Auteur Sujet: Législatives 2012  (Lu 50560 fois)

Hors ligne Le sang coule

  • Smart Citoyen Prometteur
  • Messages: 5919
  • ANTICAPITALISTE ANTIFASCISTE
Législatives 2012
« le: 07 mai 2012 à 09:55:01 »
Citer
Sinon, si je peux faire une suggestion (même si c'est un peu une évidence), n'oubliez pas qu'il reste les législatives... Parce qu'une majorité UMP/FN, ça la foutrait mal, quand même



Comment être aussi jeune , ne pas avoir été élevée par Mélenchon( :coeur:) et comprendre autant de choses ?....


 :gene1: :merci: :fleur2:

Vu qu'on a pas encore de fil sur les législatives, je vous met juste un article en passant... Car on risque d'avoir un peu un scénar à la grec apparemment, donc va pas falloir lacher prise avant le 17 juin je pense :merci: :

Citer
Le 07 mai 2012 à 07h05, mis à jour le 07 mai 2012 à 08h33
Résultats du 1er tour des législatives : que disent les sondages

Plusieurs sondages réalisés dimanche pendant le deuxième tour de la présidentielle révèlent que le PS et l'UMP seraient au coude à coude pour le premier tour des législatives qui aura lieu le 10 juin prochain.

Le PS et l'UMP seraient très proches l'un de l'autre à l'issue du premier tour des législatives prévu le 10 juin, selon plusieurs sondages réalisés lors du deuxième tour de la présidentielle, le 6 mai,  qui a vu la victoire du socialiste François Hollande sur le président sortant UMP Nicolas Sarkozy. Voici un petit tour d'horizon.

Selon Ifop-Fiducial pour Europe 1, Paris Match et Public Sénat, 31% des Français ont l'intention de voter le 10 juin pour un candidat socialiste ou PRG et 30% pour un candidat de l'UMP. Un sondage CSA pour BFM-TV, RMC et 20 Minutes place aussi le PS en tête avec 31% des intentions de vote, devant l'UMP, 30%. Pour BVA pour Le Parisien/Aujourd'hui, un candidat soutenu par le PS, EELV, les Verts et le PRG recueillerait 35% des intentions de vote, contre 33% pour un candidat soutenu par l'UMP. En revanche, Harris Interactive/Viadeo place l'UMP en tête pour les législatives. 32% des personnes sondées par cet institut pour M6 affirment en effet qu'elles ont l'intention de voter pour un candidat de l'UMP le 10 juin contre 26% pour un candidat du PS.

Le point par rapport aux résultats des législatives de 2007

Dans tous les cas de figure le Front national vient en troisième position : 18% des intentions de vote selon l'Ifop, 17% pour BVA et Harris, 15% pour CSA. Le Front de gauche recueillerait 10,5% des voix pour BVA, 10% pour CSA, 8% pour l'Ifop, 7% pour Harris. Derrière, on retrouverait EELV, 5% selon Ifop et Harris et 4% pour CSA, ainsi que le Modem, 6% pour CSA, 5% pour Harris, 4,5% pour l'Ifop, et 4% pour BVA.

Selon l'Ifop, l'UMP et les divers droite reculeraient de 45,6% des suffrages à 32% et les UDF/MoDem de 7,6% à 4,5%. Le PS et les divers gauches gagneraient 3 points, de 28% à 31%. Le Parti communiste et le Front de gauche passeraient de 4,3% des voix à 8%. Le Front national enregistrerait la plus forte hausse, gagnant 13,7 points de 4,3% à 18%. Selon BVA, le PS, EELV et le PRG passeraient de 31% des suffrages à 35% et l'UMP de 46% à 33%. Le Front national progresserait de 5% à 17% et le Front de gauche de 4% à 10,5%. 54% des sympathisants de l'UMP et 77% de ceux du FN souhaitent qu'aux élections locales les deux partis passent des accords électoraux, a révélé l'Ifop. Ils étaient 32% à souhaiter la même chose parmi les sympathisants de l'UMP en octobre 2010, et 62% parmi ceux du FN.

Le sondage Ifop a été réalisé de 17h00 à 20h00 par internet auprès d'un échantillon de 1.968 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas. Marge d'erreur de 1 à 2,2 selon le pourcentage trouvé. Le sondage Harris Interactive a été fait en ligne de 20h05 à 22h00. Echantillon de 1.086 personnes inscrites sur les listes électorales, à partir de l'acess panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement sur le vote au premier tour et au second tour de la présidentielle 2012.
Le sondage CSA a été effectué par téléphone à partir de 20h00. Echantillon national représentatif de 1.016 personnes de 18 ans et plus inscrites sur les listes électorales. Méthode des quotas. Enfin celui de BVA a été réalisé de 20h15 à 21h15 auprès d'un échantillon recruté par téléphone et interrogé par internet. Echantillon de 874 personnes représentatif de la population âgée de 18 ans et plus dont 857 inscrites sur les listes électorales. Méthode des quotas.


Source

Ca vaut ce que ça vaut hein... Mais SVP, on lâche rien !  :super: :fleur2: :fleur2: :fleur2:

******
Fusion de fils par timbur
« Modifié: 30 mai 2012 à 11:17:36 par timbur »
Aboutd'nerf-iste

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4265
Législatives 2012
« Réponse #1 le: 10 mai 2012 à 10:33:12 »
La droite a toujours été revancharde et je ne vois pas pourquoi cela changerait avec l'UMP . Je pense même que les symptômes vont s'aggraver: on en a eu un petit aperçu avec l'autre fo-folle et très vulgaire maryse joissains (je plains les aixois!!!) ,qui, avec une énorme croix pendante entre les seins républicains-mon-C**  déclare sans rire "vouloir faire annuler l'élection de Hollande" qu'elle estime" illégitime" .Cela a commencé aussi avec morano qui sollicite une cohabitation oubliant qu'en 2007 elle et son patron-ami copé appelaient de toutes leurs forces à une large majorité de droite pour laisser à sarko  les coudées franches .

morano s'étrangle tous les jours d'avoir vu des drapeaux de toutes les couleurs à la Bastille : elle a même été inventer une histoire de deux drapeaux français qui auraient été brûles lors de la grande fête de la Bastille : en fait les images dataient de 2007 :les jeunes venaient de se prendre un kärcher dans la pomme .Hier Devejian s'insurgeait sur LCP que 97 % des musulmans, selon l'Ipsos-Le Figaro avaient voté pour Hollande ,criant ainsi "au vote communautariste" oubliant de dire que 87% des catholiques ont voté sarko : mais là il ne s'agit plus de vote communautaire ,hein :mrgreen: .Alors c'est tout naturellement et dans le même esprit que l'ump  prépare les législatives d'autant que ce parti devra faire publiquement ce qu'il il 'a toujours fait en coulisses :draguer de manière appuyée l'électorat FN . attention le slogan de campagne :

"Choisissons la France"!(des fois qu'il y aurait des cons qui choisiraient la Suisse ou Le Luxembourg  :mrgreen: !)




Citer
L’UMP s’apprête à adopter comme slogan de campagne pour les élections législatives de juin "Choisissons la France", a-t-on appris jeudi matin de sources UMP.

Selon ces sources, ce slogan a été arrêté lors d’un petit-déjeuner jeudi à la questure de l’Assemblée nationale, organisé par le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, et auquel participaient le Premier ministre, François Fillon, le président de l’Assemblée, Bernard Accoyer, le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, le patron des députés UMP, Christian Jacob et l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin.

Le choix du slogan "Choisissons la France" s’est fait en "mixant" des propositions émises par MM. Copé et Raffarin, a-t-on précisé.

Lors de ce petit-déjeuner, il a par ailleurs été confirmé que c’était le programme de l’UMP, concocté à l’automne et très largement approuvé par les instances du parti en janvier, qui servirait de "base" au programme législatif.

Ces questions ont ensuite été abordées lors de la première réunion du "Comité stratégique de campagne", mis en place lundi par le bureau politique de l’UMP. Ce comité comprend une bonne quarantaine de membres dont l’équipe dirigeante du parti, M. Fillon et plusieurs ministres, dont Xavier Bertrand. Il se réunira une fois par semaine juste avant le bureau politique, instance dirigeante de l’UMP comptant quelque 200 membres.

M. Copé doit tenir en fin de matinée une conférence de presse au siège de l’UMP.


http://www.lcp.fr/actualites/politique/136311--choisissons-la-france-le-slogan-de-campagne-de-l-ump-aux-legislatives

Show content

j'en rajoute une couche :

http://www.slate.fr/france/54793/maryse-joissains-hollande-aix
« Modifié: 10 mai 2012 à 13:42:46 par syberia3 »
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28626
Re : Législatives 2012
« Réponse #2 le: 11 mai 2012 à 11:10:25 »
on en a eu un petit aperçu avec l'autre fo-folle et très vulgaire maryse joissains (je plains les aixois!!!) ,qui, avec une énorme croix pendante entre les seins républicains

morano s'étrangle tous les jours d'avoir vu des drapeaux de toutes les couleurs à la Bastille


punaise j'en ris à me faire pipi dessus :mdr1: :mdr1: et ce dessin est excellent :super: :super:

plus sérieusement on va s'accrocher pour les législatives pas moyens que l'ump ou le fn obtiennent de bons résultats :orc1:

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4265
Re : Législatives 2012
« Réponse #3 le: 11 mai 2012 à 11:42:02 »
La première personne qui m'a apprise l'existence de cette truculente vulgarité sur patte et élue , c'est toi Raja :fleur2: ....et j'ai pris ce jour-là la mesure de la misère sur terre ! Mais qui peut bien élire un machin pareil ?...je n'en reviens toujours pas .

En effet ce n'est pas gagné pour les législatives , va falloir encore mettre le paquet et ne pas se laisser illusionner par les sondages .La bataille va être encore plus ardue parce que l'union de la gauche aux législatives est loin d'être faite ...ça commence même à sentir le roussi ...je tente de rester calme mais grrrrrrrrrrr!
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28626
Re : Législatives 2012
« Réponse #4 le: 11 mai 2012 à 12:00:33 »
elle est élu et réélu en plus après t'as les umpistes qui ont le culot de parler de laïcité, la maryse y'a quelques jours, on dirait mado la niçoise version catho :hehe:


Citer
En effet ce n'est pas gagné pour les législatives , va falloir encore mettre le paquet et ne pas se laisser illusionner par les sondages .La bataille va être encore plus ardue parce que l'union de la gauche aux législatives est loin d'être faite ...ça commence même à sentir le roussi ...je tente de rester calme mais grrrrrrrrrrr!

d'accord avec toi, j'espére juste que le peuple de gauche va sortir de sa torpeur post élection et se remettre en marche :jesus:

Hors ligne sarkome

  • Smart Citoyen Incurable
  • Messages: 10521
Re : Législatives 2012
« Réponse #5 le: 12 mai 2012 à 11:27:18 »
Voilà qui promet d'être intéressant !

Citer
Jean-Luc Mélenchon a confirmé ce samedi midi sa candidature dans le Pas-de-Calais...…
Fin du faux suspense. Jean-Luc Mélenchon sera bel et bien candidat face à Marine Le Pen à Hénin-Beaumon (Pas-de-Calais). Il l'a confirmé ce midi sur l'antenne de France 3 Nord-Pas-de-Calais.

«Je suis quelqu'un qui propose comme réponse à la crise le social et pas l’ethnique», a-t-il indiqué.

Pour conter ceux qui pourraient critiquer ce parachutage, il a expliqué se sentir «partout chez lui sur le territoire de la République».

Dans la matinée, Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de Gauche, avait déjà indiqué sur les ondes de RTL que Jean-Luc Mélenchon allait faire acte de candidature  dans la 11e circonscription du département.

L’affrontement entre les deux tribuns promet d’être rude.

«Ça va être une bataille homérique, avec une symbolique extrêmement puissante, puisque c'est le berceau du mouvement ouvrier français et que c'est en même temps l'endroit où Marine Le Pen, par bravade, a décidé d'aller s’installer, car elle habite le château de Montretout (Hauts-de-Seine), elle n'est pas du tout du Pas-de-Calais !», soulignait l’ancien candidat à l’élection présidentielle sur France Info vendredi.

«Une attitude de petit garçon»

De son côté, Steeve Briois, secrétaire général du Front national, conseiller régional du Nord Pas-de-Calais et conseiller municipal d'Hénin-Beaumont estimait vendredi dans un entretien accordé à 20 Minutes que l’attitude de  Jean-Luc Mélenchon «est pathétique. On dirait qu’il a une obsession de Marine Le Pen, ne vivant que par Marine Le Pen. C’est une attitude de petit garçon».
source

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Législatives 2012
« Réponse #6 le: 12 mai 2012 à 11:37:45 »
C'est le match retour. Mais jean-Luc Mélenchon joue gros.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28626
Re : Législatives 2012
« Réponse #7 le: 13 mai 2012 à 11:26:09 »
Citer
Législatives à Paris : la bataille continue à droite, apaisement à gauche

Un mois avant les élections législatives, la bataille interne continue de faire rage au sein de la droite parisienne. Les dissenssions se cristallisent autour de la 2e circonscription (qui regroupe les 5e, 6e et 7e arrondissements), où François Fillon a été investi par l'UMP et où Rachida Dati, la maire du 7e arrondissement, envisage une candidature dissidente contre le premier ministre démissionnaire, qu'elle qualifie de "parachuté". "Si je me présente contre Fillon, il y a un risque qu'il soit battu", a-t-elle encore clamé vendredi 11 mai.

L'hebdomadaire Le Point a affirmé samedi 12 mai que Rachida Dati était prête à renoncer à sa candidature aux élections législatives en échange de l'investiture de l'UMP lors des municipales de 2014 dans la capitale. L'ancienne ministre de la justice a aussitôt apporté un démenti formel : "On ne m'achète pas. Ma loyauté et mon engagement vont aux habitants du 7e [arrondissement] et à tous les Parisiens que je sers au quotidien", a-t-elle affirmé sur Twitter.

L'incertitude concernant la candidature de Rachida Dati pourrait régner jusqu'au vendredi 18 mai, date de la clôture du dépôt des candidatures aux élections législatives.

HOFFMAN-RISPAL SUPPLÉANTE DE DUFLOT

A gauche, le principal point de tension se situait dans la 6e circonscription, qui regroupe une partie des 11e et 20e arrondissements. A la suite de l'accord conclu en novembre entre le Parti socialiste et Europe Ecologie-Les Verts, la circonscription a été laissée à la secrétaire nationale du parti écologiste, Cécile Duflot. Et ce au grand dam de la députée socialiste sortante, Danièle Hoffman-Rispal, qui menaçait d'une candidature dissidente.

Mais Mme Hoffman-Rispal a accepté samedi 12 mai d'être la suppléante de Mme Duflot dans la 6e circonscription. Dans un communiqué commun, l'élue socialiste et la secrétaire nationale d'EELV affirment que "que donner de la force au changement et montrer [leur] détermination face à l'UMP et au Front national, il était nécessaire pour la gauche et les écologistes de faire preuve de responsabilité et de renforcer la dynamique unitaire suite à l'accord intervenu entre le PS et les écologistes."

Mmes Hoffman-Rispal et Cécile Duflot - dont le nom circule pour entrer au gouvernement ce qui laisserait la voie libre à sa suppléante pour siéger à l'Assemblée - doivent tenir lundi à 10h30 une conférence de presse commune.

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7887
Re : Législatives 2012
« Réponse #8 le: 13 mai 2012 à 11:51:02 »
Si j'ai bien compris, Hollande est arrivé pour la première fois en tête au 1er tour de la présidentielle à Paris.
Fillon et Dati iront se faire... voir!  ::d
Quelle vertu, quel bonheur peut exister dans un pays où une classe d'individus peut dévorer la substance de plusieurs millions d'hommes?
Robespierre
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3179
Re : Re : Législatives 2012
« Réponse #9 le: 14 mai 2012 à 15:30:33 »
Voilà qui promet d'être intéressant !

Citer
Jean-Luc Mélenchon a confirmé ce samedi midi sa candidature dans le Pas-de-Calais...…
Fin du faux suspense. Jean-Luc Mélenchon sera bel et bien candidat face à Marine Le Pen à Hénin-Beaumon (Pas-de-Calais). Il l'a confirmé ce midi sur l'antenne de France 3 Nord-Pas-de-Calais.
Voilà qui promet de me faire flipper, je le sens mal, ce coup là, que je le sens mal :triste1:
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4265
Re : Législatives 2012
« Réponse #10 le: 14 mai 2012 à 15:45:18 »
Je redoute l'attitude des médias qui commencent à parler de spectacle . C'est un pari risqué non pas pour Mélenchon qui n'a rien à perdre personnellement mais pour le PG . J'aurais préféré que ce soit clémentine Autain qui s'y colle parce que je soutiens tout de même l'idée qu'il faut un candidat du FDG dans cette région sinistrée autant par les affaires du P.S que par la récupération frontiste de la souffrance des ch'tis qui ont du se farcir le regard condescendant de dany boon. Je ne félicite pas la réaction de Martine Aubry en revanche je salue celle de Ségolène royal qui a approuvé des deux mains le choix de Mélenchon ....et pour cause !!!!Dans l'esprit de Ségolène  :mrgreen: tout ce qui peut faire suer Aubry est bon à prendre ,j'imagine !
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7887
Re : Législatives 2012
« Réponse #11 le: 14 mai 2012 à 16:38:49 »
Un avant-goût.
Malheureusement, il faut s'abonner pour lire l'interview.

Citer
Mélenchon : «Est-ce que la sortie de crise se fait par le social ou par l’ethnique ?»

A l’attaque. «Front contre Front». En exclusivité pour Libération ce lundi, Jean-Luc Mélenchon explique pourquoi il a décidé de se porter candidat dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, à Hénin-Beaumont, face à la présidente du Front national, Marine Le Pen.

«Le résultat du vote à la présidentielle [11,1%] me donne la responsabilité d'être exemplaire, dit-il. Le Front de gauche a accumulé une force, elle doit être utilisée». Un coup de pub? Mélenchon dénonce l’accusation. «Je ne suis pas dans une logique de gestion de patrimoine éléctoral. Il faut insuffler une culture de dynamique, d’audace, à une force comme la nôtre, neuve et encore fragile».

Un risque politique? «Si les premiers responsables ne prennent pas de risques, pour quelles raisons les autres le feraient-ils? Tant que nous n’aurons pas pris notre rythme de croisière, je me dois de monter sur la barricade». Besoin de revanche? «Il n’y a aucune dimension personnelle».

Le ton de la bataille législative semble différent de celui entendu durant la présidentielle. Fini une Marine Le Pen qualifiée de «semi-démente», «chauve-souris» ou «bête malfaisante»... Mélenchon veut un combat idéologique: «Est-ce qu’au début du XXIe siècle, l’ancien bassin minier, berceau du mouvement ouvrier, se choisit un député d’extrême droite ou du socialisme historique ?» interroge-t-il. «Est-ce que la sortie de crise se fait par le social ou l’ethnique?»

Le leader du Front de gauche promet une «mobilisation pour un rejet populaire de l’extrême droite et faire le ménage à gauche». Et lance sa campagne tambour battant.


http://www.liberation.fr/politiques/2012/05/13/melenchon-est-ce-que-la-sortie-de-crise-se-fait-par-le-social-ou-par-l-ethnique_818472?xtor=EPR-450206
Quelle vertu, quel bonheur peut exister dans un pays où une classe d'individus peut dévorer la substance de plusieurs millions d'hommes?
Robespierre
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4265
Re : Législatives 2012
« Réponse #12 le: 14 mai 2012 à 16:58:39 »
Nan ! pas besoin de s'abonner : il a dit la même chose sur F.I ce matin :
http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=361231
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3179
Re : Législatives 2012
« Réponse #13 le: 18 mai 2012 à 14:11:09 »
Législatives: le Front de gauche ne parvient pas à s'entendre avec le PS

http://www.liberation.fr/politiques/2012/05/18/legislatives-le-front-de-gauche-ne-parvient-pas-a-s-entendre-avec-le-ps_819658

c'est mal barré
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne manon278008

  • Sarkophobe
  • Messages: 286
Re : Législatives 2012
« Réponse #14 le: 19 mai 2012 à 13:34:57 »




anon278008...manon278008...c'est kikiff bourricot ! J'adore les ti zanes !
....(à la menthe de préférence !)

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3179
Re : Législatives 2012
« Réponse #15 le: 20 mai 2012 à 10:03:21 »
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4265
Re : Législatives 2012
« Réponse #16 le: 20 mai 2012 à 10:05:47 »
Ce sondage est alléchant mais chat échaudé craint désormais l'eau froide du 22 Avril !
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3179
Re : Législatives 2012
« Réponse #17 le: 20 mai 2012 à 10:13:21 »
Mélenchon arrive devant le socialiste au premier tour avec 11 points d'avance, avec les casseroles que se trainent les socialistes sur cette circonscription, j'ai bon espoir. :)

Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne Nico2

  • Sarkophobe
  • Messages: 660
    • Photos d'aéronefs militaires / VIP et limousines présidentielles US.
Re : Législatives 2012
« Réponse #18 le: 20 mai 2012 à 18:41:49 »
Je pense que JL Mélenchon fait une erreur en se parachutant à Hénin Beaumont.

Il n'y a que des coups à prendre pour lui, avec guère de perspective de victoire, du moins j'en ai peur.  :triste1:

Par ailleurs, je balise à l'idée d'une cohabitation PS-UMP qui paralyserait le pays.

Je risque de très mal dormir d'ici au 17 juin...
¤ Nicolas : Mes papiers

¤ Forward

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3179
Re : Législatives 2012
« Réponse #19 le: 22 mai 2012 à 11:01:57 »
c'est golo :hehe:
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4265
Re : Législatives 2012
« Réponse #20 le: 22 mai 2012 à 11:31:38 »
Mouais bof!!!...c'est égolo!...

Pour en revenir au post de Nico ,post qui m'avait échappé . Tout comme toi je flippe grave non pas pour une éventuelle cohabitation :je crois que les français ont compris que cela était risqué mais de la forte possibilité d'une très courte majorité de gauche qui serait tout aussi catastrophique .


Pour ce qui est du soi-disant parachutage de Mélenchon ,j'étais sceptique dès au début pas à cause du parachutage ,expression qui ne veut rien dire tant les législatives relayent les questions nationales mais parce que j'avais peur que les médias cristallisent Mélenchon comme le monsieur anti-marine . Mais voilà après deux interventions de JLM ,je me suis sentie un peu plus rassurée .En voici une qui est une véritable leçon d'instruction civique plaisante à écouter : c'est drôle et instructif

"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3179
Re : Législatives 2012
« Réponse #21 le: 24 mai 2012 à 12:54:03 »
Il était une fois à Hénin-Baumont.

Citer
Hénin-Beaumont : dans la glu des amours clandestines entre PS et FN

Passons aux choses sérieuses. Depuis mercredi, on dresse sur les places de Hénin-Beaumont les attractions de la ducasse. Autotamponneuses, grand huit et barbe à papa : on va enfin s’étourdir d’autre chose que de scandales. Les camarades communistes l’ont gentiment expliqué à Mélenchon à son arrivée : pas question de prévoir des meetings le jour de la ducasse, de la fête des mères, et des communions. Après un moment de surprise républicaine et laïque, il paraît que l’ovni l’a accepté. Ça vaut mieux pour lui.
Les Heninois, depuis toujours, ont des distractions connues d’eux seuls. N’essayez pas de comprendre, vous n’y parviendrez pas. Eux non plus, d’ailleurs, enfin pas toujours. Depuis dix ans, par exemple, les socialistes locaux s’amusent avec un drôle de fusil : le Front national. C’est un fusil qui ne tire pas droit, et se retourne même contre le tireur. Comme à la foire, on ne gagne jamais, mais c’est tellement irrésistible !

Le FN, ce fusil vicieux

Voici le déroulement habituel. Prenez des élus socialistes, dans une ville minière sinistrée. Donnez-leur tous les pouvoirs, local, départemental, régional. Faites les bouillir dans une marmite de haine, de toute-puissance, et de corruption. Sur ce fumier, faites croître et embellir une section FN. Que croyez-vous qu’il arrivera ? Que les socialistes ennemis vont se réconcilier, s’unir contre l’ennemi commun ?
C’est tout le contraire, qui s’est passé à Hénin-Beaumont. Le FN, ce parti sulfureux, infréquentable, contre lequel les chefs socialistes nationaux n’avaient pas de mots assez durs, pas de « pacte républicain » assez ferme, le FN a successivement été utilisé par tel ou tel clan socialiste, officiel, dissident, ou néo-dissident, contre le clan concurrent. Les mêmes qui l’insultaient en public le cajolaient en douce. Tous ont tenté d’utiliser le fusil vicieux contre les chers frères ennemis. Et jusqu’à maintenant, l’arme s’est toujours retournée contre eux.

Pizza party conspirative

Quelques épisodes. Avant les élections municipales de 2008, France 3 Nord organise un débat entre les quatre principales listes. Socialistes dissidents et frontistes ont un intérêt objectif : battre le maire sortant, Gérard Dalongeville, contre lequel s’accumulent rumeurs et rapports alarmants de la chambre régionale des comptes. Les anti-Dalongeville organisent donc une réunion secrète pour conclure un pacte de non-agression, afin d’écraser sur le plateau de France 3 Marie-Noëlle Lienemann, qui y représentera le maire sortant (France 3 a souhaité « un débat de femmes », histoire d’opposer Lienemann à Le Pen). Les socialistes dissidents se retrouvent donc, autour d’une pizza party conspirative, avec l’état-major lepéniste. Et le débat, comme convenu, tourne à la curée générale anti-Lienemann.

Dalongeville est néanmoins réélu. Il faut dire qu’il y a mis le prix : 250 CDD ont été opportunément signés par la mairie à des électeurs, leurs papas, leurs mamans ou leurs cousins, qui arrivent à échéance quelques jours après le scrutin. Deux listes battues déposent donc un recours en annulation. Le Front national, bien entendu. Mais aussi les socialistes dissidents, regroupés dans une « Alliance républicaine ». Qui le rédige, secrètement ? L’omniprésent chef de cabinet de Marine Le Pen, Bruno Bilde, opportunément titulaire d’un master de droit. Homme dont les compétences ne sont pas seulement intellectuelles, d’ailleurs : à cette époque, il prête aussi la main au déménagement de la section socialiste, expulsée de ses locaux par la Fédération du Pas-de-Calais (elle n’a d’ailleurs toujours pas été reconstituée). « Avec les socialistes, on a souffert ensemble », se souvient-il.

« La plus grosse erreur de ma vie politique »

C’est l’époque des amours clandestines, entre Bilde et les chefs des socialistes anti-Dalongeville. A plusieurs reprises, Bilde est aperçu sortant du domicile de l’un d’entre eux. « Je distribuais des tracts dans les boîtes aux lettres », explique le visiteur sans rire. Mais on ne dîne pas impunément avec le FN. « Vous étiez plus aimable lorsque nous mangions des pizzas ensemble », lance un soir, en plein conseil municipal, Marine Le Pen à la socialiste dissidente Christine Coget, celle qui avait participé à la réunion préparatoire de France 3.
Tenaillée par le remords, Coget finira par soulager sa conscience et, contre les sommations d’omerta de son camp, révéler l’existence de la réunion secrète. « Cette réunion a été la plus grosse erreur de ma vie politique », reconnaît-elle aujourd’hui. Ce ne sont pas seulement les anti-Dalongeville, qui ont tenté d’épauler le fusil FN. Quelques années plus tôt, Dalongeville en personne s’y était aussi brûlé les mains.
 

C’est l’affaire du Babou. Alors chef de cabinet de son prédecesseur, Pierre Darchicourt, Dalongeville était logiquement désireux de le dézinguer. Il demande donc un jour un rendez-vous discret à Steeve Briois, âme du FN dans la ville. A Hénin-Beaumont, se rencontrer discrètement est chose difficile. Aussi les deux hommes conviennent-ils de se retrouver sur le parking du Babou, grande surface dédiée aux arts de la maison, située entre La Halle aux chaussures et Kiloutou, dans la zone commerciale, à quelques opportuns kilomètres du centre-ville. A minuit, sur l’immense parking où pourraient facilement se tenir une dizaine de ducasses, on peut y espérer une certaine discrétion.

La Voix du Nord cambriolé
 
 « Tu as raison, dit alors Dalongeville à Briois, le PS est une mafia. Je préfère que tu sois le prochain maire de Hénin-Beaumont. » Et de proposer au frontiste de l’alimenter en documents compromettants sur l’équipe en place. Mais sous ses airs de Dany Boon, Briois est un homme précautionneux : il a enregistré la conversation au dictaphone. Au conseil municipal suivant, quand Dalongeville allume Briois comme à l’accoutumée, ça ne manque pas : « Ce n’est pas ce que vous me disiez, l’autre nuit, sur le parking du Babou », balance Briois. Sidération du conseil. Mouvements divers sur les bancs de la presse locale. Par provocation, Briois clame même qu’il a donné à La Voix du nord l’enregistrement du rendez-vous fatidique.
Au comble de l’inquiétude, Dalongeville (qui n’a pas donné suite à la demande d’entretien d’@si) cuisine Pascal Wallart, inamovible chef d’agence du quotidien : détient-il bien la sulfureuse cassette ? Wallart (qui l’a écoutée, mais ne l’a pas) fanfaronne et élude. Quelques jours plus tard, les locaux de La Voix du Nord sont cambriolés. « On ne nous a piqué que des cassettes et des CD gravés », se souvient Wallart. Un des hommes de main de Dalongeville, lâché par le maire, confessera quelques années plus tard être l’auteur du cambriolage. Bilde :
« On le connaissait bien. C’est le même qui quelque temps plus tôt avait fouillé, sur ordre du maire, les poubelles de Steeve. »

L’étau infernal des corrompus et des frontistes
 
Dalongeville déboulonné – il attend aujourd’hui son procès pour détournement de fonds publics, corruption, faux, etc – le FN aux portes de la mairie, croit-on les réjousissances terminées ? Non. Aujourd’hui encore, tous déploient une énergie considérable à s’entre-reprocher d’avoir servi Dalongeville. Ce qui n’est pas faux : tous l’ont servi avant de le lâcher, ou d’être démis par lui. Même s’ils font bonne figure pour la photo sous les railleries de la presse locale tous se sont entre-accusés de tricheries. Tous ont été en procès les uns contre les autres – Hénin-Beaumont est une rente à avocats. Certains ne demandent pas mieux que de continuer à jouer.
D’autres veulent croire que Hénin-Beaumont peut échapper à la glu du passé. La perspective d’un procès Kucheida dans la circonscription voisine, les promesses de l’ère Hollande... On se raccroche à ce qu’on peut. Mais comment échapper à l’étau infernal des corrompus et des frontistes ? Pervers miracle de la Pentecôte : voici que tombe du ciel un beau fusil tout neuf, avec une cravate rouge. Bienvenue à la ducasse, Jean-Luc Mélenchon !

http://www.rue89.com/2012/05/24/henin-beaumont-dans-la-glu-des-amours-clandestines-entre-ps-et-fn-232435


Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3179
Re : Législatives 2012
« Réponse #22 le: 24 mai 2012 à 16:28:59 »
encore un petit peu de lecture ,juste un chouille  ::d

Citer
Maintenant qu’on ne s’y trompe pas : Jean-Luc Mélenchon a choisi pour des raisons qui lui sont propres et en désaccord avec les présentes analyses de se présenter à Hénin-Beaumont contre Marine Le Pen. Une fois ce choix fait et quoiqu’on en pense sur le fond, il doit gagner, c’est de l’intérêt de toute la gauche, même de celle qu’il a ainsi placé au pied du mur.
Autant il n’y avait pas de raison de retirer un candidat socialiste face à l’homme de droite Bayrou, autant il est souhaitable qu’aucun socialiste n’empêche la défaite de Le Pen et vu la configuration particulière de la circonscription, il est nécessaire que Mélenchon soit investi comme le seul candidat de toute la gauche assurant sa victoire et la notre.

http://www.marianne2.fr/gerardfiloche/Le-CAC-40-l-UMP-et-ses-sous-valets-les-Le-Pen_a51.html?com&order=2#comments


Show content
Oui, c’est Krupp qui a fait Hitler ! Il ne faut pas se tromper d'ennemi. Il ne faut pas, comme le taureau, viser la cape rouge mais le toréador. Ou d'où vient le fascisme?
Irrité par toutes ces théories qui font du FN l’ennemi principal, je rétorquais ici une fois de plus, que le FN n’en était que la succursale de l’UMP.
UMP et FN sont blanc bonnet  bonnet bi, on l’a vu sous le gouvernement et dans la campagne de Sarkozy. De 1981 à 2012, le FN « monte » et « descend » au gré de la classe dominante et de ses médias aux ordres. L’oligarchie, le CAC 40 jouent avec le FN. Ils créent les conditions matérielles de son existence, attisent les discours idéologiques qui lui permettent de se développer, puis s’en servent au gré de leurs besoins politiques pour diviser, berner, écraser le salariat.
Je disais donc qu’il ne fallait pas se tromper d’ennemi mais qu’il fallait combattre en priorité le grand capital, pas les commerçants abusés par lui. Ce combat doit être central, classe contre classe, gauche contre droite, et non un « sous combat » dérivé extrême gauche contre extrême droite. J’expliquais qu’il ne fallait pas comme le taureau viser la cape rouge, mais le toréador. Je concluais d’une phrase rapide : « C’est Krupp qui a fait Hitler ».

Une lectrice FdG nous répond : « Non ce n’est pas Krupp qui a fait Hitler ! ». Et elle développe de façon assez incroyable pour être prise au sérieux et réfutée : « Il fallait d’abord l’assassinat de Rosa Luxemburg et de Karl Liebknecht pour éviter tout danger que les électeurs se tournent vers la vraie gauche, puis l’élection du conservateur Hindenburg, puis la coalition centre-SPD qui le fit réélire, jusqu’à ce que Hitler s’impose comme la seule solution possible. Hitler fut la créature de l’ensemble de la classe politique démocratique. »

Pour ceux qui ont un peu de culture historique, en gros cette analyse est celle de l’internationale (dite) communiste, stalinisée, de la troisième période. « Ce sont les socialistes qui ont fait Hitler ». Comme si c’était le produit de mauvaises idées ou d’idées molles et non pas de forces matérielles, physiques puissantes. Elle excuse ainsi le grand capital. Mais à l’époque, estimant que la crise de 29 avait sonné le glas du capitalisme, les staliniens combattaient en priorité le « social fascisme » ennemi devenu principal car celui-ci étant le plus proche dans la classe ouvrière, agent « objectif » du fascisme, il trompait ceux qu’il fallait entraîner dans le combat, il fallait donc l’éliminer en priorité.  Notre lectrice adapte et va jusqu’au bout de cette vision : « l’ensemble de la classe politique démocratique » assassine la vraie gauche, la droite l’emporte, les socialistes s’allient avec elle, et le fascisme gagne. Ensuite, elle démontre, par anticipation, que le combat essentiel actuel est donc entre le FdG et le FN, sans nuance : « Le FN propose la mort, et le FdG la vie… La force du FdG, c’est de pratiquer une pédagogie libératrice et émancipatrice qui fait prendre conscience au peuple de sa force (« You are very dangerous !!! »). La force du FN, c’est celle du PS : avoir 100 ans. J’ai l’impression de proférer une banalité en disant qu’à part eux personne ne sait plus où il habite et que les partis traditionnels me semblent condamnés à être emportés dans une tourmente où s’opposeront ce qu’il est convenu d’appeler « les deux extrêmes », et cela dans toute l’Europe. » (sic)

Ce raisonnement conduit à balayer du champ du réel et même de l’imaginaire, les faux vrais fascistes et les vrais faux socialistes du « centre » pour valoriser le seul combat final attendu entre les forces extrêmes, noires contre rouges. C’est ce que Jean-Luc Mélenchon (mais il n’est pas toujours sur cette ligne, il est heureusement pour lui plus habile dans d’autres interventions) décrivit mardi 24 avril au journal de France 2 comme la bataille essentielle : « front contre front » : front national contre front de gauche !

« Sans théorie révolutionnaire pas de parti révolutionnaire » écrivait Lénine. En effet, il faut un minimum de théorie pour aborder la question du fascisme : 

1°) La montée du fascisme fut l'expression de la grave crise structurelle et sociale du capitalisme qui, dans les années 1929-1933, coïncida avec une crise économique classique de surproduction. Il s'agissait fondamentalement d'une crise de reproduction du capital, c'est-à-dire de l'impossibilité de poursuivre une accumulation «normale» du capital, étant donnée la concurrence au niveau du marché mondial (niveau existant des salaires réels et de la productivité du travail, accès aux matières premières et aux débouchés). La fonction historique de la prise du pouvoir par les fascistes a consisté à modifier par la force et la violence les conditions de reproduction du capital en faveur du grand capital.
En sommes-nous là ? En partie, la crise, elle, est là et se développe inéluctablement en Europe, Grèce, Espagne, Italie, Portugal… Oui, la tourmente est proche. Mais il n’y a pas de mouvements de masse fascistes. Il y a quelques prémices de petits groupes, groupuscules, ou partis d’extrême droite actifs. C’est alertant, inquiétant. Mais le grand capital, les oligarchies, les néolibéraux, Merkel et Cie n’ont pas encore choisi de recourir au fascisme pour écraser le salariat ! Cela peut arriver. Mais pour l’heure, elles ne se servent de la montée de l’extrême droite qu’à la marge, comme aiguillons, voire comme alliés potentiels. De Hongrie en Grèce. Mais pas encore comme recours, encore moins comme fer de lance. Elles font le sale boulot elles-mêmes comme Sarkozy le fit durant 5 ans.

2) Dans les conditions actuelles, la domination de l’oligarchie s'exerce le plus avantageusement - c'est-à-dire avec les coûts les plus réduits - au moyen d’une démocratie limitée, biaisée, comme dans la Ve république… Ce n’est certes pas le seul mode de domination possible surtout dans un équilibre très instable des rapports de forces économiques et sociaux. Que la gauche gagne et pousse ses exigences, et une autre issue peut s’imposer alors à l’oligarchie : essayer, au prix du renoncement à l'exercice direct du pouvoir politique, les fascistes. Sachant qu’historiquement, le fascisme a été à la fois la réalisation et la négation du pouvoir des oligarques en «organisant» de façon «totalitaire» la vie de toute la société pour le compte du grand capital : réalisation, parce que le fascisme a en fin de compte rempli cette fonction ; négation, parce qu’il ne pouvait remplir cette fonction que par une expropriation politique de l’oligarchie.
En sommes-nous là ? Non. L’UMP hésite à s’allier ouvertement avec le FN même si elle multiplie les passerelles et choisira sans doute cette solution demain. 70 % des UMP et 70 % des FN sont déjà favorables à cette alliance. Mais au vu des rapports de forces sociaux actuels pareille alliance imiterait l’accord Berlusconi-Fini, un cadavre oligarque nuisible, puant mais décomposé, plutôt que d’initier un débordement de puissantes hordes fascistes de masse.


3) La caractéristique principale du fascisme des années trente a été une destruction de la plus grande partie des conquêtes du salariat ce qui était pratiquement irréalisable par des moyens purement techniques, étant donné l'énorme disproportion numérique entre les salariés et les détenteurs du grand capital.
L’État fort même répressif et policier renforcé comme la Ve République peut faire du thatchérisme, du reaganisme, mais ne dispose visiblement pas de moyens suffisants pour atomiser et démoraliser, durant une longue période, un salariat conscient, 93 % de la population active.
Le « vrai » fascisme avait réussi, il y a 80 ans, à mobiliser un mouvement de masse assez ample pour attaquer physiquement la frange la plus consciente du salariat par une terreur de masse systématique, par une guerre de harcèlement et des combats de rue, détruisant ses organisations de masse.
Ce fascisme-là n’a rien à voir avec le groupusculaire FN que nous connaissons, même avec 18 % de voix. Ce fut un mouvement de masse puissant qui, par des méthodes manipulant la psychologie des masses, est arrivé à entraîner la petite bourgeoisie et la partie la moins consciente des salariés dans une collaboration de classes effective, à une chasse contre leurs frères sociaux. Ce fut un appareil gigantesque de gardiens d'immeubles, de policiers, de cellules nazies dans les entreprises et de simples mouchards, qui soumettait les salariés à une surveillance terroriste permanente
En sommes nous là ? Absolument pas. Dés qu’il y a un mouvement de masse ces 20 dernières années, le FN disparaît à la trappe. Que ce soit en 1995, en 2003, en 2006, en 2010 des millions de manifestants ont défilé tandis que les troupes fascisantes se terraient. Même les 1er mai, les milliers de déclassés, vieilles badernes et suivistes qui viennent devant Jeanne d’Arc écouter les Le Pen n’ont rien à voir avec le fascisme des années trente. Ni avec les 600 000 manifestants en uniforme qui suivaient alors les Ligues en France.
Ni l’UMP ni le FN n’ont la force de réaliser actuellement le début du commencement d’une pareille mobilisation de masse. Que les Le Pen soient des fascistes, que les sarkozystes flirtent avec leurs idées, c’est dangereux, inquiétant, mais il n’y a pas les prémices d’un mouvement fasciste à ce jour ! 80 % des salariés votent pour leurs syndicats aux élections professionnelles et la France est de gauche majoritairement.

4) Un tel mouvement de masse fasciste n’a pu surgir dans les années 30, qu'appuyé sur la 3e classe de la société, la petite bourgeoisie, qui, existait entre le salariat et de l’oligarchie, le tout rendu victorieux par l’appui à un moment donné du grand capital. Ce mouvement, qui se recrutait essentiellement parmi les éléments déclassés de la petite bourgeoisie, a eu recours à des violences physiques ouvertes contre les salariés, leurs actions et leurs organisations. Ce mouvement fasciste, après une phase de développement indépendant, lui permettant de devenir un mouvement de masse et d'engager des actions de masse, a besoin du soutien financier et politique de fractions importantes du capital, pour se hisser au pouvoir : sans Krupp il n’y aurait pas eu Hitler. Sans les grands propriétaires fonciers italiens, il n’y aurait pas eu la marche sur Rome de Mussolini.
En sommes-nous là ? Même Laurence Parisot déclare ne pas souhaiter que Le Pen dirige et elle affirme qu’il faut laisser venir des immigrés pour travailler en France, dans les métiers en tension, car ça aide, comme en Allemagne à faire pression sur les salaires. Et surtout il n’existe plus de « petite bourgeoisie » : les non-salariés qui faisaient 45 % des actifs en 1945, n’en font plus que 7 %. 60 % du salariat vote à gauche, 15 % s’abstient et seulement 25 % vote UMP/FN. Même Sarkozy essayant avec le maximum de moyens financiers et logistiques de mobiliser le « vrai » travail le 1er mai 2012 au Trocadéro ramène 20 000 personnes, Le Pen 10 000 à l’Opéra, et les syndicats 800 000 dans tout le pays.

5) La décimation et l'écrasement du salariat par le fascisme n’est possible que si, dans la période précédant leur prise du pouvoir, le plateau de la balance penche de façon décisive en faveur des bandes fascistes et en défaveur des syndicats. Nous vivons l’inverse en France.
La montée d'un mouvement fasciste de masse est en quelque sorte une institutionnalisation de la guerre civile, où les deux parties ont objectivement encore une chance de l'emporter (c'est la raison pour laquelle l’oligarchie ne soutient et ne finance de telles expériences que dans des conditions tout à fait particulières, "anormales", car cette politique de quitte ou double présente indéniablement un risque au départ). Si les fascistes réussissent à balayer l'ennemi, c'est-à-dire le salariat organisé, à le paralyser, à le décourager et à le démoraliser, la victoire leur est assurée. Si, par contre, le salariat réussit à repousser l'assaut et à prendre lui-même l'initiative, il inflige une défaite décisive non seulement au fascisme mais aussi au capitalisme qui l'a engendré. Cela tient à des raisons technico-politiques, socio-politiques et socio-psychologiques complexes en chaque période historique. C'est ce qui permet de dire que la victoire du fascisme traduit l'incapacité du mouvement social à résoudre la crise du capitalisme conformément à ses propres intérêts et objectifs. Si le salariat ne bat pas la droite et que celle-ci continue à faire des ravages, en effet, l’ennemi principal suivant, la crise s’aggravant, peut-être le fascisme et en ce cas, les Krupp d’hier et le CAC 40 d’aujourd’hui n’hésiteront pas à le soutenir.
En sommes nous là ? Au contraire, nous venons de battre les sarkozystes, l’UMP et le FN additionnés.  En France, cela fait 17 ans que ça monte à gauche dans les luttes, avec rien, en face, du côté fascisant. Nous avons gagné en 1995-1997. Nous avions la majorité absolue en voix le 21 avril 2002 quand nous avons perdu, les luttes de 2003 ont été exceptionnelles, en 2004 la gauche a gagné 20 régions sur 22, en 2006, le CPE fut un élan inouï, en 2007 nous avions tout pour gagner, ce fut une défaite due à la gauche, pas à la puissance de la droite. Sarkozy, excepté 2007, a perdu toutes les élections et il était minoritaire dès 2008.
En fait, de telles grandes crises comme celle qui a commencé en 1929 où celle ouverte en 2008 ne font, en général, que donner au mouvement social une chance de s'imposer.
Nous l’avons ! Unissons-nous ! Ne nous trompons pas de moment ! Agissons ensemble MAINTENANT au lieu de nous placer sur la défensive ou en embuscade, fantasmant par imaginaire ou anticipation, sur le fascisme qui deviendrait l’ennemi principal ! En fait ce n'est que lorsque le salariat aura laissé échapper cette chance et que la classe est divisée et démoralisée, séduite, que le conflit peut conduire au triomphe du fascisme.

6) On peut aussi ne pas avoir de fascisme du tout, mais la continuation d’un néolibéralisme féroce dans toute l’Europe. Lorsque le fascisme et ses bandes ne s’avèrent pas nécessaires ou n'ont pas réussi à « écraser le mouvement ouvrier sous leurs coups de boutoir », ils sont « finis » aux yeux des représentants de l’oligarchie. Leurs partis de se bureaucratisent et se fondent dans l'appareil d'État, comme en Italie, entre Fini et Berlusconi. Ca peut arriver dans les mêmes conditions au parti des Le Pen. Ou en Hongrie. Ou avec les « tea party » aux USA. Ce qui n'est nullement en contradiction avec la perpétuation d'un appareil d'État hautement centralisé. Si le mouvement ouvrier est défait sans être écrasé et si les conditions de reproduction du capital à l'intérieur du pays se re-modifient dans un sens fondamentalement favorable à l’oligarchie, il n’y a pas « besoin » de fascisme. La politique de quitte ou double du fascisme est reportée au niveau de la sphère financière, attise spéculation, inflation permanente, et, finalement, cherchera une autre issue qui peut être l'aventure militaire à l'extérieur. Thatcher l’avait cherché aux Malvinas. Sarkozy l’a cherché partout en Afrique, en Afghanistan et en Libye et l’aurait cherché en Iran. C'est alors que se révèle le caractère de classe dominant du fascisme, qui ne correspond pas à sa base de masse. Il ne défend non pas les intérêts historiques de la « petite bourgeoisie », ou des « gens en colère » « qui souffrent » mais ceux de l’oligarchie capitaliste. Dans ce cas, la base de masse active du fascisme se rétrécit nécessairement comme le National Front face à Thatcher. Les chefs fascistes tendent eux-mêmes à détruire et à réduire leur base de masse et leurs bandes deviennent des appendices de la police.
Mais nous n’en sommes toujours pas là du tout. La politique ne se fait pas d’après des pronostics.  Elle se fait  en temps réel. Pas selon des schémas passés. Elle nécessite des choix adaptés au jour le jour, et non pas basés sur l’anticipation en fonction d’analogies aléatoires.


La « théorie du fascisme » tentée à travers ces six points ci dessus n’est pas d’appréhender cette menace « par le bas » comme un fléau qui viendrait du « mauvais esprit » ou de la force obscure » des masses elles-mêmes et qu’il faudrait aller combattre en premier chef sur le terrain en « face à face » privé entre révolutionnaires éclairés et bandes arriérés. Non, elle est de démontrer comment crise, faiblesse et division du mouvement social de gauche peuvent être utilisées, manipulées et promues par l’oligarchie pour défendre de façon ultime ses intérêts fondamentaux. Se tromper d’adversaire et aller défier à contre temps, en priorité une menace fasciste encore à peine naissante au lieu de l‘oligarchie dont elle dépend, c‘est de mauvaise politique : car on détourne de l’essentiel, on attribue aux sous-valets FN la responsabilité de leur maître UMP et au lieu d’assécher leur base, on la conforte dans un duel nourrissant. Il faut au contraire choisir le front unique, unifier toute la gauche, la dynamiser ainsi, combattre le grand capital, l’oligarchie,  obtenir des victoires concrètes qui changeront la vie de ceux, désespérés ou en colère, excédés primaires et jusqu’au-boutistes, qui auraient pu se laisser entraîner par la polarisation UMP/FN.

« Tous les fâchés ne sont pas fachos » dit fort bien Jean-Luc Mélenchon. Alors prenons garde à toute manœuvre qui pourrait souder « fâchés » et « fachos » pour le compte des « fâcheux » de l’UMP et de l’oligarchie. Visons les fâcheux, attirons ainsi les fâchés, isolons les fachos ce qui veut dire ne pas en faire notre cible centrale. Pour reconquérir les fâchés,  il faut force et attraction de l’unité de toute la gauche et changer concrètement leur vie en faisant reculer chômage, et misère, en haussant salaires et emplois. Aucun bras de fer privé ne peut remplacer cette grande mobilisation unitaire publique.

Maintenant qu’on ne s’y trompe pas : Jean-Luc Mélenchon a choisi pour des raisons qui lui sont propres et en désaccord avec les présentes analyses de se présenter à Hénin-Beaumont contre Marine Le Pen. Une fois ce choix fait et quoiqu’on en pense sur le fond, il doit gagner, c’est de l’intérêt de toute la gauche, même de celle qu’il a ainsi placé au pied du mur.
Autant il n’y avait pas de raison de retirer un candidat socialiste face à l’homme de droite Bayrou, autant il est souhaitable qu’aucun socialiste n’empêche la défaite de Le Pen et vu la configuration particulière de la circonscription, il est nécessaire que Mélenchon soit investi comme le seul candidat de toute la gauche assurant sa victoire et la notre.
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Législatives 2012
« Réponse #23 le: 26 mai 2012 à 19:53:26 »
Ces nouvelles élections sont l'occasion de voir fleurir de nouvelles affiches à slogan, sur nos murs à peine nettoyés des présidentiels faciès.

Notamment une affichette de droite, que j'ai vue pour la première fois aujourd'hui, affirmant : "Vous voulez la gauche ? Vous aurez la Grèce !".
Très spirituel, mais rien d'étonnant.

Bon, après, se pose la question de savoir comment, quand on est de droite, on peut à la fois : 1) menacer l'électorat de gauche en brandissant l'épouvantail héllène, notoirement ruiné par son laxisme fiscal, et 2) reprocher à François Hollande de vouloir rétablir les impôts.

Mais bon, si logique et cohérence étaient un programme, il n'y aurait plus de droite en France depuis quelques années...
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28626
Re : Législatives 2012
« Réponse #24 le: 27 mai 2012 à 10:30:11 »
il y a aussi pas mal d'UMP qui se présentent sans le logo UMP, pas très honnête comme méthode.

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3179
Re : Re : Législatives 2012
« Réponse #25 le: 27 mai 2012 à 16:26:05 »

Notamment une affichette de droite, que j'ai vue pour la première fois aujourd'hui, affirmant : "Vous voulez la gauche ? Vous aurez la Grèce !".
Très spirituel, mais rien d'étonnant.

Bon, après, se pose la question de savoir comment, quand on est de droite, on peut à la fois : 1) menacer l'électorat de gauche en brandissant l'épouvantail héllène, notoirement ruiné par son laxisme fiscal, et 2) reprocher à François Hollande de vouloir rétablir les impôts.
Parce que Papandréou, même s'il y eu Papademos c'est de la faute des socialistes.c'est tout, par contre je ne sais pas si l’électeur ump sait qui c'est! Papandréou   8/

ou qui sont les smileys?
« Modifié: 27 mai 2012 à 16:29:01 par bili »
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne Nico2

  • Sarkophobe
  • Messages: 660
    • Photos d'aéronefs militaires / VIP et limousines présidentielles US.
Re : Re : Législatives 2012
« Réponse #26 le: 28 mai 2012 à 18:41:34 »
Ces nouvelles élections sont l'occasion de voir fleurir de nouvelles affiches à slogan, sur nos murs à peine nettoyés des présidentiels faciès.

Notamment une affichette de droite, que j'ai vue pour la première fois aujourd'hui, affirmant : "Vous voulez la gauche ? Vous aurez la Grèce !".
Très spirituel, mais rien d'étonnant.

Bon, après, se pose la question de savoir comment, quand on est de droite, on peut à la fois : 1) menacer l'électorat de gauche en brandissant l'épouvantail héllène, notoirement ruiné par son laxisme fiscal, et 2) reprocher à François Hollande de vouloir rétablir les impôts.

Mais bon, si logique et cohérence étaient un programme, il n'y aurait plus de droite en France depuis quelques années...


Oh que oui !

L'incohérence est toujours extrêmement surprenante, et aussi exaspérante.


il y a aussi pas mal d'UMP qui se présentent sans le logo UMP, pas très honnête comme méthode.


C'est tout à fait malhonnête tu veux dire.

Ça me rappelle les élections US de mid-term en 2006, avec les candidats Républicains qui fuyaient tout lien avec George W.Bush.

L'honnêteté incarnée, en somme.
¤ Nicolas : Mes papiers

¤ Forward

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28626
Re : Législatives 2012
« Réponse #27 le: 29 mai 2012 à 10:54:23 »
LOLgislatives 2012, parce qu'il y a un potentiel de LOL dans les affiches des législatives prés de chez vous.

un peu d'humour dans ces moments grave de législatives... :]


C’est pas gagné pour Florence




Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Législatives 2012
« Réponse #28 le: 29 mai 2012 à 12:20:51 »
Ah oui il faut cliquer sur le lien. Site à visiter de toute urgence. 8|

J'ai mon favori, en ce qui me concerne. :cote:
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4265
Re : Législatives 2012
« Réponse #29 le: 29 mai 2012 à 15:21:56 »
 :mdr3: :mdr3: :mdr3: je suis pétée de rire ! d'abord  sur les affiches il y en a deux que je connais . Eh non!ce ne sont pas les deux boutonneux du FDG  :mrgreen:. Il y en a un qui ......comment dire sent très mauvais des pieds ,alors qu'il a un nom ...bon Non ! je ne vais pas donner trop d'indices :mrgreen: et il y a un mec que j'ai rencontré dans un festival :il n'est pas ce qu'il semble être sur l'affiche (c'est à dire un sombre con) et je soutiens son combat bien qu'à mon sens il n'a rien à voir avec un véritable programme politique . Je vais tenter de faire preuve de décence et donc éviter de faire de mauvais jeux de mots avec les patronymes (je n'aime pas ça!) ....mais franchement quand on prône la "France aux Français!" et qu'on s'appelle Florence Perdu on dit clairement à l'avance que la cause que l'on défend ne mérite pas d'être gagnée  :mrgreen: et quand on soutient le pen on mérite de s'appeler le Hideux (martine en plus ! martine à la mosquée , martine à la plage avec zemmour ,martine danse en Autriche) ...Une Florence de Perdu dix consciences retrouvées .......c'était ma minute langue de :-)~
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne Nico2

  • Sarkophobe
  • Messages: 660
    • Photos d'aéronefs militaires / VIP et limousines présidentielles US.
Re : Législatives 2012
« Réponse #30 le: 29 mai 2012 à 17:17:57 »
Ces affiches sont effectivement très distrayantes.

Pendant ce temps, du côté d'Hénin Beaumont, la petite gueguerre FN - Front de Gauche continue :

Exclusif : des proches du FN distribuent des faux tracts de Mélenchon !

Savoureux en effet ...  :mrgreen:
¤ Nicolas : Mes papiers

¤ Forward

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4265
Re : Législatives 2012
« Réponse #31 le: 29 mai 2012 à 17:25:42 »
Non ! La politique n'est pas un spectacle des dieux du stade et ce n'est pas "la petite gueguerre FN - Front de Gauche" . Le FDG se situe à un autre niveau de conscience politique  . En revanche les salauds n'ont en réalité toujours pas changé leurs méthodes ,toujours aussi dégueulasses derrière le lifting encensé par les médias .Je salue Mélenchon d'avoir le courage de se coltiner ce que personne ,(à part quelques red-skins :mrgreen:) n'a eu le courage de faire .  :merci: :merci: :merci: ...le courage qui a tant manqué toutes ces années !
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne Nico2

  • Sarkophobe
  • Messages: 660
    • Photos d'aéronefs militaires / VIP et limousines présidentielles US.
Re : Législatives 2012
« Réponse #32 le: 29 mai 2012 à 17:56:32 »
Je reconnais que la démarche de JLM est courageuse, très salutaire.

En revanche je me permets de maintenir qu'il s'agit d'une guérilla.

Franchement, à la lecture de cet article, que penser d'autre ?

Ça ne donne pas l'impression de se situer à un autre niveau de conscience politique, cad un niveau plus élevé si je te suis.
¤ Nicolas : Mes papiers

¤ Forward

Hors ligne bili

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 3179
Re : Législatives 2012
« Réponse #33 le: 29 mai 2012 à 17:59:12 »
Citer
Bruno Bilde, chef de cabinet de Marine Le Pen, joint par téléphone, se "félicite de cette initiative qui, dit-il, va permettre d'engager un débat de fond"

mais elle se fait sur elle lorsqu'il s'agit de débattre avec Mélenchon
Nous les fainéants, nous les cyniques, nous les extrêmes,
Foutons le bordel !

Hors ligne Nico2

  • Sarkophobe
  • Messages: 660
    • Photos d'aéronefs militaires / VIP et limousines présidentielles US.
Re : Re : Législatives 2012
« Réponse #34 le: 29 mai 2012 à 18:06:04 »
Citer
Bruno Bilde, chef de cabinet de Marine Le Pen, joint par téléphone, se "félicite de cette initiative qui, dit-il, va permettre d'engager un débat de fond"

mais elle se fait sur elle lorsqu'il s'agit de débattre avec Mélenchon

C'est sur que l'épisode de cette année dans "Des Paroles et des Actes" était peu glorieux (pour aucun des deux protagonistes, d'ailleurs).

Toutefois, pour être juste il convient de rappeler qu'il y avait eu un beau débat entre Marine Le Pen et JL Mélenchon, début 2011 sur BFM TV.

Pour l'avoir visionné, je peux te dire que j'avais trouvé le débat de grande qualité.
¤ Nicolas : Mes papiers

¤ Forward

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4265
Re : Législatives 2012
« Réponse #35 le: 29 mai 2012 à 18:07:18 »
Tout de même parler avec les gens c'est d'un autre niveau que de coller des affiches dont l'intention est clairement de foutre la trouille aux braves ch'tis en leur faisant croire que Mélenchon est le "parti de l'étranger" . Tu sais Nico à 16 ans j'ai décidé de lutter sans merci contre le parti de la merde : en plus de vingt-ans j'en ai vu de toutes les couleurs en terme de propagandes , de violences , de provocations , de bastons ....promets moi de n'avoir jamais l'idée une seule seconde de mettre au même niveau la lutte du FDG et la merde du FN :Mélenchon en trente ans de vie politique ,ni lui ,ni ses partisans n'ont jeté des arabes et des comoriens dans la seine . Les médias veulent du spectacle , le FDG veut détruire  le fascisme  ....et il y a un moment il faut clairement faire et exprimer ses choix ....sinon le spectacle va coûter pendant longtemps le prix de notre liberté .
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne Nico2

  • Sarkophobe
  • Messages: 660
    • Photos d'aéronefs militaires / VIP et limousines présidentielles US.
Re : Re : Législatives 2012
« Réponse #36 le: 29 mai 2012 à 18:20:19 »
Tout de même parler avec les gens c'est d'un autre niveau que de coller des affiches dont l'intention est clairement de foutre la trouille aux braves ch'tis en leur faisant croire que Mélenchon est le "parti de l'étranger" .

Je suis d'accord, mais ce que je déplore, c'est l'amalgame car ces militants FN ne peuvent être mis sur le même plan que leur leader, selon moi.

Marine Le Pen visite aussi des marchés et des gens de ce coin du Pas de Calais : les multiples reportages vus dans le JT du 20 h sur France 2 ont bien illustré cela.

Mais il est vrai que cette histoire d'affiches truquées est pitoyable.


Tu sais Nico à 16 ans j'ai décidé de lutter sans merci contre le parti de la merde :


 :mrgreen: J'adore ta façon très franche de t'exprimer Syberia.


en plus de vingt-ans j'en ai vu de toutes les couleurs en terme de propagandes , de violences , de provocations , de bastons ....promets moi de n'avoir jamais l'idée une seule seconde de mettre au même niveau la lutte du FDG et la merde du FN :Mélenchon en trente ans de vie politique ,ni lui ,ni ses partisans n'ont jeté des arabes et des comoriens dans la seine . Les médias veulent du spectacle , le FDG veut détruire  le fascisme  ....et il y a un moment il faut clairement faire et exprimer ses choix ....sinon le spectacle va coûter pendant longtemps le prix de notre liberté .


Oui, je comprends ce que tu veux dire.

Il est vrai que vu sous cet angle, il n'y a aucun doute : ce n'est pas le même niveau.

Mais sur la forme, dans les propos il y a parfois quelques analogies, ce qui ne manque pas de m'amuser (gentiment j'entends).

Sur le fond, JL Mélenchon m'est bien sur plus nettement sympathique que Marine Le Pen, sois en sur.

¤ Nicolas : Mes papiers

¤ Forward

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4265
Re : Législatives 2012
« Réponse #37 le: 29 mai 2012 à 18:28:00 »
Ouf! tu me rassures :mais sur le terrain que je connais bien tu verras la forme n'a rien à voir ...je t'invite si tu veux ...(en ce moment c'est plutôt salade de tomates, concombres mais je peux te faire un cassoulet ,un couscous , des œufs à la coque ...tout ce que tu voudras !  ) ...la forme n'a rien à voir !je te le promets !
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne Nico2

  • Sarkophobe
  • Messages: 660
    • Photos d'aéronefs militaires / VIP et limousines présidentielles US.
Re : Législatives 2012
« Réponse #38 le: 29 mai 2012 à 18:31:27 »
 :) On verra cela tantôt alors.

¤ Nicolas : Mes papiers

¤ Forward

Hors ligne Val

  • Administrateur
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 19242
Re : Législatives 2012
« Réponse #39 le: 29 mai 2012 à 18:38:41 »
Merci, bili, d'avoir exprimé ce que je pensais quand j'ai lu la réaction de monsieur Bilde. "un débat de fond". Non mais !!! Ca m'énerve ce genre de réaction alors que justement quand le débat est là marine le pen chouine  qu'elle est une "femme" et qu'il ne faut pas l'embêter, à peu de choses près.

Et ces espèces de  tresfache tresfache tresfache n'ont même pas pris la peine d'écrire une phrase en arabe. Si on regarde leur tract, ce sont des lettres les unes à côté des autres, pas des mots. pffff.

C'est bas, au point qu'il faut creuser pour se mettre à ce niveau. Prendre les gens pour des cons à ce point, c'est grave et méprisant.  :merci: :merci:

Hors ligne Nico2

  • Sarkophobe
  • Messages: 660
    • Photos d'aéronefs militaires / VIP et limousines présidentielles US.
Re : Re : Législatives 2012
« Réponse #40 le: 29 mai 2012 à 18:44:07 »
C'est bas, au point qu'il faut creuser pour se mettre à ce niveau. Prendre les gens pour des cons à ce point, c'est grave et méprisant.  :merci: :merci:

Et le pire, c'est que cela peut fonctionner :!:
¤ Nicolas : Mes papiers

¤ Forward

Hors ligne reveillonsnous

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Prometteur
  • *****
  • Messages: 5846
Re : Législatives 2012
« Réponse #41 le: 29 mai 2012 à 19:37:18 »
Bien que Nico2 ait mis en lien un article plus haut, .....désolée j'avais lu tout mais un peu en diagonale  :gene:...... j'avais pas tout compris de l'échange, faute d'avoir tous les éléments  :X:  :/...
Donc .... au cas où, d'autres que moi aurait manqué le truc  :X: :( Voici le tract qui a été distribué dans les boîtes aux lettres à HB, comme étant sensément en provenance du FdG  :gene3: :diable: :fache:)


"Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."
Warren Buffett

"l'homme a cherché Dieu et pour son malheur il a trouvé les religions".
Theodore Monod

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Législatives 2012
« Réponse #42 le: 29 mai 2012 à 21:00:55 »
En tout cas, on a retrouvé Rusty.



...Mais il faut vraiment arrêter de maltraiter les bêtes.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne ElectricEye

  • Smart Citoyen
  • Messages: 2933
Re : Législatives 2012
« Réponse #43 le: 29 mai 2012 à 22:01:38 »


« Modifié: 29 mai 2012 à 22:04:12 par ElectricEye »

Hors ligne syberia3

  • Smart Citoyen Courageux
  • Messages: 4265
Re : Législatives 2012
« Réponse #44 le: 29 mai 2012 à 22:37:28 »
 :mdr3: :mdr3: :mdr3: :mdr3: No comment ! et si vous saviez le nom du candidat de FDG de ma circonscription ...pfffffffffffff!  (je ne le dirai qu'en privé !!!) ......
"Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous." Jean-luc Mélenchon

Hors ligne bug

  • Neutre
  • Sarkophobe
  • Messages: 145
Re : Législatives et sondages
« Réponse #45 le: 30 mai 2012 à 01:18:56 »
mais enfin, mais, mais... mais c'est mon bureau de vote ça!



Quoi le Carlton? Oui bah en face y a l'opéra qu'à été remis à neuf par Martine, et je vous parle même pas du nouveau stade...

Hors ligne sarkonique

  • Smart Citoyen Diplomé
  • Messages: 7887
Re : Législatives 2012
« Réponse #46 le: 01 juin 2012 à 15:38:23 »
Citer
La gauche reste en tête des sondages à neuf jours du vote

Une étude BVA souligne qu'à défaut d'une «vague rose», les partis de gauche pourraient se trouver dans une situation similaire à celle des législatives de 1997.

La gauche est toujours favorite pour les législatives, selon un sondage BVA publié vendredi, même s’il n’y a «pas de vague rose à l’horizon».

En cas de premier tour des élections législatives dimanche prochain, 33% des personnes interrogées voteraient pour le PS et le PRG, selon ce sondage réalisé pour Orange, la presse régionale et RTL, en hausse de 3 points par rapport au 11 mai (30%).

L’UMP recueillerait 32% des suffrages (contre 32,5%). Le Front national est inchangé à 16%. Le Front de gauche cède 1,5 point à 9%. Le Modem, 4,5%, et EELV, 4%, fléchissent chacun de 0,5 points. Debout la République est à 0,5% contre 1%, le NPA à 0,5% (inchangé), et Lutte ouvrière à 0,5% (+0,5 point). 2% des personnes interrogées n’expriment pas d’intention de vote.

La gauche totalise 47% des intentions de vote, contre 32,5% pour la droite parlementaire. La situation s’annonce «assez proche de celle de 1997», écrit Gaël Sliman, de BVA, rappelant qu'à l'époque, «la gauche plurielle avait eu une majorité honnête sans être écrasante, avec un PS qui dut composer avec ses alliés pour gouverner».

La situation de 2012 est «un peu plus favorable» au PS avec un total droite plus faible qu’en 1997 (48,5% contre 52%) et «une droite parlementaire un peu moins forte et un FN légèrement supérieur», estime-t-il. «Inversement, le score du PS au sein du total gauche est nettement supérieur à ce qu’il était il y a quinze ans» (23,5%).

Toutefois «ce niveau ne garantirait nullement au PS une majorité à lui seul à l’Assemblée» et «il lui faudrait sans doute encore bonifier ce score pour y parvenir», prévient-il.

76% des personnes interrogées affirment que ce sont les enjeux nationaux qui compteront le plus au moment du vote, 22% répondant que ce sont les enjeux locaux et 2% ne se prononçant pas.

Par ailleurs, 62% d’entre elles se déclarent «plutôt satisfaites» des débuts de François Hollande en tant que président de la République, 34% étant «plutôt mécontent» et 4% ne se prononçant pas.

Sondage réalisé les 30 et 31 mai auprès d’un échantillon recruté par téléphone et interrogé par internet. Echantillon de 1 169 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus.

Les intentions de vote sont établies auprès de 1 147 personnes inscrites sur les listes électorales. Méthode des quotas. Notice complète consultable auprès de la Commission nationale des sondages. Marge d’erreur de 1,4 à 3,1 selon l’institut.

(AFP)


http://www.liberation.fr/politiques/2012/06/01/la-gauche-reste-en-tete-des-sondages-a-9-jours-du-vote_822881?xtor=EPR-450206

Attention aux effets d'euphorie. Les réveils se font parfois sur le mode de la gueule de bois...  :mrgreen:
Quelle vertu, quel bonheur peut exister dans un pays où une classe d'individus peut dévorer la substance de plusieurs millions d'hommes?
Robespierre
http://raconterletravail.fr/

Hors ligne timbur

  • Modérateur Global
  • Smart Citoyen Incurable
  • *****
  • Messages: 13020
Re : Législatives 2012
« Réponse #47 le: 02 juin 2012 à 10:13:07 »
Les législatives à Hénin-Beaumont, pour ceux que cela intéresse, font l'objet d'un débat entre les candidats sur France 3 NPdC.
___________________________________________________________________________________________________________________________________
Frondiste : Néologisme timburien. Désigne tout élu à la députation remplissant la double condition d'être de gauche et du parti socialiste.

Hors ligne Nico2

  • Sarkophobe
  • Messages: 660
    • Photos d'aéronefs militaires / VIP et limousines présidentielles US.
Re : Re : Législatives 2012
« Réponse #48 le: 02 juin 2012 à 16:09:33 »
Les législatives à Hénin-Beaumont, pour ceux que cela intéresse, font l'objet d'un débat entre les candidats sur France 3 NPdC.


En effet, un débat saignant.

Hommage à Marine Tondelier au passage.

VIDEO : le débat Le Pen/Mélenchon en intégralité
¤ Nicolas : Mes papiers

¤ Forward

Hors ligne raja

  • Administrateur
  • Pata Citoyen
  • *****
  • Messages: 28626
Re : Législatives 2012
« Réponse #49 le: 02 juin 2012 à 16:26:43 »
marine le pen  :orc1: :pan3: :hurt3: :caca: elle est tellement partout que j'ai l'impression qu'elle dort dans mon lit :berk2:

"Il faut supprimer les signes ostentatoires, toute religion confondus" apparemment elle ne respecte pas les propos qu'elle tient puisque sur plusieurs plateaux elle trimballe ces croix autour de son cou, lors de ce débat d'aujourd'hui aussi.