Auteur Sujet: Pouvoir d'achat...  (Lu 6571 fois)

Hors ligne Lady Marwina

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 7362
  • Le Chwanana est Grand
    • Avanti-populo.com
Pouvoir d'achat...
« le: 28 mars 2010 à 18:34:18 »
Après tant de beaux discours, un état des lieux de l'évolution du pouvoir d'achat dans la France d'Après
Celui qui croit ne pas être responsable de ses erreurs a renoncé à sa liberté

Hors ligne Lady Marwina

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 7362
  • Le Chwanana est Grand
    • Avanti-populo.com
Re: Pouvoir d'achat...
« Réponse #1 le: 28 mars 2010 à 18:34:46 »
Citation de: "Tyger"
ben c'est fou ce qu'il fait bon être patron en France...
Citer
En 10 ans, les hauts revenus ont explosé (Alternatives Economiques)
lundi 22 mars

C’est tout en haut de la pyramide que les revenus ont le plus progressé. 5 400 euros mensuels supplémentaires pour les 0,1% des salaires les plus élevés entre 1996 et 2006, un vrai jackpot ! Les patrons sont particulièrement bien lotis, comme les sportifs et les vedettes du show business.
Entre 1996 et 2006, les 0,1% les mieux rémunérés (environ 13 000 salariés) ont vu leur salaire mensuel brut progresser (inflation déduite) de 19 374 à 24 800 euros, un gain de 28%, soit 5 426 euros. Pour les 60% des salariés les moins bien payés, le gain n’a pas dépassé les 133 euros.
Voir le tableau des évolutions de revenu par tranche

Sources  Alternatives Economiques


Citation de: "Nico2"
Citer
ben c'est fou ce qu'il fait bon être patron en France...
Ah ben il s'agit du socle le plus solide de l'électorat de M.Sarkozy, réserve de voix efficacement secondée par les riches habitants du 16ème arrondissement de Paris et de Neuilly-sur-Seine...  ~21

C'est aussi pour cela qu'il ne peut véritablement pas revenir sur le bouclier fiscal, sinon il perdra ses derniers soutiens...
Citation de: "Timbur"
Y en a un pour qui la question se pose...

Citer
Antoine Zacharias, l'ancien PDG de Vinci, comparaît aujourd'hui et demain devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour abus de bien sociaux.

Il lui est reproché sa rémunération présumée excessive entre les années 2004 et 2006.

Les salaires du dirigeants s'étaient élevés à 3,3 millions d'euros en 2004, 4,2 millions d'euros en 2005. Il était parti en 2006 avec une indemnité de départ de 12,8 millions d'euros.

Les Echos rappellent aussi aujourd'hui qu'Antoine Zacharias s'était fait attribuer 290 000 stock-options en 2004, puis 894 000 en 2005 et 700 000 en 2006.
Là.
Bon, c'est vrai : curieusement, je me fais peu de soucis pour lui... ~21
Celui qui croit ne pas être responsable de ses erreurs a renoncé à sa liberté

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5844
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #2 le: 01 juin 2011 à 15:54:30 »
Fil intéressant , qui mérite un petit "up"...... car cela montre comment évolue notre pouvoir d'achat, NOS différents pouvoirs d'achat devrais-je dire, car selon là où nous nous trouvons dans la société, cela continue à évoluer de façon trés différenciée ! :fache1: :fache1: :fache1:


Illustration concrète dans un article issu de média absolument pas révolutionnaires (boursier.com !!!!!! citant l'expansion)

 les meilleures sources finalement sur ce genre de sujet  :diable: :diable: :diable:, n'est-il pas ?

Citer
L'écart de rémunération se creuse entre les grands patrons français et leurs salariés. 'L'Expansion' a calculé qu'en 7 ans, entre 2003 et 2010, "la masse salariale des entreprises regroupées au sein du CAC 40 ramenée à chaque employé a crû de 13 %, contre 35 % pour la rémunération des patrons. En tenant compte de l'inflation, les 4.700 salariés des 40 plus grands groupes n'ont vu leur salaire augmenter en moyenne que de 1%, contre 20% pour leurs dirigeants.

La concurrence des pays émergents, qui proposent une main d'oeuvre beaucoup plus bon marché, explique cette "fracture salariale", selon 'L'Expansion'. L'exemple de Renault est mis en avant par le journal, avec une hausse de 15% en sept ans du côté de la masse salariale, et de 328% pour le PDG Carlos Ghosn. EDF enregistre aussi un écart de taille, avec une progression de 192% de la rémunération d'Henri Proglio, contre 15% pour la masse salariale. Suivent Essilor, Technip ou encore CapGemini...

Les calculs de 'L'Expansion' laissent cependant apparaître des exceptions, avec des évolutions de salaires quasi-similaires chez Saint-Gobain, EADS, Veolia ou encore Alcatel-Lucent. Chez Bouygues ou Vivendi, le phénomène est même inversé, avec une rémunération en baisse pour les patrons, quand les salariés voient leur paye progresser.

En additionnant toutes les rémunérations versées aux grands patrons, les calculs de 'L'Expansion' laissent apparaître une progression de 19% par rapport à l'an dernier. Chacun des PDG "reçoit en moyenne 4,2 millions d'euros, soit cent quatre-vingt-six fois le salaire moyen français", note le magazine. Jean-Paul Agon, le PDG de L'oréal, est le seul à dépasser la barre des 10 millions d'euros. "L'essentiel de son chèque repose en fait sur ses 400 000 stock-options, valorisées à 6,87 millions d'euros", précise 'L'Expansion'. Viennent ensuite Bernard Arnault pour LVMH (9,8 millions), et Gilles Pélisson chez Accor (8,8 millions d'euros)...



source :

source
« Modifié: 01 juin 2011 à 15:56:38 par reveillonsnous »
"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #3 le: 01 juillet 2011 à 10:46:08 »
Transports, énergie, timbres… tout ce qui augmente au 1er juillet

Comme tous les ans le 1er juillet réserve son lot de revalorisations de tarifs.

SNCF :
Le prix des billets augmente de 10 centimes à 2,7 euros pour les trains TER et Intercités. Par exemple, un trajet Nantes-Bordeaux coûtera 47 euros en tarif normal, contre 45,7 euros auparavant.

RATP :
Après une hausse moyenne de 3,9% l'an dernier, le tarif du passe Navigo (hebdomadaire, mensuel et annuel) va progresser de 2,7% pour les zones 1 à 4. Par contre, les 130.000 usagers en zone 6, se rendant à Paris, verront le coût de leur abonnement reculer de 11%, en raison de la fusion avec la zone 5, pour qui le prix reste inchangé. Par ailleurs, le carnet de 10 tickets de métro passe de 12 à 12,5 euros.

Timbres :
Il vous coûtera désormais 60 centimes pour poster une lettre de moins de 20 grammes, soit 2 de plus que précédemment. La Poste s'est toutefois engagée à maintenir stable le prix du timbre en 2012.

Electricité-Gaz :
La hausse de la facture d'électricité est de 2,9% en moyenne. Le gouvernement a par ailleurs imposé le gel des prix du gaz pour les particuliers jusqu'à l'élection présidentielle. Mais le régulateur fait pression pour qu'ils soient relevés le 1er octobre.

SMIC :
Comme toujours depuis l'élection de Nicolas Sarkozy en 2007, il n'y aura pas de coup de pouce pour le SMIC. Mais, en raison de la montée de l'inflation, le salaire minimum pourrait être automatiquement revalorisé, d'au moins 2% le 1er août.

Autre augmentation : celle de l'âge de la retraite. A compter du 1er juillet 2011, l’âge minimum de la retraite augmente progressivement pour atteindre 62 ans en 2018.

Hors ligne cervesia

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2380
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #4 le: 01 juillet 2011 à 14:28:11 »
chouette pour les smicards  :rougefache:
2 % de + .... insuffisant pour faire un plein de plus ....
"Il n'y a point d'éloge flatteuse sans liberté de blâmer", Beaumarchais

 La neutralité favorise toujours l'oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté » (E. Wiesel).

Hors ligne TYGER

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 8889
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #5 le: 07 juillet 2011 à 12:11:55 »
deux poids deux mesures, ou comment les sénateurs s'octroient une prime exceptionnelle en pleine période estivale ni vu ni connu ch't'embrouille

gueux vous savez à quoi vous en tenir : il faudra taffer plus pour les payer plus !

Citer
Une prime de 3500 € pour les sénateurs ; un allongement de la retraite pour les citoyens



Un article qui n’en est pas véritablement mais ces informations sont suffisamment importantes pour qu’elles soient relayées…

« Le Sénat a décidé d’attribuer fin juin une prime exceptionnelle de 3.531,61 euros aux sénateurs, selon un document de la questure dont l’AFP s’est procuré mardi une copie.

Cette somme correspond, selon le document, « à un rattrapage exceptionnel sur un complément d’Indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) versé en une seule fois fin juin ».

Un sénateur touche une indemnité de base mensuelle de 5.514,68 euros bruts, à laquelle s’ajoute une indemnité de résidence de 165,44 euros et une indemnité de fonction de 1.420,03 euros, soit 7.100 euros brut au total. A cette somme s’ajoute l’IRFM d’un montant de 6.240,18 euros par mois au 1er mai 2011, destinée à « faire face aux diverses dépenses liées à l’exercice du mandat ».

Les dignitaires, présidents, vice-présidents, questeurs et secrétaires disposent d’une indemnité supplémentaire. Cette indemnité est de 5.170 euros brut par mois pour les questeurs qui touchent chacun, en plus, des frais de représentation de 11.600 euros par an. »

(Source AFP) via « Libération »

 

Selon « Le Figaro », le COR confirme les 41,5 ans de cotisation :

 » Le COR souligne que cet avis « ne constitue en aucune manière une préconisation » et « ne concerne que le calcul de la durée d’assurance permettant le maintien de ce rapport constant » (entre durée de cotisation et durée moyenne de retraite) exigé par la loi. Ce principe d’allongement de la durée de cotisation n’a pas fait l’unanimité parmi les membres du COR, des syndicalistes exprimant leur « opposition ». Certains y sont « complètement opposés, d’autres contestent « son application conjuguée au relèvement des âges légaux de la retraite en raison notamment de l’incidence de ces mesures sur les catégories les plus modestes », précise le COR. »

Cette mesure n’était prévue que pour 2020 mais «  Xavier Bertrand a confirmé hier un allongement de la durée de cotisation pour la retraite. C’est « tout simplement l’application de la loi de 2003 », a affirmé le ministre du Travail. Bertrand a ajouté qu’il « publierait » un décret en ce sens avant décembre, pour fixer le sort de la génération née en 1955.

un décret avant décembre retraite à taux plein va bien passer à 41,5 ans, à partir de la génération 1955, a annoncé le gouvernement hier. »

 

Cette information est donnée en juillet, la plupart de vacanciers auront une belle surprise en décembre et peut-être même avant…

Votée aussi en juillet à l’heure où les salariés ont déjà la tête en vacances, la prime des sénateurs est incongrue lorsque l’on on demande des efforts supplémentaires aux Français. Les sénateurs pouvaient voter non, tout simplement ; ne serait-ce que par civisme ou solidarité…

La sanction risque de se voir dans les urnes, à gauche, comme à droite…
"Ni Dieu, ni maître.
Mieux être."
Jacques Prévert

"Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui."
Jacques Prévert

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #6 le: 07 juillet 2011 à 13:30:40 »
j'étais en train de chercher un fil pour poster cet info :super:, c'est dingue le culot qu'ils ont... :|

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #7 le: 07 juillet 2011 à 14:53:29 »
Tout ça, c'est du mégotage... A quoi bon discuter pour six mois de cotisation de plus, alors que la seule solution pour assurer la pérennité du système, c'est que vous décédiez six mois avant de partir en retraite !
Je dis vous, parce que pour moi, c'est râpé, j'ai raté l'occasion de franchir le pas... me voilà forcé de jouir de ma retraite confortable. J'ai même été augmenté (généreusement, de 0,41%) ce mois-ci !!!  :mrgreen:
« Modifié: 07 juillet 2011 à 14:55:49 par sarkome »

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #8 le: 07 juillet 2011 à 16:59:00 »
classe ::d mais c'est Byzance... pour les 0,41% yooupi :hehe:

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #9 le: 07 juillet 2011 à 21:32:38 »
...Et où sont nos 0,41% de la bouteille de champagne ?
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #10 le: 07 juillet 2011 à 22:04:36 »
A ce prix-là, tu as droit à une bulle !

Et la LH, dont le traitement n'a pas été revalorisé depuis quinze ans !  :pleur3:
« Modifié: 07 juillet 2011 à 22:06:50 par sarkome »

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #11 le: 16 août 2011 à 14:16:41 »
C'est quand meme bien pratique, cette histoire, hein...  :fache1: pratique de pouvoir s'augmenter soi-meme. "Allez, je me décide une petite prime de 3500 euros payées par d'autres, quoi de plus normal.  :pan3: :pan3: :pan3:

je me sens comme une envie de décider d'une prime pour tout les français, hormis les députés et sénateurs, payée par les députés et sénateurs. Hein ? Qui vote pour ?  :diable: :diable: 1000 euros par tete.

Hors ligne cervesia

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2380
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #12 le: 16 août 2011 à 19:16:42 »
1000 € seulement ???? :diable:
"Il n'y a point d'éloge flatteuse sans liberté de blâmer", Beaumarchais

 La neutralité favorise toujours l'oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté » (E. Wiesel).

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #13 le: 16 août 2011 à 19:30:34 »
Ben c'est à dire que ça leur fait 65 MILLIARDS à trouver, tout de même.  :diable:
Donc bon.

Hors ligne Lady Marwina

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 7362
  • Le Chwanana est Grand
    • Avanti-populo.com
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #14 le: 16 août 2011 à 22:59:26 »
je pense que nous pouvons dégager les foyers à partir d'un certain revenu, ça leur fera autant d'économie. Au moins ça...
Celui qui croit ne pas être responsable de ses erreurs a renoncé à sa liberté

Hors ligne Bobleflingueur

  • Sarkophobe
  • Messages: 436
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #15 le: 28 août 2011 à 10:17:18 »
Ah les slogans petit rappel lol

En 2005, on a eu droit à "La gestion en bon père de famille".. On a créé alors le m² Guaymard et la formule a disparue

En 2007, "C'était le travailler plus pour gagner plus"...

En 2008, lors d'une conférence du MEDEF à Lyon III à laquelle les étudiants étaient obligés de participer sous peine de sanctions
un blaireau du MEDEF a dit aux étudiant imitant sarkozy "Nous voulons des têtes bien pleines dans des têtes bien faites"...
Dérrière la démagogie du MEDEF, la réalité du mode du travail   :pascontent1:
Une étudiant a demandé "Comment on se forme ?" réponse du MEDEF "Demerdez vous !!!" :mdr1: :mdr1: :mdr1:

les gens se sont rendus compte que c'est devenu "Travailler plus pour travailler plus voire encore plus"

Et en 2012 quel sera le slogan débile qu'ils vont nous sortir ?  :mdr1: :mdr1: :mdr1: :mdr1: :mdr1:

Hors ligne Myrtille

  • Sarkophobe
  • Messages: 147
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #16 le: 20 septembre 2011 à 09:47:14 »
Et ceux qui sont juste un petit peu au dessus du SMIC l'ont dans l'os, puisque les Patrons ne les augmentent pas ! bonjour le pouvoir d'achat.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #17 le: 30 janvier 2012 à 12:39:35 »
Citer
TVA sociale : une hausse d’impôts de 11 milliards d’euros

Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche la mise en place d’une TVA sociale avec une hausse de la taxe sur la valeur ajoutée de 19,6% à 21,2%. Cette augmentation compensera une baisse des cotisations sociales pour les entreprises. Un pari risqué pour le chef de l’Etat à 90 jours du premier tour de l’élection présidentielle. L’avenir dira quelles seront ses implications finales sur les résultats de l’élection. L'analyse de Terra Nova :
11 milliards de prélèvements nouveaux

- Sur le plan fiscal, elle signifie l’augmentation immédiate des impôts sur la consommation des ménages de 11 milliards de prélèvements nouveaux.

Cette annonce, qui intervient alors que notre pays est en récession depuis le mois d’octobre, s’inscrit dans un mouvement de hausse des impôts depuis mai 2007 de près de 35 milliards d’euros : le taux de prélèvements obligatoires qui était de 43,4 % au moment de l’élection de Nicolas Sarkozy, atteindra 45% du PIB à la fin de l’année. François Baroin avait exclu tout "troisième plan de rigueur" il y a deux semaines. Mais nous y sommes. Et il sera payé par tous les Français mais surtout par les classes moyennes et populaires qui consomment plus qu’elles n’épargnent, faute d’une réforme fiscale d’ensemble.
Doute sur la création d'emploi

- Sur le plan économique, les plus grands doutes existent quant à ses effets sur la création d’emploi. La mesure divise les économistes et les plus grandes incertitudes pèsent sur elle. L’impact récessif de la hausse de TVA est incontestable : les entreprises finissent toujours par répercuter intégralement le mouvement d’augmentation de la TVA sur les consommateurs. Il est très peu probable que la baisse des charges sociales sur les entreprises se traduise à court terme par des baisses de prix compte tenu des comportements de marges attendus des entreprises, à ce point de la récession. Plus fondamentalement, aucune étude n’a jamais démontré une efficacité significative du mécanisme de la TVA sociale sur la création d’emploi.
Tous les produits concernés

Et contrairement à ce qui est avancé, la hausse de la taxe sur la valeur ajoutée ne frappera pas que les seules importations mais tous les achats, qu’ils soient importés ou produits en France. En réalité, la TVA sociale s’apparente à une "dévaluation fiscale" : censée baisser le coût du "made in France", elle ne fonctionnera que s’il y a une baisse effective du pouvoir d’achat.

Au-delà de ces énormes incertitudes sur les effets économiques de la mesure, la TVA sociale soulève deux questions :

- un problème d’équité : la TVA sociale consiste à faire rembourser une partie de la facture de la crise par les ménages y compris par les plus défavorisés ;

- un problème d’opportunité : ce n’est probablement pas le moment de frapper, avec la consommation, le seul moteur un peu robuste de la croissance en 2012.
Contradictions de la majorité

- Sur le plan politique, enfin, l’annonce de la TVA sociale comme première pierre du prochain programme présidentiel de Nicolas Sarkozy sonne comme un terrible révélateur des contradictions de l’actuelle majorité.

"Trouver du neuf" alors qu’elle est au pouvoir depuis plus de dix années ; promettre d’augmenter le moins possible les impôts, alors qu’elle doit rembourser les cadeaux accordés aux plus riches ces cinq dernières années ; tenter d’apparaître comme le parti d’une politique nouvelle de compétitivité, alors que la France a consenti à la destruction progressive de son socle industriel et économique en maintenant peu ou prou le cap d’une politique probablement erronée fondée sur la seule baisse du coût salarial et de la compétitivité prix, sur la base d’une très forte mobilisation des baisses fiscales des exonérations de charge pas toujours bien conditionnée.

Depuis 10 ans, 750.000 emplois ont été perdus par notre pays dans l’industrie et 350 000 depuis 2007.
Classes moyennes et populaires qui trinquent

Une politique de responsabilité aurait été de remettre en cause les allègements fiscaux indécents octroyés ces dix dernières années, en particulier : la baisse du taux marginal de l’impôt sur le revenu pour les plus riches, la détaxation des heures supplémentaires ou encore la niche de TVA des cafés restaurants.

A défaut de retenir ces choix, le président de la République se condamne à faire payer le reste de la facture du quinquennat par les classes moyennes et populaires. Faute d’une autre politique, et d’une réforme fiscale d’ensemble de notre système de prélèvements, que le projet de l’UMP écarte une nouvelle fois dans le programme pour 2012 que son Conseil national vient d’adopter.

La TVA sociale est une illustration de plus des échecs de ce quinquennat. Echec d’une méthode : le tâtonnement en matière de politique économique. Echec d’un présupposé idéologique erroné : favoriser les riches pour susciter la relance et frapper les plus modestes de nombreuses taxations.

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19238
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #18 le: 30 janvier 2012 à 13:19:14 »
Une analyse intéressante de terra nova. Mais une analyse qui m'étonne. N'est-ce pas terra nova elle même qui disait se désintéresser des classes populaires, inintéressantes à son goût ?
Bref, je partage l'analyse, mais je suis dubitative quand aux éventuelles "propositions" de terra nova pour renverser la vapeur.

Cette TVA, aura, je pense, un effet dévastateur sur le budget des ménages. Vraiment dévastateur  :fache:
Quand on en est à jongler avec son découvert et qu'on se pose la question tous les mois de savoir comment on va finir le mois, ce genre de hausse est catastrophique.

Cela dit, je suis étonnée également que Sarkozy annonce cette mesure impopulaire à la veille d'une élection. Il semble qu'elle ne prendra effet qu'en octobre, c'est peut être pour ça. Un double effet kiss cool : je parais "président courageux" qui n'hésite pas à prendre les mesures nécessaires, et en même temps les gens ne le verront pas dans le budget avant l'élection. Qui dit mieux...  :fache1: :fache1:

pffff...

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #19 le: 14 mars 2012 à 02:37:39 »
Citer
A Paris, le super SP95 a franchi le cap symbolique des 2 € le litre
C’est fait ! Le cap symbolique des 2 euros le litre de super a été franchi à Paris. Un garage situé 17-18 rue Saint-Antoine à Paris (IVe) proposait ce mardi le super 95 à....2,02 € le litre. Un record absolu ! Le litre d’essence à plus de 13 francs, un tel sommet paraissait pourtant impensable il y a quelques années. L’information a été transmise par un automobiliste, utilisateur du site de comparaison des prix des carburants Carbeo.com. «Nous le pressentions depuis quelques jours», affirme Franck Ibled, le fondateur de Carbeo.com.

Dans certaines stations-service de centre-ville, qui ont des coûts d’exploitation plus élevés qu’ailleurs (loyers, frais de transport, amplitude horaire, service), le super flirtait déjà par endroit avec les 1,97 € le litre. Pour l’heure néanmoins, les grandes enseignes, comme Total ou BP, facturent actuellement en moyenne le super sans-plomb 95 à 1,638€. Selon l’Insee, les prix des carburants ont toutefois augmenté de 1,3% en février et de 8,5% sur un an. Ils atteignent désormais des sommets jamais atteints, même durant le choc pétrolier de l’été 2008. De là à penser qu’ils pourrait tôt ou tard passer le cap des 2 € le litre...

En avril 2011, le patron de Total, Christophe de Margerie prévenait d'ailleurs dans les colonnes du Parisien-Aujourd'hui en France qu’un tel scénario «ne fait aucun doute. La vraie question, c’est quand ?». A l’époque, le PDG de la compagnie pétrolière s’était attiré une volée de bois vert de la part du président de la République, Nicolas Sarkozy, qui avait qualifié ses propos d’«indécents». Un an plus tard, le litre de super à 2 €, nous y sommes. Et ce seuil hautement symbolique pourrait, en pleine campagne pour l’élection présidentielle relancer le débat sur un possible blocage des prix de l’essence ou - autre solution - d’une baisse des taxes pour éviter d’asphyxier les automobilistes

source

Et, comme la seule TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers) représente des recettes fiscales de l'ordre de 14 milliards d'euros en 2011, inutile de rêver avec François Hollande à une TIPP flottante...
« Modifié: 14 mars 2012 à 02:53:05 par sarkome »

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #20 le: 14 mars 2012 à 10:25:51 »
mais c'est normal qui va payer le salaire de plus de 3 millions de de Margerie :rougefache: il prend cette hausse de façon si desinvolte c'est extrêmement énervant...

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28612
Re : Pouvoir d'achat...
« Réponse #21 le: 10 janvier 2013 à 14:22:36 »
Citer
Record de prix "historique" pour le panier des consommateurs en 2012

40 % des Français appartiennent à la classe moyenne. Leur principale interrogation : comment maintenir leur niveau de vie, déjà menacé avant la crise économique ?

Après avoir déjà grimpé de 4,4 % en 2011, le panier moyen des consommateurs a de nouveau progressé en 2012 (+ 3,49 %), notamment en raison d'une flambée des "premiers prix", atteignant ainsi "un record historique", relève l'association Familles rurales dans son observatoire annuel.

Selon cette étude réalisée tous les ans et à paraître jeudi dans La Croix, en 2012 "les prix ont fortement augmenté et cela dès le mois de mai" et sont désormais "les plus élevés" jamais observés depuis la création de l'observatoire, en 2006.

Le "record historique" a été atteint en novembre, avec un panier moyen – qui comprend trente-cinq produits de consommation courante (eau, biscuits, jus de fruits, desserts, confiture, produits laitiers,...) – s'établissant à 138,63 euros.

HAUSSE IMPORTANTE SUR LES PREMIERS PRIX

Selon l'association de consommateurs, la hausse est particulièrement importante sur les produits "premiers prix", qui grimpent de 7,71 %, franchissant la barre des 100 euros (100,79 euros). "Tous les panels sont à la hausse" aussi bien les "marques nationales (+ 2,19 %), dont le panier atteint 178,18 euros, que les marques distributeurs" (+ 2,17 %), avec un panier moyen à 132,40 euros, qui atteignent ainsi 4 % sur les trois dernières années.

Dans son panel, l'association compare les prix par type de magasin (hyper, supermarché, magasin de proximité et hard discount) mais aussi par type de produit (marque nationale, marque de distributeur, premiers prix). Les plus fortes hausses de prix ont été enregistrées dans les supermarchés en 2012, même s'ils restent l'endroit où les marques nationales sont les moins chères.

Concernant les premiers prix, ce sont paradoxalement chez les hard-discounters que le panier moyen est le plus cher, à 104,39 euros, contre 99,82 en supermarché et 99,2 en hyper.
Méthode

Enquête réalisée par un réseau de quatre-vingts "veilleurs consommation", dans trente-six départements et dans quatre-vingt-six magasins. Les relevés sont faits tous les deux mois.