Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Alors, assimilons les JORF de période de remaniement s'éternisant, à ceux décrits dans le titre du fil......, Tous les médias nous servant autre chose, j'y reviendrai ailleurs, ça ne doit pas être inutile, s'pas ? Avant que de m'y adonner, je vous fais part de mes états d'âme, mes fieux : mon cher JORF devient un vrai bazar - ça s'est dégradé par petites touches, mais bon en gros une chatte bonne mère n'y retrouverait pas ses jeunes....  :pasdrole:

Allez, du factuel tout frais: ce matin, on nous annonce que p'tit Jupion "à la hâte" a renoncé à sa conf de presse à Erevan et qu'on a du coup retiré en urgence son carton de la table...., les médias nous racontant .... quand même.... que l'agenda prez est bien vide par rapport à l'argument de "départ précipité". Je n'vais pas m'étendre sur le surcoût probable des frais de transport anticipé du petit et de la reine-mère (qui a dû voir avec les Antilles qu'on ne pouvait pas le laisser voyager seul  :diable:), et quoi donc que je vois au JORF de ce jourd'hui ? Ben, une publication de la prez de la rep (ça, ça fait start up comme il faut, nope ?  :diable: ), - Jupionnounet ayant dû signer ça dans l'avion, le train, le bateau, que sais-je, et en tous cas pas devant photographes, du bureau élyséen... Jupion donc retire le droit à Légion d'Honneur à kékun, et ça devait être urgentissime, non ?  :| V'là le texte de la chose :

JORF n°0237 du 13 octobre 2018
texte n° 1



Arrêté du 8 octobre 2018 portant constatation d'une exclusion de droit de la Légion d'honneur (Accès protégé)

NOR: PRER1827487A
ELI: Non disponible
En application de l'article L. 221-14, et des articles R. 221-15 et R. 221-16 pris après avis de la CNIL, du code des relations entre le public et l'administration, les actes individuels relatifs à l'état et à la nationalité des personnes ne peuvent être publiés au Journal officiel de la République française, que dans des conditions garantissant qu'ils ne font pas l'objet d'une indexation par des moteurs de recherche. Les actes concernés sont accessibles sur le site Légifrance en cliquant sur le lien ci-dessous :
[nota : évidemment rien d'accessible sauf code spécial ]
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037491056&dateTexte=&categorieLien=id

Voila, c'est tout, c'est étonnant en termes calendaires, et môa je me perds (sans plus, j'ai un métier  :gene: ) en conjectures sur 2 facettes : le ou la dégradé(e) dont il s'agit a-t-il-elle été "découvert(e)" lors des investigations "transparence vie publique" sur les pressenti(e)s au gouvernement, et/ou bien, s'agit-il d'une de ces vindictes devenues urgentissimes pour le jeunot (vous aurez comme moi remarqué que l'ado prolongé a des poussées de fièvre avec qui il ne s'entend plus, cher petit homme : ceci dit, relativisons, pour dégrader kékun, faut que ce dernier ait été condamné pour crime, ou à une peine de prison minimale d'un an).

Mais revenons au JORF depuis le 04/10, soit la date à laquelle est publiée la double casquette du 1er ministre - ministre de l'intérieur. Rien d'autre de super notable dans cet exemplaire, sauf un petit truc drôle, enfin pour môa  :diable: , la commission qui s'échine à galoper derrière les anglicismes (principalement) pour leur redonner des équivalents français donne son avis sur "fake news" selon les catégories de celles-ci, en proposant notamment, pour une des catégories, de traduire par la fabrication d'un " néologisme « infox », forgé à partir des mots « information » et « intoxication »  :mdr3: ." Mais surtout, pour en particulier le cadre juridique, .... la commission recommande de se reporter à :  " les termes figurant dans la loi de 1881 sur la liberté de la presse ainsi que dans le code électoral, le code pénal ou le code monétaire et financier : « nouvelle fausse », « fausse nouvelle », « information fausse » ou « fausse information ».
En tout état de cause, la Commission d'enrichissement de la langue française recommande l'emploi, au lieu de fake news, de l'un de ces termes, choisi en fonction du contexte."
.
Bon, j'trouve ça d'autant plus rigolo que la Loi dite "fake news", cochon qui s'en dédit, a été votée à l'assemblée nationale 5 jours plus tard  :drapeaublanc: .

Du plus lourd sur cette période avec mâme Buzyn, la chougneuse, qu'elle est bien ma Buzyn   :ange:  :ange:  ! (et monsieur, donc !  :rougefache: ) : la madame, poursuivant joyeusement ses palliatifs low cost  :diable: des déserts médicaux notamment ruraux (devant encore durer en gros une décennie après abrogation du numerus clausus) , après les infirmiers "de pratique avancée" , nous passe le 05/10 le décret 2018-841, pour des potards ... de pratique avancée z'aussi  :rougefache: , les pharmaciens ayant déblayé une partie de leur officine bourrée de cosmétiques  pourront en gros "consulter" comme des grands, pô belle la vie ?  :rougefache: :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037466340&dateTexte=&categorieLien=id

Et puis la madame, qui poursuit chaque jour que dieu fait sa publication d'interminables listes de produits (outre pain de mie  :hehe: ) pouvant être remboursés par la sécu, entièrement ou partiellement, ou ne pouvant plus l'être, la madame amoureuse des labos, disais-je, publie le 09/10, un autre décret, du 08/10, ça urgeait, décret 2018-856, lequel laisse à la charge des Agences Régionales de Santé  la responsabilité d'apprécier si les "pratiques de présentation, d'information ou promotion de produits de santé et prestations éventuellement associées" (donc, les actions de pub des labos, que ce soit auprès des toubibs, ou plus largement auprès du public, et j'ajoute, à la télé  :rougefache: ) sont correctes : je résume, ce que l'ARS des Hauts de France trouvera correct n'aura pas forcément la même onction en Paca(c) - c'est, toutes proportions gardées, et sous le principe de la start-up région, du même tonneau qu'un code du travail par entreprise...

Et, pour en finir avec mâme Buzyn, ake je vous livre aussi un truc que je n'ai absolument pas compris  :gene1:  :gene4: .... Par décret 2018-876, le 11/10, est abrogé le décret de début de sa mandature définissant ses attributions ministérielles.........????? Je sèche, je n'ai pas repéré un autre décret redéfinissant les dites attributions, Buzyn continue à signer, suite à voir  :désolé1: .

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037485376&dateTexte=&categorieLien=id

Bon, Nyssen, semblant pressentie pour un départ éclair, ou plutôt retour sur mezzanine  :diable: , s'est hâtée de faire du chamboule-tout pour caser les copains, c'est usuel mais ça frappe toujours les esprits (voir Maison Médicis en cours....), je signale seulement le 11/10 la nomination en tant que Président du Conseil d'Administration d'eul Opéra de Paris Jean-Pierre CLAMADIEU, dont l'engagement en matière culturelle et artistique a pu donner sa pleine mesure chez Solvay (belge) depuis bien longtemps, et à ENGIE depuis juin 2018. Vous me direz que ça laisse la place libre à Engie pour un autre compère (ou commère), vive les sièges, musicaux justement  :diable: , y'a une logique.

Darmanin bon élève et bon p'tit gars pas fayot pour un rond a repris ses suppressions en rafale (plusieurs JORF) de postes comptables, en y rajoutant des postes de douane . Par ailleurs le chouchou publie le 07/10 un arrêté par lequel des directions régionales ou départementales des finances publiques peuvent exercer leurs oeuvres dans d'autres ressorts territoriaux que le leur   :( . Le Maire a cédé le 12/10 un bijou de famille, les parts Etat de Dunkerque LNG, à Samsung Securities Co, Hamva Investment et Sécurities et IBK Securities Co, tout ça n'évoque que de très loin béret basque et baguette, mais pour 558 patates on ne va pas être chauvin, que diable  :diable: ....

De Rugy grand garçon y est aussi allé de son décret le 12/10 (2018-878), disposant de stockages souterrains  :rougefache:, et de forages dans les terres australes ou antartiques "françaises". Selon l'excellent principe Attali-Macron, faut simplifier la vie des 1ers de cordée, si le préfet (lequel, pour les terres australes ou antartiques ? Ou bien, le préfet de la région du siège de l'exploitant ?  :rougefache: ) n'a pas donné réponse dans les 3 mois de la demande, l'exploitant peut foncer, yop la boum ! Le même jour de Rugy publie un arrêté modificatif des dispositions concernant le forage, y compris en mer, youpi aussi... :jesus:

(Pour la bonne bouche ... et les élections directement à venir, le Conseil Constitutionnel nous publie encore le 09/10/2018 ses décisions notamment d'inéligibilité 1 an et 3 ans (à partir de la décision) consécutives aux élections législatives de juin 2017.)

Et alors sur cette période, qu'a-t-il donc fait en tant que ministre de l'intérieur le bel Edouard ? Hein ? Hein ? Ben le 06/10, et pour, bon sang mais c'est bien sûr !, "simplification administrative", il supprime la procédure spécifique de transfert des chefs-lieux de canton (ah qu'ils vont aimer, les sénateurs !), et par ailleurs dispose que les création et suppression de ressorts territoriaux se passera dorénavant de la consultation du Conseil d'Etat..... Vous avez dit diminution du nombre de parlementaires et "lointaines" élections ? Anti-France, va !  :diable: . Voici son décret 2018-842 :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037469170&dateTexte=&categorieLien=id

Le 07/10 le ministre intérimaire nous publie (arrêté) une bonne grosse liste de communes "nouvelles", enfin, il faut lire ... : avec d'autres communes supprimées derrière  :jesus: . Mais surtout ce même jour il publie un arrêté du 29/09/2018, (donc amoureusement concocté par Collomb), concernant, en long large et travers, les activités privées de sécurité et leurs conditions de ports d'arme(s). Oh qu'ils sont vilains, ces deux là, avec le petit manu et ses potes de récré ! Voilà le texte :

https://webmail.numericable.fr/ncn/auth/main.php?_c=1539315254

Le 09/10 l'intérimaire publie un décret pris la veille, (2018-856) créant l'Agence Numérique de la Sécurité Civile (décret bizarrement signé aussi par Buzyn, j'ai dû louper une marche  :( ), et par ailleurs nous fourgue encore une liste de "communes nouvelles.

Et puis, les 12 et 13/10 le voilà qui nous crée une compétence dérogatoire des préfets sur les demandes d'ASILE, que ça demande a être regardé bien bien longtemps avant d'en dire kék chose...., d'autant qu'il y a eu une belle belle valse   :pompom: de préfets ces derniers temps (pas de préfets de régions ceci dit).  :désolé1:


2
BUZYN ET MACRON............PLAN SANTE HOPITAL etc etc............

Allez, un petit pari pour la route ! (la mienne très prochaine, s'entend  :( )....
Alors, vous avez entendu, demain 18 septembre votre héros le Jupion va vous en raconter de bien belles et bien bonnes sur toutes les magnifiques choses qu'il va faire pour vous pauvres gueux qu'il aime tant  :coeur: au fond, côté votre santé, vos toubibs, vos z'hôpitaux toussa toussa.
Et incorrigibles que vous z'êtes  :mrgreen: , je gage que vous vous êtes mis à rêver, fébriles : "ah, enfin, il va nous rouvrir les hôpitaux et maternités fermés, il va supprimer, ce brave gars, le numerus clausus tout de suite, il va créer une vraie belle grande ferme incitation aux médecins et paramédicaux à s'installer dans les contrées de son royaume un peu beaucoup désertées en la matière, il va, il va, ah, j'avais tort, je l'avais mal jugé, pô bien, tiens, je l'ferai plus  :gene4:  :gene4:  :gene4:".....

Bon ben moi mon triste pari, c'est pas du tout cette chanson là. J'vous parie et vous f.... mon billet que dans son habituelle interminable logorrhée vous ne trouverez aucune "nouveauté" en matière de droits individuels qui n'existe déjà,   (et est seulement mal connue et/ou mal appliquée, et/ou victime d'obstacles plus ou moins corporatistes,  exemple CMU, Maisons de Santé, j'en passe). Ni aucune remise en cause globale et massive de la démolition des réseaux d'accès aux soins et à la santé dans les autres coins du royaume que les verrues "métropolitaines"  :rougefache:  :rougefache:.
Sur ce dernier point, il n'ira peut-être pas jusqu'à chaleureusement remercier les oeuvres associées de démolition de Bachelot et Touraine, dont sa Buzyn poursuit à grand mérite la rude tâche, non, il n'ira pas jusque là  :diable: . Mais il va, j'vous parie, vous dire d'être môôôôdernes, mes fieux, le numérique, y'a que ça, là où vous êtes pauv'petiots sans toubib d'aucune sorte, ben, vous allez pouvoir consulter par le net, non, ne dites pas encore merci, attendez la suite, comme votre désert médical est aussi un désert numérique blanc, ben foi de Jupion on va la teinter fissa, votre zone blanche, et vous verrez, ça marche très bien la consultation par le net [nota, centres de télémédecine créés en 2005]  :rougefache: , on a déjà expérimenté ça dans des pays lointains (et pleins justement de déserts de toutes sortes) ; et puis, pas de souci, votre consultation par le net sera remboursée par la sécu, tout est déjà calé de chez organisé.
Pis il vous dira aussi que si  à force de ne même plus savoir ce que c'est que la tête d'un toubib vous privilégiez l'auto-médication, ben, pareil, attendez de voir, dès que vous l'aurez, le net, la tapée de premiers de cordée qui te vont vous mettre des plateformes à disposition, où vous pourrez raconter vos misères à des robots diagnostiqueurs, - bon, à vos risques et périls, m'enfin, pô belle la vie   :gehe: ?
Et enfin, si, incorrigibles que vous êtes, vous réclamez encore des médecins que l'on n'a pas (pour encore, quoi qu'il en soit, une bonne génération), eh bien pas de souci non plus, on a tout tout prévu, voici les infirmiers....augmentés...., ah non, oups  :gene4: , pardon, "en pratique avancée", les infirmiers qui, espèce humaine moins considérable que celle des vrais carabins, ne refuseront pas de s'installer chez vous, petits veinards.....!! Et voyez comme ça tombe bien, ma Buzyn qu'elle est bien elle a déjà publié les décret et arrêté cet été, merci belle Agnès :

V'là le décret :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037218115&dateTexte=&categorieLien=id

dont je vous mets juste un extrait :

"« Art. R. 4301-2.-Le ou les domaines d'intervention ouverts à l'exercice infirmier en pratique avancée, dont la mention correspondante est inscrite dans le diplôme d'Etat d'infirmier en pratique avancée, sont les suivants :
« 1° Pathologies chroniques stabilisées ; prévention et polypathologies courantes en soins primaires. La liste des pathologies chroniques stabilisées est établie par arrêté du ministre chargé de la santé ;
« 2° Oncologie et hémato-oncologie ;
« 3° Maladie rénale chronique, dialyse, transplantation rénale.

« Art. R. 4301-3.-Dans le ou les domaines d'intervention définis à l'article R. 4301-2 inscrits dans son diplôme et dans les conditions prévues à l'article D. 4301-8 :
« 1° L'infirmier exerçant en pratique avancée est compétent pour conduire un entretien avec le patient qui lui est confié, effectuer une anamnèse de sa situation et procéder à son examen clinique ;
« 2° L'infirmier exerçant en pratique avancée peut :
« a) Conduire toute activité d'orientation, d'éducation, de prévention ou de dépistage qu'il juge nécessaire ;
« b) Effectuer tout acte d'évaluation et de conclusion clinique ou tout acte de surveillance clinique et para-clinique, consistant à adapter le suivi du patient en fonction des résultats des actes techniques ou des examens complémentaires ou de l'environnement global du patient ou reposant sur l'évaluation de l'adhésion et des capacités d'adaptation du patient à son traitement ou sur l'évaluation des risques liés aux traitements médicamenteux et non médicamenteux ;
« c) Effectuer les actes techniques et demander les actes de suivi et de prévention inscrits sur les listes établies par arrêté du ministre chargé de la santé, après avis de l'Académie nationale de médecine ;
« d) Prescrire :

«-des médicaments non soumis à prescription médicale obligatoire figurant sur la liste établie par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé en application de l'article R. 5121-202 ;
«-des dispositifs médicaux non soumis à prescription médicale obligatoire dont la liste est établie par arrêté du ministre chargé de la santé, après avis de l'Académie nationale de médecine ;
«-des examens de biologie médicale dont la liste est établie par arrêté du ministre chargé de la santé, après avis de l'Académie nationale de médecine ;

« e) Renouveler, en les adaptant si besoin, des prescriptions médicales dont la liste est établie par arrêté du ministre chargé de la santé, après avis de l'Académie nationale de médecine."


........................et v'là l'arrêté :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037218201&dateTexte=&categorieLien=id

, avec un petit extrait aussi, "domaines d'intervention", juste pour vous donner le goût, comme diraient les cousins   :diable: :

"ANNEXE I
LISTE DES ACTES TECHNIQUES QUE L'INFIRMIER EXERÇANT EN PRATIQUE AVANCÉE EST AUTORISÉ À EFFECTUER SANS PRESCRIPTION MÉDICALE ET, LE CAS ÉCHÉANT, À EN INTERPRÉTER LES RÉSULTATS POUR LES PATHOLOGIES DONT IL ASSURE LE SUIVI

Réalisation d'un débitmètre de pointe.
Holter tensionnel, prélèvements de sang par ponction veineuse ou capillaire ou par cathéter veineux.
Prélèvements de sang par ponction artérielle pour gazométrie.
Prélèvements non sanglants effectués au niveau des téguments ou des muqueuses directement accessibles.
Prélèvements et collecte de sécrétions et d'excrétions.
Recueil aseptique des urines.
Réalisation et surveillance de pansements spécifiques.
Ablation du matériel de réparation cutanée.
Pose de bandages de contention.
Ablation des dispositifs d'immobilisation et de contention.
Renouvellement et ablation des pansements médicamenteux, des systèmes de tamponnement et de drainage, à l'exception des drains pleuraux et médiastinaux.
Pose de sondes vésicales en vue de prélèvement d'urines, de lavage, d'instillation, d'irrigation ou de drainage de la vessie, sous réserve des dispositions du troisième alinéa de l'article R. 4311-10.
Pose de sondes rectales, lavements, extractions de fécalomes, pose et surveillance de goutte-à-goutte rectal.
Appareillage, irrigation et surveillance d'une plaie, d'une fistule ou d'une stomie.
Branchement, surveillance et débranchement d'une dialyse rénale, péritonéale ou d'un circuit d'échanges plasmatique."

...........(le goût de lire le reste, bien sûr !). Une visionnaire cette Buzyn, qu'a bossé tout l'été, laborieuse et modeste fourmi au service des cigales que nous sommes tous  :mdr3: ................... Et elle nous a publié ça au JORF du 19 juillet, pour pouvoir en fêter demain le presque deuxième mensiversaire ! Sainte petite chose, tiens  :ange:!

Et alors, c'est pas tout ça ! Qui parie avec môa  :drapeaublanc: ?
3
Alors aussi en passant, fût-ce longuement ::d, et tout en notant que j'aurais pu mettre ça plutôt dans "elle est bien ma Buzyn" - mais çui là je préfère le laisser en mode passif, pour le jour où les conflits d'intérêt(s) toucheront p't'être bien la madame. Alors cet arrêté du 9 juillet des JORF estivaux, je n'l'avais pas vu figurez vous, c'est le canard enchaîné qui m'avait sonné le tocsin sitôt après sa parution, et qui vient de le remettre sur le tapis dans la chronique non signée mais mitoyenne de celle de J-L. Porquet,dans son édition du 05/09. Entre temps je "voyageais" mes fieux, mais j'avais quand même pris des notes et constitué de la doc.
Que dit-il donc cet arrêté ? Eh bien, qu'un petit pain brioché, meugnon comme tout, peut être remboursé par la sécu, (à 60%, voire à 100%...), étant hyperprotéiné, hypervitaminé et hyperénergétique, toussa toussa, et donc très notamment le meilleur du monde pour les personnes z'âgées, voyez donc comme ça tombe bien pour les Ehpad....  :(  :snif:
Le voici :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037171960&dateTexte=&categorieLien=id

, et le voila in extenso :

Arrêté du 9 juillet 2018 portant inscription de l'aliment diététique à des fins médicales spéciales PAIN G-NUTRITION du Groupe DIJON CEREALES au titre I de la liste des produits et prestations remboursables prévue à l'article L. 165-1 du code de la sécurité sociale

NOR: SSAS1819197A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2018/7/9/SSAS1819197A/jo/texte

La ministre des solidarités et de la santé et le ministre de l'action et des comptes publics,
Vu le code de la santé publique ;
Vu le code de la sécurité sociale et notamment ses articles L. 165-1 à L. 165-5 et R. 165-1 à R. 165-28 ;
Vu l'avis de la Commission nationale d'évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé,
Arrêtent :

Article 1

Au titre I de la liste des produits et prestations remboursables, chapitre 1, section 5, sous-section 1, paragraphe 2, sous-paragraphe 1, dans la rubrique « B- Mélanges polymériques hyperprotidiques (mél. poly hyperprot) pour adultes », après le code 1179343, est créée la rubrique suivante :

CODE   
NOMENCLATURE
   
Groupe DIJON CEREALES (DIJON CEREALES)

1185697   
Nut orale, mél poly hyperprot.hyperénerg, DIJON CEREALES, PAIN G-NUTRITION 65g/12.
PAIN G-NUTRITION est un mélange polymérique hyperprotidique et hyperénergétique pour complémentation orale destinée aux adultes du groupe DIJON CEREALES.
DESCRIPTION
Le pain brioché PAIN G-NUTRITION de DIJON CEREALES est un aliment diététique destiné à des fins médicales spéciales solide prêt à l'emploi, conditionné sous forme de pain en emballage individuel de 65 grammes.
PAIN G-NUTRITION est un pain hyperénergétique (3,01 kcal/g), hyperprotidique (20,6 g de protéines /100g).
Sa date limite de consommation est de 70 jours.
Conditionnement par carton de 12 pains.
Date de fin de prise en charge : 31 juillet 2023.

1101750   
Nut orale, mél poly hyperprot.hyperénerg, DIJON CEREALES, PAIN G-NUTRITION 65g/30
PAIN G-NUTRITION est un mélange polymérique hyperprotidique et hyperénergétique pour complémentation orale destinée aux adultes du groupe DIJON CEREALES.
DESCRIPTION
Le pain brioché PAIN G-NUTRITION du groupe DIJON CEREALES est un aliment diététique destiné à des fins médicales spéciales solide prêt à l'emploi, conditionné sous forme de pain en emballage individuel de 65 grammes.
PAIN G-NUTRITION est un pain hyperénergétique (3,01 kcal/g), hyperprotidique (20,6 g de protéines /100g).
Sa date limite de consommation est de 70 jours.
Conditionnement par carton de 30 pains.
Date de fin de prise en charge : 31 juillet 2023.

Article 2

Le présent arrêté prend effet à compter du treizième jour suivant la date de sa publication au Journal officiel.


Article 3

Le directeur général de la santé et la directrice de la sécurité sociale, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 9 juillet 2018.

La ministre des solidarités et de la santé,

Pour la ministre et par délégation :

La sous-directrice de la politique des produits de santé et de la qualité des pratiques et des soins,

C. Perruchon

Le sous-directeur du financement du système de soins

T. Wanecq


Le ministre de l'action et des comptes publics,

Pour le ministre et par délégation :

Le sous-directeur du financement du système de soins,

T. Wanecq


Pas de panique, les amis, je ne ferai même pas de commentaires, ou le minimum....Je pose juste une question : que plus retors ou plus informé que moi m'explique donc le curieux délai d'entrée en vigueur du texte !  :|  :|  :|  :rougefache:

Et puis, petits veinards, je vous joins la communication sur son gentil petit pain par l'heureux lauréat de l'affaire, à savoir le Groupe Dijon Céréales, et sa filiale  élue parmi toutes (et y'a le nombre !!!!) ses filiales, à savoir Vitagora (meunerie) :

https://www.vitagora.com/vitagora/actus-media/pain-gnutrition-bourgognefranchecomte/

https://www.vitagora.com/media/2764/cp_pain-g-nutrition.pdf

Enfin, je vous mets un extrait du rapport d'activité 2017 de cette bonne grosse "coopérative"  Groupe Dijon Céréales, aux multiples activités aujourd'hui "conventionnelles" majoritairement, passage par lequel, entre autres, les rédacteurs se plaignent un peu qu'en plus de mauvais rendement 2016 - 2017, on se mêle un peu d'interdire en 2018 quelques uns des produits qui vont si vite et si bien à vous vitrifier un sol, et qu'ils vendent à leurs "adhérents", outre les utilisent eux-mêmes :

https://www.dijon-cereales.fr/rapportDC_2017.pdf

.... " La consommation en phytosanitaires baisse de 5% en chiffre d’affaires. La difficulté du contrôle des mauvaises herbes et la règlementation toujours plus restrictive, n’ont pas permis d’économie sur ce segment. La faible pression des maladies et des insectes, les conditions séchantes du printemps et le choix de programmes adaptés ont entrainé une baisse de 15 % environ de ces postes de charges insecticides et fongicides.
Signalons aussi la réponse positive de certaines firmes dans notre demande d’accompagnement de baisse des prix orchestrée par AREA.
Le contexte économique (concentrations des firmes) et réglementaire, les attentes sociétales sur fond d’États Généraux de l’Alimentation nous interrogent sur notre future compétitivité : séparation de la vente et du conseil, retrait de molécules, projet d’interdiction de certaines formes azotées à l’horizon 2021, traçabilité phytos, CEPP… Afin de préserver la durabilité des exploitations et de notre coopérative, nos services se tournent vers l’innovation dans les techniques agricoles, la diversification, les bio-contrôles, le numérique…
La mise en place d’Alliance-BFC sera un atout fort pour mener à bien ces travaux que nous partageons également dans le cadre de notre union AREA....."


Voila voila. A plus, pour la Loi 2018-727, suite sur le fond  :diable:
4
Alors comme annoncé et juste en passant, je vous livre un arrêté ayant certes le caractère de publication entachée d'opportunisme scélérat, mais qui ne l'a après tout été, publié au mois d'août, que "par hasard". Je l'avais toutefois trouvé savoureux au moment - 12 août - où il est paru, et vous comprendrez bien que pour moi il ne perd rien de cette saveur, au contraire, au vu des derniers développements de l'actualité....  :langue3:

Nul n'ignorait, à l'époque comme depuis de début de la mandature, que Hulot cherchait, je n'épiloguerai pas sur Hulot, à faire passer les interdictions d'utilisation de produits de traitement des sols destinés aux cultures de production alimentaire, dont très notamment glyphosates et néonicotinoïdes.
L'interdiction d'utilisation, ou les modifications de l'utilisation, de ces produits, ne dépend pas du pouvoir réglementaire du ministre de la transition etc, mais de celui du ministre de l'agriculture etc. Celui-ci, S. Travert, atterri dans la planète agricole et alimentaire au fil de la 1ère charrette gouvernementale, excellent représentant de commerce semble-t-il de par sa formation de base, comme de par sa proximité décomplexée d'avec les diktats de la FNSEA ("celle" de Beulin, comme celle d'après, le commerce d'abord !), freinait des 4 fers quant à ces interdictions, Bayer-Monsanto y'a bon !
Au niveau de l'interdiction dès maintenant des glyphosates, qui risquait d'être votée quand même, avec une frange peut-être déterminante de députés LREM (*), le pote "photoshop écolo"  :hehe:  F. de RUGY (oui oui, z'allez pas finir de l'apprécier dans ses oeuvres, çui là !), lui avait facilité la chose par une belle manip à l'A.N. dont il était prez jusqu'à hier, et l'interdiction avait été différée de 3 ans, ouf de Travert.

Mais par contre, le ministère de msieur Travert suivait de près le procès en 1ère instance, aux Zétatzunis, du producteur majeur de glyphosates et autres néonicotinoïdes MONSANTO dorénavant Bayer, procès dont vous avez tous entendu parler, pas vrai Karg Se  :rougefache: ?
Donc préventivement sans doute, et pour faire propre sur soi à tout hasard, le délégataire de signature de Travert avait signé le 9 août l'arrêté, applicable à compter du 1er septembre, concernant la modification d'autorisations de néonicotinoïdes, je présume sans grand risque, en attendant le jugement final , pour être prêt au cas où Monsanto serait condamné à grand fracas. Ce qui fut le cas le 11 août, l'arrêté, (que je vous livre in extenso ci-dessous mais hors annexe/tableau qui ne passe pas en copie sous forme tableau, et qu'il faut donc, pour les passionnés, aller voir sur le texte), étant dès lors publié le 12 août..... (c'est vrai qu'on n'en avait jamais parlé auparavant, des néonicotinoïdes, s'pas ?  :mdr3: ).

(*) Voici un extrait de Wikipedia - ça ne vaut évidemment que ce que vaut le Wiki en question, sur Stephane Travert :

"Ses rapports avec Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, sont conflictuels. Moins d'une semaine après sa nomination, il annonce vouloir revenir sur la législation interdisant, sauf dérogation, les insecticides de la famille des néonicotinoïdes à partir de septembre 2018 mais sa déclaration est contredite par Matignon et par Nicolas Hulot. Alors qu'il est chargé de conduire les États généraux de l'alimentation, Libération indique qu'il défend une « vision très agro-industrielle et productiviste du secteur ». En novembre 2017, il déplore « une défaite pour l'Europe » lorsque les 28 États membres de l'Union européenne échouent à s'accorder sur l'avenir du glyphosate lors d'un premier vote sur son renouvellement, alors que la France a mis son veto et que Nicolas Hulot s'en dit « fier » ; quelques jours plus tard, il se dit « heureux » de l'accord européen pour reconduire l'utilisation du glyphosate sur cinq ans : le même jour, Emmanuel Macron puis Matignon lui donnent tort.
En septembre 2017, une dizaine de députés de La République en marche ! menés par Jean-Baptiste Moreau écrivent à Emmanuel Macron pour exprimer leur mécontentement à l'égard de Stéphane Travert, à qui ils reprochent de ne pas les avoir assez associés aux États généraux de l'alimentation alors en cours ; celui-ci leur présente alors ses excuses. Il fait l'objet de critique en 2018 pour son projet de loi sur « l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agroalimentaire », jugé très favorable aux industriels de l'agroalimentaire"


V'la l'arrêté ! :
 
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037308967&dateTexte=&categorieLien=id

JORF n°0185 du 12 août 2018
texte n° 12

Arrêté du 9 août 2018 abrogeant les mesures de lutte contre les organismes nuisibles aux végétaux impliquant l'utilisation de produits phytopharmaceutiques à base de substances de la famille des néonicotinoïdes

NOR: AGRG1822491A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2018/8/9/AGRG1822491A/jo/texte

Publics concernés : détenteurs de végétaux sensibles à l'infestation par Rhynchophorus ferrugineus, Rhagoletis completa, Paysandisia archon et les larves d'Hoplochelus marginalis et d'Alissonotum piceum, services chargés de la protection des végétaux et personnes impliquées dans la surveillance et l'éradication de ces organismes.
Objet : le présent arrêté supprime les dispositions des arrêtés de lutte contre les organismes nuisibles aux végétaux impliquant l'utilisation de molécules de la famille des néonicotinoïdes.
Entrée en vigueur : le présent arrêté entre en vigueur le 1er septembre 2018 .
Notice : le présent arrêté tire les conséquences de l'entrée en vigueur le 1er septembre 2018 de l'interdiction de l'utilisation de produits phytopharmaceutiques contenant une ou des substances actives de la famille des néonicotinoïdes introduite par l'article 125 de la loi n° 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages. Il modifie l'arrêté du 5 juin 2009 relatif à l'utilisation de traitements dans le cadre de la lutte contre Rhynchophorus ferrugineus (Olivier), Rhagoletis completa (Cresson), Paysandisia archon et les larves d'Hoplochelus marginalis et d'Alissonotum piceum et l'arrêté du 21 juillet 2010 relatif à la lutte contre Rhynchophorus ferrugineus (Olivier) pour supprimer les références à l'utilisation de traitements à base d'imidaclopride ou de thiaclopride.
Références : les arrêtés du 5 juin 2009 et du 21 juillet 2010, dans leur version résultant des dispositions du présent arrêté, peuvent être consultés sur le site Légifrance (https://www.legifrance.gouv.fr/).

Le ministre de l'agriculture et de l'alimentation,
Vu le code rural et de la pêche maritime, notamment son article L. 251-8 ;
Vu l'arrêté du 5 juin 2009 relatif à l'utilisation de traitements dans le cadre de la lutte contre Rhynchophorus ferrugineus (Olivier), Rhagoletis completa (Cresson), Paysandisia archon et les larves d'Hoplochelus marginalis et d'Alissonotum piceum ;
Vu l'arrêté du 21 juillet 2010 relatif à la lutte contre Rhynchophorus ferrugineus (Olivier),
Arrête :
Article 1 En savoir plus sur cet article...

L'arrêté du 5 juin 2009 susvisé est ainsi modifié :
1° L'article 1er et le troisième alinéa de l'article 2 sont abrogés.
2° L'annexe est remplacée par l'annexe du présent arrêté.
Article 2 En savoir plus sur cet article...

L'arrêté du 21 juillet 2010 susvisé est ainsi modifié :
1° L'article 11-1, ensemble l'annexe 2, sont abrogés ;
2° L'annexe 1 est ainsi modifiée :
a) L'avant-dernier alinéa du 1° et l'avant-dernier alinéa du 2° du B et le C sont supprimés ;
b) Au D, les mots : « par pulvérisation des parties aériennes de produits phytopharmaceutiques à base d'imidaclopride conformément aux prescriptions de l'arrêté du 5 juin 2009 ou » sont supprimés.
Article 3 En savoir plus sur cet article...

Le présent arrêté entre en vigueur le 1er septembre 2018.
Article 4 En savoir plus sur cet article...

Le directeur général de l'alimentation est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

ANNEXE


Fait le 9 août 2018.

Pour le ministre et par délégation :

Le directeur général de l'alimentation,

P. Dehaumont

PS : Regardez la, l'annexe technique, vous verrez que l'on n'abat pas la mouche avec un marteau .... :(  :snif:

PS2 : pour récup de mémoire immédiate, lorsque tétanisés par le coup de la démission de Hulot "ils"se sont mis à louer tous azimuts l'excellent bilan écolo du macronisme en 15 mois (après s'être laissés aller au pavlovien réflexe initial de dénigrement du traître  :mdr3: :mdr3: .... j'ai pu ainsi brièvement entendre une chaîne d'info continue détailler les royalties cossues qu'Hulot avait continué à palper sur les flacons de produits Ushuaia...... ::d ), "ils" se sont référés notamment à cet arrêté "anti-néonicotinoïdes" applicable au 1er septembre.
5
Religion et Laïcité / Re : MACRON ET LE CATHOLICISME, MAUVAIS TITRE, DE REACTION A CHAUD
« Dernier message par old machin le 03 septembre 2018 à 14:25:39 »
Hé oui ma grande !.... je savais que ça te plairait !!!! :( ..... Comme va te plaire cet "article" du 19 juillet du très modéré "MEDIA-PRESSE.INFO", qui livre joyeusement la trombine du p'tit gars qui a communiqué ça dans le magazine "d'extrême-gauche"  :mdr3: Marianne, des fois sans doute que ses lecteurs baptisés au Civitas puissent le reconnaître s'ils le croisent en allant acheter leur baguette.....
C'est qu'ils sont un rien costauds les lecteurs/commentateurs de M-P.I, qui me semblent avoir trouvé le moyen de s'arrêter définitivement aux années 30, et aux Croix de Feu qui allaient avec.....

PS : je n'avais pas cru lire que Facebook, Twitter, et d'autres encore, "censuraient" le 'non-politiquement-correct" ???  :snif:  Mal informée puisque je ne signe pas sur ces trucs là, sage que je suis  :ange: , dois-je conclure que ces commentaires sont, eux, "politiquement corrects" ?  :(  :(  :(  :drapeaublanc:

http://www.medias-presse.info/marianne-voit-une-messe-integriste-la-ou-mgr-cattenoz-rappelle-quelques-simples-points-elementaires-de-doctrine-catholique/95122/
6
ALLEZ TERTOUS, DU PREVENTIF, DE LA PREVISION,  : COCHEZ SU' VOT' AGENDA GREVE ET MANIFS LE 9 OCTOBRE, CE DEVRAIT ÊTRE UN JOUR QU'IL SERA BON DE CHEZ ENFIN !!!!!!! :orc1: :orc1: :magic: :hurt3: :hurt3: :pompom: :pompom:
7
Comme je l'ai écrit ailleurs, je ne vous mentionnerai pour l'instant qu'une seule (monumentale) scélératesse législative publiée dans la torpeur de la canicule ; et même, je ne la décortiquerai pas là maintenant, j'vous laisserai tirer la langue j'imagine bien, en ne vous la narrant qu'en la forme, exemplaire du genre, et accessoirement exemplaire de l'attalo-sarko-hollando-macronisme aïgu  :rougefache: .

Et donc voila, LA voila, la bonne grosse loi scélérate 2018-727, promulguée le 10 août par petit homme du Fort de ses holy days studieux, et publiée au JORF le 13 août. Elle en a un titre qu'il est bon, cette Loi, nom de d'là ! : "Loi n° 2018-727 du 10 août 2018 pour un Etat au service d'une société de confiance"....., intitulé cynique, fils patronymique de celui des rapports Attali, et frère indiscutable d'autres Lois au titre pas plus précis, comme par exemple la foisonnante Loi Macron I d'août 2015, " pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques", toussa toussa.

Apprenez ou rappelez-vous, agneaux mes frères et soeurs, que chaque fois qu'un texte ouvre des abîmes sous vos pattes, il est depuis 11 ans maintenant décoré d'un titre qui en gros ne veut rien dire, ou bien en dit trop par ses omissions  :rougefache:. Ici, en l'occurrence, il n'est pas sorcier de remarquer que l'on n'assigne plus à l'ETAT, et donc la Fonction Publique d'Etat, d'être au service de l'intérêt général, ....mais "au service d'une société de confiance" que kézaco t'est-ce ?, ben moi non plus, ou bien je sais trop bien....

Alors ce titre Attalien, tout à fait digne de la "libération de la croissance française" de fin 2007, a failli être changé selon le Sénat, en 1ère lecture le 20 mars 2018, ils voulaient mettre les points sur certains i les p'tits gars se réclamant des territoires, en intitulant le projet " Projet de Loi renforçant l'efficacité de l'administration pour une relation de confiance avec le public"....wwwaaoouuhhh ! Là quelque part on savait un peu mieux que c'était au Statut de la Fonction Publique, en commençant par celui de l'Etat, que l'on assénait le premier grand coup sans grâce......, en maintenant par ailleurs l'illusion que c'était le seul sujet du texte. Ce ne fut pas retenu par le jupiter de poche (le jupion ? Tiens, j'adopte !  :mdr3: ). Trop franc, sans doute.

Mais revenons à la génèse de ce f...   :gene4: texte. Le projet d'ycelui avait été bidouillé par le gouvernement  dès son arrivée aux manettes, annoncé au monde ébahi le 27/11/2017, et confié aux chambres parlementaires dans la foulée. Il comprenait à l'origine 39 articles, et a fini avec 74, presque le double : c'est une autre des caractéristiques de ces textes horrifiques au titre fourre-tout-et-rien, de commencer relativement maigres ou "seulement dodus", et d'aboutir pansus à en crever  8/  8/ , souvenez vous mes fieux de la Loi Macron I, laquelle débuta avec un début de cellulite à 101 articles, et se termina avec un incroyable 306 au compteur, merci au Conseil Constitutionnel (C.C.) (et surtout aux parlementaires qui l'avaient saisi !) d'en avoir quand même censuré quelques uns..... L'astuce qui est liée à cela ? Eh bien, .... c'est quand même que les documents d'objectifs et d'impact(s) des projets de Loi se basent sur les articles initiaux, et sauf exception pas sur ceux de la graisse et sucre ajoutés : j'ai ainsi usé ma belle jeunesse  :diable: à rechercher, vainement, une seconde mouture des objectifs/impact(s) pour la Loi 2015-990 Macron I.

Avec un texte aussi "sensible" comme ils disent, et "en même temps" dans le cadre d'une accélération forcenée de la présentation de textes aux parlementaires, nul étonnement que l'on ait eu, relativement, un si long parcours de celui-ci, d'une part, que la Commission Mixte Paritaire (les 2 chambres parlementaires) n'ait pas trouvé d'accord, d'autre part. Et nulle surprise non plus sur le fait que, in fine, le même gouvernement, et surtout le p'tit jupion, aient voulu à tout prix que ce texte dynamiteur  :rougefache:  soit définitivement voté pendant la session parlementaire extraordinaire précédant le brin de vacances de ceux qui nous gouvernent : le jupion avait 15 jours pour promulguer la Loi à partir du 31/07, la promulguant le 10 août, puisqu'il n'y avait pas, par les parlementaires épuisés, de saisine du C.C., il te nous l'a fait publier au JORF le 13 août, alors que le bon peuple roupillait, à la plage pour les plus ou moins nantis, dans les courées pour les pas nantis du tout, et partout pour ceux que cela n'a jamais intéressé.

Pour en finir avec la forme du texte, avant, dans un autre post, d'entrer dans son gras de fond, sachez que comme la plupart des textes à titre abscons z'et abstrus (pas d'offense, pas d'offense !  :)  :) ) il contient, excusez du peu, ONZE habilitations à légiférer par Ordonnances - on regardera donc de près quels secteurs sont dorénavant Open Bar pour jupion et ses sbires. Et last but not least il autorise aussi DOUZE secteurs d'Expérimentations, priez donc préventivement le ciel de n'être pas parmi les heureux lauréats du tirage au sort. La Loi a été promulguée, entre 2 baignades, du Fort de Brégançon, elle concerne tous les ministères et secrétariats d'Etat, tous les membres du gouvernement sont donc signataires.

Ce texte est absolument scélérat, notamment, mais hélas pas seulement, parce que son application va tout simplement achever la bête "Service Public" par un grand coup de masse précédant la mise à mort. Mais petit homme avait me semble-t-il une raison supplémentaire de la faire passer au creux abrité de l'été. Voyons voir le calendrier final de la chose : à partir du 18 juillet on lui casse Son jouet Benalla  :pompom: :langue2: :langue2: , en suite de quoi Sa réforme constitutionnelle non moins scélérate prend sévèrement l'eau, et les manants parlementaires lui infligent, horreur, 2 motions de censure, du jamais vu sous cette Constitution (et le fait évident que ces motions seraient rejetées - le but n'était pas là - n'en faisait pas moins du lèse-jupion caractérisé :langue3: ).
Quel bonheur donc que la souplesse (cauteleuse) de F. de Rugy, ci-devant prez de l'Assemblée Nationale (A.N.) aux ordres, ait permis qu'à la suite même de ce vote des motions de censure, le 31 juillet dernier carat de la session, on fasse encore quelques heures supp pour voter cette Loi 2018-727... Les opposants (de tous bords), je vous assure, furent valeureux, mais mais, elle fut bien votée, puisque les LREM embauchés par le petitou se conforment, ce qui est inconstitutionnel à n'en plus pouvoir, à un mandat impératif.

Je vois donc dans ce passage, à cette date - un peu bousculée n'était-elle pas ?-, d'une Loi dont vous et vos gosses allez vous souvenir croyez-moi, la revanche subreptice quant à la cuisante histoire Benalla, p'tit homme ruminant l'offense  :hurt2: en se disant "ah c'est comme ça, eh bien ils vont voir !, ils ne se rendent même pas compte de ce qu'ils vont déguster avec cette Loi là" ...... (tel un morveux qui se marrerait  :odieux1: :odieux1: en mangeant à la table familiale d'un monsieur prop' sur soi, en se disant "s'il savait que je me tape sa blonde !") (je ne sais pas du tout d'où me vient tout à coup cette comparaison  :gene1: , flûte alors, qu'est ce que j'ai l'esprit mal tourné  :gene4: !). 

1)- Pour ceux qui voudraient ne se fier qu'à leur visu pour en avoir ras la couette  :rougefache:! :

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2018/8/10/CPAX1730519L/jo/texte


2)- Prochain bout de ce fil : l'arrêté sur DES néonicotinoïdes, publié le 12 août.
8
Alors, comme me v'la reviendue hier soir, d'un nième périple familial, et en attendant le suivant qui ne devrait guère tarder  :jesus: , je m'en va vous faire part de ce qui m'a tiré l'oeil et la réflexion entre deux, sans pouvoir le partager au moment T.....

Je n'hésite que peu à mettre ici dans le néocolo français ce post, qui eût pu également être placé dans le fil du JORF des jours de congés et autres trèves (d'attention), (dans ce dernier fil, je ne mettrai pour l'instant qu'un seul texte ayant bénéficié d'un mutisme absolu des merdias, j'ai une vingtaine de JORF en instance  :gene4:).

Et pourquoi pas dans le fil "Torpeurs citoyennes d'été et autres " ?, ben, parce que toute la sainte année sont publiés de tels arrêtés passant derechef inaperçus, d'une part, et parce que je peux sur un exemple précis, Madagascar, relier ceci et cela, d'autre part. Sans ajouter de grands discours sur le pillage tous z'azimuts de "nos" anciennes "possessions" impériales coloniales, et très notamment de leurs cerveaux et compétences, ni sur la malignité de la manip liée au refus de prendre à bras le corps et stopper, en France même, la progression des déserts médicaux, je vous livre donc un arrêté tout à fait ordinaire  :rougefache: , courant  :rougefache: , même pas prolixe  :rougefache:, de mâme Buzyn, publié au JORF le 14/08 de c't'année :

JORF 14/08/2018 GENERALISTES

MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE

37 Arrêté du 24 juillet 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « Médecine générale » en application des dispositions de l'article L. 4111-2 (I) du code de la santé publique et du IV de l'article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037311745&dateTexte=&categorieLien=id

..... Et je le développe pour les feignants z'et cyniques quoique n'étant RIEN :

Arrêté du 24 juillet 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « Médecine générale » en application des dispositions de l'article L. 4111-2 (I) du code de la santé publique et du IV de l'article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée

NOR: SSAN1822244A
ELI: Non disponible

Par arrêté de la ministre des solidarités et de la santé en date du 24 juillet 2018 sont autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « Médecine générale » en application des dispositions de l'article L. 4111-2 (I) du code de la santé publique et du IV de l'article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée, les personnes dont les noms suivent :
M. BELKHARROUBI (Azziz), né le 20 avril 1980 à Oran (Algérie).
M. BENHADJ DJILALI MAGRAOUA (Mahmoud), né le 19 novembre 1968 à Rouina (Algérie).
Mme BUDNIKOVA (YANA), épouse LENOIR D ESPINASSE, née le 29 juillet 1970 à BAKOU (Russie).
M. FERGANE (M'Hamed), né le 29 août 1966 à Relizane (Algérie).
Mme HEBA (Fatima), épouse CHABOUNI, née le 23 juillet 1977 à Alger (Algérie).
Mme KALIPE (Akpédjé), épouse LAWSON-BODY, née le 30 décembre 1979 à Lomé (Togo).
Mme KIENTEGA (Windpouire Pelagie), épouse TRAORE, née le 26 septembre 1977 à Yako (Burkina Faso).
M. MANG-BENZA (Fresnel Audrey), né le 16 juin 1978 à Brazzaville (République démocratique du Congo).
M. MBOMBO NKOUANDOU (Idriss), né le 16 juin 1970 à Foumban (Cameroun).
Mme MEDJELLEL (Ferroudja), épouse AIT TALEB, née le 7 janvier 1969 à Tizi Ouzou (Algérie).
M. MERAH (Adel), né le 22 juin 1976 à Oran (Algérie).
M. MRABET (Sofiane), né le 13 août 1972 à Kairouan (Tunisie).
Mme RAMANITRANDRASANA (Tiana), épouse ANDRIANANTENAINA, née le 22 juin 1985 à Soavinandriana (Madagascar).
Mme RANDRIAMASINORO (Faraniaina), épouse SCHRICKE, née le 9 septembre 1969 à Antsirabe (Madagascar).
Mme TEBIB (Samia), épouse TOUNES, née le 25 mai 1977 à Tizi-Ouzou (Algérie).
M. TIDA (Jean Berthin), né le 5 juillet 1967 à Diego-Suarez (Madagascar).
Mme VOLANARILAZA (Tinanirina Noro Rabemonjy), épouse RAKOTOSON, née le 11 février 1980 à Mananjary (Madagascar).


Alors comme vous le voyez, amis somnolents, nous avons là en fin de liste 4 médecins généralistes de Madagascar (cette riante conquête dans laquelle, si ma mémoire est bonne, je n'ai pas le temps de vérifier les détails, la répression, certes ancienne, m'enfin,  d'une émeute générale liée à l'imposition d'un "tribut d'occupation/administration" avait fait dans les ...... 45 000 morts, excusez du peu  :( ), lesquels à dater de sous peu seront autorisés à exercer en France....

Mais bê(h), et EN MÊME TEMPS, bien sûr, que disaient nos diplomates ce 14/08 (et le discours n'a pas changé depuis la mise à jour de fin juin 2018) à nos chers compatriotes partant en vacances à Madagascar ? Hein ? Hein ? ben, ils disaient ça :

CONSEILS MINISTERIELS AUX VACANCIERS FRANCE A MADAGASCAR (pris 14/08)

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/services-aux-citoyens/preparer-son-expatriation/dossiers-pays-de-l-expatriation/madagascar/vie-pratique/article/sante

dont je vous retranscris les meilleurs morceaux..... (mutine que je suis  :mdr3: ) :

"Les possibilités de soins à Tananarive sont très limitées et toute intervention sérieuse implique une évacuation vers l’île de La Réunion. Il existe un centre médico-social à Tananarive pour la médecine courante ainsi qu’un hôpital militaire (sous équipé et manque d’hygiène). Le CMS envoie les patients à l’Institut Pasteur pour les analyses nécessaires.

Une consultation chez un médecin généraliste coûte 18 € et de 35 à 50 € chez un spécialiste. Pour les soins dentaires, comptez de 25 à 45 € selon la nature des soins.
Les médicaments - importés de France - coûtent de 15 à 25% plus chers par rapport à la métropole.

A Diego Suarez, les conditions d’hygiène et de santé sont médiocres. L’eau distribuée au robinet n’est pas potable. Le seul établissement hospitalier à la disposition du public est l’hôpital "Be" (sous-équipement, absence d’entretien des locaux, manque de spécialistes). Un déplacement vers la capitale ou La Réunion (un seul vol par semaine) est recommandé lorsque l’état de santé l’exige.
A Tamatave, les soins sont très insuffisants : le seul hôpital (très vétuste et sans matériel) et les dispensaires manquent de tout. Seules les analyses de laboratoires très basiques peuvent être réalisées sur place. En cas d’accident ou de maladie, la meilleure option est de partir vers La Réunion (trois vols/semaine) ou à défaut à Tananarive (évacuation possible en hélicoptère).
A Majunga, l’état sanitaire et les conditions d’hygiène sont très insuffisantes. Beaucoup de quartiers de la ville sont insalubres. Les soins qu’il est possible de recevoir sur place sont extrêmement limités, par l’absence de structures fiables et le manque de compétence des personnels médicaux.

Avant le départ
Consultez votre médecin (éventuellement votre dentiste) et souscrivez à une compagnie d’assistance couvrant les frais médicaux et le rapatriement sanitaire. Les structures sanitaires malgaches ne répondant pas aux normes européennes, cette mesure est indispensable."


Santé ?  :mdr3:
-----------------
Et les médecins spécialistes me direz vous ? Mais ne piaffez donc pas, y'en aura pour tout le monde ! Mâme Byzyn, comme ses prédécesseurs, publie aussi des arrêtés d'autorisations d'exercice de spécialités en France, tels la rafale d'autorisations publiée au JORF du 10 août :

MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE

50 Arrêté du 29 juin 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « radiodiagnostic et imagerie médicale » en application des dispositions de l'article L. 4111-2 (I) du code de la santé publique et des dispositions du IV de l'article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306622&dateTexte=&categorieLien=id

51 Arrêté du 29 juin 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de sage-femme en application des dispositions du I de l'article L. 4111-2 du code de la santé publique et des dispositions du IV de l'article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306627&dateTexte=&categorieLien=id

52 Arrêté du 5 juillet 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « santé publique et médecine sociale » en application des dispositions du I de l'article L. 4111-2 du code de la santé publique et des dispositions du IV de l'article 83 de la loi du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306631&dateTexte=&categorieLien=id

53 Arrêté du 5 juillet 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « psychiatrie » en application des dispositions du I de l'article L. 4111-2 du code de la santé publique et des dispositions du IV de l'article 83 de la loi du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306634&dateTexte=&categorieLien=id

54 Arrêté du 5 juillet 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de chirurgien-dentiste
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306637&dateTexte=&categorieLien=id

55 Arrêté du 23 juillet 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France les fonctions de biologiste médical dans un domaine de spécialisation en application des dispositions de l'article L. 6213-2-1 du code de la santé publique
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306639&dateTexte=&categorieLien=id

56 Arrêté du 23 juillet 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France les fonctions de biologiste médical dans un domaine de spécialisation en application des dispositions de l'article L. 6213-2 (4°) du code de la santé publique
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306642&dateTexte=&categorieLien=id

57 Arrêté du 24 juillet 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de chirurgien-dentiste dans la spécialité « Orthopédie dento-faciale » en application des dispositions de l'article L. 4111-2 (I) du code de la santé publique et du IV de l'article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306645&dateTexte=&categorieLien=id

58 Arrêté du 24 juillet 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de chirurgien-dentiste en application des dispositions de l'article L. 4111-2 (I bis) du code de la santé publique
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306650&dateTexte=&categorieLien=id

59 Arrêté du 24 juillet 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de chirurgien-dentiste
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306654&dateTexte=&categorieLien=id

60 Arrêté du 24 juillet 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de chirurgien-dentiste dans la spécialité « Chirurgie orale » en application des dispositions de l'article L. 4111-2 (II) du code de la santé publique
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306656&dateTexte=&categorieLien=id

61 Arrêté du 24 juillet 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de chirurgien-dentiste en application des dispositions de l'article L. 4111-2 (II) du code de la santé publique
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306660&dateTexte=&categorieLien=id

62 Arrêté du 24 juillet 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « gynécologie-obstétrique » en application des dispositions du II de l'article L. 4111-2 du code de la santé publique
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306664&dateTexte=&categorieLien=id

63 Arrêté du 24 juillet 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « gynécologie-obstétrique » en application des dispositions du I de l'article L. 4111-2 du code de la santé publique et des dispositions du IV de l'article 83 de la loi du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306667&dateTexte=&categorieLien=id

64 Arrêté du 24 juillet 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « Pédiatrie » en application des dispositions du II de l'article L. 4111-2 du code de la santé publique
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306670&dateTexte=&categorieLien=id

65 Arrêté du 24 juillet 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « pédiatrie » en application des dispositions du I de l'article L. 4111-2 du code de la santé publique et des dispositions du IV de l'article 83 de la loi du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306673&dateTexte=&categorieLien=id

66 Arrêté du 25 juillet 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « Néphrologie » en application des dispositions de l'article L. 4111-2 (I) du code de la santé publique et du IV de l'article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306676&dateTexte=&categorieLien=id

67 Arrêté du 27 juillet 2018 portant nomination de membres du conseil de la Caisse nationale de l'assurance maladie
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306681&dateTexte=&categorieLien=id

68 Arrêté du 1er août 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « Réanimation médicale » en application des dispositions du I de l'article L. 4111-2 du code de la santé publique et des dispositions du IV de l'article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306683&dateTexte=&categorieLien=id

69 Arrêté du 1er août 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « maladies infectieuses » en application des dispositions de l'article L. 4131-1-1 du code de la santé publique
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306686&dateTexte=&categorieLien=id

70 Arrêté du 2 août 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « Cardiologie et maladies vasculaires » en application des dispositions du I de l'article L. 4111-2 du code de la santé publique et des dispositions du IV de l'article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306689&dateTexte=&categorieLien=id

71 Arrêté du 3 août 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « chirurgie thoracique et cardio-vasculaire » en application des dispositions de l'article L. 4111-2 (I) du code de la santé publique et du IV de l'article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306693&dateTexte=&categorieLien=id

72 Arrêté du 3 août 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « génétique médicale » en application des dispositions de l'article L. 4111-2 (I) du code de la santé publique et du IV de l'article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306698&dateTexte=&categorieLien=id

73 Arrêté du 3 août 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « Chirurgie générale » en application des dispositions de l'article L. 4111-2 (I) du code de la santé publique et du IV de l'article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306703&dateTexte=&categorieLien=id

74 Arrêté du 3 août 2018 fixant la liste des personnes autorisées à exercer en France la profession de médecin dans la spécialité « chirurgie viscérale et digestive » en application des dispositions de l'article L. 4111-2 (I) du code de la santé publique et du IV de l'article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 modifiée
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037306708&dateTexte=&categorieLien=id

Vous n'y trouverez pas des masses de médecins spécialistes malgaches, mais pour la peine là aussi vous verrez des Syriens, des Congolais, des Maliens, des Afriquedunordistes, des Burkinabés, etc etc, enfin des médecins venant de pays où la couverture médicale autant qu'hospitalière des populations, et donc de leurs concitoyens, est tellement prospère, c'est de notoriété,  qu'ils peuvent, sans aucunement écorner celle-ci,  nous expédier leurs surplus de toubibs (j'ose 'toubibs premiers de cordée" ?  :diable:  :diable: ). Très chouette la vie, nope ?
9
Religion et Laïcité / Re : MACRON ET LE CATHOLICISME, MAUVAIS TITRE, DE REACTION A CHAUD
« Dernier message par raja le 22 août 2018 à 11:43:44 »
aberrant, il est toujours là lui tresfache tresfache tresfache et macron :orc1: :orc1: :pendu: :pendu:
10
Bon je disais  donc, - avant d'être de nouveau raptée par la suite de ma saga familiale et de l'errance qui va avec, et surtout d'en être reviendue, s'pas, ces jours-ci et sous l'infernal cagnard -, que le monsignore Cattenoz, (puisque c'était lui ce 15 juillet qui homélisait intégriste à donf), m'avait littéralement tétanisée par sa diatribe anti homos anti avortement anti Weil, anti LGBTQ, et joyeusement pro manif pour tous, tout en passant gaiement par la comparaison d'avec les pratiques nazies.
 
J'avais eu le temps avant de partir de voir que sur le fofo Raja en 2013 l'avait déjà épinglé, le monsignore de mes même pas une  :rouge: , sous la bannière "Au rayon des bondieuseries réac". Ben, ma chère Raja  :fleur2: , s'est pas amélioré depuis, le champion de la crosse qui fait mal !

Et, j'ai constaté à mon retour que je n'avais quand même pas été la seule à suffoquer en entendant le gars...., même si franchement j'ai trouvé les réactions quantitativement modestes, il y en a eu. Je vous en livre quelques unes :

http://www.terrafemina.com/article/homophobie-et-misogynie-une-messe-integriste-diffusee-sur-le-service-public_a344016/1

https://www.ladepeche.fr/article/2018/07/24/2840953-homelie-archeveque-avignon-france-culture-provoque-indignation-auditeurs.html

France Culture s'est défendue pauvre choute  :jesus: , comment se fait-ce, quoi, il s'est glissé l'infâme à la place d'un autre et c'était à l'insu de not' plein gré  :jesus:  :jesus: :

http://www.ozap.com/actu/messe-polemique-sur-france-culture-piegee-par-l-archeveque-d-avignon-la-station-s-explique/563768
https://www.nouvelobs.com/societe/20180724.OBS0102/ivg-france-culture-denonce-l-homelie-de-l-archeveque-d-avignon-diffusee-en-direct.html

Témoignage Chrétien témoigne.... :

https://temoignagechretien.fr/articles/coup-de-gueule-le-trump-davignon

........ et quelques commentaires de lecteurs z'aussi :

eric. à commenté le 27 Juillet 2018 :
Quelques citations de Mgr Cattenoz :
"Le mariage pour tous ou la possibilité d'adopter pour les couples homosexuels sont aussi discutables que certaines thèses du FN".
"la prise en main du quartier par des gens de religion musulmane".
"Dans une quinzaine d'années, le Vaucluse sera à majorité musulmane, compte tenu de la différence de démographie entre les familles européennes et celles venues du Maghreb. Beaucoup de gens me disent qu'ils votent Front national parce qu'ils n'en peuvent plus de voir autant de personnes d'origine étrangère".
"Bien sûr, le message de l'Eglise reste que nous sommes tous frères."

Nanou à commenté le 27 Juillet 2018 :
J'ai moi aussi déserté l'Eglise catholique, peu à peu depuis 2 ans, je ne m'y sens plus à ma place, je participe rarement à la messe, ma foi a beaucoup évolué, sur le plan personnel, je la vis différemment. Ma vie est prière dans une relation intime avec le Christ, mais pas recroquevillée, non, au contraire, ouverte sur le monde, sur les autres, les réprouvés, les isolés, prisonniers et se concrétise dans divers engagements humains et fraternels. La bienveillance, la compassion, l'amour fraternel manquent cruellement.

Une petite levée de boucliers donc ! ..... Mais le 24/07, à peine 10 jours plus tard, france info service public trouvait monsignore Cattenoz très très bien, lui qui le 15 juillet dégueulait vaillamment le festival 2018 de sa bonne ville :

https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/les-eglises-et-chapelles-le-decor-du-festival-d-avignon_2297899.html

Il est vrai qu'à son avant-dernière prestation sur le service public, messe télévisée à notre dame des doms le 09/10/2016, il s'était tenu à carreau le monsignore, on l'avait marqué à la culotte...., ce à propos de quoi il s'insurge d'ailleurs dans son "mot de l'évêque" de l'époque :

" Pour cette retransmission, ce Dimanche 9 octobre, j’ai dû écrire à l’avance mon homélie, ce qui m’agace, car je trouve que c’est un scandale d’écrire une homélie ! Mais je me suis plié aux règles de France 2, qui calcule à la seconde près le déroulement d’une Eucharistie. D’ailleurs, samedi après-midi, nous avons eu une répétition in situ et dans le détail. "

https://www.mgr-cattenoz.diocese-avignon.fr/Mot-de-l-eveque-8617.html

Mais bon donc voilà, person ne me fera croire que le service public de l'audiovisuel n'a prévu aucun dispositif préventif de contrôle de son espace "religions", je continue donc à trouver la tribune offerte à l'intégriste catho de choc tout aussi suspecte que, voyons voir...., ben, l'action d'un certain "major" à la marche d'hommage à mme Knoll, par exemple ?
-----------
Ce qui m'amène à mon titre de fil mis à la hâte, titre que je réputais, du même élan, mauvais et réformable, ben il n'est peut-être pas si mauvais que ça finalement.
A vous bien sûr d'en juger, mais si l'on en croit le "programme" de Freluquet 1er, le projet de LREM quant à la religion et corrélativement la laïcité se résume en environ 4 pages, une sur la "protection" (pas trop exaltée) de la laïcité, et les 3 autres contre "l'islamisme djihadiste". Et môa ce qui finit par m'interpeller chez l'ado mal fini, c'est, - bien que sa clique dénie à toute force qu'il drague les cathos -, qu'en fait il les drague bien comme il ne faut pas, le béjaune, et d'un bout à l'autre de l'offre !

On savait que mâme Junon   :pompom: avait ses réseaux bien actifs chez les cathos dits "de moeurs évoluées", et il n'a pas échappé à mister jupiyuppie que si, à l'autre extrémité du spectre, "sens commun" n'avait pas mis son grain de sel dans la campagne prez, aboutissant au maintien de la candidature Fillon, les choses se seraient peut-être bien déroulées autrement....

Et en tous cas, dans le domaine du rapport aux religions, l'électorat catho est bien le seul auquel jusqu'à présent s'adresse, depuis même sa candidature, notre ado prolongé qui rêve de l'onction papale à sa royauté imaginaire : copinage d'un goût si exquis avec l'agité du bocage de Villiers  :gehe: , fêtes de la Jehanne, pendant lesquelles lui aussi entend des voix, compassion si convaincante pour ces malheureux humiliés de la "manif pour tous"  :| , plus récemment  discours très militant à l'assemblée des évêques aux Bernardins (discours qui a dû donner des ailes à Cattenoz, avec envol le 15 juillet  :pasdrole: ), et acceptation de la stalle de chanoine "d'honneur" à Latran. Cela fait pas mal beaucoup  :D , non ?, même si ici ou là dans son parcours le minot adepte du "en même temps" a fait quelques entorses à la cathocratie.... = bravant popa à 12 ans pour se faire baptiser, et 3 ans plus tard convoitant assidument la femme du voisin  :mdr3: :mdr3: , ou là, tout récemment, recevant pour la seconde fois, comme sarko, tout à fait naturellement, le chantre de la scientologie (la "religion" du pognon de dingue) Tom Cruise sous les ors élyséens. Comme sarko   :blingbling: ? Bé oui, tiens donc ! Ne me dites pas que vous n'aviez pas vu ! 
Pages: [1] 2 3 ... 10