Auteur Sujet: Le revenu de base inconditionnel  (Lu 6071 fois)

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3179
Le revenu de base inconditionnel
« le: 03 juillet 2012 à 16:54:14 »
Voici un sujet des plus intéressant, je n’ai pas tout compris quant à sa mise en place ,il faudrait que je visionne de nouveau la vidéo, lorsque-mes-gamins-me -laisssssserrrrront-assez- de- temps- pour- ça  :gene: :gene:. J ’aimerais votre avis sur la question, est-ce réaliste ? possible ou complètement irréalisable ?

Citer
Le revenu de base inconditionnel est une vieille idée. Elle est apparue pour la première fois dans les utopies de la Renaissance, chez Thomas More par exemple.

On la retrouve en marge des Lumières, en marge de la fondation des Etats-Unis et de la révolution française.

Dans les années 60, le revenu de base a été sérieusement discuté aux Etats-Unis avec les idées de Juliet Rhys-Williams et le modèle d’impôt négatif de Milton Friedman. Des essais in situ montrèrent qu’avec le revenu de base, seul un groupe de population avait tendance à rester plus volontiers à la maison: les mères qui élèvaient seules leur enfant. Un autre phénomène fut constaté : le nombre de divorce augmenta parce que la dépendance financière n’était plus un motif de vie commune.

Le revenu de base inconditionnel est une idée neuve. Il remplace des idées transmises de génération en génération et des notions devenues fausses. Il dissout la sclérose qui fait que l’on s’accroche désespérément à ce que l’on a : à ses idéologies, à ses opinons bien arrêtées, à son poste conquis de haute lutte. Il dissout les blocages du travail, les blocages empêchant une redéfinition de la valeur des prestations, les blocages contre la société future dans laquelle la responsabilité de la personne aura plus de valeur. Et sa vitalité aussi.

Le revenu de base, sans conditions, est une avancée culturelle devenue réalisable grâce à la rationalisation, à la productivité des machines, à la globalisation. Devenue nécessaire à cause de l’individualisation, de l’évolution des parcours de vie et des bouleversements dans le monde du travail. Devenue indispensable pour que le progrès libère l’être humain plutôt que de le marginaliser. Le revenu de base renforce l’être humain face aux systèmes.

Il est changement de paradigme. Il éclaire d’un jour nouveau tous les domaines de la vie, il fait évoluer sa propre manière de voir les choses, il ouvre des perspectives à toutes les fonctions personnelles ou sociales.

Il n’est pas solution à tous les problèmes, mais il rend possible beaucoup plus de solutions.

Il est droit civil économique, comme il n’y en a encore jamais existé dans l’histoire. Il est prolongement de la démocratie dans laquelle le droit à la vie est aussi un droit au revenu. Dans laquelle le droit à développer ses propres capacités suppose un droit au revenu.

Un revenu pour chacun, pour chaque personne sans condition, sans exigence ou mise sous tutelle, suffisamment élevé pour pouvoir vivre modestement.

La fin de prestations sociales qui excluent, la fin du chômage incontournable, la fin des prestations complémentaires, des subventions et de la bureaucratie qui va avec. À hauteur de son montant, le revenu de base remplace tous les revenus de transfert payés par l’État. Il a des répercussions sur les rémunérations, les salaires et les honoraires dans l’économie privée. Le travail devient moins cher mais est mieux estimé. Le travail volontaire augmente, les initiatives et l’engagement personnel aussi.

Et qu’en est-il des travaux qui doivent être effectués, mais que plus personne ne veut faire car chacun a un revenu de base ?

Il doivent alors être payés suffisamment pour trouver preneur. Car ce travail a forcément de la valeur, vu qu’il est tellement indispensable et que vous ne voulez pas le faire vous-même.

Et qui doit payer ce revenu de base ? D’où vient l’argent ?

Qui est motivé pour être performant ? Et la discipline ?

Et les étrangers, viennent-ils tous ici pour en profiter ?

Et ceux qui ne font que trainer aujourd’hui, ne sont-ils pas totalement exclus de la société ?

Et ceux qui ont déjà beaucoup d’argent, doivent-ils aussi recevoir un revenu de base ?

Est-ce que le revenu de base est un thème libéral ? Ou bien de gauche ? Ou bien des chrétiens?

Est-ce que les hommes sont mûrs pour plus de liberté ? Pour plus d’égalité ? Pour plus de fraternité ?

Quel travail feriez-vous, si votre revenu était assuré ?

« Le revenu de base, une impulsion culturelle », le film, 100 mn. Il suscite beaucoup de questions, il répond à beaucoup de questions, il jette un regard étonnant sur des choses que l’on n’a pas envie de voir.





http://le-revenu-de-base.blogspot.fr/
-
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19242
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #1 le: 03 juillet 2012 à 18:05:46 »
Aaahhh... C'est vieux et en même temps tellement jeune... C'est un rêve que je revis à chaque fois que j'en entends parler.

Ca améliorerait tellement la vie des gens !! Tout ceux qui sont coincé dans un travail merdique pourraient démissionner et chercher un travail plus intéressant, tout ceux qui sont entre deux formations ou à la recherche d'une formation pourraient arrêter de faire livreur ou caissier chez mac do pour avoir de quoi survivre...  :rouge: :rouge: :rouge:
Les minimas sociaux disparaîtraient, tout le monde pourrait choisir ce revenu s'il le voulait.
Bien sûr la notion d'assisté ne disparaîtrait pas parce que les gens sont cons et qu'il y aurait toujours des gens pour râler, mais si ce revenu permettait de vivre, quel pied... :fleur2: :fleur2: :fleur2:

Personnellement, je pense que c'est techniquement réalisable, dans le sens où la richesse produite par notre pays est telle qu'avec des impôts bien dosés on pourrait tout à fait faire fonctionner la chose.

Mais je pense aussi que ça ne se réalisera pas de notre vivant, parce que les gens sont englués dans une société où on tente de les rendre responsables des tendances structurelles de la société.
Ne serait-ce que le chômage : les chômeurs sont honnis, décriées, soupçonnés, alors même qu'ils bénéficient de quelque chose pour lequel ils ont cotisé, tout est fait pour leur faire croire que c'est leur faute, alors que le temps de travail en entreprise est tel que le plein emploi n'existe pas. Si les heures supplémentaires étaient limitées à 4 par semaine, ou payées triple, vous verriez l'emploi remonter à toute vitesse.
Si la durée légale du travail était de 28 heures, aussi.

Et surtout, faire accepter aux gens l'idée d'un revenu de base inconditionnel, c'est révolutionner la façon de penser, les mentalités, pour qui le travail est porté aux nues comme la seule valeur qui compte...
Il faudrait déconnecter le travail de l'argent, mais dans le bon sens. Il faudrait que les gens admettent qu'il n'y a aucune honte à recevoir de l'argent même sans "travailler", parce que des activités qui sont bonnes pour la société, ils en auront toujours.

Alors, c'est un rêve pour moi, le rêve d'une société qui prendrait mieux en compte les êtres humains.  :merci: :merci: :merci:

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #2 le: 04 juillet 2012 à 11:06:25 »
Un revenu pour chacun, pour chaque personne sans condition, sans exigence ou mise sous tutelle, suffisamment élevé pour pouvoir vivre modestement.

voilà c'est ça, rien de plus, pas de fortunes démesurés, des voitures, des biens juste de quoi vivre modestement pour tout un chacun...le rêve. :jesus:

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19242
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #3 le: 04 juillet 2012 à 11:18:21 »
un des gros problemes que je vois pour la mise en place de ce revenu, c'est qu'il devrait au moins etre egal au SMIC quasiment si on voulait que les gens vivent a peu pres bien. vous voyez tout de suite pourquoi dans notre societe actuelle ca ne peut pas marcher...  :gene: :gene:

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #4 le: 04 juillet 2012 à 11:24:39 »
déjà qu'ils nous font des crises d'urticaires pour quelques centimes d'augmentation du SMIC  alors un revenu digne pour tous même les fainéants de sans emploi :fache1:

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19242
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #5 le: 04 juillet 2012 à 12:05:33 »
Et il ne faut pas oublier que le travail a une valeur alienante qui est tres prisee de nos dirigeants. en effet, quand on travaille beaucoup, et plus on travaille, plus on est fatigue et moins on a le temps de reflechir, en general.
On a donc moins l'esprit critique et on est beaucoup plus disponibles pour les television comme TF1 et autre conneries.

Car quand les gens ont vraiment du temps, ils se mettent a reflechir. si en plus on leur donne l'occasion de s'informer, eh bien ils se mettent a remettre en cause ce qu'ils acceptaient beatement avant.

Et ca, je peux vous parier que tous les dirigeants a droite du Front de Gauche n'en veulent surtout pas.  :diable: :diable: :diable:

Ce revenu inconditionnel n'est donc pas seulment une question de finance, mais aussi de liberte fondamentale.  :merci: :merci: :merci:

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #6 le: 04 juillet 2012 à 12:28:18 »
Ben, en allant lire un petit peu autour de ce thème, je constate que ce n'est pas si simple, Val  ;) 
Dominique de Villepin a par exemple repris cette idée sous une forme proche en le nommant "revenu citoyen"  8|
et même des libéraux pur teint défendent parfois l'idée d'une "allocation universelle".....

Je vais donc tenter de me cultiver un peu et je commencerais par l'article de Wikipedia
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne oblomov

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5013
  • Alles was mich nicht umbringt macht mich stärker!
    • oblomov.fr
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #7 le: 04 juillet 2012 à 17:25:53 »
Il y avait aussi le dividende universel de Christine Boutin :

Toutes ces suggestions sont facilement contrées par la rengaine droite/patronat : "on ne va quand même pas les payer à rien foutre !"

« Modifié: 04 juillet 2012 à 17:27:37 par oblomov »
Le travail est l'opium du peuple !

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3179
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #8 le: 04 juillet 2012 à 18:59:21 »
d’après Wikipédia

    -Christine Boutin : 200 € de 0 à 18 ans et 400 € à partir de 18 ans ;
    -Yoland Bresson : 300 € pour tous ;
    -Jacques Marseille : 375 € de 0 à 18 ans et 750 € à partir de 18 ans ;
    -Yann Moulier-Boutang : proche du salaire minimum ;
    -Site critiqueduliberalisme.com : 500 € de 0 à 13 ans, 750 € de 13 à 18 ans, 1000 € de 18 à 60 ans et 2000 € au-dessus de 60 ans (incluant les prestations retraite).

idées en vrac,premier jet.

avec 400€ il y aura toujours des SDF, des précaires, du chômage et des grincheux pour dire" y en a marre de payer pour les autres"
avec 1000 €, il y a relance de la consommation, 750 pour les enfants ;relance de la natalité, sans boulot à coté: un avenir pas facile mais serein, une caissière de super-marché à 800€ célibataire avec un enfant pourrait y trouvait son compte.
admettons que 1000€ et 500 par enfant comme le préconise le film,ça passe, ne vous inquiétez pas, il y aura toujours les partis de droite pour cliver surtout FN; rien pour les étrangers etc et les partis de gauche pas le PS,bien sur, pour augmenter le montant. pour le PS statu quo, immobilité totale, surtout pas bouger. :mrgreen:


Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne Alibaba

  • Sarkophobe
  • Messages: 13
Un salaire à vie
« Réponse #9 le: 10 novembre 2012 à 13:22:29 »
Dans un pays prétendu riche et l'une des plus grandes puissances mondiale, nul ne devrait vivre sous le seuil de pauvreté. Des économistes sérieux ont abordé cette question. Cela a aboutit à des expériences comme le revenu de base ou le salaire à vie. L'idée étant que l'argent, le salaire permettent l'émancipation de l'individu, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui puisqu'il est plutôt prétexte à toutes les formes d'aliénations possible, justifiée par les principes de compétitivité, de performance, et celui du travail salarié considéré par les ultra-libéraux comme une valeur.

déplacé et fusionné
RN  :merci:
« Modifié: 15 janvier 2013 à 16:28:29 par reveillonsnous »

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #10 le: 15 janvier 2013 à 16:35:37 »
Et voici que la première Initiative Citoyenne Européenne a été lancée  :super: :super: :super: Elle concerne le revenu de base inconditionnel, et nous avons un an pour aller la signer ...... N'oubliez pas que nous devons être un million de signataires ! Cela me parait vraiment jouable !


lien vers le site des initiateurs français

Citer
14 janvier 2013 : lancement de l’ICE pour un revenu de base inconditionnel


lundi 14 janvier 2013, la Commission Européenne a donné son feu vert pour le lancement d’une Initiative Citoyenne Européenne pour l’instauration d’un revenu de base inconditionnel : https://www.facebook.com/ECI.BasicI...

L’initiative a jusqu’au 14 janvier 2014 pour collecter un million de signatures parmi les citoyens des 14 pays européens participant à cette action. Plusieurs pays préparent, ou ont lancé, une initiative populaire au niveau national : la Suisse, l’Italie, la Finlande.

angela anaconda
« Modifié: 15 janvier 2013 à 16:41:29 par reveillonsnous »
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #11 le: 12 avril 2013 à 10:29:30 »
petit up pour ce fil :super:



Citer
Soutenez l'Initiative européenne pour un revenu de base inconditionnel

Un collectif de citoyens issus de 15 pays de l'UE a lancé une campagne visant à recueillir 1 million de signatures afin que la Commission et le Parlement européens se penchent sur ce projet d'avenir.

Après un premier rejet et plusieurs mois d'attente, le 14 janvier dernier, la Commission européenne a donné son feu vert à l'Initiative Citoyenne Européenne pour le Revenu de base inconditionnel. Ainsi a démarré une campagne de 12 mois visant à récolter à travers l'UE plus d'un million de signatures (sur 504 millions d'habitants) qui permettront d'exiger que nos institutions se penchent sérieusement sur le sujet.

Des citoyens de 15 États-membres, militants de longue date en faveur ce revenu, sont fortement mobilisés au sein du Comité de Citoyens Organisateurs et de groupes locaux, nationaux et transnationaux. Une fois rassemblé le nombre de soutiens requis, la Commission européenne sera tenue d'étudier en profondeur l'option d'un revenu de base européen au sein du Parlement, après avoir auditionné le comité organisateur.

Pour donner enfin une chance à cette idée progressiste, d'ici janvier 2014, il faudra que le million soit dépassé et que 7 pays au moins aient recueilli leur quota minimum respectif de signatures.

POUR PARTICIPER, CLIQUEZ ICI.

Attention : cette pétition n'est pas ordinaire et exige qu'on se signale avec une pièce d'identité. En effet, il s'agit d'un processus officiel qui engage la Commission européenne à étudier la demande. Chaque signature équivaut presque à un vote, d'où la nécessité de l'authentifier et empêcher les doublons. En espérant que cela ne vous rebute pas...

A ce jour, seules 21.000 signatures ont été recueillies. Il faut donc donner un bon coup de collier à cette campagne : participer, en parler autour de vous, la diffuser. Nous comptons sur votre mobilisation personnelle.

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #12 le: 28 mai 2013 à 20:26:17 »
C'est étonnant que ce fil reste ainsi, longtemps, sans être alimenté ..... Quoique non, je devrais le comprendre facilement en fait  :triste1: Car pour ma part cela me semble un sujet passionnant, mais qui me demanderait un très gros effort de lectures approfondies pour vraiment réussir à comprendre si c'est ou pas "réalisable"  :désolé1:
N'empêche qu'il ne faut pas le laisser s'enliser dans les fonds de nos archives  :]
 A défaut d'avoir moi-même tout compris je vous suggère la lecture de ce billet, et de ses commentaires :

Citer
Pourquoi vouloir lutter contre le chômage?

Il faut quand même constater que les dominants ont réussi à nous faire adhérer à cette idée qu'il fallait résoudre le "problème" du chômage.

En organisant ce dernier comme levier de chantage et de coercition envers les travailleurs -version réactionnaires-, en nous expliquant que l' "Etat ne peut pas tout" ou que "contre le chômage on a tout essayé" -version conservateurs-, ou même que le plein emploi est la meilleure manière d'équilibrer tous les comptes sociaux -version progressistes-, l'enfumage est total.

Ils ont fait de cette lutte une priorité. Pourquoi ?

Parce qu'elle permet de ne pas s'attaquer, par le partage des richesses, au réel problème qu'est la pauvreté, et de nous maintenir distrait d'une véritable idée émancipatrice: déconnecter le travail du salaire.

Vive le salaire à vie, inconditionnel et universel.

"Le chômage n'est un problème que parce qu'il n'est pas généralisé." E. Chouard

Les partageux (lecteur de Bernard Friot L'enjeu du salaire - La dispute 2012)

 
J'ai trouvé un article de 1961, et oui, idée qui ne date pas d'hier:

(......)



"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #13 le: 03 juin 2013 à 14:12:49 »
On dirait que l'idée avance ...... en Suisse en tout cas :
Citer
Bientôt en Suisse, une votation sur le revenu de base

Les Suisses sont étonnants. Après avoir décidé en avril de plafonner les rémunérations des patrons, une votation sur le revenu de base est dans les tuyaux de la démocratie helvétique.

La presse francophone est désormais unanime : avec plus de 110.000 signatures à 4 mois avant la fin de la campagne, l’initiative fédérale est sur le point d’aboutir. Selon la Constitution suisse, il faut en effet 100.000 signatures pour qu’une initiative citoyenne aboutisse, déclenchant alors une votation sur le projet de loi proposé par les initiants bâlois et zurichois il y a un an.

Show content
Mais les représentants du BIEN-Suisse, qui s’est rallié aux efforts de leurs concitoyens germanophones pour organiser la récolte en Suisse Romande, ne cessent de le répéter : l’ambition est maintenant d’obtenir plus de 130.000 signatures d’ici début août, afin de se couvrir du risque qu’un certain nombre de signatures ne soient pas validées par les autorités communales (en raison de doublons et autres données non conformes).

Un référendum d’ici deux ans ?

Si cet objectif est atteint, alors le gouvernement soumettra le projet de loi à une votation populaire, c’est-à-dire un référendum où chaque électeur suisse sera invité à s’exprimer sur l’idée du revenu de base. En général, cette votation est organisée entre une et quatre années après que les autorités nationales aient officiellement reconnu le succès de l’initiative.

« Mais rien ne presse » précise Ralph Kundig, membre du comité du BIEN-Suisse, « car si la votation intervient trop tôt, cela réduit aussi le temps nécessaire à ce que le peuple soit informé et fasse son propre jugement. En fait, le Conseil fédéral et le Parlement sont susceptibles d’accélérer le processus afin de prendre de court les initiants, sans nous laisser le temps nécessaire de préparer la (coûteuse) campagne précédant la votation » explique-t-il avant de relativiser : « d’un autre côté, écourter ce délai leur fait courir le risque qu’on surfe sur le capital sympathie de l’initiative Minder. »

Minder, c’est le surnom d’une autre initiative contre les rémunérations abusives qui vient d’être couronnée de succès lors d’une récente votation.

Autre danger pour le revenu de base : la chancellerie de la confédération a également la possibilité de soumettre un contre-projet, lui aussi soumis à votation populaire. Cette contre-proposition est souvent moins radicale que celle des initiants, si bien que, dans les rangs des activistes du revenu de base, on l’imagine déjà proposer un « faux revenu de base », soumis à condition, avec un montant au rabais.

À propos de montant justement, précisons que les 2 500 francs mis en avant par les activistes suisses ne figurent pas dans le texte officiel de l’initiative, qui se contente de tenter d’inscrire le principe du revenu de base dans la constitution Suisse, comme c’est déjà le cas au Brésil (pdf).

Le succès de l’initiative n’indique en rien que les suisses plébisciteront la proposition de revenu de base. Il faut en effet rappeler que si les Suisses ont récemment accepté l’initiative Minder, ils en ont aussi rejeté une autre pour une augmentation des congés payés…

A l’inverse de la plupart des autres initiatives fédérales, l’initiative pour un revenu de base inconditionnel n’a obtenu jusque-là qu’un faible soutien des syndicats et des partis politiques suisses. À l’exception notable du syndicat SYNA, des Verts Vaudois et Valaisans et des Jeunes Verts, plusieurs syndicats se sont exprimés ouvertement contre le revenu de base, dénonçant une « prime à la paresse » ou encore une hypothétique baisse des salaires en cas d’instauration du revenu de base. Myret Zaki, célèbre journaliste économique très critique à l’égard de la finance, dénonce quant à elle « un projet démagogique qui crée une mentalité de rentier. »

Ces critiques vont-elles dissuader le peuple Suisse de voter pour le revenu de base ? « Malheureusement, les initiants pourraient avoir raison trop tôt » craint Didier Berberat, Conseiller aux États neuchâtelois interrogé dans un reportage diffusé par la télévision Alpha Canal.

Pourtant, on sous-estime certainement l’impact d’ores et déjà acquis par ce succès, s’il se confirme.

Une première mondiale

Car quel que soit le résultat du vote, l’organisation d’une votation constitue en elle-même un événement historique majeur. Pour la première fois, un peuple de 8 millions d’habitants va s’exprimer directement à ce sujet, ce qui serait ni plus ni moins qu’une première mondiale pour cette idée vieille de plus de deux siècles.

Concrètement, cela signifie aussi que tous les citoyens en âge de voter recevront dans leur boîte aux lettres des documents informatifs sur le revenu de base, en amont de la votation. Cela signifie aussi que tous les partis politiques devront prendre position vis-à-vis de l’initiative. Un activiste s’enthousiasme :

‘‘On espère ainsi briser pour de bon le tabou (ou la timidité ?) qui entoure généralement l’idée du revenu de base dans les milieux politiques.’’

« Maintenant, on nous prend au sérieux »

Et ce n’est pas tout : « Le regard des médias sur le revenu de base a fortement changé depuis que nous avons passé la barre des cent mille » constate Anne-Béatrice Duparc, membre du comité du BIEN-Suisse. Pour preuve, cette une du journal de gauche Le Courrier, qui titrait lundi dernier : « Le revenu de base s’est imposé dans le débat. »

« Maintenant, on nous prend au sérieux » résume Anne-Béatrice. « Tous les suisses ont désormais l’occasion de réfléchir au fait que le droit à l’existence n’est pas forcément lié à une activité salarié. En soi c’est déjà est une réussite pour notre initiative. »

Certes une bonne partie de la gauche reste à convaincre, mais les soutiens continuent malgré tout d’affluer. Ainsi, M. Guy Mettan, représentant du parti de centre droite PDC a exprimé son soutien à l’initiative le 21 mai dernier lors d’une conférence à Genève en présence de Philippe Van Parijs, l’un des avocats majeurs de cette cause, et devant un public convaincu.

De bon augure pour l’initiative citoyenne européenne ?

Le succès de l’initiative est-il de bon augure pour l’initiative citoyenne européenne qui est actuellement en cours dans l’Union Européenne ? Hélas, nous avons encore beaucoup à apprendre, non pas sur le revenu de base, mais plutôt sur la démocratie.

« C’est en fait plus facile en Suisse car ici, signer et faire signer une initiative est un sport national » explique Ralph Kundig, l’un des champions reconnus dans la discipline.

Et puis, comme les Suisses ne peuvent pas signer par voie électronique, cela force les initiants à aller dans la rue pour récolter des signatures sur des formulaires papier, créant au passage une vraie visibilité auprès des passants.

L’expérience de l’initiative citoyenne européenne montre à ce stade que récolter les signatures est plus difficile qu’en Suisse car les gens ne sont pas habitués à ce genre de procédure. Beaucoup pensent signer une simple pétition et manifestent donc leur inquiétude au moment de fournir un numéro d’identité.

Comme le dispositif de l’initiative citoyenne européenne n’est pas connu du grand public, nous devons parallèlement expliquer le principe du revenu de base, et celui de l’initiative citoyenne européenne.

Quoi qu’il en soit, ces difficultés ne doivent pas nous décourager, car s’il y a bien une leçon à retenir de ce qui se passe aujourd’hui en Suisse, c’est qu’un groupe de citoyens, aussi petit soit-il, peut accomplir de très grandes choses… s’il ose en relever le défi !
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #14 le: 03 mai 2014 à 08:20:47 »
Raja nous avait signalé ici l'existence d'une initiative citoyenne pour un revenu de base inconditionnel au niveau européen .

Et bien on dirait que l'idée commence à faire son chemin dans les instances européennes  :super:

Citer
L'idée d'un revenu de base inconditionnel européen fait son chemin

Le revenu de base inconditionnel pourrait être une solution pertinente à la crise économique et sociale que traverse l'UE. Son instauration permettrait entre autres de réduire la pauvreté et de limiter les flux migratoires en provenance des pays européens les plus touchés.

Le 10 avril dernier, le Comité économique et social européen (CESE) a organisé une conférence sur l'instauration d'un revenu de base inconditionnel (RBI) en Europe. Y étaient conviés de nombreux écrivains de premier plan, des philosophes et des militants afin d’envisager la possibilité d'établir le RBI à un niveau européen.

Le revenu de base inconditionnel consiste en un transfert financier régulier destiné à tous les membres d'une communauté politique. Il n'est pas conditionné à une exigence de travail ou à une évaluation des ressources. Le montant de ce revenu doit être suffisamment élevé pour assurer une existence digne et participer à la société.

Son but est de mettre un terme à la pauvreté, mais pas seulement, a expliqué Guy Standing, économiste britannique connu pour ses analyses sur le « précariat », néologisme construit à partir de « prolétariat » et « précarité ».

« Je suis convaincu que nous devons concevoir le revenu de base inconditionnel comme un moyen d'émancipation, de construction de la liberté, de maîtrise de la vie et de justice sociale, et non comme une simple mesure pour répondre à la pauvreté. Nous devons comprendre que le débat sur le revenu de base inconditionnel doit être vu dans la perspective d'un bouleversement mondial au sein duquel les inégalités deviennent insoutenables. Nous sommes en train de faire de l'Europe une économie de " rentiers ", où un petit groupe de ploutocrates tire profit du système alors que le précariat, en croissance constante, voit ses salaires chuter, son travail se précariser et ses droits rognés. Leur citoyenneté leur est déniée. C'est un phénomène unique », a-t-il affirmé à EurActiv.

suite ici
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28625
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #15 le: 03 mai 2014 à 09:50:13 »
Nous sommes en train de faire de l'Europe une économie de " rentiers ", où un petit groupe de ploutocrates tire profit du système alors que le précariat, en croissance constante, voit ses salaires chuter, son travail se précariser et ses droits rognés.

tout est dit :super: :super:

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #16 le: 03 octobre 2016 à 12:44:26 »
 Cette question du "revenu de base" , avec ses différentes déclinaisons et appellations est un truc vraiment compliqué   ..... Comme d'ailleurs je l'avais déjà signalé plus haut !
 Une belle idée peut vite fait se transformer en idée de Merde tant est grande la créativité des Think tank affiliés au grand patronat et au libéralisme à tous crins  :aille: :rougefache:
Du coup c'est un sujet sur lequel j'ai toujours eu un peu de mal à ouvrir mon bec , genre d'un côté j'ai bien envie de le défendre, mais de l'autre j'ai salement l'impression de m'y faire entuber !

Alors j'ai lu avec bonheur cet article de Jean Gadrey qui m'a aidé à m'éclaircir quelque peu les esprits  :super: :super: :super:

Revenu de base : du nouveau ?
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2896
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #17 le: 04 octobre 2016 à 07:21:14 »
Déjà mentionné sur ce fil en 2012, le salaire à vie est le principal concurrent, dans son concept "philosophico sociétal" (beurk ! :diable: ), du revenu de base. Et ne doutons pas, s' "ils" s'agitent tous subitement à la "réflexion" autour et en faveur de l'un des deux, le revenu de base, c'est qu'il est pour nous, précisément, le moins bon des deux, dans son concept de l'humain et de la société qu'il habite.

Pourquoi s'agitent-ils subitement, d'ailleurs ? Ben parce qu'ils prévoient qu'avec le tout numérique et le numérique partout, dans kék' temps la destruction d'emplois atteindra dans les 45 % des emplois actuels, ce qui rendra un peu compliqué la tâche de contenir les foules. Pas par bonté d'âme cela va de soi.

Alors, J. Gadrey nous dit des tas de chose utiles dans l'article sur le revenu de base que tu nous signales, RN, mais quant à moi je pense que le RB porte des tares en soi impossibles à corriger, et j'opte pour le concept du SALAIRE à vie, défendu avec brio me semble-t-il par Bernard Friot notamment. J'ai entendu celui-ci en particulier dans une des "auditions programmatiques" de la "France Insoumise" de Méluche, la N°7, intitulée "Ubérisation et salaire à vie". Vous la trouvez ici :

https://www.youtube.com/watch?v=tpyQp_9txE0

, B. Friot était aussi à l'Agora de la Fête de l'Huma 2016 :

https://www.youtube.com/watch?v=hPYYY5aFGwM

Voili voilou.


Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #18 le: 01 novembre 2016 à 10:44:55 »
Il faut avouer que parmi les candidats à la Présidentielle, et notamment les candidats à la Primaire de Droite, ils font de gros efforts pour nous démontrer à quel point ce concept peut devenir une idée de MERDE !!!

Voilà ce qu'en fait NKM par exemple !

"D'abord guidée par une volonté de gagner en lisibilité dans un "système complexe qui nourrit des sentiments d'injustice", dixit un de ses porte-parole, NKM promeut un revenu de base fixé à 470 euros par mois à partir de 18 ans, entre 200 et 270 euros avant. Il serait constitué de la fusion de différents revenus comme le RSA et l'ASS pour les chômeurs en fin de droit. 

Le financement de la mesure évaluée à 340 milliards d'euros s'effectuerait via la "flat tax", l'impôt à taux unique (entre 20 et 23,5%) versé dès le premier euro gagné, que souhaite mettre en place NKM pour remplacer l'impôt sur le revenu, et une augmentation de la CSG."


(source)

 tresfache

"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne old machin

  • old machin
  • Smart Citoyen
  • *
  • Messages: 2896
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #19 le: 01 novembre 2016 à 16:51:23 »
Voui, ben j'ai vu hier Hamon sur BFM (je sais), et, comme je le disais ils s'agitent tous, et çui là aussi, faute de vrai programme, nous colle ça comme "mesure phare"  :diable:. Il avait comme "interlocuteur" Alexis Corbière, - se sont un peu sur les bords frités comme de juste -, mais à ce sujet la version Hamon du revenu "inconditionnel" et un pouillou flou a été juste effleurée en contra par Corbière, lequel évoquait à très juste titre que toutes ces versions, autres que le salaire à vie, (Nota : bien se souvenir notamment qu'aujourd'hui encore la retraite par répartition française qu' "ils" essaient à tout prix de démolir, est un salaire différé), coupent potentiellement bien comme il faut l'individu du monde du travail dans toutes ses composantes, ergo, construit une société à l'inverse de ce qui est, en fait, désirable pour l'humain social.

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #20 le: 15 janvier 2017 à 19:09:30 »
Et hop ! Comme le sujet envahit la campagne je partage ce lien vers un article Guillaume Duval (Alternatives économiques)

Genre je me fais un tite archive, si que des fois j'e avais besoin plus avant dans la campagne !
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7884
Re : Le revenu de base inconditionnel
« Réponse #21 le: 21 janvier 2017 à 12:06:51 »
Merci à vous pour ces sources éclairantes.  :merci: Il y a un article sur le salaire à vie sur wikiversité très frustrant tant il est mal écrit et ne fait qu'effleurer le sujet.

Autant le salaire universel me paraît dangereux - je suis sensible au contre argument de Montebourg -, autant le salaire à vie est une idée de combat autrement plus sérieuse, je pense. Utopique, peut-être, mais sans idée '"utopique" on en serait encore aux cavernes.

Hamon aura quand même centré le débat sur une idée audacieuse et contré le discours bien pensant: plein emploi et croissance, n'en a p'us dans les rayons, ma bonne dame. Les décroissantistes ont marqué un point en convainquant (sur le constat) un "socialiste". Pas mal.
« Modifié: 21 janvier 2017 à 12:08:33 par sarkonique »
Quelle vertu, quel bonheur peut exister dans un pays où une classe d'individus peut dévorer la substance de plusieurs millions d'hommes?
Robespierre
http://raconterletravail.fr/