse plutôt bien au sénat

Citer
Budget de la sécu 2014 : le «vote bloqué» n’empêche pas le rejet


La partie du texte portant sur les dépenses est par conséquent considérée comme rejetée également, comme l'ensemble du projet du loi.

Le texte a reccueilli 139 votes favorables, les groupes PS et écologiste, et 189 défavorables, la droite UMP et centriste ainsi que le groupe CRC (communiste, républicain et citoyen). Le RDSE (à majorité PRG) s'est abstenu.

Le texte avait été profondément modifié au cours du débat, obligeant la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, à demander à son issue un « vote bloqué », c'est-à-dire un vote sur le texte initial du gouvernement renforcé par les amendements du rapporteur qu'il a approuvés. En revanche, tous les amendements déposés et votés par les sénateurs ont été éliminés.

« Les sénateurs socialistes sont satisfaits de pouvoir voter pour le texte du gouvernement » alors qu'ils ne l'auraient pas fait pour un texte détricoté, a commenté en marge du débat Mme Touraine. « Chacun aura pu exprimer clairement ses convictions sur le texte », a-t-elle ajouté, en réponse aux critiques faites au recours au vote bloqué.
« Vous méprisez chaque individus ici »

« C'est méprisant pour le Sénat, pour les sénateurs, les administrateurs, les collaborateurs qui ont travaillé pendant des heures sur ce texte », avait en effet lancé Chantal Jouanno (UDI-UC). « Vous méprisez chaque individu ici »va-t-elle ajouté, en accusant le gouvernement « de ne pas vouloir renouveler ce qui avait été fait sur le texte retraites: 346 voix contre à 0 pour ».

Pour sa part, Dominique Watrin (CRC) a accusé le gouvernement de « saborder le débat » « pour sauver les apparences ».  « Il ne s'agit là que d'un stratagème dont le but est d'éviter que le grand public ne comprenne ce qui se passe au Sénat: l'obstination du gouvernement à poursuivre une politique qui par bien des aspects ne rompt pas avec celle d'hier, le prive de la majorité de gauche ».

« Nous préférons que le Sénat s'exprime sur un texte cohérent. Or le texte qui est sorti du débat partait dans tous les sens », a estimé Aline Archimbaud (écologiste) pour expliquer le vote de son groupe.

« Le détricotage systématique du texte d'une part par le groupe CRC et d'autre part par le groupe UMP a abouti à ce rejet », a estimé le groupe PS, ajoutant que « ce vote négatif est incompréhensible alors qu'il s'agit là d'un budget de la Sécurité sociale responsable économiquement et protecteur socialement ».
 

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19242
Re : La santé selon Marisol Touraine et le gouvernement
« Réponse #28 le: 23 novembre 2013 à 10:22:01 »
Bon. Pour une fois je vais faire un post de convictions et ne pas m'appuyer sur les faits mais plutôt sur mes convictions et sur ce que je vois depuis l'élection. Clairement, je déclare ici n'avoir pas vu le projet de loi sur le budget de la sécurité sociale. Bien. Cependant, connaissant d'une part l'orientation politique clairement de droite  et destructrice de ce gouvernement depuis le jour le président a été élu, sachant aussi que Marisol Touraine a une caractéristique majeure, celle de provoquer des levées de bouclier indignés chaque fois qu'elle "décide" quelque chose, je vais m'avancer et dire QUE JE NE CROIS PAS UNE SEULE SECONDE QUE LE PROJET DE LOI SOIT RESPONSABLE ECONOMIQUEMENT ET PROTECTEUR SOCIALEMENT. 
Je pense que le but est de détruire ce qui a été une formidable avancée sociale, la sécurité sociale. Je pense que transférer le fardeau financier du soin sur le particulier est le but, et que c'est une connerie monumentale du point de vue du gouvernement d'un pays. Quand on a plus de deux neurones en ce qui concerne la santé d'un pays, ce qu'on met en place ce sont des structures PUBLIQUES A BUT NON LUCRATIF, où les gens sont bien formés, bien payés et en nombre suffisant, et où tout le monde peut venir se faire soigner pour un prix défiant toute concurrence. Comme ça on est sûr de pouvoir contrôler la santé publique en cas de potentielle épidémie.
Mais pour ça, évidement, il faut avoir en tête LE BIEN PUBLIC, et non pas "agnagnagnagna le déficit vite vite donner de l'argent aux patrons et aux banques vite".  :rougefache:

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : La santé
« Réponse #29 le: 27 novembre 2013 à 14:41:51 »
ça fait quelques jours que je lis des tas de témoignages en soutien de Mme Bertinotti et des témoignages de femmes ayant un cancer qui n'ont pas appréciées les propos de la ministre.Tout le monde ne reprend pas au bout de 2 jours après son accouchement, comme la plupart ne peut pas avoir un cancer et continuer à travailler parce qu’elles sont renvoyées ou parce que le  traitement est trop lourd.

Citer
Les propos de Dominique Bertinotti font réagir les femmes atteintes d'un cancer

Depuis la semaine dernière, de nombreuses femmes malades du cancer ont réagi dans la presse ou sur des forums spécialisés face à l'attitude de la ministre Dominique Bertinotti, qui a dévoilé avoir été soignée d'un cancer du sein cette année, tout en continuant à travailler.

Si beaucoup de femmes ont salué la démarche de la ministre, cet engagement à montrer que l'on peut rester performante, active malgré la maladie, ces propos ont aussi suscité de nombreuses réactions critiques d'autres femmes malades.

"On est tous différents devant le cancer"

Il y a eu dès le week-end dernier ce témoignage sur Rue89 d'une quadragénaire, qui explique en substance comment les mots de la ministre lui ont fait mal, parce qu'elle ne se sent ni courageuse, ni digne, parce que sa maladie à elle et son traitement ont failli la tuer et que travailler est alors impossible.

Le Monde de son côté a compilé d'autres réactions critiques : "Nous ne vivons pas toutes de la même manière cette maladie", explique ainsi Paola, qui vit dans l'Yonne. "Il ne faut pas qu'elle [la ministre] devienne la valeur universelle du beau malade", ajoute une autre femme qui résume : "On est tous différents devant le cancer".

"Une maladresse catastrophique"

Surtout, c'est une phrase de Dominique Bertinotti qui a marqué les esprits. Lorsque la ministre explique avoir voulu témoigner pour "que les employeurs comprennent que la mise en congé longue maladie n'est pas forcément la meilleure des solutions ".

"On prend ça comme une claque", explique une enseignante atteinte depuis douze ans par un cancer et qui tient un blog à ce sujet : "C'est d'une maladresse catastrophique, cette référence aux employeurs, alors que des patientes perdent leur job à cause de leur cancer ! Elle envoie aux employeurs le message que, si des employés s'arrêtent à cause d'un cancer, ce sont des tire-au-flanc."

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3179
Re : La santé
« Réponse #30 le: 27 novembre 2013 à 16:00:00 »
C'est moi ou ce sont les ministres socialistes qui collectionnent les maladresses, qu'ils pratiquent une politique de droite ,ça ! on savait mais le faire dans une incompétence crasse,ils abusent :diable:
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : La santé
« Réponse #31 le: 27 novembre 2013 à 17:03:35 »
Citer
ce sont les ministres socialistes qui collectionnent les maladresses

Peut-être, mais pas seulement.
Regardez cette ancienne ministre (de la santé) invitée surprise dans "Nos Chers Vaccins Voisins." C'était bien de la peine de faire ces campagnes anti-tabac...

Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19242
Re : La santé
« Réponse #32 le: 27 novembre 2013 à 18:34:56 »
J'avoue que je ne comprends pas bien la démarche de la ministre... Je trouve tout à fait gênant de tirer des conclusions à la va-comme-je-te pousse genre "on peut travailler avec le cancer, gnagnagna", alors que ses démarches à elle ont duré 9 mois, et qu'a priori elle est guérie... Les congés de longue maladie c'est rarement pour des gens qui sont guéris en moins d'un an...  :grrr: Je suis contente pour elle qu'elle soit guérie, mais comme disent les personnes qui vivent avec un cancer depuis plus d'un dizaine d'année, sortir des conneries du genre "mais si tu peux travailler, gnagnagna". Ben... Ca dépend quel cancer, ça dépend des réactions de l'organisme, ça dépend si on a du soutien, et ça dépend des moyens personnels.
Madame la ministre a organisé son emploi du temps en fonction de ses chimiothérapies. Bien. Quel employé peut dire à son patron "non désolée, le dossier là je le finis pas j'ai IRM" ?
Et puis, elle a des collaborateurs et des assistants qui sont là pour aider, voire quand ils sont bien formés faire le maximum du boulot si nécessaire...
Et elle peut se faire soigner au top du top, si jamais de l'argent complémentaire est nécessaire... Pas de tirage au sort de chimiothérapie, pour madame la ministre, n'est ce pas..  :rougefache:
Et ce qui m'énerve le plus c'est le côté "il ne faut pas avoir peur". Bien dit de la part de quelqu'un qui était "tellement courageux" qu'elle a attendue d'être GUÉRIE pour en parler. Alors bon à un moment il faut arrêter les bêtises.

Dernière chose, on nous dit que cette dame a continué à travailler. bon. Et.... elle a travaillé comment ? Je veux dire, était-elle en pleine possession de ses facultés ? C'est ça la question. Quand on est ministre, c'est gênant je trouve d'assister à des conseils et surtout de prendre des décisions et de signer des papiers si on est tellement fatigué que "monter trois marches c'est l'everest".

L'extrême fatique, je sais ce que c'est. Ben quand on en est à ce point, on n'est absolument PAS à 100% de ses facultés.  :merci: :merci:

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : La santé
« Réponse #33 le: 28 novembre 2013 à 16:42:04 »
Juste MERCI à vous pour vos réactions  :fleur2: :fleur2: :fleur2: Pas envie de m'étendre, sans doute parce que trop concernée, mais j'y reviendrais peut-être  :mrgreen:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4265
Re : La santé
« Réponse #34 le: 28 novembre 2013 à 17:09:55 »
Le message des deux derniers gouvernements est très clair : être enfant , handicapé , enceinte , malade , vieux ne doit en aucun cas être un empêchement pour travailler , travailler , travailler pour les fonds de pension américains et allemands ....la sécurité sociale c'est has been , la solidarité c'est mal  :jesus:
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19242
Re : La santé
« Réponse #35 le: 28 novembre 2013 à 18:49:50 »
Exactement syberia, bravo, tu es mûre pour un poste gouvernemental  :diable: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :fleur2: :fleur2: :fleur2:
Pis bon faut bien travailler plus quand à côté plus de 5 millions de personnes aimeraient bien, elles, travailler tout court...  :merci: :merci:

C'est ce qui me rend dingue dans cette société de fou : on a les moyens de tout faire bien, et on fait tout mal.  tresfache tresfache

Hors ligne Lady Marwina

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 7362
  • Le Chwanana est Grand
    • Avanti-populo.com
Re : La santé
« Réponse #36 le: 01 décembre 2013 à 13:12:48 »
Je suis juste atterrée qu'une ministre ose comparer sa condition face à la maladie à celle de la française ou du français moyen.
C'est tellement absurde et odieux que je ne comprends même pas comment cette femme à pu tomber si bas.
Celui qui croit ne pas être responsable de ses erreurs a renoncé à sa liberté

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : La santé
« Réponse #37 le: 04 janvier 2014 à 13:59:35 »
Le gros fiasco qu'est le DMP.

Citer
Le dossier médical personnel, un raté à 500 millions d'euros

La mise en place du dossier médical personnel a coûté 500 millions d'euros pour seulement 418 011 ouvertures de DMP sur les cinq millions prévus, révèle Le Parisien samedi. "Selon un document interne du Conseil national de la qualité et de la coordination des soins, chargé d'arbitrer les financements destinés à l'amélioration de la médecine de ville, 500 millions d'euros ont été versés depuis 2004", indique le quotidien, qui a pu consulter le document. Le Parisien souligne que c'est la première fois qu'un document officiel mentionne le chiffre exact du financement du DMP.

Ces fonds proviennent en grande partie de l'assurance maladie, précise le journal. La Cour des comptes, qui avait critiqué en 2012 le pilotage "défaillant" par l'État du développement du DMP, avait avancé dans un rapport publié en 2013 une somme de 210 millions d'euros.
Le gouvernement contraint de prolonger le contrat

Initié par Philippe Douste-Blazy en 2004, le DMP a été relancé par Roselyne Bachelot en 2008 après avoir végété pendant quatre ans, rappelle Le Parisien. "Lors de la relance en 2008-2009, le contrat signé avec la société Santeos, chargée de l'hébergement des dossiers, tablait sur 5 millions de DMP fin 2013". Or "le nombre de dossiers médicaux personnels ouverts au 2 janvier est de 418 011", écrit le journal. Et de préciser : "En attendant de redéfinir une nouvelle stratégie, le gouvernement a été contraint de prolonger d'un an ce contrat, soit sept millions d'euros supplémentaires pour l'année 2014."

Le DMP, géré par une agence créée spécifiquement, l'Asip (Agence des systèmes d'information partagés de santé), pourrait être confié à la Caisse nationale d'assurance maladie, toujours selon le quotidien.

Dans le DMP, carnet de santé numérique que le patient peut consulter lui-même sur Internet, sont versés le volet médical de synthèse rédigé par le médecin traitant, les résultats d'analyses et les comptes rendus de soins hospitaliers.

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : La santé
« Réponse #38 le: 04 janvier 2014 à 23:01:13 »
Ah ouais .....  :mrgreen:.....????? ;)...... Bizarre , franchement !
J'savais même pas que ça avait été mis en place  :diable:
Et pourtant ces dernières années j'ai eu quelques "petits" soucis qui font que j'ai beaucoup fréquenté le milieu médical, je devrais être bien placée pour savoir si ça fonctionne ce truc ..... ben, personne, jamais, ne m'a signalé que j'avais un DMP  8| 8| 8|
Si j'y pense, la prochaine fois que je vois mon médecin traitant, je lui pose la question  :grrr: Parce que franchement, à ce prix-là, je serais curieuse d'aller constater ce qu'il y a dans le mien  :X: :fache:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne cervesia

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2380
Re : La santé
« Réponse #39 le: 06 janvier 2014 à 16:34:50 »
dmp ? consultable sur internet ???? ça va beaucoup plaire à la nsa ça !!! :rougefache:
entre autres.....
"Il n'y a point d'éloge flatteuse sans liberté de blâmer", Beaumarchais

 La neutralité favorise toujours l'oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté » (E. Wiesel).

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4265
Re : La santé
« Réponse #40 le: 07 janvier 2014 à 11:18:08 »
Pour répondre à la remarque de Réveillons-nous  :fleur2: sachez que le DMP ne peut être consulté par les professionnels de santé qu'avec l'accord du patient lui-même . Pensez-y quand vous vous rendez chez le pharmacien ,par exemple :mrgreen: . Il y a également un autre dossier informatisé qui s'appelle le DSI (dossier de soins infirmier ), dossier sur lequel  sont consignés toutes les observations et les actes infirmiers . Il est consultable à la demande des patients majeurs . Certains professionnels expriment des réticences à le montrer : en ce qui me concerne et dans la mesure du possible , j'informe systématiquement les patients de ce que je consigne dans ce dossier . Parfois les patients ne souhaitent pas que certaines informations soient inscrites sur le dossier pour qu'elles ne soient pas révélées à l'équipe entière : dans ce cas je tiens compte de leur souhait en précisant néanmoins que je suis obligée de les signaler au médecin pour une meilleure prise en charge . Et ça se passe très bien !

Récemment j'ai été hospitalisée : demander à consulter son dossier médical provoque encore de sacrées réticences ...la peur de la procédure peut-être parce qu'il faut bien admettre que certains patients se croient experts de tout et parfois c'est exaspérant .

Petit conseil : demandez à votre médecin traitant qu'il fasse ses écritures devant vous : vous verrez que ce qu'il consigne n'a pas de quoi fouetter un chat mais ça rassure . C'est vrai pour le domaine médical mais aussi dans d'autres . J'exige que ma banquière qu'elle me montre ce qu'elle écrit au sujet de mon compte : certaines consignes sont codées , je lui demande ce qu'elles signifient . Idem pour les opérateurs téléphoniques ....
« Modifié: 07 janvier 2014 à 11:19:51 par syberia3 »
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : La santé
« Réponse #41 le: 07 janvier 2014 à 15:16:18 »
merci pour toutes ces petites infos syberia  :super: et j’espère que tu vas mieux après ton hospitalisation :fleur2: :fleur2:

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19242
Re : La santé
« Réponse #42 le: 23 janvier 2014 à 18:25:14 »
Coucou syb',

J'espère aussi que tu vas mieux.  :fleur2: :fleur2:
J'ai une question : pour ce qui est du DMP, si le médecin n'y a accès qu'avec l'accord du patient, qui a donc le mot de passe ? Et une fois l'accord donné une seule fois, qu'est ce qui empêche le médecin de le reconsulter après ?  :merci:
Enfin personnellement j'ai toujours trouvé que c'était une idiotie complète visant surtout à faire que les informations sur la santé des gens soient regroupées et stockées en un seul endroit pour ensuite "privatiser" le service en question aka le vendre au plus offrant des assurances santé...  :rougefache: :rougefache: :rougefache: :rougefache:

Accessoirement, en angleterre, les bases de données du NHS sont à vendre....en ce moment.  tresfache tresfache NHS ou National Health Service ou service de santé national, le seul truc un peu "social" qui tient encore debout en angleterre...  :merci:

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : La santé
« Réponse #43 le: 21 mars 2014 à 11:31:25 »
Les politiques saluaient il y a peu le "courage et la dignité" de Mme Bertinotti mais aucun ne pale du courage de ceux qui perdent presque tout en plus d'être malade, ceux qui subissent une double peine, ceux qui n'ont pas les moyens de se soigner au mieux.

Citer
Cancer et précarité : la double peine


Selon une enquête de la Ligue contre le cancer, 60% des malades du cancer voient leurs revenus considérablement baisser. Un appauvrissement qui, pour certaines familles, va jusqu'à ne plus pouvoir remplir le réfrigérateur ou devoir demander de l'aide pour payer les factures d'électricité. La lutte contre la maladie s'accompagne ainsi d'un combat supplémentaire pour continuer à vivre décemment.

Cancer et précarité : la double peine

Pour un nombre croissant de patients, dès l'annonce d'un diagnostic de cancer, la première urgence serait en fait d'aller voir l'assistante sociale. Car le moindre examen d'imagerie complémentaire, par exemple, peut s'avérer très coûteux. Or, la mise en place du dispositif de remboursement à 100% par l'Assurance maladie pour affection de longue durée prend souvent du temps. Selon Agnès Lecas, déléguée aux actions pour les malades de la Ligue contre le cancer, la "maladie est une double peine" et la situation peut basculer du jour au lendemain avec "une obligation d'arrêt du travail à cause de la maladie". Le basculement vers la précarité est alors inéluctable pour le malade qui "doit faire face à d'énormes charges par ailleurs".

Le forfait journalier hospitalier non remboursé est ainsi de 18 euros par jour. En plus, le versement des indemnités journalières de la Sécurité sociale pour remplacer les revenus peut aussi prendre du retard. Et leur montant se traduit souvent par une réduction importante.

Plus de la moitié des patients en activité au début de leur maladie subit ainsi une perte de revenus qui dépasse souvent les 25%. Et 75% des malades doivent réduire leurs dépenses quotidiennes comme l'explique Agnès Lecas : "ce choix se fait sur l'alimentation parce que ces personnes ne sont plus en mesure d'acheter des fruits, des légumes, de la viande parce que ça coûte très cher… Les malades vont aussi faire le choix de ne pas se chauffer correctement par exemple parce que l'électricité représente un coût dans le budget. C'est la raison pour laquelle nous avons énormément de demandes au niveau de nos comités départementaux sur les aides à la vie quotidienne".

Des demandes auxquelles l'association a de plus en plus de mal à répondre car la crise a tendance à réduire le montant des dons qu'elle reçoit. Chaque année en France, 350.000 personnes sont touchées par un cancer.

En 2013, 10.200 nouvelles familles ont demandé un soutien financier à la Ligue contre le cancer. Cela représente 15% de demandes supplémentaires par rapport à l'année précédente.

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : La santé
« Réponse #44 le: 21 mars 2014 à 23:48:12 »
Raja, je te remercie d'avoir partagé cet article très pertinent ... et j'en sais quelque chose  :merci:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne cervesia

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2380
Re : La santé
« Réponse #45 le: 22 mars 2014 à 17:56:08 »
"Il n'y a point d'éloge flatteuse sans liberté de blâmer", Beaumarchais

 La neutralité favorise toujours l'oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté » (E. Wiesel).

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : La santé
« Réponse #46 le: 23 mars 2014 à 00:02:52 »
Ma première réaction a été  : "et merde  :fache1: :fache1: :fache1:" ... vu que je suis concernée et plusieurs dans mon entourage aussi, dont des enfants  :triste1: .... et que le taux de remboursement actuel n'est dé&jà franchement pas terrible  :taistoi:

ceci dit, après lecture de l'article, je n'ai pas l'impression d'être mieux informée  :/ il n'est franchement pas très clair  :X: Je n'ai carrément pas bien compris  8/

Citer
il envisage dès 2015 de plafonner le montant des remboursements des lunettes accordées par les assurances complémentaires.

Euh, vu les disparités entre les mutuelles (évidemment liées à leur prix  :diable:) j'ignorais qu'elles fussent bridées par le gouvernement  8|

Citer
La prise en charge des lunettes sera réduite à une paire tous les deux ans, sauf en cas d'évolution de la vue et à l'exception des enfants.

Euh , ça , cela ne me parait pas affolant, vu que si pas d'évolution, on peut bien garfder la même paire 2 ans, non ? .... je préfèrerais qu'ils me remboursent correctement quand j'en ai "vraiment" besoin ... et une fois tous les 2 ans ça me paraitrait correct, sauf évolution de ma vue justement (je ne suis pas une "fashion-victim"... j'ai juste envie de bien voir  :mrgreen:)

Bon, en gros je n'ai pas pigé l'article .... je veux bien critiquer, mais j'aimerais qu'ils me donnent les "billes" pour  :mrgreen:

"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : La santé
« Réponse #47 le: 04 avril 2014 à 11:58:15 »
le gouvernement de sarkozy avait viré le ministère du logement, le gouvernement hollande zappe la santé. :pascontent1: :pascontent1:


Citer
La démocratie sanitaire amputée de son ministère


Depuis hier matin, impossible d’allumer sa télévision ou d’écouter la radio sans entendre parler de Monsieur Manuel Valls et du remaniement ministériel. Les noms de nos nouveaux ministres et de leur portefeuille s’égrainent sur les ondes et les journalistes et personnalités du monde politique y vont tous de leurs commentaires éclairés ! Commentaires éclairés oui mais rien sur le couac qui met en émoi tous les réseaux sociaux depuis l’annonce du nouveau gouvernement.

La veille le quotidien du médecin avait fait paraître un article nous faisant par d’une présumée fuite : il n’y aurait pas de ministère de la santé dans le nouveau gouvernement. La nouvelle était tellement énorme que le petit monde de la e-santé a préféré conclure à un mauvais poisson d’avril. D’autant que la suite de l’article : un premier ministre hypocondriaque, la vente de l’immeuble du VIIème arrondissement au profit d’un EHPAD était un peu too much.

Comme beaucoup, j’étais néanmoins curieuse de savoir qui allait succéder à Madame Marisol Touraine, appelée par certains MST, c’est dire la popularité qu’elle a acquise depuis deux ans auprès de quelques médecins sur la toile.

Mercredi 11h30, la nouvelle tombe pourtant corroborant une partie du scoop, Madame Touraine est reconduite au ministère ….. des affaires sociales ! Effarée, j’ai beau surfé sur les différents sites d’info, le mot santé n’apparaît nulle part.

Pourtant, notre président de la république nous l’avait promis, la santé serait le deuxième pilier du pacte de solidarité avec l’éducation et le pouvoir d’achat. Pourtant, le nouveau plan cancer semblait plein de promesses et nous attendons tous la nouvelle stratégie de santé qui est annoncée pour le début de l’été. Bien sûr la santé, pourtant première préoccupation des français, a souvent été rattachée à d’autres champs d’actions. Mais elle était nommée comme telle et cela permettait de croire innocemment, quels que soient les mesures prises par le ministre en poste, qu’elle faisait partie des priorités du gouvernement.

Marisol Touraine a néanmoins réagi aujourd’hui au tollé crée dans le milieu, en déclarant que son champ de compétence ne changera pas et qu’ « elle n’est pas opposée à la nomination d’un secrétaire d’état à la santé » ! Quelle chance, nous aurons donc peut être le droit à un interlocuteur qui aura pour unique charge de s’occuper des nombreux dossiers concernant la santé de nos congénères et ne sera pas noyé par les autres chantiers !

Bref espérons que cette malheureuse omission ne préfigure pas pire : une démocratie sanitaire déjà bien faible amputée de l’un de ses acteurs … mais pas de celui que l’on croit.

Pour finir, je ne résiste pas à vous faire part du tweet sur le sujet le plus drôle de ma timeline  par mon amie e-patiente, Muriel Londres alias @MissLondres

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : La santé
« Réponse #48 le: 08 avril 2014 à 12:05:19 »
Je ne me suis pas énervée sur cette disparition d'un Ministère de la santé, parce que bon, il va y avoir des Secrétaires d'état  :désolé1:

Puis j'ai vu cet article : A choisir, on supprime la Sécu ou les mutuelles ? ... que je ne me suis pas précipitée à relayer non plus, tout inquiétant qu'il soit, parce que, bon, il ne s'agit que d'un rapport du CAE, et que ce qui est important, c'est ce qu'en fera le gouvernement, hein ?

Mais après j'ai lu ce communiqué CGT :

Citer
Sécurité sociale, un terrible retour en arrière

C’est à un recul de plus de 70 ans auquel voudraient nous contraindre le Medef et le gouvernement.

Un retour à la situation d’avant les ordonnances de 1945 pour être plus précis. Au pillage des ressources de la famille, par la quasi suppression des cotisations familiales, le Président de la République ajoute le pillage des ressources de l’assurance maladie et de la retraite.

« Au pacte de responsabilité, doit correspondre un pacte de solidarité dont le premier pilier est l’éducation, et la formation de la jeunesse ; le second, c’est la sécurité sociale avec la priorité donnée à la santé ; et le troisième, c’est le pouvoir d’achat avec une réduction des impôts des Français et une baisse des cotisations payées par les salariés »…

Ainsi s’exprimait le Président de la République lors de son intervention télévisée du lundi 31 mars 2014.

Non, le Président de la République n’a pas entendu les salariés qui ont manifesté le 18 mars.

Non, il n’a pas entendu tous ces électeurs dépités par les renoncements de ce gouvernement par son allégeance affichée au Medef.

Dès le 31 mars 2014, il franchit une nouvelle étape dans sa volonté de détruire notre Sécurité sociale.

En s’attaquant au financement par les cotisations salariales il décide de revenir au début du 20ème siècle.

Show content
A une époque où les salariés et leur famille, confrontés à la maladie, trop âgés pour travailler devaient s’en remettre à la charité.

Si en 1944, le Conseil National de la Résistance décide de créer la Sécurité sociale, financée par les cotisations des salariés, c’est bien parce que le système des assurances sociales et la retraite ouvrière et paysanne étaient en échec.

Présenter aux salariés la réduction de leur cotisation sociale comme un moyen d’augmenter leur salaire net relève de la supercherie.

En effet, ces cotisations représentent une partie du salaire, « socialisé », c’est-à-dire mis dans le pot commun de la sécurité sociale, pour permettre dans le cadre de la solidarité intergénérationnelle, à chacun de prendre sa retraite, de se soigner lui et sa famille, d’élever ses enfants.

Si le gouvernement réduit cette partie « socialisée », le budget de la Sécurité sociale va en être immédiatement affecté.

Ces cotisations prélevées sur les salaires ne sont pas placées en bourse. Elles ne vont pas dans la poche des actionnaires. La partie consacrée à la gestion du système est infime (moins de 4% des sommes collectées).

Ces cotisations sont immédiatement utilisées, pour la maladie, les prestations familiales, les pensions des retraités.

Ce salarié qui aura vu, provisoirement, son salaire net augmenté de 60 ou 70 euros le regrettera vite.

Moins d’argent dans les caisses de la sécurité sociale provoquera une nouvelle baisse des prises en charge par l’assurance maladie ou une nouvelle baisse des pensions.

Dans tous les cas, si ce salarié veut se soigner ou bénéficier d’une retraite convenable il devra prendre une ou des assurances complémentaires et sur-complémentaires.

Les 60 euros qu’il aura gagnés n’y suffiront pas.

Ce que le gouvernement aura donné d’une main aux salariés, le Medef le reprendra au centuple par le biais des compagnies d’assurance et de leurs actionnaires.

Il s’agit d’un vol en bande organisée. Les chefs de bande s’appellent Hollande et Gattaz.
Ne laissons pas dépouiller notre Sécurité sociale.

Et alors seulement ça fait tilt dans ma tête  :fache: Je ne sais pas ce qu'ils nous mijotent ..... mais je trouve que ça ne sent franchement pas bon  :caca:
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne cervesia

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2380
Re : La santé
« Réponse #49 le: 08 avril 2014 à 18:00:42 »
comme une odeur de gaz ? avec l'arrivée du chancelier valls ????....
"Il n'y a point d'éloge flatteuse sans liberté de blâmer", Beaumarchais

 La neutralité favorise toujours l'oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté » (E. Wiesel).